DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE

Théologie Spirituelle Catholique
Pour déposer une intention de prière:Agapé
ATTENTION : Les publicités ci-dessous sont indépendantes de notre volonté !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Fidel Castro est-il sur le point de désavouer l'oeuvre d'une vie ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Philippe Fabry
Administrateur


Masculin Messages : 13954
Inscription : 31/01/2009

MessageSujet: Fidel Castro est-il sur le point de désavouer l'oeuvre d'une vie ?   Jeu 09 Sep 2010, 10:38

J'ai souligné les passages les plus surprenant :


Fidel Castro prend ses distances avec le modèle cubain



Décidément, il n'y a plus rien de sacré ! Dans un entretien accordé au magazine américain The Atlantic, Fidel Castro, le lider maximo, affirme que le modèle cubain "ne marche même plus" sur l'île communiste. Fidel Castro répond à une question du mensuel qui lui demande si le modèle cubain est, selon lui, exportable. L'économie, soumise à un embargo des Etats-Unis, a durement subi le contrecoup de l'effondrement du bloc soviétique, qui assurait l'approvisionnement de l'île.

L'entretien avec l'ancien président, âgé de 84 ans, s'est étalé sur plusieurs jours. Selon le journaliste de The Atlantic, Jeffrey Goldberg, Fidel Castro est apparu en bonne forme durant l'entretien. "Il a déjeuné d'un peu de poisson et de salade avec du pain trempé dans de l'huile d'olive. Il a bu un verre de vin".L'ancien président a cédé le pouvoir à son frère pour des raisons de santé le 31 juillet 2006. Il reste cependant le premier secrétaire du Parti communiste.Depuis un peu plus de trois ans, il multiplie les "billets" dans la presse cubaine sans pratiquement jamais aborder la politique menée par son frère cadet. Durant le même entretien avec Jeffrey Goldberg, Fidel Castro a critiqué le président iranien, Mahmoud Ahmadinejad, pour sa négation de l'Holocauste et a dit penser avec le recul que le fait d'avoir suggéré en 1962 aux Soviétiques une attaque nucléaire contre les Etats-Unis n'était peut-être pas la meilleure chose à faire.


http://www.lemonde.fr/ameriques/article/2010/09/09/fidel-castro-prend-ses-distances-avec-le-modele-cubain_1408644_3222.html

_________________
"Les désastres nous enseignent l'humilité" Saint Anselme de Canterbury
« N’attendre de l’État que deux choses : liberté, sécurité. Et bien voir que l’on ne saurait, au risque de les perdre toutes deux, en demander une troisième. » Frédéric Bastiat
Pensez à visiter mon blog : http://www.historionomie.com


Dernière édition par Philippe Fabry le Jeu 09 Sep 2010, 12:01, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://mafuturologie.free.fr
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Fidel Castro est-il sur le point de désavouer l'oeuvre d'une vie ?   Jeu 09 Sep 2010, 10:58

Ouah, ça c'est surprenant.

Kim Jong Il, c'est pour quand ?
Revenir en haut Aller en bas
SJA



Masculin Messages : 6345
Inscription : 18/12/2008

MessageSujet: Re: Fidel Castro est-il sur le point de désavouer l'oeuvre d'une vie ?   Jeu 09 Sep 2010, 11:57

Si jeunesse savait, si vieillesse pouvait.
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80841
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Communisme : la fin des fins ?   Jeu 09 Sep 2010, 17:16

Fidel Castro ne croit plus au castrisme
Mots clés : CUBA, Fidel Castro, Mahmoud Ahmadinejad

Par Jim Jarrassé

09/09/2010 | Mise à jour : 10:53 Réactions (109)

Fidel Castro, la semaine dernière, à La Havane. Crédits photo : AFP
Dans un entretien, le lider maximo déclare que le modèle économique cubain «ne marche même plus» sur l'île communiste. Une déclaration historique.

«Le modèle cubain ne marche même plus pour nous». La phrase a été lâchée par Fidel Castro au détour d'un entretien réalisé la semaine dernière avec un journaliste du magazine américain The Atlantic. Comme si de rien était. L'aveu, pourtant, est historique. C'est la première fois que le père de la révolution cubaine manifeste un tel renoncement. Preuve que l'ancien président cubain, âgé de 84 ans, en est à l'heure du bilan. Preuve, surtout, qu'il approuve les réformes lancées par son frère cadet, le président Raul Castro, pour stimuler l'économie cubaine.

Pour Julia Sweig, une spécialiste américaine de Cuba présente lors de l'entretien, Castro estime que «l'Etat joue un trop grand rôle dans la vie économique du pays». Une opinion de nature à aider Raul face aux orthodoxes du parti communiste cubain, hostiles à ses prudentes tentatives de libéralisation de l'économie. Au pouvoir depuis 4 ans, le président cubain a par exemple proposé d'autoriser les investissements étrangers dans l'immobilier pour redynamiser le secteur du tourisme, en crise. Autre mesure très symbolique : la suppression d'un million d'emplois publics sur cinq ans, annoncée cet été.

Castro joue la carte pacifiste
Dans son bilan, Castro reconnait avoir commis des erreurs. Il assure par exemple que le fait d'avoir suggéré aux Soviétiques une attaque nucléaire contre les Etats-Unis en 1962, au moment de la crise des missiles, n'était peut-être pas la meilleure chose à faire… «Après avoir vu ce que j'ai vu et avec ce que je sais maintenant, cela ne valait pas entièrement la peine», explique le lider maximo. La guerre nucléaire constitue la nouvelle hantise de Fidel Castro. Depuis sa réapparition en public en juillet, après un retrait de quatre ans consécutif à une opération des intestins, il en parle fréquemment. L'ancien caudillo penserait même à créer un mouvement de lutte contre un éventuel conflit nucléaire entre les Etats-Unis et l'Iran.

Fidel Castro a d'ailleurs profité de son interview à The Atlantic pour critiquer le président iranien Mahmoud Ahmadinejad, qui multiplie les provocations vis-à-vis d'Israël, une autre puissance nucléaire. «Il a critiqué sa négation de l'Holocauste et a expliqué pourquoi les Iraniens serviraient la cause pacifique en renonçant à l'antisémitisme» écrit Jeffrey Goldberg, le journaliste auteur de l'interview. Pour Castro, le président iranien devrait comprendre que les Juifs «ont été repoussés de leur propre terre, persécutés et maltraités partout à travers le monde» et qu'il est normal qu'ils se sentent aujourd'hui menacés.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Chrysostome



Masculin Messages : 28500
Inscription : 01/11/2008

MessageSujet: Re: Fidel Castro est-il sur le point de désavouer l'oeuvre d'une vie ?   Jeu 09 Sep 2010, 17:18

Il aurait dû s'en rendre compte lors de l'effondrement de l'URSS...
Revenir en haut Aller en bas
En Christ



Masculin Messages : 3438
Inscription : 09/03/2006

MessageSujet: Re: Fidel Castro est-il sur le point de désavouer l'oeuvre d'une vie ?   Ven 10 Sep 2010, 10:15

Cela dit Castro ce n'est pas Kim Jong-il. En Corée du nord il meurt de faim alors qu'à Cuba non.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Fidel Castro est-il sur le point de désavouer l'oeuvre d'une vie ?   Sam 11 Sep 2010, 13:52

Déclaration de Fidel Castro tellement odieuse qu'elle ne peut-être due qu'à une haine xénophobique puante à l'égard de la France ; finalement, il n'a pas tant perdu que ça !

---

Fidel Castro : la France commet un “holocauste racial”

Le Lider Maximo a évoqué vendredi la situation des Roms en France, en marge de la présentation de son autobiographie. Il a aussi critiqué la réforme des retraites actuellement en discussion à l’Assemblée nationale.

((Actualiser à 11h45 avec la réaction de la France))
France Info - Fidel Castro le 3 septembre à La Havane

Fidel Castro le 3 septembre à La Havane
© REUTERS / Desmond Boylan

Fidel Castro a décidé de s’immiscer dans les affaires politiques françaises.
Après avoir formulé un semblant d’auto-critique en début de semaine, le secrétaire général du Parti communiste cubain n’a pas mâché ses mots à l’égard de la politique de Nicolas Sarkozy : “La dernière chose à laquelle on pouvait s’attendre était cette nouvelle de l’expulsion de gitans français, victimes de la cruauté de l’extrême droite française, qui a déjà touché 7.000 d’entre eux. Ils sont victimes d’une autre espèce d’holocauste racial.”

Le porte parole du ministère français des affaires étrangères juge inacceptable les accusations de Fidel Castro.

Critiquée par le Parlement européen, la politique de reconduite aux frontières du gouvernement Fillon est aussi remise en cause par de nombreux Français. Fidel Castro les incite à continuer leur mouvement de protestation : “la protestation énergique des Français est fondamentale, d’autant que, dans le même temps, les millionnaires limitent le droit à la retraite et réduisent les possibilités d’emploi.”
Mardi entre un et trois millions de manifestants ont défilé contre le projet de réforme des retraites.
Revenir en haut Aller en bas
Arc-en-Ciel



Féminin Messages : 3932
Inscription : 27/04/2009

MessageSujet: Re: Fidel Castro est-il sur le point de désavouer l'oeuvre d'une vie ?   Sam 11 Sep 2010, 14:16

Chassez le naturel..... Mr. Green
Revenir en haut Aller en bas
Enlui



Messages : 8019
Inscription : 04/10/2008

MessageSujet: Re: Fidel Castro est-il sur le point de désavouer l'oeuvre d'une vie ?   Sam 11 Sep 2010, 17:25

C'est fort de raifort....!!!! Very Happy

Il aurait pu éviter certains mots!

Bisous, rosée scintillante
Revenir en haut Aller en bas
Théodéric



Messages : 6689
Inscription : 21/08/2007

MessageSujet: Re: Fidel Castro est-il sur le point de désavouer l'oeuvre d'une vie ?   Sam 18 Sep 2010, 01:38

nilamitp a écrit:
Ouah, ça c'est surprenant.

Kim Jong Il, c'est pour quand ?

Salut nilamitp ,

je ne trouve pas cela très surprenant, il est passé a 2 doigts de la mort (peut être même a-t-il passé le voile ?) du coup tout le clinquant se montre pour ce qu'il est , alors maintenant il en a bien conscience et mentir il voit bien que cela ne sert a rien car bientôt il va passer de l'autre coté alors autant arrêter les dégâts !

de plus Saint jean dans l'Apocalypse reçoit d'avoir a écrire et prévenir que les étoiles tomberont du Ciel , et le castrisme , comme le maoïsme sont des étoiles de ce monde et on peut dire que ça tombe drue actuellement .

a Star is born (j'aime quand on nous sort ça !!!)
maintenant une start (étoile) is dead que va-t-il rester dans cette nuit sans étoile ? peut être quelques lampe qui bruleront avec de l'huile ? et encore toutes les vierges sont censées s'endormir a un moment !!

c'est le moment d'avoir de l'huile du Saint esprit en soi, sinon qu'elle nuit !! Brrr What a Face

I don't want that affraid

veillez vous ne savez ni le jour ni l'heure , mais IL Vient :jesus:
Revenir en haut Aller en bas
Philippe Fabry
Administrateur


Masculin Messages : 13954
Inscription : 31/01/2009

MessageSujet: Re: Fidel Castro est-il sur le point de désavouer l'oeuvre d'une vie ?   Jeu 04 Nov 2010, 10:27

Cuba: inauguration d'un premier séminaire depuis 50 ans de communisme


Inauguration du séminaire Saint-Charles et Saint-Ambroise, le 3 novembre 2010, près de La Havane, à Cuba
© AFP Adalberto Roque
LA HAVANE (AFP) - L'Eglise catholique de Cuba a inauguré mercredi son premier séminaire depuis 50 ans en présence du président Raul Castro, un événement illustrant le rapprochement sans précédent de l'Etat communiste avec cette institution, médiatrice pour les détenus politiques.

Le général Castro, 79 ans, frère et successeur de Fidel, le cardinal cubain Jaime Ortega et des prélats venus de nombreux pays, dont les Etats-Unis, ont assisté à l'inauguration du complexe Saint-Charles et Saint-Ambroise situé à 17 km au sud-est de La Havane, a constaté un photographe de l'AFP.


Le président cubain Raul Castro (C), lors de l'inauguration du séminaire Saint-Charles et Saint-Ambroise, le 3 novembre 2010 près de La Havane
© AFP Adalberto Roque
Le pape Benoît XVI a envoyé pour l'occasion un message de "bénédiction apostolique".

"Que cet acte solennel soit le signe d'une vigueur renouvelée dans l'engagement de veiller à la formation humaine, spirituelle et académique" des futurs prêtres, a écrit le Souverain pontife dans ce message lu par monseigneur Alfredo Petit de l'archevêché de La Havane.

Le cardinal Ortega a pour sa part remercié "tant l'ancien que l'actuel président" cubain pour "cette oeuvre qui a pu compter jusqu'à son terme sur le soutien de l'Etat".

La Conférence épiscopale des Etats-Unis, qui a participé au financement des ce séminaire avec notamment d'autres Eglises étrangères, était représentée pour cet événement par Thomas Wenski, archevêque de Miami (Floride), bastion des exilés anticastristes.


Discours du cardinal cubain Jaime Ortega (G) lors de l'inauguration du séminaire Saint-Charles Saint-Ambroise, le 3 novembre 2010, près de La Havane
© AFP Adalberto Roque
"Cela est très significatif car c'est le premier édifice de cette ampleur à être construit depuis la Révolution. C'est l'expression de relations normales" entre l'Etat et l'Eglise après des années de tensions, a estimé le secrétaire exécutif de la Conférence épiscopale de Cuba, José Félix Perez.

La construction de ce complexe pouvant héberger une centaine de séminaristes avait commencé en 2006 après que le pape Jean Paul II en eut bénit la première pierre pendant son voyage historique à Cuba en 1998, marquant la "réconciliation" de la "Révolution" avec l'Eglise.

Dans les années 1960, peu après la révolution de 1959, l'Eglise avait dénoncé le virage communiste de Fidel Castro qui avait répondu en expulsant une centaine de prêtres et en envoyant d'autres ainsi que des croyants, dont le futur cardinal Ortega, dans des camps de rééducation. Les biens et propriétés du clergé avaient également été nationalisées.


Inauguration du séminaire Saint-Charles et Saint-Ambroise, le 3 novembre 2010, près de La Havane, à Cuba
© AFP Adalberto Roque
Mais dans la période actuelle de marasme socio-économique, l'Eglise, seule organisation perçue comme neutre sur l'île communiste, joue un rôle accru dans la société, plaidant en faveur de réformes et intervenant auprès des autorités en faveur des prisonniers politiques.

Raul Castro, qui a pris la relève de son aîné en 2006, s'est engagé le 7 juillet auprès de l'Eglise à libérer d'ici à quatre mois, soit dimanche prochain, 52 opposants détenus depuis mars 2003. Trente-neuf d'entre eux ont été relâchés jusqu'ici et envoyés en exil avec leur famille. Les 13 prisonniers politiques qui restent refusent l'exil ou une libération conditionnelle.

Cuba considère les opposants comme des mercenaires à la solde des Etats-Unis qui imposent depuis 48 ans un embargo économique à l'île.

L'île compte également de nombreux fidèles de l'Eglise évangélique qui est en très bons termes avec le pouvoir communiste qu'elle n'a jamais critiqué.

http://www.romandie.com/afp/francais/journal/mon/101104075426.opgg96vz.asp

_________________
"Les désastres nous enseignent l'humilité" Saint Anselme de Canterbury
« N’attendre de l’État que deux choses : liberté, sécurité. Et bien voir que l’on ne saurait, au risque de les perdre toutes deux, en demander une troisième. » Frédéric Bastiat
Pensez à visiter mon blog : http://www.historionomie.com
Revenir en haut Aller en bas
http://mafuturologie.free.fr
 
Fidel Castro est-il sur le point de désavouer l'oeuvre d'une vie ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Mort de Fidel Castro
» Les questions de Fidel Castro au Pape B.XVI
» ( L'anti-pape)Benoît XVI a reçu Fidel Castro..
» Mort de Fidel Castro
» Doute point de vue Ruban Moucheté URGENT

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE :: Philosophie réaliste, Discussions diverses-
Sauter vers: