DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE

Théologie Spirituelle Catholique
Pour déposer une intention de prière:Agapé
ATTENTION : Les publicités ci-dessous sont indépendantes de notre volonté !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Dieu abandonne-t-il son peuple ? Débat avec l'abbé Zins

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Abbé Zins diacre



Masculin Messages : 343
Inscription : 11/10/2010

MessageSujet: Re: Dieu abandonne-t-il son peuple ? Débat avec l'abbé Zins   Mer 03 Nov 2010, 10:59

Tourterelle a écrit:
Philippe a écrit:
Dieu ne rejette JAMAIS
Effectivement, c'est l'âme qui rejette Dieu radicalement et définitivement.
Une part de ce qui est dit est juste ; l'autre fausse.

En effet, Dieu n'abandonne jamais s'il n'est le premier abandonné.

Mais quand Dieu est rejeté, ou simplement méprisé, ou encore tenu pratiquement pour rien, ou encore pas vraiment mis à la première place qui Lui revient, alors Il rejette loin de Lui.

Citation :

« Éloignez-vous de Moi, maudits, dans le feu éternel préparé pour le diable et ses anges...» (Mt. 25,41) ;

« Dehors... les impudiques et homicides, les serviteurs d'idoles et quiconque aime et accomplit le mensonge..» (Apoc. 22,15)


(Sauf, évidemment, s'ils en demandent pardon de leur vivant et se corrigent.)

Cébé a écrit:
Philippe a écrit:
"même si cela violente sa bonté infini"
.... IL en a sué du sang à Gethsemanie ...
Assurément. Il ne faut oublier ni la miséricorde de Dieu, ni sa justice.

La plupart de vos remarques ou réflexions semblent les opposer l'une à l'autre comme si elles étaient incompatibles et contradictoires.

Il n'en est rien. Même si leur parfaite conciliation en Dieu nous dépasse infiniment, comme Dieu Lui-même nous dépasse infiniment.

Voici deux versets bouleversants qui aident à mieux réfléchir à ce sujet :

Citation :

« Dieu voyant que la malice des humains s'était démultipliée sur la terre, et que toute les pensées de leur coeur étaient tournées en tout temps vers le mal, se repentit d'avoir fait l'homme sur la terre.

Et touché en son Coeur d'une douleur intime (Et tactus dolore cordis intrinsecus) : Je détruirai, dit-il, l'homme que j'ai créé, de la surface de la terre, tant l'homme que les animaux, des reptiles aux oiseaux du ciel, car je regrette de les avoir fait.» (Genèse 6,5-7)


Au-delà de la façon de s'exprimer mise à notre portée, on constate ici que c'est bien le Sacré-Coeur qui parle (Et tactus dolore cordis intrinsecus).

A quoi s'attendraient nos contemporains, quand il est écrit : touché en son Coeur d'une douleur intime,

sinon à une absolution générale sans même exiger de demande de pardon ?

Et que dit, au contraire, la sentence divine ? Je détruirai l'homme que j'ai créé, de la surface de la terre... car je regrette de les avoir fait.

Et pourquoi cela ?

Dieu voyant que la malice des humains s'était démultipliée sur la terre, et que toute les pensées de leur coeur étaient tournées en tout temps vers le mal, se repentit d'avoir fait l'homme sur la terre.


Si donc, notre époque ne ressemble malheureusement que trop à celle de Noé, ne faut-il pas s'attendre à un semblable châtiment ?

La pénitence de Ninive serait une solution : mais où est-elle ? Qui y invite ? Qui serait prêt à la rendre effective ?

Si, par ailleurs, l'Évangile a bien maintenant été prêché partout, cela n'indique-t-il pas que la fin du monde approche (Mt. 24,14) ?

Et cela ne correspondrait pas d'autant plus à cette époque de grande apostasie prédite par Saint Paul (II Thes. 2,3) comme préparatrice de l'Antéchrist et de la fin du monde ?

Voici, pour finir, le second verset bouleversant évoqué plus haut :

Citation :

« Car la dilection est forte comme la mort, et la jalousie dure comme l'Enfer.» (Cantique des cantiques, 8,6)

Revenir en haut Aller en bas
giacomorocca



Masculin Messages : 1300
Inscription : 20/08/2010

MessageSujet: Re: Dieu abandonne-t-il son peuple ? Débat avec l'abbé Zins   Mer 03 Nov 2010, 17:25

Abbé Zins a écrit:
Tourterelle a écrit:
Philippe a écrit:
Dieu ne rejette JAMAIS
Effectivement, c'est l'âme qui rejette Dieu radicalement et définitivement.
Une part de ce qui est dit est juste ; l'autre fausse.

En effet, Dieu n'abandonne jamais s'il n'est le premier abandonné.

Mais quand Dieu est rejeté, ou simplement méprisé, ou encore tenu pratiquement pour rien, ou encore pas vraiment mis à la première place qui Lui revient, alors Il rejette loin de Lui.


C'est étrange; je croyais que tout l'histoire de l'Ancient Testament n'était qu'une succession de trahison de la part d'Israel et que Dieu n'abandonnait jamais son peuple soit en lui envoyant des prophète pour l'avertir de se repentir, soit en lui envoyant des épreuves tel la déportation, etc. Combien de fois Dieu a t-il comparé son peuple à une "putain". Et pourtant il ne rejette pas son peuple et cherche par tous les moyens à le rammener à lui.
Israel est en quelque sorte une allégorie de notre âme humaine qui bien souvent s'éloigne de Dieu; Dieu par contre, ne s'éloigne jamais de notre âme et cherche par tous les moyens dont des épreuves de nous rammener à lui.

Même quand Dieu est rejeté, il n'est pas vrai de dire qu'il rejette loin de lui.
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80841
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Dieu abandonne-t-il son peuple ? Débat avec l'abbé Zins   Mer 03 Nov 2010, 17:44


Il peut arriver que Dieu plonge un de ses amis ou son peuple SAINT dans un état de total abandon alors que ce peuple est fidèle. La bible en montre plusieurs exemple : Job mais aussi le roi Josias, le MEILLEUR ROI, le PLUS PIEUX ET SAINT de toute l'histoire d'Israël. Et Dieu permet, alors qu'il a réformé son peuple et chassé toutes les idoles, ceci :
1° Il est lamentablement assassiné par un archée égyptien.
2° 10 ans plus tard, le royaume de Judas est détruit et le temple rasé.

Cette contradiction dans le comportement de Dieu va plonger Israël dans une profonde réflexion et changer sa compréhension théologique du Mystère de Dieu.

C'est Jésus qui, juste parmi les justes, en subissant à la croix cet apparent abandon de Dieu en expliquera le sens : il s'agit en fait d'une nuit de l'esprit, d'un désespoir que dieu impose pour SAUVER NOTRE ÂME. Il PARAÎT nous abandonner pour créer en nous "un coeur brisé, un esprit humilié". Alors et alors seulement, un homme pourra entrer dans la vision béatifique.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
 
Dieu abandonne-t-il son peuple ? Débat avec l'abbé Zins
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» "Dans les années à venir, Dieu va rendre humble son peuple de serviteurs (l'islam)"
» "Eli, Eli, lema sabachtani - Mon Dieu, mon Dieu, pourquoi m'as-tu abandonné ?"
» Vendredi 18 Février 2011 : Textes de la messe de ce jour
» La télévision nous détourne t'elle de la grâce de Dieu ?
» Comment savoir que je suis en contact avec Dieu quand je prie ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE :: Débats avec les religions non-catholiques-
Sauter vers: