DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE

Théologie Spirituelle Catholique
Pour déposer une intention de prière:Agapé
ATTENTION : Les publicités ci-dessous sont indépendantes de notre volonté !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 L'origine du mal ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant
AuteurMessage
petero



Messages : 8192
Inscription : 01/01/2007

MessageSujet: Re: L'origine du mal ?   Jeu 22 Juil 2010, 13:59

PaxetBonum a écrit:
A vous écouter il n'y a qu'à s'asseoir au coin de la rue et attendre que la sainteté nous tombe dessus…

Eh bien vous avez très mal écouté Laughing

Citation :
Vous avez en une phrase retiré tout mérite aux saints, ceux pour qui on parle de vertus héroïques… Mais ne devient saint que celui qui pose les actes d'amour et d'obéissance vis à vis de son Créateur.

Savez-vous au moins quels sont "ces vertus héroïques" que l'Eglise recherche dans la vie d'un chrétien dont la cause pour la béatification est introduite ? Apparemment non, car vous sauriez que "l'obéissance" ne fait pas partie de ces vertus héroïque sur lesquelles l'Eglise s'appuie pour la béatification ou la canonisation ; comme elle ne s'appuie pas non plus sur les actes d'amour qu'elle a posé vis vis de son créateur.

Ce quelle regarde c'est l'héroicité de la foi et de l'amour dont cette personne a fait preuve, notamment face à la souffrance qu'elle soit physique ou morale ; ou bien encore l'héroïcité de la douceur, de la patience, de l'humilité, de la constance dont parle St Paul à son compagnon Timothée : "Pour toi, tu m'as suivi dans mon enseignement, ma conduite, mes projets, ma foi, ma patience, ma charité, ma constance dans les persécutions et les souffrances qui me sont survenues à Antioche, à Iconium, à Lystres.... Oui, tous ceux qui veulent vivre dans le Christ avec piété seront persécutés. (2 timothée 3, 10-12)

Intérrogez donc les saints et vous verrez qu'ils ne se trouveront "aucun mérite" car ils savent que cette force ou héro¨cité dont ils auront fait preuve face à l'adversité elle leur a été donné par le Christ auquel ils se sont livrés et attachés ; par l'Esprit Saint vers lesquels ils se sont sans cesse tournée au moment où survenait ces adversités.

Cette héroïcité elle leur a été donnée par l'Esprit Saint sur lequel ils n'ont cessé de s'appuyer ; l'Esprit Saint qui les a sanctifié au fur et à mesure qu'ils s'ouvraient avec patience et amour à son oeuvre.

Citation :
Le vêtement c'est nous qui le tissons de nos œuvres avec la Grâce de Dieu.

Ce n'est pas ce que Jésus nous dit dans la Parabole de l'Enfant prodigue : "Il partit donc et s'en alla vers son père. "Tandis qu'il était encore loin, son père l'aperçut et fut pris de pitié; il courut se jeter à son cou et l'embrassa tendrement. Le fils alors lui dit : Père, j'ai péché contre le Ciel et envers toi, je ne mérite plus d'être appelé ton fils. Mais le père dit à ses serviteurs : Vite, apportez la plus belle robe et l'en revêtez, mettez-lui un anneau au doigt et des chaussures aux pieds. Amenez le veau gras, tuez-le, mangeons et festoyons, car mon fils que voilà était mort et il est revenu à la vie; il était perdu et il est retrouvé! (Luc 15, 20-24)

La plus belle robe dont ce fils qui avait péché contre le ciel et envers son Père est revêtu par les serviteurs, c'est la robe de la sainteté. On ne peut pas dire que ce fils ait posé des actes d'obéissance envers son père. Il ne ses pas présenté à son père, avec dans ses bras une robe tissée par ses oeuvres d'amour !!!

Cette robe il l'a reçu de son père tout simplement parce qu'il s'est tourné vers Lui, est revenu vers Lui, est revenu à la Vie, en se repentant de son péché. Le vêtement de noce c'est Jésus qui l'a tissé et c'est l'Esprit Saint qui nous fait entrer dedans. Tout ce que nous avons à faire c'est de faire ce qu'il faut nous nous ajuster à ce vêtement ; c'est de facilité le travail de l'Esprit Saint, car l'Esprit Saint ne peut pas nous sanctifier sans nous. Il a besoin de notre concours ; de notre foi, de notre patience, de notre tempérance, de notre force, de notre amour. Toutes ces vertus sont naturelles au départ, car tous nous sommes capable de faire preuve d'un minimum de force, d'amour, de patience, etc ... Elles deviennent surnaturelles et héroïques quand elles sont embellélies par la grâce ; transformée ou transfigurées par l'action de l'Esprit Saint.

Petero

Revenir en haut Aller en bas
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
petero



Masculin Messages : 8192
Inscription : 01/01/2007

MessageSujet: Re: L'origine du mal ?   Jeu 22 Juil 2010, 14:23

Paco a écrit:
Vous visez juste! C'est un point aveugle chez moi, comment donner concrétement ses souffrances à Dieu?

Cher Philippe,

Jésus ne demande pas à ce qu'on lui confie nos souffrances car il les a déjà prise sur la croix, avant même que nous les lui confions. Ce que Jésus nous demande, c'est notre confiance (notre foi) et "notre amour". Jésus, sur la croix, a-t-il confié toutes ces souffrance qu'ils portaient, à son Père ? Non. Il s'est abandonné : "que ta volonté soit faite" et par amour pour son Père, pour nous, il a porté jusqu'au bout ces souffrances. Il n'a pas cherché à savoir, il s'est appuyé sur la confiance et l'amour qu'il avait pour son Père ; il a fait confiance à son Père jusqu'au bout, même au moment où son Père semblait l'avoir abandonné. Même là Jésus a continué à avoir confiance en son Père puisqu'il s'est tourné vers lui pour lui dire son désarroi : "père, pourquoi m'as-tu abandonné". S'il s'est adressé à Lui, c'est qu'il avait encore confiance en Lui.

Citation :
Je sais que je Jésus est présent dans mes souffrances, mes faiblesses, mes fêlures, à croire que c'est son berceau, et que c'est principalemnt le lieu de notre rencontre (en ce moment en tout cas). Mais vraiment je ne comprends pas cette théologie du don de nos souffrances à Dieu.

Parce qu'il existe une "théologie" du don de la confiance et pas une théologie du don de la souffrance.

Citation :
Ce qui est surtout dur à comprendre (par expérience) c'est : comment peut-on offrir sa souffrance ? Une souffrance, ça ne s'offre pas. En fait la clef réside dans une attitude à adopter : celle du Christ à Getshémani. Il s'agit de prier en demandant à Dieu de tirer un bien de sa souffrance, en lui demandant de l'utiliser pour faire en soi son oeuvre. Vous pouvez aussi lui demander, si c'est possible, s'il peut utiliser cette souffrance pour soulager un peu celle d'autrui. En gros, offrir sa souffrance, c'est présenter et expliquer ses peines à Dieu, et lui demander de ne pas les laisser stériles.

Offrez votre amour à Dieu. Ce que Dieu attends de nous, dans ces moments de souffrance, c'est que nous nous tournions avec amour vers Lui comme le petit enfant qui souffre se tourne vers ses parents pour qu'ils l'aide durant ce temps d'épreuve.

En 2008 j'ai été opéré d'un cancer. A vrai dire, en l'espace de 5 semaines on m'a annoncé que j'avais un cancer de la prostate, un cancer du rein et que j'avais un méningiome au cerveau. Il y avait de quoi être totalement abattu moralement. Qu'ais-je fait ? Me suis-je lamenté ? Non, je me suis tourné vers Jésus, vers Dieu et je lui ai dit : "que cette coupe s'éloigne de moi, mais si c'est ta t volonté, que ta volonté soit faites. Heureusement, plus tard on m'a appris que mon cancer du rein n'en était pas un et que le méningiome au cerveau n'était pas malin. Je n'ai été opéré que d'un cancer.

Quand je suis parti en salle d'opération, là encore je me suis abandonné, chantant intérieurement le nom de Jésus. Je n'ai jamais cessé de faire confiance à Jésus. Comme il est bon de s'abandonner, de faire confiance à Jésus. Je puis en témoigner. Face à l'adversité on est beaucoup plus fort. Jésus nous fait traverser les épreuves qu'elles soient morales et physique, avec beaucoup de force, de patience, de charité, lui qui a traversé une épreuve beaucoup plus grande ; lui qui a souffert comme aucun homme n'a jamais souffert puisqu'il a pris sur lui toutes nos souffrances. Jésus dans ces moments là, nous soutient par la force de son Esprit ; par sa Charité, par sa patience. Il nous communique sa force, sa patience, sa tempérance, sa charité, sa douceur, etc ....

Tout ce qu'il nous demande c'est que nous fassions tout ce qui est en notre pouvoir pour lui faire confiance, pour nous abandonner. Il ne veut pas que nous restion seul face aux épreuves, aux souffrances que nous subissons, face à la maladie, face à la mort. C'est pourquoi il nous fait don de son Esprit Saint et de la Charité que ce même Esprit répand en nos coeurs.

Petero
Revenir en haut Aller en bas
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
Christophore



Messages : 3244
Inscription : 12/01/2009

MessageSujet: Re: L'origine du mal ?   Jeu 22 Juil 2010, 14:50

Arc-en-Ciel a écrit:


J'ai l'impression que sur cette terre, toutes ces souffrances sont une succession de coupures du cordon ombilical, qui sont faites pour te détacher de cette terre, afin que nous puissions nous attacher au bois de la Croix, nous laisser porter et enfanter vers le Ciel de notre vraie Vie.

C'est ce que j'ai ressenti. Confused

Chere Arc-en-Ciel,
L Esprit Saint nous aspire vers Dieu comme une petite goutte de rosée et cela nous détache de la terre... en nous faisant aimer Dieu plus que tout, par dessus tout, uniquement.
Fraternelles prières
I love you
Revenir en haut Aller en bas
http://site.christophore.com/
petero



Masculin Messages : 8192
Inscription : 01/01/2007

MessageSujet: Re: L'origine du mal ?   Jeu 22 Juil 2010, 15:07

spirit a écrit:
Vous êtes toujours autant enfermé dans votre univers, cher Pétéro. L'histoire de l'enfant prodigue démontre tout le contraire de ce que vous en avez compris.

Cher Spirit,

Détrompez-vous, je ne suis pas du tout enfermé. Mon univers c'est "le Royaume de Dieu" et dans ce Royaume je me sens vraiment bien et absolument pas enfermé Very Happy

Ce n'est pas l'histoire de l'enfant prodigue qui démontre tout le contraire de ce que j'ai compris, mais l'interprétation que vous en faites avec l'aide de vos êtres de lumière. Moi j'interprète avec l'Esprit de Jésus, la Lumière du monde. Et ce que cette Lumière me montre, c'est qu'il n'est pas besoin d'aller chercher midi à 14h00 comme vous le faites pour comprendre cette histoire donnée par Jésus. Il faut la prendre telle qu'il nous la donne.

Citation :
La morale est tout autre: pour que l'enfant comprenne il doit partir faire ses expériences et souffrir!

Est-ce vraiment ce que Jésus cherche à nous dire par cette histoire ? Que pour comprendre, il faut quitter la maison du père, faires ses expériences et souffrir ? JE NE CROIS PAS que c'est ce que Jésus voulait que nous retenions. POURQUOI ?

Parce que Jésus nous aurait alors parlé d'un père qui avait 1 fils qui après l'avoir quitté est revenu. Ors Jésus nous parles d'un père qui avait 2 enfants : 1 qui l'a quitté (le plus jeune) et l'autre qui est resté auprès de lui (l'aîné).

A son fils aîné qui lui reproche sa générosité envers son frères cadet que réponds le père ? Ce que Spirit lui aurait répondu : "quitte la maison, fais tes expériences, souffre et tu comprendras ma générosité ?" NON

Ce que nous devons retenir de cette Parabole, c'est "la joie" que procure au Père le retour de son fils pour qui il s'inquiétait, guettant son retour. Il avait tellement peur qu'il perde la vie, qu'il meurt et ne le revoit jamais. Cette joie qu'il voudrait faire partager à son fils aîné resté auprès de Lui. On peut gaspiller tous ses biens, Dieu nous garde toujours son Amour, le plus grand des biens qu'ils puissent nous donner ; car son Amour est inépuisable. Cet Amour, il ne l'a jamais retiré à son fils qui l'avait quitté ; cet Amour dont le fils aîné jouissait et sur lequel il pouvait compter sans mesure.

Quoi que l'on ai fait, quand on revient vers le père, on retrouve intacte cet Amour.

C'est ce dont auraient du se réjouir les pharisiens quand Jésus est sorti au devant des pécheurs qui venaient à Lui ; ces pécheurs qu'ils avaient chassés de la maison de Dieu ; ces pécheurs auxquels ils ne voulaient pas se mêler.

Citation :
Ensuite il est prêt pour retourner chez le père. C'est ce que nous faisons ici bas et ça fait partie de la fameuse clé (il y a encore énormément à dire à partir de cette parabole)...

On peut tout faire dire à une Parabole. Ce qui est important c'est ce que Jésus Lui-même a voulu nous dire par cette Parabole et pas ce que nous, personnellement nous sommes capables de lui faire dire. Cette fameuse clé avec laquelle vous proposé d'ouvrir cette parabole de Jésus, encore faudrait-il que ce soit la bonne ; et que l'esprit ou les esprit qui vous ont donné cette clés, soit de véritable serviteur de Dieu, de Jésus ?

La véritable clé pour comprendre cette Parabole et toutes les paraboles, c'est l'Esprit de Jésus, l'Esprit de Dieu qui nous la donne quand nous nous donnons à Lui ; quand nous acceptons d'être instruit par Lui et pas je en sais quels esprits venus de je ne sais où Laughing

Petero
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: L'origine du mal ?   Jeu 22 Juil 2010, 15:46

exact Petero, et bravo.
Revenir en haut Aller en bas
Jonas et le signe



Masculin Messages : 12292
Inscription : 13/09/2006

MessageSujet: Re: L'origine du mal ?   Jeu 22 Juil 2010, 15:55

[quote="petero"]

Citation :
On peut tout faire dire à une Parabole. Ce qui est important c'est ce que Jésus Lui-même a voulu nous dire par cette Parabole et pas ce que nous, personnellement nous sommes capables de lui faire dire. Cette fameuse clé avec laquelle vous proposé d'ouvrir cette parabole de Jésus, encore faudrait-il que ce soit la bonne ; et que l'esprit ou les esprit qui vous ont donné cette clés, soit de véritable serviteur de Dieu, de Jésus ?

La véritable clé pour comprendre cette Parabole et toutes les paraboles, c'est l'Esprit de Jésus, l'Esprit de Dieu qui nous la donne quand nous nous donnons à Lui ; quand nous acceptons d'être instruit par Lui et pas je en sais quels esprits venus de je ne sais où Laughing



C'est ma propre expérience.
La parole de Dieu est rebelle à qui veut la posséder par l'intelligence seule.
Revenir en haut Aller en bas
PaxetBonum



Masculin Messages : 426
Inscription : 10/06/2010

MessageSujet: Re: L'origine du mal ?   Jeu 22 Juil 2010, 16:01

petero a écrit:

Savez-vous au moins quels sont "ces vertus héroïques" que l'Eglise recherche dans la vie d'un chrétien dont la cause pour la béatification est introduite ? Apparemment non, car vous sauriez que "l'obéissance" ne fait pas partie de ces vertus héroïque sur lesquelles l'Eglise s'appuie pour la béatification ou la canonisation ; comme elle ne s'appuie pas non plus sur les actes d'amour qu'elle a posé vis vis de son créateur.

Malheureux Christ qui a obéit et obéit jusqu'à la mort sur la croix : "Père, non pas ma volonté…"
Malheureux moines qui depuis des siècles se fourvoient en prononçant des vœux d'obéissance, de chasteté et de pauvreté…
Rien ici, aucune vertu dans l'obéissance…

Vous avez des coupes un peu sévères au nom de l'amour
Je vous invite à relire bien des causes de béatifications ou de canonisations qui ne mettent pas comme vous toutes les vertus à la corbeille.
Voyez une recluse emmurée, elle ne pourra avoir aucune manifestation d'amour "notamment face à la souffrance qu'elle soit physique ou morale". Sa foi sera exemplaire pour avoir vécu ainsi.
Je suis d'accord que le carburant de tout cela c'est la Charité mais il ne faut pas balayer le reste

Les miracles de Jésus étaient des actes d'amour "notamment face à la souffrance qu'elle soit physique ou morale" mais étaient d'une parfaite inutilité, juste donnés de surcroît.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: L'origine du mal ?   Jeu 22 Juil 2010, 16:15

Arnaud Dumouch a écrit:
Cher Spirit, vous jugez selon l'apparence. La perfection spirituelle qui plait à, Dieu, qui est nécessaire pour voir Dieu, est dit la Bible

1° Celle d'un coeur qui aime. (Charité).

2° Mais aussi "Celle d'un coeur brisé, d'un esprit humilié".


Si l'amour suffisait, vous auriez raison : on ne comprend rien à ce paradoxe de ceux qui souffrent et de ceux qui ne souffrent pas.

Mais comme la condition 2 est nécessaire, tout devient clair et la souffrance qui façonne le coeur s'explique.

J'aime bien votre explication. En gros, ce que vous dîtes, c'est que lorsque Dieu nous choisit, Il nous envoie des souffrances, des malheurs, toute sorte d'épreuves pour que nous grandissions dans l'Amour, pour que l'on se rapproche de Lui : parfois, la souffrance est salutaire parce que c'est dans la souffrance que l'on se rapproche de Dieu : on crie à l'aide et on ne désire évidemment qu'une chose : être libéré de notre souffrance, alors que la plupart du temps, quand tout va bien, beaucoup de gens ignorent Dieu tout simplement! Mais évidemment, Dieu Lui, est toujours avec nous!

Dieu creuse en nous un désir de "délivrance". C'est ce qui fait que l'on se rapproche de Lui. La souffrance parfois nous rapproche de Dieu! Ça parait évident vu comme ça. C'est dans un désir de rapprochement (donc d'Amour) que Dieu nous envoie des épreuves. Il nous choisit, il nous appelle, Il nous veut rien que pour Lui! Venez à moi! Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
petero



Masculin Messages : 8192
Inscription : 01/01/2007

MessageSujet: Re: L'origine du mal ?   Jeu 22 Juil 2010, 16:31

PaxetBonum a écrit:
petero a écrit:

Savez-vous au moins quels sont "ces vertus héroïques" que l'Eglise recherche dans la vie d'un chrétien dont la cause pour la béatification est introduite ? Apparemment non, car vous sauriez que "l'obéissance" ne fait pas partie de ces vertus héroïque sur lesquelles l'Eglise s'appuie pour la béatification ou la canonisation ; comme elle ne s'appuie pas non plus sur les actes d'amour qu'elle a posé vis vis de son créateur.

Malheureux Christ qui a obéit et obéit jusqu'à la mort sur la croix : "Père, non pas ma volonté…"
Malheureux moines qui depuis des siècles se fourvoient en prononçant des vœux d'obéissance, de chasteté et de pauvreté…
Rien ici, aucune vertu dans l'obéissance…

Vous avez des coupes un peu sévères au nom de l'amour
Je vous invite à relire bien des causes de béatifications ou de canonisations qui ne mettent pas comme vous toutes les vertus à la corbeille.

Cessez donc ce procès d'intention. Vous faites preuve d'une grande mauvaise foi en m'accusant de mettre toutes les vertus à la poubelle. Je ne mets aucune vertu à la poubelle ; je dis simplement que c'est sur "l'HEROISME" des vertus que l'Eglise s'arrête pour béatifier et pas sur les vertus elles-mêmes ; et plus particulièrement sur l'héroïsme de l'Amour dont aura fait preuve le saint, car on aura beau avoir eu la foi jusqu'à transporter les montagnes, si on n'a pas l'amour, cela ne sert à rien.

Citation :
Voyez une recluse emmurée, elle ne pourra avoir aucune manifestation d'amour "notamment face à la souffrance qu'elle soit physique ou morale". Sa foi sera exemplaire pour avoir vécu ainsi.

Il n'est pas question de "manifestation d'amour", mais de l'amour dont aura fait preuve au milieu des pires épreuves supportées. Ce n'est pas d'abord en supportant ses souffrances que le Christ nous a sauvé, mais en nous aimant, malgré ces terribles souffrances, jusqu'au bout et en pardonnant à ceux qui le faisaient souffrir : "Père, pardonnez-leur car ils ne savent pas ce qu'ils font".

Citation :
Je suis d'accord que le carburant de tout cela c'est la Charité mais il ne faut pas balayer le reste.

Ce n'est pas parce que j'ai signalé que la vertu d'obéissance n'était pas retenu comme critère pour la béatification que cela donne à la vertu d'obéissance aucune valeure. Je n'ai rien rejeté, je constate simplement que cette vertu ne fait pas partie des vertues demandés principalement.

Petero
Revenir en haut Aller en bas
petero



Masculin Messages : 8192
Inscription : 01/01/2007

MessageSujet: Re: L'origine du mal ?   Jeu 22 Juil 2010, 16:45

Psychoactif a écrit:
En gros, ce que vous dîtes, c'est que lorsque Dieu nous choisit, Il nous envoie des souffrances, des malheurs, toute sorte d'épreuves pour que nous grandissions dans l'Amour, pour que l'on se rapproche de Lui

Premièrement Dieu ne choisit personne, il nous appelle tous et chacun à mettre toute notre confiance et notre amour en son Fils. C'est nous qui choisissons de répondre à son invitation ; c'est nous qui choisission de suivre son fils, comme nous pouvons choisir de ne pas le suivre comme le fit le jeune homme riche.

Le Christ nous avertit, le suivre ce n'est pas s'engager sur un chemin facile. Ce chemin, il conduit à la croix. Ceux qui suivent Jésus sont prévenus par Jésus : "ils auront à souffrir". Non pas que Dieu leur enverra des souffrances, des malheurs pour les faire grandir dans l'Amour, mais devenir serviteur de l'Amour ; travailler à l'établissement du règne de l'Amour en nous et dans le coeur des hommes, c'est oeuvrer contre les forces du mal qui régissent le monde et qui asservissent les hommes. Tôt où tard, marcher à la suite de Jésus c'est rencontrer sur le chemin son ennemi, l'ennemi de l'Amour, le diable : "Rappelez-vous la parole que je vous ai dite Le serviteur n'est pas plus grand que son maître. S'ils m'ont persécuté, vous aussi ils vous persécuteront; s'ils ont gardé ma parole, la vôtre aussi ils la garderont." (Jean 15, 20)

Citation :
parfois, la souffrance est salutaire parce que c'est dans la souffrance que l'on se rapproche de Dieu

Ce n'est pas la souffrance qui est salutaire, mais l'Amour dont on fait preuve au coeur de la souffrance. C'est d'abord l'Amour dont Jésus a fait preuve qui nous a sauvé, jusqu'au coeur même des pires souffrances et pas ses souffrances elles-mêmes.

Citation :
on crie à l'aide et on ne désire évidemment qu'une chose : être libéré de notre souffrance, alors que la plupart du temps, quand tout va bien, beaucoup de gens ignorent Dieu tout simplement! Mais évidemment, Dieu Lui, est toujours avec nous!

Oui, et c'est la raison pour laquelle on ne doit pas, au pires moments de nos souffrances, perdre confiance en Lui ; cesser de l'aimmer et d'aimer.

Citation :
Dieu creuse en nous un désir de "délivrance". C'est ce qui fait que l'on se rapproche de Lui. La souffrance parfois nous rapproche de Dieu! Ça parait évident vu comme ça. C'est dans un désir de rapprochement (donc d'Amour) que Dieu nous envoie des épreuves. Il nous choisit, il nous appelle, Il nous veut rien que pour Lui! Venez à moi! Very Happy

Quand la petite Thérèse désirait la souffrance, ce n'était jamais pour que la souffrance la rapproche de Dieu ; c'était pour pouvoir dire à Dieu tout son Amour, pour que cet Amour la rapproche de Dieu. Thérèse n'a jamais désiré la souffrance pour la souffrance, mais pour donner plus d'Amour à Dieu, car il est plus facile d'aimer Dieu quand tout va bien que lorsque tout va mal. Comme il est plus facile d'aimer son prochain quand c'est un ami, que lorsque c'est un ennemi.

Petero

Petero
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: L'origine du mal ?   Jeu 22 Juil 2010, 16:56

Petero a écrit:
Premièrement Dieu ne choisit personne, il nous appelle tous et chacun à mettre toute notre confiance et notre amour en son Fils.

Oui mais, le problème, c'est que certains font la sourde oreille! Allez répandre le message de Jésus, et observez bien les réactions : vous remarquerez qu'en général, les gens souffrants y sont beaucoup plus réceptifs que les jeunes fêtards!

Petero a écrit:
Ce n'est pas la souffrance qui est salutaire, mais l'Amour dont on fait preuve au coeur de la souffrance. C'est d'abord l'Amour dont Jésus a fait preuve qui nous a sauvé, jusqu'au coeur même des pires souffrances et pas ses souffrances elles-mêmes.

On est d'accord, mais encore une fois, la souffrance est parfois l'électrochoc nécessaire à un début d'amour. On devient beaucoup plus réceptif à la souffrance de l'autre quand on a soi-même souffert!
Revenir en haut Aller en bas
Philippe Fabry
Administrateur


Masculin Messages : 13954
Inscription : 31/01/2009

MessageSujet: Re: L'origine du mal ?   Jeu 22 Juil 2010, 17:03

Psychoactif a écrit:
Petero a écrit:
Premièrement Dieu ne choisit personne, il nous appelle tous et chacun à mettre toute notre confiance et notre amour en son Fils.

Oui mais, le problème, c'est que certains font la sourde oreille! Allez répandre le message de Jésus, et observez bien les réactions : vous remarquerez qu'en général, les gens souffrants y sont beaucoup plus réceptifs que les jeunes fêtards!


C'est biblique : Dieu se lamente par la bouche de ses prophètes (not. Jérémie) de ce que son peuple ne fut jamais aussi proche de Lui que lorsqu'il errait au désert, et qu'une fois en possession de sa terre promise et rassasié de ses fruits il n'a plus de pensée pour Lui.

_________________
"Les désastres nous enseignent l'humilité" Saint Anselme de Canterbury
« N’attendre de l’État que deux choses : liberté, sécurité. Et bien voir que l’on ne saurait, au risque de les perdre toutes deux, en demander une troisième. » Frédéric Bastiat
Pensez à visiter mon blog : http://www.historionomie.com
Revenir en haut Aller en bas
http://mafuturologie.free.fr
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80258
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: L'origine du mal ?   Jeu 22 Juil 2010, 17:22

PaxetBonum a écrit:

A vous écouter il n'y a qu'à s'asseoir au coin de la rue et attendre que la sainteté nous tombe dessus…
Vous avez en une phrase retiré tout mérite aux saints, ceux pour qui on parle de vertus héroïques…
Bien sûr que la sainteté vient de Dieu car Dieu seul est Saint
Mais ne devient saint que celui qui pose les actes d'amour et d'obéissance vis à vis de son Créateur
Le billet d'invitation aux noces c'est Jésus qui nous l'a obtenu
Le vêtement c'est nous qui le tissons de nos œuvres avec la Grâce de Dieu
Celui qui n'œuvre pas viendra aux noces et risque de se voir jeté dehors…

Cher Paxebonum,

Il y a dans la sainteté uyne phase active. On peut aimer activement Dieu et le prochain, faire des efforts etc.

Mais il y a une phase PASSIVE, qui dépasse toute force humaine. Nul ne peut se donner à lui-même un coeur brisé, tout humble. C'est Dieu qui crée en nous un tel coeur, en nous faisant passer par une phase d'abandon et même de désespoir, comme le Christ à la croix: "Pourquoi m'as tu abandonné ?".

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Paco



Messages : 1762
Inscription : 01/08/2009

MessageSujet: Re: L'origine du mal ?   Jeu 22 Juil 2010, 17:24

Philippe Fabry a écrit:
Psychoactif a écrit:
Petero a écrit:
Premièrement Dieu ne choisit personne, il nous appelle tous et chacun à mettre toute notre confiance et notre amour en son Fils.

Oui mais, le problème, c'est que certains font la sourde oreille! Allez répandre le message de Jésus, et observez bien les réactions : vous remarquerez qu'en général, les gens souffrants y sont beaucoup plus réceptifs que les jeunes fêtards!


C'est biblique : Dieu se lamente par la bouche de ses prophètes (not. Jérémie) de ce que son peuple ne fut jamais aussi proche de Lui que lorsqu'il errait au désert, et qu'une fois en possession de sa terre promise et rassasié de ses fruits il n'a plus de pensée pour Lui.

N'est ce pas l'amour sentimental?
Revenir en haut Aller en bas
http://www.vin-vigne.com
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
Philippe Fabry
Administrateur


Masculin Messages : 13954
Inscription : 31/01/2009

MessageSujet: Re: L'origine du mal ?   Jeu 22 Juil 2010, 18:27

C'est vrai qu'il faut se méfier de l'expression "héroïcité des vertus", parce qu'elle peut évoquer une idée de force, de triomphe fort mal placée.

Certains esprits conceptualisent ça du genre "tu l'as vue, ma grosse vertu".

_________________
"Les désastres nous enseignent l'humilité" Saint Anselme de Canterbury
« N’attendre de l’État que deux choses : liberté, sécurité. Et bien voir que l’on ne saurait, au risque de les perdre toutes deux, en demander une troisième. » Frédéric Bastiat
Pensez à visiter mon blog : http://www.historionomie.com
Revenir en haut Aller en bas
http://mafuturologie.free.fr
petero



Masculin Messages : 8192
Inscription : 01/01/2007

MessageSujet: Re: L'origine du mal ?   Jeu 22 Juil 2010, 18:46

spirit a écrit:
Vous vous trompez Pétéro, ce n'est pas l'histoire du père, mais l'histoire du fils!

Eh bien moi, c'est pas ce que je lis. Voici ce que dit Jésus : "Un homme avait 2 fils ...". Jésus ne dit pas : "un fils dit à son père : "donne-moi la part qui me revient". Il commence par nous parler de cet homme en nous disant qu'il avait 2 fils. C'est donc l'histoire de cet homme qu'il nous raconte et de ses 2 fils. Il s'agit ici pas seulement de l'enfant prodigue, mais plus fondamentalement des rapports entre père et fils.

Jésus, par cette parabole nous parle de l'attitude des fils vis à vis de leur père, mais il nous parle aussi de l'attitude du père vis à vis de leur fils : ce père qui partage tous ses biens quand son fils cadet lui demande sa part d'héritage ; et qui lorsque celui-ci revient après l'avoir quitté et tout gaspillé, l'accueille sans lui faire aucune remontrance, faisant plutôt éclater sa joie. Ce père qui essaie de communiquer cette joie à son fils aîné qui lui fait une crise de jalousie.

Ce que vous retenez dans cette parabole, cher Spirit, c'est essentiellement ce qui peut vous servir pour soutenir votre thèse. Vous n'essayez pas de comprendre cette parabole, vous vous en servez, vous l'utilisez.

Moi j'essaie, non pas de tirer "la morale" de cette histoire ; j'essaie de tirer ce que Jésus veut m'enseigner dans ma quête du Royaume de Dieu, du règne de l'Amour de Dieu en mon coeur. Et ce que Jésus veut me dire, c'est que l'Amour de Dieu (du père) pour le fils que je suis, il est sans faille. Même si je le quitte, même si je gaspille ma vie, ce bien précieux qu'il me donne, j'en fais n'importe quoi, il ne me retire pas son Amour. Il me laisse faire ce que je veux de ma vie puisqu'il me l'a donnée (comme il laisse son fils cadet faire ce qu'il veut de ses biens reçus) ; tout ce qu'il désire, c'est que je ne l'oublie pas, Lui. Il veut que je sache, par cet enseignement donné par Jésus, que je puis à tout moment retourné vers Lui, avec un coeur repenti ; qu'il sera là pour m'accueillir et plus que cela encore puisqu'il viendra au devant de moi.

On a pris l'habitude d'appeler cette parabole, "la parabole du fils prodigue". On aurait pu l'appeler aussi, la parabole du père prodigue, car ce Père, il aime sans compter, comme le fils dépensa sans compter. Ce père, il aurait aimé que son fils aîné fasse preuve de la même prodigalité, et il est évident que dans ce fils qui refuse d'accueillir son frère pécheur, Jésus vise les pharisiens et leur rejet des pécheurs, des brebis égarées au devant duquel il s'en est allé, sortant de la maison de son Père.

Le vrai fils aîné, c'est Lui, Jésus. Loin de céder à la jalousie, c'est Lui qui est parti à la recherche des fils brebis égarés, pour nous restituer l'esprit filiale, l'héritage perdu. Que nous soyons infidèles comme le fils cadet, ou mal fidèle comme le fils âiné, nous sommes tous invités à communier à l'Esprit Saint, l'Esprit d'Amour, cet Amour, son Amour dont le Père désire nous revêtir, comme est revêtu son Fils : "Celui-ci est mon Fils bien aimé en qui j'ai mis tout mon Amour".

Citation :
D'autre part vous oubliez la réaction du fils ainé. Lui, n'a pas acquis de vertu et est jaloux de l'accueil réservé à son frère. Cette parabole est très instructive, mais encore faut-il l'inbterpréter dans le bon sens.

Où est-ce que Jésus dit que ce fils aîné n'avait pas acquis de vertu !!! Ce qui lui manque, c'est l'héroïcité dans les vertus, pas les vertus elles-même ; il lui manque "la Charité", l'amour qui donne à nos vertus toutes leurs valeurs. Sans la charité, toutes ces vertus ne valent rien, ne servent à rien.

Citation :
Un enfant qui meurt et qui revient à la vie, c'est très explicite. C'est la mort provisoire de l'esprit sur terre et la vie retrouvée au ciel. Le voyage dont il s'agit est ici bas.

Désolé, mais heureusement qu'on n'est pas obligé d'attendre le ciel pour retrouver la vie. Notre esprit retrouve la vraie vie quand l'Esprit de Jésus, l'Esprit Saint le ressuscite comme fils bien aimé du Père ; en qui le Père peut mettre tout son amour. Voilà ce qui réjouit ce Père ; enfin il va pouvoir prodiguer à nouveau tout son Amour à son Fils qui s'était séparé de Lui.

Petero
Revenir en haut Aller en bas
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
petero



Masculin Messages : 8192
Inscription : 01/01/2007

MessageSujet: Re: L'origine du mal ?   Jeu 22 Juil 2010, 19:19

spirit a écrit:
Ben, croyez à ce qui vous fait plaisir, cher Pétéro, pas de souci...

Spirit sunny

C'est quand même pas ma faute si vous ne savez pas lire où du moins si vous n'utilisez pas le même Esprit pour entrer dans la compréhension de cette Parabole Very Happy Vous avez choisi votre camp, j'ai choisi le mien : vous, vos entités ; moi l'Esprit de Jésus, l'Esprit de l'Eglise catholique et Romaine.

Petero
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: L'origine du mal ?   Jeu 22 Juil 2010, 19:55

Petero a écrit:
vous, vos entités ; moi l'Esprit de Jésus, l'Esprit de l'Eglise catholique et Romaine.

Cela signifie donc que vous êtes infaillible, puisque l'Esprit de Jésus a élu domicile en vous. Laughing

J'avoue que j'aime assez les "exégèses" à la sauce Petero. Il est tellement convaincu d'être dans le Vrai ; il ne fait que paraphraser l'Amour de Jésus, au point où ça en devient carrément indigeste, et puis quand on s'oppose à ses explications, il se dit soutenu ou inspiré par l'Esprit-Saint!!! Donc on se tait. C'est d'un orgueil absolument phénoménal.

Le style Petero :

"NON et NON. Ce n'est pas ce que vous dîtes, C'est Jésus qui nous dit que ...bla bla (sous entendu : c'est Jésus qui, à travers moi, vous dit que bla bla....)
NON et NON, vous dîtes n'importe quoi....Moi, j'ai choisi l'Esprit de Jésus. Jésus m'inspire la vérité, Jésus m'a inspiré ses pensées...."


C'est d'un orgueil absolument phénoménal.
Revenir en haut Aller en bas
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
Invité
Invité



MessageSujet: Re: L'origine du mal ?   Jeu 22 Juil 2010, 20:03

spirit a écrit:
petero a écrit:
spirit a écrit:
Ben, croyez à ce qui vous fait plaisir, cher Pétéro, pas de souci...

Spirit sunny

C'est quand même pas ma faute si vous ne savez pas lire où du moins si vous n'utilisez pas le même Esprit pour entrer dans la compréhension de cette Parabole Very Happy Vous avez choisi votre camp, j'ai choisi le mien : vous, vos entités ; moi l'Esprit de Jésus, l'Esprit de l'Eglise catholique et Romaine.

Petero

Vous êtes bien gentil, Pétéro, mais évitez de raconter n'importe quoi concernant mes compréhensions et mes croyances. Je vous ai déjà dit que Jésus ne vous appartient pas.

Spirit sunny

NON et NON spirit. C'est Jésus qui m'a dit cela. C'est Jésus qui m'inspire. Cessez de dire n'importe quoi (désolé, c'est Petero qui parle à travers moi). lol!
Revenir en haut Aller en bas
petero



Masculin Messages : 8192
Inscription : 01/01/2007

MessageSujet: Re: L'origine du mal ?   Jeu 22 Juil 2010, 20:48

Psychoactif a écrit:
Petero a écrit:
vous, vos entités ; moi l'Esprit de Jésus, l'Esprit de l'Eglise catholique et Romaine.

Cela signifie donc que vous êtes infaillible, puisque l'Esprit de Jésus a élu domicile en vous. Laughing

Cher Psychoactif,

L'habitation de Jésus par son Esprit, en mon coeur, ne me rend pas infaillible, je puis me tromper. Encore faut-il prouver que je me tompe dans ma compréhension de la parabole du fils prodigue. Vous me critiquez sans rien démontrer Very Happy

Citation :
Il est tellement convaincu d'être dans le Vrai ; il ne fait que paraphraser l'Amour de Jésus, au point où ça en devient carrément indigeste

Si mes discours sur l'Amour de Jésus vous indispose, c'est sans doute que vous n'êtes pas assez bien disposé pour les recevoir.

Citation :
et puis quand on s'oppose à ses explications, il se dit soutenu ou inspiré par l'Esprit-Saint!!! Donc on se tait. C'est d'un orgueil absolument phénoménal.

Se croire soutenu par l'Esprit Saint ce n'est en rien de l'orgueil puisque c'est Jésus Lui-même qui nous a promis ce soutien. D'ailleurs, dans l'Evangile que nous entendrons dimanche à l'église, il nous dit : "Demandez et vous recevrez .... Si donc, vous qui êtes mauvais, vous savez donner de bonnes choses à vos enfants, combien plus le Père donnera-t-il l'Esprit Saint à ceux qui le lui demandent ?" ou encore : "

Citation :
Le style Petero :

"NON et NON. Ce n'est pas ce que vous dîtes, C'est Jésus qui nous dit que ...bla bla (sous entendu : c'est Jésus qui, à travers moi, vous dit que bla bla....)
NON et NON, vous dîtes n'importe quoi.... moi, j'ai choisi l'Esprit de Jésus. Jésus m'inspire la vérité, Jésus m'a inspiré ses pensées...."

Ce n'est pas à moi de dire que Jésus a inspiré ma compréhension de la parabole de l'Enfant prodigue, donné ci-dessus. C'est à l'Eglise. Ce qui ne m'empêche pas de rappeler à notre ami Spirit que, ne croyant pas que l'Esprit Saint nous soit donné pour nous conduire à la Vérité, croyant plutôt que nous sommes tous des esprits saints, à commencer par les entités qui lui parlent et qu'il écoute, il ne s'est pas mis à l'écoute du même Esprit que moi ; celui de Dieu ; l'Esprit qui assiste, selon la promesse de Jésus, tous ceux qui ne font qu'un seul Corps avec Lui, une seule Eglise rassemblée autour de Pierre et ses successeurs.

Citation :
C'est d'un orgueil absolument phénoménal.
Là où vous voyez de l'orgueil, je vois de l'audace.

Petero
Revenir en haut Aller en bas
PaxetBonum



Masculin Messages : 426
Inscription : 10/06/2010

MessageSujet: Re: L'origine du mal ?   Jeu 22 Juil 2010, 20:50

spirit a écrit:
petero a écrit:
spirit a écrit:
Vous vous trompez Pétéro, ce n'est pas l'histoire du père, mais l'histoire du fils!

Eh bien moi, c'est pas ce que je lis. Voici ce que dit Jésus : "Un homme avait 2 fils ...". Jésus ne dit pas : "un fils dit à son père : "donne-moi la part qui me revient". Il commence par nous parler de cet homme en nous disant qu'il avait 2 fils. C'est donc l'histoire de cet homme qu'il nous raconte et de ses 2 fils. Il s'agit ici pas seulement de l'enfant prodigue, mais plus fondamentalement des rapports entre père et fils.

...

Oui, en fin de compte il s'agit de l'histoire qui vous fait plaisir. L'histoire classique et ultra connue de l'enfant prodigue devient pour vous l'histoire d'un père, voire d'une relation père et fils.

Ben, croyez à ce qui vous fait plaisir, cher Pétéro, pas de souci...

Spirit sunny

Si les paraboles n'avait qu'une seule interprétation possible se seraient de jolies histoires
Jésus a parsemé ses paraboles de nombreux éléments qui donnent lieu à de nombreux enseignements divers et variés
Ainsi on peut regarder le point de vu du père, celui du fils dilapidant son héritage, celui du fils fidèle, et pourquoi pas des serviteurs du père…
Revenir en haut Aller en bas
petero



Masculin Messages : 8192
Inscription : 01/01/2007

MessageSujet: Re: L'origine du mal ?   Jeu 22 Juil 2010, 21:04

PaxetBonum a écrit:
Si les paraboles n'avait qu'une seule interprétation possible se seraient de jolies histoires
Jésus a parsemé ses paraboles de nombreux éléments qui donnent lieu à de nombreux enseignements divers et variés
Ainsi on peut regarder le point de vu du père, celui du fils dilapidant son héritage, celui du fils fidèle, et pourquoi pas des serviteurs du père…

Jésus n'a pas donné les paraboles pour qu'on en tire un enseignement personnel qui s'adapterait aux besoins de chacun. Non, les paraboles nous enseigne sur LE ROYAUME DE DIEU. Quand les Apôtres demandent à Jésus de leur expliquer la parabole du semeur, par exemple, il ne leur dit pas : "interprétez-là comme bon vous semble". Vous êtes libre de faire dire à cette parabole, tout ce que vous voulez. Il leur explique cette parabole qui n'a qu'un sens ; le sens que veut nous communiquer Jésus. Pourquoi ? Parce qu'il n'existe sur ce Royaume, qu'une seule Vérité qui nous est révélée et pas 36 vérités tirées de nos propres interprétation.

Petero
Revenir en haut Aller en bas
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
Arc-en-Ciel



Féminin Messages : 3928
Inscription : 27/04/2009

MessageSujet: Re: L'origine du mal ?   Jeu 22 Juil 2010, 21:17

Christophore a écrit:
Arc-en-Ciel a écrit:


J'ai l'impression que sur cette terre, toutes ces souffrances sont une succession de coupures du cordon ombilical, qui sont faites pour te détacher de cette terre, afin que nous puissions nous attacher au bois de la Croix, nous laisser porter et enfanter vers le Ciel de notre vraie Vie.

C'est ce que j'ai ressenti. Confused

Chere Arc-en-Ciel,
L Esprit Saint nous aspire vers Dieu comme une petite goutte de rosée et cela nous détache de la terre... en nous faisant aimer Dieu plus que tout, par dessus tout, uniquement.
Fraternelles prières
I love you
I love you Union de prières, frère Christophore
Revenir en haut Aller en bas
PaxetBonum



Masculin Messages : 426
Inscription : 10/06/2010

MessageSujet: Re: L'origine du mal ?   Jeu 22 Juil 2010, 21:24

petero a écrit:
PaxetBonum a écrit:
Si les paraboles n'avait qu'une seule interprétation possible se seraient de jolies histoires
Jésus a parsemé ses paraboles de nombreux éléments qui donnent lieu à de nombreux enseignements divers et variés
Ainsi on peut regarder le point de vu du père, celui du fils dilapidant son héritage, celui du fils fidèle, et pourquoi pas des serviteurs du père…

Jésus n'a pas donné les paraboles pour qu'on en tire un enseignement personnel qui s'adapterait aux besoins de chacun. Non, les paraboles nous enseigne sur LE ROYAUME DE DIEU. Quand les Apôtres demandent à Jésus de leur expliquer la parabole du semeur, par exemple, il ne leur dit pas : "interprétez-là comme bon vous semble". Vous êtes libre de faire dire à cette parabole, tout ce que vous voulez. Il leur explique cette parabole qui n'a qu'un sens ; le sens que veut nous communiquer Jésus. Pourquoi ? Parce qu'il n'existe sur ce Royaume, qu'une seule Vérité qui nous est révélée et pas 36 vérités tirées de nos propres interprétation.

Petero

Mais comme de nombreux saints ont donnés des interprétations différentes (pas opposées) pour les paraboles, cela veut dire que 1 seul a raison et que les autres se sont fourvoyés ?
Que nenni !
Il y a un enseignement pour chacun, bien évidement pour conduire au Royaume des Cieux (Jésus ne donnait pas des recettes de cuisine), et c'est toute la force des enseignements de Jésus que de nous toucher chacun là où nous en avons besoin
"Tous les entendaient dans leur langue"… c'est la force de l'Esprit Saint qui nous ouvre à chacun trouver notre salut dans ces textes, par pitié pour Jésus n'en faites pas des tours de Babel !
Revenir en haut Aller en bas
PaxetBonum



Masculin Messages : 426
Inscription : 10/06/2010

MessageSujet: Re: L'origine du mal ?   Jeu 22 Juil 2010, 21:35

petero a écrit:
PaxetBonum a écrit:
L'obéissance si elle est l'un des trois principaux vœux monastiques est reconnue depuis des siècles comme une vertu qui a permis d'éprouver, la Foi, l'Espérance et la Charité des moines.

Je n'en doute pas. Par contre, ce qu'on regarde pour la canonisation, je vous l'ai déjà dit, ce n'est pas la vertu par elle-même, fut-elle la vertu d'obéissance, mais son héroïcité, c'est à dire ce qui nous a fait tenir dans l'obéissance ; si c'est vraiment la Foi, l'espérance et la Charité. On regarde si celui qui a été obéissant toute sa vie, l'a été avec le secours des vertus théologales, en s'appuyant sur ces vertus qui permettent de tout supporter. Ce qu'on vérifie, c'est que c'est bien Dieu qui a aidé cette âme à tenir dans ce voeux ; et que l'âme s'est bien appuyé sur Dieu.

La sainteté n'est pas là pour mettre en lumière la personne qui est reconnue sainte ; elle est là pour mettre en lumière, Dieu habitant le coeur de cette personne qui s'est livré à Lui. Comprenez vous ce que je veux dire. La sainteté elle est donné pour la gloire de Dieu et le saint ne recherche pas autre chose. Son désir, c'est de glorifié Dieu par toute sa Vie, glorifier le Christ ; c'est à dire : "manifester sa gloire" ; être un rayon de sa gloire.

Petero

Bien plus d'accord avec ce discours
Avec ce bémol que avec cette vision uniciste vous rayez les mérites du saint
Certes lui-même ne s'accorde aucun mérite car il est tellement plongé en Dieu qu'il ne voit que sa faiblesse
Mais nous qui le regardons de l'extérieur savons que c'est un véritable héros de Dieu en plus d'être son héraut
Revenir en haut Aller en bas
petero



Masculin Messages : 8192
Inscription : 01/01/2007

MessageSujet: Re: L'origine du mal ?   Jeu 22 Juil 2010, 21:40

PaxetBonum a écrit:
Mais comme de nombreux saints ont donnés des interprétations différentes (pas opposées) pour les paraboles, cela veut dire que 1 seul a raison et que les autres se sont fourvoyés ?

Cela m'étonnerait que les saints est donnés des interprétations différentes des paraboles de Jésus, des paraboles du Royaume !!! Qu'ils aient mis en lumière tel aspect de la parole qui les a plus marqués, je n'en doute pas ; mais qu'il aient donnés des interprétation différentes, alors là, oui, j'en doute ; car ces Paraboles nous révèle "la Vérité sur le Royaume de Dieu", sur le règne de l'Amour de Dieu. Ors, il n'y a pas 36 vérités sur ce règne de l'Amour, il n'y en a qu'une vers laquelle l'Esprit Saint conduit celui qui accepte de se laisser guider par Lui.

Citation :
Que nenni ! Il y a un enseignement pour chacun, bien évidement pour conduire au Royaume des Cieux (Jésus ne donnait pas des recettes de cuisine), et c'est toute la force des enseignements de Jésus que de nous toucher chacun là où nous en avons besoin.

Non, Jésus a donné un enseignement unique que l'on peut aborder par différente facettes comme les facettes d'une pierre précieuse taillée. Il n'y a qu'une seule voie pour entrer dans le Royaume, même si les chemins qui mènent à Jésus peuvent être différent. Une fois qu'on suit Jésus, on suit le même et unique chemin que Jésus nous fait prendre avec Lui, qu'il fait prendre à son Eglise.

Citation :
"Tous les entendaient dans leur langue"… c'est la force de l'Esprit Saint qui nous ouvre à chacun trouver notre salut dans ces textes, par pitié pour Jésus n'en faites pas des tours de Babel !

Quand le pape s'adresse aux fidèles de toutes les nations, dans leur langue, ces fidèles entendent la même chose. Le message de Benoît XVI reste le même ; il ne change pas selon l'interprétation que chacun en fait. Même si la compréhension peut être différente car chacun retiendra une partie de ce message qui l'a plus particulièrement touché, le message par lui-même reste le même.

Petero
Revenir en haut Aller en bas
PaxetBonum



Masculin Messages : 426
Inscription : 10/06/2010

MessageSujet: Re: L'origine du mal ?   Jeu 22 Juil 2010, 21:46

On progresse… vous préférez le terme de facettes, soit !
Ainsi pour l'un ce sera la Parabole du Fils Prodigue pour l'autre ce sera celle du Père éploré pour un autre encore celle du Fils fidèle qui ne comprend pas…
Cela peut donner lieu à des interprétations différentes, aussi différentes que les interprétations de chaque protagoniste, mais toutes conduisent effectivement au même endroit.
Car n'oubliez pas : "Il y a de nombreuses demeures dans la maison de mon Père"
Revenir en haut Aller en bas
petero



Masculin Messages : 8192
Inscription : 01/01/2007

MessageSujet: Re: L'origine du mal ?   Jeu 22 Juil 2010, 21:52

PaxetBonum a écrit:
Mais nous qui le regardons de l'extérieur savons que c'est un véritable héros de Dieu en plus d'être son héraut

Le saint, lui, sait que sont héroïcité, il l'a tient de Dieu ; que l'héroïcité de ses vertus, elle lui vient de Dieu. Thérèse de l'Enfant Jésus disait dans son acte d'offrande à l'Amour miséricordieux : "Après l'exil de la terre, j'espère aller jouir de vous dans la patrie, mais je ne veux pas ammaser de mérites pour le ciel, je veux travailler pour votre seul Amour, dans l'unique but de vous faire plaisir".

Dire cela ce n'est en rien rabaisser le saint. Il s'est lui-même abaissé pour que Dieu soit tout en Lui et que dans sa vie, ce qui transparaît le plus, soit l'Amour de son Dieu pour les hommes, sa gloire.

Petero
Revenir en haut Aller en bas
petero



Masculin Messages : 8192
Inscription : 01/01/2007

MessageSujet: Re: L'origine du mal ?   Jeu 22 Juil 2010, 21:54

PaxetBonum a écrit:
Car n'oubliez pas : "Il y a de nombreuses demeures dans la maison de mon Père"

Cela veut dire que chacun pourra demeurer dans la maison de Dieu ; que tous ceux qui le voudront y trouveront une place, car Jésus est venu préparé une place pour chaque homme qu'il occupera ou n'occupera pas, selon le choix qu'il fera.

Petero
Revenir en haut Aller en bas
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
Arc-en-Ciel



Féminin Messages : 3928
Inscription : 27/04/2009

MessageSujet: Re: L'origine du mal ?   Jeu 22 Juil 2010, 23:52

Cher spirit, tes sarcasmes et ironies envers Petero....... et l'Eglise Catholique s'expliquent par ton reniement de ton baptême et apostasie envers notre Mère l'Eglise. (surement par incompréhension, refus, et du mauvais chemin que tu as pris). J'en parle en connaissance de cause, puisque j'ai bien failli m'enfoncer dans ses mêmes ronces.

Toutes tes clés que tu proposent à travers tes entités, n'ouvrent que des portes qui sentent le soufre.

Celle (clé) du Christ, notre Dieu, par son Eglise qui est son Corps, nous propose Son Chemin, SA Vérité et Sa Vie, qui nous mène dans Son royaume, "notre riante et verte prairie".
Sous la conduite de l'Esprit-Saint, qui est le "baiser divin" comme dit St Bernard.

Je te plains vraiment de n'avoir pas découvert ce Trésor qui est au Coeur de la Trinité et qui se laisse trouver dans la prière (l'oraison du coeur) et les sacrements. Mais celà, tes entités se garderont bien de te dire qui est vraiment (en Vérité) le Christ.

Tu te moquerais un peu moins du zèle d'amour de Petero, serviteur du Christ, en qui je ne vois qu'humilité.
Revenir en haut Aller en bas
petero



Masculin Messages : 8192
Inscription : 01/01/2007

MessageSujet: Re: L'origine du mal ?   Ven 23 Juil 2010, 06:53

spirit a écrit:
Et évidemment sur cette interprétation tout à fait personnelle et fantaisiste des différentes demeures c'est encore M. Pétéro qui a raison. C'est normal, après la mort, le sort futur qui nous est réservé c'est de devenir tous des clones de Pétéro. Rolling Eyes

Hors Pétéro, point de salut! Hop, qu'on se le dise! Very Happy

Spirit sunny

Vous n'avez pas compris Spirit. L'Esprit Saint fait de chacun de ceux qui se laisse transformé par Lui, par la Charité qui va les travailler de l'intérieur, travailler leur âme, la purifier et la sanctifier, une véritable "icône" de Jésus plus où moins achevée ; un clône de Jésus, une reproduction de Jésus en qui Dieu a mis tout son Amour et toute sa gloire. En chacune de nos âme, Dieu désire reproduire la parfaite image de son Fils qui est Lui-même la parfaite image du Dieu d'Amour qu'Ils sont ensemble dans la Trinité. C'est là la mission qui revient à l'Esprit Saint. Cette reproduction elle se terminera au ciel, dans les demeures de Dieu, pour ceux qui ne seront pas parfait.

Reprenons cette parole de Jésus : "Que votre coeur ne se trouble pas! vous croyez en Dieu, croyez aussi en moi. Dans la maison de mon Père, il y a de nombreuses demeures; sinon, je vous l'aurais dit; je vais vous préparer une place. Et quand je serai allé et que je vous aurai préparé une place, à nouveau je viendrai et je vous prendrai près de moi, afin que, là où je suis, vous aussi, vous soyez. (Jean 14, 1-3)"

Ce qui veut dire qu'il y a de nombreuses manières de demeurer auprès du Père, de nombreuses inhabitations ou différent degré d'union au Père. Cela rappelle les 7 demeures de Thérèse d'Avila.

Petero

Revenir en haut Aller en bas
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
Jonas et le signe



Masculin Messages : 12292
Inscription : 13/09/2006

MessageSujet: Re: L'origine du mal ?   Ven 23 Juil 2010, 12:04

[quote="spirit"]
Citation :
un Amour affectif pour un Jésus que vous idolâtrez et qui vous met hors réalité.


Pour ma part, je n'ai jamais été aussi conscient de la réalité, lucide et responsable que depuis ma conversion à la foi catholique. Celle-ci m'a en outre rendu à ma dignité d'homme.
Et j'éprouve pour Marie, qui a été et reste le chemin privilégié de cette remise en ordre, de cette remise sur pied, de ce retournement, bref de cette conversion, un amour véritablement affectif, puisqu'il "a trait aux sentiments (que je ne puis pas ne pas éprouver, suite à la grâce qui m'a été faite) et aux émotions" (dico de la langue française); c'est même un amour filial, conformément aux paroles de Jésus sur la Croix: "voici ta Mère"".
De là m'est venue l'adoration pour Jésus-Christ que cette Femme m'a apporté, qui est mon Sauveur et mon Rédempteur, et à qui je me dois désormais de ressembler le plus possible, ne serait-ce que pour ; c'est tout le sens perdu que j'ai (re)trouvé à mon existence, que tant d'autre trouve naturel ou n'ont simplement pas conscience de posséder; le sens de mon baptême que j'avais oublié.
Comme l'a écrit Petero:
Citation :
L'Esprit Saint fait de chacun de ceux qui se laissent transformer par Lui, par la Charité qui va les travailler de l'intérieur, travailler leur âme, la purifier et la sanctifier, une véritable "icône" de Jésus
Cela ne va pas de soi; il n'est pas dans la nature humaine d'accepter des souffrances, des épreuves, qu'il lui semble pouvoir combattre ou éviter, contre lesquelles son instinct se révolte.
Si ce n'est pas l'ES qui me conduit à revoir mes façons d'être, appelons cela "illuminisme religieux", mais ça n'y change rien.











Revenir en haut Aller en bas
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
Jonas et le signe



Masculin Messages : 12292
Inscription : 13/09/2006

MessageSujet: Re: L'origine du mal ?   Ven 23 Juil 2010, 12:47

Je crois, cher Spirit, que tu t'abuses: je suis d'accord quant Petero dit que "L'Esprit Saint fait de chacun de ceux qui se laissent transformer par Lui, par la Charité qui va les travailler de l'intérieur, travailler leur âme, la purifier et la sanctifier, une véritable "icône" de Jésus"

Si j'ajoute que "cela ne va pas de soi", c'est pour souligner justement l'irruption et l'action de l'ES ds nos existences.
Que cela soit bien clair.

Je n'ai pas suivi votre échange; c'est votre phrase "un Amour affectif pour un Jésus que vous idolâtrez et qui vous met hors réalité" qui m'a fait réagir...

Je ne sais trop pourquoi, je n'aime pas l'emploi du terme "clone": ns focalisons trop volontiers sur les termes, pour ne pas les utiliser avec prudence; mais je dois reconnaitre qu'il y a un peu de ça: nous nous devons de retrouver en nous l'image de Dieu.
Revenir en haut Aller en bas
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
petero



Masculin Messages : 8192
Inscription : 01/01/2007

MessageSujet: Re: L'origine du mal ?   Ven 23 Juil 2010, 15:09

spirit a écrit:
Karl a écrit:
Je crois, cher Spirit, que tu t'abuses ( Question ): je suis d'accord quant Petero dit que "L'Esprit Saint fait de chacun de ceux qui se laissent transformer par Lui, par la Charité qui va les travailler de l'intérieur, travailler leur âme, la purifier et la sanctifier, une véritable "icône" de Jésus" ....nous nous devons de retrouver en nous l'image de Dieu...

Il faut tendre vers Jésus et vers Dieu, c'est différent et, il ne faut pas se leurrer, ça nous prendra une éternité.

Spirit sunny

Il faut tout simplement, Spirit, suivre Jésus, recevoir son baptême et observer, faire, tout ce qu'il a prescrit : "Allez donc, de toutes les nations faites des disciples, les baptisant au nom du Père et du Fils et du Saint Esprit, et leur apprenant à observer tout ce que je vous ai prescrit." (Matthieu 28, 19-20)

Jésus ne demande pas plus. Vos entités vous invitent-ils à recevoir le baptême de Jésus et à observer tout ce qu'il a prescrit à ses Apôtres ? Ils vous invitent à aimer, je n'en doute pas, mais vous invitent-il à faire mémoire de sa mort et sa résurrection ? A manger sa chair et à boire son sang pour demeurer en Lui, en son Amour ?

Dans la mesure où vous entités ne vous invitent pas à observer tout ce que Jésus a prescrit et qu'on retrouve dans les Evangiles, cela veut dire que, en vérité, en vérité, tout ce qu'ils vous enseignent "c'est un leurre".

Quand à notre union avec Dieu par la Charité, participation créée à l'Être de Dieu qui n'est qu'Amour, cela prendra le temps que Dieu voudra bien que cela prenne car c'est son Esprit qui est le maître d'oeuvre de cette union ; de notre sanctification, de notre union. Si on fait tout ce que Jésus demande de faire, le temps donné sur la terre suffit. Si on ne fait pas tout ce qu'il faut, il faudra aujouter le temps du purgatoire que l'on ne saurait mesuré puisque ce purgatoire est hors du temps. Si on s'appuie sur les promesses de Jésus, de toute façon un jour viendra où Dieu sera en tout et en tous.

Petero

Revenir en haut Aller en bas
Philippe Fabry
Administrateur


Masculin Messages : 13954
Inscription : 31/01/2009

MessageSujet: Re: L'origine du mal ?   Ven 23 Juil 2010, 15:12

spirit a écrit:
Karl a écrit:
Je crois, cher Spirit, que tu t'abuses ( Question ): je suis d'accord quant Petero dit que "L'Esprit Saint fait de chacun de ceux qui se laissent transformer par Lui, par la Charité qui va les travailler de l'intérieur, travailler leur âme, la purifier et la sanctifier, une véritable "icône" de Jésus" ....nous nous devons de retrouver en nous l'image de Dieu...

Il faut tendre vers Jésus et vers Dieu, c'est différent et, il ne faut pas se leurrer, ça nous prendra une éternité.

Spirit sunny



Pourquoi ça me fait penser à du Jacques Attali ? Le côté péremptoire et inepte tout à la fois, sans doute.

_________________
"Les désastres nous enseignent l'humilité" Saint Anselme de Canterbury
« N’attendre de l’État que deux choses : liberté, sécurité. Et bien voir que l’on ne saurait, au risque de les perdre toutes deux, en demander une troisième. » Frédéric Bastiat
Pensez à visiter mon blog : http://www.historionomie.com
Revenir en haut Aller en bas
http://mafuturologie.free.fr
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
petero



Masculin Messages : 8192
Inscription : 01/01/2007

MessageSujet: Re: L'origine du mal ?   Ven 23 Juil 2010, 16:39

spirit a écrit:
Tendre vers Jésus c'est la première phase pour quitter ces lieux (l'attraction de la terre), ensuite, tendre vers Dieu est encore beaucoup plus vaste et plus grandiose... Il ne s'agit certainement pas de devenir des clones de Jésus, comme le préconise Pétéro,

Spirit,

Vous avez certainement remarqué que j'ai utilisé le mot "icône" avant d'uliser le mot "clône". L'icône n'est pas une reproduction à l'identique d'un individu ; elle n'est qu'une image. Le clône lui-même n'est qu'une reproduction d'un originale, même si le "génome" est reproduit. Dans un clône humain on retrouverait l'original sans retrouver toutefois la personne ou l'esprit qui n'est pas clonable car il échape au génôme.

Devenir une icône de Jésus ou un clône s'entend pas devenir, sur le plan spirituel, une image parfaite de Jésus. Nous sommes appelés à reproduire Jésus dans l'Amour qu'il donne à son Père, pour que le Père retrouve en nous son propre Amour donné à son Fils en plénitude. En nous, le Père retrouvera son Fils qui s'est livré pour nous ; il le retrouvera dans l'Amour que nous rendons au Père.

Pourquoi ?

Parce que cet Amour que nous sommes invités à redonner à Dieu le Père, pour le glorifier et qui glorifiera son Fils en nous, il vient de Lui ; il est tiré de son propre Amour, l'Esprit Saint. C'est l'Esprit Saint que je comparerai au liquide séminale de l'homme, qui porte en lui-même pour le semer dans le coeur de l'homme, la graine de charité que l'on peut comparer (même si cela reste grossier), au spermatozoïde, à la graine masculine appelée à pénétrer dans la graine féminine, l'ovule ; notre âme étant comme un ovule spirituel appelé à être fécondé par la semence de vie divine de Jésus.

Cette cette graine de Charité reçue de Dieu, que Jésus compare à une graine de sénevé, la plus petite de toutes les graines, qui est appelée à germer au plus intime de notre coeur, notre âme, pour l'épouser et lui transmettre ses propres qualités, les qualités divines. Transformés par cette Vie Nouvelle, ce principe de Vie divine, nous devenons alors, puisque c'est la semence reçue de Jésus, des Icônes de Jésus en qui le Père va contempler son Fils ; en qui le Fils va être glorifié ; nous glorifiant par la même occasion.

spirit a écrit:
il s'agit d'avoir l'esprit saint de Jésus au coeur de notre propre âme purifiée le plus possible des influences de la matière.

L'esprit saint de Jésus qui est aussi l'Esprit de Dieu, l'unique Esprit de Dieu ; l'Amour qui unit le Père à son Fils, à son Verbe.

Là où vous vous plantez parce que vous n'écoutez pas Jésus, c'est qu'il n'est pas nécessaire d'attendre d'être purifié le plus possible des influences de la matière pour recevoir l'Esprit Saint. L'Esprit Saint, nous le recevons dans la Charité, sous forme de semence adaptée à la nature de notre âme humaine. La Charité est une participation créé de la nature divine déposée au jour de notre baptême, au plus intime de notre âme que Jésus purifie en lui accordant le pardon de ses péchés. Cette graine de Charité, quand elle est déposée, elle n'a pas encore germée. C'est comme un organisme extérieur à l'homme qui en germant va se grêffer sur l'âme et lui transmettre ses capacités surnaturelles qui la rendront capable de se tourner vers Dieu, de se livrer à Lui, de suivre Jésus, d'écouter Jésus et de faire tout ce qu'il demande. Capacité surnaturelles qui se greffes à nos capacité naturelles pour les transfigurer, les rendre capable de poser des actes surhumain, des actes qu'elles n'auraient jamais pu poser sans l'aide de Dieu, de son Esprit ; des actes du même gabarit que les actes posés par Jésus.

Sans cette présence de la Charité en nos âmes, déposées par l'Esprit Saint, l'Esprit de Jésus et que l'Esprit Saint tire de Lui-même qui est l'Amour de Dieu en personne, il est impossible de se prendre ses distances par rapport aux inffluences de la matière ; de se libérer des tendances de la matière. Notre purification, notre sanctification, c'est l'Esprit Saint Lui-même qui, par la Charité, la réalise, avec notre collaboration. C'est Lui qui donne la croissance à cette Charité ; qui nous fait grandir dans la sainteté, à la condition que nous collaborions comme le vigneron collabore à la croissance de la Vigne, bien que ce ne soit pas Lui qui fasse croître la Vigne.

Relisez la Parabole de la Vigne donnée par Jésus. Jésus nous dit que c'est le Vigneron (Dieu) qui émonde les sarment : "Je suis la vigne véritable et mon Père est le vigneron. Tout sarment en moi qui ne porte pas de fruit, il l'enlève, et tout sarment qui porte du fruit, il l'émonde (le purifie), pour qu'il porte encore plus de fruit. (Jean 15, 1-2)

Le sarment qui porte du fruit, il le libère de tout ce qui est inutile, de tous les liens avec la matière qui ne sont pas utiles à sa sanctification et surtout à la reproduction des fruits produits par la Charité, la grappe des vertus gonflés par le jus de l'Amour qui jaillit du Cep.

Comme vous le voyez, cette "purification", Dieu commence à la pratiquer quand le sarment commence à porter du fruit et pas avant ; comme les premiers grains de raisin (les vertus) se forment et avant qu'elles murissent, pour que rien ne les empêche d'arriver à maturité.

Comme vous le constatez, pas besoin de l'éclairage d'entité venues de je ne sais où pour entrer dans la compréhension des paroles prononcées par Jésus. L'éclairage de Petero suffit ; Petero qui se laisse lui-même éclairé par la Lumière du monde ; par ce Feu de l'Amour, la Charité, que Jésus est venu allumé en son coeur et qu'il désirerait tant allumer dans votre coeur si assoiffé d'Amour, frère Spirit.

En allant puiser à la source des entités dont vous nous parlez, vous ratez votre cible. C'est à la source des sacrements que vous puiserez toutes les lumières qui vous permettront d'y voir claire dans les Paroles de Jésus, croyez-moi. Very Happy Si vous saviez le don de Dieu qui se trouve dans les sacrements et plus particulièrement celui de l'Eucharistie, vous n'auriez aucun mal à quittez vos entités qui vous hypnotisent et vous captivent.

Citation :
C'est désolant de te voir comme cela autant intolérant. Ton attitude et tes sarcasmes font plus de mal à toi-même qu'aux autres... (tiens, je regrette de l'avoir moi-même été avec Pétéro)

Je suis heureux que vous regrettiez d'avoir été sarcastique à mon égard, comme il m'est aussi arrivé de l'être et je le regrette aussi. Quand on est sarcastique avec moi, cela rebondit, étant donné que les sarcasmes ne peuvent pénétrer en moi. C'est donc normal qu'ils vous reviennent comme un boomrang. Very Happy Qui sème le sarcasme récolte le sarcasme Very Happy

Petero
Revenir en haut Aller en bas
petero



Masculin Messages : 8192
Inscription : 01/01/2007

MessageSujet: Re: L'origine du mal ?   Ven 23 Juil 2010, 16:47

spirit a écrit:
Oui Pétéro, c'était il y a 2000 ans! Je ne dis pas qu'il faut tourner la page et passer radicalement à autre chose, mais, vu le niveau intellectuel atteint et, surtout, le niveau d'ouverture de conscience atteint (à tous les niveaux, beau, laid, vrai, faux, bien mal etc...), je pense qu'il est temps d'adapter tout cela à une nouvelle ère.

Selon votre théorie, oui, mais pas selon le plan de Dieu. L'Ere inaugurée par le Christ, il durera jusqu'à la consommation des siècles. Vous, vous voulez que l'Ere de Jésus et Jésus Lui-même dans son enseignement, s'adapte à tout ce que l'homme croit avoir trouvé, découvert. Vous voudriez que l'enseignement de Jésus, donné il y a 2000 ans, soit remplacé par l'enseignement donné par vos entités. Vous avez tord.

L'enseignement de Jésus il est pour tous les temps, il transcende tous les temps, toutes les ères. Nous sommes toujours dans le temps où Dieu fait grâce à notre terre ; le temps où son Esprit Saint prépare les âmes au retour du Christ pour l'entrée des hommes qu'ils aura réussi à épousé intérieurement et à transformé, à sanctifier, dans la gloire du Christ.

Citation :
2000 ans ont été nécessaires et je suis sûr que vous et moi y avons participé dans des vies antérieures. C'est cela la vie et l'évolution, ça fait partie du plan de Dieu. Sinon, pas de vie possible.

NON, cela fait partie du plan sorti de votre imagination et de l'imagination des entités qui vous éclairent, pas du plan de Dieu. Le plan de Dieu c'est ce que l'Esprit Saint réalise encore actuellement dans l'Eglise, le Corps du Christ ; malgré les apparences qui pourraient tromper, comme les juifs furent trompés sur la mission de Jésus par les apparences, sa mort sur la croix dans laquel il voyait un échec.

Petero
Revenir en haut Aller en bas
Philippe Fabry
Administrateur


Masculin Messages : 13954
Inscription : 31/01/2009

MessageSujet: Re: L'origine du mal ?   Ven 23 Juil 2010, 20:55

spirit a écrit:


Jacques Attali? Shocked Merci Philippe, c'est trop d'honneur... quand j'aurai réalisé la moitié de ce qu'il a fait, je pourrai m'estimer content...

Tu sais à quoi on reconnaît un mec qui sait de quoi il parle d'un cuistre ? Il suffit en général de lui demander ce qu'il pense d'Attali.

Mon pauvre petit, tu ne comprends vraiment rien à rien. Tendre vers Jésus c'est la première phase pour quitter ces lieux (l'attraction de la terre), ensuite, tendre vers Dieu est encore beaucoup plus vaste et plus grandiose... Il ne s'agit certainement pas de devenir des clones de Jésus, comme le préconise Pétéro, il s'agit d'avoir l'esprit saint de Jésus au coeur de notre propre âme purifiée le plus possible des influences de la matière.

Et de nouveau : mumbo jumbo...

_________________
"Les désastres nous enseignent l'humilité" Saint Anselme de Canterbury
« N’attendre de l’État que deux choses : liberté, sécurité. Et bien voir que l’on ne saurait, au risque de les perdre toutes deux, en demander une troisième. » Frédéric Bastiat
Pensez à visiter mon blog : http://www.historionomie.com
Revenir en haut Aller en bas
http://mafuturologie.free.fr
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
Philippe Fabry
Administrateur


Masculin Messages : 13954
Inscription : 31/01/2009

MessageSujet: Re: L'origine du mal ?   Ven 23 Juil 2010, 21:19

spirit a écrit:
Philippe Fabry a écrit:
spirit a écrit:


Jacques Attali? Shocked Merci Philippe, c'est trop d'honneur... quand j'aurai réalisé la moitié de ce qu'il a fait, je pourrai m'estimer content...

Tu sais à quoi on reconnaît un mec qui sait de quoi il parle d'un cuistre ? Il suffit en général de lui demander ce qu'il pense d'Attali.

Mon pauvre petit, tu ne comprends vraiment rien à rien. Tendre vers Jésus c'est la première phase pour quitter ces lieux (l'attraction de la terre), ensuite, tendre vers Dieu est encore beaucoup plus vaste et plus grandiose... Il ne s'agit certainement pas de devenir des clones de Jésus, comme le préconise Pétéro, il s'agit d'avoir l'esprit saint de Jésus au coeur de notre propre âme purifiée le plus possible des influences de la matière.

Et de nouveau : mumbo jumbo...

Tes croyances on s'en fout


En fait ici on est sur un forum catholique, donc la bonne formulation serait "les croyances de spirit, on s'en fout".

Je suis désolé, mais dès lors que tes interventions ont pour seul but le prosélytisme de ta soupe, tu n'as droit à aucune d'espèce de considération dans une discussion de théologie catholique.

_________________
"Les désastres nous enseignent l'humilité" Saint Anselme de Canterbury
« N’attendre de l’État que deux choses : liberté, sécurité. Et bien voir que l’on ne saurait, au risque de les perdre toutes deux, en demander une troisième. » Frédéric Bastiat
Pensez à visiter mon blog : http://www.historionomie.com
Revenir en haut Aller en bas
http://mafuturologie.free.fr
 
L'origine du mal ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 7 sur 9Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant
 Sujets similaires
-
» L'origine de la mer...
» Castigat ridendo mores, origine?
» [Emaux, métaux et couleurs] Origine des couleurs
» origine géographique de l'immigration bretonne en armorique
» Fromages sans présure d'origine animale

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE :: Théologie catholique ╬-
Sauter vers: