DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE

Théologie Spirituelle Catholique
Pour déposer une intention de prière:Agapé
ATTENTION : Les publicités ci-dessous sont indépendantes de notre volonté !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Le silence de Dieu sur l'Islam.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
AuteurMessage
chrétien31



Messages : 4
Inscription : 08/08/2010

MessageSujet: Re: Le silence de Dieu sur l'Islam.   Mer 10 Nov 2010, 22:32

philippe a écrit:
Pour le communisme ou même la franc maçonnerie, les messages des apparitions de Marie ont abondé:
-La Russie répandra son erreur.
-Que le pape consacre la Russie à nos deux coeur etc...
Mais pour l'Islam, RIEN. Ni en bon ni en mal, alors que manifestement un très grave problème se pose.
S'adjoint un grand silence de l'Eglise; car sinon JPII qui embrasse le Coran (donc TOUT ce qui est contenu dedans) et quelques paroles très forte de BenoîtXVI.........Silence radio.
L'Eglise a parlé des musulmans avec une extrême charité qui frise l'angélisme et la naïveté, mais de l'Islam, très peu.
L'Eglise n'a même pas sorti une encyclique pour définir précisément un discernement clair sur Mahomet, le Coran et la charia.

Résultat : Le désarroi des petits.

Je crois personellement que si Jésus nous demandé de reconnaitre les faux prophètes par leur actes, cela implique deux choses :

- Premièrement les actes du prophète d'Islam devraient nous laisser perplexe sur la véracité de son message!
- Ensuite, je crois qu'il ne faut pas chercher une prophétie ou un commendement de l'église derrière chaque chose, car si Jésus nous dit cela, cela veut bien dire qu'à moment donné nous devrons peut etre nous faire notre propre idée certaines choses

Puisse Dieu (Le Père, Le Fils et le Saint Esprit) nous guider dans cette démarche...
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Messages : 80766
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Le silence de Dieu sur l'Islam.   Mer 10 Nov 2010, 22:37

Ecoutez ces deux videos. Cela vous intéressera :

http://eschatologie.free.fr/fichiers/video.htm

Leçons 39 et 40. Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
philippe



Messages : 2254
Inscription : 08/07/2005

MessageSujet: Re: Le silence de Dieu sur l'Islam.   Mer 10 Nov 2010, 23:13

Entre l'Abbé Pages et toi, c'est le foutoir. J'ai éssayer avec toi le juste milieu, mais tu refuses et ne veux rien lâcher. J'attend donc l'encyclique de Benoît XVI, reprenant les thèses du concile et les complétant, faisant la part entre des musulmans non coupables d'être né en Islam, et l'Islam lui même.
Désormais je ne prends plus part à cette polémique.

Et si l'Eglise nous laisse dans la panade, elle n'aura pas fait son boulot.

.............................................................................................................................

risque d'une nouvelle hérésie le Coranisme:
1- face à l'Eglise qui est l'alliance surnaturelle, il y a l'Islam, religion naturelle humainement bonne malgré ses erreurs.
2- Le Coran Dans son message est moins violent et haineux que l'ancien Testament.
3- l'Islam est béni de Dieu.
4- Contrairement à ce que dit saint Anthelme, le discernement des esprits ne peut pas dire que l'esprit du Coran est celui de l'Antéchrist. Il n'est qu'humain.
5- L'Eglise a la plus haute estime pour le message inventé par Mahomet, et elle interdit aux Catholiques de tenir compte de l'experience de l'histoire, quant à la méchanceté systématique et constante dans toute son histoire des pays musulmans, dés lors qu'ils sont en position de force.
6- Dieu veut la division, et il contraint donc certains hommes à rester dans le mensonge de certaines religions. On doit donc inviter ces hommes à rester dans l'erreur de leur fausse religion.
7- L'Islam peut être réformé et devenir humble et bon, car son essence est bonne.
8- Le Coran doit être accepter comme globalement bon car il contient quelques éléments de vérité.


Voilà. Ces huit propositions sont fausses.

Sainte Thérèse d'Avila disait qu'on pouvait utiliser des images pieuses données par le diable, si elles nous portent malgré tout à la piété. De même l'esprit de l'Antéchrist peut utiliser des paroles pieuses, mais pour nous perdre. L'origine en est quand même le diable dans sa globalité et son inspiration. C'est le cas de l'Islam intrinséquement mauvais.

C'est mon dernier mot sur le sujet pour ne pas apporter la division dans l'Eglise, mais le mal est déjà fait par manque d'une pastorale sérieuse et complète du Vatican sur le sujet.


Dernière édition par philippe le Sam 13 Nov 2010, 21:05, édité 10 fois
Revenir en haut Aller en bas
philippe



Masculin Messages : 2254
Inscription : 08/07/2005

MessageSujet: Re: Le silence de Dieu sur l'Islam.   Ven 12 Nov 2010, 10:43

Magdi Allam, musulman converti au Catholicisme, adresse une lettre ouverte à Benoît XVI

Brèves

Le 23 janvier 2009 - Eucharistie Sacrement de la Miséricorde - Magdi Allam, né musulman et baptisé par Benoît XVI dans la nuit pascale 2008, a adressé au pape une lettre ouverte publiée sur son site Internet, le 20 octobre. A la veille de la première réunion du Forum catholico-musulman du 4 au 6 novembre 2008, le vice-directeur du quotidien italien Corriere della Sera a souhaité faire part au pape de ses préoccupations pour « la grave dérive religieuse et éthique qui s’est infiltrée et propagée au cœur même de l’Eglise ». Car il lui semble « vital pour le bien commun de l’Eglise catholique, pour l’intérêt général de la chrétienté et de la civilisation occidentale elle-même » que le Saint-Père Benoît XVI fasse une déclaration « claire et contraignante » sur la « question de fond » qui « discrédite l’Eglise » : « Est-il concevable que l’Eglise légitime l’islam comme religion jusqu’à considérer Mahomet comme un prophète ? »

Or, déclare-t-il, « je vous le dis en toute sincérité et animé par une intention constructive, la vérité objective est le contraire de ce que le Cardinal Tauran imagine ». « La vérité est que l’extrémisme islamique correspond naturellement au vrai islam qui est un tout avec le Coran qui à son tour est considéré comme un tout avec Allah. La vérité c’est qu’il n’existe pas d’islam modéré, ainsi que l’a soutenu le cardinal Tauran lui-même, alors que certainement il y a des musulmans modérés. »

« Je me demande si l’Eglise se rend compte qu’en n’affirmant pas, et en ne s’érigeant pas comme témoin de l’unicité, du caractère absolu, de l’universalité et de l’éternité de la Vérité dans le Christ, elle ne finit pas par se rendre complice de la construction d’un panthéon mondial des religions, où tout le monde considère que chaque religion est dépositaire d’une partie de la vérité, même si chaque religion s’attribue le monopole de la vérité ?
Pourquoi s’étonner après cela du fait que le christianisme, placé sur le même plan qu’une myriade d’autres croyances et idéologies qui donnent les réponses les plus disparates aux besoins spirituels, cesse de fasciner, persuader et conquérir les esprits et les cœurs de ces mêmes chrétiens qui désertent toujours plus les églises, qui fuient la vocation sacerdotale et plus généralement qui excluent la dimension religieuse de leur vie ? »

« Pour moi, le christianisme n’est pas une religion meilleure que l’islam, ou la religion complète du message accompli par rapport à un islam considéré comme une religion incomplète du message inaccompli. Pour moi, le christianisme est l’unique religion vraie, parce qu’Il est le vrai Jésus, le Dieu qui s’est fait homme et qui a témoigné parmi nous les hommes, par les œuvres bonnes de vérité, de bon sens et de bonté du christianisme. »

« C’est justement mon expérience de musulman modéré poursuivant le rêve d’un islam modéré, qui m’a fait comprendre qu’on peut certainement être musulman modéré comme individu, mais qu’il n’existe absolument pas d’islam modéré. »

« Le christianisme et la civilisation occidentale succombent aujourd’hui de la plaie interne du nihilisme et du relativisme, l’Eglise a perdu son âme, sous la pression de la guerre de conquête, par nature agressive, de l’extrémisme et du terrorisme islamique, ajoutée à la dérive d’un monde qui s’est globalisé en s’inspirant de la modernité occidentale mais seulement dans sa dimension matérialiste et consumériste, alors qu’il n’a pas intégré sa dimension spirituelle. »


Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80766
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Le silence de Dieu sur l'Islam.   Ven 12 Nov 2010, 12:55

Magdi Allam est un converti et il a du voir l'extrémisme en acte dans l'islam. Mais il se trompe sur l'essence de l'islam qui, s'il tend à la violence en ce moment, peut être rendu humble par l'épreuve, de même que le judaïsme et le catholicisme ont été rendus humbles.

_________________
Arnaud


Dernière édition par Arnaud Dumouch le Ven 12 Nov 2010, 13:22, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le silence de Dieu sur l'Islam.   Ven 12 Nov 2010, 13:17

Arnaud Dumouch a écrit:
Magdi Allam est un converti et il a du voir l'extrémisme en acte dans l'islam. Mais il se trompe sur l'essence de l'islam qui, s'il tend à la violence en ce moment, peut être rendu humble par l'épreuve, de même que le judaïsme et l'islam ont été rendus humbles.
vous vouliez écrire la chrétienté.

Je dis bien chrétienté et non christianisme car la chrétienté est bourrée d'orgueil mais le Christianisme est à l'image du Christ.

Ensuite, Magdi Allam a raison, sauf si on prend en compte le nouvel islam, à savoir le bahaïsme, en ce cas l'islam répond à ses attentes. L'islam n'est pas hors-du-temps comme l'est le Christ, il faut donc prendre la dernière version ayant cours. Ainsi si l'islam de mahomet est pour la polygamie et le divorce, l'islam bahaï insiste sur le mariage monogame et décourage le divorce.
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80766
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Le silence de Dieu sur l'Islam.   Ven 12 Nov 2010, 13:24

Merci pour la correction ! Very Happy Oui, l'islam évoluera. Mais, pour cela, il va falloir passer par une guerre qui lui arrachera tout espoir de domination politique du monde.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le silence de Dieu sur l'Islam.   Ven 12 Nov 2010, 13:34

Arnaud Dumouch a écrit:
Merci pour la correction ! Very Happy Oui, l'islam évoluera. Mais, pour cela, il va falloir passer par une guerre qui lui arrachera tout espoir de domination politique du monde.
le pire, c'est que tout indique que vous avez sûrement raison.
Revenir en haut Aller en bas
philippe



Masculin Messages : 2254
Inscription : 08/07/2005

MessageSujet: Re: Le silence de Dieu sur l'Islam.   Ven 12 Nov 2010, 13:50

nilamitp a écrit:
Ensuite, Magdi Allam a raison, sauf si on prend en compte le nouvel islam, à savoir le bahaïsme, en ce cas l'islam répond à ses attentes. L'islam n'est pas hors-du-temps comme l'est le Christ, il faut donc prendre la dernière version ayant cours. Ainsi si l'islam de mahomet est pour la polygamie et le divorce, l'islam bahaï insiste sur le mariage monogame et décourage le divorce.

le bahaïsme:

Syncrétisme de toute les religions : Jésus, Bouddha, Mahomet, Krishna etc....Religion mondiale. En relation avec la religion qui sera préché par l'Antéchrist.
Revenir en haut Aller en bas
Mathieu



Messages : 306
Inscription : 23/08/2005

MessageSujet: Re: Le silence de Dieu sur l'Islam.   Sam 13 Nov 2010, 16:11



Philippe a raison de dénoncer le risque d'hérésie "coraniste" au sein de la Chrétienté.
Certains voudraient voir dans l'islam une religion soeur du christianisme. D'autres, je l'ai lu ici, pensent que le destin des deux religions est de fusionner ! affraid

Mais ne voyez-vous pas à quel point l'islam est la NEGATION du christianisme ??
L'islam, depuis le début, rejette la Trinité, que Mahomet, fort mal renseigné (ce qui est gênant pour un prophète...) avait décidé d'écarter au profit de ce qu'il pensait être un monothéisme plus pur. Il rejette également la mort sur la croix, et, plus fondamentalement, l'incarnation.
Or, rejeter l'incarnation, c'est NIER purement et simplement le christianisme, voyons !

Le christianisme dit : Jésus est le protoype de l'humanité nouvelle. Dieu nous donne la possibilité de participer à sa propre vie par l'union hypostatique. Nous sommes appelés, si nous le voulons (libre-arbitre !), à être unis à Lui : "verus homo vero unitus est Deo" ! La relation entre Dieu et l'homme, dans le Judéo-Christianisme, est basée sur l'alliance, l'amitié et la confiance.
L'islam dit : Jésus n'est qu'un prophète, et pas le plus important. Il n'est pas mort sur la croix, et il n'est aucunement union intime avec Dieu. La Trinité, de plus, est du trithéisme. Et plus fondamentalement, le rapport entre Dieu et l'homme est un rapport purement vertical basé sur la seule soumission du second vers le premier. La rétribution du croyant n'est pas la participation à la vie divine, mais la jouissance matérielle du Djana.

Vous pouvez retourner les choses autant que vous voulez, la contradiction est énorme, fondamentale, essentielle et patente.

Pour le chrétien, la Bible est objet d'interprétation. La Bible s'adresse à son intelligence, et sa raison doit s'y confronter. On reconnaît que la Bible, et notamment les Evangiles ou les Epîtres, ont été écrits par des hommes. Des hommes inspirés (par l'Esprit Saint, nié par l'islam), mais des hommes quand même. Pour le musulman, le Coran est, à la lettre, un texte divin, dicté directement par Dieu, et donc intouchable.

L'Eglise, par le passé, s'est trouvée confrontée à de nombreuses hérésies. Elle n'a pas hésité à les contredire, et radicalement.
Aujourd'hui, par frilosité politiquement correcte et par tentation relativiste, on dirait bien qu'il est difficile d'en faire autant à l'égard de l'islam. On dirait que celui qui reconnaît l'évidence, c'est-à-dire l'opposition frontale du message coranique au message biblique, passe pour une sorte de fasciste en puissance.

Dernière chose : comme le disait, je crois, Mécréant, ne croyez pas que l'islam cherche notre amitié. Il cherche notre soumission, purement et simplement. Contrairement à ce que colportent les angélistes plus ou moins islamophiles, "islam" veut dire "soumission", et non "paix", sinon la paix par le sabre.


M.


PS : Arnaud me dira que l'islam pourra devenir humble après une lourde épreuve. Peut-être. Mais quoi qu'il en soit de cette humilité, cela n'en effacera pas pour autant la contradiction avec le message métaphysique et théologique du christianisme.
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80766
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Le silence de Dieu sur l'Islam.   Sam 13 Nov 2010, 16:25

[quote]
Mathieu a écrit:


Philippe a raison de dénoncer le risque d'hérésie "coraniste" au sein de la Chrétienté.
Certains voudraient voir dans l'islam une religion soeur du christianisme. D'autres, je l'ai lu ici, pensent que le destin des deux religions est de fusionner ! affraid

Cher Matthieu, la foi de l'Eglise sur l'islam est clair :

1° Elle ne vient pas de Dieu et nie des choses essentielles sur le Christ et la vie surnaturelle.

Mais, ajoute Vatican II, elle contient de vraies semences de vérité, venant du Saint Esprit, et qui prépareront pour eux le salut par le Christ.

Citation :


PS : Arnaud me dira que l'islam pourra devenir humble après une lourde épreuve. Peut-être. Mais quoi qu'il en soit de cette humilité, cela n'en effacera pas pour autant la contradiction avec le message métaphysique et théologique du christianisme.

Je ne le nie pas. Mais rassurez vous. Ce texte montre que les SERVITEURS seront appelés par le Christ lui-même à devenir AMIS (et cela se passe selon moi lors du retour du Christ :


Luc 14, 8 "Lorsque quelqu'un t'invite à un repas de noces, ne va pas t'étendre sur le premier divan (à la première place), de peur qu'un plus digne que toi n'ait été invité par ton hôte,
Luc 14, 9 et que celui qui vous a invités, toi et lui, ne vienne te dire : Cède-lui la place. Et alors tu devrais, plein de confusion, aller occuper la dernière place.
Luc 14, 10 Au contraire, lorsque tu es invité, va te mettre à la dernière place, de façon qu'à son arrivée celui qui t'a invité te dise : Mon ami, monte plus haut. Alors il y aura pour toi de l'honneur devant tous les autres convives.
Luc 14, 11 Car quiconque s'élève sera abaissé, et celui qui s'abaisse sera élevé."


_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
 
Le silence de Dieu sur l'Islam.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
 Sujets similaires
-
» l'amour de dieu dans l'islam et le christianisme
» Dieu et l'Islam
» Les caractéristiques de Dieu dans l'Islam
» 7 PERSONNES OMBRAGé PAR ALLAH QUI SONT ILS???
» l'unicité de dieu en islam

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE :: Philosophie réaliste, Discussions diverses-
Sauter vers: