DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE

Théologie Spirituelle Catholique
Pour déposer une intention de prière:Agapé
ATTENTION : Les publicités ci-dessous sont indépendantes de notre volonté !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 N. Sarkozy et la responsabilité des juges

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80864
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: N. Sarkozy et la responsabilité des juges   Sam 25 Juin 2005, 08:52

Chers amis,

J'adore ce qui dit en ce moment aux juges. Leur non-responsabilité pénale face à leurs erreurs professionnelles est une grave erreur qui leur fait prendre des paris sur la vie des autres.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Christian



Masculin Messages : 2617
Inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: N. Sarkozy et la responsabilité des juges   Dim 26 Juin 2005, 14:17

Cher Arnaud

Il va faloir encore embaucher des fonctionnaires pour juger les juges qui jugeront les juges, qui jugeront les juges qui jugeront les..... ministres qui jettent l'argent par les fenêtres

amitiés
Christian
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80864
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: N. Sarkozy et la responsabilité des juges   Dim 26 Juin 2005, 15:02

Cher Christian,
Et pourtant la solution est simple: dans les années 90, une l a changé: leautorisations de sortie desmalades en HP n'étaient plussous la responsabilité de familles mais des psychiatres.

Aussitôt, les autorisation ont été nettement plus discutées.
Faites cela pour les juges des libertés et, aussitôt, il réfléciront à deux foisavant d'envoyer en permission un violeur ou un assassin...

Car le risque, comme tout homme, les juges sont pour, du moment qu'il porte sur la vie des autres.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
philippe



Masculin Messages : 2254
Inscription : 08/07/2005

MessageSujet: Re: N. Sarkozy et la responsabilité des juges   Lun 11 Juil 2005, 09:53

Cher Arnaud.
J'aurais aimé que Sarkozy disent cela à propos du juge d'instruction de l'affaire d'Outreau, qui lui, n'a pas respecté la loi ni la présomption d'innocence. Et dés lors qu'il y a faute lourde reconnue, les intéressés devraient pouvoir le poursuivre en justice.
Pour l'affaire nous concernant, c'est différent. Malheureux mais différent. Les juges d'application des peines sont là justement pour réhabiliter des condamnés. Ce qui est un risque en soi aboutissant obligatoirement à un certain nombre d'échecs. Et ces juges que je ne sache, n'ont commis aucune faute.
Va-t'on "nettoyer" le corps médical parce que des gens meurent sur la table d'opération. Et quel médecin alors, voudra bien opérer ?
Il faut faire attention au poujadisme et à la politique de bistrot. C'est facile, mais ensuite les lendemains déchantent.
Revenir en haut Aller en bas
Christian



Masculin Messages : 2617
Inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: N. Sarkozy et la responsabilité des juges   Lun 11 Juil 2005, 09:59

Cher Philippe

Citation :
Va-t'on "nettoyer" le corps médical
Et pourtant.... il en aurait bien besoin. Losrqu'ils prêtent (le font-ils encore) le serment d'Hypocrate, ils savent bien que c'est sur celui d'Hypocrite qu'il se parjurent.
Savez-vous que dans le serment d'hypocrate il est spécifé "tu dois tout vendre, tous tes biens, jusqu'au derneir sou, pour soigner tes malades (en substance, ce n'est pas la formulation exacte); entre autre chose.(très évangélique, n'est-ce pas?). Et nous voyons de plus en plus le corps médical (bien entendu il y a toujours de belles exceptions, et heureusement), comme une machine à sous, à gros sous.
"
Science sans conscience......"


amitiés
christian
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80864
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: N. Sarkozy et la responsabilité des juges   Lun 11 Juil 2005, 10:10

Citation :
Pour l'affaire nous concernant, c'est différent. Malheureux mais différent. Les juges d'application des peines sont là justement pour réhabiliter des condamnés. Ce qui est un risque en soi aboutissant obligatoirement à un certain nombre d'échecs. Et ces juges que je ne sache, n'ont commis aucune faute.

Cher Philippe, la LETTRE des procédures légales a été respectée.

Mais pas son esprit.

Vous seriez juge. Vous devriez libérer un homme condamné à perpétuité par des jurés. Il a tué une femme froidement à coup de fusil pour lui voler 15 Euros. Mais en prison, il se comporte bien. Alors vous vous lancez? Vous le libérez au bout de 13 ans? Vous faites ce pari?

PAS MOI.

Je vais vous montrer ce qu'il faut changer: c'est vite fait. C'est une ligne de texte: Article 257, alinéa 2: "Les juges qui prennent ce genre de décision de libération conditionnelle des condampnés à perpétuité le font SOUS LEUR RESPONSABILITE".

Ca a été fait en 1990 pour les psychiatres. Et curieusement, du jour au lendemain, un membre de ma famille qui est schyzophrène, n'a plus eu de permissions de sorties.

Curieux non? Comment expliquez vous cela?

Voici un principe de justice NATURELLE. Il pourrais figurer ainsi dans l'Ecriture:
Citation :
"Tu ne mettras pas en danger la vie des innocents en libérant un tueur reconnu parce que, peut-être, il ne recommenceras pas à tuer. Mettrais-tu ta fille une nuit avec cet homme en cellule parce peut-être, il ne la violera pas? Alors pourquoi mets-tu la fille des autres en danger ?"

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Louis



Masculin Messages : 6128
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: N. Sarkozy et la responsabilité des juges   Lun 11 Juil 2005, 10:49

Cher Arnaud,

Mais en 10, 20 ou 30 ans, cet homme a pu totalement changer. ll n'est peut-être plus le tueur qu'il a été dans sa jeunesse.
Et si entre temps il s'est repenti, a confessé toutes ses fautes, a compris ses erreurs, a changé d'attitude, Dieu lui aura pardonné n'est-ce pas?
Revenir en haut Aller en bas
http://www.docteurangelique.com/
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80864
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: N. Sarkozy et la responsabilité des juges   Lun 11 Juil 2005, 11:18

Louis a écrit:
Cher Arnaud,

Mais en 10, 20 ou 30 ans, cet homme a pu totalement changer. ll n'est peut-être plus le tueur qu'il a été dans sa jeunesse.
Et si entre temps il s'est repenti, a confessé toutes ses fautes, a compris ses erreurs, a changé d'attitude, Dieu lui aura pardonné n'est-ce pas?

Cher Louis,

Il peut donc recevoir le pardon de Dieu, vraiment. Il peut aussi se réhabiliter aux yeux de la société en travaillant courageusement et en donnant son argent pour la famille qu'il a détruite.

Mais il ne saurait être question, pour certains criminels qu'un jury populaire (nous donc) a condamné à perpétuité, de prendre un quelconque risque en les libérant avant un âge avancé.

Même 5% de risques, c'est trop pour la vie d'un innocent. Il y a là une injustice qui vient de la naïveté des principes de mai 68, et d'un oubli de la plus élémentaire justice: Aucun homme sensé, aucun père de famille, ne prendrait 5% de risque en mettant sa fille avec un ancien criminel barbare "sans doute repenti".

EXEMPLE:
Citation :
Une de mes élèves de 16 ans a été torturée pendant plus de 15 minutes, violée, puis assassinée. Il a été jusqu'à la mutiler sexuellement avec un couteau. Sa faute: elle était belle. Cet homme sortira dans 15 ans. Il aura 37 ans... Nos dirigeants sont fous.
http://envoletoicolombe.free.fr

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
jacques



Messages : 363
Inscription : 25/06/2005

MessageSujet: Re: N. Sarkozy et la responsabilité des juges   Lun 11 Juil 2005, 13:00

Dans le même genre, toujours pour ce qui concerne la responsabilité des juges, je suis tout autant scandalisé par ces "annulations de procédure" pour vice de forme que nous voyons à répétition ces dernières années.
Très régulièrement on voit des poursuites purement et simplement abandonnées pour un simple vice de forme et des canailles convaincues de délits graves et avérés sont relaxées sans autre forme de procès.
Je me demande comment est faite la loi, car c'est la porte ouverte à toutes les possibilités de corruption: Comment distinguer un vice de forme intentionnel d'un vice de forme qui ne l'est pas?
Outre qu'il serait très simple de modifier la loi pour faire redémarrer la procédure au moment où elle en était quand l'erreur a été commise, je ne comprends pas pourquoi ces inepties ne s'appliquent pas en procès d'assises: En effet, on n'a pas encore vu d'assassin ou de violeur libéré pour vice de forme avec abandon de toute poursuite.
Je ne comprends pas comment un délit clairement caractérisé dans les faits et dans ses auteurs peut rester impuni pour cette unique raison. Que peuvent faire les victimes?
Un juriste pourrait-il m'éclairer?

Jacques
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80864
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: N. Sarkozy et la responsabilité des juges   Lun 11 Juil 2005, 13:47

Cher Jacques,


Pour moi, ce que vous soulevez est une phase de crise actuelle dans le Droit.

La LETTRE, même fallacieuse, qu'un habile avocat peut faire passer, passe souvent avant l'ESPRIT, ce qui était voulu par le législateur.

Les Etats Unis ont connu cette même crise dans les années 70 au grand scandale des population. Vous vous rappelez sans doute ces violeurs de vieilles dames relachés par ce qu'ils avaient jeté leurs armes dans une poubelle devant chez eux. Les policiers qui les porsuivaient avaient ramasser l'arme sans MANDAT >>>> violation de domicile!!! Vice de forme... Violeurs relachés et qui récidivèrent. (Voir le film: "La nuit des juges".

Résultat: le balancier est reparti en arrière et, sur demande des électeurs US, ils ont réinstauré le bagne avec les cailloux (comme dans Lucky Luke!! ).

Bref, si la génération de mai 68 ne retourne pas à un JUSTE MILIEU, la génération à venir risque, par réaction, de balayer TOUT ce qu'ils avaient construit, bébé et eau du bain.

Car il y a du bien dans les méthodes de réinsertion etc. Il suffit de les appliquer à qui il faut (les voleurs, les crimes passionnels. Pas les assassins pervers)...

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
jacques



Messages : 363
Inscription : 25/06/2005

MessageSujet: Re: N. Sarkozy et la responsabilité des juges   Lun 11 Juil 2005, 18:34

Oui, la justice ne vaut que ce que valent les hommes.
Des législateurs, des juges et des avocats à l'esprit perverti ne rendront qu'une justice pervertie et corrompue.

Jacques
Revenir en haut Aller en bas
philippe



Masculin Messages : 2254
Inscription : 08/07/2005

MessageSujet: Re: N. Sarkozy et la responsabilité des juges   Mar 12 Juil 2005, 00:49

Cher Arnaud.
Mais bon sang de bon soir, qu'as-tu après Mai 68 ? Et d'ailleurs, ton attitude à cet égard est très : Mai 68 ? afro
Revenir en haut Aller en bas
philippe



Masculin Messages : 2254
Inscription : 08/07/2005

MessageSujet: Re: N. Sarkozy et la responsabilité des juges   Mar 12 Juil 2005, 01:06

Pour parler sérieusement, il y a une science que l'on appelle la criminalogie. Cette science trouve sa maturité peu à peu, et le législateur en suivra les conclusions, et enfin le juge. C'est à mon avis plus propre que de "payer" et "nettoyer". Mais on ne peut pas mettre 3 millions de violeurs et pédophiles en camp de concentration (+ les femmes qui avortent + ceux qui font des messes noires+...)
Pour ce qui est de liberer de prison les braves gens et garder les pervers, c'est déjà fait : Aucun homme politique magouilleur n'est jamais inquiété quand une mère de famille va en prison pour un chèque en bois de 300 £, pour nourire ses enfants. Et ça, je vous jure que Mai 68 n'y est pour rien.
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80864
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: N. Sarkozy et la responsabilité des juges   Mar 12 Juil 2005, 07:30

Cher Philippe,

Vous mettriez, vous 3 millions de violeurs français en prison à vie? Evidemment, si vous en comptez autant, c'est que vous devez avoir des critères de discernements... un peu puritain, non?
En plus vous êtes un peu sévère. Pour les violeurs, le bracelet électronique GPS calme bien ... pirat (je sais que vous plaisantiez... ne rectifiez pas!)

Je redeviens sérieux:
Pour moi, il suffit de regarder du côté du milliers d'assassins condamnés à la perpétuité par des jurys populaires depuis 20 ans ...
Lorsque qu'un jury condamne à perpétuité, ce n'est pas pour des viols.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
philippe



Masculin Messages : 2254
Inscription : 08/07/2005

MessageSujet: Re: N. Sarkozy et la responsabilité des juges   Mar 12 Juil 2005, 09:47

Oui, le bracelet serait une bonne alternative. On a inventé l'hospitalisation à domicile; Pourquoi maintenant ne pas inventer la prison à domicile ? la technicité peut sans doute apporter beaucoup de solution, mais la meilleur serait sans doute de cesser de faire la gueule au bon Dieu.
Revenir en haut Aller en bas
Christian



Masculin Messages : 2617
Inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: N. Sarkozy et la responsabilité des juges   Mar 12 Juil 2005, 10:21

Chers Arnaud et Philippe

Citation :
Oui, le bracelet serait une bonne alternative. On a inventé l'hospitalisation à domicile; Pourquoi maintenant ne pas inventer la prison à domicile ?
Philippe dit là qq chose de très juste. Les grands malades sont des prisonneirs innocents (en regard de la société bien entendu), ils n'ont commis aucn mal. Et pourtant, ils sont en prison. De plus ils souffrent dans tous les domaines. Ils ont beau clamer leur innocence, aucun juge humain ne les écoute. Ils ont beau dire, je veux travailler, avoir une vie normale; rien tout le monde s'en fiche.
Maintenant, Arnaud, tu veux mettre au même rang ces grands malades et des criminels assassins.
Y a comme un p'tit problème comme dirait mon coiffeur chez qui je ne suis pas allé depuis 20 ans.

Alors, la solution raisonnable et humaine ??
Elle est en clair; de libérer les Grands malades de leurs prisons horribles; mais cela la société ne veut pas le faire, je veux dire (qu'à part verser une petite larme au Tététhon et autres grand messes pour faire pleurer dans les chaumières).

Qu'en pensez-vous?
Revenir en haut Aller en bas
Christian



Masculin Messages : 2617
Inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: N. Sarkozy et la responsabilité des juges   Mar 12 Juil 2005, 11:10

Chers Amis

Pour vous faire plaisir

Citation :
Les récidivistes exclus des grâces collectives du 14 juillet (Elysée)
12/07 10:40 : Les grâces collectives accordées à l'occasion du 14 juillet ne s'appliqueront pas cette année aux récidivistes, a indiqué mardi l'Elysée.
Le décret de grâces collectives, qui prendra effet le 18 juillet, limite également à un mois, au lieu de deux l'an dernier, la remise de peine pour les personnes condamnées non encore incarcérées, a indiqué l'Elysée dans un communiqué.

En outre, les personnes condamnées pour des faits de violence ne sont susceptibles d'être graciées que si leur peine d'emprisonnement ne dépasse pas cinq ans, au lieu de sept l'an dernier.

"Par rapport à l'année dernière, le décret est plus restrictif dans trois domaines: la limitation à un mois au lieu de deux mois de la remise uniforme de peine pour les personnes non encore incarcérées, l'exclusion de la grâce des détenus pour des faits de violence à une peine supérieure à 5 ans d'emprisonnement au lieu de 7 ans en 2004, et l'exclusion de la grâce des récidivistes", a indiqué la présidence dans son communiqué.

Ce décret de grâces accordées à l'occasion de la fête nationale, prévoit une remise partielle de peine, calculée en fonction du statut du bénéficiaire.

"Pour les détenus, la remise est calculée en fonction de la durée de la peine restant à subir: elle est de 15 jours par mois de détention non encore exécutée, dans la limite de quatre mois maximum", prévoit le texte.


L'Elysée, qui n'a pas précisé le nombre de personnes bénéficiaires de ces grâces cette année, a en outre indiqué que "des instructions ont été données pour que les personnes qui seront libérées fassent l'objet de mesures de suivi".
Sont également exclus de la grâce "les détenus condamnés pour évasion ou se trouvant en état d'évasion, et les auteurs d'infractions commises en raison de l'appartenance vraie ou supposée de la victime à une ethnie, une nation, une race ou une religion déterminée, ou en raison de son orientation sexuelle".

Traditionnellement, sont aussi exclus les auteurs de crimes et délits commis sur des mineurs de moins de 15 ans, les personnes condamnées pour terrorisme, crimes contre l'humanité, production et trafic de drogues, violences contre agents de l'administration pénitentiaire ou de la force publique dans l'exercice de leurs fonctions, prise illégale d'intérêt, corruption active ou passive, trafic d'influence et homicide involontaire commis en conduisant un véhicule.

Le président de la République est le détenteur de ce droit absolu de gracier, hérité de la monarchie. Jacques Chirac avait exclu l'an dernier pour la première fois les auteurs de délits racistes et les délinquants sexuels les plus lourdement condamnés à la suite de plusieurs affaires qui avaient fait la une de l'actualité.

Face à une surpopulation carcérale record, il avait porté de 7 à 15 le nombre de jours de remise de peine accordé par mois de détention non encore exécuté, dans la limite de 4 mois maximum, une mesure reconduite cette année.

Le nombre de détenus libérés entre le 1er juillet et le 1er août 2004, en majeure partie sous l'effet de la grâce, s'était élevé à 5.344, chiffre le plus élevé depuis 1981.


amitiés
Christian
Revenir en haut Aller en bas
Dominique



Messages : 1126
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: N. Sarkozy et la responsabilité des juges   Mer 13 Juil 2005, 22:38

Citation :
Philippe a écrit:
Cher Arnaud.
Mais bon sang de bon soir, qu'as-tu après Mai 68 ? Et d'ailleurs, ton attitude à cet égard est très : Mai 68 ? afro

et d'ailleurs, Arnaud, y a-t-il une différence entre les gracieux souhaits que tu adressais à ta mère à l'âge de 12 ans (voir sur un fil voisin, je ne sais plus lequel), et les mêmes souhaits, au vocabulaire près, que tu adresses régulièrement à la "génération de 68" qui Dieu merci va bientôt disparaître pale ? (c'est très agréable pour moi qui ai eu 18 ans en mai 68 )
Comment définis-tu la génération de 68? Quelles en sont les limites? La malédiction englobe-t-elle tous les gens qui sont nés entre la fin de la guerre et la sainte année 1964? en exclus-tu les gens qui, en mai-juin 68, n'étaient ni ouvriers ni étudiants ni grévistes? (il devait y en avoir)

Philippe, êtes-vous le Philippe du forum thomiste, celui qui aime la communauté du Pain de Vie?
Revenir en haut Aller en bas
Christian



Masculin Messages : 2617
Inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: N. Sarkozy et la responsabilité des juges   Mer 13 Juil 2005, 22:46

Chère Dominique

Arnaud est en panne d'ordinateur depuis hier matin, aussi ne vous étonnez pas de n'avoir pas de réponse. Si tout va bien, ce sera peut-être pour demain, mais pas certain.
A sa demande, j'ai mis un petit fil vous en prévenant tous, tout à l'heure, dans "Discussions Divers"

amitiés
Christian
Revenir en haut Aller en bas
Dominique



Messages : 1126
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: N. Sarkozy et la responsabilité des juges   Mer 13 Juil 2005, 23:49

oui, merci, j'avais vu. Mais je lui parle tout de même, car je suppose qu'il va bientôt revenir!
Revenir en haut Aller en bas
Dominique



Messages : 1126
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: à propos de Sarkozy   Jeu 14 Juil 2005, 19:55

"Travail, famille, Sarkozy,
c'est la compassion pour les nantis,
mais si t'as rien à offrir,
prépare-toi à souffrir
au rendez-vous du medef au fond d'un trou
il a des planches et même des clous
t'as intérêt à tenir debout
car si demain tu sers à rien
on va te jeter comme un chien
pour que tu puisses une fois dans la rue
épouvantail aux mains tendues
effrayer le salarié, fermer ta gueule et pas bouger.
Un soir dans le vent
je rejoindrai les partisans
de ceux qui ont de l'amour pour la vie,
un soir dans la nuit
il suffira d'un instant
pour comprendre la force d'être unis"

(chanson de I love you I love you Mano Solo I love you I love you )
(pour ceux qui ne sont pas français : le medef est le syndicat des patrons)
Ne vous inquiétez pas, c'est juste que je fais une cure intensive de Mano Solo en ce moment bom
Arnaud, c'est pas pour critiquer ce que tu disais, je sais que tu disais ça à cause de Kimberley.
Ce qui me fait rire, c'est que Mano I love you a chanté cette chanson mardi aux Francofolies de La Rochelle, le ministre de la culture était au concert, il a fait des compliments, mais je me demande ce qu'il a pensé de l'utilisation du nom de son collègue! (j'ai enregistré le concert)
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80864
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: N. Sarkozy et la responsabilité des juges   Jeu 14 Juil 2005, 21:50

Cher Christian,
Citation :
Maintenant, Arnaud, tu veux mettre au même rang ces grands malades et des criminels assassins.

Déjà, proptéger les innocents, c'est le b a ba du réalisme. Et c'est aussi le b a ba de la justice. Les hôpitaux psychiatriques doivent disposer de services comme Sarreguemine pour les malades dangereux. Les prison s doivent avoir, comme en Hollande, des établissement pour les peines à perpétuité.

Chère Dominique,

En France, la génération de la guerre 14, centrée sur l'obsessionnel désir de tuer du Boche nait en 1870...

La génération de 68, nait àpartir de 1945... Elle se caractérise par l'idée obessionnlle de prendre les valeurs inverses de celles qui ont donné les deux guerres mondiales.

Mais je pense que si j'avais vécu en 1900, j'aurais la même dureté pour ceux qui n'ont que "haine pour la nation qui n'est pas la leur..."

Qu'en dites vous?

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Laurent
Invité



MessageSujet: Re: N. Sarkozy et la responsabilité des juges   Jeu 14 Juil 2005, 22:37

Citation :
La génération de 68, nait àpartir de 1945... Elle se caractérise par l'idée obessionnlle de prendre les valeurs inverses de celles qui ont donné les deux guerres mondiales.

Mais je pense que si j'avais vécu en 1900, j'aurais la même dureté pour ceux qui n'ont que "haine pour la nation qui n'est pas la leur..."

Nous sommes le produit de notre époque...
Revenir en haut Aller en bas
Louis



Masculin Messages : 6128
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: N. Sarkozy et la responsabilité des juges   Jeu 14 Juil 2005, 22:59

Laurent a écrit:
Nous sommes le produit de notre époque...
... et de l'époque de nos prédecesseurs. Dans tous les cas, les responsabilités sont partagées, non?
Revenir en haut Aller en bas
http://www.docteurangelique.com/
Dominique



Messages : 1126
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: N. Sarkozy et la responsabilité des juges   Jeu 14 Juil 2005, 23:08

Citation :
En France, la génération de la guerre 14, centrée sur l'obsessionnel désir de tuer du Boche nait en 1870...
La génération de 68, nait àpartir de 1945... Elle se caractérise par l'idée obessionnlle de prendre les valeurs inverses de celles qui ont donné les deux guerres mondiales.
Mais je pense que si j'avais vécu en 1900, j'aurais la même dureté pour ceux qui n'ont que "haine pour la nation qui n'est pas la leur..."
Qu'en dites vous?

On n'est jamais obligé de suivre la mode santa . A toutes les époques il y a eu des gens libres qui pensent par eux-mêmes.
Pourquoi "obsessionnelle" ?
"La même dureté" que quoi? Pourquoi faudrait-il être dur?
Revenir en haut Aller en bas
Louis



Masculin Messages : 6128
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: N. Sarkozy et la responsabilité des juges   Jeu 14 Juil 2005, 23:15

Dominique a écrit:
"La même dureté" que quoi? Pourquoi faudrait-il être dur?
Je pense qu'Arnaud voulait dire que dans un autre contexte à une autre époque on aurait peut-être agit comme eux! nul ne peut le dire.
D'où l'importance de ne pas juger autrui!
Revenir en haut Aller en bas
http://www.docteurangelique.com/
jacques



Messages : 363
Inscription : 25/06/2005

MessageSujet: Re: N. Sarkozy et la responsabilité des juges   Jeu 14 Juil 2005, 23:27

Je reviens sur la peine de mort au risque d'être politiquement obscène.
A une époque révolue(?) certains pensaient que la Société à le droit de se défendre, y compris au besoin en tuant. Après tout c'est bien ce qu'elle fait en faisant la guerre. La lutte contre la criminalité est bien une sorte de guerre, une guerre plus juste que bien d'autres...
La peine de mort, quoiqu'on dise a une vertu d'exemple. Même si elle ne fait reculer l'assassin que dans 1% des cas, ça fera en tout cas 1% de victimes innocentes en moins. Ce 1% pour moi a infiniment plus de valeur que la vie de 10 crapules perverses et psychopathes que vous voulez enfermer à vie. Je ne parle que de ceux là, pas de ceux qu'on pense "réinsérables".
Je suis consterné quand un assassin déjà condamné à vie est rejugé ultérieurement pour une autre affaire et qu'on le condamne encore une fois à perpète. Lui au moins il se marre. Il sait qu'il n'a plus rien à perdre et il peut encore se faire un maton pour repasser encore une fois aux assises et avoir de la distraction, à moins qu'il ne réussisse à s'évader et à récidiver.
Dans d'autres cas, il me semble bien au contraire que la perpétuité est insupportable à certains qui tentent régulièrement le suicide. Au nom de quoi la Société peut -elle enfermer à vie un individu qui préfère la mort?
Comptez maintenant ce que coûte la surveillance d'un condamné à vie soit parce qu'il est très dangereux (les fameux QHS), soit pour l'empêcher de suicider et vous comprendrez que le rétablissement de la peine n'aurait que des vertus à condition de l'utiliser à bon escient.
Voilà, j'ai fini de dire mes cochonneries.

Jacques
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80864
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: N. Sarkozy et la responsabilité des juges   Jeu 14 Juil 2005, 23:30

Chère Dominique,

Etre dur avec une génération, cela ne veut pas dire être dur avec ses membres mais, comme dit Jean=Paul II, avec ses STRUCTURES DU PECHES, souvent explicables sociologiquement, souvent portées par une toute petit élite agitée, (et le reste du troupeau suit.)

Exemple: Ainsi, ces bouquins de formation des enfants, aussi bien en morale laïque qu'en cathéchisme, publiés dans les années 1890 et qui n'ont que haine pour l'autre, de l'autre côté de la frontière, sont source pour moi de colère. Car il faut être lucide: ce sont ces livres qui ont jeté les millions de jeunes dans les tranchées.

Exemple 2: La structure de péché des années Sartre, où chacun disait: "Si nous avions vécu en 1938, nous n'aurions pas fait comme nos pères" me font penser à ce passage de Jésus:

Citation :
Matthieu 23, 29 "Malheur à vous, scribes et Pharisiens hypocrites, qui bâtissez les sépulcres des prophètes et décorez les tombeaux des justes,
Matthieu 23, 30 tout en disant: Si nous avions vécu du temps de nos pères, nous ne nous serions pas joints à eux pour verser le sang des prophètes.
Matthieu 23, 31 Ainsi, vous en témoignez contre vous-mêmes, vous êtes les fils de ceux qui ont assassiné les prophètes!
Matthieu 23, 32 Eh bien! vous, comblez la mesure de vos pères!
Matthieu 23, 33 "Serpents, engeance de vipères! comment pourrez-vous échapper à la condamnation de la géhenne?

Chère Dominique, tu sais que, pour ma part, j'ai beaucoup de foi dans le salut de la génération de 68: La souffrance et l'humilité lui arrive puisqu'elle est la première génération qui, comme structure, arrive dans la vieillesse sans la force de l'espérance théologale ... Elle va donc beaucoup souffrir, bien plus que dans les tranchées de 14, leurs grand=pères...

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Laurent
Invité



MessageSujet: Re: N. Sarkozy et la responsabilité des juges   Jeu 14 Juil 2005, 23:36

J'étais pour la peine de mort auparavant, mais finalement, une ordure qui se prend perpète souffre bien plus qu'en allant à la guillotine...

Mais, pour cela, il faut que la peine soit effective, et surtout incompressible.
Une peine à perpétuité où le condamné est libérable pour bonne conduite et autres "facilités" est un non sens et un déni de justice.
Revenir en haut Aller en bas
Louis



Masculin Messages : 6128
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: N. Sarkozy et la responsabilité des juges   Jeu 14 Juil 2005, 23:38

Cher Jacques,
jacques a écrit:
La peine de mort, quoiqu'on dise a une vertu d'exemple.
D'après les études, il parait que non, et je veux bien le croire...
Citation :
Même si elle ne fait reculer l'assassin que dans 1% des cas, ça fera en tout cas 1% de victimes innocentes en moins. Ce 1% pour moi a infiniment plus de valeur que la vie de 10 crapules perverses et psychopathes que vous voulez enfermer à vie.
Pour moi, toutes les vies ont la même valeur. De plus, une âme peut être sauvée à chaque instant jusqu'à la mort.
Citation :
Comptez maintenant ce que coûte la surveillance d'un condamné à vie soit parce qu'il est très dangereux (les fameux QHS), soit pour l'empêcher de suicider et vous comprendrez que le rétablissement de la peine n'aurait que des vertus à condition de l'utiliser à bon escient.
L'argent est un autre débat et ne doit influer sur le choix d'une vie humaine.
Enfin voilà, c'est mon avis.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.docteurangelique.com/
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80864
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: N. Sarkozy et la responsabilité des juges   Jeu 14 Juil 2005, 23:42

Cher Jacques, avant 1993, dans son catéchisme, l'Eglise pensait comme vous au plan pasoral.

Puis elle a réécrit son catéchisme. Je dispose des deux textes, i vous désirez les litre et les comparer.

Au plan du pricipe, elle reste d'accord avec vous: elle reconnait le droit dans certains cas, de pratiquer la peine de mort.

Mais, pastoralement, et pour le salut du criminel, Jean=Paul II dit que l'Eglise préfère ujne vraie prison à vie.

Je pense qu'il voit cela comme un long purgatoire, qui doit se faire dans le travail (pas les indignes travaux forcés de Cayenne) et avec le cheminement spirituel d'une aide chrétienne.

Je le comprends. Marc Dutroux, dans 50 ans de silence, peut peut=être comprendre des choses...

Qu'en pensez=vou?

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Dominique



Messages : 1126
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: N. Sarkozy et la responsabilité des juges   Ven 15 Juil 2005, 00:07

Citation :
"Laurent"]J'étais pour la peine de mort auparavant, mais finalement, une ordure qui se prend perpète souffre bien plus qu'en allant à la guillotine...

parce que vous pensez que le but est de faire souffrir les gens?
la prison a un but de protection pour la société, et de réinsertion (si possible) pour le condamné.
la vengeance est hors de propos. C'est indigne de l'humanité.

Sinon, je suis d'accord avec Louis.


Dernière édition par le Ven 15 Juil 2005, 00:09, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
jacques



Messages : 363
Inscription : 25/06/2005

MessageSujet: Re: N. Sarkozy et la responsabilité des juges   Ven 15 Juil 2005, 00:09

Toutes les vies n'ont pas la même valeur, du moins aux yeux de la Société
3 personnes dont vous-même sont dans un avion qui va s'écraser: Vous avez le devoir redoutable de distribuer les deux parachutes disponibles au pilote, à un assassin convaincu et à vous-même. Quel est votre choix?
Effectivement les études ne peuvent mesurer ni 1%, ni même 5% (surtout dans une phase d'augmentation de la criminalité)et pourtant... Les adversaires de la peine de mort souhaiteraient 30 ou 50%. Ce qui est une façon d'éluder définitivement (et idéologiquement)le pb. Aucune étude fine n'a jamais été faite. Ne croyez vous pas qu'elle serait nécessaire?
Vous n'avez pas le droit de faire courir un risque supplémentaire à des innocents (gardiens, policiers, simples citoyens) comme l'actualité nous le montre hélas tous les jours, en gardant en vie certains individus dangereux, car la sécurité des prisons ne sera jamais à 100%.
Quant au Salut, il est des exemples célèbres de conversions obtenues justement par l'imminence d'une peine capitale qui ne l'auraient peut-être pas été autrement.
L'argent n'est pas un autre débat quand il s'agit des choix qu'on fait tous les ans pour résorber le déficit de la Sécu. De vies de malades innocents en dépendent, et à bien plus grande échelle... Ca n'empêche pas de dormir les adversaires de la peine capitale.
Il est des moyens moins horribles et sanguinaires que la guillottine pour exécuter une peine de mort.

Jacques
Revenir en haut Aller en bas
Laurent
Invité



MessageSujet: Re: N. Sarkozy et la responsabilité des juges   Ven 15 Juil 2005, 00:18

Citation :
parce que vous pensez que le but est de faire souffrir les gens?

Pas du tout ! Si je pensais cela, non seulement je serais un sadique, mais en plus pour la peine de mort...
Je veux simplement dire qu'il est bien plus dissuasif, à mon sens, de savoir qu'on va passer le restant de ses jours derrière les barreaux, et donc souffrir, que d'être exécuté...
De plus, la souffrance engendrée, dans ce cas ci, fait réfléchir...
Revenir en haut Aller en bas
jacques



Messages : 363
Inscription : 25/06/2005

MessageSujet: Re: N. Sarkozy et la responsabilité des juges   Ven 15 Juil 2005, 00:21

Dominique a écrit:
Citation :
"Laurent"]J'étais pour la peine de mort auparavant, mais finalement, une ordure qui se prend perpète souffre bien plus qu'en allant à la guillotine...

parce que vous pensez que le but est de faire souffrir les gens?
la prison a un but de protection pour la société, et de réinsertion (si possible) pour le condamné.
la vengeance est hors de propos. C'est indigne de l'humanité.

Sinon, je suis d'accord avec Louis.

Effectivement, la Sté n'a pas de vengeance à exercer.
Par contre elle a un impératif devoir de se protéger surtout quand certains individus ne sont pas réinsérables. La science de la psychologie a fait des progrès suffisants pour les repérer quand ils sont entre les mains de la Justice.
Les mettre hors d'état de nuire, OK, à condition que le risque pour elle soit nul, ce qui n'est malheureusement pas le cas, surtout quand des irresponsables les relâchent.
Je ne vois malheureusement pas d'autre issue, dans certains cas très peu nombreux, que la peine capitale.
Autrement, ce sont les adversaires de cette peine qui devraient être en première ligne. Facile de dire je suis contre, le reste ne me regarde pas...

Jacques
Revenir en haut Aller en bas
Dominique



Messages : 1126
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: N. Sarkozy et la responsabilité des juges   Ven 15 Juil 2005, 00:33

Citation :
Pas du tout ! Si je pensais cela, non seulement je serais un sadique, mais en plus pour la peine de mort...
Je veux simplement dire qu'il est bien plus dissuasif, à mon sens, de savoir qu'on va passer le restant de ses jours derrière les barreaux, et donc souffrir, que d'être exécuté...
De plus, la souffrance engendrée, dans ce cas ci, fait réfléchir...

Excusez-moi de vous avoir prêté des intentions sadiques, mais c'est plus clair ainsi. Cela dit, je doute de l'effet dissuasif. Dans certains cas peut-être, mais beaucoup de crimes sont commis involontairement, donc les gens n'ont pas réfléchi. Enfin je n'en sais rien.
Revenir en haut Aller en bas
 
N. Sarkozy et la responsabilité des juges
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Ecoutes : le complot de Sarkozy contre ces «bâtards» de juges
» Responsabilité des commettants des faits de leurs préposés
» stages en responsabilité ?
» Le nouvel avion de Sarkozy
» Consignes de sécurité et responsabilité

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE :: Archives :: Archives: Société, Politique-
Sauter vers: