DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE

Théologie Spirituelle Catholique
Pour déposer une intention de prière:Agapé
ATTENTION : Les publicités ci-dessous sont indépendantes de notre volonté !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 CPE

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5
AuteurMessage
Laurent
Invité



MessageSujet: Re: CPE   Mer 05 Avr 2006, 01:53

Citation :
Analyse : CPE : Du faux problème au catalyseur et à une Guerre Civile ?

Caroline Porteu le 2/4/2006 10:32:43 Articles du même auteur

Lors des Présidentielles de 2002 , un de mes amis me disait : « tu verras , nous aurons trois crises : la crise de l’immigration , la crise de la jeunesse ou des générations , la crise de la société civile contre les fonctionnaires »...
Nous sommes sans doute avec l’amplitude des manifestations contre le CPE à cette croisée des chemins que cet ami me décrivait et quelque part , les trois crises sont intimement liées .

Le CPE est une loi supplémentaire qui masque un vrai problème celui de l’emploi français .
Les chiffres de l’OCDE viennent de tomber , ils sont implacables . La France est le seul pays qui continue d’augmenter ce que l’on appelle « l’impôt » sur les salaires .




2000 2002 2005

France 40.7% 40.9% 41.7%
Allemagne 37.3% 36.7% 35.7%
USA 15.9% 14.3% 11.9%
U E 33.1% 31.7% 31.6%
OCDE 28.4% 28.2% 27.7%

(Les calculs sont établis sur les masses suivantes : Impôts sur le revenu + cotisations sociales patronales employeur , diminués des prestations sociales en espèces, source OCDE).

Ce n’est pas le CPE qui va résoudre le problème de l’emploi des jeunes , et encore moins celui des Français . Le CPE ne fera que rajouter une couche supplémentaire à un code du travail devenu inapplicable vu sa complexité . Il ne résoudra pas non plus le problème de la pertinence des formations aux besoins des entreprises , car cette adéquation est avant tout du ressort d’une concertation entre éducation nationale et entreprises , ou organismes de formation permanente et entreprises .

Il résoudra encore moins celui du chômage des jeunes issus de l’immigration , dont le taux est d’environ 56% , car dans leur cas , c’est d’intégration qu’il faut parler .. Mais pour parler d’intégration , il faut oser parler de l’immigration avec des chiffres et des solutions. Il faut oser regarder les réalités telles qu’elles sont .

La crise actuelle exprime une peur gigantesque et Le CPE lui sert de détonateur .


CRISE DES GENERATIONS

Hier Le Daily telegraph commentait ainsi ce qui se passait en France : " nostalgie militante des voitures brûlées de Mai 68 , les étudiants veulent faire revenir la France à l'heure de leurs parents et de leurs grands-parents "

L’analyse est sans doute la bonne . Mais ce n’est pas une répétition nostalgique de 68 qui est exprimée dans la rue , c’est une nostalgie de ce que la génération 68 aura eu et qu’elle aura été incapable de transmettre à ses enfants .
Pour la première fois depuis la seconde guerre mondiale , nous savons que nos enfants auront la vie moins facile que ce qu’ont eu la génération d’après guerre et la génération des soixante- huitard.

Il n’auront pas de retraites car la société sera incapable de résoudre ce problème là , et la jeunesse actuelle sait inconsciemment qu’elle sera sans doute obligée d’aider ses parents dont les montants des pensions vont diminuer inexorablement dans les années qui viennent .

Ils auront une sécurité sociale amoindrie car les déficits se creusent et nous ne pouvons plus les combler . Personne n’a d’ailleurs jamais accepté de faire les calculs des coûts sociaux de l’immigration .

Dans son bloc notes du Figaro du 18 novembre 2005 Ivan Rioufol rappelait : « S'appuyant notamment sur les travaux des professeurs d'économie Jacques Bichot et Gérard Lafay, Yves-Marie Laulan, président de l'Institut de géopolitique des populations, estime le coût de l'immigration et de son intégration (éducation, formation professionnelle, logement, santé, lutte contre la délinquance, maintien de la sécurité, etc.) à 36 milliards d'euros par an. Soit 80% du déficit public, 13,5% des dépenses publiques, 3,5 fois le «trou» de la Sécu, 2 fois de budget de la recherche et de l'enseignement supérieur, 87% du budget de la défense... »

Le terrain est ouvert à la peur , à l’angoisse , à la crainte de l’avenir , à la nostalgie du passé .

La jeunesse française a peur . Elle n’aura pas les mêmes acquis que ses aînés , elle le sait , elle n’y peut rien .. elle crie sa rage . Les aînés le savent aussi , mais comme ils ne peuvent pas reconnaître qu’ils ont emprunté les carnets de chèque de leurs enfants pour faire des chèques à découvert et maintenir ainsi leurs avantages acquis , les aînés crient avec leurs enfants .

Les syndicats le savent encore plus , eux qui ont passé leur temps à empêcher les réformes indispensables qui auraient permis d’éviter ces chèques à découvert sur la tête de nos enfants. Mais comme ils ne l’avoueront jamais , ils incitent les jeunes à crier leur rage et leur angoisse encore plus fort pour masquer les vérités qui fâchent , pour masquer leur propre responsabilité, vis à vis de ces jeunes qu’ils ont sacrifiés sur l’autel de leurs avantages acquis.
Eux qui ont fait que nos « impôts sur salaires » continuent de croître inexorablement au lieu de diminuer et qui savent que les jeunes n’ont pas de travail à cause de ces impôts déments Eux crient encore plus fort que les jeunes et que leurs parents …

Mais au delà de ces hurlements , de ces martèlements de pavés, de ces blocages de facultés et de lycées , c’est l’angoisse et la peur de l’avenir qui est devenue le maître mot .

Personne n’ose s’avouer la vérité . Les politiques en premier qui n’ont jamais voulu faire l’effort nécessaire pour réprimer l’inflation des dépenses publiques et sociales , qui n’ont jamais respecté le pacte de stabilité de l’Euro , qui n’ont jamais suivi les recommandations de la Cour de Comptes .. Eux cherchent tout d’abord à masquer leur responsabilité pour de pures raisons démagogiques et électorales.

Les parents qui n’osent pas dire à leurs enfants « nous vous avons sacrifiés » . Eux aussi cherchent à masquer leur responsabilité , mais comme ils aiment leurs enfants bien que les ayant sacrifiés , ils les accompagnent dans leurs cris d’angoisse et de colère .
Ils manifestent eux aussi leurs craintes , leur désarroi , leur culpabilité devant ces enfants qu’ils n’ont pas su protéger .

Enfin la dernière , intimement liée par de nombreux facteurs aux deux premières :


LA CRISE DE L’IMMIGRATION et DE L’INTEGRATION


Les émeutes de Novembre ont révélé un malaise profond des cités , un abandon total de l’autorité , une démission des parents , une incompréhension ou plus exactement une volonté de masquer le problème causé par une immigration totalement incontrôlée , qui a donné naissance à une jeunesse incontrôlable quasiment analphabète . Certains d’entre eux se réfugient dans la religion et dans l’intégrisme islamique comme d’autres dans la drogue ainsi que le fait remarquer la sociologue Dounia Bouzar dans son dernier livre Quelle éducation face au radicalisme religieux (Dunod) .

La crainte exacerbée concernant les manifestations anti-CPE , est bien que celles-ci ne débouchent sur un nouveau Novembre 2005 .
L’immigration est un sujet tabou en France . Il l’est resté car la droite craint que la vérité sur les chiffres , que ce soit celui des naissances françaises ou des coûts qui lui sont liés , ne précipite les français dans les bras du Front National .
Alors plutôt qu’oser aborder les problèmes de front , avec de vrais chiffres , de vrais coûts , de vraies mesures destinées à endiguer les dérives , on les cache , on masque la vérité , on travestit les chiffres .
Mais cela ne résout pas le problème de l’immigration et encore moins le problème de l’intégration des enfants de cette immigration .
Comme les politiques refusaient la réalité des chiffres , qu’ils refusaient de les rendre publics , ils n’ont jamais pu mettre en face les moyens nécessaires à contrôler cette immigration , à former les enfants qui en sont issus et qui souffrent déjà au départ de graves déficits sociaux culturels , du fait de parents déplacés , de mères analphabètes , d’us et coutumes totalement différents . Pour pouvoir résoudre un problème , il faut d’abord et avant tout accepter d’en faire le constat , dans la crudité des chiffres tels qu’ils sont et non tels que l’on aimerait qu’ils soient .

Aujourd’hui , nous en sommes toujours au même point .

Nous avons refusé d’aborder toutes les mesures qui auraient pu faciliter la gestion de cette crise comme la suspension des allocations familiales , l’interdiction réelle et les sanctions contre la polygamie . Nous avons refusé de voir que cette immigration était essentiellement allocataire et assistée et nos politiques pensent une fois de plus que le meilleur moyen de cacher cette réalité déplaisante est de refuser de parler des allocations et surtout de ne pas les supprimer , ce qui pourrait jeter encore plus de gens dans la rue ..

Et comme ces jeunes issus de l’immigration sont encore plus en colère que ceux qui manifestent dans les rues , ils essaient de profiter des circonstances . Les cibles sont faciles , les rassemblements propices aux rackets et aux vols divers... donc ils cassent , volent , pillent et tapent sur ceux qui les empêchent d’agir ,contribuant ainsi à accroître encore plus le sentiment d’angoisse précédemment décrit car les étudiants ont eu la sensation que ces jeunes casseurs allaient provoquer des « interdictions » d’un droit pour eux élémentaire qui est celui de la manifestation .


Alors oui , nous sommes sans doute à une véritable croisée des chemins , deux sur trois de ces crises s’expriment en même temps , sans pour autant savoir identifier leurs causes et leurs malaises respectifs ..

Mais ces crises sont en train de se rencontrer et pourraient bien entraîner une explosion totale que l’on appelle en général : « guerre civile » .

http://www.resiliencetv.fr/modules/news/article.php?storyid=534
Revenir en haut Aller en bas
Yann



Messages : 152
Inscription : 29/12/2005

MessageSujet: Re: CPE   Lun 10 Avr 2006, 13:51

Le CPE est officiellement mort !!!


Mr. Green Mr. Green
Revenir en haut Aller en bas
Clotilde
Invité



MessageSujet: Re: CPE   Lun 10 Avr 2006, 15:39

Yann a écrit:
Le CPE est officiellement mort !!!


pff....oui, même la chaîne musicale de radio-canada l'a annoncé.... Rolling Eyes
Revenir en haut Aller en bas
Laurent
Invité



MessageSujet: Re: CPE   Lun 10 Avr 2006, 17:29

Eh oui, en république bananière française, c'est la rue qui fait la loi...
Revenir en haut Aller en bas
Yann



Messages : 152
Inscription : 29/12/2005

MessageSujet: Re: CPE   Lun 10 Avr 2006, 21:48

Voila, je tenais à souhaiter bonne chance à tous les jeunes pour leur recherche d'emploi ... et aussi beaucoup de courage.


:? :? Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Loup Ecossais



Masculin Messages : 9609
Inscription : 13/09/2005

MessageSujet: Re: CPE   Lun 10 Avr 2006, 22:50

On a gagné! On a gagné...... A part les 3 mois, qu'on a perdus! qu'on a perdus!

C'est vrai que le CPE commençais sérieusement à sentir le "Vil-Pain" grillé. :DD
Revenir en haut Aller en bas
manuel



Messages : 1005
Inscription : 20/05/2005

MessageSujet: Re: CPE   Mar 11 Avr 2006, 02:38

Chers amis,


Permettez-moi :

1- De me réjouir du retrait du CPE. La solution est ailleurs. Very Happy


2- De me citer :


Citation :
[Au 24 Mars 2006] :""Une idée à l'esprit lorsque j'ai suivi ces informations dans les journaux :


malgré une fin de non-recevoir de Chirac, je suis assez persuadé que le CPE va être retiré.

Je ne sais pas... Une espèce de déjà vu...""

Chose faite! Même si les choses ne se sont pas faites comme si on ne voulait pas retirer le CPE (promulgation mais article de loi avorté dés sa promulgation etc...) c'est bien ce qu'on a fait pourtant ! lol!



Cordialement,



Manuel
Revenir en haut Aller en bas
Clotilde
Invité



MessageSujet: Re: CPE   Mar 11 Avr 2006, 02:53

manuel a écrit:
La solution est ailleurs. Very Happy

le tout est de la trouver... Mr. Green
Revenir en haut Aller en bas
spidle33



Masculin Messages : 4540
Inscription : 24/03/2006

MessageSujet: Re: CPE   Mar 11 Avr 2006, 10:11

Le CPE en soi on s'en fout...

maintenant c'est la rue qui décide, Merci au courage de Jacques !

Où va-t_on, mais où va-t-on??? Sad
Revenir en haut Aller en bas
http://le-rdv-des-saints.over-blog.com/
Loup Ecossais



Masculin Messages : 9609
Inscription : 13/09/2005

MessageSujet: Re: CPE   Mar 11 Avr 2006, 11:49

manuel a écrit:

La solution est ailleurs.

Cher Manu,

Et où est la solution selon vous? Pondez-moi un Evangile clair et précis svp. Car en fait, c'est la "vérité" qui est ailleurs que dans les Universités, Lycées, Collèges et surtout la rue.
Bien entendu, avec des profs universitaires comme l'ex grand moufti du G.O. Alain Bauer pour ne pas le nommer, il va de soi que le refus systématique de toute réforme sera savamment entretenu. A sa décharge, je dirais que ça commence déjà au Collège. On ne peut pas non plus lui faire porter tous les péchés des échecs de l'enseignement supérieur. Il n'est pas le Christ, et de toute façon il n'y croit pas.

Personnellement, je préconise la favorisation de l'apprentissage. Il y a des dizaines de milliers d'emplois qui ne sont pas pourvus.
Evidemment, prendre une pelle et un pic pour aller au charbon, relève de l'anachronisme, voire de la préhistoire, pour la jeunesse d'aujourd'hui.

Avoir une grosse tête et une valise pleine de diplômes c'est très bien. Mais s'il n'y a pas de place pour poser la valise, les diplômes ne servent pas à grand chose, sinon à flatter son égo.

Il est vrai que nous avons besoin d'intellectuels, mais nous avons surtout besoin de bras et un cerveau appartenant au même corps pour les faire fonctionner. Etre manuel n'est pas déshonorant, contrairement à la pensée "soixantehuitattardée". On peut être intello et manuel. Il n'y a aucune contre-indication et pas davantage d'antagonisme. Dominique et Krystyna sont des intellectuelles. Pourtant ça ne les empêche pas de faire des travaux manuels, ne serait-ce que torcher les fesses de leurs enfants, comme votre maman l'a certainement fait avec vous. Faisons l'impasse sur notre docte Théologien, dont la paresse et le goût prononcé pour l'esclavagisme de sa pauvre épouse Marie-Pierre, est désormais légendaire. :DD (Pas taper Arnaud hein? C'est pour rire).

J'ai regardé avec beaucoup d'intérêt, comme à mon habitude, l'émission d'Yves Calvi "Mots croisés". M. Calvi mène cette émission de main de maître et je l'en félicite.
En revanche, ceux que je ne félicite pas, ce sont deux invités; Malek Boutik (qui est venu vendre les produits PS de sa "Boutik") Mr. Green mais qui ne dit pas que des absurdités, et le jeune, le sémillant, le magnifique, l'incomparable, l'incontournable et arrogant monsieur "Je sais tout, vous n'êtes que des fossiles", en la personne de Bruno Julliard, lui aussi une courroie de transmission du PS. Pour un étudiant en Droit public à l'université "Lumière" Lyon II, je lui conseille très vivement de demander au Seigneur de donner davantage d'intensité à son ampoule car il n'éclaire pas grand monde si ce n'est lui-même. Il me donne l'impression de s'instruire lui-même en s'écoutant parler. Bon! c'est notre nouveau Dany le rouge, sans les perversions sexuelles que ce dernier prônait lorsqu'il foutait le bordel avec son pot au nom prédestiné, Jacques Sauvageot, aujourd'hui prof d'histoire, version mai 68.

Lorsque l'on a face à soi, des pointures comme M. Alain Finkelkraut, professeur de philosophie à Polytechnique, un sociologue du CNRS, non moins intéressant comme Jean-Pierre Le Goff, on prend la peine de les écouter au lieu de les considérer comme des ignorants. Tant que des esprits aussi brillants seront pris pour des rigolos, il ne fait aucun doute que la nouvelle génération ira droit dans le mur.

Il faut remettre les gens au travail. On ne travaille plus dans ce Pays. La société ne peut pas fonctionner qu'avec des intellectuels, et des journées de loisirs. Il faut de l'argent pour les loisirs. Donc il faut travailler. "Arbeit marcht frei". L'assistanat ne peut durer ad vitam aeternam. La France vit à crédit depuis des décennies. Et la facture s'élève aujourd'hui à 6000 milliards d'Euros. Nous sommes en céssation de paiement.

Méditez l'impartial message d'un qui balance entre deux âges. (G. Brassens).


Dernière édition par le Mar 11 Avr 2006, 13:31, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Olivier JC



Messages : 2123
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: CPE   Mar 11 Avr 2006, 12:06

Citation :
Il me donne l'impression de s'instruire lui-même en s'écoutant parler.

Excellent !
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80872
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: CPE   Mar 11 Avr 2006, 12:22

Mon bilan:

Le CPE est mort et peu importe. C'est surtout la leçon sur la jeunesse française qui est importante:

1° L'Etat providence rend la jeunesse fragile et craintive, comme le fait l'excès de cocooning maternel. Villepin a voulu rétablir l'autorité du père. Mais maman Chirac est là.

2° La jeunesse française est plus que partout dans le monde sensible aux rêves d'un monde d'amour, sans lutte (l'altermondialisme). D'où sa méfiance unique vis-à-vis de l'économie de marché, même régulée. C'est à la fois mignon et effrayant: le réel n'est pas plein d'amour et sans lutte.

3° Pour réformer ce pays, ce sera dur... Révolution par la souffrance ou enthousiasme venant d'un chef charismatique?

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
manuel



Messages : 1005
Inscription : 20/05/2005

MessageSujet: Re: CPE   Mar 11 Avr 2006, 13:49

Cher Ecossais,



Je ne prétends pas avoir de soulution définitive. Je me suis déjà exprimé et donné mon avis qui vaut ce qu'il vaut.

Peu importe le CPE, pour moi n'est pas une véritable réforme structurelle et de fond et qui mériterait un véritable dialogue social. Chérèque l'a bien dénoncé et à son tour Finkelkraut dans l'émission Mots croisés que j'ai eu aussi le loisir de regarder.


Pour ce qui est de Bruno Julliard, je partage votre avis. Cependant il n'avait pas tout à fait tort sur certains points... Par contre Le Goff m'est apparu non seulement excessif mais g...enfin laissons tomber.


Enfin j'apprécie bien Shocked certains de vos propos qui caricaturent à souhait la situation. Généralisons, généralisons et devenons hommes politiques mes amis, nous sauverons la France !! dwarf



Cordialement,



Manuel
Revenir en haut Aller en bas
Loup Ecossais



Masculin Messages : 9609
Inscription : 13/09/2005

MessageSujet: Re: CPE   Mar 11 Avr 2006, 14:03

Olivier JC a écrit:
Citation :
Il me donne l'impression de s'instruire lui-même en s'écoutant parler.

Excellent !

Merci cher Olivier. J'apprécie d'autant plus, puisque vous êtes vous-même étudiant en droit. Et vos interventions sont indéniablement l'expression manifeste d'une grande intelligence. En tout cas à tout point de vue supérieure à celle du président de l'UNEF.
Revenir en haut Aller en bas
Olivier JC



Messages : 2123
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: CPE   Mar 11 Avr 2006, 14:09

A mon tour, donc, de vous remercier, cher Ecossais...
Revenir en haut Aller en bas
Franck P14



Messages : 24
Inscription : 15/03/2006

MessageSujet: Re: CPE   Mar 11 Avr 2006, 16:24

Citation :
Il faut remettre les gens au travail. On ne travaille plus dans ce Pays.

Remettre la France au travail est une bonne chose, cher Hugues, mais si on pouvait déjà permettre à ceux qui le veulent de le faire dans des conditions acceptables.
Voilà 4 jours qu'on me balade des impôts à l'URSSAF en passant par l'ANPE puis la CCIP pour enfin atterrir à la DDTEFP qui n'ouvre ses portes qu'entre 9h30 et 11h30. Et pour le savoir, il a fallu que je me déplace et qu'on me dise : "Les réunions d'information sont à 10h30, revenez demain." Il était 10h38...
Redresser la France nécessite qu'on lutte avant tout contre ses nombreuses impérities bureaucratiques où toute une bande de ouistitis s'agite pour justifier le pédigree de son incompétence et de son inutilité.

Mais je viens de tomber sur la PUB de l'UMP avec en voix off... Celle de Sarko ! cheers
Il est vraiment très doué Naboléon, car je finis par y croire à son programme. Quant à la gauche, elle a intérêt à se bouger le croupion plutôt que de se féliciter du retrait du CPE. Je sens qu'ils vont encore nous pondre un programme digne de ces généraux français qui croyaient encore en 38 à l'intérêt de la ligne Maginot plutôt qu'à la mobilité de l'artillerie. On utilise encore des canassons quand en face ils utilisent des chars.
Revenir en haut Aller en bas
http://fr.denis.neuf.fr
Loup Ecossais



Masculin Messages : 9609
Inscription : 13/09/2005

MessageSujet: Re: CPE   Mar 11 Avr 2006, 16:56

Franck P14 a écrit:
Citation :
Il faut remettre les gens au travail. On ne travaille plus dans ce Pays.

Remettre la France au travail est une bonne chose, cher Hugues, mais si on pouvait déjà permettre à ceux qui le veulent de le faire dans des conditions acceptables.
Voilà 4 jours qu'on me balade des impôts à l'URSSAF en passant par l'ANPE puis la CCIP pour enfin atterrir à la DDTEFP qui n'ouvre ses portes qu'entre 9h30 et 11h30. Et pour le savoir, il a fallu que je me déplace et qu'on me dise : "Les réunions d'information sont à 10h30, revenez demain." Il était 10h38...
Redresser la France nécessite qu'on lutte avant tout contre ses nombreuses impérities bureaucratiques où toute une bande de ouistitis s'agite pour justifier le pédigree de son incompétence et de son inutilité.

Mais je viens de tomber sur la PUB de l'UMP avec en voix off... Celle de Sarko ! cheers
Il est vraiment très doué Naboléon, car je finis par y croire à son programme. Quant à la gauche, elle a intérêt à se bouger le croupion plutôt que de se féliciter du retrait du CPE. Je sens qu'ils vont encore nous pondre un programme digne de ces généraux français qui croyaient encore en 38 à l'intérêt de la ligne Maginot plutôt qu'à la mobilité de l'artillerie. On utilise encore des canassons quand en face ils utilisent des chars.

Bravo Franck. Bien vu. Vraiment. Notre bureaucratie n'a rien à envier a l'ex CCCP. On les bat largement.

C'est pour cette raison que les gens créent des boîtes dans des pays comme le Luxembourg, Allemagne ou GB. En une journée le problème est réglé. Et on ne te demande pas de payer l'URSSAF avant d'avoir gagné le moindre centime. C'est bien un problème franco-français ça.
D'ailleurs, l'URSSAF n'a aucune légalité. Un organisme privé qui collecte des fonds pour un service public. Il n'y a qu'en France où l'on est capable d'inventer les pires abérrations. Je te le redis Franck. Depuis que le général a rejoint le créateur, nous sommes en voyoucratie. Dieu a sûrement pris le général comme conseillé car, tout le monde sait que DIEU est gaulliste. Qu'en penses-tu?

Quant à la ligne Maginot, j'en connais un rayon. J'y était guide durant 12 ans. Mais que veux-tu? La raison d'Etat a toujours primé sur les valeurs humaines et chrétiennes. Enfin, depuis la République.
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80872
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: CPE   Mar 11 Avr 2006, 23:55

Citation :
Dieu a sûrement pris le général comme conseillé car, tout le monde sait que DIEU est gaulliste. Qu'en penses-tu?

Quant à la ligne Maginot, j'en connais un rayon. J'y était guide durant 12 ans. Mais que veux-tu? La raison d'Etat a toujours primé sur les valeurs humaines et chrétiennes. Enfin, depuis la République.

Ah ! Le général !!! :cool-blue:

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Loup Ecossais



Masculin Messages : 9609
Inscription : 13/09/2005

MessageSujet: Re: CPE   Mer 12 Avr 2006, 00:00

Arnaud Dumouch a écrit:
Citation :
Dieu a sûrement pris le général comme conseillé car, tout le monde sait que DIEU est gaulliste. Qu'en penses-tu?

Quant à la ligne Maginot, j'en connais un rayon. J'y était guide durant 12 ans. Mais que veux-tu? La raison d'Etat a toujours primé sur les valeurs humaines et chrétiennes. Enfin, depuis la République.

Ah ! Le général !!! :cool-blue:

De Gaulle Arnaud, De Gaulle. Pas le supérieur des Jésuites. :DD
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80872
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: CPE   Mer 12 Avr 2006, 10:31

Very Happy

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Invité
Invité



MessageSujet: Re: CPE   Dim 12 Fév 2012, 16:39

Le recul sur le CPE affaiblit les institutions


Le président de la République vient de décider d'annuler la loi sur le CPE (contrat première embauche), pourtant régulièrement votée il y a quelques jours par l'Assemblée nationale et le Sénat! Comme on le sait, cette décision est destinée à mettre fin à la « crise sociale » provoquée par l'opposition d'une partie de la population à ce texte. Elle n'en est pas moins ahurissante et elle constitue, comme nous allons le voir, un symbole inquiétant de la dégradation des institutions françaises, un précédent fâcheux pour toute réforme à venir et une faute politique majeure.

La tyrannie de la majorité

À droite comme à gauche, on prétend vénérer la démocratie, ce système d'organisation politique où les décisions sont prises à la majorité des voix. Certes, cette règle n'est pas suffisante pour garantir les libertés individuelles, puisque l'on pourra toujours trouver une majorité pour brimer des minorités. Et c'est pourquoi les démocraties peuvent facilement devenir tyranniques. Il n'en reste pas moins que la loi de la majorité est préférable à la loi de la minorité. On n'hésite donc pas, heureusement, à dénoncer les situations où une minorité opprime la majorité, comme cela est le cas des dictatures (sauf, bien souvent, lorsqu'il s'agit d'une dictature de gauche…).

Mais c'est exactement la même situation que nous venons de vivre en France: un million de manifestants imposent leur volonté à la population française et réussissent à faire retirer une loi qui venait d'être votée par le Parlement selon les formes légales. Comment les hommes et les femmes de gauche, qui ont toujours le mot de démocratie à la bouche, peuvent-ils accepter une telle décision? Et peuvent-ils encore se dire démocrates alors qu'ils ont soutenu ce mouvement antidémocratique? On le constate hélas une fois de plus, pour la gauche, la démocratie est le meilleur des régimes lorsqu'elle leur permet d'être au pouvoir. Mais elle n'a plus de sens lorsqu'elle profite à ses adversaires politiques et il faut alors lui substituer le recours à la force.

Quant à la droite, on doit déplorer, une fois de plus, son incapacité à résister à la rue, à empêcher cette scandaleuse atteinte aux droits qu'a été le blocage des écoles et des universités, et à faire respecter le fondement même de notre système politique, c'est-à-dire le vote d'une loi par un Parlement dont les membres ont été démocratiquement élus. Faut-il rappeler que c'est en tenant tête sans faiblir à des syndicats au début de leurs mandats respectifs que Ronald Reagan et Margaret Thatcher ont rendu possible la mise en oeuvre de leurs programmes, ouvrant ainsi la voie à une prospérité sans égal, dont les Français peuvent être jaloux à juste titre?

Notons-le d'ailleurs au passage, il est paradoxal qu'on refuse le droit de vote aux jeunes Français âgés de moins de 18 ans parce qu'on estime qu'ils n'ont pas une maturité politique suffisante, mais qu'on cède devant des manifestations où ils ont tenu une place non négligeable. Ce faisant, ils ont d'ailleurs montré leur ignorance totale du véritable fonctionnement d'une entreprise et du système économique en général, ce qui n'est malheureusement pas surprenant, compte tenu du matraquage idéologique auquel ils sont quotidiennement soumis dans leurs écoles: pour eux, un patron d'entreprise est un exploiteur qui n'aurait qu'un objectif, les licencier. Comment ne comprennent-ils pas qu'il faut du temps pour qu'un jeune, nouveau venu dans une entreprise, soit réellement productif et qu'aucun patron digne de ce nom ne souhaiterait licencier un salarié, une fois cette période franchie, tout au moins si celui-ci lui donne satisfaction? Mais pour la jeune génération, nourrie au sein de l'étatisme, le salaire est un dû et l'emploi, un emploi à vie…

Certes, compte tenu de ce terrifiant biais idéologique – autre fruit de l'interventionnisme étatique, à savoir du monopole de l'État dans ce qu'on ose encore appeler l'éducation –, il aurait été habile de la part du gouvernement de ne pas introduire plus de flexibilité dans le contrat de travail pour la seule catégorie des jeunes, qui y ont vu une discrimination. Le CPE allait dans la bonne direction en supprimant certaines rigidités de la législation du contrat de travail, mais il aurait été certainement préférable de rendre possible cette plus grande flexibilité pour tous les salariés et pas seulement pour certains d'entre eux.

Un pas en avant, deux pas en arrière

Malheureusement, comme pour les retraites, comme pour la santé, un gouvernement de droite préfère procéder par de tout petits pas – éventuellement suivis par un recul précipité – au lieu de mettre en oeuvre une véritable réforme d'ensemble et de s'y tenir fermement. Quitte à se heurter à l'opposition des syndicats et aux manifestations de rue, il vaudrait mieux que l'enjeu en vaille vraiment la peine. Or, pour arriver à réduire véritablement le chômage en France, il faudra bien introduire plus de flexibilité dans le contrat de travail, si ce n'est même revenir à la liberté contractuelle. Ceci a été fait dans bien d'autres pays avec succès.

L'exemple le plus spectaculaire est sans doute celui de la Nouvelle-Zélande. En 1991, une réforme du droit du travail a été réalisée en six semaines par le nouveau gouvernement conservateur et plus particulièrement par son ministre des Finances, Mme Ruth Richardson. Cette réforme a consisté essentiellement à supprimer le caractère collectif et obligatoire des relations de travail pour y substituer la liberté contractuelle. Les conventions collectives sont devenues purement supplétives et le contrat de travail est devenu essentiellement une question négociée de manière individuelle entre un salarié et son employeur.

Les salariés ont toutes les raisons d'être satisfaits du changement: non seulement peuvent-ils choisir librement leur contrat de travail, mais le chômage a pratiquement disparu du pays grâce à la plus grande flexibilité ainsi introduite sur le marché du travail (mais aussi grâce à une importante diminution des impôts décidée précédemment par le gouvernement travailliste). Ainsi, le taux de chômage qui était de 11% en 1991 est tombé à 4% en 2004! De quoi faire rêver les Français empêtrés dans leur fameux modèle social qui est surtout un modèle de destruction sociale.

C'est juste après les élections présidentielles de 1995 et 2002 qu'une réforme fondamentale du droit du travail aurait dû être introduite en France. Mais Jacques Chirac a préféré l'immobilisme, dans un monde qui changeait rapidement. Et il termine son mandat actuel par une grande défaite à propos d'une petite réforme! Cet échec est aussi une lourde faute politique: ayant cédé devant la gauche, il ridiculise la droite et il pousse ses électeurs – qui se sentent trahis – vers de mauvaises solutions (l'abstention, le vote pour l'extrême droite ou pour la gauche…). Et ce psychodrame à la française se termine comme on pouvait malheureusement le prévoir: en renonçant à la réforme et en la remplaçant par la seule chose que les gouvernements français aient jamais su faire: prélever de l'argent sur les contribuables français pour les redistribuer au nom d'un quelconque programme fumeux d'insertion… dans une société qu'ils ont contribué à démanteler.

http://www.catallaxia.org/wiki/Pascal_Salin:Le_recul_sur_le_CPE_affaiblit_les_institutions
Revenir en haut Aller en bas
 
CPE
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 5 sur 5Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE :: Archives :: Archives: Société, Politique-
Sauter vers: