DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE

Théologie Spirituelle Catholique
Pour déposer une intention de prière:Agapé
ATTENTION : Les publicités ci-dessous sont indépendantes de notre volonté !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
anipassion.com
Partagez | 
 

 La terrible épreuve du flunch.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant
AuteurMessage
pieds croûteux



Masculin Messages : 203
Inscription : 02/09/2010

MessageSujet: La terrible épreuve du flunch.   Jeu 02 Sep 2010, 10:55

Toi mon maitre... qui m'a abandonné par ce que je ne fut pas capable d'aller fêter ton anniversair au flunch...

il en reste des recherches sur la schizophrénie et les fixations mentales, et quelques anecdotes

J'avais fait des voeux au lama,
Quand j'avais reçu mon nom "sur la voie de devenir... océan de bonheur" je ne m'attendais pas à cette farce là pour le mériter... à remplir avec "l'eau des yeux". Ce fut toi finalement... le maître, qui en m'abandonnant et me causant échec et détresse affective avant le passage de l'épreuve du flunch m'a mis sur la voie et donné les clefs de ma pratique!

Un "vajra" doit avoir pour activité principale la purification: apaisement des perturbations internes, des souffrances, des maladies et des frustrations

Pour ce qui est de la pratique de purification...
C'est à chialer !!! vraiment.

Mon envoyé des anges tu étais en effet un pré-schizophrène hébéphrène, mais il fallait ça pour me mettre sur la voie de la catharsis par l'Amour... la seule personne qui m'aima assez fort pour déclencher ce phénomène.
Si le monde est juste, tu devrais guérir, j'ai tenté le don de la compréhension... tu aura déjà eu un petit coup de bol... (tibétain qui sonne et dont le son a aidé à une prière à la compréhension

Maître, quand tu guériras à ton tour... accorde moi l'ultime épreuve du flunch...
je suis prêt.

-------
que pensez vous de cette histoire?

j'ai cru aux anges, ça a marché... ils m'ont même envoyé mon shaman, un étudiant en psycho pour me relever de la terrible épreuve du flunch, où il faut quand il faut.
je l'ai surnommé "jésus"... il m'a sauvé (de la folie, l'hôpital, la fermeture dans un autisme plus profond, et j'ai ainsi découvert la catharsis...)
et puis ce jésus m'a abandonné avant la résolution de la pratique, j'en ai pleuré 5 mois... mais je peux aller au flunch maintenant j'ai évacué un traumatisme de bébé qui m'interdisait de supporter la musique!







Dernière édition par pieds croûteux le Jeu 26 Mai 2011, 08:22, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Philippe Fabry
Administrateur


Masculin Messages : 13954
Inscription : 31/01/2009

MessageSujet: Re: La terrible épreuve du flunch.   Jeu 02 Sep 2010, 11:20

J'ai mangé une fois chez Flunch.

Une épreuve, à n'en pas douter.

_________________
"Les désastres nous enseignent l'humilité" Saint Anselme de Canterbury
« N’attendre de l’État que deux choses : liberté, sécurité. Et bien voir que l’on ne saurait, au risque de les perdre toutes deux, en demander une troisième. » Frédéric Bastiat
Pensez à visiter mon blog : http://www.historionomie.com
Revenir en haut Aller en bas
http://mafuturologie.free.fr
pieds croûteux



Masculin Messages : 203
Inscription : 02/09/2010

MessageSujet: Re: La terrible épreuve du flunch.   Jeu 02 Sep 2010, 11:33

TERRIBLE quand on est un autiste asperger...

mais ça m'a fait découvrir empiriquement une thérapie qui... existe.


Dernière édition par pieds croûteux le Jeu 28 Avr 2011, 14:39, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La terrible épreuve du flunch.   Ven 03 Sep 2010, 10:54

J'ai entendu une théorie qu'il y aurait une génération entière d'autistes qui s'ignorent
La personne expliquait que c'était dû au mode de vie individualiste et consumériste actuel

Aussi ici une personne chrétienne qui se croit bouddhiste

Typique d'une société schizophrène
Revenir en haut Aller en bas
pieds croûteux



Masculin Messages : 203
Inscription : 02/09/2010

MessageSujet: Re: La terrible épreuve du flunch.   Ven 03 Sep 2010, 11:20

en fait je suis officiellement bouddhiste, mais n'adhère qu'aux techniques proposés par cette philosophie.
Pour le reste, c'est pareil, que ce soit du souffisme, du catholique ou du bouddhisme ou autres religions...

schizophrène c'est bien particulier: c'est censurer une partie de sa conscience par peur et du coup culpabiliser sur l'affection.
c'est particulièrement la medecine qui l'est. d'un coté les principes, la science, les médocs, d'un autre coté le spirituel qui veut sortir et qui est souvent tourné en "peurs" ou en "pas sérieux", et dénigré, refusé, exactement comme le coté enfant et affectueux de l'envoyé des anges de l'histoire qui est interdit par les principes rigides de l'éducations de sa mère... et il en souffre de ce manque, ça sort donc en délire compulsif avec culpabilité. La société souffre du manque d'affection, de chaleur humaine, dans les thérapie (il y a une continuité entre soins psychiques d'urgence et progressions spirituels)... les bouddhistes considèrent comme une maladie mentale d'avoir... à exister dans le cycle des incarnations pour jouer la comédie des afflictions mentales (maladies mentales en fait), et du coup offrent de bonne thérapie mentales.

ça parle mieux de dire "anges" plutôt que "dakinis" ou "jésus" plutôt que "milarepa", les surnoms de l'histoire ayant été donné par des témoins, pas seulement moi même...
Quand "jésus" m'a sortie de catanonie et évité l'hopital... ma mère lui a trouve... ce surnom. (qui lui va assez bien car il passe son temps à aller aider des gens de tout âges).

il y a quand même une différence il semble dans la méditation.
il y a le physique, le mental et l'esprit, et dans les écoles catholiques, le corps physique et l'âme avec un oubli de l'esprit.
l'âme c'est le mental, j'arrive pas bien à cerner.

dans la "route du temps" (un livre), l'amour c'est la grandeur de l'âme et l'esprit sa géométrie. Enfin. ce qui compte c'est de se soigner et d'être plus conscient, plus libre. je fais feu de tout bois.
-------
le 5 mai 2011.. j'ai pleuré la fin de cette aventure... dans les bras d"un homme rappelant un père ça a enlever les pleurs mais pas encore la douleur de l'arrêt anticipé de ma relation avec "jésus".
et j'ai pu aussi en parler à un coiffeur de "plus belle la vie". Le message de guérison possible par le fait d'oser de prendre dans les bas pourrait passer par là
------


Dernière édition par pieds croûteux le Jeu 26 Mai 2011, 08:24, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La terrible épreuve du flunch.   Ven 03 Sep 2010, 14:27

La société de l'époque moderne occulte la vie de l'esprit
Et stigmatise les personnes proches de Dieu comme malades
Revenir en haut Aller en bas
pieds croûteux



Masculin Messages : 203
Inscription : 02/09/2010

MessageSujet: Re: La terrible épreuve du flunch.   Ven 03 Sep 2010, 15:01

là je suis tout à fait d'accord... ça s'apelle le "délire mystique" en tant que pathologie...
même mon psychiatre me disait "attention à la surchauffe"...
la frontière est floue entre réelle conscience et autosuggestion de signes qu'on voudraient mystiques...


Dernière édition par pieds croûteux le Jeu 28 Avr 2011, 14:40, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
pieds croûteux



Masculin Messages : 203
Inscription : 02/09/2010

MessageSujet: Re: La terrible épreuve du flunch.   Dim 05 Sep 2010, 18:06

--


Dernière édition par pieds croûteux le Jeu 28 Avr 2011, 14:40, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
boudo



Messages : 4555
Inscription : 28/01/2008

MessageSujet: Re: La terrible épreuve du flunch.   Dim 05 Sep 2010, 19:06

Qui avait diagnostiqué votre autisme d'Asperger , cher pieds croûteux et à quel âge ?
Revenir en haut Aller en bas
Philippe Fabry
Administrateur


Masculin Messages : 13954
Inscription : 31/01/2009

MessageSujet: Re: La terrible épreuve du flunch.   Dim 05 Sep 2010, 19:35

C'est un peu dégueu comme pseudo, "pieds croûteux". Cela vient d'où ?

_________________
"Les désastres nous enseignent l'humilité" Saint Anselme de Canterbury
« N’attendre de l’État que deux choses : liberté, sécurité. Et bien voir que l’on ne saurait, au risque de les perdre toutes deux, en demander une troisième. » Frédéric Bastiat
Pensez à visiter mon blog : http://www.historionomie.com
Revenir en haut Aller en bas
http://mafuturologie.free.fr
pieds croûteux



Masculin Messages : 203
Inscription : 02/09/2010

MessageSujet: Re: La terrible épreuve du flunch.   Dim 05 Sep 2010, 19:35

le psychiatre vers 2004 par là, mais j'ai "tout colle" depuis bébé (troubles autistiques) mais on m'a confondu avec un psychotique ou un schizophrène très longtemps, on m'a soigné pour des hallucinations que je n'avais pas... etc..
c'est aussi génétique (beaucoup de membre dans la famille).

Citation :

Diagnostiquer un Asperger pour schizophrène est un classique ; une erreur de débutant commune.

Le schizophrène a une perception du monde fausse. Son cerveau a un problème pour acquérir les informations issues de la réalité. Parallèlement sa sensibilité détraquée l'amène à croire réelles des idées et des perceptions qui sont nées de rien dans son cerveau. Comme un opérateur radio croirait entendre une conversation dans un fort bruit de fond où il n'y a rien. Cela m'est arrivé... Mais dans le cas du Schizophrène la "conversation" prend du sens, devient un mode de vie et est perçue comme la réalité.

L'Asperger a une perception du monde *différente* de celle d'un neurotypique. Parce que la structure cognitive de son cerveau est différente. Mais fonctionnelle. Il ne relève pas les mêmes détails, décode des choses qui semblent naturelles aux autres... Cela peut donner l'impression qu'il ne perçoit pas correctement la réalité et vit partiellement dans une réalité alternative produite de rien par son cerveau comme le schizophrène. Mais, non : l'Asperger se base sur des éléments de réalité comme toute personne saine d'esprit. Cela ne l'empêche pas de faire des erreurs, de ne pas voir certaines choses, de se faire des idées, de délirer sur certaines connexions... comme tout le monde, d'une façon un peu différente de tout le monde, mais toujours basé sur des éléments de réalité ; en rappel constant à la réalité et avec gestion du risque d'erreur, par exemple en en faisant de l'humour comme tu dis.

Ce que tu écris/décris me semble parfaitement rationnel et même une prouesse de sensibilité et de culture générale. Je ne vois là aucune schizophrénie... à moins peut-être que par hasard j'aie la même structure schizophrénique que toi... Une autre explication serait que la personne ne comprend en fait pas vraiment ce que tu as écrit et en déduit que c'est un délire schizophrène essentiellement vide de connexions à la réalité, qui n'a intérêt que pour comprendre le patient. C'est ce qui lui demande le moins d'efforts, permet d'estampiller le sujet et de se dire qu'aujourd'hui encore on a mérité son salaire.

Eric (un autre asperger)


Dernière édition par pieds croûteux le Sam 07 Mai 2011, 18:45, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
pieds croûteux



Masculin Messages : 203
Inscription : 02/09/2010

MessageSujet: Re: La terrible épreuve du flunch.   Dim 05 Sep 2010, 19:36

pieds crouteux par ce que je marche pieds nus.



Dernière édition par pieds croûteux le Jeu 28 Avr 2011, 14:41, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
boudo



Messages : 4555
Inscription : 28/01/2008

MessageSujet: Re: La terrible épreuve du flunch.   Dim 05 Sep 2010, 19:53

Et maintenant , la socialisation vous pose-t-elle encore des problèmes ou est-ce totalement résolu ? Avez-vous toujours la nostalgie de " jésus " ?
Revenir en haut Aller en bas
pieds croûteux



Masculin Messages : 203
Inscription : 02/09/2010

MessageSujet: Re: La terrible épreuve du flunch.   Lun 06 Sep 2010, 09:53

"jésus" je le vois de temps en temps, mais quelques heures par mois, c'est peu... j'aimerais qu'il ait plus de temps pour partager avec lui un peu autre chose que du chialé dans ses bras, j'aurais aimé aussi partager avec lui une activité (faire une marche, faire une sortie en ville, voir des amis), bref, en faire un ami... mais serait t'il un aussi bon thérapeute... c'est peut être mieux ainsi.

"l'envoyé des anges" j'en suis plus nostalgique quand j'ai compris que j'avais fait le transfert de toutes mes espérances d'enfance sur lui, il m'avait causé un deuil, la blessure qui a ouvert la voie de la catharsis en fait. mais je suis inquiet, il est retombé dans sa schizophrénie et son mutisme par rapport à moi signale un déni, un état de crise dont je me sens responsable (je lui ait fait faire une catharsis avec un bol chantant tibétain, il avait tout compris, mais dans la logique de la schizophrénie, c'était pour tout rejeter encore plus ensuite et faire souffrir sa mère, donc lui, mais je ne savais pas... c'est ainsi que j'ai découvert sa maladie.
j'espère que c'est une graine de compréhension et attend toujours de le voir venir... en ami en capable de juger de ses actes.

la socialisation j'en suis loin encore, j'attend de guérir le traumatisme de la musique qui m'interdit encore pratiquement tous lieux sociaux et les groupes (à cause des sonneries de téléphones portables), ÇA ÉTÉ FAIT LE 19/09/2010 mais djà j'évacue mieux les conséquences de l'écoute de la musique (moins de persistance). je vais travailler ça, écouter les musiques que je crains ou ne peut supporter... avec le "chaman", ou juste avant. ça va être très fort...
j'ai guéri des crises de tétanie et de la tristesse tétanisante de fond, donc une réelle amélioration qui du coup me permet de refaire plus facilement du vélo

Je continu à avoir des problèmes en rapport avec les pieds (je ne supporte pas les chaussures, elle provoquent en plus des blessures car j'ai une épaisse semelle naturelle), je ne désire pas me remettre tout de suite bien habillé avec chaussures, et je garde précieusement la possibilité de marcher pieds nus car tout mon quotidien repose dessus (je circule à pieds dans l'herbe trempée, passe dans des ruisseaux, marche dans la boue... dans des sentiers en dévers ou je m'accroche aux orteils, je me recharge en énergie aux sensations de marcher pieds nus, c'est ressenti comme vital. avec des chaussures je ne sens pas, les pieds pourrissent, et... ça coûte cher (plusieurs centaines d'euros par an je pense)
ce besoin de marcher pieds nus remonte aux origines, coté grand père au type légèrement asiatique (ma mère aussi semblait à une chinoise dans sa jeunesse) abandonné à l'assistance publique...
j'ai dans mes mémoires anciennes des souvenirs de montagnes tropicales et de fleuves, des flash.
je pense que ce besoin de marcher pieds nus est un traumatisme très ancien, peut être même de vie antérieure ou de mémoire animale, j'ai un orteil fantôme opposable (de singe), il me gêne, je le sens et ne peut pas le commander, ça fait bouger un peu l'orteil si j'actionne en pensée ce membre fantôme.
Je vais enfin revivre tout cela, ça a l'air le but de cette étape.

je suis encore très "enfant" sur certains cotés, il faudrait pour des choses courantes que je soit accompagné... pour commencer. Pour reprendre le train, gérer des contacts sociaux dans des groupes... j'espère reprendre le train un jour... ça sera pour bientôt, mais avec de l'aide je le prenais avant 2004, mais l'utilisation de sons publicitaires m'envahi et me paralyse, depuis le changement du sonnal de la SNCF (son travaillé selon les techniques publicitaires), c'est juste ça qui m'a interdit le train car j'ai traumatisé sur ce son que je supportait un temps. c'est encore un traumatisme, à soigner.
j'aimerais bien que le "jésus" joue ce rôle de "me sortir" un peu dans la société, sa présence est rassurante et ça pourrait m'aider à franchir une première fois certains obstacles encore insurmontables seuls, il comprend ce que je ressens et réagit vite, n'a pas le tabou anti contact physique en cas de besoin (me prend dans ses bras ou fait un contact si j'angoisse), mais manque de temps... tout le temps disponible sera pour les catharsis. la société isole car personne n'a le temps de nouer des relations, ma principale souffrance, dans ce contexte, avoir eu cette aide c'est déjà bien.






Dernière édition par pieds croûteux le Mer 20 Juil 2011, 21:18, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
pieds croûteux



Masculin Messages : 203
Inscription : 02/09/2010

MessageSujet: Re: La terrible épreuve du flunch.   Lun 06 Sep 2010, 10:27

- je voulais là écrire ailleurs mais planté, pas posté au bon endroit
ça fait un post vide.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La terrible épreuve du flunch.   Lun 06 Sep 2010, 17:28

You just got to know there is no one around
Revenir en haut Aller en bas
pieds croûteux



Masculin Messages : 203
Inscription : 02/09/2010

MessageSujet: Re: La terrible épreuve du flunch.   Lun 06 Sep 2010, 17:39

ça veut dire quoi?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La terrible épreuve du flunch.   Lun 06 Sep 2010, 17:42

Je sais pas j'essaierai de réfléchir pour vous dire
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La terrible épreuve du flunch.   Lun 06 Sep 2010, 17:56

Salut PC !

Tu es devenue chrétiens alors?ou tu es resté bouddhiste?
Alex.
Revenir en haut Aller en bas
pieds croûteux



Masculin Messages : 203
Inscription : 02/09/2010

MessageSujet: Re: La terrible épreuve du flunch.   Lun 06 Sep 2010, 20:01

chrétien ou bouddhiste ça ne fait pas de bien différence pour moi... c'est juste le vocabulaire qui change un peu, c'est en fait la même religion, enfin, je pense, on retrouve les même trucs... il n'y a que la vision du cycle des existences qui diffère, mais là on est dans la spéculation... je m'en tiens pour le moment à ce que je ressens et à ce qui m'arrive... j'ai fait des voeux à un lama, et il semble que j'ai été initié avec "ce qu'il y avait sur place"...
c'est dans l'esprit, décidé à ce que ça se réalise, ça fait avec les moyens du bord..
-----------
très gentil!!!
c'était une maladie en fait: celle de l'ennéatype 2!!!

il a rendu un immense service mais ce n'était pas de l'amitié, du moins au départ. réparer cela fut la plus grosse épreuve
----------------



Dernière édition par pieds croûteux le Jeu 26 Mai 2011, 08:26, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Paco



Messages : 1762
Inscription : 01/08/2009

MessageSujet: Re: La terrible épreuve du flunch.   Lun 06 Sep 2010, 20:21

Tu chemines donc, c'est le plus important, chercher la vérité et ne pas s'arrêter!
Bienvenue donc chers pieds de pélerin!
Revenir en haut Aller en bas
http://www.vin-vigne.com
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La terrible épreuve du flunch.   Lun 06 Sep 2010, 20:22

Philippe Fabry a écrit:
C'est un peu dégueu comme pseudo, "pieds croûteux". Cela vient d'où ?
Laughing
effectivement, les pseudos du genre "pieds croûteux", "cuisse velue" et "haleine fétide" ne doivent pas faire un tabac sur "meetic".
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La terrible épreuve du flunch.   Lun 06 Sep 2010, 20:36

nilamitp a écrit:
Philippe Fabry a écrit:
C'est un peu dégueu comme pseudo, "pieds croûteux". Cela vient d'où ?
Laughing
effectivement, les pseudos du genre "pieds croûteux", "cuisse velue" et "haleine fétide" ne doivent pas faire un tabac sur "meetic".

Non mais MRD lol! Fait chi.....errrrrrrrr
Revenir en haut Aller en bas
boudo



Messages : 4555
Inscription : 28/01/2008

MessageSujet: Re: La terrible épreuve du flunch.   Lun 06 Sep 2010, 20:47

Merci de votre présence , cher pieds croûteux . Je suppose que vous savez qu'ici , on ne croit pas aux vies antérieures .

Avez-vous essayé la musique de Mozart comme thérapie à votre allergie aux sons ?

Quelle est votre appréciation finale sur la respiration holotropique à la Stanislaw Grof ?
Revenir en haut Aller en bas
pieds croûteux



Masculin Messages : 203
Inscription : 02/09/2010

MessageSujet: Re: La terrible épreuve du flunch.   Lun 06 Sep 2010, 21:08

mozart, oui, je me suis interdis d'en écouter à partir de 1981 par ce que j'avais associé à de gros traumatismes... et à la vie prénatale (mon père les écoutait) je prépare de faire une "catharsis" dans le sens de revivre ces traimatismes avec une décharge d'affects, dans les bras du chaman et avec cette musique... j'ai fait exprès de ne plus les écouter pour ne pas fixer de ressentis plus récents dessus et que ça aide bien à remonter l'enfance. vu les crises violentes que l'écoute de ces musiques provoque j'attendais de l'aide pour y sortir (il faut de l'Amour en guise de protection).. elle est enfin venu.
J'avais réécouté la 40eim de mozart en 1998 mais avec des neuroleptiques, en hopital psy donc ça ne pouvait rien faire et cette musique a été souillée par la publicité (le thème est réutilisé et donc il y a des ressentis plus récents dessus)
les autre symphonies attendent... un moment qui ne serait tarder.. pour fêter mes 42 ans peut être, et plus de 30 an d'attente.

si il n'y a pas de vie antérieure, alors je crois à l'accès de la mémoire des défuns (exemple ici, j'y trouve assez pertinent...)
On peut aussi confonde avec la télépathie et les souvenirs collectifs.

les ummites offrent une explication qui collent bien à ce que je ressent, on dirait que c'est écrit par des gens qui ont le syndrome d'asperger d'ailleurs (tournure des phrases)

http://www.ummo-sciences.org/fr/D357-1.htm
http://www.ummo-sciences.org/fr/D357-2.htm

appréciation finale sur la respiration holotropique à la Stanislaw Grof ?
j'ai essayé de pratiquer l'hyperventilation avec la présence du voisin faute du chaman, ça ne fait rien d'autre que de tourner un peu la tête. je maitrise bien la respiration puisque je faisais, à une époque des apnées de plus de 4 minutes, et je synchronise toujours ma respiration avec la marche, le pédalage ou la rame.
Par contre, avec le chaman je ne sais pas pourquoi mais il n'y a pas besoin, il suffit qu'il entoure de ses bras, pose une main sur le plexus, une autre sur un point précis du dos "un point d'assemblage" selon le docteur, se mette en méditation sur la compassion... et c'est parti, même un petit essai comme ça de quelques minutes j'en chiale après coup, si je reste je régresse dans le passé, et il m'aide en me serrant fort si je chiale à presque ettouffer. j'ai hâte de nouvelles expérience avec du temps pour bien y faire..
---------------
ce phénomène cathartrique est un flux d'énergie pré-sexuelle de la petite enfance... interdite par un traumatisme d'humiliation et alors sous pression d'une frustration énorme (qui d'ailleurs provoque une maladie de peau).
avoir la même énergie en pleine conscience demande d'être un sage yogi.

il a fait une prouesse physique de me serrer aussi fort aussi longtemps, personne d'autre y arrive et moi j'ai essayé, c'est épuisant en quelques minutes. une sorte d'état d'hypnose peut être. il ne se rappelle pas...
-----------


Dernière édition par pieds croûteux le Sam 07 Mai 2011, 18:52, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La terrible épreuve du flunch.   Lun 06 Sep 2010, 21:18

pieds croûteux a écrit:
chrétien ou bouddhiste ça ne fait pas de bien différence pour moi... c'est juste le vocabulaire qui change un peu, c'est en fait la même religion, enfin, je pense, on retrouve les même trucs... il n'y a que la vision du cycle des existences qui diffère, mais là on est dans la spéculation... je m'en tiens pour le moment à ce que je ressens et à ce qui m'arrive... j'ai fait des voeux à un lama, et il semble que j'ai été initié avec "ce qu'il y avait sur place"... (un schizo et un étudiant en psycho très gentil!)
c'est dans l'esprit, décidé à ce que ça se réalise, ça fait avec les moyens du bord..


Je suis sûre qu'un jour vous allez réaliser l'exception de Jésus-Christ,sa spécificité c'est son éruption dans l'histoire,Dieu est entré de façon concrète dans dl'histoire des hommes !c'est unique...c'est la spécificité du christianisme !
Revenir en haut Aller en bas
Arc-en-Ciel



Féminin Messages : 3932
Inscription : 27/04/2009

MessageSujet: Re: La terrible épreuve du flunch.   Lun 06 Sep 2010, 23:40

Bonsoir pieds jolis.
Qu'en ce chaman, ce soit Jésus, notre Dieu et la Vierge Marie sa mère et ta Mère qui te serrent très fort sur leurs coeurs. :stefamille:
Revenir en haut Aller en bas
pieds croûteux



Masculin Messages : 203
Inscription : 02/09/2010

MessageSujet: Re: La terrible épreuve du flunch.   Lun 06 Sep 2010, 23:51

la fois où j'avais ma grosse crise de mutisme (je ne suis pas allé à l'hopital c'est un miracle...), j'ai vu en ces yeux... celui de mon ange gardien.

le psychiatre n'avait pas encore compris... j'ai finis par comprendre que c'était une catharsis qui m'avait libéré d'une émotion trop forte pour s'évacuer sans aide (d'où la tétanie), depuis, je pleure plus facilement et évacue.



Dernière édition par pieds croûteux le Jeu 28 Avr 2011, 14:42, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Arc-en-Ciel



Féminin Messages : 3932
Inscription : 27/04/2009

MessageSujet: Re: La terrible épreuve du flunch.   Mar 07 Sep 2010, 00:16

Cher pieds ailés, si je ne suis pas trop indiscrète, où se situe ton univers.?
Revenir en haut Aller en bas
Théodéric



Messages : 6683
Inscription : 21/08/2007

MessageSujet: Re: La terrible épreuve du flunch.   Mar 07 Sep 2010, 04:12

pieds croûteux a écrit:
chrétien ou bouddhiste ça ne fait pas de bien différence pour moi... c'est juste le vocabulaire qui change un peu, c'est en fait la même religion, enfin, je pense, on retrouve les même trucs... il n'y a que la vision du cycle des existences qui diffère, mais là on est dans la spéculation... je m'en tiens pour le moment à ce que je ressens et à ce qui m'arrive... j'ai fait des voeux à un lama, et il semble que j'ai été initié avec "ce qu'il y avait sur place"... (un schizo et un étudiant en psycho très gentil!)
c'est dans l'esprit, décidé à ce que ça se réalise, ça fait avec les moyens du bord..


bonjour pieds couteux ! (on t'auras donné tout les noms !!)

je serais bref (ça change )

la différence entre le Bouddhisme et le Chrétien, c'est JÉSUS ! (le vrai) !

la Vie avec Jésus Spirituellement c'est pas une idée c'est pas fouiller l'UNivers en cherchant le prana !
c'est Vivre en Présence de Dieu et avec Lui , c'est plus simple et évidant que la Lumière du Jour !
quand Il Est Là I, l Est Là comme Il l'a promis !

c'est si simple " tu demande tu reçois " Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
pieds croûteux



Masculin Messages : 203
Inscription : 02/09/2010

MessageSujet: Re: La terrible épreuve du flunch.   Mar 07 Sep 2010, 10:44

le prana... c'est dieu en fait, notre vérité intérieure aussi.
Je ne comprend pas pourquoi "jésus" doit être unique. enfin si, spirituellement... ça serait... "le canal"... (c'est d'ailleurs l'effet que ça me fait avec mon "jésus" personel, le chaman, il me sert de "canal" pour drainer l'Amour dont je me sert pour me soigner, c'est une aide en attendant de me connecter plus "directement"..
à mon avis il faut un "gros" jésus par humanité ou par planète.
peut être il y a un jésus par grandes famille de peuple.
milarépa ou bouddha ont du être des "jésus" orientaux. je connait aussi peu en fait les trucs bouddhistes que les trucs chrétiens. j'ai surtout appris du ressentis des méditations dans l'instant présent et des petites anecdotes rapportées si et là de parcours spirituels.
ce que je trouve par contre intéressant et salutaire, c'est la psychologie du bouddhisme dont j'ai détaillé un exemple, les 5 profils psychologiques en bas de la page
(c'est plutot 5 énergies mentales gouvernant une pensée sur le moment)

c'est un tout petit aperçu... le bouddhisme est une véritable science psychologique et mon premier maitre était... un neuropsychiatre qui dirigait des sessions de méditation non formelle (juste se concentrer sur la respiration, alterner avec l'attention vigilante à tout ce qui se présente, assis, en marchant, et en travaillant, avec voeux de silence une semaine...)
déà, suivre une voie adaptée "à son cas" demande une sorte de diagnostic, une "initiation".
dans le tantrisme j'étais tout à fait "un bleu" et mon ami schizo... un rouge.
le bleu vajra doit faire pour avancer je cite...
Citation :
Un "vajra" doit avoir pour activité principale la purification: apaisement des perturbations internes, des souffrances, des maladies et des frustrations

ce qui effectivement consiste maintenant à faire des catharsis... pour tout sortir... nettoyer d'abord
et après ça seulement commencer à "travailler" à autre chose (la méditation et la recherche de vérité encore)
car sinon... il y a ce problème... (j'ai déjà bien avancé coté haine)
Citation :

Chez le vajra névrosé, le « je sais » devient un « j'ai raison » autoritaire, opiniâtre, dogmatique, idéologue, rigide.
Le système de croyance se rigidifie en se resserrant, on monte des murs-frontières pour maintenir sa propre vision du monde. Voulant un monde clair et ordonné, il redoute les tendances émotionnellement passionnées car elles sont perçues comme imprévisibles et génératrices de confusion.

Vous le remarquerez dans mon site, la tendance le « je sais » devient un « j'ai raison »...

Citation :
il redoute les tendances émotionnellement passionnées...
qu'ils disent... il me fallait un bon schizo qui me secoue bien pour ouvrir cette voie... celle des émotions (avant je les extériorisait pas, c'était tout "que de la technique" selon le syndrome d'asperger en général.)"

quand au rouge...
Citation :
a pour activité le pouvoir, c'est-à-dire la capacité d'attirer les êtres par le charisme de l'amour.

mais étant névrosé (et pour cause, schizo)... au lieu de se consacrer au don de soi (aller aider, aimer, faire du social...) ça donne ce problème... et il faut qu'il se purifie aussi pour comprendre sa maladie... bien que le don de soi le "réconcillerait en lui" donc lui permettrait d'avoir le déclic et comprendre.
Citation :
Tendance à l'attirance-répulsion, la passion-agression, l'harmonie-haine, bref c'est l'indécision et l'instabilité, les émotions sont à fleur de peau. Cette sensation d'être incomplet, à jamais séparé de « l'âme- s?ur » et du monde, ce sentiment de carence pousse à tout consommer et consumer.

la question, car je ne connais pas bien... est ce qu'il y a l'équivalent de cette science psychologique dans la chrétieneté? il y a certes les évangiles qui sont des interprétations différentes du même enseignement pour se mettre plus ou moins en résonance avec, mais ça me semble pas si classifié, ordonné...



Dernière édition par pieds croûteux le Sam 07 Mai 2011, 18:53, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
boudo



Messages : 4555
Inscription : 28/01/2008

MessageSujet: Re: La terrible épreuve du flunch.   Mar 07 Sep 2010, 11:00

Exact , cher pied croûteux . Pour s'incarner dans la culture occidentale , le christianisme a dû donner le primat à la raison . Mais il n'a jamais pour autant renié ses origines émotionnelles qui remontent à Jésus-Christ , notre Seigneur . Relis le passage de l'agonie au mont des Oliviers . Demande-toi ce qu'Il sue .
Tout au long de l'histoire bimillénaire de l'Eglise , des saints ont vécu le christianisme de façon presque exclusivement émotionnelle . Après avoir été méprisés , rejetés pendant leur vie , ils ont été canonisés . Il était bien temps , dira " le monde " . Mais le temps ne compte pas pour Dieu .
Bonne chance dans ta recherche .

J'ai encore quelques questions . As-tu tâté de l'EMDR ? As-tu pratiqué les exercices de cohérence cardiaque ? Souhaites-tu dans le présent forum obtenir une formulation plus simple et plus compréhensible de ta " maladie " que celle de ton psychiâtre ?
Revenir en haut Aller en bas
pieds croûteux



Masculin Messages : 203
Inscription : 02/09/2010

MessageSujet: Re: La terrible épreuve du flunch.   Mar 07 Sep 2010, 11:17

l'EMDR ? c'est quoi?
les exercices de cohérence cardiaque ?
un peu. je synchronise spontanément la marche et la respiration sur des multiples de fréquence cardiaque.
En aviron je synchronise la respiration et parfois aussi sur un multiple de fréquence cardiaque... c'est un besoin spontané.
j'ai vu le logiçiel, le psychiatre m'en a parlé d'ailleurs.
ma "maladie" est en fait, cliniquement, je vais le vérifier d'ailleurs avec un IRM mais vu ce qu'il m'es arrivé je vais être atypique, c'est génétique déjà, et ça serait un déficit d'ocytocine et une connexion exagérée des neurones proches avec en contrepartie un ralentissement des échanges entre les parties éloignées. pour le reste, les grosse différences de fonctionnement mental et la sensibilité aux "boucles" m'ont privé d'être bercé, d'avoir reçu de l'affection, redirigé en mémoire traumatique des tas de détails qui auraient pas du être là, et j'ai été mis à l'écart en maternel (seul avec mes bouquins), en CP, au coin car je m'emmerdais trop et ne suivait pas, j'aller jouer tout seul avec mes modèles moléculaire, après, en centre de jeunes caractériel ou on mettait les introvertis avec les violents pour que les violents les forces à sortir d'eux même.. et puis après encore d'autre trucs et 20 ans de dépression nerveuse... le copain proche meurt, les autres deviennent fou ou rompent (ils ont du délire, des hallucinations, ou bien un état zombie sous neuroleptiques), le "grand frère" part chez sa nana, le neveu aussi, je me retrouve tout seul avec... l'envoyé des anges qui se plaignait d'être tout seul aussi et qui a été le seul à vouloir de l'affection (m'en faire la demande) mais qui selon la schizophrénie était interdit de visites, avec dépression et tous les traumatismes à évacuer... la maladie c'est SURTOUT ces traumatismes...

alors selon vous c'est quoi? Je suis trop... mystique.
c'est le copain qui m'a... mystifié... Oh... le con! Merci quand même mais dur sur le coup.
quand je me soignerait de toute la charge émotive de ce vécu, peut être que je serait plus... sain... ou saint? ça serait bien.


Dernière édition par pieds croûteux le Jeu 26 Mai 2011, 08:29, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
boudo



Messages : 4555
Inscription : 28/01/2008

MessageSujet: Re: La terrible épreuve du flunch.   Mar 07 Sep 2010, 11:55

Je crois que la cohérence cardiaque , tu connais : c'est en effet un logiciel .

L'EMDR est un exercice simple et efficace d'effacement des traumatimes , qui a permis à son inventrice Francine Shapiro , de décrocher des distinctions scientifiques : il faut se concentrer sur le traumatisme réel ou supposé et se forcer à tourner les yeux le plus loin possible vers l'arrière . C'est extrêmement douloureux si le traumatisme est réel mais ce l'est de moins en moins après répétition et guérison progressive .

" Je suis trop ... mystique ? " dis-tu . Oui et non . Tu l'es involontairement .
Le jeune Stanislaw Grof a raconté qu'il avait provoqué des visions " mystiques " avec 21 millionièmes de gramme de LSD . Il l'expliquait par une fissure provoquée par la drogue dans notre carapace anti-spirituelle que nous construisons au cours de notre éducation . Je crois que ta super-lucidité est due à une fissure naturelle dans cette carapace . Elle peut être intéressante pour les autres s'ils veulent bien prendre la peine de t'écouter sans apriori et s'ils ne s'effraient pas mais je comprends sans peine qu'elle soit très gênante pour toi .
Revenir en haut Aller en bas
pieds croûteux



Masculin Messages : 203
Inscription : 02/09/2010

MessageSujet: Re: La terrible épreuve du flunch.   Mar 07 Sep 2010, 12:14

tourner les yeux le plus loin possible vers l'arrière .
lesquels, les yeux qui ont la rétine ou ceux de la conscience?, car ceux de la conscience il faut justement ni fixer ni rejetter... sauf le sujet de remplacement qui sert à être choisi plutot que de se fixer sur le problème.

en méditation ça consiste a rester ouvert à tout ce qui se présente dans le présent (peuvent se présenter donc des revécus refoulés, mais c'est dans le présent qu'il passent en l'esprit en sortant de la mémoire (si on s'y attarde ou qu'on les juge où qu'on raisonne dessus, on ne médite plus, et le phénomène, la perception devient le départ d'une distraction).
Si il y a trop d'attirance vers la distraction, il faut revenir alors sur le sujet de replacement, le tuteur où s'accrocher quand l'esprit ne tient pas face au vent des distractions... souvent un point à fixer,, un son ou la respiration.
au début il n'y a donc pas de différence entre la concentration et l'attention vigilante, il faut s'aggriper au tuteur pour ne pas décrocher... et encore, et la fatigue de l'excès de volontarisme fait que le tuteur s'arrache, alors ça part à veux l'eau...
le traumatisme se dilue en sortant à la conscience et ça se purifie tout seul... ça fait bien quelques jours à quelques moi de flot mental ainsi.
mais les trucs douloureux restent, ne sortent pas, à moins de recevoir de l'Amour pour y laver... c'est ce que je fais dans les bras du chaman, je reste en méditation et il y'en une couche de plus, la plus gênante en fait qui sort, avec toute la charge émotive dans les larmes.

puis, il il a des tas de solutions pour en produire de l'Amour, mais quand il y a de l'aide ça va vraiment mieux.
j'ai du mal à recevoir l'Amour de la musique car je perçoit trop sa structure et j'ai des traumatisme même sur des structures sonores (des rapports de fréquence et des sons particuliers, souvent ceux comme par hasard utilisés dans le neuromarketing, genre NOKIA et SNCF)...et j'ai aussi du mal de le recevoir autrement que par le contact physique car il me manque la plupart des "codes de communication non verbal" et j'ai peu de "neuronnes miroirs" (mal à ressentir les émotions de l'autre par son message non verbal).

voilà en gros avec quoi je je faisais et avec quoi faire.

Revenir en haut Aller en bas
boudo



Messages : 4555
Inscription : 28/01/2008

MessageSujet: Re: La terrible épreuve du flunch.   Mar 07 Sep 2010, 12:22

Dans l'EMDR , il s'agit bien des yeux physiques , pas des yeux de la conscience ( surdéveloppés en ce qui te concerne ) . Pour toi , je crois qu'il faudrait s'adresser à un spécialiste de la technique parce que cela te ferait trop mal si tu l'utilisais tout seul .
Revenir en haut Aller en bas
pieds croûteux



Masculin Messages : 203
Inscription : 02/09/2010

MessageSujet: Re: La terrible épreuve du flunch.   Mar 07 Sep 2010, 13:52

Si chialer dans les bras du chaman marche pour évacuer déjà la plus grande partie, à choisir, autant prendre le méthode la plus agréable alors...
Revenir en haut Aller en bas
boudo



Messages : 4555
Inscription : 28/01/2008

MessageSujet: Re: La terrible épreuve du flunch.   Mar 07 Sep 2010, 13:58

Logique à court terme . Mais tu le reconnais toi-même : tu es dépendant de ton chaman ou de " jesus " . Ne faut-il pas trouver une méthode qui te rende vraiment indépendant , même si elle nécessite plus de temps et de douleur ?
Revenir en haut Aller en bas
pieds croûteux



Masculin Messages : 203
Inscription : 02/09/2010

MessageSujet: Re: La terrible épreuve du flunch.   Mar 07 Sep 2010, 14:33

Il semble qu'il faille accepter la dépendance d'abord pour accéder ensuite à la liberté.
cette dépendance permet de retomber dans un état infantile et fusionnel et de combler les manques.

oui... en fait je pensais m'orienter vers le rêve conscient... rester en méditation pendant que le corps s'endort.
je m'y était essayé trop tôt, et j'ai fait des mauvaises rencontre... l'égo qui invente des pièges pour illusionner sur le fait même de faire le rêve conscient et des traumatismes prenant la forme de mauvais esprits...
d'ailleurs j'avais déjà demandé de l'aide au passage..; à l'ami schizo!
bien sur ça ne s'est pas fait... il aura eu juste un coup de bol chantant pour lui et je ne l'ai pas revu.


mais oui, les autres méthodes sont à prendre..
Citation :

L'EMDR ne doit pas se faire n'importe comment et surtout pas seul, si la personne n'a pas les ressources nécessaires, et est dissocié, il est fortement déconseillé de pratiquer l'EMDR, ce qui renforcerait ces terreurs.

ça revient au même... il faut de l'aide...



Dernière édition par pieds croûteux le Mer 20 Juil 2011, 21:24, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Enlui



Messages : 8019
Inscription : 04/10/2008

MessageSujet: Re: La terrible épreuve du flunch.   Mar 07 Sep 2010, 14:50

Nous avons: Luc 22:35.Puis il leur dit : « Quand je vous ai envoyés sans bourse, ni besace, ni sandales, avez-vous manqué de quelque chose ? » - « De rien », dirent-ils.

Penser à:Actes 7:33.Alors le Seigneur lui dit : «Ote les sandales de tes pieds, car l'endroit où tu te tiens est une terre sainte.......

et cependant: Ac 12:8.L'ange lui dit alors : « Mets ta ceinture et chausse tes sandales » ; ce qu'il fit. Il lui dit encore : « Jette ton manteau sur tes épaules et suis-moi. »

Eph 6:14.Tenez-vous donc debout, avec la Vérité pour ceinture, la Justice pour cuirasse,
15.et pour chaussures le Zèle à propager l'Évangile de la paix

Bien évidemment,ces chaussures qui sont " le Zèle à propager l'Évangile de la paix",sont les protections de notre esprit dans sa marche sur terre contre les attaques de l'adversaire.

Le zèle à témoigner de la lumière,de la parole de Vie, est ainsi une vraie chaussure protectrice dans notre cheminement sur terre.

On peut se rappeler: Gen 3:14.Alors Yahvé Dieu dit au serpent : Parce que tu as fait cela, maudit sois-tu entre tous les bestiaux et toutes les bêtes sauvages. Tu marcheras sur ton ventre et tu mangeras de la terre tous les jours de ta vie.
15.Je mettrai une hostilité entre toi et la femme, entre ton lignage et le sien. Il t'écrasera la tête et tu l'atteindras au talon.

Conclusion : quiconque professe sa foi et la propage se protège les pieds......son chemin sur terre


Pour finir:Ro 10:Qu'ils sont beaux les pieds des messagers de bonnes nouvelles !

____________________

Salut à toi donc ,"pieds re-rient" (pierreries)

Ne serions-nous qu'un gravier sous les pas de Dieu,au ciel,nous serons étincelance et diamant.

Revenir en haut Aller en bas
pieds croûteux



Masculin Messages : 203
Inscription : 02/09/2010

MessageSujet: Re: La terrible épreuve du flunch.   Mar 07 Sep 2010, 15:01

j'y vais pieds nus et esprit nu...
Revenir en haut Aller en bas
Paco



Messages : 1762
Inscription : 01/08/2009

MessageSujet: Re: La terrible épreuve du flunch.   Mar 07 Sep 2010, 19:31

Enlui a écrit:
Nous avons: Luc 22:35.Puis il leur dit : « Quand je vous ai envoyés sans bourse, ni besace, ni sandales, avez-vous manqué de quelque chose ? » - « De rien », dirent-ils.

Penser à:Actes 7:33.Alors le Seigneur lui dit : «Ote les sandales de tes pieds, car l'endroit où tu te tiens est une terre sainte.......

et cependant: Ac 12:8.L'ange lui dit alors : « Mets ta ceinture et chausse tes sandales » ; ce qu'il fit. Il lui dit encore : « Jette ton manteau sur tes épaules et suis-moi. »

Eph 6:14.Tenez-vous donc debout, avec la Vérité pour ceinture, la Justice pour cuirasse,
15.et pour chaussures le Zèle à propager l'Évangile de la paix

Bien évidemment,ces chaussures qui sont " le Zèle à propager l'Évangile de la paix",sont les protections de notre esprit dans sa marche sur terre contre les attaques de l'adversaire.

Le zèle à témoigner de la lumière,de la parole de Vie, est ainsi une vraie chaussure protectrice dans notre cheminement sur terre.

On peut se rappeler: Gen 3:14.Alors Yahvé Dieu dit au serpent : Parce que tu as fait cela, maudit sois-tu entre tous les bestiaux et toutes les bêtes sauvages. Tu marcheras sur ton ventre et tu mangeras de la terre tous les jours de ta vie.
15.Je mettrai une hostilité entre toi et la femme, entre ton lignage et le sien. Il t'écrasera la tête et tu l'atteindras au talon.

Conclusion : quiconque professe sa foi et la propage se protège les pieds......son chemin sur terre


Pour finir:Ro 10:Qu'ils sont beaux les pieds des messagers de bonnes nouvelles !

____________________

Salut à toi donc ,"pieds re-rient" (pierreries)

Ne serions-nous qu'un gravier sous les pas de Dieu,au ciel,nous serons étincelance et diamant.

Revenir en haut Aller en bas
http://www.vin-vigne.com
Paco



Messages : 1762
Inscription : 01/08/2009

MessageSujet: Re: La terrible épreuve du flunch.   Mar 07 Sep 2010, 19:31

Merci Enlui.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.vin-vigne.com
pieds croûteux



Masculin Messages : 203
Inscription : 02/09/2010

MessageSujet: Re: La terrible épreuve du flunch.   Mar 07 Sep 2010, 20:08

on me dit souvent que je suis "connecté" justement par ce que je marche pieds nus.. je comprend cette métaphore comme quoi il faut être protégé par les conditionnements pour assumer la vie matérielle sur terre.

il vaut mieux avoir des chaussures en effet pour pouvoir suivre son maître au flunch...

(j'en mets quand même quand je vais dans la société, un peu moins d'une fois par mois, des tongues ou des sandales...)
Revenir en haut Aller en bas
Enlui



Messages : 8019
Inscription : 04/10/2008

MessageSujet: Re: La terrible épreuve du flunch.   Mar 07 Sep 2010, 20:53

Pieds agiles:

Je suis un proche de toi:mais coeur nu et esprit nu.
Mais pas dans mon appareillage vestimentaire donc.

Sais-tu que Jésus envoya les premiers proclamateurs de sa parole, en toute contrées, sans sandales,la première fois ?
Revenir en haut Aller en bas
Arc-en-Ciel



Féminin Messages : 3932
Inscription : 27/04/2009

MessageSujet: Re: La terrible épreuve du flunch.   Mar 07 Sep 2010, 21:13

Cher pieds crouteux, si tes pieds ailés ont abaissés leurs ailes pour atterrir sur un forum catholique, ce n'est pas hasard, mais providence dans ta recherche. Ne crois-tu pas?

En tant que catholique, comme une petite soeur, je ne peux que te dire de mettre tes pieds dans les pas de notre Dieu, Jésus, vrai Dieu et vrai Homme, Vivant, Ressuscité.

Entre dans une Eglise, et connecte-toi en direct, avec le Vrai Jésus, en te mettant devant LUI , dans un coeur à coeur, tout simplement, devant le tabernacle où une petite lumière rouge te guidera. :sts:

Il est peut-être temps que tu tournes la page du chaman Idea
Que la paix du Christ soit sur toi et que Marie te bénisse. :stefamille:
Revenir en haut Aller en bas
pieds croûteux



Masculin Messages : 203
Inscription : 02/09/2010

MessageSujet: Re: La terrible épreuve du flunch.   Mar 07 Sep 2010, 21:24

ha non, le chaman je continue, tant que je n'ai pas revécu ma naissance... il y a eu problème de jumeau perdu ou truc comme ça à résoudre...
Revenir en haut Aller en bas
Arc-en-Ciel



Féminin Messages : 3932
Inscription : 27/04/2009

MessageSujet: Re: La terrible épreuve du flunch.   Mar 07 Sep 2010, 22:23

Je tente de te faire connaître, une mission en Eglise Catholique, qui consiste en une session Agapè. En grec signifie "Amour de Dieu"
Elle est sous l'autorité pastorale et bienveillance de Monseigneur Henri Brincard, sous la lumière du sanctuaire de Notre-Dame au Puy-en-Velay.
Elle est assistée d'un conseil comprenant des prêtres du diocèse, des théologiens et des médecins.

Cette session qui dure une semaine se résume en un travail d'anamnèse sous le regard de Dieu, qui vient visiter et guérir, nos étapes de la vie humaine de la conception, vie intra-utérine, naissance, petite enfance, adolescence, jusqu'à l'âge adulte.

Mais je pense, peut-être à tord, qu'elle ne t'intéressera pas.

Mais dans le doute, voici un lien : Accueil et Agapè
http://www.anne-peggy-agape.org/

J'ai été guérie, libérée, d'une blessure intra-utérine, que j'ignorais Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
pieds croûteux



Masculin Messages : 203
Inscription : 02/09/2010

MessageSujet: Re: La terrible épreuve du flunch.   Mar 07 Sep 2010, 22:57

si c'est toujours bien de le dire... ça consiste en gros à revivre le passé mais en y mettant l'amour (de dieu) dessus pour en effacer le caractère négatif?
Revenir en haut Aller en bas
Enlui



Messages : 8019
Inscription : 04/10/2008

MessageSujet: Re: La terrible épreuve du flunch.   Mar 07 Sep 2010, 23:30

pieds croûteux a écrit:
si c'est toujours bien de le dire... ça consiste en gros à revivre le passé mais en y mettant l'amour (de dieu) dessus pour en effacer le caractère négatif?

Sans doute pas, "mettre dessus",mais retrouver le fil d'or qui nous a tissé.... avant qu'embobinage et emmelage ne viennent

En effet l'amour de Dieu était avant,pendant et est après.

Psaume 139:13. C'est toi qui m'as formé les reins, qui m'as tissé au ventre de ma mère.

_____________

Bisous ciel irisé. sunny
Revenir en haut Aller en bas
 
La terrible épreuve du flunch.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 7Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant
 Sujets similaires
-
» Dieu, le Chrétien, et l'épreuve
» Du méthane dans l'atmosphère marsienne. Preuve d'une vie biologique ?
» Horloge et son Horloger , la preuve mathématique de Dieu
» Enterrement des morts: preuve de l'esprit chez l'homme?
» Que savez-vous de l'épreuve de français 2011?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE :: Témoignages, discernement, cas concrets ╬-
Sauter vers: