DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE

Théologie Spirituelle Catholique
Pour déposer une intention de prière:Agapé
ATTENTION : Les publicités ci-dessous sont indépendantes de notre volonté !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Saint Louis, mort le 25 août 1270 à Tunis pendant la 8e croisade

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Chrysostome



Masculin Messages : 28490
Inscription : 01/11/2008

MessageSujet: Saint Louis, mort le 25 août 1270 à Tunis pendant la 8e croisade   Mer 25 Aoû 2010, 17:31

Saint Louis, mort le 25 août 1270 à Tunis pendant la 8e croisade

A l'occasion de la fête de Saint Louis roi de France, voici des extraits de sa biographie par l'abbé Jaud :

"Devenu roi, il voulut établir avant tout le règne de Dieu, auquel sont indéfectiblement liés le Roi et la France. Il s'appliqua plus que jamais à faire de la France un royaume puissant et chrétien. On connaît sa loi condamnant les blasphémateurs à subir aux lèvres la marque d'un fer rougi au feu. [...] A vingt ans, il épouse Marguerite de Provence et leur amour sera tendre et fidèle. Saint Louis fut aussi un modèle du pur amour conjugal ; il avait fait graver sur son anneau cette devise : « Dieu, France et Marguerite. »

À la suite d'une maladie mortelle, guéri miraculeusement, il obéit à une inspiration du Ciel qui l'appelait aux Croisades. Quand il part pour délivrer la Terre Sainte en 1248, il s'embarque avec elle. On le vit, dans ces luttes gigantesques, qui avaient pour but la libération des Lieux Saints, faire des actes de bravoure qui le mettaient au rang des plus illustres guerriers. On se tromperait en croyant que le bon et pieux roi n'eût pas toute la noble fierté qui convenait à son rang. Les Sarrasins, qui le retinrent longtemps captif, après une désastreuse campagne, eurent lieu d'admirer sa grandeur d'âme, sa foi et son courage."

Dans son testament, le saint roi a écrit :

"Maintiens les bonnes coutumes du royaume et les mauvaises abaisse.

Ne convoite pas sur ton peuple, ne le charge pas d'impôts ni de taille, et si ce n’est par trop grand besoin. [...]

Pour justice et droiture garder, sois raide et loyal envers tes sujets, sans tourner ni à droite ni à gauche, mais toujours droit. [...]

À cela tu dois mettre toute ton attention que tes gens et tes sujets vivent en paix et en droiture sous toi, mêmement les bonnes villes et les bonnes cités de ton royaume ; et les garde en l’état et en la franchise où tes devanciers les ont gardées. Et s’il y a choses à amender, amende-les et les redresse, et les tiens en faveur et amour.

Car par la force et la richesse de tes bonnes villes, les particuliers et étrangers redouteront de se mal conduire envers toi, spécialement les pairs et les barons. Il me souvient de Paris et des bonnes villes de mon royaume, qui m’aidèrent contre les barons quand je fus nouvellement couronné. [...]

Sois diligent d’avoir bons prévôts et bons baillis et enquiers souvent d’eux et de ceux de ta maison, comme ils se conduisent. [...]

Prends garde que les dépenses de ton hôtel soient raisonnables et mesurées."

http://lesalonbeige.com/
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80800
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Saint Louis, mort le 25 août 1270 à Tunis pendant la 8e croisade   Ven 27 Aoû 2010, 17:49

La mort de saint Louis, dans la misère physique (diphtérie) et la détresse morale devant les portes de Tunis est l'un des mystères de Dieu.

Celui qui s'approche de lui avec ferveur et veut le servir meurt souvent ainsi dans l'échec apparent. La Bible en donne l'exemple avec le grand roi Josias, cet immense réformateur qui mourut d'une simple flèche tirée en traitre par un pharaon égyptien. Je pense au roi Philippe d'Espagne.

Ces deux récits sont ici :

http://eschatologie.free.fr/histoires/generations/4zJosias.htm

http://eschatologie.free.fr/histoires/generations/14zinviciblearmada.htm

Et cela est la loi universelle de la croix : Dieu crée un coeur brisé à ses amis et il sait pouvoir le faire avec puissance pour ceux qui s'approchent de lui.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Philippe Fabry
Administrateur


Masculin Messages : 13954
Inscription : 31/01/2009

MessageSujet: Re: Saint Louis, mort le 25 août 1270 à Tunis pendant la 8e croisade   Sam 28 Aoû 2010, 18:08

Arnaud Dumouch a écrit:
La mort de saint Louis, dans la misère physique (diphtérie) et la détresse morale devant les portes de Tunis est l'un des mystères de Dieu.

Celui qui s'approche de lui avec ferveur et veut le servir meurt souvent ainsi dans l'échec apparent. La Bible en donne l'exemple avec le grand roi Josias, cet immense réformateur qui mourut d'une simple flèche tirée en traitre par un pharaon égyptien. Je pense au roi Philippe d'Espagne.

Et cela est la loi universelle de la croix : Dieu crée un coeur brisé à ses amis et il sait pouvoir le faire avec puissance pour ceux qui s'approchent de lui.

Même St Thomas d'Aquin n'échappe pas à cette règle, qui est mort pratiquement dépressif après avoir eu une expérience mystique lui faisant rejeter comme de la paille la remarquable oeuvre de sa vie.

_________________
"Les désastres nous enseignent l'humilité" Saint Anselme de Canterbury
« N’attendre de l’État que deux choses : liberté, sécurité. Et bien voir que l’on ne saurait, au risque de les perdre toutes deux, en demander une troisième. » Frédéric Bastiat
Pensez à visiter mon blog : http://www.historionomie.com
Revenir en haut Aller en bas
http://mafuturologie.free.fr
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Saint Louis, mort le 25 août 1270 à Tunis pendant la 8e croisade   Sam 28 Aoû 2010, 19:33

Philippe Fabry a écrit:
Arnaud Dumouch a écrit:
La mort de saint Louis, dans la misère physique (diphtérie) et la détresse morale devant les portes de Tunis est l'un des mystères de Dieu.

Celui qui s'approche de lui avec ferveur et veut le servir meurt souvent ainsi dans l'échec apparent. La Bible en donne l'exemple avec le grand roi Josias, cet immense réformateur qui mourut d'une simple flèche tirée en traitre par un pharaon égyptien. Je pense au roi Philippe d'Espagne.

Et cela est la loi universelle de la croix : Dieu crée un coeur brisé à ses amis et il sait pouvoir le faire avec puissance pour ceux qui s'approchent de lui.

Même St Thomas d'Aquin n'échappe pas à cette règle, qui est mort pratiquement dépressif après avoir eu une expérience mystique lui faisant rejeter comme de la paille la remarquable oeuvre de sa vie.


Ah bon ? Question
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Saint Louis, mort le 25 août 1270 à Tunis pendant la 8e croisade   Sam 28 Aoû 2010, 19:40

Salut Philippe:

Tu as des sources par curiosité et enrichissement Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80800
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Saint Louis, mort le 25 août 1270 à Tunis pendant la 8e croisade   Sam 28 Aoû 2010, 19:46

Alexis232 a écrit:
Salut Philippe:

Tu as des sources par curiosité et enrichissement Very Happy

Citation :
La mort de saint thomas d'Aquin
Le 6 décembre 1273, fête de saint Nicolas, célébrant la messe dans la chapelle dédiée à ce saint au couvent de Naples, il a une révélation qui le change tellement, que dès lors il ne lui est plus possible ni d'écrire ni de dicter. "Ou plutôt, dit un auteur ancien, le Docteur brisa sa plume;" il en était à la troisième partie de sa Somme, dans le traité de la Pénitence.

Frère Réginald, son secrétaire, voyant son maître cesser d'écrire, lui dit: "Père, comment laissez-vous inachevée une oeuvre si grande entreprise, par vous pour la gloire de Dieu et l'illumination du monde? — Je ne peux continuer," répondit le Saint. Réginald, qui craignait que l'excès du travail n'eût émoussé l'intelligence du grand Docteur, insistait toujours, pour qu'il écrivît ou dictât, et Thomas lui répondait: "En vérité, mon fils, je ne puis plus; tout ce que j'ai écrit me paraît un brin de paille".

Sur le conseil de ses supérieurs, qui pensèrent qu'une absence de Naples le reposerait, Thomas se rendit chez la comtesse de San-Severino, sa soeur, pour laquelle il avait une vive affection: Il n'y arriva qu'avec une extrême difficulté, et lorsque la comtesse vint à sa rencontre, c'est à peine s'il lui parla. Elle en fut effrayée, et dit au compagnon du Bienheureux: "Qu'est-il donc survenu à mon frère, qu'il soit comme étranger à tout, et qu'il ne m'ait presque rien dit? — Depuis la fête de saint Nicolas, répondit Réginald, il est fréquemment dans des abstractions de ce genre, et il n'a plus écrit. Cependant je ne l'avais pas vu encore si complètement absorbé." Et, après une ou deux heures, s'approchant du Maître, il le tira vivement par sa chape, pour le faire revenir à lui. Thomas poussa un soupir, comme un homme arraché aux douceurs d'un profond sommeil, et dit: "Réginald, mon fils, je vais vous apprendre un secret; mais je vous adjure, au nom du Dieu tout-puissant, par votre attachement à notre Ordre et l'affection que vous me portez, de ne le révéler à personne, tant que je vivrai. Le terme de mes travaux est venu; tout ce que j'ai écrit et enseigné me semble un brin de paille auprès de ce que j'ai vu et de ce qui m'a été dévoilé. Désormais j'espère de la bonté de mon Dieu que la fin de ma vie suivra de près celle de mes travaux".

Et effectivement, saint Thomas mourut quelques temps après, le 2 mars 1274. Sans doute a-t-il eu, ce jour-là, la révélation brûlante et expérimentale, l'apparition du Messie dans sa gloire venu lui prêcher l'évangile pour l'heure de sa mort. Ce sermon n'est-il pas la trace d'un de ses derniers essais de prédication?

L'histoire de Guillaume de Tocco dit que, juste avant sa mort, saint Thomas, se rendit à Lyon pour un Concile. Sur la pression des moines d'un monastère où ils s'était arrêté pour l"étape, il voulut commencer un commentaire du Cantique des cantiques. Il n'en reste pas de trace, sauf peut-être un extrait qui dit tout….

"Mon âme s’est liquéfiée quand mon bien-aimé a parlé".

Ces paroles sont inscrites dans le Cantique (5, 6) à l’endroit où l’époux reconnaît le double bienfait de Dieu…

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Tourterelle



Féminin Messages : 4217
Inscription : 27/11/2005

MessageSujet: Re: Saint Louis, mort le 25 août 1270 à Tunis pendant la 8e croisade   Sam 28 Aoû 2010, 19:47

Mais je remarque que cet état est l'état général des personnes très spirituel aujourd'hui (et même de l'église)... Beaucoup de personnes très spirituel se retrouvent dans cette position où Dieu se fait absent... Peut-être sommes nous entré dans une seconde phase de l'histoire spirituel de l'homme... Cette phase serait celle qui amènerait peut-être à l'époque des "saint des derniers temps". Cette phase se résume à la mort des espoirs terrestre (donc dépressif en ce qui concerne les espoirs terrestres et ou Dieu se fait absent) pour l'espérance du ciel... Il fut un temps où quelques saints se retrouvaient dans cette situation. Mais maintenant cette situation est de plus en plus fréquente chez les personnes très spirituelles (proche de Dieu). Peut-être que ce monde a besoin d'espérance et que ces personnes seront les porteurs de cette espérance qui ne concerne nullement les illusions d'espoir qu'offre très fortement ce monde à notre époque.

Il demeure que c'est un état spirituel extrêmement souffrant. Cette mort aux espoirs terrestre alors que Dieu se fait absent afin que l'âme en vienne à l'espérance spirituel, est un état de survie humain et spirituel extrêmement douloureux. C'est un état de transition (de l'espoir terrestre à l'espérance spirituel) qui dure pendant des années, ou l'âme se sent abandonnée par Dieu (presque trahi) et où elle a le sentiment d'être en état de survie spirituel (et même en état de survie humain. L'un ne vas pas sans l'autre). Elle ne sait plus si elle a la foi. Alors qu'elle croit avoir perdue la foi, elle découvre en elle un petit grain de foi tout dénudé. Il a perdu l'inutile (apparences). Il est minuscule mais beaucoup plus fort. Soit il meurt soit il renaît. Se sera l'état de la foi des saints des dernier temps à mon avis... Cet état commence à exister dans certaines âmes très spirituel de notre époque...

Mais je demande tout de même à Dieu de considérer l'état de faiblesse de l'être humain et de donner un peu de répit à ces âmes très spirituelles (ses amis). Donc de se faire présent... Je ne sais pas s'il entendra ma prière... Mais si l'ami de Dieu perd la foi, qui portera la foi en ce monde? Alors je demande à Dieu de répondre à l'espérance de ses âmes (amis de Dieu)... Au nom de l'espérance afin que cette espérance ne meurt pas... Dieu c'est ce qu'il fait remarquer... Mais je lui demande tout de même et bien humblement. Dieu fera se qu'il voudra.

:smurfin:




Dernière édition par Tourterelle le Sam 28 Aoû 2010, 19:55, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Saint Louis, mort le 25 août 1270 à Tunis pendant la 8e croisade   Sam 28 Aoû 2010, 19:50

Arnaud Dumouch a écrit:
Alexis232 a écrit:
Salut Philippe:

Tu as des sources par curiosité et enrichissement Very Happy

Citation :
La mort de saint thomas d'Aquin
Le 6 décembre 1273, fête de saint Nicolas, célébrant la messe dans la chapelle dédiée à ce saint au couvent de Naples, il a une révélation qui le change tellement, que dès lors il ne lui est plus possible ni d'écrire ni de dicter. "Ou plutôt, dit un auteur ancien, le Docteur brisa sa plume;" il en était à la troisième partie de sa Somme, dans le traité de la Pénitence.

Frère Réginald, son secrétaire, voyant son maître cesser d'écrire, lui dit: "Père, comment laissez-vous inachevée une oeuvre si grande entreprise, par vous pour la gloire de Dieu et l'illumination du monde? — Je ne peux continuer," répondit le Saint. Réginald, qui craignait que l'excès du travail n'eût émoussé l'intelligence du grand Docteur, insistait toujours, pour qu'il écrivît ou dictât, et Thomas lui répondait: "En vérité, mon fils, je ne puis plus; tout ce que j'ai écrit me paraît un brin de paille".

Sur le conseil de ses supérieurs, qui pensèrent qu'une absence de Naples le reposerait, Thomas se rendit chez la comtesse de San-Severino, sa soeur, pour laquelle il avait une vive affection: Il n'y arriva qu'avec une extrême difficulté, et lorsque la comtesse vint à sa rencontre, c'est à peine s'il lui parla. Elle en fut effrayée, et dit au compagnon du Bienheureux: "Qu'est-il donc survenu à mon frère, qu'il soit comme étranger à tout, et qu'il ne m'ait presque rien dit? — Depuis la fête de saint Nicolas, répondit Réginald, il est fréquemment dans des abstractions de ce genre, et il n'a plus écrit. Cependant je ne l'avais pas vu encore si complètement absorbé." Et, après une ou deux heures, s'approchant du Maître, il le tira vivement par sa chape, pour le faire revenir à lui. Thomas poussa un soupir, comme un homme arraché aux douceurs d'un profond sommeil, et dit: "Réginald, mon fils, je vais vous apprendre un secret; mais je vous adjure, au nom du Dieu tout-puissant, par votre attachement à notre Ordre et l'affection que vous me portez, de ne le révéler à personne, tant que je vivrai. Le terme de mes travaux est venu; tout ce que j'ai écrit et enseigné me semble un brin de paille auprès de ce que j'ai vu et de ce qui m'a été dévoilé. Désormais j'espère de la bonté de mon Dieu que la fin de ma vie suivra de près celle de mes travaux".

Et effectivement, saint Thomas mourut quelques temps après, le 2 mars 1274. Sans doute a-t-il eu, ce jour-là, la révélation brûlante et expérimentale, l'apparition du Messie dans sa gloire venu lui prêcher l'évangile pour l'heure de sa mort. Ce sermon n'est-il pas la trace d'un de ses derniers essais de prédication?

L'histoire de Guillaume de Tocco dit que, juste avant sa mort, saint Thomas, se rendit à Lyon pour un Concile. Sur la pression des moines d'un monastère où ils s'était arrêté pour l"étape, il voulut commencer un commentaire du Cantique des cantiques. Il n'en reste pas de trace, sauf peut-être un extrait qui dit tout….

"Mon âme s’est liquéfiée quand mon bien-aimé a parlé".

Ces paroles sont inscrites dans le Cantique (5, 6) à l’endroit où l’époux reconnaît le double bienfait de Dieu…




émouvant !
Merci.


"Réginald, mon fils, je vais vous apprendre un secret; mais je vous adjure, au nom du Dieu tout-puissant, par votre attachement à notre Ordre et l'affection que vous me portez, de ne le révéler à personne, tant que je vivrai. Le terme de mes travaux est venu; tout ce que j'ai écrit et enseigné me semble un brin de paille auprès de ce que j'ai vu et de ce qui m'a été dévoilé. Désormais j'espère de la bonté de mon Dieu que la fin de ma vie suivra de près celle de mes travaux".
Revenir en haut Aller en bas
Tourterelle



Féminin Messages : 4217
Inscription : 27/11/2005

MessageSujet: Re: Saint Louis, mort le 25 août 1270 à Tunis pendant la 8e croisade   Sam 28 Aoû 2010, 20:16

Citation :
"Mon âme s’est liquéfiée quand mon bien-aimé a parlé".


Dans le cas de saint Thomas, on ne peut pas dire que ce soit l'état spirituel où Dieu se ferait absent. Bien au contraire, il 'agit d'une extase (rencontre avec le Divin). C'est tout simplement l'état qui suit l'extase. Suite à une extase, tout ce qui est de ce monde paraîtra une illusion. L'âme devient étrangère à ce monde et arrive difficilement à reprendre le rythme de ce monde. Elle est spirituellement et psychologiquement, en quelque sorte, absente de ce monde. Mais cet état pourrait devenir un état constant suite à une seule extase (tout dépend de la profondeur spirituel de l'âme et du degré d'élévation spirituel de l'extase.) Ce détachement terrestre n'est pas un désespoir puisque Dieu se fait très présent spirituellement (extase). J'imagine qu'il a eu d'autre extase par la suite... scratch Il est bien certain qu'il y a une énorme différence entre parler du Divin et percevoir ce qu'est réellement le Divin (même à travers un voile). Il s'en suivra un détachement de tout ce qui a été pensé, écrit, et dit... Tout cela paraîtra si futile (donc un peu douloureux)... C'est ce qu'exprime st-Thomas finalement.
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80800
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Saint Louis, mort le 25 août 1270 à Tunis pendant la 8e croisade   Sam 28 Aoû 2010, 20:34

La rencontre avec le Christ glorieux est le troisième purgatoire. En effet, face à sa lumière et à son amour, on est comme nuit et glace, à s'en désespérer.

Et en même temps, QUELLE JOIE.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Tourterelle



Féminin Messages : 4217
Inscription : 27/11/2005

MessageSujet: Re: Saint Louis, mort le 25 août 1270 à Tunis pendant la 8e croisade   Lun 30 Aoû 2010, 16:55

Citation :
La rencontre avec le Christ glorieux est le troisième purgatoire. En effet, face à sa lumière et à son amour, on est comme nuit et glace, à s'en désespérer.

J'ai bien beau retourner ta phrase de toute les manières possible, mais je n'y arrive pas... Peut-être que cela est dû à mon ignorance... Je ne sais pas... Si c'est le cas, j'en suis vraiment désolée...

Mais dans l'état d'extase, il me semble qu'il n'est pas possible de souffrir du manque de Dieu. Dieu y est très présent (consolation). Les purifications ont lieu avant et après... Ou cela manque vraiment à ma connaissance...

Par contre dans un état de quiétude très élevé (qui s'apparente un peu à l'extase), il est possible de ressentir une paix profonde et de souffrir intensément (nuit et glace à s'en désespérer). Cette état de quiétude peut se produire avant une extase ou après une extase (descente graduellement de niveau d'extase). C'est un peu l'état qui suit l'extase et qui peut durer quelques jours (un peu absent à ce monde). Il y a un niveau de quiétude très élevé qui s'apparente à l'extase (à un niveau peu élevée). Le deux état peuvent être quelques fois confondus. Mais une âme qui a vécue ces deux états spirituel, ne les confondra jamais.

En tous cas, dans cet état de quiétude vraiment très élevé, l'Esprit saint y est très présent. Il peut arriver qu'il stimule le désir de l'âme à être au ciel ou fixer définitivement en Dieu. Son désir de Dieu sera soutenu (stimulé, donc extrêmement intense) par l'Esprit saint et il se présentera à son esprit, étrangement, ce monde terrestre (le désespoir sera très aiguë, "plus jamais la terre!!"). Elle désira Dieu à s'en désespérée. Mais tout cela est stimulé par l'action de l'esprit en l'âme (il s'agit d'un état spirituel ou l'âme et l'esprit saint agit). Et Dieu enverra à ce moment, une lance qui se précipitera subitement comme venant du ciel et viendra percer son coeur!!! Une douleur si intense que ses pensés chercheront (fuir) un coin dans son esprit pour se protéger de la douleur (désir de Dieu à s'en désespérer). Mais elle ne trouve nulle part en son esprit, un espace ou se cacher de cette terrible réalité (séparation d'avec Dieu). Rien n'y fait... Et le corps n'est pas insensible à cette terrible réalité (contrairement à l'extase), il participe à cette souffrance qui est sans fond et impossible à fuir... La souffrance (désir intense qui amène ce désespoir intense) ne peut durer que quelques seconde (qui paraîtront une éternité), sinon il est évident que la personne en mourra (l'âme se détachera définitivement du corps, souffrance très aiguë). Alors l'âme crie vers Dieu, d'arrêter cette souffrance intolérable (soit qu'elle meurt soit qu'elle vive) et l'Esprit saint cessera de stimuler le désir ce qui mettra fin à la souffrance aigue... C'est vraiment la plus grande souffrance que peut vivre une âme sur terre. Peu d'âmes ont vécue cela sur terre (sainte Thérèse d'Avila en a fait l'expérience)... Cette souffrance a probablement lieu dans les purgatoires (dans l'au delà) très élevé (mais heureusement ils n'ont pas de corps physique mais elle pourrait durer plus longtemps et plus intensément)... Mais cela ne se produit pas en état d'extase (union avec Dieu)... Il est tout même possible que cela manque à ma connaissance...

"La rencontre avec le Christ glorieux est le troisième purgatoire. En effet, face à sa lumière et à son amour, on est comme nuit et glace, à s'en désespérer." Est-ce que l'état d'extase peut faire partie d'un purgatoire? Oui (mais se n'est pas un purgatoire souffrant, la joie surnaturelle peut très bien purifier une âme à mon avis...). Mais, l'intensité de la purification ("à s'en désespérer") aura lieu après cette rencontre (lorsqu'elle choisira de se purifier au purgatoire). Face au Christ, elle ne ressent pas l'absence ni le désir de Dieu, il est présent... Elle le savoure (le déguste, le contemple, s'en nourrit). Cela se passerait d'avantage après sa rencontre avec le Christ (désir intense de Dieu, à s'en désespérer). Mais peut-être que je me trompe... Il faudrait demander l'avis d'un grand "mystique théologien" sur ce point...





Revenir en haut Aller en bas
Arc-en-Ciel



Féminin Messages : 3932
Inscription : 27/04/2009

MessageSujet: Re: Saint Louis, mort le 25 août 1270 à Tunis pendant la 8e croisade   Lun 30 Aoû 2010, 17:04

Cela me fait penser à une blessure de l'âme, l'empreinte que laisse une brûlure du Feu et une brûlure de Glace. Confused
Coucou Tourterelle :bisou:
Revenir en haut Aller en bas
Tourterelle



Féminin Messages : 4217
Inscription : 27/11/2005

MessageSujet: Re: Saint Louis, mort le 25 août 1270 à Tunis pendant la 8e croisade   Lun 30 Aoû 2010, 17:11

Citation :
une brûlure de Glace.

Citation :
nuit et glace, à s'en désespérer.

Oui, c'est vraiment l'expression juste (et ces une brûlure sèche est très tranchante comme la glace, "lance")... Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Arc-en-Ciel



Féminin Messages : 3932
Inscription : 27/04/2009

MessageSujet: Re: Saint Louis, mort le 25 août 1270 à Tunis pendant la 8e croisade   Lun 30 Aoû 2010, 17:38

Tourterelle a écrit:
Citation :
une brûlure de Glace.

Citation :
nuit et glace, à s'en désespérer.

Oui, c'est vraiment l'expression juste (et cette brûlure sèche est très tranchante comme la glace, "lance")... Very Happy

Cela m'a rappelé un vieux rêve, cauchemar que j'avais fait, il y a peu près 4 ou 5 ans.

Je me retrouvais dans un sas, dans lequel j'étais enfermée, où je ne pouvais plus revenir en arrière.

Un gardien avec une lance, me proposait deux issues, avec obligation d'un choix.

Il m'ouvrit la première porte et derrière cette porte, il y avait comme une grande salle de cinéma, avec un feu et des flammes rouges et brûlantes, que j'ai perçu comme l'enfer, où je voyais une multitude de personnes qui souffraient.

Derrière la deuxième porte, une salle semblable à la première, où il n'y avait que de la glace, remplie de glace, mais il n'y avait personne.

Je ne voulais entrer ni dans l'une ni dans l'autre.

Ce rêve m'avait laissé, même éveillé, longtemps dans l'angoisse.

Pardon, je suis vraiment hors-sujet. Embarassed
Si vous voulez, je peux supprimer.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Saint Louis, mort le 25 août 1270 à Tunis pendant la 8e croisade   Lun 30 Aoû 2010, 18:09

Arc-en-Ciel a écrit:
Cela m'a rappelé un vieux rêve, cauchemar que j'avais fait, il y a peu près 4 ou 5 ans.

Je me retrouvais dans un sas, dans lequel j'étais enfermée, où je ne pouvais plus revenir en arrière.

Un gardien avec une lance, me proposait deux issues, avec obligation d'un choix.

Il m'ouvrit la première porte et derrière cette porte, il y avait comme une grande salle de cinéma, avec un feu et des flammes rouges et brûlantes, que j'ai perçu comme l'enfer, où je voyais une multitude de personnes qui souffraient.

Derrière la deuxième porte, une salle semblable à la première, où il n'y avait que de la glace, remplie de glace, mais il n'y avait personne.

Je ne voulais entrer ni dans l'une ni dans l'autre.
Ce rêve m'avait laissé, même éveillé, longtemps dans l'angoisse.
Bien, raconte-nous maintenant tes nuits de débauche qui t'ont valu d'avoir le choix entre l'enfer et... l'enfer !

Mr.Red

Bon, catholiquement parlant, moi je voyais plutôt l'inverse, le premier étant plutôt ton purgatoire (le feu de 1 Corinthiens 3) et le second par contre c'est bien l'enfer (la glace).
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80800
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Saint Louis, mort le 25 août 1270 à Tunis pendant la 8e croisade   Lun 30 Aoû 2010, 18:23

Tourterelle a écrit:
Citation :
La rencontre avec le Christ glorieux est le troisième purgatoire. En effet, face à sa lumière et à son amour, on est comme nuit et glace, à s'en désespérer.

J'ai bien beau retourner ta phrase de toute les manières possible, mais je n'y arrive pas... Peut-être que cela est dû à mon ignorance... Je ne sais pas... Si c'est le cas, j'en suis vraiment désolée...




C'est de ma faute. La phrase est ambigue.

Je voulais dire ceci :

Lorsque l'on voit le Christ, on est d'abord frappé par l'immensité de son amour, de sa petitesse. Il se met réellement au dessous de nous.

Et en comparaison, on se voit. Ce qu'on croyait être chez soi des actes bons apparait dans toute sa vérité. Nous, en comparaison, on ne pense fondamentalement qu'à soi (notre amour est glacé en comparaison de sa chaleur à lui). Notre humilité est pleine d'orgueil.

Mais si notre âme nous condamne nous-même, face à cette découverte, lui nous rassure, nous excuse, nous explique que ce n'est pas son problème, qu'il nous suffit d'aller vers lui.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Arc-en-Ciel



Féminin Messages : 3932
Inscription : 27/04/2009

MessageSujet: Re: Saint Louis, mort le 25 août 1270 à Tunis pendant la 8e croisade   Lun 30 Aoû 2010, 21:11

nilamitp a écrit:
Arc-en-Ciel a écrit:
Cela m'a rappelé un vieux rêve, cauchemar que j'avais fait, il y a peu près 4 ou 5 ans.

Je me retrouvais dans un sas, dans lequel j'étais enfermée, où je ne pouvais plus revenir en arrière.

Un gardien avec une lance, me proposait deux issues, avec obligation d'un choix.

Il m'ouvrit la première porte et derrière cette porte, il y avait comme une grande salle de cinéma, avec un feu et des flammes rouges et brûlantes, que j'ai perçu comme l'enfer, où je voyais une multitude de personnes qui souffraient.

Derrière la deuxième porte, une salle semblable à la première, où il n'y avait que de la glace, remplie de glace, mais il n'y avait personne.

Je ne voulais entrer ni dans l'une ni dans l'autre.
Ce rêve m'avait laissé, même éveillé, longtemps dans l'angoisse.
Bien, raconte-nous maintenant tes nuits de débauche qui t'ont valu d'avoir le choix entre l'enfer et... l'enfer !

Mr.Red

Bon, catholiquement parlant, moi je voyais plutôt l'inverse, le premier étant plutôt ton purgatoire (le feu de 1 Corinthiens 3) et le second par contre c'est bien l'enfer (la glace).
:colors: Mr.Red affraid

Bon ceci dit, j'ai toujours eu peur de l'enfer, depuis toute petite. J'étais persuadée que j'étais damnée et maudite (un mauvais catéchisme enseigné, qui était traditionnel encore à mon époque).
Mais c'est du passé.

Merci Ptimalin pour l'interprétation de mon rêve. Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Tourterelle



Féminin Messages : 4217
Inscription : 27/11/2005

MessageSujet: Re: Saint Louis, mort le 25 août 1270 à Tunis pendant la 8e croisade   Mar 31 Aoû 2010, 00:23

Citation :
C'est de ma faute. La phrase est ambigue.

Se n'est pas bien grave... I love you Cela aura peut-être permit de répondre à certaines interrogations concernant un certain état spirituel de purification (ou période de purification)... Si tu me le permet, je vais discuter un peu de cet état spirituel de l'âme (en général) (je sens que certaines personnes en on besoin)... Si cela est utile, je veux bien (se sera donc l'unique but)...
Revenir en haut Aller en bas
Tourterelle



Féminin Messages : 4217
Inscription : 27/11/2005

MessageSujet: Re: Saint Louis, mort le 25 août 1270 à Tunis pendant la 8e croisade   Mar 31 Aoû 2010, 01:07

Citation :
Pardon, je suis vraiment hors-sujet.
Si vous voulez, je peux supprimer

Absolument pas... Tu n'es pas hors sujet, bien au contraire... Very Happy

Ce rêve symbolique s'apparente d'avantage au songe (rêve spirituel) annonciateur d'une période de purification... Et il n'est certainement hors sujet.

La place de l'enfer signifie le choix qui se présentera de la possibilité de la fuite de cette période de purification spirituel dans des "bonheurs illusoires" de ce monde. Ces bonheurs illusoires sur terre (bien que confortables), on aussi leurs souffrances tôt ou tard... L'enfer confortable (illusions de bonheur) existe sur terre mais ils peuvent mèner à l'enfer s'il deviennent un choix définitif de bonheur sans Dieu (douleur de la séparation définitive d'avec Dieu). C'est ce qui est signifier dans ce rêve.

Cette possibilité de fuite de la douleur de la purification spirituelle existe pour toutes âmes spirituelles.. Mais finalement, la douleur sera inévitable dans les deux cas. Soit que se sera la douleur de la séparation définitive d'avec Dieu ou soit que se sera la douleur temporaire de la séparation d'avec Dieu (période de purification spirituelle, glace qui peut avoir lieu soit sur terre ou au purgatoire dans l'autre monde). Ce choix est présenté aux âmes spirituelles... Ce rêve le met tout simplement, clairement en évidence... C'est donc un songe spirituel annonciateur d'une période de purification spirituelle (selon le choix de l'âme face la souffrance purificatrice finalement)... Il est difficile pour certaines âme de ne pas fuir la souffrance spirituelle purificatrice, elles auront tendance à fuir la souffrance (sensible aux bonheurs en général). Si elle est privée de certains bonheurs spirituel sur terre (Dieu se faisant absent), elle pourrait choisir les bonheurs terrestres et fuir la purification spirituelle...D'où l'utilité de ce rêve qui met en évidence le choix qui se présentera (annonciation d'une période de glace, période de purification spirituel, effectivement)... Et que finalement la réalité est que la souffrance est inévitable... Les faux bonheurs de ce monde sont en effet que des illusions qui rassure l'âme et la place dans un état de bien être relativement confortable (illusions qui peuvent éloigner une âme déjà spirituelle, de Dieu. C'est en réalité une perte de temps...) sur terre. La purification par contre permet l'avancement spirituel de l'âme... Mais ce choix est présenté à toutes âmes spirituelles (la possibilité de fuite existe sur terre). Et comme nous ne sommes pas saint ou sainte, cette tentation est très présente pour chacun de nous... Tantôt fuite, tantôt purification... On fait ce qu'on peut.. Dieu tient compte de nos faiblesses (heureusement)...
Revenir en haut Aller en bas
Arc-en-Ciel



Féminin Messages : 3932
Inscription : 27/04/2009

MessageSujet: Re: Saint Louis, mort le 25 août 1270 à Tunis pendant la 8e croisade   Mar 31 Aoû 2010, 03:15

Merci ma petite Tourterelle I love you
Très bonne analyse, intuition, interprétation inspirée.

J'avais fait cette rencontre intérieure de l'Amour de notre Dieu, avec toutes ses Grâces et dons. Je n'étais plus peureuse, ni timide, ni complexée, mon regard était autre, l'offense ne m'atteignait pas, je vivais sensiblement de cet Amour et me sentait vraiment aimé pour ce que j'étais.
J'avais bien conscience que cela était Grâce donnée pour une mission : celui d'un prêtre en paroisse. Pour moi, je sais qu'il est devenu un saint prêtre qu'IL a rappelé à LUI.

J'ai fait ce rêve, alors que j'étais encore dans cet état de Grâce.

Puis est venu le temps de cette épreuve, que je n'ai pas compris sur le moment, où TOUT m'a été retiré. Absence de notre Dieu et de ses grâces qui se retirent, au point de douter de l'existence du Ciel.
Epreuves affectives venant des miens.
Fuite et tentative d'un retour en arrière avec impossibilité ou non désir (sas par lequel j'étais entrée)
Epreuves où j'ai désiré quitter la vallée des lépreux, dans laquelle j'étais.

Puis il y a eu un arc-en-ciel avec juste et grâce d'une paix et d'une certaine joie, dans cette glace et brûlure de Son absence toujours présente.

Je ne sais si c'est une purification, mais alors cela dégage bien "les bronches" de notre âme. sunny

Je m'en remet à Marie, chaque jour.

Merci encore à toi ma petite tourterelle et que le Seigneur en Marie te bénisse. I love you
Revenir en haut Aller en bas
Tourterelle



Féminin Messages : 4217
Inscription : 27/11/2005

MessageSujet: Re: Saint Louis, mort le 25 août 1270 à Tunis pendant la 8e croisade   Mar 31 Aoû 2010, 07:27

Tu décris très bien cette période (qui peut être très longue, voir même durer des années) où Dieu "se fait sentir absent" (mon Dieu, pourquoi m'a tu abandonné...) afin de purifier l'âme et où toute souffrance y devient plus sensible. Dans ce grand désert, les oasis y sont en effet très rare... Et comme nous ne sommes pas des religieux ou religieuse, nous sommes peu informer de ces choses spirituelles... ).

Jésus suite aux tentations du désert, a été consolé par les anges qui sont venue le servir. Mais lorsqu'il a souffert (au point de suer du sang) au jardin des oliviers, les anges ne sont pas venues le consoler par la suite... J'imagine qu'il ne ressentait plus la présence du Père à ce moment...


Citation :
Je ne sais si c'est une purification, mais alors cela dégage bien "les bronches" de notre âme.

Laughing

J'ai été très heureuse de discuter avec toi, ma belle Arc-en-ciel...

Very Happy Very Happy I love you

Revenir en haut Aller en bas
Théodéric



Messages : 6683
Inscription : 21/08/2007

MessageSujet: Re: Saint Louis, mort le 25 août 1270 à Tunis pendant la 8e croisade   Mer 01 Sep 2010, 02:34

Simon1976 a écrit:
Saint Louis, mort le 25 août 1270 à Tunis pendant la 8e croisade

A l'occasion de la fête de Saint Louis roi de France, voici des extraits de sa biographie par l'abbé Jaud :

"Devenu roi, il voulut établir avant tout le règne de Dieu, auquel sont indéfectiblement liés le Roi et la France. Il s'appliqua plus que jamais à faire de la France un royaume puissant et chrétien. On connaît sa loi condamnant les blasphémateurs à subir aux lèvres la marque d'un fer rougi au feu. [...] A vingt ans, il épouse Marguerite de Provence et leur amour sera tendre et fidèle. Saint Louis fut aussi un modèle du pur amour conjugal ; il avait fait graver sur son anneau cette devise : « Dieu, France et Marguerite. »

À la suite d'une maladie mortelle, guéri miraculeusement, il obéit à une inspiration du Ciel qui l'appelait aux Croisades. Quand il part pour délivrer la Terre Sainte en 1248, il s'embarque avec elle. On le vit, dans ces luttes gigantesques, qui avaient pour but la libération des Lieux Saints, faire des actes de bravoure qui le mettaient au rang des plus illustres guerriers. On se tromperait en croyant que le bon et pieux roi n'eût pas toute la noble fierté qui convenait à son rang. Les Sarrasins, qui le retinrent longtemps captif, après une désastreuse campagne, eurent lieu d'admirer sa grandeur d'âme, sa foi et son courage."

Dans son testament, le saint roi a écrit :

"Maintiens les bonnes coutumes du royaume et les mauvaises abaisse.

Ne convoite pas sur ton peuple, ne le charge pas d'impôts ni de taille, et si ce n’est par trop grand besoin. [...]

Pour justice et droiture garder, sois raide et loyal envers tes sujets, sans tourner ni à droite ni à gauche, mais toujours droit. [...]

À cela tu dois mettre toute ton attention que tes gens et tes sujets vivent en paix et en droiture sous toi, mêmement les bonnes villes et les bonnes cités de ton royaume ; et les garde en l’état et en la franchise où tes devanciers les ont gardées. Et s’il y a choses à amender, amende-les et les redresse, et les tiens en faveur et amour.

Car par la force et la richesse de tes bonnes villes, les particuliers et étrangers redouteront de se mal conduire envers toi, spécialement les pairs et les barons. Il me souvient de Paris et des bonnes villes de mon royaume, qui m’aidèrent contre les barons quand je fus nouvellement couronné. [...]

Sois diligent d’avoir bons prévôts et bons baillis et enquiers souvent d’eux et de ceux de ta maison, comme ils se conduisent. [...]

Prends garde que les dépenses de ton hôtel soient raisonnables et mesurées."

http://lesalonbeige.com/

Bonjour Simon1976

je crois que pour un Chrétien sur ces choses là Jésus Est clair et sans appel " qui vie par l'épée meurt par l'épée !"
on ne sert pas le Royaume de Dieu avec des Armes Jésus l'a Affirmé a Pierre !
pas une Croisade n'a eu l'effet escomptée et surtout pas un bénéfice spirtituel !
les 12 Apôtres ont évangélisé mains nues et sont mort martyr pour la plus part ! mais quel résulat !!

les croisades ? résultat 800 ans plus tard les Arabes nous haïssent encore !

un jour faudra choisir ce que Jésus nous a dit " RANGE TON épée !!"

je préfére Gandhi qui a été cohérent jusqu'au bout avec La non violence !

François d'Assise , Mére Théresa de même !

mais les Saints arme a la main, faudra m'expliquer ce que devient La Parole du Christ sur l'interdit de prendre une arme pour le servir !!!
"Ma Parole ne Passera pas il est plus facile que Le Ciel et la terre disparaisse qu'un seul trait de la loi !"
NUL N EST AU DESSUS DE CE QUE JÉSUS A DIT " ni sur la terre ni au Ciel !!"
les croisades je vois mal jésus la dedans, Il était pas d'accord avec pierre pour tirer l'épée pour le sauver alors les hécatombes vertueuses on repassera !!
Revenir en haut Aller en bas
Chrysostome



Masculin Messages : 28490
Inscription : 01/11/2008

MessageSujet: Re: Saint Louis, mort le 25 août 1270 à Tunis pendant la 8e croisade   Mer 01 Sep 2010, 17:17

Il y a du bon dans ce que tu dis. Que seraient nos relations avec les musulmans s'il n'y avait pas eu les croisades ? À l'époque, ils se croyaient justifiés d'aller défendre la Terre Sainte et le tombeau du Christ. :|
Revenir en haut Aller en bas
 
Saint Louis, mort le 25 août 1270 à Tunis pendant la 8e croisade
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Saint Louis-Marie Grignion de Montfort et commentaire du jour "Je suis venu dans le monde pour que celui qui croit..."
» Ordre de Saint-Louis
» 3 séries de Cantiques de Saint Louis-Marie Grignon de Montfort.
» Saint Louis, Roi et Confesseur
» Litanies de Saint Louis de Gonzague

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE :: Témoignages, discernement, cas concrets ╬-
Sauter vers: