DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE

Théologie Spirituelle Catholique
Pour déposer une intention de prière:Agapé
ATTENTION : Les publicités ci-dessous sont indépendantes de notre volonté !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 La Chine, deuxième économie mondiale

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Philippe Fabry
Administrateur


Masculin Messages : 13954
Inscription : 31/01/2009

MessageSujet: La Chine, deuxième économie mondiale   Mer 18 Aoû 2010, 09:45

La croissance chinoise ravive la peur d'un "péril jaune" aux Etats-Unis



Des billets de 100 dollars et de 100 yens
© AFP/Archives
WASHINGTON (AFP) - La croissance de la Chine, qui a détrôné le Japon au
rang de deuxième économie mondiale, ravive aux Etats-Unis le spectre
d'un "péril jaune", à savoir la peur de voir le champion économique
mondial avalé par un rival asiatique.

Surendettée, moins
vigoureuse, l'économie américaine va-t-elle devoir abandonner la place
de première puissance mondiale qu'elle occupe depuis près d'un siècle?

Ce
sera peut-être le cas dès 2020, d'après des projections publiées en
juin par la Banque mondiale, institution qui a un président américain et
un économiste en chef chinois.

L'idée hante une certaine
Amérique. Un documentaire à succès sur la dette sorti dans les salles en
pleine crise financière en 2008, "I.O.U.S.A.", dépeignait les
Etats-Unis, "Cigaleville", comme promis à être rachetés par les
habitants de "Fourmiville", ces industrieux Chinois.

Ce sombre présage a un air de déjà-vu pour les Américains de plus de 60 ans.

Dans
les années 1980, les Etats-Unis affichaient un déficit commercial
croissant avec le Japon. Le yen s'appréciait, et des banques nippones
richissimes achetaient des montants colossaux d'actifs financiers
américains.

En 1987, sous la présidence de Ronald Reagan, la
Maison-Blanche avait appelé ses principaux partenaires, Tokyo en tête, à
réduire la dépendance de leur économie vis-à-vis du consommateur
américain.

Le ton employé à l'époque aurait de quoi froisser
aujourd'hui. Malcom Forbes, fondateur du magazine du même nom, trouvait
"inadmissible" en 1988 que les Japonais "utilisent leurs milliards de
dollars pour acheter de gros morceaux des grandes entreprises
américaines, ou s'emparer des intérêts technologiques, médicaux ou
stratégiques des Etats-Unis".

La miraculeuse croissance japonaise
allait s'effondrer dans la décennie suivante, asphyxiée par des années
de surinvestissement et de crédits démesurés.

En 2008, les
Japonais perdaient leur rang de premiers créanciers étrangers de l'Etat
fédéral américain. Au profit des Chinois qui réinvestissent les dollars
amassés en étant premiers exportateurs sur le marché américain.


Evolutions comparées des PIB chinois et japonais et comparaison des revenus par habitants des deux pays
© AFP/Infographie
L'un des critiques les plus sévères de Pékin aujourd'hui est le prix Nobel d'économie américain Paul Krugman.

"Ce
que fait la Chine équivaut à une politique commerciale de prédation, le
genre de chose qu'est censée empêcher la menace de sanctions. Pourtant
les Chinois nous ont jaugés, et ont déterminé que nous ne passerions pas
à l'acte", lançait-il encore mardi sur son blog hébergé par le New York
Times.

Il voudrait voir le président Barack Obama plus ferme sur la réévaluation de la monnaie chinoise.

Mais
l'Empire du milieu joue depuis quelques mois un jeu qui gêne la
Maison-Blanche, remarque Tim Duy, professeur de l'université de
l'Oregon.

"Au lieu d'acheter des dollars, la Chine achète des
yens, ce qui pousse le Japon à acheter des dollars" pour contrer la
réévaluation de sa devise. "Cela maintient les flux artificiels de
capitaux vers les Etats-Unis, tout en permettant à la Chine d'échapper
aux accusations selon lesquelles elle +manipule sa monnaie+",
relève-t-il.

Pour Michael Pettis, un ancien de Wall Street
aujourd'hui professeur à l'Université de Pékin, elle commet des erreurs
qui ne la mèneront nulle part.

"Il y a au moins quelque
probabilité que les politiques responsables à la fois de la montée
vertigineuse du Japon et de sa chute également vertigineuse puissent
être répétées en Chine", écrit-il.


Photo prise le 10 août 2010 du Bund, le quartier financier de Pekin.
© AFP/Archives Philippe Lopez
Et
les Etats-Unis se passeraient plus facilement des dollars que leur
prêtent les Chinois que d'exportations vers le pays le plus peuplé du
monde, argumente-t-il. "L'idée que les Etats-Unis ou n'importe quel
autre pays ont +besoin+ de financements étrangers n'a aucun sens. (...)
Le monde n'a pas un besoin urgent de capital. Il a besoin de
consommation".











http://www.romandie.com/afp/francais/journal/mon/100818062358.ghpyf33l.asp

_________________
"Les désastres nous enseignent l'humilité" Saint Anselme de Canterbury
« N’attendre de l’État que deux choses : liberté, sécurité. Et bien voir que l’on ne saurait, au risque de les perdre toutes deux, en demander une troisième. » Frédéric Bastiat
Pensez à visiter mon blog : http://www.historionomie.com
Revenir en haut Aller en bas
http://mafuturologie.free.fr
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La Chine, deuxième économie mondiale   Jeu 19 Aoû 2010, 19:41

En réalité la Chine a été la première puissance économique au monde pendant des siècles jusqu'à la révolution industrielle,rien de nouveau sous le soleil sauf que depuis elle a fait sa révolution indusss+++

La Chine première puissance en produit intérieur brut (PIB) depuis des siècles de par
la taille de son territoire et le nombre de ses habitants
, n’avait pas pris le tournant
économique de la révolution industrielle. Ses industries et son armée en retard ne purent
contenir les armées européennes. Le traité de Nankin en 1842 signa le début du déclin
économique chinois devant les puissances coloniales
. 5 ports furent ouverts aux Anglais :
Canton, Amoy, Fuzhou, Ningbo, et Shanghai. L’île de Hong-Kong fut cédée à la couronne
d’Angleterre. De plus la Chine fut condamnée à payer 21 millions de Yuans aux Anglais.
Enfin le traité déclara légal le commerce de l’opium.


http://www.hydro-marseille.com/v1/docs/VIDAL_Mathieu_08_Developpement_des_ports_chinois_TT_LANSADE_VID_9304.pdf
Revenir en haut Aller en bas
caesor



Masculin Messages : 977
Inscription : 29/08/2009

MessageSujet: Re: La Chine, deuxième économie mondiale   Jeu 19 Aoû 2010, 22:58

hong kong et les guerres chino anglaise, sur 2 guerres.... les guerres de l'opium.
C'est la qu'on mesure les liens du politique et des trafics de drogue.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La Chine, deuxième économie mondiale   Jeu 19 Aoû 2010, 23:03

caesor a écrit:
hong kong et les guerres chino anglaise, sur 2 guerres.... ls guerres de l'opium.
C'est la qu'on mesure les liens du politique et des trafics de drogue.



Traité de Nankin
http://fr.wikipedia.org/wiki/Trait%C3%A9_de_Nankin

Le traité de Nankin est l'accord qui mit fin à la première guerre de l'opium, qui s'est terminée en 1842 par une nette victoire du Royaume-Uni sur la Chine. Le traité ouvre aux Européens de nouvelles possibilités commerciales dans un pays auquel ils n'avaient encore qu'un accès restreint. Il ouvre quatre nouveaux ports au commerce et proclame la cession de l'île de Hong Kong au Royaume-Uni. La Chine est aussi dans l'obligation de verser des indemnités de 21 millions de dollars1 sur 4 ans, pour la drogue détruite en 1839.
Il fut signé à Nankin le 29 août à bord d'un vaisseau de guerre britannique, HMS Cornwallis.
Revenir en haut Aller en bas
caesor



Masculin Messages : 977
Inscription : 29/08/2009

MessageSujet: Re: La Chine, deuxième économie mondiale   Jeu 19 Aoû 2010, 23:08

vous avez oublié le point principal : ces traités LEGALISENT LE TRAFIC de drogue dans un pays.
C'était la pire chose à faire, au niveau mondial. Si les nations de l'époque avaient eu un peu de jugeote, elles se seraient toutes tournées vers les vaicqueurs et auraient exigé la fin du trafic de l'opium.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La Chine, deuxième économie mondiale   Jeu 19 Aoû 2010, 23:11

L'opium avait l'utilité entre autre d'anesthésier le peuple chinois un peu comme le hash dans les ban-lieux
Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La Chine, deuxième économie mondiale   Jeu 19 Aoû 2010, 23:14

Prenons l’exemple de l’opium, beaucoup trop rapidement traité (p. 189). Son commerce eut d’énormes implications politiques, géopolitiques, sociales et éthiques. Lorsqu’on vante les mérites du commerce transnational, il n’est certes pas agréable de rappeler que les dirigeants politiques et économiques britanniques ont fait le maximum pour que la production de chanvre indien, bengalais surtout, inonde le marché chinois et que, par l’opium, elle anesthésie des millions de Chinois afin de favoriser une domination globale.
Revenir en haut Aller en bas
Philippe Fabry
Administrateur


Masculin Messages : 13954
Inscription : 31/01/2009

MessageSujet: Re: La Chine, deuxième économie mondiale   Ven 20 Aoû 2010, 00:45

caesor a écrit:
vous avez oublié le point principal : ces traités LEGALISENT LE TRAFIC de drogue dans un pays.
C'était la pire chose à faire, au niveau mondial. Si les nations de l'époque avaient eu un peu de jugeote, elles se seraient toutes tournées vers les vaicqueurs et auraient exigé la fin du trafic de l'opium.

L'opium n'était pas employé principalement comme drogue, mais comme composé pharmacologique, à la base, notamment, de l'indispensable morphine.

Attention à ne pas faire de l'Empire britannique une sorte d'organisation mondiale de narco-trafic.

_________________
"Les désastres nous enseignent l'humilité" Saint Anselme de Canterbury
« N’attendre de l’État que deux choses : liberté, sécurité. Et bien voir que l’on ne saurait, au risque de les perdre toutes deux, en demander une troisième. » Frédéric Bastiat
Pensez à visiter mon blog : http://www.historionomie.com
Revenir en haut Aller en bas
http://mafuturologie.free.fr
caesor



Masculin Messages : 977
Inscription : 29/08/2009

MessageSujet: Re: La Chine, deuxième économie mondiale   Ven 20 Aoû 2010, 09:04

Philippe Fabry a écrit:
caesor a écrit:
vous avez oublié le point principal : ces traités LEGALISENT LE TRAFIC de drogue dans un pays.
C'était la pire chose à faire, au niveau mondial. Si les nations de l'époque avaient eu un peu de jugeote, elles se seraient toutes tournées vers les vaicqueurs et auraient exigé la fin du trafic de l'opium.

L'opium n'était pas employé principalement comme drogue, mais comme composé pharmacologique, à la base, notamment, de l'indispensable morphine.

Attention à ne pas faire de l'Empire britannique une sorte d'organisation mondiale de narco-trafic.
les fumeries d'opium n'étaient pas spécialement des hopitaux. La cause de l'interdiction de l'opium en chine était justement son usage comme drogue. L'Angleterre a bien fait à l'époque du trafic de drogue à cette époque...
Revenir en haut Aller en bas
 
La Chine, deuxième économie mondiale
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La place de la Chine, son comportement international : bilan 2010
» pour info : musée de la Deuxième guerre mondiale à Gdansk
» Recherche archives deuxième guerre mondiale
» Les chiens de traîneaux pendant la deuxième guerre mondiale
» Une nouvelle guerre mondiale?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE :: Philosophie réaliste, Discussions diverses-
Sauter vers: