DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE

Théologie Spirituelle Catholique
Pour déposer une intention de prière:Agapé
ATTENTION : Les publicités ci-dessous sont indépendantes de notre volonté !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Crise politique en Belgique:Scission?!

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
joker911



Messages : 2670
Inscription : 22/11/2009

MessageSujet: Crise politique en Belgique:Scission?!   Dim 05 Sep 2010, 20:44

BRUXELLES – Le tabou de la scission de la Belgique commence à tomber dans le monde politique francophone, dont plusieurs représentants de premier plan ont ouvertement évoqué cette éventualité dimanche en raison des difficultés à s’entendre sur l’avenir du pays avec les Flamands.

Les déclarations sont toutes venues du parti socialiste, vainqueur des récentes élections législatives du 13 juin en Wallonie.

« Espérons d’abord que ça n’arrive pas parce qu’en cas de scission, ce sont les populations les plus fragiles qui en paieront le prix le plus lourd », a déclaré la ministre de la Santé et des Affaires sociales du gouvernement actuel, Laurette Onkelinx, dans un entretien publié par le quotidien La Dernière Heure.

« D’un autre côté, on ne peut plus ignorer que parmi une grande partie de la population flamande, c’est un voeu », a poursuivi Mme Onkelinx, également vice-Premier ministre, « donc, oui, il faut se préparer à la fin de la Belgique. Sans quoi on risque d’être les dindons de la farce » côté francophone, a-t-elle jugé.

Le parti indépendantiste flamand NV-A a remporté les élections dans la partie néerlandophone du pays. Depuis, les négociations visant à former un gouvernement de coalition avec les francophones ont échoué en raison de divergences sur l’avenir du royaume.

Le roi des Belges Albert II a désigné samedi deux médiateurs, un francophone et un Flamand, pour tenter de relancer les discussions et surmonter la crise politique.

Un autre responsable francophone, le ministre-président de Wallonie, Rudy Demotte, a appelé sa communauté à envisager désormais « toutes les hypothèses », dont celle de se prendre en mains toute seule sans la Flandre.

« Il est certain que nous devons nous prendre en mains nous-mêmes », a-t-il dit à la radio RTBF.

Il faut aujourd’hui, a-t-il estimé, réfléchir à toutes les hypothèses « qui nous imposent de pouvoir nous assumer ». A ses yeux, la Wallonie et Bruxelles, la troisième région du pays, très majoritairement francophone mais enclavée à l’intérieur de la Flandre, ont des outils « pour voir ce qu’on peut faire pour soi-même et ne pas attendre demain ».

Ces prises de position s’ajoutent à celle d’un autre responsable important du parti socialiste francophone, Philippe Moureaux. Ce dernier a été le premier à briser le tabou en évoquant dans une interview vendredi la scission du pays.

« On est jusqu’à présent dans un processus de délitement de l’Etat. On va peut-être entrer dans l’organisation progressive de la séparation », a-t-il dit.

Si les négociations pour former un gouvernement restent dans l’impasse, les Belges pourraient être à nouveau appelés aux urnes, avec un risque de radicalisation accrue de l’électorat flamand.

Dimanche, plusieurs dizaines de milliers de Flamands ont participé à une manifestation annuelle consistant à faire le tour de Bruxelles à vélo ou à pied pour rappeler aux francophones qui résident dans la capitale et sa banlieue qu’ils vivent entourés de la Flandre, et pour bien marquer le caractère néerlandophone de leur territoire.

(©AFP / 05 septembre 2010 15h56)

_______________________________________________

Scission de la Belgique ? Combien ça coûte ?

Il semblerait que l’on n’ait jamais autant parlé d’une éventuelle scission de la Belgique. Même dans certains partis francophones, on pose clairement la question : avons-nous encore la volonté de continuer à rester unis, de continuer à travailler ensemble ? Qu’avons-nous encore, flamands et francophones, comme points communs ? Ne conviendrait-il pas à nous séparer ?

Si la réponse est affirmative, si nous voulons naviguer chacun de notre côté, cela ne se fera pas sans mal au niveau juridique. La constitution belge ne prévoit rien à ce sujet et pour cause. Mais faisons confiance aux juristes pour élaborer un scénario.

En dehors de toute préoccupation juridique, « morale « , « éthique « , cette séparation aurait un coût auquel il convient de prêter une attention de tout premier ordre. En voici de premiers éléments de réflexion.

- Une scission coûterait 7,2 milliards d’euros par an dont 4,9 milliards pour les Wallons, 1,25 milliard pour la Flandre et 1 milliard pour Bruxelles ( source Rudy Aernoudt, parti populaire ).

- La séparation coûterait 1.400 euros en moyenne par an pour chaque Wallon contre 200 euros pour un Flamand.

- Puis il y a aussi une dette gigantesque. Elle s’élève à 333 milliards d’euros, soit plus que ce que la Belgique produit en richesses par an. Comment la répartirait-on si le divorce était consommé à l’amiable ? Et si seule une des parties exigeait la séparation, comment la calculer ?

Restons-en là .

Quels seraient les impacts pour le sud et le nord ( pour autant que l’on n’envisage que deux parties ( Flamands et Wallons, mais quid de Bruxelles ? ) .

Flandre :

- Avantages : fin des transferts financiers vers la Wallonie et Bruxelles + 5,4 milliards d’euros par an ; baisse de la fiscalité sur les personnes physiques et sur les sociétés.

- Désavantages : La Flandre pourrait rembourser 65 % de la dette belge : – 216 milliards d’euros ; perte de l’image « Bruxelles-Belgique « estimée à 400 milliards d’euros ;

Wallonie :

- Avantages : fin des tracasseries flamandes ; sauvegarde avec Bruxelles du label « Bruxelles-Belgique « estimée à 400 milliards d’euros.

- Désavantages : baisse des prestations sociales, pensions, salaires : – 1.400 euros par an par Wallon ; risque de banqueroute à cause de la dette.

No comment ! ! !
Revenir en haut Aller en bas
joker911



Messages : 2670
Inscription : 22/11/2009

MessageSujet: Re: Crise politique en Belgique:Scission?!   Lun 06 Sep 2010, 22:02

Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80768
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Crise politique en Belgique:Scission?!   Lun 06 Sep 2010, 22:09

L'Europe est confrontée, à travers tous ses peuples, à une crise d'identité. L'immigration vient trop vite. Une culture étrangère semble s'imposer. Il se pourrait que, dans les années à venir, il y ait scission à cause de l'élection de partie revendiquant (avec légitimité) un retour à une identité nationale profonde.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Théodéric



Messages : 6683
Inscription : 21/08/2007

MessageSujet: Re: Crise politique en Belgique:Scission?!   Mar 07 Sep 2010, 01:29

On peut en sourire ??

" moi je prend la Belle toi tu prend la gique !"

mais ils sont fort les politiques, pour des idées soi disant bonnes , ils vont réussir a mettre plusieurs millions de personnes dans la mouise , si cela c'est aider faudrait les calmer un peu !!

Sarko va prendre moitié du pays " venez a moi vous tous qui ployez sous les poids du fardeau et moi je vous collerais de nouveaux impôts !!"
je vire les Roms et je prend les Belges !!
pourvu que l'on est la partie qui a le brevet des frites ça, ça gagne de l'or !!
Revenir en haut Aller en bas
boudo



Messages : 4555
Inscription : 28/01/2008

MessageSujet: Re: Crise politique en Belgique:Scission?!   Mar 07 Sep 2010, 11:19

Les frites belges sont les meilleures , cher Théodéric . Nous avons dépassé les français ( car ce sont eux qui les ont inventées ... ) .
Contrairement à la plupart des mes " co-régionalistes " wallons , il ne me déplairait pas de devenir français . Mais ce n'est encore qu'une hypothèse parmi d'autres . Dans leur coeur , les germanophones ( les quelques 70.000 belges de langue allemande ) ont déjà choisi le grand-duché de Luxembourg en cas de scission ( sûrement pas l'Allemagne ... ) . Les wallons francophones , qui n'ont jamais voulu y penser , pourraient bien se rallier à cette dernière idée en dernière minute . Mais ils devraient payer le prix fort , je crois ( encore plus élevé que le rattachement à la France ) .

Et Bruxelles , dans tout cela ? Elle ne peut devenir que la capitale ouverte de l'Europe . Elle n'aura pas le choix . Même les flamands devront s'y résoudre . Washington aussi a un statut spécial .
Revenir en haut Aller en bas
Wàng



Masculin Messages : 2183
Inscription : 29/03/2007

MessageSujet: Re: Crise politique en Belgique:Scission?!   Mar 07 Sep 2010, 13:08

Arnaud Dumouch a écrit:
L'Europe est confrontée, à travers tous ses peuples, à une crise d'identité. L'immigration vient trop vite. Une culture étrangère semble s'imposer. Il se pourrait que, dans les années à venir, il y ait scission à cause de l'élection de partie revendiquant (avec légitimité) un retour à une identité nationale profonde.

Ah bon, le problème Belge actuel est dû à l'immigration ? Confused

Plus sérieusement, je comprends très bien le sentiment de nombreux flamands qui trouvent les francophones sans-gêne et conquérants. J'ai entendu pas mal de réactions viscérales de flamands. Tout ça et le manque de réciprocité engendre forcément un sentiment d'insécurité et une volonté de protectionnisme. Idea
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80768
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Crise politique en Belgique:Scission?!   Mar 07 Sep 2010, 13:12

Le problème Belge n'est pas du à l'immigration. Mais le repli des belges flamands sur leur identité est signe d'un repli général des européens sur leur identité. Dans des pays comme la Hollande, l'Autriche, la France, c'est l'immigration trop différentes qui inquiète les gens.

Citation :
Plus sérieusement, je comprends très bien le sentiment de nombreux flamands qui trouvent les francophones sans-gêne et conquérants. J'ai entendu pas mal de réactions viscérales de flamands. Tout ça et le manque de réciprocité engendre forcément un sentiment d'insécurité et une volonté de protectionnisme.

C'est vrai. Ils défendent leur identité, leur langue qui recule, Bruxelles qui est, selon eux, francophone et maghrébine. Et il se vengent des humiliation datant du temps où c'étaient eux les pauvres.

_________________
Arnaud


Dernière édition par Arnaud Dumouch le Mar 07 Sep 2010, 13:29, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
boudo



Messages : 4555
Inscription : 28/01/2008

MessageSujet: Re: Crise politique en Belgique:Scission?!   Mar 07 Sep 2010, 13:15

Etes-vous belge , cher Wang ? En tant que wallon , j'ai mis beaucoup de temps à prendre conscience de l'impérialisme francophone en Belgique ( je suis bilingue diplômé ) et je le regrette . Mais ce n'est pas une raison pour céder face au néo-impérialisme flamingant , qui remonte au moyen-âge et auquel les promoteurs se réfèrent explicitement ( j'ai participé une fois au " pélerinage " flamingant de l'Yser à Ypres , à la frontière française ) .
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Crise politique en Belgique:Scission?!   Mar 07 Sep 2010, 13:25

Le problème est peut-être aussi économique non? un peu comme L'italie du Nord qui ne supporte plus de payer pour l'Italie du Sud.
Revenir en haut Aller en bas
boudo



Messages : 4555
Inscription : 28/01/2008

MessageSujet: Re: Crise politique en Belgique:Scission?!   Mar 07 Sep 2010, 13:32

Effectivement . Mais ce n'est pas la seule explication . Dans l'inconscient collectif des flamands , ils ont la nostagie du moyen-âge pendant lequel , ils étaient la charnière payante entre l'Europe du Sud , latine , et l'Europe du Nord ( Le Saint empire romain germanique ) .
Un peu comme Israël , prospère grâce à sa médiation entre les deux grands empires antiques : Egypte et Mésopotamie .
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Crise politique en Belgique:Scission?!   Mar 07 Sep 2010, 13:40

Autrement le Roi n'arrive plus à fédérer?l'unité nationale est symbolisée par le Roi des Belges.
Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
boudo



Messages : 4555
Inscription : 28/01/2008

MessageSujet: Re: Crise politique en Belgique:Scission?!   Mar 07 Sep 2010, 13:44

Il fait ce qu'il peut , le malheureux . Mais il n'a pas dit son dernier mot .
Revenir en haut Aller en bas
boudo



Messages : 4555
Inscription : 28/01/2008

MessageSujet: Re: Crise politique en Belgique:Scission?!   Mer 08 Sep 2010, 10:01

Pour ceux que les mystères intéressent : Jacques Neyrinck , un belge vivant en Suisse , a publié en 1996 , aux éditions Desclée de Brouwer , un roman amusant : " Le siège de Bruxelles " , disponible sur priceminister.com . La situation politique en Belgique ressemble de plus en plus au scenario de ce roman , comme le naufrage du Titanic a ressemblé au scenario du roman Le Titan , publié 10 ans plus tôt .

Pour " Le siège de Bruxelles " , la fin est encourageante : le dictateur flamand et le maire pressenti de Bruxelles finissent par trouver un accord , parce qu'ils se sont reconnus comme frères biologiques par suite d'un adultère ...
Revenir en haut Aller en bas
SJA



Masculin Messages : 6345
Inscription : 18/12/2008

MessageSujet: Re: Crise politique en Belgique:Scission?!   Mer 08 Sep 2010, 10:13

En cas de partition, il y aura un membre de plus dans l'UE.

Un siège de plus au conseil.

Ce qui est amusant, c'est que la partition n'empèchera pas les francophones de s'intaller chez les hollandophones puisque ceux ci resteront membre de l'UE.

Ce qui serait amusant, c'est de voir les flamands refuser d'intégrer l'UE.
Revenir en haut Aller en bas
 
Crise politique en Belgique:Scission?!
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Crise politique en Belgique:Scission?!
» La situation du pétrole et les révolutions ds les pays arabes:une menace pour le monde
» [Le Monde] La crise scolaire est politique
» manipulation politique et si la crise n'existe pas !!!
» Belgique: L`avenir des pays sans foi catholique

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE :: Philosophie réaliste, Discussions diverses-
Sauter vers: