DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE

Théologie Spirituelle Catholique
Pour déposer une intention de prière:Agapé
ATTENTION : Les publicités ci-dessous sont indépendantes de notre volonté !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 René Galinier : une obligation légale de tendre l'autre joue ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Philippe Fabry
Administrateur


Masculin Messages : 13954
Inscription : 31/01/2009

MessageSujet: René Galinier : une obligation légale de tendre l'autre joue ?   Mar 17 Aoû 2010, 12:47

Citation :

"Papy René" restera-t-il en prison ?

Par Hélène Favier (avec AFP)


Reconnaissant être "devenu
raciste", ce septuagénaire a avoué avoir tiré sur deux femmes.


René Galinier devra-t-il
rester en prison ? C'est ce que souhaite en tout cas l'avocat général
de la Cour d'appel de Montpellier qui a requis mardi le maintien en
détention du septuagénaire. A 73 ans, il est suspecté d'avoir blessé par
balles, le 5 août, deux femmes qui s'étaient introduites par effraction
dans sa maison de Nissan-lez-Enserune, dans l'Hérault.



"Je suis devenu raciste"


Devant la cour, le président de
la chambre d'instruction a relu les déclarations de René Galinier
recueillies le 5 août par la police, le jour des faits : "j'étais en
danger, j'avais peur... j'étais en danger avec cette sale race, je suis
devenu raciste... on est obligé de s'armer... si la justice faisait son
boulot", avait-il notamment déclaré.



Pas de "légitime défense"


Son l'avocat général Laurent Bebon, la légitime défense
n'est pas constituée dans cette affaire. Il demande donc la
confirmation de la détention afin que "les passions s'apaisent" autour
de cette affaire qui a été très médiatisée.

Me Josy-Jean Bousquet, l’avocat
du suspect, a lui demandé la remise en liberté sous contrôle judiciaire
de son client, estimant qu'il n'y avait pas de trouble à l'ordre public
et que la reconnaissance ou non de la légitime défense était une
décision qui revenait au parquet. Il a ajouté qu'il n'y avait pas de
risque de réitération des faits et que son client offrait toutes les
garanties de présentation devant la justice, rappelant son âge et le
fait qu'il est malade.

La décision de la Cour sera rendue mercredi.



Les soutiens de "papy René"


L'avocat de René Galinier a
également indiqué qu'à ce jour, 5.900 signatures ont été rassemblées sur
la pétition papier demandant la remise en liberté de "papy René", et
6.500 sur la pétition mise en ligne sur internet.

Peu après les faits, "Papy René" avait reçu le soutien de l'UMP (par la voix de Lionnel Luca) et du Front National qui s'était indigné de son incarcération. L'affaire avait également fait polémique dans son village.

Les deux femmes blessées avaient
été hospitalisées l'une à Béziers, l'autre à Montpellier. Leurs jours
ne sont plus en danger, a-t-on appris lors de l'audience.

http://www.europe1.fr/France/Papy-Rene-restera-t-il-en-prison-252951/

Drôle de justice qui défend les ours et les loups aux dépens des bergers et des moutons et qui, étant incapable de protéger les citoyens, leur interdit néanmoins de se défendre.

Dans l'article, vous trouverez un lien vers la pétition pour la libération de ce pauvre petit vieux.

_________________
"Les désastres nous enseignent l'humilité" Saint Anselme de Canterbury
« N’attendre de l’État que deux choses : liberté, sécurité. Et bien voir que l’on ne saurait, au risque de les perdre toutes deux, en demander une troisième. » Frédéric Bastiat
Pensez à visiter mon blog : http://www.historionomie.com
Revenir en haut Aller en bas
http://mafuturologie.free.fr
Invité
Invité



MessageSujet: Re: René Galinier : une obligation légale de tendre l'autre joue ?   Mar 17 Aoû 2010, 13:16

je sais pas.
faut voir s'il avait besoin de tirer, ou non, en les gardant en joue.

Je "connaissais" quelqu'un qui devait passer au tribunal pour tentative de vol avec effraction.

Il avait été "gardé" par le proprio, un petit vieux brandissant une hache presque aussi grosse que lui et qui lui avait dit : "si tu bouges, je t'expose la cervelle".

Ma "connaissance" n'avait pas bougé jusqu'à l'arrivée de la police.

il n'y avait eu aucun blessé.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: René Galinier : une obligation légale de tendre l'autre joue ?   Mar 17 Aoû 2010, 13:41

Ce petit vieux a fait une erreur de défense.

Il aurait dû dire qu'il était devenu "très intolérant vis-à-vis du vol et de la délinquance" mais jamais "raciste".

C'est oublier totalement que la lutte dite "anti-raciste" est basé sur un présupposé raciste,
à savoir que ce sont toujours les mêmes qui sont "discriminés" "victimes" du racisme et les autres qui sont "acteurs" du racisme,
en oubliant que le racisme est en-soi quelque chose d'universellement partagé par tous, et qu'il s'exprime de différente façon.
Ce qui fait que dans l'anti-racisme, certains ont le droit d'être racistes car ce racisme trouve une "explication" sociale (ou plutôt de type socialiste), et les autres n'ont pas le droit.

Or ce petit vieux n'a pas compris que selon la conception raciste de l'anti-racisme, il fait partie des gens qui n'ont pas le droit d'être raciste. Quelle erreur !

Sinon, sur l'affaire en elle-même, je ne suis par sûr qu'il ait fait des "tirs de défense". ça ressemble plutôt à des "tirs de colère", ce qui mériterait une sanction.
Revenir en haut Aller en bas
Philippe Fabry
Administrateur


Masculin Messages : 13954
Inscription : 31/01/2009

MessageSujet: Re: René Galinier : une obligation légale de tendre l'autre joue ?   Mar 17 Aoû 2010, 14:11

nilamitp a écrit:
Ce petit vieux a fait une erreur de défense.

Il aurait dû dire qu'il était devenu "très intolérant vis-à-vis du vol et de la délinquance" mais jamais "raciste".

C'est le rôle de la justice que de chercher la vérité derrière les faits, ces faits fussent-ils des paroles.
N'importe qui d'un peu impartial comprendra que le "racisme" de cet homme est une peur ciblée au milieu d'une insécurité globale. Combien de fois l'an passé a-t-on entendu ces histoires de vieux agressés chez eux, parfois torturés, par des délinquants du genre de ces deux jeunes femmes ?
Qu'attend-on d'un septuagénaire cancéreux face à l'intrusion illégale (et terrifiante, vu le contexte que je viens de décrire) de deux personnes chez lui ? Le sang-froid d'un policier du raid, capable de tenir en joue ses agresseurs sans faiblir le temps que la police arrive enfin ?


Sinon, sur l'affaire en elle-même, je ne suis par sûr qu'il ait fait des "tirs de défense". ça ressemble plutôt à des "tirs de colère", ce qui mériterait une sanction.

Pour avoir trouvé deux types dans mon salon il y a un an, je peux vous assurer que physiologiquement, pour un individu lambda qui n'a pas d'entraînement pour les situations de violence, la colère et la défense, c'est tout un, comme chez n'importe quel animal.

_________________
"Les désastres nous enseignent l'humilité" Saint Anselme de Canterbury
« N’attendre de l’État que deux choses : liberté, sécurité. Et bien voir que l’on ne saurait, au risque de les perdre toutes deux, en demander une troisième. » Frédéric Bastiat
Pensez à visiter mon blog : http://www.historionomie.com
Revenir en haut Aller en bas
http://mafuturologie.free.fr
Philippe Fabry
Administrateur


Masculin Messages : 13954
Inscription : 31/01/2009

MessageSujet: Re: René Galinier : une obligation légale de tendre l'autre joue ?   Mar 17 Aoû 2010, 14:18

D'ailleurs, si je peux revenir sur cette question, ce n'est pas du racisme que de dire que les gens du voyage posent toujours problème. Ce n'est pas dû à la "race", car il y a des origines ethniques multiples chez les GDV, mais au mode de vie : un nomade au milieu d'une société sédentaire est condamné à vivre de rapines, sauf dans le cas de ceux qui transportent leur activité avec eux, les forains notamment.

Il faudra aussi m'expliquer au nom de quoi les communes de plus de 5000 habitants ont-elles l'obligation de financer et d'entretenir une aire susceptible d'accueillir ces gens. De quel droit oblige-t-on des communautés à financer l'installation de nouveaux arrivants dont elles n'ont pas demandé la présence ?

_________________
"Les désastres nous enseignent l'humilité" Saint Anselme de Canterbury
« N’attendre de l’État que deux choses : liberté, sécurité. Et bien voir que l’on ne saurait, au risque de les perdre toutes deux, en demander une troisième. » Frédéric Bastiat
Pensez à visiter mon blog : http://www.historionomie.com
Revenir en haut Aller en bas
http://mafuturologie.free.fr
Philippe Fabry
Administrateur


Masculin Messages : 13954
Inscription : 31/01/2009

MessageSujet: Re: René Galinier : une obligation légale de tendre l'autre joue ?   Mar 17 Aoû 2010, 15:03

Citation :
Les pays d'Europe occidentale doivent cesser de renvoyer des Roms au Kosovo



Des
femmes d'une communauté de Roms sont photographiées le 30 juillet 2010
dans un camp à Lyon, alors qu'une partie de celui-ci est menacée
d'expulsion.
© AFP/Archives Jeff Pachoud
STRASBOURG (Conseil Europe) (AFP) - Le commissaire aux droits de
l'homme du Conseil de l'Europe, Thomas Hammarberg, a indiqué mardi que
"les pays d'Europe occidentale devraient cesser de renvoyer de force des
Roms au Kosovo", et souligné que le manque de papiers d'identité était
un problème récurrent.

"De nombreux Roms du Kosovo ont été
contraints de fuir pour survivre, ce qui a entraîné la perte, la
destruction ou le transfert de leurs documents", a rappelé M. Hammarberg
dans le dernier article de son carnet des droits de l'homme publié
mardi.

"L'absence de papiers d'identité et un faible niveau
d'instruction ont rendu encore plus difficile, pour nombre de Roms,
l'acquisition des documents nécessaires pour vivre et obtenir des droits
dans les pays d'accueil", ajoute-t-il.

En conséquence, le
commissaire aux droits de l'homme préconise que "les Etats devraient
éviter de mener des politiques qui ne font qu'aggraver la situation", en
arrêtant de renvoyer des Roms de force au Kosovo.

Selon un rapport de l'Unicef, 38% des Roms renvoyés d'Allemagne sont apatrides par exemple.

"Le
droit à la nationalité est un droit de l'homme fondamental, consacré
par la Déclaration universelle des droits de l'homme. Il s'agit du
+droit d'avoir des droits+ et il faut s'employer avec davantage
d'énergie et de détermination à le mettre en oeuvre", conclut Thomas
Hammarberg.

http://www.romandie.com/afp/francais/journal/mon/100817103107.r34nlnc9.asp

Le droit à la nationalité devient-il le droit à avoir la nationalité que l'on veut en se pointant chez les gens et en détruisant ses papiers d'identité d'origine ?

_________________
"Les désastres nous enseignent l'humilité" Saint Anselme de Canterbury
« N’attendre de l’État que deux choses : liberté, sécurité. Et bien voir que l’on ne saurait, au risque de les perdre toutes deux, en demander une troisième. » Frédéric Bastiat
Pensez à visiter mon blog : http://www.historionomie.com
Revenir en haut Aller en bas
http://mafuturologie.free.fr
boudo



Messages : 4555
Inscription : 28/01/2008

MessageSujet: Re: René Galinier : une obligation légale de tendre l'autre joue ?   Mar 17 Aoû 2010, 15:13

Non mais la persécution des Roms peut hélas donner à penser qu'il se prépare un suivi identitaire constant , incompatible avec le nomadisme institutionnalisé .
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: René Galinier : une obligation légale de tendre l'autre joue ?   Mar 17 Aoû 2010, 16:06

Philippe Fabry a écrit:
Le droit à la nationalité devient-il le droit à avoir la nationalité que l'on veut en se pointant chez les gens et en détruisant ses papiers d'identité d'origine ?
Non, il faut que la nationalité visée soit celle d'un pays considéré comme étant "occidental".

Tu étais où ces trente dernières années ?
Revenir en haut Aller en bas
Philippe Fabry
Administrateur


Masculin Messages : 13954
Inscription : 31/01/2009

MessageSujet: Re: René Galinier : une obligation légale de tendre l'autre joue ?   Mar 17 Aoû 2010, 16:19

nilamitp a écrit:
Philippe Fabry a écrit:
Le droit à la nationalité devient-il le droit à avoir la nationalité que l'on veut en se pointant chez les gens et en détruisant ses papiers d'identité d'origine ?
Non, il faut que la nationalité visée soit celle d'un pays considéré comme étant "occidental".

Tu étais où ces trente dernières années ?

Maintenant c'est devenu un principe général du droit.

_________________
"Les désastres nous enseignent l'humilité" Saint Anselme de Canterbury
« N’attendre de l’État que deux choses : liberté, sécurité. Et bien voir que l’on ne saurait, au risque de les perdre toutes deux, en demander une troisième. » Frédéric Bastiat
Pensez à visiter mon blog : http://www.historionomie.com
Revenir en haut Aller en bas
http://mafuturologie.free.fr
SJA



Masculin Messages : 6345
Inscription : 18/12/2008

MessageSujet: Re: René Galinier : une obligation légale de tendre l'autre joue ?   Mar 17 Aoû 2010, 16:40

Philippe Fabry a écrit:

Il faudra aussi m'expliquer au nom de quoi les communes de plus de 5000 habitants ont-elles l'obligation de financer et d'entretenir une aire susceptible d'accueillir ces gens. De quel droit oblige-t-on des communautés à financer l'installation de nouveaux arrivants dont elles n'ont pas demandé la présence ?

Le droit au logement est considéré comme découlant, en France, de la rédaction des 10e et 11e alinéas du préambule de la Constitution du 27 octobre 1946, qui fait partie de textes composant la constitution :

10. La Nation assure à l'individu et à la famille les conditions nécessaires à leur développement.
11. Elle garantit à tous, notamment à l'enfant, à la mère et aux vieux travailleurs, la protection de la santé, la sécurité matérielle, le repos et les loisirs. Tout être humain qui, en raison de son âge, de son état physique ou mental, de la situation économique, se trouve dans l'incapacité de travailler a le droit d'obtenir de la collectivité des moyens convenables d'existence.

Dans sa décision du 19 janvier 1995, le Conseil constitutionnel avait considéré que « la possibilité de disposer d’un logement décent est un objectif à valeur constitutionnelle ».

Le Conseil constitutionnel fait respecter les OVC au moyen de "l'effet cliquet". C'est à dire qu'une Loi supprimant l'obligation pour les commune de + de 5000 ha de prevoir des aires d'accueil serait inconstitutionnelle car allant dans le sens inverse de l'OVC.


Voilà voilà ......

...... J'adore faire la leçon au profs. Basketball


Revenir en haut Aller en bas
Philippe Fabry
Administrateur


Masculin Messages : 13954
Inscription : 31/01/2009

MessageSujet: Re: René Galinier : une obligation légale de tendre l'autre joue ?   Mar 17 Aoû 2010, 17:06

SJA a écrit:
Philippe Fabry a écrit:

Il faudra aussi m'expliquer au nom de quoi les communes de plus de 5000 habitants ont-elles l'obligation de financer et d'entretenir une aire susceptible d'accueillir ces gens. De quel droit oblige-t-on des communautés à financer l'installation de nouveaux arrivants dont elles n'ont pas demandé la présence ?

Le droit au logement est considéré comme découlant, en France, de la rédaction des 10e et 11e alinéas du préambule de la Constitution du 27 octobre 1946, qui fait partie de textes composant la constitution :

10. La Nation assure à l'individu et à la famille les conditions nécessaires à leur développement.
11. Elle garantit à tous, notamment à l'enfant, à la mère et aux vieux travailleurs, la protection de la santé, la sécurité matérielle, le repos et les loisirs. Tout être humain qui, en raison de son âge, de son état physique ou mental, de la situation économique, se trouve dans l'incapacité de travailler a le droit d'obtenir de la collectivité des moyens convenables d'existence.

Dans sa décision du 19 janvier 1995, le Conseil constitutionnel avait considéré que « la possibilité de disposer d’un logement décent est un objectif à valeur constitutionnelle ».

Le Conseil constitutionnel fait respecter les OVC au moyen de "l'effet cliquet". C'est à dire qu'une Loi supprimant l'obligation pour les commune de + de 5000 ha de prevoir des aires d'accueil serait inconstitutionnelle car allant dans le sens inverse de l'OVC.


Voilà voilà ......

...... J'adore faire la leçon au profs. Basketball



Citation :
Tout être humain qui, en raison de son âge, de son état physique ou
mental, de la situation économique, se trouve dans l'incapacité de
travailler a le droit d'obtenir de la collectivité des moyens
convenables d'existence.

Et on peut compléter par saint Paul : "celui qui ne veut pas travailler, qu'il ne mange pas non plus".

_________________
"Les désastres nous enseignent l'humilité" Saint Anselme de Canterbury
« N’attendre de l’État que deux choses : liberté, sécurité. Et bien voir que l’on ne saurait, au risque de les perdre toutes deux, en demander une troisième. » Frédéric Bastiat
Pensez à visiter mon blog : http://www.historionomie.com
Revenir en haut Aller en bas
http://mafuturologie.free.fr
Philippe Fabry
Administrateur


Masculin Messages : 13954
Inscription : 31/01/2009

MessageSujet: Re: René Galinier : une obligation légale de tendre l'autre joue ?   Mar 17 Aoû 2010, 17:16

Citation :
Mais de quoi vivent les gens du voyage ?







  • Nathalie Nicol aide les gens du voyage
    dans leur parcours professionnel. Dans le Morbihan, son association aide
    153 micro-entreprises de voyageurs depuis 1998.


Paul, voyageur, connaît son métier. Il travaille depuis vingt ans
dans le bâtiment. Mais il interroge la société dans son ensemble : « Pourquoi après vingt ans d<¤>expérience, ne reconnaissez-vous pas mes compétences ? » À
partir de cet exemple, sept associations membres de la Fédération
nationale des associations solidaires d<¤>action avec les Tsiganes
et gens du voyage (FNASAT) lancent une campagne de sensibilisation
contre les discriminations et pour l<¤>emploi des gens du voyage.
Les
préjugés ont la vie dure. Tous les maux de la Terre leur sont parfois
mis sur le dos, de l<¤>image du voleur de poules à celle de bandit
de grand chemin. Ou encore : les gens du voyage ne vivent-ils que de
minima sociaux et d<¤>allocations diverses ?
« Non », réplique
Nathalie Nicol, chargée de l<¤>insertion économique et
professionnelle des gens du voyage à l<¤>association La sauvegarde
de l<¤>enfance et de l<¤>adolescence du Morbihan. « Pour
la majorité d<¤>entre eux, ils travaillent. Ils sont commerçants
ambulants, artisans, travailleurs saisonniers. Ils représentent 5
% des allocataires du revenu minimum d<¤>insertion (RMI) en Morbihan. Cela fait 470 allocataires du RMI et 1 300 personnes ayants droit. »
Quatre référents sociaux de l<¤>association accompagnent les gens du voyage qui perçoivent le RMI. « L<¤>ensemble
des discriminations dont ils sont victimes, la difficulté de séjourner
en caravanes, d<¤>inscrire les enfants à l<¤>école ou
d<¤>exercer leurs droits de citoyen sont un frein à leur insertion
professionnelle
», argumente Nathalie Nicol.
Leurs métiers traditionnels disparaissent
L<¤>association
morbihannaise comprend un pôle adulte qui s<¤>occupe
d<¤>insertion professionnelle. Elle aide 153 micro-entreprises de
voyageurs depuis 1998. La moitié est inscrite au registre du commerce,
l<¤>autre au registre des métiers. « Depuis trois ans, la tendance s<¤>oriente vers la chambre de métiers. L<¤>activité des marchés diminue ».
Quels métiers font-ils ? « Nettoyage
de façade, aménagement de sites, travaux d<¤>entretien,
rempaillage, récupération de métaux. Mais leurs métiers traditionnels,
comme le rempaillage, disparaissent peu à peu.
»
Manouches, gitans ou Roms ? Peu importe. « Ce sont des personnes qui ont besoin d<¤>être rassurées, fait valoir Nathalie Nicol.
Notre société fonctionne avec l<¤>écrit. Eux vivent avec la
parole. Ils n<¤>ont pas la même notion du temps, ni du travail
que nous. Ils vivent au jour le jour.
»
Une partie du travail de la Sauvegarde consiste donc à aider les voyageurs à composer avec notre monde. « Je
les aide à tenir un livre de comptes. Souvent, ils sont exonérés de
cotisation Urssaf, mais ils payent la cotisation Vieillesse. Je leur en
explique le bien-fondé. Que cela sert à payer la Caisse
d<¤>allocation familiale. L<¤>essentiel est qu<¤>ils
comprennent à quoi cela sert.
»
Christian GOUEROU.



http://www.ouest-france.fr/actu/actuDet_-Mais-de-quoi-vivent-les-gens-du-voyage-_8619-462215_actu.Htm

Notez ce passage :
Citation :
Ils sont commerçants
ambulants, artisans, travailleurs saisonniers. Ils représentent 5
% des allocataires du revenu minimum d<¤>insertion (RMI) en Morbihan. Cela fait 470 allocataires du RMI et 1 300 personnes ayants droit. »

D'après Wikipedia, les gens du voyage, c'est 0,6 % de la population française. De deux choses l'une : soit il y a un énorme paquet de GDV en Morbihan, soit ils absorbent 8,5 fois plus de RMI que la population française ne compte de Roms.

La dame dit encore :
Citation :
Notre société fonctionne avec l<¤>écrit. Eux vivent avec la
parole. Ils n<¤>ont pas la même notion du temps, ni du travail
que nous. Ils vivent au jour le jour.
»

Ben si cela les conduit à absorber 8,5 fois plus de RMI qu'ils ne devraient, il faudrait peut-être qu'ils évoluent, tout simplement.

_________________
"Les désastres nous enseignent l'humilité" Saint Anselme de Canterbury
« N’attendre de l’État que deux choses : liberté, sécurité. Et bien voir que l’on ne saurait, au risque de les perdre toutes deux, en demander une troisième. » Frédéric Bastiat
Pensez à visiter mon blog : http://www.historionomie.com
Revenir en haut Aller en bas
http://mafuturologie.free.fr
Invité
Invité



MessageSujet: Re: René Galinier : une obligation légale de tendre l'autre joue ?   Mar 17 Aoû 2010, 17:22

Philippe Fabry a écrit:
D'ailleurs, si je peux revenir sur cette question, ce n'est pas du racisme que de dire que les gens du voyage posent toujours problème.
les tensions nomades/sédentaires existent depuis la nuit des temps.

Il arrive que ce soit les nomades qui soient les "seigneurs" (ex: anciens bédouins d'Arabie).

Il faut distinguer les GDV en général des roms.

Le "problème" des roms n'est pas résoluble dans le cadre de l'Europe, des droits et des libertés humaines.

Citation :
Ce n'est pas dû à la "race", car il y a des origines ethniques multiples chez les GDV, mais au mode de vie : un nomade au milieu d'une société sédentaire est condamné à vivre de rapines, sauf dans le cas de ceux qui transportent leur activité avec eux, les forains notamment.
La définition de "racisme" a été étendue.

Citation :
Il faudra aussi m'expliquer au nom de quoi les communes de plus de 5000 habitants ont-elles l'obligation de financer et d'entretenir une aire susceptible d'accueillir ces gens. De quel droit oblige-t-on des communautés à financer l'installation de nouveaux arrivants dont elles n'ont pas demandé la présence ?
Ben c'est la loi.

Souvent les problèmes, c'est justement avec les communes de moins de 5000 habitants, où il doit y avoir une entende "à l'amiable" pour au plus 15 jours.
Revenir en haut Aller en bas
Philippe Fabry
Administrateur


Masculin Messages : 13954
Inscription : 31/01/2009

MessageSujet: Re: René Galinier : une obligation légale de tendre l'autre joue ?   Mar 17 Aoû 2010, 17:26

nilamitp a écrit:
Philippe Fabry a écrit:
D'ailleurs, si je peux revenir sur cette question, ce n'est pas du racisme que de dire que les gens du voyage posent toujours problème.
les tensions nomades/sédentaires existent depuis la nuit des temps.

Dûes au fait que les nomades vivent généralement sur le dos des sédentaires.

_________________
"Les désastres nous enseignent l'humilité" Saint Anselme de Canterbury
« N’attendre de l’État que deux choses : liberté, sécurité. Et bien voir que l’on ne saurait, au risque de les perdre toutes deux, en demander une troisième. » Frédéric Bastiat
Pensez à visiter mon blog : http://www.historionomie.com
Revenir en haut Aller en bas
http://mafuturologie.free.fr
SJA



Masculin Messages : 6345
Inscription : 18/12/2008

MessageSujet: Re: René Galinier : une obligation légale de tendre l'autre joue ?   Mar 17 Aoû 2010, 17:27

Philippe Fabry a écrit:

Et on peut compléter par saint Paul : "celui qui ne veut pas travailler, qu'il ne mange pas non plus".

Je suis bien d'accord avec vous.

Je ne veux pas jouer les Julieng mais les Parquets donne l'impression de jouer le rôle de surveillant de cour d'école.
Ils cherchent à faire régner la paix publique point barre.

Cela ne pourra durer longtemps.

Si la sécuritté n'est plus assurée, les gens se tourneront vers d'autres que l'Etat.

L'incapacité des Carolingiens à assurer la sécurité a engendré la féodalité.
Revenir en haut Aller en bas
Philippe Fabry
Administrateur


Masculin Messages : 13954
Inscription : 31/01/2009

MessageSujet: Re: René Galinier : une obligation légale de tendre l'autre joue ?   Mar 17 Aoû 2010, 17:31

SJA a écrit:
Philippe Fabry a écrit:

Et on peut compléter par saint Paul : "celui qui ne veut pas travailler, qu'il ne mange pas non plus".

Je suis bien d'accord avec vous.

Je ne veux pas jouer les Julieng mais les Parquets donne l'impression de jouer le rôle de surveillant de cour d'école.
Ils cherchent à faire régner la paix publique point barre.

Cela ne pourra durer longtemps.

Si la sécuritté n'est plus assurée, les gens se tourneront vers d'autres que l'Etat.

L'incapacité des Carolingiens à assurer la sécurité a engendré la féodalité.

Et avant cela, l'incapacité de Rome a engendré sa chute par détachement des provinces.

Toute puissance publique qui faillit à ses devoirs est destinée à éclater. Et en général elle finit dans les mains d'individus peu recommandables : la noblesse des armes n'est jamais qu'une bande de mafieux terroristes que les siècles finissent par rendre légitimes.

_________________
"Les désastres nous enseignent l'humilité" Saint Anselme de Canterbury
« N’attendre de l’État que deux choses : liberté, sécurité. Et bien voir que l’on ne saurait, au risque de les perdre toutes deux, en demander une troisième. » Frédéric Bastiat
Pensez à visiter mon blog : http://www.historionomie.com
Revenir en haut Aller en bas
http://mafuturologie.free.fr
Invité
Invité



MessageSujet: Re: René Galinier : une obligation légale de tendre l'autre joue ?   Mar 17 Aoû 2010, 17:32

Philippe Fabry a écrit:
nilamitp a écrit:
Philippe Fabry a écrit:
D'ailleurs, si je peux revenir sur cette question, ce n'est pas du racisme que de dire que les gens du voyage posent toujours problème.
les tensions nomades/sédentaires existent depuis la nuit des temps.
Dûes au fait que les nomades vivent généralement sur le dos des sédentaires.
normalement, non. Le nomadisme traditionnel consiste à suivre les troupeaux d'herbivores, à suivre les saisons pour le travail etc...
Revenir en haut Aller en bas
Philippe Fabry
Administrateur


Masculin Messages : 13954
Inscription : 31/01/2009

MessageSujet: Re: René Galinier : une obligation légale de tendre l'autre joue ?   Mar 17 Aoû 2010, 17:36

nilamitp a écrit:
Philippe Fabry a écrit:
nilamitp a écrit:
Philippe Fabry a écrit:
D'ailleurs, si je peux revenir sur cette question, ce n'est pas du racisme que de dire que les gens du voyage posent toujours problème.
les tensions nomades/sédentaires existent depuis la nuit des temps.
Dûes au fait que les nomades vivent généralement sur le dos des sédentaires.
normalement, non. Le nomadisme traditionnel consiste à suivre les troupeaux d'herbivores, à suivre les saisons pour le travail etc...

Pas une fois que la sédentarisation apparaît. Toute sédentarisation implique l'appropriation. Le nomadisme n'a plus sa place une fois posée cette base de la société civile qu'est la propriété.

Le nomade, par nature, pense qu'il a un droit sur l'endroit où il passe, parce qu'il n'y a pas de propriété de la terre dans son esprit.

Nos lois, à l'inverse, semblent considérer que le nomade a toujours plus ou moins un droit sur le territoire de l'Etat, un droit que n'a pas le citoyen qui bêtement s'est intégré à la société et paye un loyer.

_________________
"Les désastres nous enseignent l'humilité" Saint Anselme de Canterbury
« N’attendre de l’État que deux choses : liberté, sécurité. Et bien voir que l’on ne saurait, au risque de les perdre toutes deux, en demander une troisième. » Frédéric Bastiat
Pensez à visiter mon blog : http://www.historionomie.com
Revenir en haut Aller en bas
http://mafuturologie.free.fr
Invité
Invité



MessageSujet: Re: René Galinier : une obligation légale de tendre l'autre joue ?   Mar 17 Aoû 2010, 17:37

Les GDV sont un anachronisme dans notre société moderne,un des derniers vestiges du vrai nomadisme....le nomadisme moderne et organisé est bien plus inquiétant que quelques petits braquages ou effractions dont les Gitans sont coupables. Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: René Galinier : une obligation légale de tendre l'autre joue ?   Mar 17 Aoû 2010, 17:38

Bref, tout ça pour dire que le problème est là :
-dans notre société sédentaire, les emplois saisonniers sont en grande majorité occupés par des sédentaires.
-le nomadisme est devenue une pratique culturelle, un "style de vie" communautaire.
Revenir en haut Aller en bas
Philippe Fabry
Administrateur


Masculin Messages : 13954
Inscription : 31/01/2009

MessageSujet: Re: René Galinier : une obligation légale de tendre l'autre joue ?   Mar 17 Aoû 2010, 17:40

Alexis232 a écrit:
Les GDV sont un anachronisme dans notre société moderne,un des derniers vestiges du vrai nomadisme....le nomadisme moderne et organisé est bien plus inquiétant que quelques petits braquages ou effractions dont les Gitans sont coupables. Very Happy

Il n'y a pas de "nomadisme moderne et organisé", c'est une idiotie à Attali. On ne peut pas parler de nomadisme au sujet des gens qui se déplacent pour affaires mais possèdent une chiée de résidences secondaires et/ou résident dans des cinq étoiles.

_________________
"Les désastres nous enseignent l'humilité" Saint Anselme de Canterbury
« N’attendre de l’État que deux choses : liberté, sécurité. Et bien voir que l’on ne saurait, au risque de les perdre toutes deux, en demander une troisième. » Frédéric Bastiat
Pensez à visiter mon blog : http://www.historionomie.com
Revenir en haut Aller en bas
http://mafuturologie.free.fr
Philippe Fabry
Administrateur


Masculin Messages : 13954
Inscription : 31/01/2009

MessageSujet: Re: René Galinier : une obligation légale de tendre l'autre joue ?   Mar 17 Aoû 2010, 17:41

nilamitp a écrit:
Bref, tout ça pour dire que le problème est là :
-dans notre société sédentaire, les emplois saisonniers sont en grande majorité occupés par des sédentaires.
-le nomadisme est devenue une pratique culturelle, un "style de vie" communautaire.

La question étant : pourquoi faut-il subventionner (au moins indirectement) ce "style de vie" pratiquement inutile à la collectivité ?

_________________
"Les désastres nous enseignent l'humilité" Saint Anselme de Canterbury
« N’attendre de l’État que deux choses : liberté, sécurité. Et bien voir que l’on ne saurait, au risque de les perdre toutes deux, en demander une troisième. » Frédéric Bastiat
Pensez à visiter mon blog : http://www.historionomie.com
Revenir en haut Aller en bas
http://mafuturologie.free.fr
Invité
Invité



MessageSujet: Re: René Galinier : une obligation légale de tendre l'autre joue ?   Mar 17 Aoû 2010, 17:45

Ah bon ?on n'a jamais fait venir de la main d'oeuvre bon marché en France?
C'est du nomadisme organisé pour des raisons économiques bien compréhensibles...rien avoir avec des hommes d'affaire.
(si peut-être ils ont avoir dans le sens ou certains d'entre eux ont organisé ce "flux "de populations bon marché,ce qui est dégueulasse pour les ouvriers français et pour les immigrés) Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: René Galinier : une obligation légale de tendre l'autre joue ?   Mar 17 Aoû 2010, 17:47

Philippe Fabry a écrit:
On ne peut pas parler de nomadisme au sujet des gens qui se déplacent pour affaires mais possèdent une chiée de résidences secondaires et/ou résident dans des cinq étoiles.
Je pense que si, il y a une population que l'on peut qualifier plus ou moins ou qui est en train de devenir des élites nomades mondialisées.

Je pense même en connaître personnellement.

Very Happy

Alexis232 a écrit:
Ah bon ?on n'a jamais fait venir de la main d'oeuvre bon marché en France?
C'est du nomadisme organisé pour des raisons économiques bien compréhensibles...
je dirais "migration" pas "nomadisme"
Revenir en haut Aller en bas
Philippe Fabry
Administrateur


Masculin Messages : 13954
Inscription : 31/01/2009

MessageSujet: Re: René Galinier : une obligation légale de tendre l'autre joue ?   Mar 17 Aoû 2010, 17:49

Alexis232 a écrit:
Ah bon ?on n'a jamais fait venir de la main d'oeuvre bon marché en France?

Je croyais que vous parliez des "élites nomades" à la Attali.

Et les gens amenés pour travailler, ce n'est pas des nomades, mais des immigrés. Ils sont censés s'installer en arrivant, pas errer.

_________________
"Les désastres nous enseignent l'humilité" Saint Anselme de Canterbury
« N’attendre de l’État que deux choses : liberté, sécurité. Et bien voir que l’on ne saurait, au risque de les perdre toutes deux, en demander une troisième. » Frédéric Bastiat
Pensez à visiter mon blog : http://www.historionomie.com
Revenir en haut Aller en bas
http://mafuturologie.free.fr
Philippe Fabry
Administrateur


Masculin Messages : 13954
Inscription : 31/01/2009

MessageSujet: Re: René Galinier : une obligation légale de tendre l'autre joue ?   Mar 17 Aoû 2010, 17:51

nilamitp a écrit:
Philippe Fabry a écrit:
On ne peut pas parler de nomadisme au sujet des gens qui se déplacent pour affaires mais possèdent une chiée de résidences secondaires et/ou résident dans des cinq étoiles.
Je pense que si, il y a une population que l'on peut qualifier plus ou moins ou qui est en train de devenir des élites nomades mondialisées.

Une élite mondialisée n'est pas nomade, elle est sédentarisée partout, c'est différent.
Le nomadisme est caractérisé par l'épuisement d'une ressource locale nécessitant des déplacements fréquents. Cette ressource peut être un troupeau, un marché saisonnier, une foire, des scooters neufs, des autoradios...

Je pense même en connaître personnellement.

Very Happy

Des noms !

_________________
"Les désastres nous enseignent l'humilité" Saint Anselme de Canterbury
« N’attendre de l’État que deux choses : liberté, sécurité. Et bien voir que l’on ne saurait, au risque de les perdre toutes deux, en demander une troisième. » Frédéric Bastiat
Pensez à visiter mon blog : http://www.historionomie.com
Revenir en haut Aller en bas
http://mafuturologie.free.fr
Invité
Invité



MessageSujet: Re: René Galinier : une obligation légale de tendre l'autre joue ?   Mar 17 Aoû 2010, 17:54

Philippe Fabry a écrit:
Alexis232 a écrit:
Ah bon ?on n'a jamais fait venir de la main d'oeuvre bon marché en France?

Je croyais que vous parliez des "élites nomades" à la Attali.

Et les gens amenés pour travailler, ce n'est pas des nomades, mais des immigrés. Ils sont censés s'installer en arrivant, pas errer.


Avant le regroupent familial,il s'agissait bien d'un retour dans leur pays d'origine avec un petit pécule pour pouvoir construire un petit pavillon.... d'ailleurs cette "main d'ouvre bon marché" issue du Maghreb ne demandait que ça!
Revenir en haut Aller en bas
Philippe Fabry
Administrateur


Masculin Messages : 13954
Inscription : 31/01/2009

MessageSujet: Re: René Galinier : une obligation légale de tendre l'autre joue ?   Mar 17 Aoû 2010, 17:56

Alexis232 a écrit:
Philippe Fabry a écrit:
Alexis232 a écrit:
Ah bon ?on n'a jamais fait venir de la main d'oeuvre bon marché en France?

Je croyais que vous parliez des "élites nomades" à la Attali.

Et les gens amenés pour travailler, ce n'est pas des nomades, mais des immigrés. Ils sont censés s'installer en arrivant, pas errer.


Avant le regroupent familial,il s'agissait bien d'un retour dans leur pays d'origine avec un petit pécule pour pouvoir construire un petit pavillon.... d'ailleurs cette "main d'ouvre bon marché" issue du Maghreb ne demandait que ça!

C'est le contraire : le regroupement familial, c'est le fait d'amener leurs familles auprès des travailleurs sur le sol français, et définitivement.

_________________
"Les désastres nous enseignent l'humilité" Saint Anselme de Canterbury
« N’attendre de l’État que deux choses : liberté, sécurité. Et bien voir que l’on ne saurait, au risque de les perdre toutes deux, en demander une troisième. » Frédéric Bastiat
Pensez à visiter mon blog : http://www.historionomie.com
Revenir en haut Aller en bas
http://mafuturologie.free.fr
Invité
Invité



MessageSujet: Re: René Galinier : une obligation légale de tendre l'autre joue ?   Mar 17 Aoû 2010, 17:59

Philippe Fabry a écrit:
Alexis232 a écrit:
Philippe Fabry a écrit:
Alexis232 a écrit:
Ah bon ?on n'a jamais fait venir de la main d'oeuvre bon marché en France?

Je croyais que vous parliez des "élites nomades" à la Attali.

Et les gens amenés pour travailler, ce n'est pas des nomades, mais des immigrés. Ils sont censés s'installer en arrivant, pas errer.


Avant le regroupent familial,il s'agissait bien d'un retour dans leur pays d'origine avec un petit pécule pour pouvoir construire un petit pavillon.... d'ailleurs cette "main d'ouvre bon marché" issue du Maghreb ne demandait que ça!

C'est le contraire : le regroupement familial, c'est le fait d'amener leurs familles auprès des travailleurs sur le sol français, et définitivement.



Qui c'est ce que je dis a l'origine avant le regroupement familial,c'était bien du nomadisme organisé car les travailleurs sur place n'étaient pas sédentaires car ils faisaient des va et viens entre la France et leur pays.


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: René Galinier : une obligation légale de tendre l'autre joue ?   Mar 17 Aoû 2010, 18:00

De la même façon que les ouvriers à Dubai sont des nomades.
Revenir en haut Aller en bas
Philippe Fabry
Administrateur


Masculin Messages : 13954
Inscription : 31/01/2009

MessageSujet: Re: René Galinier : une obligation légale de tendre l'autre joue ?   Mar 17 Aoû 2010, 18:04

Alexis232 a écrit:
Philippe Fabry a écrit:
Alexis232 a écrit:
Philippe Fabry a écrit:
Alexis232 a écrit:
Ah bon ?on n'a jamais fait venir de la main d'oeuvre bon marché en France?

Je croyais que vous parliez des "élites nomades" à la Attali.

Et les gens amenés pour travailler, ce n'est pas des nomades, mais des immigrés. Ils sont censés s'installer en arrivant, pas errer.


Avant le regroupent familial,il s'agissait bien d'un retour dans leur pays d'origine avec un petit pécule pour pouvoir construire un petit pavillon.... d'ailleurs cette "main d'ouvre bon marché" issue du Maghreb ne demandait que ça!

C'est le contraire : le regroupement familial, c'est le fait d'amener leurs familles auprès des travailleurs sur le sol français, et définitivement.



Qui c'est ce que je dis a l'origine avant le regroupement familial,c'était bien du nomadisme organisé car les travailleurs sur place n'étaient pas sédentaires car ils faisaient des va et viens entre la France et leur pays.



C'est pas du nomadisme. Voir la définition que j'ai mis plus haut.

_________________
"Les désastres nous enseignent l'humilité" Saint Anselme de Canterbury
« N’attendre de l’État que deux choses : liberté, sécurité. Et bien voir que l’on ne saurait, au risque de les perdre toutes deux, en demander une troisième. » Frédéric Bastiat
Pensez à visiter mon blog : http://www.historionomie.com
Revenir en haut Aller en bas
http://mafuturologie.free.fr
Invité
Invité



MessageSujet: Re: René Galinier : une obligation légale de tendre l'autre joue ?   Mar 17 Aoû 2010, 18:40

Philippe Fabry a écrit:
Alexis232 a écrit:
Philippe Fabry a écrit:
Alexis232 a écrit:
Philippe Fabry a écrit:
Alexis232 a écrit:
Ah bon ?on n'a jamais fait venir de la main d'oeuvre bon marché en France?

Je croyais que vous parliez des "élites nomades" à la Attali.

Et les gens amenés pour travailler, ce n'est pas des nomades, mais des immigrés. Ils sont censés s'installer en arrivant, pas errer.


Avant le regroupent familial,il s'agissait bien d'un retour dans leur pays d'origine avec un petit pécule pour pouvoir construire un petit pavillon.... d'ailleurs cette "main d'ouvre bon marché" issue du Maghreb ne demandait que ça!

C'est le contraire : le regroupement familial, c'est le fait d'amener leurs familles auprès des travailleurs sur le sol français, et définitivement.



Qui c'est ce que je dis a l'origine avant le regroupement familial,c'était bien du nomadisme organisé car les travailleurs sur place n'étaient pas sédentaires car ils faisaient des va et viens entre la France et leur pays.



C'est pas du nomadisme. Voir la définition que j'ai mis plus haut.



Moauis....les définitions sont une choses et la réalité sur le terrain est bien plus parlante...je me permet de dire ça car je connais Duabi et je peux confirmer que ces gens vivevent comme des nomades entre Inde et Emirats,ces ouvriers font des va et viens sans avoir aucune stabilité et sans vraiment savoir ou aller.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: René Galinier : une obligation légale de tendre l'autre joue ?   Mar 17 Aoû 2010, 23:11

Alexis232 a écrit:
Moauis....les définitions sont une choses et la réalité sur le terrain est bien plus parlante...je me permet de dire ça car je connais Duabi et je peux confirmer que ces gens vivevent comme des nomades entre Inde et Emirats,ces ouvriers font des va et viens sans avoir aucune stabilité et sans vraiment savoir ou aller.
ça, ça a toujours existé aussi.
Dans le passé, c'étaient les esclaves. Et les esclaves étaient déplacés d'un endroit à un autre, là où on pouvait le vendre à quelqu'un qui avait du travail pour lui.

Philippe Fabry a écrit:
La question étant : pourquoi faut-il subventionner (au moins indirectement) ce "style de vie" pratiquement inutile à la collectivité ?

Si Mao se trouvait face à toi, il te dirait sûrement qu'il pense que ton travail d'intellectuel et ton église sont parfaitement inutiles à la société,
et qu'il a d'autres projets pour toi.
Tu aurais beau lui expliquer à quel point, ton travail et ton église sont utiles et essentiels, non seulement dans ta vie, à la société, et à l'humanité toute entière,
je suis sûr qu'il ne changerait pas d'avis.

Bref, tout ça pour dire que l'on a pas à dire si leur mode de vie est utile ou non,
même si la société a le droit de leur demander de bosser comme tout le monde.

On peut dire que l'habitat des sédentaires est aussi subventionné à max : prêt à taux zéro, prêt à l'accesion sociale, sans parler de toutes les niches fiscales pour l'investissement dans la pierre...
dernier en date : habitation principale non soumise à l'ISF.
Au moins, à eux, on ne peut pas leur reprocher de bétonner notre beau pays.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: René Galinier : une obligation légale de tendre l'autre joue ?   Mar 17 Aoû 2010, 23:17

Philippe Fabry a écrit:
Une élite mondialisée n'est pas nomade, elle est sédentarisée partout, c'est différent.
si tu veux. Bon allez : des semi-nomades, comme ça tout le monde est content.

Philippe Fabry a écrit:
nilamitp a écrit:
Je pense même en connaître personnellement.
Very Happy
Des noms !
Ah pardon.
Non, ce ne sont pas des gens connus, mais des gens que je considère comme faisant partie de cette certaine classe.
Revenir en haut Aller en bas
Philippe Fabry
Administrateur


Masculin Messages : 13954
Inscription : 31/01/2009

MessageSujet: Re: René Galinier : une obligation légale de tendre l'autre joue ?   Mar 17 Aoû 2010, 23:33

nilamitp a écrit:

Philippe Fabry a écrit:
La question étant : pourquoi faut-il subventionner (au moins indirectement) ce "style de vie" pratiquement inutile à la collectivité ?

Si Mao se trouvait face à toi, il te dirait sûrement qu'il pense que ton travail d'intellectuel et ton église sont parfaitement inutiles à la société,
et qu'il a d'autres projets pour toi.
Tu aurais beau lui expliquer à quel point, ton travail et ton église sont utiles et essentiels, non seulement dans ta vie, à la société, et à l'humanité toute entière,
je suis sûr qu'il ne changerait pas d'avis.

Bref, tout ça pour dire que l'on a pas à dire si leur mode de vie est utile ou non,
même si la société a le droit de leur demander de bosser comme tout le monde.

Tu réponds toi-même à ta propre objection : le problème de leur style de vie, c'est précisément qu'il incline plus qu'un autre à ne pas bosser, et à vivre de deux façons sur le dos de la collectivité : légalement par les aides et illégalement par la délinquance.
D'où la question : est-ce que ça vaut bien le coup ?

_________________
"Les désastres nous enseignent l'humilité" Saint Anselme de Canterbury
« N’attendre de l’État que deux choses : liberté, sécurité. Et bien voir que l’on ne saurait, au risque de les perdre toutes deux, en demander une troisième. » Frédéric Bastiat
Pensez à visiter mon blog : http://www.historionomie.com
Revenir en haut Aller en bas
http://mafuturologie.free.fr
Philippe Fabry
Administrateur


Masculin Messages : 13954
Inscription : 31/01/2009

MessageSujet: Re: René Galinier : une obligation légale de tendre l'autre joue ?   Jeu 19 Aoû 2010, 15:43

René Galinier reste en prison.

_________________
"Les désastres nous enseignent l'humilité" Saint Anselme de Canterbury
« N’attendre de l’État que deux choses : liberté, sécurité. Et bien voir que l’on ne saurait, au risque de les perdre toutes deux, en demander une troisième. » Frédéric Bastiat
Pensez à visiter mon blog : http://www.historionomie.com
Revenir en haut Aller en bas
http://mafuturologie.free.fr
Invité
Invité



MessageSujet: Re: René Galinier : une obligation légale de tendre l'autre joue ?   Jeu 19 Aoû 2010, 15:56

Bruno GOLLNISCH n'aura pas été écouté pukel
Revenir en haut Aller en bas
caesor



Masculin Messages : 977
Inscription : 29/08/2009

MessageSujet: Re: René Galinier : une obligation légale de tendre l'autre joue ?   Jeu 19 Aoû 2010, 17:26

Philippe Fabry a écrit:
René Galinier reste en prison.
ce qui n'est pas tres malin et même criminel : la prochaine fois, au lieu de blesser le voleur, on le tuera.Son corps sera caché discretement dans la garrigue de l'aude et la police ou la gendarmerie ne sera pas prévenue - (pourquoi faire ?, aller en prison ???). Ni vu ni puni, mais un mort de plus.
Revenir en haut Aller en bas
Arc-en-Ciel



Féminin Messages : 3932
Inscription : 27/04/2009

MessageSujet: Re: René Galinier : une obligation légale de tendre l'autre joue ?   Jeu 19 Aoû 2010, 18:03

Imaginez les conséquences et réactions de la part des familles et amis de ces brigands, si la justice avait relâché ce pauvre René Galinier, pauvre victime. spiderman
C'est une honte pour ce petit père, victime d'une société qui marche à l'envers.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: René Galinier : une obligation légale de tendre l'autre joue ?   Lun 23 Aoû 2010, 13:22

L'Église pense que la France va trop loin sur la question des Roms.

http://www.lepoint.fr/societe/le-pape-exhorte-des-pelerins-francais-a-accueillir-les-hommes-de-toutes-les-origines-22-08-2010-1227483_23.php

http://www.lepoint.fr/politique/critiques-de-l-eglise-hortefeux-pret-a-discuter-le-maire-rappelle-la-loi-de-separation-23-08-2010-1227700_20.php

http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2010/08/22/01016-20100822ARTFIG00078-roms-deux-hommes-d-eglise-denoncent-les-expulsions.php

http://www.france-info.com/france-societe-2010-08-23-l-eglise-s-invite-dans-le-debat-sur-l-expulsion-des-roms-478713-9-12.html

http://www.google.com/hostednews/afp/article/ALeqM5i_L9IUI_ue9lm1odR_tEdMW0sAQQ
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: René Galinier : une obligation légale de tendre l'autre joue ?   Mar 24 Aoû 2010, 17:56

Ce matin sur France info, Christian Estrosi a dit qu'il était catholique pratiquant mais n'a pas voulu reconnaître la signification des quelques mots du pape.

Ben c'est faux, benoît xvi nous a dit de calmer un peu le jeu.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: René Galinier : une obligation légale de tendre l'autre joue ?   Mar 24 Aoû 2010, 18:03

Estrosi est Catholique pratiquant je l'ai vu à plusieurs reprises inaugurer des projets "en direction" des églises catholiques de Nice,c'est une personne qui a un bon fond après question politique c'est autre chose je juge pas. Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Philippe Fabry
Administrateur


Masculin Messages : 13954
Inscription : 31/01/2009

MessageSujet: Re: René Galinier : une obligation légale de tendre l'autre joue ?   Mer 25 Aoû 2010, 18:38

nilamitp a écrit:
Ce matin sur France info, Christian Estrosi a dit qu'il était catholique pratiquant mais n'a pas voulu reconnaître la signification des quelques mots du pape.

Ben c'est faux, benoît xvi nous a dit de calmer un peu le jeu.

Benoît XVI, d'après ce que j'ai entendu, a dit qu'il fallait respecter la dignité des personnes.

Virer les immigrés illégaux est-il irrespectueux de la dignité de la personne ?

En ce qui me concerne, je pense que non.

Donc le Pape a eu raison de dire ce qu'il a dit, mais tant qu'on ne fait que reconduire des gens chez eux, en leur payantl transport, on ne contrevient pas à sa recommandation.

_________________
"Les désastres nous enseignent l'humilité" Saint Anselme de Canterbury
« N’attendre de l’État que deux choses : liberté, sécurité. Et bien voir que l’on ne saurait, au risque de les perdre toutes deux, en demander une troisième. » Frédéric Bastiat
Pensez à visiter mon blog : http://www.historionomie.com
Revenir en haut Aller en bas
http://mafuturologie.free.fr
 
René Galinier : une obligation légale de tendre l'autre joue ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» René Galinier : une obligation légale de tendre l'autre joue ?
» [SD]Tendre l'autre joue ?
» Il peut etre mauvais de tendre l'autre joue
» "Tendre l'autre joue"
» Tendre l'autre joue

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE :: Philosophie réaliste, Discussions diverses-
Sauter vers: