DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE

Théologie Spirituelle Catholique
Pour déposer une intention de prière:Agapé
ATTENTION : Les publicités ci-dessous sont indépendantes de notre volonté !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 La Fécondation in vitro et ses ambiguïtés :

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80848
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: La Fécondation in vitro et ses ambiguïtés :   Mer 06 Oct 2010, 00:19

Prix Nobel de médecine au pionnier des bébés éprouvettes

Polémiques

ROME, Mardi 5 octobre 2010 (ZENIT.org) - Les techniques de fécondation assistée ont permis la naissance de 4 millions de personnes dans le monde, et en même temps la conception artificielle de « plus de 80 millions d'embryons (278 000 annuellement en France, pour que naissent 14 500 enfants) : une surproduction embryonnaire dénoncée par L'Alliance pour les Droits de la Vie car elle implique pour chaque naissance la destruction d'une vingtaine d'entre eux. L'invention du Dr Edwards « a fait entrer les pays développés dans le déni de l'humanité des embryons ».

« Gènéthique », la synthèse de presse de la Fondation Jérôme Lejeune fait le point sur les réactions au Nobel de médecine 2010.

Le 4 octobre 2010, le prix Nobel de médecine a été décerné au biologiste britannique Robert Geoffrey Edwards, âgé de 85 ans, et connu pour avoir été à l'origine, avec le gynécologue Patrick Steptoe, de la naissance de Louise Brown, le 25 juillet 1978, premier « bébé éprouvette » né dans le monde après une fécondation in vitro (FIV) (Cf. Synthèse de presse du 01/02/07).

Le Comité Nobel a retenu les travaux du Pr Edwards « pour le développement de la fécondation in vitro thérapeutique. Ses travaux ont permis de traiter l'infertilité, une affection médicale touchant [...] plus de 10% des couples dans le monde ».

Robert Edwards a commencé à travailler sur les techniques permettant d'obtenir une fécondation in vitro en 1963 à Cambridge où il expérimente cette technique sur des animaux. Sa volonté est de trouver un moyen pour aider les couples infertiles à avoir des enfants. « Jamais je n'oublierai le jour où j'ai regardé dans le microscope et j'ai vu quelque chose d'étrange dans les cultures. J'ai regardé dans le microscope et j'ai vu un blastocyste (embryon) humain qui me regardait. J'ai pensé : on y est arrivé ! » a raconté le Pr. Edwards.

Si, depuis 32 ans, près de 4 millions de personnes sont nées à la suite d'une FIV, cette technique a aussi « ouvert la marche fulgurante d'une 'révolution procréatique' riche en polémiques ». Point de départ de l'aide médicale à la procréation (AMP), la FIV s'est dotée d'autres techniques comme l'injection intra-cytoplasmique de spermatozoïdes (ICSI), la congélation d'ovocytes, le diagnostic préimplantatoire (DPI). Les progrès de l'AMP ont même débordé le champ de la procréation pour offrir à la recherche en thérapie cellulaire les embryons humains.

Le Pr. Edwards a souvent affirmé qu'il avait pressenti ces développements « dès les années 60 ». Bien que ces techniques soulèvent des enjeux éthiques importants, il s'est dit favorable à la poursuite des recherches sur les embryons : « la science doit avancer. Il n'y aurait eu aucune FIV si nous n'avions pas étudié l'embryon ». Avec le Pr. Steptoe, il a fondé à Cambridge le Bourn Hall Clinic, premier centre mondial de FIV où sont nés à ce jour plus de 10 000 « bébés-éprouvettes ».

En France, le Pr. René Frydman, « père » du premier bébé éprouvette français - Amandine, née en 1982 après une FIV qu'il a réalisé avec le biologiste Jacques Testart - ne tarit pas d'éloges sur Robert Edwards. Il espère que cette récompense va susciter des vocations chez les jeunes médecins : « Aujourd'hui, le recherche sur l'embryon n'est pas autorisée en France. Il est donc difficile de motiver les jeunes et de les attirer vers notre métier [...] Même chose avec la vitrification des ovocytes, cette technique étant assimilée à la recherche sur l'embryon [...] peut-être que l'attribution de ce prix Nobel contribuera à débloquer les choses ». Dans le même sens, le Pr. Pierre Jouannet affirme : « si Edwards a pu mettre au point la fécondation in vitro, c'est parce qu'il a travaillé sur l'embryon. Ces travaux seraient aujourd'hui impossibles en France, où ce type de recherche est interdit ».

Pour Frédérique Dreifuss-Netter, membre du Comité consultatif national d'éthique (CCNE) et conseillère à la Cour de cassation, « au fur et à mesure que la technique [de la FIV] était maîtrisée, elle a permis d'aller de plus en plus loin, et c'est là que la boîte de Pandore s'est ouverte ». Il est nécessaire de poser la question des limites face aux demandes individuelles qu'entraînent aujourd'hui les techniques de procréation assistée, qui ont ouvert le champ du « droit à l'enfant ».

Le président de l'Académie pontificale pour la vie, Mgr Ignacio Carrasco de Paula, ne partage pas le choix fait par le comité Nobel. Il rappelle notamment les problèmes liés à la congélation des embryons humains et le commerce auquel ces techniques ont donné lieu : « sans Edwards, il n'y aurait pas un marché où sont vendus des millions d'ovocytes. Il n'y aurait pas dans le monde un grand nombre de congélateurs remplis d'embryons. [...] Edwards n'a pas résolu le problème de l'infertilité qui est un problème grave, ni du point de vue pathologique ni du point de vue épidémiologique ».

L'Alliance pour les droits de la vie rappelle que si ces techniques ont permis la naissance de 4 millions de personnes dans le monde, elles ont toutefois entraîné la conception artificielle de « plus de 80 millions d'embryons (278 000 annuellement en France, pour que naissent 14 500 enfants). Cette surproduction embryonnaire impliquant la destruction d'une vingtaine d'entre eux pour chaque naissance a fait entrer les pays développés dans le déni de l'humanité des embryons. [...] La fécondation in vitro a ouvert un cycle de nouvelle dérive : congélation des embryons, exploitation par la recherche, tri des embryons à caractère eugénique ».


Libération (Eric Favereau) 05/10/10 - Le Figaro (Martine Perez, Anne Jouan) 05/10/10 - Cyberpresse.ca (Lucie Godeau) 04/10/10 - Sciences et avenir.fr (Cécile Dumas) 04/10/10 - Washington Post.com (Rob Stein) 04/10/10 - Le Parisien.fr 04/10/10 - Gènéthique 05/10/10

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Chrysostome



Masculin Messages : 28504
Inscription : 01/11/2008

MessageSujet: Re: La Fécondation in vitro et ses ambiguïtés :   Mer 06 Oct 2010, 01:23

C'est tout un problème qui se pose: on veut bien faire en permettant à des couples infertiles de connaître les joies d'être parents mais au prix de millions d'êtres humains considérés comme "inutiles" et jetés comme de vulgaires déchets biologiques... Confused

Et il y a la tentation eugénique qui n'est pas loin, avec ce type de recherche. Qui dit "tentation" dit "tentateur", comme le serpent qui tenta Adam et Ève ! :snake:
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80848
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: La Fécondation in vitro et ses ambiguïtés :   Mer 06 Oct 2010, 07:45

Imaginons que la FIV soit faite sans congélation d'embryons surnuméraires.

L'Eglise serait-elle pour (dans le cadre exclusif des couples mariés) ?

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Philippe Fabry
Administrateur


Masculin Messages : 13954
Inscription : 31/01/2009

MessageSujet: Re: La Fécondation in vitro et ses ambiguïtés :   Mer 06 Oct 2010, 09:00

Arnaud Dumouch a écrit:
Imaginons que la FIV soit faite sans congélation d'embryons surnuméraires.

L'Eglise serait-elle pour (dans le cadre exclusif des couples mariés) ?

Je pense que oui : l'Eglise accepte la procréation assistée (j'ai lu ça hier sur Romandie News dans l'article sur le Nobel, mais l'article n'est plus dispo).

_________________
"Les désastres nous enseignent l'humilité" Saint Anselme de Canterbury
« N’attendre de l’État que deux choses : liberté, sécurité. Et bien voir que l’on ne saurait, au risque de les perdre toutes deux, en demander une troisième. » Frédéric Bastiat
Pensez à visiter mon blog : http://www.historionomie.com
Revenir en haut Aller en bas
http://mafuturologie.free.fr
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80848
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: La Fécondation in vitro et ses ambiguïtés :   Mer 06 Oct 2010, 09:05

Philippe Fabry a écrit:
Arnaud Dumouch a écrit:
Imaginons que la FIV soit faite sans congélation d'embryons surnuméraires.

L'Eglise serait-elle pour (dans le cadre exclusif des couples mariés) ?

Je pense que oui : l'Eglise accepte la procréation assistée (j'ai lu ça hier sur Romandie News dans l'article sur le Nobel, mais l'article n'est plus dispo).

En tout cas, pour ce qui me concerne, je serais pour. Car, dans ce cas là, même si l'idéal (une union sexuel en acte) n'est pas source directe de l'enfant, c'est un grand amour conjugal qui en est source. De plus, la médecine ne serait qu'une aide dans le sens du don de la vie.

Cependant, je ne suis pas sûr que ce soit la position de l'Eglise qui, me semble-t-il, uni totalement trois chose : Amour du couple, acte sexuel quasi "sacramentel", et ouverture à la vie.

J'ai sur ce point là (et c'est bien le seul) une sorte de scratch avec le Magistère ordinaire de l'Eglise.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Philippe Fabry
Administrateur


Masculin Messages : 13954
Inscription : 31/01/2009

MessageSujet: Re: La Fécondation in vitro et ses ambiguïtés :   Mer 06 Oct 2010, 09:17

Arnaud Dumouch a écrit:


En tout cas, pour ce qui me concerne, je serais pour. Car, dans ce cas là, même si l'idéal (une union sexuel en acte) n'est pas source directe de l'enfant, c'est un grand amour conjugal qui en est source. De plus, la médecine ne serait qu'une aide dans le sens du don de la vie.

Cependant, je ne suis pas sûr que ce soit la position de l'Eglise qui, me semble-t-il, uni totalement trois chose : Amour du couple, acte sexuel quasi "sacramentel", et ouverture à la vie.

J'ai sur ce point là (et c'est bien le seul) une sorte de scratch avec le Magistère ordinaire de l'Eglise.


Faudrait vérifier, mais pour un couple ayant des difficultés, la procréation assistée ne causant aucun dommage est précisément une ouverture à la vie.
Je crois que l'article disait que l'Eglise était d'accord sur le principe depuis 2008 (ou en tout cas une année après 2000).

_________________
"Les désastres nous enseignent l'humilité" Saint Anselme de Canterbury
« N’attendre de l’État que deux choses : liberté, sécurité. Et bien voir que l’on ne saurait, au risque de les perdre toutes deux, en demander une troisième. » Frédéric Bastiat
Pensez à visiter mon blog : http://www.historionomie.com
Revenir en haut Aller en bas
http://mafuturologie.free.fr
Philippe Fabry
Administrateur


Masculin Messages : 13954
Inscription : 31/01/2009

MessageSujet: Re: La Fécondation in vitro et ses ambiguïtés :   Mer 06 Oct 2010, 09:20

Après recherche au CEC (2374 s.) il semble en effet que c'est considéré comme irrecevable quand ça dissocie acte sexuel et fécondation.

_________________
"Les désastres nous enseignent l'humilité" Saint Anselme de Canterbury
« N’attendre de l’État que deux choses : liberté, sécurité. Et bien voir que l’on ne saurait, au risque de les perdre toutes deux, en demander une troisième. » Frédéric Bastiat
Pensez à visiter mon blog : http://www.historionomie.com
Revenir en haut Aller en bas
http://mafuturologie.free.fr
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80848
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: La Fécondation in vitro et ses ambiguïtés :   Mer 06 Oct 2010, 14:00

Philippe Fabry a écrit:
Après recherche au CEC (2374 s.) il semble en effet que c'est considéré comme irrecevable quand ça dissocie acte sexuel et fécondation.

Je comprend cette sacralisation de l'acte sexuel.

Mais je me demande si le lien au point de rejeter toute FIV n'est pas exagéré

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
langelin



Messages : 45
Inscription : 05/10/2010

MessageSujet: Re: La Fécondation in vitro et ses ambiguïtés :   Mer 06 Oct 2010, 15:31

Donc jesus est irrecevable alors . En faites l'immaculée conception vous ne vous etes jamais poser cette question? Marie est l'image de la terre , Dieu celle du soleil , quand la terre entame sont cycle d'ovulation le soleil lui degage une quantité immense de semences qui enfante la terre.

Car moi ce qui me gene c'est que ce soit marie , ou jesus ou tout autres etre dit Divin de l'histoire on les retrouve presque 3 000 an avant sous d'autre forum , Ainsi jesus et horus ont la meme vie , hors ils semblent de plus en plus evident que horus est une imagerie astrologique . il represente une periode precise de l'univers . Periode que toute les grandes civilizations de l'epoque connaissait. Toute descendantes des summeriens.

Si on s'interresse aux paroles amerindienne ou australienne(arborigene) l'humanité aurais connut ça premiere grande civilisation il y a plus de 100 000 ans . Mais les traces des civilisations avancér ont toutes etais confronter à un grand cataclysme .
On retrouve la legende de mu contre l'atlantide dans toute les cultures . Du japon aux pueblos


Je pense qu'il serais dangereux de considerer que la verité ne viennent que d'un peuple ou d'une confession car cela serait renier la puissance divine .

Je trouve stupide l' idée que Dieu prefere un peuple plutot qu'un autre .ça serait comme donnait une note à des creations aussi parfaite les unes que les autres .

Je pense que si on veut reelement rencontrer Dieu , on se doit de s'ouvrir à tout ces mots à travers les autres cultures , et quand on arrive à creer les liens , on finis par percevoir l'incroyable precision des actes de Dieu et on a plus aucun doute possible sur le pourquoi du comment.

C'est important de se remettre dans les contextes politiques geographique et communicatif de l'epoque .

La naissance du catholiscisme se fait sur plusieur culture les grecs , les romains , les egyptiens , les perses . Remarquer combien les images entre ses cultures et le catholiscisme sont proches les unes des autres .

C'est pour ça que je vous invite à regarder l'immaculée conception comme un phenomene astrologique .

Les textes et mythes anciens utilisait beaucoup l'image , au meme titre que nous aujourd"hui .
comprendre cette notion d'image est essentiel dans la comprehension des textes.

Je suis meme persuader que les evenements annoncée par esaie ou jean ne sont pas encore arrivée ni meme ceux annoncées par yeshoua ou par mahommet . Où plutot ils sont arrivée aux moins une fois il y as 26 000 environ et qu'il sont sur le point de se reproduire prochainement . Ce n'est pas une punition ou un jugement qu'on attends , mais une transformation et une evolutions de l'espece humaines . Evolutions qui arrivent tous les 26 000 ans à peu pres.

Pour conclure je ne remets pas en cause le principe d'imaculée conception je considere juste que c'est une image. representant un cycle astronomique mais que l'homme ou les interpretations successives des hommes l'ont largement detournés.

Ce qui m'as le plus frappée dans chacun des textes religieux c'est que l'histoire de nos jours est ecrite avec une precisions debordantes , meme les noms et prenoms des "Elues" y sont inscrits.
Ainsi que L'aperçut global de ce qui va se passer. Et sachant ça j'ai peur que chacun d'entre vous qui pense que marie est une femme tombée enceinte grace au saint esprit se trompe lourdement et que du coup ça l'empeche de regarder dans la bonne direction. pas par mauvaise intention mais parce que ceux qui savent ne veulent surtout pas perdre leur emprise et leur pouvoir sur les masses .

C'est le fruit d'année et de siecles et de millenaires de manipulation des masses qui fait qu'aujourd'hui nous sommes globalement sur le mauvais chemins.

Ne voyez pas mon interpretation comme une insulte en vers vos convictions , justes comme une information qui merite qu'on y jette un regard.

dieu n'as pas de religion , Dieu n'a pas de frontieres , Dieu n'as pas de langue .

Nous somme tous unit sous le regne Divin , nous sommes tous unit en notre position d'hommes , nous somme tous unie dans le vivant . Le bien et le mal est une notion d'homme pas de dieu .

Si tu veux rencontrer Dieu et parler avec il te suffit de comprendre la difference entre la voix de Dieu et la voix de l'homme (celle de l'homme divise , celle de dieu unit).

Dieu ne cherche ni l'amour ni la haine ni quoi que ce soit d'autre que de voir vos capacité de createur se revelé

Nous sommes dans le temps des prises de conscience , et nous allons prochainement basculer dans l'ere des anges . Et ses anges se n'est rien d'autre que vous hommes transcendé et unis à Dieu.

C'est à vous seul d'en trouver le chemin et la revelation .Et tout commence par la comprehension du "je suis" .
Tant que vous n'aurais pas saisie cette premiere nuance il vous seras difficile de comprendre , jesus les apotres et tout le reste .

relisez peut etre vos textes en remplaçant jesus par "je suis" certains ,ceux qui ont encore l'esprit ouvert pourrait peut etre y trouver des lumieres.

bon comme toujours je m'egare . Encore une fois n'y voyait aucune provocation ,mais juste une supposition d'un simple pecheur.

Amicalement Emmanuel
Revenir en haut Aller en bas
Oculus



Masculin Messages : 2567
Inscription : 02/08/2007

MessageSujet: Re: La Fécondation in vitro et ses ambiguïtés :   Mer 06 Oct 2010, 20:53

Je propose que vous fusionniez ce fil avec celui intitulé : "il ne dvrait pas y avoir de limites aux recherches sur l'embryon "
ils parlent exactement du même sujet .

sur ce sujet , Il faudrait demander l'avis du frère Bruno Cadoré, médecin ethiciste français, et nouveau maitre général de l'ordre Dominicain .
je suis sûr qu'il devrait avoir des lumières là dessus!
Revenir en haut Aller en bas
 
La Fécondation in vitro et ses ambiguïtés :
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Islam et fécondation in-vitro
» Fécondation In Vitro
» Fécondation in vitro et poussées de SEP
» présentation et recherche de médicaments
» insemination ou fiv à 40ans?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE :: Philosophie réaliste, Discussions diverses-
Sauter vers: