DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE

Théologie Spirituelle Catholique
Pour déposer une intention de prière:Agapé
ATTENTION : Les publicités ci-dessous sont indépendantes de notre volonté !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 propos des sédévacantistes sur notre Mère l'Eglise et notre bien aimé forum

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
AuteurMessage
Philippe Fabry
Administrateur


Messages : 13954
Inscription : 31/01/2009

MessageSujet: Re: propos des sédévacantistes sur notre Mère l'Eglise et notre bien aimé forum   Mar 23 Nov 2010, 17:25

Chris Prols a écrit:
Citation :
il serait fort surprenant que le sensus fidei mène 99,99% du troupeau

Mais alors Jésus s'est trompé en nous disant qu'un jour viendront des prodiges tels qu'ils pourraient tromper même les élus, si c'était possible? Et aussi sa question "Lorsque le Fils de l'Homme reviendra sur terre, trouvera-t-il encore la Foi?", c'est une question du genre quelle est la couleur du cheval blanc de Napoléon?!?!

Ce qui ne signifie pas que la foi aura été changée dans l'Eglise, mais que l'Eglise sera considérablement affaiblie.

Citation :
et le pasteur avec, dans le précipice

Alors Jésus s'est encore plus planté en disant:

Citation :
Je frapperai le pasteur, et les brebis du troupeau seront dispersées

D'après vous, elles ne sont pas dispersées, elles suivent un faux pasteur. Et quel pasteur a été frappé ?

Enfin, quand Saint Paul parle de Mystère d'iniquité, mysterium iniquitatis ça fait référence à quoi d'après vous?

Mystère !

Revenir en haut Aller en bas
http://mafuturologie.free.fr
Chrysostome



Messages : 28473
Inscription : 01/11/2008

MessageSujet: Re: propos des sédévacantistes sur notre Mère l'Eglise et notre bien aimé forum   Mar 23 Nov 2010, 17:26

Arc-en-Ciel a écrit:
Chris Prols a écrit:

Pour le reste, je n'ai attaqué personne sur le forum. J'ai toujours fait preuve de courtoisie, et m'en suis tenu aux arguments, ne jugeant personne. ...
Cris prols a dit sur le fil dédié à Benoît XVI et les préservatifs a écrit:
la grande prostituée qui se fait passer pour l'Eglise!

Je suis insultée, profondément peinée, par tant d'injures en traitant ainsi notre Mère l'Eglise.

C'est un langage de protestant fanatique, cette allusion à la "grande prostituée" que serait l'Église.
Revenir en haut Aller en bas
Abenader



Messages : 5787
Inscription : 12/11/2010

MessageSujet: Re: propos des sédévacantistes sur notre Mère l'Eglise et notre bien aimé forum   Mar 23 Nov 2010, 18:56

Mais, voyons... chère Arc-en ciel, et cher Simon, quels sont ces procédés qui vous font m'attribuer ce que je n'ai jamais dit?

Pour avoir dit ça (je surligne pour bien faire comprendre mon propos à Arc-en-ciel):

Citation :
la grande prostituée qui se fait passer pour l'Eglise!

je me prends à travers le museau ça:

Citation :
Je suis insultée, profondément peinée, par tant d'injures en traitant ainsi notre Mère l'Eglise.

Chère Arc-en-ciel, avec tout le respect que je vous dois, je vous prie de cesser de couver une rage contre moi qui vous fait comprendre tout à côté, à se demander si même vous lisez ce que j'écris avant de monter dans les tours. Se faire passer pour, vous comprenez l'expression, non? Ce n'est pas notre Mère l'Eglise que j'insulte! C'est la grande prostituée, voyons! Notre Mère l'Eglise est comme la Sainte Vierge: elle est sans tache, une, SAINTE, catholique et apostolique. C'est vous que je trouve insultante envers moi, en insinuant publiquement que je pourrais non noins publiquement insulter notre Mère, très chère.

Et ce que je dis, à savoir qu'actuellement, les forces de la contre-Eglise se sont emparés des structures de l'Eglise, vous croyez peut-être que je l'ai inventé, que ça sort de ma narine droite? Non point! Car cet état de fait, à savoir l'occupation des faux qui se font passer pour vrais, je la sors des textes de l'Eglise. Franchement, parfois je me demande si vous avez vraiment lu l'interprétation patristique et autres de l'Apocalypse, des passages eschatologiques de Saint Paul et des Evangiles. Ne serais-ce que ceux de Saint Thomas, qui sont en ligne sur ce forum éponyme au Docteur Angélique et Commun.

Quant à me traiter de protestant fanatique de façon indirecte, mon cher Pierre, avez-vous lu une seule fois le message de ND à La Salette? "Rome perdra la foi, et deviendra le siège de l'Antéchrist"! Et Pascendi, l'avez vous lue, une seule fois? Et l'exorcisme de Léon XIII? Tout ça, ce n'est pas l'Eglise? La Sainte Vierge serait-elle une fanatique protestante pour avoir dit qu'un beau jour l'Antéchrist sera à Rome? Que l'Eglise sera éclipsée?

Et vous, mon cher Arnaud, que je lis trop peu sur ce sujet, vous qui connaissez bien mieux que moi la Somme et les écrits de S. Augustin en ce qui concerne l'eschatologie, pourquoi ne venez-vous pas m'opposer un argument d'autorité pour me réduire au silence, comme le mérite toute idée fausse?

Des arguments, je vous prie, pas des insultes.

Nan mais sans blague..


Dernière édition par Chris Prols le Mar 23 Nov 2010, 20:23, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Abenader



Masculin Messages : 5787
Inscription : 12/11/2010

MessageSujet: Re: propos des sédévacantistes sur notre Mère l'Eglise et notre bien aimé forum   Mar 23 Nov 2010, 19:31

Philippe Fabry a écrit:
Chris Prols a écrit:
Citation :
il serait fort surprenant que le sensus fidei mène 99,99% du troupeau

Mais alors Jésus s'est trompé en nous disant qu'un jour viendront des prodiges tels qu'ils pourraient tromper même les élus, si c'était possible? Et aussi sa question "Lorsque le Fils de l'Homme reviendra sur terre, trouvera-t-il encore la Foi?", c'est une question du genre quelle est la couleur du cheval blanc de Napoléon?!?!

Ce qui ne signifie pas que la foi aura été changée dans l'Eglise, mais que l'Eglise sera considérablement affaiblie.

Je suis d'accord avec vous, mon cher! Tellement considérablement affaible, qu'elle en sera comme éclipsée, cf. ND de La Salette.

Citation :
et le pasteur avec, dans le précipice

Alors Jésus s'est encore plus planté en disant:

Citation :
Je frapperai le pasteur, et les brebis du troupeau seront dispersées

D'après vous, elles ne sont pas dispersées, elles suivent un faux pasteur. Et quel pasteur a été frappé ?

Le vrai, le légitime successeur de S. Pierre.

Enfin, quand Saint Paul parle de Mystère d'iniquité, mysterium iniquitatis ça fait référence à quoi d'après vous?

Mystère !


c'est pourtant un Mystère en partie révélé par S. Paul himself, bien que comme tout Mystère, il soit au delà de la raison, et fasse intervenir la Foi.
Revenir en haut Aller en bas
Arc-en-Ciel



Féminin Messages : 3932
Inscription : 27/04/2009

MessageSujet: Re: propos des sédévacantistes sur notre Mère l'Eglise et notre bien aimé forum   Mar 23 Nov 2010, 20:33

Nan! mon cher ami, nulle rage de ma part.
Vous considérez tous les papes, depuis Pie XII, comme des anti-papes et notre très Sainte Mère l'Eglise Catholique, que vous ne reconnaissez pas aujourd'hui, en ces derniers pasteurs et que vous appelez la grande prostituée.

Oui, j'ai bien lu. Vous l'avez écrit assez gros.

Un jour viendra peut-être, un usurpateur, mais tous les catholiques le reconnaitront. (enfin ceux qui n'auront pas apostasié)
Un peu comme en Chine, où c'est le gouvernement qui sacre les Evêques, mais pas l'Eglise.
Revenir en haut Aller en bas
Chrysostome



Masculin Messages : 28473
Inscription : 01/11/2008

MessageSujet: Re: propos des sédévacantistes sur notre Mère l'Eglise et notre bien aimé forum   Mar 23 Nov 2010, 23:02

Chris Prols a écrit:

Quant à me traiter de protestant fanatique de façon indirecte, mon cher Pierre, avez-vous lu une seule fois le message de ND à La Salette? "Rome perdra la foi, et deviendra le siège de l'Antéchrist"! Et Pascendi, l'avez vous lue, une seule fois? Et l'exorcisme de Léon XIII? Tout ça, ce n'est pas l'Eglise? La Sainte Vierge serait-elle une fanatique protestante pour avoir dit qu'un beau jour l'Antéchrist sera à Rome? Que l'Eglise sera éclipsée?

Est-ce que Rome a perdu la foi ? Est-elle devenue le siège de l'Antéchrist ? Je ne crois pas. Benoît XVI est parfaitement fidèle à l'Évangile, tout comme ses prédécesseurs.
Revenir en haut Aller en bas
Abenader



Masculin Messages : 5787
Inscription : 12/11/2010

MessageSujet: Re: propos des sédévacantistes sur notre Mère l'Eglise et notre bien aimé forum   Mar 23 Nov 2010, 23:47

Sur les capotes, par exemple?
Revenir en haut Aller en bas
Rex T.



Masculin Messages : 655
Inscription : 10/04/2010

MessageSujet: Re: propos des sédévacantistes sur notre Mère l'Eglise et notre bien aimé forum   Mer 24 Nov 2010, 01:29

Chris Prols a écrit:



Et ce que je dis, à savoir qu'actuellement, les forces de la contre-Eglise se sont emparés des structures de l'Eglise, vous croyez peut-être que je l'ai inventé, que ça sort de ma narine droite? Non point! Car cet état de fait, à savoir l'occupation des faux qui se font passer pour vrais, je la sors des textes de l'Eglise. Franchement, parfois je me demande si vous avez vraiment lu l'interprétation patristique et autres de l'Apocalypse, des passages eschatologiques de Saint Paul et des Evangiles. Ne serais-ce que ceux de Saint Thomas, qui sont en ligne sur ce forum éponyme au Docteur Angélique et Commun.


Valeureux templier,

Si cela fait plus de 65 ans que Dieu a abandonné son Église en la laissant sans Berger comme vous le prétendez, quand viendra le Bon Berger ? Ou est-il ? Est-il caché ? Le connaissez-vous ? Combien de temps cela va-t-il durer ?

Je m'hasarde à répondre pour vous:

1) Il ne reste plus qu'un Pape selon la prphétie de St-Malachie.

2) donc, le prochain devrait être le bon

3) La fin du monde est à nos portes.
Revenir en haut Aller en bas
Rex T.



Masculin Messages : 655
Inscription : 10/04/2010

MessageSujet: Re: propos des sédévacantistes sur notre Mère l'Eglise et notre bien aimé forum   Mer 24 Nov 2010, 01:45

Chris Prols a écrit:


Un pape ne peut pas inventer tout ce qu'il veut. Son charisme d'infaillibilité ne lui permet pas de dire des erreurs, mais justement l'en prémunit! Ce n'est pas que si il dit une erreur et qu'il a le charisme, alors l'erreur devient la vérité, c'est qu'il ne PEUT pas dire d'erreur. Alors, si il en dit malgré tout, c'est que...


Selon vous ''si un pape enseigne une fausse doctrine selon les critères de l'infaillibilité papale, alors il n'est plus un Pape légitime et son «faux» enseignement ne peut, par conséquent, relever de l'infaillibilité papale''. Ce qui, bien entendu, est en contradiction avec le dogme lui-même et complètement ridicule. Affirmer que le pape peut enseigner de façon infaillible, sauf si son enseignement est faux, auquel cas il cesse d'être pape est la position de certains sédévacantistes.

Pour rappel, le dogme:

Citation :

Vatican I
Le Pontife romain, lorsqu'il parle ex cathedra, c'est-à-dire lorsque, remplissant sa charge de pasteur et de docteur de tous les chrétiens, il définit, en vertu de sa suprême autorité apostolique, qu'une doctrine sur la foi ou les moeurs doit être tenue par toute l'Église, jouit, par l'assistance divine à lui promise en la personne de saint Pierre, de cette infaillibilité dont le divin Rédempteur a voulu que fût pourvue son Église, lorsqu'elle définit la doctrine sur la foi et les moeurs. Par conséquent, ces définitions du Pontife romain sont irréformables par elles-mêmes et non en vertu du consentement de l'Église (ou des sédévacantistes).

Je ne sais pas, mais trouvez pas que vous contredisez le dogme ?

Vous dites
Citation :
Ce n'est pas que si il dit une erreur et qu'il a le charisme, alors l'erreur devient la vérité, c'est qu'il ne PEUT pas dire d'erreur. Alors, si il en dit malgré tout, c'est que...

Valeureux templier: IL NE PEUT PAS ERRER LORSQU'IL PARLE EX CATHEDRA!


C'est que quoi ?


Revenir en haut Aller en bas
Jeb



Masculin Messages : 4320
Inscription : 04/02/2008

MessageSujet: Re: propos des sédévacantistes sur notre Mère l'Eglise et notre bien aimé forum   Mer 24 Nov 2010, 02:12

Le problème avec vous mon cher "mangeur de pains suédois" (je ne veux pas faire de pub pour une marque Laughing ) c'est que, en tant que sédévacantiste, vous avez le cul entre deux sièges. Laughing

On ne sait plus, quand vous parlez de l'Eglise, à quoi vous faites référence.

Réglez votre montre à l'heure sur Vatican II, on vous comprendra mieux quand vous faites des "flashes back" et du saucissonage dans l'histoire de l'Eglise.

Dommage que, quand la tempête a soufflé sur l'Eglise après Vatican II vous ayez abandonné la Barque de Pierre en tirant sur lui. Votre foi zélée serait bien utile en restant dans la Barque alors que les coups de boutoirs ne manquent pas contre elle. Et il y en aura encore bien d'autres.

Votre position ne vous rappelle-t'elle pas le songe prophétique de Saint Jean Bosco sur les Trois blancheurs ?
http://talvera.hautetfort.com/archive/2010/10/21/le-songe-de-don-bosco.html
Revenir en haut Aller en bas
SJA



Masculin Messages : 6345
Inscription : 18/12/2008

MessageSujet: Re: propos des sédévacantistes sur notre Mère l'Eglise et notre bien aimé forum   Mer 24 Nov 2010, 11:07

Chris Prols a écrit:
Sur les capotes, par exemple?

Ah ? Ya un nouveau dogme qui vient de sortir et qui se rapporte au capotes ?
Revenir en haut Aller en bas
Abenader



Masculin Messages : 5787
Inscription : 12/11/2010

MessageSujet: Re: propos des sédévacantistes sur notre Mère l'Eglise et notre bien aimé forum   Mer 24 Nov 2010, 15:13

Mon cher Rex, je note avec plaisir que vous lisez ce que j'écris, et posez des questions essentielles, auxquelles je vais répondre précisément.

Rex a écrit:
Si cela fait plus de 65 ans que Dieu a abandonné son Église en la laissant sans Berger comme vous le prétendez, quand viendra le Bon Berger ?

Primo, Dieu n'a pas abandonné Son Eglise. Il a permis et accepté qu'elle soit momentanément privée de Pape légitime, tout comme Il a permis et accepté de passer au Tombeau après Sa mort. Dieu avait-il abandonné Son Eglise entre le Vendredi Saint et le dimanche de Pâques? Ou encore, Dieu abondonne-t-il Son Eglise entre la mort d'un pape et l'élection de son successeur? Non, bien sûr. Et parfois, cela a duré des années.

Citation :
quand viendra le Bon Berger ?

Aucune idée.

Citation :
Ou est-il ? Est-il caché ? Le connaissez-vous ? Combien de temps cela va-t-il durer ?


Je n'en sais rien. Rien de rien. Je sais juste qu'il n'y a pas de pape "caché" et qu'actuellement, il n'y a pas de pilote dans la barque de Pierre. Alors, comme les Apôtres durant la tempète, nous crions: "Domine, salve nos: perimus!" Et le Seigneur nous répond: "Pourquoi doutez-vous, hommes de peu de foi?"

Citation :
Il ne reste plus qu'un Pape selon la prphétie de St-Malachie.

Cette prophétie n'est nullement de foi, et tient aussi compte des antipapes. Alors...

Citation :
donc, le prochain devrait être le bon

Donc on n'en sait rien.

Citation :
La fin du monde est à nos portes.

Tu l'as dit!!! Relevons la tête, car notre délivrance approche! Toutefois, l'Antéchrist n'a pas encore paru; ça laisse un peu de marge.

Citation :
Selon vous ''si un pape enseigne une fausse doctrine selon les critères de l'infaillibilité papale, alors il n'est plus un Pape légitime et son «faux» enseignement ne peut, par conséquent, relever de l'infaillibilité papale''. Ce qui, bien entendu, est en contradiction avec le dogme lui-même et complètement ridicule. Affirmer que le pape peut enseigner de façon infaillible, sauf si son enseignement est faux, auquel cas il cesse d'être pape est la position de certains sédévacantistes.

Le dogme dit que le pape est infaillible en matière de foi. Si donc un pape profère des hérésies en matière de foi, c'est qu'il n'est pas pape! Je ne suis nullement en contradiction avec le dogme en disant cela! Voyez par vous même:


Concile du Vatican I a écrit:
« L’Esprit-Saint, en effet, n’a pas été promis aux successeurs de Pierre pour dévoiler, par son inspiration, une nouvelle doctrine, mais pour qu’avec son assistance ils gardent saintement et exposent fidèlement la Révélation transmise par les Apôtres, c’est-à-dire le Dépôt de la Foi

(Pie IX, Constitution Pastor Aeternus, Vat. I, Sess. IV Ch. IV, Dz. 1836)

C'est vous qui êtes en contradiction avec le dogme de l'infaillibilité, en prétendant qu'un pape doté de l'infaillibilité comme il l'est puisse proférer des hérésies.

Citation :
IL NE PEUT PAS ERRER LORSQU'IL PARLE EX CATHEDRA!

Tout juste! Alors, s'il erre tout de même, c'est qu'il n'est pas pape! C'est simple, non?

Maintenant, la vraie question, c'est comment voir s'il dit des erreurs? Eh bien, en comparant avec l'enseignement précédent: Si on a un pape qui dit :"la liberté de conscience, c'est du délire, c'est aller droit dans le mur, c'est à proscrire et nous la condamnons" et un autre qui dit "non, en fait, c'est très bien le liberté de conscience", on voit clairement que l'enseignement du dernier n'est pas conforme à celui du premier.

---------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
---------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Mon cher Jeb, maintenant: Vous me dites:

Jeb a écrit:
Le problème avec vous mon cher "mangeur de pains suédois" (je ne veux pas faire de pub pour une marque ) c'est que, en tant que sédévacantiste, vous avez le cul entre deux sièges.

On ne sait plus, quand vous parlez de l'Eglise, à quoi vous faites référence.

Quand je parle d'Eglise, je parle de la seule Eglise qui soit, à savoir l'Eglise, une, sainte, catholique et apostolique; le Corps mystique du Christ.

Cette Eglise, bien vivante aujourd'hui, a été visible depuis la Pentecôte jusqu'à l'ouverture de Vatican 2, bien que pas toujours avec la même visibilité. Depuis V2, elle est éclipsée, et ce qui l'éclipse est l'église conciliaire, qui se donne faussement pour l'Eglise du Christ, mais qui ne l'est pas.

Mais comme toute éclipse est passagère, celle de l'Eglise l'est aussi.

Tout ceci a été prédit par NS-JC et pas Sa Sainte Mère à La Salette, ainsi que par nombre de pontifes et de Pères de l'Eglise. Ce n'est pas mon invention!!!
Revenir en haut Aller en bas
Jeb



Masculin Messages : 4320
Inscription : 04/02/2008

MessageSujet: Re: propos des sédévacantistes sur notre Mère l'Eglise et notre bien aimé forum   Mer 24 Nov 2010, 16:50

Chris Prols a écrit:

Mon cher Jeb, maintenant: Vous me dites:

Jeb a écrit:
Le problème avec vous mon cher "mangeur de pains suédois" (je ne veux pas faire de pub pour une marque ) c'est que, en tant que sédévacantiste, vous avez le cul entre deux sièges.

On ne sait plus, quand vous parlez de l'Eglise, à quoi vous faites référence.

Quand je parle d'Eglise, je parle de la seule Eglise qui soit, à savoir l'Eglise, une, sainte, catholique et apostolique; le Corps mystique du Christ.

Cette Eglise, bien vivante aujourd'hui, a été visible depuis la Pentecôte jusqu'à l'ouverture de Vatican 2, bien que pas toujours avec la même visibilité. Depuis V2, elle est éclipsée, et ce qui l'éclipse est l'église conciliaire, qui se donne faussement pour l'Eglise du Christ, mais qui ne l'est pas.
Dites plutôt que depuis Vatican II VOUS l'avez éclipsée.

Mais comme toute éclipse est passagère, celle de l'Eglise l'est aussi.

Tout ceci a été prédit par NS-JC et pas Sa Sainte Mère à La Salette, ainsi que par nombre de pontifes et de Pères de l'Eglise. Ce n'est pas mon invention!!!
Mais c'est votre interprétation !
Vous avez zappé ma question sur les Trois Blancheurs, pourquoi ? Vous n'avez pas de réponse ?
Revenir en haut Aller en bas
Chrysostome



Masculin Messages : 28473
Inscription : 01/11/2008

MessageSujet: Re: propos des sédévacantistes sur notre Mère l'Eglise et notre bien aimé forum   Mer 24 Nov 2010, 17:35

Chris Prols a écrit:
Primo, Dieu n'a pas abandonné Son Eglise. Il a permis et accepté qu'elle soit momentanément privée de Pape légitime, tout comme Il a permis et accepté de passer au Tombeau après Sa mort. Dieu avait-il abandonné Son Eglise entre le Vendredi Saint et le dimanche de Pâques? Ou encore, Dieu abondonne-t-il Son Eglise entre la mort d'un pape et l'élection de son successeur? Non, bien sûr. Et parfois, cela a duré des années.

Je dirais plutôt que Dieu a sans doute permis à une partie de Son Église de sortir du troupeau parce qu'Il sentait qu'elle avait encore un petit trop-plein d'orgueil et de nostalgie et qu'elle devait apprendre l'humilité et regarder vers l'avant, comme le reste du troupeau le fait.
Revenir en haut Aller en bas
Rex T.



Masculin Messages : 655
Inscription : 10/04/2010

MessageSujet: Re: propos des sédévacantistes sur notre Mère l'Eglise et notre bien aimé forum   Jeu 25 Nov 2010, 01:54

Chris Prols a écrit:



Citation :
IL NE PEUT PAS ERRER LORSQU'IL PARLE EX CATHEDRA!

Tout juste! Alors, s'il erre tout de même, c'est qu'il n'est pas pape! C'est simple, non?


Mais non Chris. Reprenons le dogme de l'infaillibilité point par point. Il dit ceci:

Citation :
Le Pontife romain, lorsqu'il parle ex cathedra, c'est-à-dire lorsque, remplissant sa charge de pasteur et de docteur de tous les chrétiens, il définit, en vertu de sa suprême autorité apostolique, qu'une doctrine sur la foi ou les moeurs doit être tenue par toute l'Église, jouit, par l'assistance divine à lui promise en la personne de saint Pierre, de cette infaillibilité dont le divin Rédempteur a voulu que fût pourvue son Église, lorsqu'elle définit la doctrine sur la foi et les moeurs. Par conséquent, ces définitions du Pontife romain sont irréformables par elles-mêmes et non en vertu du consentement de l'Église.

Les conditions pour un enseignement tombant sous l'infaillibilité papale sont les suivantes:

1- Le Pontife romain, lorsqu'il parle ex cathedra, c'est-à-dire lorsque, remplissant sa charge de pasteur et de docteur de tous les chrétiens.

2- il définit

3- une doctrine sur la foi ou les moeurs pour toute l'Église.

Un Pape ne peut à la fois remplir ces critères et ne pas enseigner infailliblement. Cest contradictoire. Lorsque remplies, elles sont irréformables par elles-mêmes.

Voici un exemple tiré des Écritures pour illustrer tout cela.

Citation :
"L'un d'eux, Caïphe, qui était grand prêtre cette année-là, leur dit: Vous n'y entendez rien; vous ne réfléchissez pas qu'il est de votre intérêt qu'un seul homme meure pour le peuple, et que toute la nation ne périsse pas. Il ne dit pas cela de lui-même; mais étant grand prêtre cette année-là, il prophétisa que Jésus devait mourir pour la nation; Et non seulement pour la nation, mais aussi afin de réunir en un seul corps les enfants de Dieu qui sont dispersés. "(Jn 11,49-52).

Dans le passage ci-dessus, l'Évangile de Jean nous montre bien que les paroles de Caïphe étaient prophétiques. Mais comment se fait-il qu'un homme qui cherche à tuer le Messie puisse prophétiser ? C'est clair pourtant, Caïphe est en mesure d'enseigner la vérité sur le Christ, même en dépit de ses péchés et de ses faiblesses, en vertu de sa position ou charge de grand prêtre de la religion juive. Ceci est bien illustré par le passage suivant: "Il ne dit pas cela de lui-même; mais étant grand prêtre cette année-là, il prophétisa que Jésus devait mourir pour la nation". Caïphe parle donc en tant que grand prêtre et non pas de son propre gré.

La même distinction est faite dans la foi catholique sur le Magistère lorsque le Pape parle Ex Cathedra. Quand le Pape enseigne dans son rôle de chef de l'Eglise, son enseignement est appelé ex cathedra («de la chaise" de Saint-Pierre). Dans l'exemple ci-dessus de l'Ecriture Sainte, le grand prêtre juif apprend la vérité sur le Christ d'une manière qui est analogue à ex cathedra. Il enseigne, en vertu de son rôle de grand prêtre (par l'assistance divine à lui promise en la personne de saint Pierre, pour le cas qui nous occupe). De plus, L'Evangile de Jean nous dit que le Grand Prêtre "prophétisait", ce qui signifie que c'est Dieu Lui-Même qui enseigne la vérité à travers lui.


Revenir en haut Aller en bas
Abenader



Masculin Messages : 5787
Inscription : 12/11/2010

MessageSujet: Re: propos des sédévacantistes sur notre Mère l'Eglise et notre bien aimé forum   Jeu 25 Nov 2010, 16:39

Mon cher Rex, je suis au regret de vous dire que le dogme de l'infaillibilité pontificale, c'est vous qui n'en comprenez pas bien la portée.

Celle-ci garantit au Pontife (légitime) qu'il ne peut errer dans la Foi et les Moeurs, selon les conditions que vous avez rappellées.

Mais si un pape profère publiquement des hérésies justement dans le cadre de ces conditions par vous rappellées, c'est bien le signe qu'il n'est pas légitime, qu'il est un faux pape, parce qu'un vrai Pape ne peut errer!

Le droit canon en parle. Saint Robert Bellarmin, in de Romano Pontifice, en parle, et dit qu'un pape hérétique perd de soi, ipso-facto son pontificat, étant hors de l'Eglise, il ne peut en être la tête:

Saint Robert Bellarmin, De Romano Pontifice 2,30 a écrit:
Le principe suivant est des plus certains: le non Chrétien ne peut, en aucune façon, être Pape.... La raison en est qu'il ne peut pas être la Tête s'il n'est pas membre ; or le non Chrétien n'est pas membre de l'Eglise, et un hérétique manifeste n'est pas Chrétien, comme l'enseignent ouvertement S. Cyprien (l.4, Ep.2), S. Athanase (Serm. Contra Arian.) S. Augustin (l. de grat. Christi, ch.20), S. Jérôme (Contra Lucif.) et d'autres.

C'est pourquoi un hérétique manifeste ne peut pas être Pape... C'est la sentence de tous les anciens Pères....

Le Chanoine Raoul Naz, dans ses commentaires du code de droit canon, ne fait que reprendre Saint Bellarmin.

Etc, etc.

Mais surtout, il y la bulle de Paul IV, Cum ex Apostolus officio, qui dit clairement ceci:

Citation :
« Nous ajoutons que si jamais il advient qu'un Evêque, même ayant fonction d'Archevêque, de Patriarche ou de Primat ; qu'un Cardinal de l'Eglise Romaine, même Légat ; qu'un Souverain Pontife même, avant leur promotion, ou leur élévation au Cardinalat ou au Souverain Pontificat, ont dévié de la Foi Catholique, ou sont tombés dans quelque hérésie, ou ont suscité, soutenu ou participé à un schisme, la promotion ou élévation, même si cette dernière a eu lieu dans l'entente et avec l'assentiment unanime de tous les Cardinaux, est nulle, non avenue, sans valeur, et on ne pourra dire qu'elle est devenue valide ou qu'elle devient valide parce que l'intéressé accepte la charge, reçoit la consécration, ou ensuite entre en possession ou quasi-possession du gouvernement ou de l'administration, ou par l'intronisation du Pontife Romain ou par l'hommage à genoux (des Cardinaux) devant lui, ou par la prestation d'obéissance à lui rendue par tous ou par quelque laps de temps écoulé pour ces actes : on ne pourra la tenir pour légitime en aucune de ses parties et elle ne confère ni ne peut être censée conférer quelque pouvoir d'administration au spirituel ou au temporel à de tels hommes promus Evêques, Archevêques, Patriarches ou Primats, ou élevés au Cardinalat ou au Souverain Pontificat.
Tous et chacun de leurs dits, faits et gestes, leur administration et tout ce qui en découle, tout est sans valeur et ne confère aucune autorité, aucun pouvoir à personne.

Ces hommes ainsi promus et élevés seront par le fait même, et sans qu'il faille quelque déclaration ultérieure, privés de toute dignité, place, honneur, titre, autorité, fonction et pouvoir (sic promoti et assumpti eo ipso absque aliqua desuper facienda declaratione, omni dignitate, loco, honore, titulo, auctoritate, officio et potestate privati).....»

(Paul IV, Bulle cum ex Apostolatus officio du 15/2/1559, confirmée par le Motu proprio de Saint Pie V, Inter multiplices, 21/12/1566 et par le canon 188, 4 dont elle est une des "fontes" -sources- officielles)

Vous voyez? C'est clair, non?

Vous vous dites: même si le pape dit une hérésie, puisqu'il est infaillible, c'est qu'alors c'est une vérité de foi. Mais c'est un faux raisonnement:

Concile Vatican I a écrit:
« L’Esprit-Saint, en effet, n’a pas été promis aux successeurs de Pierre pour dévoiler, par son inspiration, une nouvelle doctrine,

mais pour qu’avec son assistance ils gardent saintement et exposent fidèlement la Révélation transmise par les Apôtres,

c’est-à-dire le Dépôt de la Foi.
»

(Pie IX, Constitution Pastor Aeternus, Vat. I, Sess. IV Ch. IV, Dz. 1836)


Comprenez-vous?


Dernière édition par Chris Prols le Jeu 25 Nov 2010, 21:44, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Philippe Fabry
Administrateur


Masculin Messages : 13954
Inscription : 31/01/2009

MessageSujet: Re: propos des sédévacantistes sur notre Mère l'Eglise et notre bien aimé forum   Jeu 25 Nov 2010, 16:42

Chris Prols a écrit:

Vous vous dites: même si le pape dit une hérésie, puisqu'il est infaillible, c'est qu'alors c'est une vérité de foi.

Il ne dit pas ça. Il dit que si le Pape dit quelque chose dans son domaine d'infaillibilité et que cela vous semble une hérésie, c'est que vous n'avez pas compris.

_________________
"Les désastres nous enseignent l'humilité" Saint Anselme de Canterbury
« N’attendre de l’État que deux choses : liberté, sécurité. Et bien voir que l’on ne saurait, au risque de les perdre toutes deux, en demander une troisième. » Frédéric Bastiat
Pensez à visiter mon blog : http://www.historionomie.com
Revenir en haut Aller en bas
http://mafuturologie.free.fr
Abenader



Masculin Messages : 5787
Inscription : 12/11/2010

MessageSujet: Re: propos des sédévacantistes sur notre Mère l'Eglise et notre bien aimé forum   Jeu 25 Nov 2010, 16:58

Et ben non mon gars!!!

Souvenez-vous de Saint Paul aux Galates:

Citation :
Si nous-même (à savoir, les Apôtres, lui, et même Pierre) ou même un ange vient avec un autre Evangile, ne l'écoutez-pas, qu'il soit anathème!

Il n'a pas dit "si nous ou un ange arrive avec un nouvel Evangile, qui vous semble une hérésie, c'est que vous n'avez pas compris, alors écoutez-le!"

Aux fidèles Galates!

Alors, lorsqu'il y a non-conformité avec ce qui a toujours été dit, c'est anathème.

Revenir en haut Aller en bas
Philippe Fabry
Administrateur


Masculin Messages : 13954
Inscription : 31/01/2009

MessageSujet: Re: propos des sédévacantistes sur notre Mère l'Eglise et notre bien aimé forum   Jeu 25 Nov 2010, 17:04

Chris Prols a écrit:
Et ben non mon gars!!!

Souvenez-vous de Saint Paul aux Galates:

Citation :
Si nous-même (à savoir, les Apôtres, lui, et même Pierre) ou même un ange vient avec un autre Evangile, ne l'écoutez-pas, qu'il soit anathème!

Il n'a pas dit "si nous ou un ange arrive avec un nouvel Evangile, qui vous semble une hérésie, c'est que vous n'avez pas compris, alors écoutez-le!"

Aux fidèles Galates!

Alors, lorsqu'il y a non-conformité avec ce qui a toujours été dit, c'est anathème.


Le Pape a-t-il enseigné que Jésus n'est pas le Christ ? Qu'il n'est pas mort et ressuscité ? Paul VI n'a-t-il pas proclamé ceci :

Citation :

A la gloire du Dieu très saintet de Notre-Seigneur Jésus-Christ, confiant en l’aide de la Très Sainte Vierge Marieet des bienheureux apôtres Pierre et Paul, pour l’utilité et l’édification de l’Église, au nom detous les pasteurs et de tous les fidèles, Nous prononçons maintenant cetteprofession de foi, dans la pleine communion spirituelle avec vous tous, chersfrères et fils.


UN SEUL DIEU, PÈRE, FILS ETSAINT-ESPRIT.

Nous croyons en un seul Dieu,Père, Fils et Saint-Esprit, Créateur des choses visibles comme ce monde oùs’écoulenotre vie passagère, des choses invisibles comme les purs esprits qu’on nomme aussiles anges, et Créateur en chaque homme de son âme spirituelle et immortelle.Nous croyons que ce Dieu unique est absolument un dans son essence infinimentsainte comme dans toutes ses perfections, dans sa toute-puissance, danssa science infinie, dans sa providence, dans sa volonté et dans son amour. Il estCelui qui est, comme il l’a révélé à Moïse ; et il est Amour, comme l’apôtre Jean nous l’enseigne : en sorteque ces deux noms, Etre et Amour, expriment ineffablement la même divineréalité de Celui qui a voulu se faire connaître à nous, et qui, "habitantune lumière inaccessible", est en lui-même au-dessus de tout nom, de toutes choseset de toute intelligence créée. Dieuseul peut nous en donner la connaissance juste et plénière en se révélant comme Père, Fils et Esprit Saint, dontnous sommes par grâce appelés à partager, ici-bas dans l’obscurité de lafoi et au-delà de la mort dans la lumière éternelle, l’éternelle vie.

Les liens mutuels constituantéternellement les trois personnes, qui sont chacune le seul et même Être divin,sont la bienheureuse vie intime du Dieu trois fois saint, infiniment au-delà de ce quenous pouvons concevoir à la mesure humaine. Nous rendons grâce cependant à la bonté divine du fait que de trèsnombreux croyants puissent attester avec Nous devant les hommes l’unité de Dieu,bien qu’ils ne connaissent pas le mystère de la Très Sainte Trinité. Nous croyonsdonc au Père qui engendre éternellement le Fils, au Fils, Verbe de Dieu, quiest éternellement engendré, au Saint-Esprit, personne incréée qui procède du Père et du Filscomme leur éternel amour. Ainsi en lestrois personnes divines, coaeternaesibi et coaequales, surabondent et seconsomment, dans la surexcellence et la gloire propres à l’être incréé, lavie et la béatitude de Dieu parfaitement un, et toujours "doit êtrevénérée l’unité dans la trinité et la trinité dans l’unité".


LE CHRIST, DIEU FAIT HOMME

Nous croyons en Notre SeigneurJésus-Christ, qui est le Fils de Dieu. Ilest le Verbe éternel, né du Père avant tous les siècles et consubstantiel auPère, homoousios to Patri, et par lui tout a été fait. Il s’est incarné par l’œuvre du Saint-Esprit dans lesein de la Vierge Marie et s’est fait homme : égal donc au Père selon la divinité, et inférieur auPère selon l’humanité et un lui-même, non par quelque impossibleconfusion des natures mais par l’unité de la personne. Il a habité parmi nous, plein de grâce et de vérité. Il a annoncé et instauré le Royaume de Dieu et nous afait en lui connaître le Père. Il nous a donné son commandement nouveau de nousaimer les uns les autres comme il nous a aimés. Il nous a enseigné la voie des béatitudes de l’Evangile : pauvretéen esprit, douleur supportée dans la patience, soif de la justice, miséricorde,pureté du cœur, volonté de paix, persécution endurée pour la justice.Il a souffert sous Ponce Pilate, Agneau de Dieu portant sur lui les péchés dumonde, et il est mort pour nous sur la croix, nous sauvant par son sang rédempteur. Il a été enseveli et, de son propre pouvoir, il estressuscité le troisième jour, nous élevant par sa résurrection à ce partage dela vie divine qu’est la vie de la grâce. Il est monté au ciel et il viendra de nouveau, engloire cette fois, pour juger les vivants et les morts : chacunselon ses mérites - ceux qui ont répondu à l’amour et à la pitié de Dieu allant àla vie éternelle, ceux qui les ont refusés jusqu’au bout allant au feu qui ne s’éteint pas. Et sonrègne n’aura pas de fin.


L’ESPRIT SAINT ETLA VIERGE MARIE.

Nous croyons en l’Esprit Saint, quiest Seigneur et qui donne la vie, qui est adoré et glorifié avec le Père et le Fils. Il nous a parlé par les Prophètes, il nous a étéenvoyé par le Christ après sa Résurrection et son Ascension auprès du Père ; ilillumine, vivifie, protège et conduit l’Église ; il en purifie les membres s’ils ne sedérobent pas à la grâce. Son action quipénètre au plus intime de l’âme, rend l’homme capable de répondre à l’appel de Jésus :"Soyez parfaits comme votre Pèrecéleste est parfait" (Mt. V, 48). Nous croyonsque Marie est la Mère demeurée toujours vierge du Verbe incarné, notre Dieu etSauveur Jésus-Christ, et qu’en raison de cette élection singulière elle a été, enconsidération des mérites de son Fils, rachetée d’une manière plus éminente, préservéede toute souillure du péché originel et comblée du don de la grâce plus quetoutes les autres créatures. Associéepar un lien étroit et indissoluble aux mystères de l’Incarnation et dela Rédemption, la Très Sainte Vierge, l’Immaculée, a été, au terme de sa vie terrestre, élevéeen corps et en âme à la gloire céleste et configurée à son Fils ressuscité enanticipation du sort futur de tous les justes ; et Nous croyons que la TrèsSainte Mère de Dieu, nouvelle Ève, mère de l’Église, continue au ciel son rôlematernel à l’égard des membres du Christ, en coopérant à lanaissance et au développement de la vie divine dans les âmes des rachetés.


LE PÉCHÉ, LA CROIX ET LE BAPTÊME.

Nous croyons qu’en Adam tous ontpéché, ce qui signifie que la faute originelle commise par lui a fait tomber lanature humaine, commune à tous les hommes, dans un état où elle porte lesconséquences de cette faute et qui n’est pas celui où elle se trouvait d’abord dans nospremiers parents, constitués dans la sainteté et la justice, et où l’homme neconnaissait ni le mal ni la mort. C’est la naturehumaine ainsi tombée, dépouillée de la grâce qui la revêtait, blessée dans sespropres forces naturelles et soumise à l’empire de la mort, qui est transmise à tous les hommeset c’est en ce sens que chaque homme naît dans le péché. Nous tenons donc, avecle Concile de Trente, que le péché originel est transmis avec la naturehumaine, "non par imitation, mais par propagation", et qu’il est ainsi"propre à chacun". Nous croyons que Notre-Seigneur Jésus-Christ, par lesacrifice de la croix, nous a rachetés du péché originel et de tous les péchéspersonnels commis par chacun de nous, en sorte que, selon la parole de l’Apôtre, "làoù le péché avait abondé, la grâce a surabondé". Nous croyons à un seulbaptême institué par Notre-Seigneur Jésus-Christ pour larémission des péchés. Le baptême doit êtreadministré même aux petits enfants qui n’ont pu encore se rendre coupables d’aucun péchépersonnel, afin que, nés privés de la grâce surnaturelle, ils renaissent"de l’eau et de l’Esprit Saint" à la vie divine dans le ChristJésus.


L’ÉGLISE, ÉDIFIÉEPAR JÉSUS-CHRIST

Nous croyons à l’Eglise une,sainte, catholique et apostolique, édifiée par Jésus-Christ sur cettepierre qui est Pierre. Elle est le corps mystique du Christ, à la fois sociétévisible instituée avec des organes hiérarchiques et communauté spirituelle, l’Eglise terrestre ; elle estle peuple de Dieu pérégrinant ici-bas et l’Eglise comblée des biens célestes ; elle estle germe et les prémices du Royaume de Dieu, par lequel se continuent, au longde l’histoire humaine, l’œuvre et les douleurs de la Rédemption et qui aspire à sonaccomplissement parfait au-delà du temps dans la gloire. Au cours du temps, leSeigneur Jésus forme son Eglise par les sacrements qui émanent de saplénitude. C’est par eux qu’elle rend sesmembres participants au mystère de la mort et de la résurrection du Christ,dans la grâce du Saint-Esprit qui luidonne vie et action. Elle est donc saintetout en comprenant en son sein des pécheurs, parce qu’elle n’a elle-même d’autre vie quecelle de la grâce : c’est en vivant de sa vie que ses membres se sanctifient ; c’est en sesoustrayant à sa vie qu’ils tombent dans les péchés et les désordres quiempêchent le rayonnement de sa sainteté. C’est pourquoi elle souffre et fait pénitence pour sesfautes, dont elle a le pouvoir de guérir ses enfants par le sang du Christ etle don de l’Esprit Saint. Héritière des divines promesses et fille d’Abraham selon l’Esprit, par cetIsraël dont elle garde avec amour les Écritures et dont elle vénère lespatriarches et les prophètes ; fondée sur les apôtres et transmettant de siècle ensiècle leur parole toujours vivante et leurs pouvoirs de pasteur dans lesuccesseur de Pierre et les évêques en communion avec lui ;perpétuellement assistée par le Saint-Esprit, elle a charge de garder, enseigner, expliqueret répandre la vérité que Dieu a révélée d’une manière encore voilée par lesprophètes et pleinement par le Seigneur Jésus. Nous croyons tout ce qui estcontenu dans la parole de Dieu, écrite ou transmise, et que l’Eglise propose àcroire comme divinement révélé, soit par un jugement solennel, soit par le magistère ordinaire et universel. Nous croyons à l’infaillibilité dont jouit le successeur de Pierre quandil enseigne ex cathedra comme pasteur et docteur de tous les fidèles, et dontest assuré aussi le corps des évêques lorsqu’il exerce avec lui le magistèresuprême.


L’UNITÉ ET LACATHOLICITÉ DE L’ÉGLISE

Nous croyons que l’Église, fondéepar Jésus-Christ et pour laquelle il a prié, est indéfectiblement une dans la foi, leculte et le lien de la communionhiérarchique. Au sein de cette Église, lariche variété des rites liturgiques et la légitime diversité des patrimoinesthéologiques et spirituels et des disciplines particulières, loin de nuire àson unité, la manifestent davantage. Reconnaissant aussi l’existence, endehors de l’organisme de l’Église du Christ, de nombreux éléments de vérité et desanctification qui lui appartiennent en propre et tendent à l’unité catholique,et croyant à l’action du Saint-Esprit qui suscite au cœur des disciples du Christ l’amour de cetteunité, Nous avons l’espérance que les chrétiens qui ne sont pas encore dansla pleine communion de l’unique Église se réuniront un jour en un seul troupeauavec un seul pasteur. Nous croyons que l’Église est nécessaire au salut, car le Christ qui estseul médiateur et voie de salut se rend présent pour nous dans son Corps quiest l’Église. Mais le dessein divin du salut embrasse tous les hommes ; et ceuxqui, sans faute de leur part, ignorent l’Evangile du Christ et son Église mais cherchent Dieusincèrement et, sous l’influence de la grâce, s’efforcent d’accomplir savolonté reconnue par les injonctions de leur conscience, ceux-là, en un nombreque Dieu seul connaît, peuvent obtenir le salut.


LE CORPS ET LE SANG DUSEIGNEUR

Nous croyons que la messecélébrée par le prêtre représentant la personne du Christ en vertu du pouvoirreçu par le sacrement de l’ordre, et offerte par lui au nom du Christ et desmembres de son Corps mystique, est le sacrifice du calvaire rendusacramentellement présent sur nos autels. Nous croyons que, comme le pain etle vin consacrés par le Seigneur à laSainte Cène ont été changés en son Corps et son Sang qui allaient être offertspour nous sur la croix, de même le pain et le vin consacrés par le prêtre sontchangés au corps et au sang du Christ glorieux siégeant au ciel, et Nouscroyons que la mystérieuse présence du Seigneur, sous ce qui continue d’apparaître à nossens de la même façon qu’auparavant, est une présence vraie, réelle etsubstantielle. Le Christ ne peut être ainsi présent en ce sacrement autrementque par le changement en son corps de la réalité elle-même du pain etpar le changement en son sang de la réalité elle-même du vin, seules demeurantinchangées les propriétés du pain et du vin que nos sens perçoivent. Cechangement mystérieux, l’Église l’appelle d’une manière très appropriée transsubstantiation. Touteexplication théologique, cherchant quelque intelligence de ce mystère, doitpour être en accord avec la foi catholique, maintenir que, dans la réalité elle-même,indépendante de notre esprit, le pain et le vin ont cessé d’exister après laconsécration, en sorte que c’est le corps et le sang adorables du Seigneur Jésus quidès lors sont réellement devant nous sous les espèces sacramentelles du pain etdu vin, comme le Seigneur l’a voulu, pour se donner à nous en nourriture et pournous associer à l’unité de son Corps mystique. L’unique etindivisible existence du Seigneur glorieux au ciel n’est pasmultipliée, elle est rendue présente par le sacrement dans les multiples lieuxde la terre où la messe est célébrée. Et elle demeure présente, après le sacrifice, dans leSaint Sacrement, qui est, au tabernacle, le cœur vivant de chacune de nos églises. Et c’est pour nous undevoir très doux d’honorer et d’adorer dans la sainte hostie, que nos yeux voient, leVerbe incarné qu’ils ne peuvent pas voir et qui, sans quitter le ciel, s’est rendu présentdevant nous.


ROYAUME DE DIEU ETCIVILISATION.

Nous confessons que le royaumede Dieu commencé ici-bas en l’Église du Christ n’est pas de ce monde, dont la figurepasse, et que sa croissance propre ne peut se confondre avec le progrès de lacivilisation, de la science ou de latechnique humaines, mais qu’elle consiste à connaître toujours plus profondémentles insondables richesses du Christ, à espérer toujours plus fortement lesbiens éternels, à répondre toujours plus ardemment à l’amour de Dieu, àdispenser toujours plus largement la grâce et la sainteté parmi les hommes.Mais c’est ce même amour qui porte l’Église à se soucier constamment du vrai bien temporeldes hommes. Ne cessant de rappeler à ses enfants qu’ils n’ont pas ici-bas de demeurepermanente, elle les presse aussi de contribuer, chacun selon sa vocation etses moyens, au bien de leur cité terrestre, de promouvoir la justice, la paixet la fraternité entre les hommes, de prodiguer leur aide à leurs frères,surtout aux plus pauvres et aux plusmalheureux. L’intensesollicitude de l’Église, épouse du Christ, pour les nécessités deshommes, leurs joies et leurs espoirs, leurs peines et leurs efforts, n’est donc rien d’autre que songrand désir de leur être présente pour les illuminer de la lumière du Christ etles rassembler tous en lui, leur uniqueSauveur. Elle ne peut signifier jamais quel’Eglisese conforme elle-même aux choses de ce monde, ni que diminue l’ardeur de l’attente de sonSeigneur et du royaume éternel.


LES VIVANTS ET LES MORTS

Nous croyons à la vieéternelle. Nous croyons que les âmes detous ceux qui meurent dans la grâce du Christ, soit qu’elles aientencore à être purifiées au purgatoire, soit que dès l’instant où ellesquittent leur corps, Jésus les prenne au paradis comme il a fait pour le bonlarron, sont le peuple de Dieu dans l’au-delà de la mort, laquelle sera définitivement vaincuele jour de la résurrection où ces âmes seront réunies à leur corps. Nouscroyons que la multitude de celles qui sont rassemblées autour de Jésus et deMarie au paradis forme l’Église du ciel, où dans l’éternelle béatitude elles voient Dieutel qu’il est et où elles sont aussi, à des degrés divers, associées avec lessaints anges au gouvernement divin exercé par le Christ en gloire, enintercédant pour nous et en aidant notre faiblesse par leur sollicitudefraternelle.

Nous croyons à la communion detous les fidèles du Christ, de ceux qui sont pèlerins sur la terre, des défuntsqui achèvent leur purification, des bienheureux du ciel, tous ensemble formantune seule Église, et Nous croyons que dans cette communion l’amourmiséricordieux de Dieu et de ses saints est toujours à l’écoute de nosprières, comme Jésus nous l’a dit : Demandez et vous recevrez. Aussi est-ce avec foi etdans l’espérance que Nous attendons la résurrection des morts et la vie du monde àvenir.
Béni soit le Dieu trois foissaint. Amen.

Où voyez-vous l'hérésie ?

_________________
"Les désastres nous enseignent l'humilité" Saint Anselme de Canterbury
« N’attendre de l’État que deux choses : liberté, sécurité. Et bien voir que l’on ne saurait, au risque de les perdre toutes deux, en demander une troisième. » Frédéric Bastiat
Pensez à visiter mon blog : http://www.historionomie.com
Revenir en haut Aller en bas
http://mafuturologie.free.fr
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80781
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: propos des sédévacantistes sur notre Mère l'Eglise et notre bien aimé forum   Jeu 25 Nov 2010, 17:07

[quote]
Chris Prols a écrit:
Mon cher Rex, je suis au regret de vous dire que le dogme de l'infaillibilité pontificale, c'est vous qui n'en comprenez pas bien la portée.

Celle-ci garantit au Pontife (légitime) qu'il ne peut errer dans la Foi et les Moeurs, selon les conditions que vous avez rappellées.

Mais si un pape profère publiquement des hérésies justement dans le cadre de ces conditions par vous rappellées, c'est bien le signe qu'il n'est pas légitime, qu'il est un faux pape, parce qu'un vrai Pape ne peut errer!

Et pour décider qu'il profère des hérésies, il faut que vous vous proclamiez Magistère infaillible au dessus du, pape.

vous tenez votre mission de qui ?



Citation :

Le droit canon en parle. Saint Robert Bellarmin, in de Romano Pontifice, en parle, et dit qu'un pape hérétique perd de soi, ipso-facto son pontificat, étant hors de l'Eglise, il ne peut en être la tête:

Finalement, un pape est infaillible sauf quand il est faillible ce qui prouve qu'il n'est pas pape.


_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Abenader



Masculin Messages : 5787
Inscription : 12/11/2010

MessageSujet: Re: propos des sédévacantistes sur notre Mère l'Eglise et notre bien aimé forum   Jeu 25 Nov 2010, 19:38

Citation :
Et pour décider qu'il profère des hérésies, il faut que vous vous proclamiez Magistère infaillible au dessus du, pape.

vous tenez votre mission de qui ?

De Saint Paul, dans son Epitre aux Galates. Et je vous signale que ça s'adresse aussi à vous, mon cher.

Vous devriez crier anathème comme vous l'indique Saint Paul, à la liberté religieuse, à la soi disant nouvelle messe, au sycrétisme d'Assise, etc.

Voulez-vous qu'en plus je vous cite le verset de Saint Jean dans lequel il est dit de ne même pas saluer ceux qui professent une autre foi que celle de l'Eglise?



Quant à vous, Monsieur Fabry, si vous croyez m'impressionner en me sortant un credo à la sauce moderniste...

Il serait judicieux, avant que d'entrer dans la réponse que vous attendez de moi, de savoir ce qu'est une hérésie. Pourriez-vous en donner la définition?
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80781
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: propos des sédévacantistes sur notre Mère l'Eglise et notre bien aimé forum   Jeu 25 Nov 2010, 20:53

Cher Chris Profs, vous avez fondé une secte qui n'est pas catholique du tout (catholique = Universel, qui pense au salut de tout homme).

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Philippe Fabry
Administrateur


Masculin Messages : 13954
Inscription : 31/01/2009

MessageSujet: Re: propos des sédévacantistes sur notre Mère l'Eglise et notre bien aimé forum   Jeu 25 Nov 2010, 20:59

Chris Prols a écrit:

Quant à vous, Monsieur Fabry, si vous croyez m'impressionner en me sortant un credo à la sauce moderniste...

Il serait judicieux, avant que d'entrer dans la réponse que vous attendez de moi, de savoir ce qu'est une hérésie. Pourriez-vous en donner la définition?

Ce serait plutôt à vous de me la donner. C'est vous qui traitez l'Eglise romaine d'hérétique.

Et ce n'est pas le tout de dire en quoi il est à la sauce moderniste, il faut encore me dire ce que vous lui reprochez. A moins que vous ne vous sentiez obligé d'admettre qu'il défend bien la foi catholique ?

_________________
"Les désastres nous enseignent l'humilité" Saint Anselme de Canterbury
« N’attendre de l’État que deux choses : liberté, sécurité. Et bien voir que l’on ne saurait, au risque de les perdre toutes deux, en demander une troisième. » Frédéric Bastiat
Pensez à visiter mon blog : http://www.historionomie.com
Revenir en haut Aller en bas
http://mafuturologie.free.fr
Abenader



Masculin Messages : 5787
Inscription : 12/11/2010

MessageSujet: Re: propos des sédévacantistes sur notre Mère l'Eglise et notre bien aimé forum   Jeu 25 Nov 2010, 21:39

Citation :
C'est vous qui traitez l'Eglise romaine d'hérétique.


Mais vous aller vous faire entrer dans le crâne que l'Eglise ne peut pas être hérétique?!?!

Et que si quelque chose qui n'arrête pas d'en dire des hérésies et qui se fait passer en même temps pour l'Eglise , ce n'est pas l'Eglise, bien qu'elle (cette chose) en ait toutes les apparences?!?!

Quant à la définition de l'hérésie, la voilà:

Canon 1325 § 2 a écrit:


Toute personne qui après avoir reçu le baptême et tout en conservant le nom de chrétien, nie opiniâtrement quelqu’une des vérités de la foi divine et catholique qui doivent être crues, ou en doute, est hérétique; si elle s’éloigne totalement de la foi chrétienne, elle est apostat; si enfin elle refuse de se soumettre au Souverain Pontife et de rester en communion avec les membres de Église qui lui sont soumis, elle est schismatique.

Aprofondissons:

Concile Vatican I. Denzinger 1792 a écrit:
“Par la Foi divine et Catholique, doit être cru tout ce qui figure dans la Parole de Dieu et dans la Tradition ; et tout ce
qui est proposé par l’Église
, soit par déclaration solennelle, soit par le magistère ordinaire et universel, doit être cru comme divinement révélé”.

Concluons:

Cathéchisme Saint Pie X a écrit:
Qu’est-ce que l’hérésie ?

L’hérésie est une erreur coupable de l’intelligence par laquelle on nie avec obstination quelque vérité de la foi.

Vous voyez? Il ne s'agit pas que du Credo, mais de quelque vérité de la foi.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: propos des sédévacantistes sur notre Mère l'Eglise et notre bien aimé forum   Jeu 25 Nov 2010, 21:50




Mr.Red
Revenir en haut Aller en bas
Abenader



Masculin Messages : 5787
Inscription : 12/11/2010

MessageSujet: Re: propos des sédévacantistes sur notre Mère l'Eglise et notre bien aimé forum   Jeu 25 Nov 2010, 21:52

Deus Vult!!!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: propos des sédévacantistes sur notre Mère l'Eglise et notre bien aimé forum   Jeu 25 Nov 2010, 21:57

Chris Prols a écrit:
Deus Vult!!!

Si Dieu le Veut ! ouvrez le yeux ! Benoit XVI est un vrai Pape ! que j'aime beaucoup d'ailleurs...est-ce que vous avez lu son livre?

Revenir en haut Aller en bas
Philippe Fabry
Administrateur


Masculin Messages : 13954
Inscription : 31/01/2009

MessageSujet: Re: propos des sédévacantistes sur notre Mère l'Eglise et notre bien aimé forum   Jeu 25 Nov 2010, 21:58

Chris Prols a écrit:
Citation :
C'est vous qui traitez l'Eglise romaine d'hérétique.


Mais vous aller vous faire entrer dans le crâne que l'Eglise ne peut pas être hérétique?!?!

Ah mais je le sais très bien.

L'Eglise que vous appelez "conciliaire". La vraie. Celle qui professe le credo de Paul VI, n'est pas hérétique. Ou alors prouvez-le dans son Credo.

_________________
"Les désastres nous enseignent l'humilité" Saint Anselme de Canterbury
« N’attendre de l’État que deux choses : liberté, sécurité. Et bien voir que l’on ne saurait, au risque de les perdre toutes deux, en demander une troisième. » Frédéric Bastiat
Pensez à visiter mon blog : http://www.historionomie.com
Revenir en haut Aller en bas
http://mafuturologie.free.fr
Abenader



Masculin Messages : 5787
Inscription : 12/11/2010

MessageSujet: Re: propos des sédévacantistes sur notre Mère l'Eglise et notre bien aimé forum   Jeu 25 Nov 2010, 22:11

Réponses sur la section théologie.
Revenir en haut Aller en bas
Jeb



Masculin Messages : 4320
Inscription : 04/02/2008

MessageSujet: Re: propos des sédévacantistes sur notre Mère l'Eglise et notre bien aimé forum   Ven 26 Nov 2010, 02:07

Jeb a écrit:
Chris Prols a écrit:

Mon cher Jeb, maintenant: Vous me dites:

Jeb a écrit:
Le problème avec vous mon cher "mangeur de pains suédois" (je ne veux pas faire de pub pour une marque ) c'est que, en tant que sédévacantiste, vous avez le cul entre deux sièges.

On ne sait plus, quand vous parlez de l'Eglise, à quoi vous faites référence.

Quand je parle d'Eglise, je parle de la seule Eglise qui soit, à savoir l'Eglise, une, sainte, catholique et apostolique; le Corps mystique du Christ.

Cette Eglise, bien vivante aujourd'hui, a été visible depuis la Pentecôte jusqu'à l'ouverture de Vatican 2, bien que pas toujours avec la même visibilité. Depuis V2, elle est éclipsée, et ce qui l'éclipse est l'église conciliaire, qui se donne faussement pour l'Eglise du Christ, mais qui ne l'est pas.
Dites plutôt que depuis Vatican II VOUS l'avez éclipsée.

Mais comme toute éclipse est passagère, celle de l'Eglise l'est aussi.

Tout ceci a été prédit par NS-JC et pas Sa Sainte Mère à La Salette, ainsi que par nombre de pontifes et de Pères de l'Eglise. Ce n'est pas mon invention!!!
Mais c'est votre interprétation !
Vous avez zappé ma question sur les Trois Blancheurs, pourquoi ? Vous n'avez pas de réponse ?
Je réitère ma question ci-dessus.
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80781
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: propos des sédévacantistes sur notre Mère l'Eglise et notre bien aimé forum   Ven 26 Nov 2010, 07:28

Alexis232 a écrit:



Mr.Red

Magnifique cette photo de vous cher Chris Prols. Et là, vous aviez lavé vos vêtements (pas comme sur votre Avatar). Mr.Red

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
cébé



Messages : 2334
Inscription : 07/09/2007

MessageSujet: Re: propos des sédévacantistes sur notre Mère l'Eglise et notre bien aimé forum   Ven 26 Nov 2010, 11:20

Tiens! .. je le voyais plus craquant notre Chris Prols, mais il a l'air "bon beurre" et il porte bien Very Happy




Parmi toutes ces vannes sans épines, cher ami, n'oubliez pas la question de Jeb ...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: propos des sédévacantistes sur notre Mère l'Eglise et notre bien aimé forum   Jeu 23 Déc 2010, 19:38

Arnaud Dumouch a écrit:
Magnifique cette photo de vous cher Chris Prols. Et là, vous aviez lavé vos vêtements (pas comme sur votre Avatar). Mr.Red
là c'était avant, tandis que sur son avatar, c'est après son pieux "pèlerinage".
Revenir en haut Aller en bas
Arc-en-Ciel



Féminin Messages : 3932
Inscription : 27/04/2009

MessageSujet: Re: propos des sédévacantistes sur notre Mère l'Eglise et notre bien aimé forum   Jeu 23 Déc 2010, 20:47

Arnaud Dumouch a écrit:
Alexis232 a écrit:



Mr.Red

Magnifique cette photo de vous cher Chris Prols. Et là, vous aviez lavé vos vêtements (pas comme sur votre Avatar). Mr.Red
Cela me fait penser à une blague de Coluche.
"OMO qui rend le vêtement encore plus blanc que blanc" cherry

JOYEUX NOËL BLANC à nos frères et soeurs sédévacantistes santa
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80781
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: propos des sédévacantistes sur notre Mère l'Eglise et notre bien aimé forum   Jeu 23 Déc 2010, 21:05

[quote="Arc-en-Ciel"][quote="Arnaud Dumouch"]
Alexis232 a écrit:





Vous ne seriez pas un peu GRAS, cher Chris Prolls, pour un Templier ? Mr.Red

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Poisson



Masculin Messages : 1825
Inscription : 29/10/2010

MessageSujet: Re: propos des sédévacantistes sur notre Mère l'Eglise et notre bien aimé forum   Jeu 23 Déc 2010, 21:24

Arnaud Dumouch a écrit:
Vous ne seriez pas un peu GRAS, cher Chris Prolls, pour un Templier ? Mr.Red
Euh !, pas très chrétien comme réflexion, même si je ne suis pas loin de votre avis, mon cher monsieur Dumouch.
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80781
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: propos des sédévacantistes sur notre Mère l'Eglise et notre bien aimé forum   Jeu 23 Déc 2010, 21:30

clown

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
 
propos des sédévacantistes sur notre Mère l'Eglise et notre bien aimé forum
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
 Sujets similaires
-
» Poèmes à notre mère Lune
» La Jérusalem d'en haut , et elle est notre mère.
» Notre mère - Notre père
» Notre Dame, notre Mère - Jean Claude GIANADDA
» Le Dernier Sermon de Notre prophète bien aimé Mohamed (saw)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE :: Débats avec les religions non-catholiques-
Sauter vers: