DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE

Théologie Spirituelle Catholique
Pour déposer une intention de prière:Agapé
ATTENTION : Les publicités ci-dessous sont indépendantes de notre volonté !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Exégèse pseudo scientifique

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
AntoineG



Messages : 611
Inscription : 19/02/2006

MessageSujet: Exégèse pseudo scientifique   Mar 09 Nov 2010, 01:09

Voici un texte amusant du Pere Georges Habra :

Citation :
« Savez-vous qui a composé la « Symphonie Héroïque » ?- Mais bien sûr, c’est Beethoven, en 1803.- O innocent ! Si ce Beethoven a vraiment existé (car rien n’est moins sûr), il en a fait, peut-être ! une infime partie, bien que les érudits soient loin de s’accorder pour décider laquelle exactement. Le véritable auteur en est un musicien anonyme et médiocre que nous appellerons l’éditeur, celui qui a fait paraître cette symphonie dans sa forme actuelle, au début de notre siècle, et qui a réussi la prouesse, à force de plagiats, de l’attribuer à un génie tel que Beethoven, à moins qu’il n’ait, l’infâme, purement et simplement inventé Beethoven (c’est une hypothèse, en tout cas, qu’on ne peut écarter du revers de la main).Car, voyons : les deux formidables accords du début, représentant à eux seuls une introduction à part entière, sont de Haydn. Le fameux thème héroïque qui suit a été volé de Mozart : pour corroborer notre affirmation, voyez d’ailleurs si ce thème ne ressemble pas, justement, à celui de l’entrée de « Bastien et Bastienne » de Mozart.Puis l’exposition avec ses longs crescendo et decrescendo si typiques d’un Rossini ont sûrement été conçus par ce dernier, voyons ! Et le développement qui suivra, avec ses longs accords sur les cuivres, là c’est sûrement l’œuvre de Richard Wagner. Première accalmie après cette débauche d’énergie, et le deuxième thème lyrique avec l’inégalable chaleur sur le contrepoint des violoncelles, c’est Brahms qui est passé par là ; et ainsi de suite jusqu’à la fin du premier mouvement, qui sera de nouveau bouclé par Haydn sur les deux mêmes accords du début.Le deuxième mouvement est-il intitulé « Marche funèbre » ? Qu’à cela ne tienne ! C’est Chopin, grand spécialiste de cette forme, qui en a conçu le thème musical. Plus loin, la longue fugue qui exprimera toute la tristesse universelle, c’est Bach. C’est une fugue, donc c’est Bach ! C.Q.F.D.Passons sur ce qui suit, qui doit être plein d’interpolations de cet inqualifiable éditeur (que nous appellerons, faute de la connaître, E), qui d’ailleurs en a infecté toute la symphonie, ainsi que de ses suppressions, gloses, altérations, répétitions… Car seuls les imbéciles voient dans cette symphonie un chef-d’œuvre de l’esprit humain, d’une prodigieuse beauté et unité : une étude plus attentive montrera clairement toutes les incohérences de cet éditeur peu inspiré qui, malgré ses prouesses dans l’art du plagiat, n’arrive pas à camoufler ses rapiéçages, voire ses rafistolages et ses contradictions.Venons en au dernier mouvement. Là, il y a une cavalcade sûrement écrite par Von Suppé, célèbre protagoniste de la chose. Meyerbeer a sans doute composé la partie andante majestueuse qui suit (ah ! ces cors !). Et le sublime passage où l’on veut nous faire croire que Beethoven rappelle l’être mortel à plus de modestie (long dialogue en croches, entre les violons et les bois, précédant l’explosion finale), qui croyez-vous l’a écrit ? (Question à 25 euros !) Réponse : « Albinoni le mélancolique ». Vous avez gagné ! »- Qu’est-ce qui vous prend ? me dira-t-on. Vous promettez de parler du Pentateuque, et vous voilà embarqué sur Beethoven !- Mais si, c’est du Pentateuque que je parle. Car ce que j’ai imaginé sur la « Symphonie Héroïque », et qui est tellement absurde qu’il ne peut que provoquer l’hilarité générale et des rires inextinguibles, est bel et bien arrivé, c’est une image, bien en deçà de la réalité, des élucubrations des exégètes modernes, depuis le siècle dernier, sur le Pentateuque, (et, dans une certaine mesure, sur bien d’autres livres de l’Ecriture).En effet, la réalité dont cette image n’est que l’ombre est beaucoup plus riche.

Georges Habra
La Foi en Dieu incarné
tome 1 Justification rationnelle

cité dans http://jesusmarie.free.fr/georges_habra.html
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80837
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Exégèse pseudo scientifique   Mar 09 Nov 2010, 05:26

Excellent ! Ce texte résumé à lui seul l'état d'une certaine éxégèse biblique pratiquée depuis 60 ans dans les universités catholique et qui n'a produit que du vent.


Une anecdote mérité d'être rapportée ici. Elle m'est arrivé à l'Université de Strasbourg avec le professeur Z. (professeur d'exégèse de la faculté de théologie).

Il me demande lors d'un examen de pré-rentrée (pour vérifier mon niveau scolaire d'étudiant nouvellement inscrit) de qui est la première épître de saint Pierre.

J'hésite un peu, sentant le piège, et je réponds timidement:

- De Pierre... Confused Embarassed

Et là, voici le professeur qui devient tout rouge et me dit:
Citation :
"Cette épître ne peut être de Pierre à cause de la qualité de son grec, ce dont est incapable un pêcheur de Galilée ! C'est pourtant évident ! Si vous me dites cela en examen, ce sera un 0 ! "

Il n'en faut en général pas plus pour m'énerver et me conduire à m'enferrer. Donc, je me permet (Ô crime de lèse-savant) de lui répondre:

- C'est sans doute écrit en bon grec car Pierre, comme c'est dit à la fin de l'Epître, utilise un secrétaire grec. Il se nomme SYLVAIN:
Citation :
1 Pierre 5, 12 Je vous écris ces quelques mots par Silvain, que je tiens pour un frère fidèle, pour vous exhorter et attester que telle est la vraie grâce de Dieu: tenez-vous-y.

Que n'avais-je pas dit là. Je me souviens de son oeil noir. C'est que Monsieur Z. avait écrit un livre prouvant que l'épître de Pierre n'était pas de Pierre !

:beret:

J'ai utilisé les trois années suivantes à me faire oublier de lui . Mr. Green

_________________
Arnaud


Dernière édition par Arnaud Dumouch le Dim 05 Déc 2010, 21:40, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Philippe Fabry
Administrateur


Masculin Messages : 13954
Inscription : 31/01/2009

MessageSujet: Re: Exégèse pseudo scientifique   Mar 09 Nov 2010, 09:13

Arnaud Dumouch a écrit:


Il n'en faut en général pas plus pour m'énerver et me conduire à m'enferrer. Donc, je me permet (Ô crime de lèse-savant) de lui répondre:

- C'est sans doute écrit en bon grec car Pierre, comme c'est dit à la fin de l'Epître, utilise un secrétaire grec. Il se nomme SYLVAIN:
Citation :
1 Pierre 5, 12 Je vous écris ces quelques mots par Silvain, que je tiens pour un frère fidèle, pour vous exhorter et attester que telle est la vraie grâce de Dieu: tenez-vous-y.


Je sais que j'ai déjà employé ce gimmick récemment, mais là ça le mérite.

_________________
"Les désastres nous enseignent l'humilité" Saint Anselme de Canterbury
« N’attendre de l’État que deux choses : liberté, sécurité. Et bien voir que l’on ne saurait, au risque de les perdre toutes deux, en demander une troisième. » Frédéric Bastiat
Pensez à visiter mon blog : http://www.historionomie.com
Revenir en haut Aller en bas
http://mafuturologie.free.fr
Philippe Fabry
Administrateur


Masculin Messages : 13954
Inscription : 31/01/2009

MessageSujet: Re: Exégèse pseudo scientifique   Mar 09 Nov 2010, 09:20

Arnaud Dumouch a écrit:

Que n'avais-je pas dit là. Je me souviens de son oeil noir. C'est que Monsieur Z. avait écrit un livre prouvant que l'épître de Pierre n'était pas de Pierre !


Et à part ça, il a trouvé quelque chose à te répondre ou il a dû se résoudre à affronter cette expérience kénotique ?

_________________
"Les désastres nous enseignent l'humilité" Saint Anselme de Canterbury
« N’attendre de l’État que deux choses : liberté, sécurité. Et bien voir que l’on ne saurait, au risque de les perdre toutes deux, en demander une troisième. » Frédéric Bastiat
Pensez à visiter mon blog : http://www.historionomie.com
Revenir en haut Aller en bas
http://mafuturologie.free.fr
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80837
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Exégèse pseudo scientifique   Mar 09 Nov 2010, 09:26

Il m'a dit : Si vous dites dans un devoir écrit une chose comme cela, je vous mets 0 !

Je suis tombé sur ce même professeur pour le dernier examen de fin de maîtrise ! J'étais dans mes petits souliers.

Mais je pense que Dieu voulait que je réussisse ma maîtrise Mr.Red car (je n'invente pas) la foudre est tombé sur la faculté de théologie de Strasbourg, déclenchant toutes les sirènes d'alarme. Il était le doyen de la faculté de théologie catholique. Il a quitté mon examen oral en plein milieu et m'a mis 14 !

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Philippe Fabry
Administrateur


Masculin Messages : 13954
Inscription : 31/01/2009

MessageSujet: Re: Exégèse pseudo scientifique   Mar 09 Nov 2010, 09:39

Arnaud Dumouch a écrit:
Il m'a dit : Si vous dites dans un devoir écrit une chose comme cela, je vous mets 0 !

Il disait ça à chaque fois qu'on lui présentait un argument déplaisant ?

Je suis tombé sur ce même professeur pour le dernier examen de fin de maîtrise ! J'étais dans mes petits souliers.

Mais je pense que Dieu voulait que je réussisse ma maîtrise car (je n'invente pas) la foudre est tombé sur la faculté de théologie de Strasbourg, déclenchant toutes les sirènes d'alarme. Il était le doyen de la faculté de théologie catholique. Il a quitté mon examen oral en plein milieu et m'a mis 14 !

Dieu est un homme de spectacle !

_________________
"Les désastres nous enseignent l'humilité" Saint Anselme de Canterbury
« N’attendre de l’État que deux choses : liberté, sécurité. Et bien voir que l’on ne saurait, au risque de les perdre toutes deux, en demander une troisième. » Frédéric Bastiat
Pensez à visiter mon blog : http://www.historionomie.com
Revenir en haut Aller en bas
http://mafuturologie.free.fr
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Exégèse pseudo scientifique   Mar 09 Nov 2010, 16:17

Arnaud Dumouch a écrit:
Excellent ! Ce texte résumé à lui seul l'état d'une certaine éxégèse biblique pratiquée depuis 60 ans dans les universités catholique et qui n'a produit que du vent.
Comme toujours quand on plus rien à dire, on fait travailler son imagination.

Comme quoi, il vaut mieux prendre l'original (le Nouveau Testament) et le lire soi-même, cela évite d'être parasité par les consciences des autres.

Il y a tout ce dont on a besoin dedans :
- Marc nous met par écrit le récit populaire
- Matthieu nous explique le Christ attendu par les prophéties juives
- Jean nous dévoile les paroles intimes
- Luc avec l'évangile et les actes nous fait un récit d'historien/journaliste de l'époque sur une trentaine d'année, où apparaît Paul
- Paul nous explique les paroles du Christ (Luc 24-44/48)
etc...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Exégèse pseudo scientifique   Sam 13 Nov 2010, 16:33

AntoineG a écrit:
Voici un texte amusant du Pere Georges Habra :
Citation :
« Savez-vous qui a composé la « Symphonie Héroïque » ?- Mais bien sûr, c’est Beethoven, en 1803.- O innocent ! Si ce Beethoven a vraiment existé (car rien n’est moins sûr), il en a fait, peut-être ! une infime partie, bien que les érudits soient loin de s’accorder pour décider laquelle exactement. Le véritable auteur en est un musicien anonyme et médiocre que nous appellerons l’éditeur, celui qui a fait paraître cette symphonie dans sa forme actuelle, au début de notre siècle, et qui a réussi la prouesse, à force de plagiats, de l’attribuer à un génie tel que Beethoven, à moins qu’il n’ait, l’infâme, purement et simplement inventé Beethoven (c’est une hypothèse, en tout cas, qu’on ne peut écarter du revers de la main).Car, voyons : les deux formidables accords du début, représentant à eux seuls une introduction à part entière, sont de Haydn. Le fameux thème héroïque qui suit a été volé de Mozart : pour corroborer notre affirmation, voyez d’ailleurs si ce thème ne ressemble pas, justement, à celui de l’entrée de « Bastien et Bastienne » de Mozart.Puis l’exposition avec ses longs crescendo et decrescendo si typiques d’un Rossini ont sûrement été conçus par ce dernier, voyons ! Et le développement qui suivra, avec ses longs accords sur les cuivres, là c’est sûrement l’œuvre de Richard Wagner. Première accalmie après cette débauche d’énergie, et le deuxième thème lyrique avec l’inégalable chaleur sur le contrepoint des violoncelles, c’est Brahms qui est passé par là ; et ainsi de suite jusqu’à la fin du premier mouvement, qui sera de nouveau bouclé par Haydn sur les deux mêmes accords du début.Le deuxième mouvement est-il intitulé « Marche funèbre » ? Qu’à cela ne tienne ! C’est Chopin, grand spécialiste de cette forme, qui en a conçu le thème musical. Plus loin, la longue fugue qui exprimera toute la tristesse universelle, c’est Bach. C’est une fugue, donc c’est Bach ! C.Q.F.D.Passons sur ce qui suit, qui doit être plein d’interpolations de cet inqualifiable éditeur (que nous appellerons, faute de la connaître, E), qui d’ailleurs en a infecté toute la symphonie, ainsi que de ses suppressions, gloses, altérations, répétitions… Car seuls les imbéciles voient dans cette symphonie un chef-d’œuvre de l’esprit humain, d’une prodigieuse beauté et unité : une étude plus attentive montrera clairement toutes les incohérences de cet éditeur peu inspiré qui, malgré ses prouesses dans l’art du plagiat, n’arrive pas à camoufler ses rapiéçages, voire ses rafistolages et ses contradictions.Venons en au dernier mouvement. Là, il y a une cavalcade sûrement écrite par Von Suppé, célèbre protagoniste de la chose. Meyerbeer a sans doute composé la partie andante majestueuse qui suit (ah ! ces cors !). Et le sublime passage où l’on veut nous faire croire que Beethoven rappelle l’être mortel à plus de modestie (long dialogue en croches, entre les violons et les bois, précédant l’explosion finale), qui croyez-vous l’a écrit ? (Question à 25 euros !) Réponse : « Albinoni le mélancolique ». Vous avez gagné ! »- Qu’est-ce qui vous prend ? me dira-t-on. Vous promettez de parler du Pentateuque, et vous voilà embarqué sur Beethoven !- Mais si, c’est du Pentateuque que je parle. Car ce que j’ai imaginé sur la « Symphonie Héroïque », et qui est tellement absurde qu’il ne peut que provoquer l’hilarité générale et des rires inextinguibles, est bel et bien arrivé, c’est une image, bien en deçà de la réalité, des élucubrations des exégètes modernes, depuis le siècle dernier, sur le Pentateuque, (et, dans une certaine mesure, sur bien d’autres livres de l’Ecriture).En effet, la réalité dont cette image n’est que l’ombre est beaucoup plus riche.
Georges Habra
La Foi en Dieu incarné
tome 1 Justification rationnelle
cité dans http://jesusmarie.free.fr/georges_habra.html
vous vouliez me parler??
ne soyez pas timide
peut-être des fois je suis pas très gentil
mais bon dans le fond je suis pas un mauvais gars Rolling Eyes
Revenir en haut Aller en bas
Chrysostome



Masculin Messages : 28496
Inscription : 01/11/2008

MessageSujet: Re: Exégèse pseudo scientifique   Sam 13 Nov 2010, 17:38

Arnaud Dumouch a écrit:
Il m'a dit : Si vous dites dans un devoir écrit une chose comme cela, je vous mets 0 !

Je suis tombé sur ce même professeur pour le dernier examen de fin de maîtrise ! J'étais dans mes petits souliers.

Mais je pense que Dieu voulait que je réussisse ma maîtrise Mr.Red car (je n'invente pas) la foudre est tombé sur la faculté de théologie de Strasbourg, déclenchant toutes les sirènes d'alarme. Il était le doyen de la faculté de théologie catholique. Il a quitté mon examen oral en plein milieu et m'a mis 14 !

14 sur combien ?
Revenir en haut Aller en bas
P'tit Boy



Messages : 41
Inscription : 13/11/2010

MessageSujet: Re: Exégèse pseudo scientifique   Sam 13 Nov 2010, 17:51

Sur 20 ! Réussite !
Revenir en haut Aller en bas
 
Exégèse pseudo scientifique
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» EMISSION SUR LES OVNI "SUD-RADIO"
» Tableau périodique des éléments ou l'astrologie (pseudo) scientifique par Boulet
» Exegese scientifique du coran
» Humour et insolite version pseudo !
» NON à la suppression du cours de Grec en CPGE scientifique !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE :: Témoignages, discernement, cas concrets ╬-
Sauter vers: