DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE

Théologie Spirituelle Catholique
Pour déposer une intention de prière:Agapé
ATTENTION : Les publicités ci-dessous sont indépendantes de notre volonté !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Fin du monde : version pessimiste

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Olivier JC



Messages : 2123
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Fin du monde : version pessimiste   Mar 14 Mar 2006, 00:47

Nous sommes tous, sur ce forum, quelque peu familiarisé avec la représentation des évènements de la fin du monde proposée par Arnaud. Rapidement, il s'agit d'un monde pacifié, mais sans Dieu. Avec, donc, une grande angoisse, un grand vide spirituel.

Examinons une version plus pessimiste.

L'Eglise va se montrer progressivement de moins en moins complaisante envers le monde, révélant toujours plus précisément, en paroles, le mysterium iniquitatis. Elle va ainsi attiser contre elle un antichristiannisme qui, dès aujourd'hui, est palpable. Voir Le nouvel antichristianisme de Rémond.

Finalement, tout comme le Christ fut crucifié, l'Eglise sera elle aussi crucifié. Cette Eglise, qui empêchait le mysterium iniquitatis de se révéler, le révèlera pleinement par sa crucifixion même. Plus rien, en effet, ne retiendra l'escalade de la violence.

Et c'est à ce moment-là, quand tout les hommes diront paix et sécurité (non pas que ces paix et sécurité seront effectives, mais qu'elles seront implorées), le malheur fondra sur eux. L'arme atomique rend très concrète cette perspective.

Au final, la Parousie à l'heure de la mort ne serait-elle pas qu'un cas particulier de la Parousie à la fin du monde ? En d'autres termes, y a-t-il vraiment une différence substantielle entre les deux, ou bien peut-on considérer qu'il n'y a entre elles qu'une différence de "quantité" ??
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80841
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Fin du monde : version pessimiste   Mar 14 Mar 2006, 07:44

Cher Olivier,
c'est vrai. Tout annonce une persécution PHYSIQUE et non seulement spirituelle contre la réalité ecclesiale représentée par PIERRE dans ce texte:

Citation :
Jean 21, 18 En vérité, en vérité, je te le dis, quand tu étais jeune, tu mettais toi-même ta ceinture, et tu allais où tu voulais; quand tu auras vieilli, tu étendras les mains, et un autre te ceindra et te mènera où tu ne voudrais pas."
Jean 21, 19 Il signifiait, en parlant ainsi, le genre de mort par lequel Pierre devait glorifier Dieu. Ayant dit cela, il lui dit: "Suis-moi."

De plus, la mort du Pierre et du Paul historique se passe de manière sanglante, ce qui semble être signifiant.

Celle de Jean se passe paisiblement car Jean semble indiquer symboliquement ce qui est invisible dans l'Eglise, à savoir ses fidèles priants et discrets.

C'est pourquoi il est logique de penser que les flèches et coup de feu de ce texte de Fatima ne signifient pas uniquement les calomnies qu'on voit actuellement à l'oeuvre contre l'histoire de la papauté, mais un sens littéral, des attentats réels :

Citation :
"Après les deux parties que j’ai déjà exposées, nous avons vu sur le côté gauche de Notre Dame, un peu plus en hauteur, un ange avec une épée de feu dans la main gauche. Elle scintillait et émettait des flammes qui devaient, semblait-il, incendier le monde. Mais elles s’éteignaient au contact de la splendeur qui émanait de la main droite de Notre Dame en direction de lui.
L’ange, indiquant la terre avec sa main droite dit: "Pénitence! Pénitence! Pénitence!" Et nous vîmes, dans une lumière immense qui est Dieu quelque chose de semblable à la manière dont se voient les personnes dans un miroir, un évêque vêtu de blanc, nous avons eu le pressentiment que c’était le Saint-Père.
Nous vîmes divers autres évêques, prêtres, religieux et religieuses monter sur une montagne escarpée, au sommet de laquelle il y avait une grande croix en troncs bruts, comme s’ils étaient en chêne liège avec leur écorce. Avant d’y arriver, le Saint-Père traversa une grande ville à moitié en ruine et, à moitié tremblant, d’un pas vacillant, affligé de souffrance et de peine, il priait pour les âmes des cadavres qu’il trouvait sur son chemin. Parvenu au sommet de la montagne, prosterné à genoux au pied de la grande croix, il fut tué par un groupe de soldats qui tirèrent plusieurs coups avec une arme à feu et des flèches. Et de la même manière moururent les uns après les autres les évêques, les prêtres, les religieux et religieuses et divers laïcs, hommes et femmes de classe et de catégories sociales différentes. Sous les deux bras de la croix, il y avait deux anges, chacun avec un arrosoir de cristal à la main, dans lequel ils recueillaient le sang des martyrs et avec lequel ils irriguaient les âmes qui s’approchaient de Dieu."

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Olivier JC



Messages : 2123
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Fin du monde : version pessimiste   Mar 14 Mar 2006, 09:42

En fait, ce que j'entendais concernait l'humanité dans son ensemble, et non la seule Eglise. Il me semble possible qu'après la disparition de l'Eglise, la violence réciproque enflera sans s'arrêter au sein de l'humanité avant d'exploser et d'entraîner la mort de tous les humains (éventuellement par la voie d'un conflit nucléraire). La "Parousie" à la fin de l'histoire n'étant dès lors rien d'autre qu'une "Parousie" de l'heure de la mort généralisée, c'est-à-dire concernant plusieurs milliards d'individus au même instant.

Ce qui permettrait aisément d'expliquer votre théologie de l'heure de la mort. Si l'Evangile en parle en même temps que la Parousie finale, c'est pour la simple et bonne raison qu'il n'y a aucune différence entre les deux. C'est strictement et exactement la même chose.
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80841
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Fin du monde : version pessimiste   Mar 14 Mar 2006, 13:42

Olivier JC a écrit:
En fait, ce que j'entendais concernait l'humanité dans son ensemble, et non la seule Eglise. Il me semble possible qu'après la disparition de l'Eglise, la violence réciproque enflera sans s'arrêter au sein de l'humanité avant d'exploser et d'entraîner la mort de tous les humains (éventuellement par la voie d'un conflit nucléraire). La "Parousie" à la fin de l'histoire n'étant dès lors rien d'autre qu'une "Parousie" de l'heure de la mort généralisée, c'est-à-dire concernant plusieurs milliards d'individus au même instant.

Ce qui permettrait aisément d'expliquer votre théologie de l'heure de la mort. Si l'Evangile en parle en même temps que la Parousie finale, c'est pour la simple et bonne raison qu'il n'y a aucune différence entre les deux. C'est strictement et exactement la même chose.

Cher Olivier,

Saint Thomas dit que les derniers humains n'auront pas besoin d'apprendre l'humilité dans la mort tant les épreuves d'avant les auront purifiées.

Après le déluge, Dieu promet que plus jamais il ne laisserait l'humanité être détruite tout entière.

Les deux ensemble permettent de pencher plutôt pouur le scénario suivant:

Citation :
- Des gens réellement pacifiés au plan EXTERIEUR grâce à une solide police et civilisation.
- Des gens EFFEMINES
- Des gens SANS LE VRAI DIEU.

Donc des gens extrêmement sensibles, fragiles, facile à éduquer par de petite souffrances (au yeux d'un homme du néolithique) comme des angoisses, des richesse mais du désespoir.

Je penche de plus en plus vers ce genre de souffrances, bien plus efficaces pour rendre humble.

Analogie: Krystyna avait déssiné un gros rhyno piqué par une épine.
Et en dessous une souris piquée par la même épine.

Le rhino (l'homme du néolithique) ne sent rien.

Mais la souris... What a Face


Qu'aen pensez-vous ?

(Ce soir il se peut que je sois en panne d'ADSL. J'écris de l'école).

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
lagaillette



Messages : 4121
Inscription : 26/07/2005

MessageSujet: Re: Fin du monde : version pessimiste   Mar 14 Mar 2006, 13:47

Shocked

Code:
quand tout les hommes diront paix et sécurité (non pas que ces paix et sécurité seront effectives, mais qu'elles seront implorées), le malheur fondra sur eux. L'arme atomique rend très concrète cette perspective.

Quand on regarde l’actualité, ce n’est pas tellement ce scénario qui se dessine. Au contraire, ce sont plutôt des bruits de guerre qui se prépare qu’on entend.

Code:
Au final, la Parousie à l'heure de la mort ne serait-elle pas qu'un cas particulier de la Parousie à la fin du monde ? En d'autres termes, y a-t-il vraiment une différence substantielle entre les deux, ou bien peut-on considérer qu'il n'y a entre elles qu'une différence de "quantité" ??

Pour chacun de ceux et celles qui meurent, c’est la fin du monde. La fin universelle de notre monde, ce sera à l’extinction (ou l’explosion) du soleil, dans quelques milliards d’années, parait-il. A moins que nous n’accélérions nous-mêmes cette fin, ce qui n’est pas impossible.

Quant à la renaissance d’un « antichristianisme » elle existe davantage dans l’imagination de René Rémond que dans la réalité.
Revenir en haut Aller en bas
http://membres.multimania.fr/jeanpierremouvaux/
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80841
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Fin du monde : version pessimiste   Mar 14 Mar 2006, 13:52

Cher Lagaillette,

Citation :
Pour chacun de ceux et celles qui meurent, c’est la fin du monde. La fin universelle de notre monde, ce sera à l’extinction (ou l’explosion) du soleil, dans quelques milliards d’années, parait-il. A moins que nous n’accélérions nous-mêmes cette fin, ce qui n’est pas impossible.

Dans la foi catholique, ni l'un ni l'autre.

Mais l'initiative de Dieu et le retour du Christ qui manifeste son amour par un nouveau geste grandiose:

Revenir alors qu'on ne l'attend plus !

Cher Olivier,

Ceci dit, votre hypothèse est défendable à condition de croire, selon saint Paul:
Citation :
"Nous ne mourrons pas tous."

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
citelis



Messages : 25
Inscription : 23/02/2006

MessageSujet: Re: Fin du monde : version pessimiste   Mar 14 Mar 2006, 17:16

Nous sommes témoins aujourd’hui de bouleversements politiques, économiques, ethniques et écologiques nouveaux d’une grande importance. Le visage de notre planète change. L’histoire en s’accélérant singulièrement nous rapprocherait-elle de son ultime conclusion qui coïncidera, selon la Bible, avec un événement capital : l’irruption fulgurante de Dieu dans l’histoire de l’humanité, le retour de Jésus-Christ ? Ce sera un retour glorieux et, pour la plupart des hommes ... inattendu ; le ciel s’ouvrira et toute l’humanité le verra. De nombreuses prophéties relatives à ce retour, faites par les prophètes de la Bible et par Jésus-Christ se sont déjà déroulées tandis que d’autres sont en train de s’accomplir sous nos yeux. Le Nouveau Testament contient à lui seul plus de 300 textes en rapport avec le retour du Christ qui a dit, lui-même : “Je reviendrai” (Jn 14.3). Chaque jour, dans "le Notre Père", des millions de Chrétiens récitent : “Que ton règne vienne”.

Bien que cet événement soit une certitude, nous n’en connaissons pas le moment exact : “Pour ce qui est du jour et de l’heure, personne ne le sait” (Mt 24.36). Mais le Christ a précisé aussi qu’il nous donnerait des signes précurseurs : “Il y aura des signes dans le soleil, dans la lune et dans les étoiles” (Lu 21.25). Et en attendant son retour, il nous a invités à veiller et à prier : "Prenez garde, veillez et priez, car vous ne savez pas quand ce temps viendra" (Mc 13.33).

Ainsi, le Christ nous encourage à nous préparer à ce grand événement. De notre choix dépendra notre avenir : en croyant en Jésus-Christ, Fils de Dieu, mort et ressuscité pour sauver l’humanité, nous choisissons le bien et la vie éternelle mais si nous refusons de croire en lui et le rejetons, nous choisissons alors le mal et son maître, Satan qui nous mènera à la destruction définitive, à la mort éternelle. Jésus-Christ nous donne ce choix, il nous laisse entièrement libre mais nous conseille cependant de suivre le chemin qui mène à la vie (Mt 7.14). En attendant son retour, choisissons donc la vie !

Pour sortir de son impasse, le monde a besoin de cette intervention divine en la personne de Jésus-Christ. Son retour mettra fin à la confusion, souffrance, misère, angoisse, guerre, et mort qui sont le partage des humains. Cet événement établira définitivement sur notre terre renouvelée (Ap 21.1) le bonheur, la joie et la paix et ceci dans le royaume de Dieu et pour l’éternité.

Le retour du Christ est tout simplement l'espérance des croyants. Les premiers chrétiens aussi ne cessaient d’annoncer le “Seigneur qui vient”. Dans nos sociétés où nous pouvons nous passer de Dieu, avons-nous encore cette espérance ? Attention, le Christ n’oubliera pas sa promesse répétée par les derniers mots de la Bible : “Oui, je viens bientôt” (Ap 22.20).
Revenir en haut Aller en bas
lagaillette



Messages : 4121
Inscription : 26/07/2005

MessageSujet: Re: Fin du monde : version pessimiste   Mar 14 Mar 2006, 18:04

Smile

Code:
le retour du Christ :

[b]Revenir alors qu'on ne l'attend plus ![/b]

Il revient tous les jours pour ceux qui savent l’accueillir.
Revenir en haut Aller en bas
http://membres.multimania.fr/jeanpierremouvaux/
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80841
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Fin du monde : version pessimiste   Mar 14 Mar 2006, 20:33

Cher Citelis, merci pour cette synthèse de la foi.

Cher Lagaillette,
lagaillette a écrit:
Smile

Code:
le retour du Christ :

[b]Revenir alors qu'on ne l'attend plus ![/b]

Il revient tous les jours pour ceux qui savent l’accueillir.

En théologie, il y a QUATRE sens de la Venue du Christ:

1° La première dans sa chair.
2° La seconde par sa présence mystique (la charité, la prière et l'amour du prochain).
3° La troisième dans son eucharistie.
4° La quatrième dans sa gloire.

Vous pensez aux sens 2 et 3.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Laurent
Invité



MessageSujet: Re: Fin du monde : version pessimiste   Lun 20 Mar 2006, 14:42

Il est aussi possible de faire un rapprochement qui va dans le sens du post d'Olivier :

Le feu du ciel mentionné et dans l'Apocalypse et par Marie dans certaines de ses apparitions.

La Bombe, bien sûr, la fission et la fusion nucléaire étant bien le mécanisme en oeuvre au coeur des étoiles...

Histoire de rassurer tout le monde Mr. Green
Revenir en haut Aller en bas
Scat



Masculin Messages : 1169
Inscription : 06/06/2005

MessageSujet: Re: Fin du monde : version pessimiste   Lun 20 Mar 2006, 14:57

tiens ça me rappele un site qui commence par apparitions et qui se termine...... :DD :DD
Revenir en haut Aller en bas
http://www.linceul-turin.com
Laurent
Invité



MessageSujet: Re: Fin du monde : version pessimiste   Lun 20 Mar 2006, 15:01

Very Happy

J'ai été à deux doigts de mettre ---->

Tous sur apparitions mariales !

:DD
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80841
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Fin du monde : version pessimiste   Lun 20 Mar 2006, 16:55

Laurent a écrit:
Il est aussi possible de faire un rapprochement qui va dans le sens du post d'Olivier :

Le feu du ciel mentionné et dans l'Apocalypse et par Marie dans certaines de ses apparitions.

La Bombe, bien sûr, la fission et la fusion nucléaire étant bien le mécanisme en oeuvre au coeur des étoiles...

Histoire de rassurer tout le monde Mr. Green

Cher Laurent, pour moi, il paraît de plus en plus probable que nous allons droit à des évènements nucléaires, non à cause de prophéties mais pour une simple question de probabilité.

- Le feu nucléaire se dicémine.
- La folie humaine prend, à peu près tous les 50 ans, une partie du monde:

- L'Europe en 1900-1945

- L'URSS en 1950-89

- L'islamisme depuis 1991.

Bref, à moins d'interdire de manière définitive les armes atomiques, elle serviront tôt ou tard.

Mais ce n'est pas la fin du monde. La fin du monde aurait été une confrontation totale de l'URSS et des USA. Les grandes nations n'ont pas envie, je crois que cette puissance se dicémine.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
lagaillette



Messages : 4121
Inscription : 26/07/2005

MessageSujet: Re: Fin du monde : version pessimiste   Lun 20 Mar 2006, 18:19

Laurent a écrit:
Il est aussi possible de faire un rapprochement qui va dans le sens du post d'Olivier :

Le feu du ciel mentionné et dans l'Apocalypse et par Marie dans certaines de ses apparitions.

La Bombe, bien sûr, la fission et la fusion nucléaire étant bien le mécanisme en oeuvre au coeur des étoiles...

Histoire de rassurer tout le monde Mr. Green

Il y a la menace nucléaire : on en reparle ces temps-ci.

Il y a la menace du réchauffement de la planète ; à plus ou moins longue échéance.

Il y a la surpopulation, avec l'épuisement des ressources naturelles, la menace d'une crise économique qui ne serait plus maîtrisable.

On n'a que l'embarras du choix.

Mais la vie passe par la mort ; dixit le message chrétien.
Revenir en haut Aller en bas
http://membres.multimania.fr/jeanpierremouvaux/
Laurent
Invité



MessageSujet: Re: Fin du monde : version pessimiste   Lun 20 Mar 2006, 19:27

Very Happy

Citation :
Mais ce n'est pas la fin du monde.

C'est toi qui parles de fin du monde, pas moi Mr. Green
Revenir en haut Aller en bas
 
Fin du monde : version pessimiste
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» FILM : La Chose D'un Autre Monde ( The Thing from another world )
» Tout le monde en parle version Québec
» Les falsification de la traduction du monde nouveau
» [5 ème] Quelle édition pour le Tour du Monde en 80 jours?
» agoraphobie et peur d'affronter seul le monde?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE :: Archives :: Archives : Théologie dogmatique, morale et divers-
Sauter vers: