DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE

Théologie Spirituelle Catholique
Pour déposer une intention de prière:Agapé
ATTENTION : Les publicités ci-dessous sont indépendantes de notre volonté !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Comment comprendre l'Islam

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
AuteurMessage
ysov



Messages : 14443
Inscription : 03/07/2010

MessageSujet: Re: Comment comprendre l'Islam   Dim 27 Jan 2013, 15:05

Je crois qu'il y a un vendu qui a ôté mon dernier message destiné à Lebob. Qui est ce lèche-botte qui l'a enlevé? Mais on veut le protéger le petit mecque!Mr. Green

De toute manière parler avec des gens qui croient autant à l'islam qu'au christianisme, méritent aucunement mon attention. Au moins un Zlitni ne joue pas le jeu dangereux d'amalgamer deux religions.
Revenir en haut Aller en bas
ysov



Messages : 14443
Inscription : 03/07/2010

MessageSujet: Re: Comment comprendre l'Islam   Dim 27 Jan 2013, 15:34

Lebob a écrit:
franc_lazur a écrit:
ysov a écrit:
Je ne sais si cette expression est connu en France, mais a propos de Zlitni, vaut mieux mettre une croix dessus.
Laughing Pas la peine de croixsser, c'est qu'une expression figurative comme mettre une croix sur un carré afin de supprimer ou bien classer.


Serait-ce que tu es totalement intolérant et que tu mets à l'écart ceux qui ne pensent pas comme toi ?!!!??


Cela pourrait être une preuve que tu ne sais pas donner les bons arguments à notre frère Zlitni !!!

De toutes façons, il ne les écoute pas. Je doute même qu'il soit capable de les comprendre...

Nouvelle réponse remplaçant la précédente supprimée par un lazuréen/ne:

Inutile cher Lebob, sa sensiblerie, son manque de discernement y résultant fait que lui-même ne pourra acquiescer à ton jugement.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Comment comprendre l'Islam   Dim 27 Jan 2013, 18:01

ysov a écrit:
Je crois qu'il y a un vendu qui a ôté mon dernier message destiné à Lebob. Qui est ce lèche-botte qui l'a enlevé? Mais on veut le protéger le petit mecque!Mr. Green
................
.


Demande à la modération, tu auras sans doute une réponse ....
Revenir en haut Aller en bas
ysov



Masculin Messages : 14443
Inscription : 03/07/2010

MessageSujet: Re: Comment comprendre l'Islam   Dim 27 Jan 2013, 18:06

Plus d'importance.

Mais pour une dernière fois, je ne suis pas ici pour faire des courbettes afin de ménager des susceptibilités de nos amis les musulmans. Contrairement à toi mes propos qui réfutent l'islam seront toujours sans ambiguités, que ça plaise ou non. De plus si tu crois dur comme fer que ton approche provoquera beaucoup de conversions au catholicisme des musulmans, tu vis sur pluton! Que tu ais répondu comme quoi je devrais me demander si mes arguments pour convaincre Zlitni sont efficaces, démontre que tu es extrêmement culotté et que surtout tu te perds dans les méandres de la réalité de ton forum qui est aucunement représentatif de la planète, sauf pluton ou tu sembles y vivre.

Pour une dernière fois, je dénonce l'islam avec énergie et si un Zlitni et cie est offusqué, alors tant pis pour lui ou eux et de toute manière c'est réciproque. Pour ce qui est des musulmans pacifiques, ils seront toujours amis et je prierai toujours pour eux afin qu'ils appliquent jamais l'islam intégrale, et qu'ils en restent à cette islam partiel qui les rendent dans ce cas beaucoup plus près du Christ que de mahomet.

PS Seulement le fait que tu crois que la période mecquoise du coran serait divin d'origine, nous sépare irréversiblement et tu devrais plutôt mentionner
comme étant de religion monothéiste ECLECTIQUE.



Dernière édition par ysov le Dim 27 Jan 2013, 18:20, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Comment comprendre l'Islam   Dim 27 Jan 2013, 18:15

Dies Natalis Solis Inv. a écrit:
A quoi sert ce pauvre Zlitni !? Il est incapable de penser et d'exrire. Il est contre l'esprit et n'en a rien à fou... des vraies réflexions proposées par les autres. Pour une clarete des échanges interdisez lui les copies collés, en plus en troll, il ne cite pas ses sources.


A quoi sert ce frère, frère en tant que créature de DIEU, qui se pseudonomme ZLITNI ? à nous faire savoir que les Musulmans existent et que leur foi en DIEU, leur confiance en DIEU vaut bien la nôtre, nous qui devrions n'être que des serviteurs inutiles ! Alors cessons de nous vanter, en tant que Chrétien d'être des Chrétiens ! DIEU n'aime pas les arrogants !


A propos de ses copier/coller, n'oublions pas que le français n'est pas sa langue maternelle et il me semble naturel d'être patient avec lui, si nous voulons suivre ce que Jésus nous a démandé à propos de nos frères !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Comment comprendre l'Islam   Dim 27 Jan 2013, 18:17

ysov a écrit:
Plus d'importance.

Mais pour une dernière fois, je ne suis pas ici pour faire des courbettes afin de ménager des susceptibilités de nos amis les musulmans. Contrairement à toi mes propos qui réfutent l'islam seront toujours sans ambiguités, que ça plaise ou non. De plus si tu crois dur comme fer que
ton approche provoquera beaucoup de conversions au catholicisme des musulmans, tu vis
sur pluton!



Je ne suis pas chargé de convertir qui que ce soit , mais de présenter notre foi, le mieux possible, et le plus fraternellement possible ...

FIN de cette parenthèse ....
Revenir en haut Aller en bas
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
ysov



Masculin Messages : 14443
Inscription : 03/07/2010

MessageSujet: Re: Comment comprendre l'Islam   Dim 27 Jan 2013, 18:47

Puisque tu crois que le coran fut prophétisé par l'Eternel, tu y vois donc une volonté divine de l'existence de l'islam?

PS Ici c'est plus approprié que dans l'autre topic.
Revenir en haut Aller en bas
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
ysov



Masculin Messages : 14443
Inscription : 03/07/2010

MessageSujet: Re: Comment comprendre l'Islam   Dim 27 Jan 2013, 19:13

Mais il a aucunement prophétisé l'islam et le prétendre malgré cela, est dangereux. Mais cela démontre surtout que vous avez de la difficulté de distinguer dans votre attitude entre les musulmans et l'islam.

Les descendants d'Ismaël devaient se joindre avec la définitive alliance par le venu du Christ, qui instaura telle que prophétisé la rédemption en nous ôtant le péché originel qui nous interdisait l'entrée au paradis avant l'accomplissement et cela pour toutes les nations, que ce soit les descendants d'Isaac, d'ismaël, et tous les gentils dont l'institution terrestre de son institution divine prit racine en plein occident païen au prix de beaucoup de sang
(ce qui doit ne pas vous déplaire) et non par l'épée!

Maintenant, pour être clair, vous prônez (avec raison) qu'il est impérieux de considérer les musulmans comme nos frères (ce qui est vrai, mais tout comme un esquimaux, ou un chinois) dans la création et à plus forte raison avec les descendants d'Ismäel. Ma question: Croyez-vous que l'islam est
d'origine divine, en tout ou en partie?
Revenir en haut Aller en bas
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
ysov



Masculin Messages : 14443
Inscription : 03/07/2010

MessageSujet: Re: Comment comprendre l'Islam   Dim 27 Jan 2013, 19:34

Donc y voyez une origine divine sur l'existence du coran?
Revenir en haut Aller en bas
ysov



Masculin Messages : 14443
Inscription : 03/07/2010

MessageSujet: Re: Comment comprendre l'Islam   Dim 27 Jan 2013, 20:05

Donc, un conseil ne dites plus jamais que le coran fut prophétisé par l'Eternel, car cela porte à confusion dangereusement pour la foi des jeunes qui liraient cela.

Je comprend votre désir ardent de la pax mundi, mais soyez un brin moins passionné et discernez avant d'exprimer afin de pouvoir bien saisir puisque notre cerveau est pas le vôtre.

Autre point. Vous avez ajouté que le principe de la définitive alliance avec le Christ, ferait partie de la foi des musulmans. Vous devriez savoir qu'il y a sensiblement des divergences
importantes entre ce que les musulmans croient et nous les chrétiens. Le simple fait qu'il voit en Jésus-Christ lors de sa première venu comme étant STRICTEMENT un prophète démontre une mer de séparation avec notre foi. Donc, répondre comme vous le faites sur ce point, est dangereux et porte à confusion ceux et celles moins férus des religions.

NB
Je viens de constater que vous avez supprimer votre message précédant le mien ci-haut. La pétoche vous a capturée? Mr. Green
Revenir en haut Aller en bas
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
ysov



Masculin Messages : 14443
Inscription : 03/07/2010

MessageSujet: Re: Comment comprendre l'Islam   Dim 27 Jan 2013, 20:21

En affirmant qu'il y aurait de faux prophètes?
Revenir en haut Aller en bas
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
ysov



Masculin Messages : 14443
Inscription : 03/07/2010

MessageSujet: Re: Comment comprendre l'Islam   Dim 27 Jan 2013, 20:24

Ce qui équivaut.

Revenir en haut Aller en bas
Dies Natalis Solis Inv.



Féminin Messages : 1426
Inscription : 10/05/2012

MessageSujet: Re: Comment comprendre l'Islam   Dim 27 Jan 2013, 20:32

franc_lazur a écrit:
Dies Natalis Solis Inv. a écrit:
A quoi sert ce pauvre Zlitni !? Il est incapable de penser et d'exrire. Il est contre l'esprit et n'en a rien à fou... des vraies réflexions proposées par les autres. Pour une clarete des échanges interdisez lui les copies collés, en plus en troll, il ne cite pas ses sources.


A quoi sert ce frère, frère en tant que créature de DIEU, qui se pseudonomme ZLITNI ? à nous faire savoir que les Musulmans existent et que leur foi en DIEU, leur confiance en DIEU vaut bien la nôtre, nous qui devrions n'être que des serviteurs inutiles ! Alors cessons de nous vanter, en tant que Chrétien d'être des Chrétiens ! DIEU n'aime pas les arrogants !


A propos de ses copier/coller, n'oublions pas que le français n'est pas sa langue maternelle et il me semble naturel d'être patient avec lui, si nous voulons suivre ce que Jésus nous a démandé à propos de nos frères !

Pff, c'est ça pendant ce temps les derniers chrétiens d'Orient sont horriblement persécutés, fuient ou meurent tous les jours. Voilà ce qu'ordonne le Dieu de nos frères musulmans. En quoi est-ce vanter de voir que ce type n'a rien à dire et NIE tout nos arguments. Il est évident qu'il n'apporte rien au forum, si ce n'est des horreurs et des mensonges, qu'ils reprend chez d'autres auteurs et qu'il cautionne !
Revenir en haut Aller en bas
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
ysov



Masculin Messages : 14443
Inscription : 03/07/2010

MessageSujet: Re: Comment comprendre l'Islam   Dim 27 Jan 2013, 20:38

Vous priez pour les autres étant pas monothéiste?
Revenir en haut Aller en bas
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
ysov



Masculin Messages : 14443
Inscription : 03/07/2010

MessageSujet: Re: Comment comprendre l'Islam   Dim 27 Jan 2013, 20:44

Je formule ma question autrement:

Priez vous aussi pour les autres nations qui ne sont pas monothéistes?
Revenir en haut Aller en bas
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
ysov



Masculin Messages : 14443
Inscription : 03/07/2010

MessageSujet: Re: Comment comprendre l'Islam   Dim 27 Jan 2013, 20:48

Car comme créatures de Dieu, un bouddhiste équivaut à un musulman et un chrétien. La religion musulmane doit être dénoncée, méprisée comme on doit le faire à propos du démon. Déplorer aussi le bouddhisme, mais il est vrai que c'est à la base une philosophie et non une religion.
Revenir en haut Aller en bas
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
ysov



Masculin Messages : 14443
Inscription : 03/07/2010

MessageSujet: Re: Comment comprendre l'Islam   Dim 27 Jan 2013, 20:52

Oui si reliée au diable. Détester le péché en tant que tel, il non seulement permis mais même nécessaire. Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
ysov



Masculin Messages : 14443
Inscription : 03/07/2010

MessageSujet: Re: Comment comprendre l'Islam   Dim 27 Jan 2013, 20:54

Seulement le fait de renoncer à Satan et ses pompes lors du baptême est un exemple. Non?
Revenir en haut Aller en bas
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
ysov



Masculin Messages : 14443
Inscription : 03/07/2010

MessageSujet: Re: Comment comprendre l'Islam   Dim 27 Jan 2013, 20:57

Ok, Donc si vous voyez un imam ou un prêtre attoucher à la pudeur d'une pré-ados, allez-vous dénoncer ce péché et mépriser sa nature? Non?

Donc dire que le péché c'est dégueulasse, à condamner = mépris et dénonciation, on doit pas appliquer cette forme de conscience?
Revenir en haut Aller en bas
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
ysov



Masculin Messages : 14443
Inscription : 03/07/2010

MessageSujet: Re: Comment comprendre l'Islam   Dim 27 Jan 2013, 21:02

Je ne parle pas de l'être en tant que tel, mais de la nature de ce qu'il a fait.
Revenir en haut Aller en bas
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
ysov



Masculin Messages : 14443
Inscription : 03/07/2010

MessageSujet: Re: Comment comprendre l'Islam   Dim 27 Jan 2013, 21:08

Laisses tomber. L'islam contient plein de trucs qui incitent au préjudice, donc incite au péché.

C'est de cela que je fais allusion quand je dis dénoncer l'islam = dénoncer le péché.

Tout ce qui contredit la définitive alliance en les enseignements du Christ est péché.
Revenir en haut Aller en bas
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
ysov



Masculin Messages : 14443
Inscription : 03/07/2010

MessageSujet: Re: Comment comprendre l'Islam   Dim 27 Jan 2013, 21:12

En mettant tous nos efforts à faire ouvrir les yeux concernés, sans toutefois se prostituer pour leur faire plaisir intéllectuellement. Mr. Green
Revenir en haut Aller en bas
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
ysov



Masculin Messages : 14443
Inscription : 03/07/2010

MessageSujet: Re: Comment comprendre l'Islam   Dim 27 Jan 2013, 21:22

Je ne parle pas de se venger, mais de réprobation. Autrement vous jouez le jeu des musulmans modérés par nécessité en parlant de ceux qui sont immigrants donc minoritaires, qui dénoncent quasiment jamais. Mais vont toujours mettre un grain de sel pour critiquer impliquant une région du globe qui pourtant non seulement les accueille, mais garantit sa sécurité, son épanouissement au moins pour permettre de fonder famille sans être brimé pour X raisons que ce soit. Vous pigez? Mr. Green
Revenir en haut Aller en bas
Dies Natalis Solis Inv.



Féminin Messages : 1426
Inscription : 10/05/2012

MessageSujet: Re: Comment comprendre l'Islam   Dim 27 Jan 2013, 21:27

Citation :


et le nom de jésus est cité 500 fois plus dans le coran que muhammad .

N'IMPORTE QUOI ! Et en plus ISA n'est pas Jésus !


et beaucoup sont convaincus que jésus est Dieu

Parmi les musulmans ?? Mais qu'est-ce que c'est que ces biperies ? A partir du moment où on reconnait Jésus Christ ( Nature divine, Mort sur la Croix et Résurrection) ON EST PLUS MUSULMAN.




Dernière édition par Dies Natalis Solis Inv. le Dim 27 Jan 2013, 21:28, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
ysov



Masculin Messages : 14443
Inscription : 03/07/2010

MessageSujet: Re: Comment comprendre l'Islam   Dim 27 Jan 2013, 21:28

Exact.

J'ajoute ici mais côté terre-à-terre, qu'un musulman qui oeuvre pas même de loin à la propagation de l'islam dans le monde entier n'est pas musulman car équivalent à traitre èa la religion qui l'oblige a contribuer pour son invasion planétaire.
Revenir en haut Aller en bas
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
ysov



Masculin Messages : 14443
Inscription : 03/07/2010

MessageSujet: Re: Comment comprendre l'Islam   Dim 27 Jan 2013, 21:38

Dans ce cas ajoutez un peu de couilles et vous aurez des supporters, garanti!
Revenir en haut Aller en bas
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
ysov



Masculin Messages : 14443
Inscription : 03/07/2010

MessageSujet: Re: Comment comprendre l'Islam   Dim 27 Jan 2013, 21:42

Mais de grâce, discernez! Manquer d'amour? Mais zut! vous êtes feluette en titi. Je cesse jamais de distinguer entre les hommes et leur religion sur ce qui doit être à réprobation ou non!

Mais je parle avec une poupée boutchou?
Revenir en haut Aller en bas
Chrysostome



Masculin Messages : 28495
Inscription : 01/11/2008

MessageSujet: Re: Comment comprendre l'Islam   Dim 27 Jan 2013, 22:00

[quote="jean-luc"][quote="Dies Natalis Solis Inv."]
Citation :


et le nom de jésus est cité 500 fois plus dans le coran que muhammad .

N'IMPORTE QUOI ! Et en plus ISA n'est pas Jésus !
c'est Issa. il est Jésus mal connu et détourné.

Les chrétiens arabes disent "Yasua", pas "Issa".

Le Issa du coran n'est pas Jésus.
Revenir en haut Aller en bas
Dies Natalis Solis Inv.



Féminin Messages : 1426
Inscription : 10/05/2012

MessageSujet: Re: Comment comprendre l'Islam   Dim 27 Jan 2013, 22:57

Edouard Marie Gallez :

"Le mouvement nazaréen. Page 22

Une secte, celle des nazaréens, a concentré les adeptes et les idées des judéo-chrétiens. On la trouve attestée de façon épisodique depuis un peu avant le début de notre ère jusqu’à 80 ans après la naissance de l’islam. Ils nommaient le Christ ‘Îsâ, comme, en dehors d’eux, seuls les musulmans le font. "
Revenir en haut Aller en bas
Dies Natalis Solis Inv.



Féminin Messages : 1426
Inscription : 10/05/2012

MessageSujet: Re: Comment comprendre l'Islam   Dim 27 Jan 2013, 22:58

Les théologies judéo-chrétiennes. Page 21
Dans le vocabulaire des historiens des religions, les judéo-chrétiens ne sont pas l’ensemble des juifs et des chrétiens; ce sont des sectes nées dans les deux premiers siècles de notre ère, en transformant des idées juives et d’autres idées chrétiennes, de telle sorte qu’elles ne sont plus ni juives ni chrétiennes. Pour ces sectes, le Christ est un grand prophète, mais non un Dieu. Après avoir échappé à la crucifixion, il aurait été placé au ciel, en attendant de revenir pour mener une guerre de conquête mondiale, conduisant à établir une société parfaite, où tous les justes seraient heureux, tandis que les injustes deviendraient des esclaves ou des serviteurs au service des justes. Dans l’islam, le statut du Christ, le jihad et la situation des dhimmis sont proches de ces idées.



Le mouvement nazaréen. Page 22
Une secte, celle des nazaréens, a concentré les adeptes et les idées des judéo-chrétiens. On la trouve attestée de façon épisodique depuis un peu avant le début de notre ère jusqu’à 80 ans après la naissance de l’islam. Ils nommaient le Christ ‘Îsâ, comme, en dehors d’eux, seuls les musulmans le font.



La théologie nazaréenne. Page 23
Les nazaréens pratiquaient la circoncision, la polygamie limitée à 4 épouses, décrivaient un paradis où les élus trouveraient des aliments délicieux, des boissons agréables et des femmes, toutes idées présentes dans l’islam. Leur nom, fondé sur la racine NZR, signifie les aides de Dieu. Il est très proche de celui d’ansar, fondé sur la racine très proche NSR, qui signifie les aides d’Allah. Ils enseignaient que lorsqu’ils auraient fait une émigration au désert, la conquête de Jérusalem et la reconstruction du Temple, le Christ reviendrait du ciel pour prendre la tête des armées nazaréennes et conquérir le monde.



Le nazaréisme est un pré-islam. Page 24
Un grand nombre de thèses, de conceptions, de dogmes nazaréens se trouvent à l’identique dans l’islam d’aujourd’hui : ‘Îsâ, le nom de Jésus, le statut du Christ, les récits de l’enfance de Marie, la confusion entre Marie et Myriam, le statut des femmes, la Trinité formée du Père, du Christ et de Marie, la conception du paradis, le vin, interdit sur terre mais présent en fleuves entiers au paradis, et bien d’autre éléments.
Revenir en haut Aller en bas
Dies Natalis Solis Inv.



Féminin Messages : 1426
Inscription : 10/05/2012

MessageSujet: Re: Comment comprendre l'Islam   Dim 27 Jan 2013, 23:01

http://torah-injil-jesus.blog.co.uk/2008/02/29/isa-esau-hagar-3798236/

ISA - ESAÜ – HAGAR

par torah-injil-jesus Pro @ 2008-02-29 – 17:27:01

‘ISA - ESAÜ – HAGAR

L’origine du nom ‘Isa, traduit par Sidna Aïssa, Jésus en français est incertaine.
D’après Antoine MOUSSALI, ‘Isa se rattacherait à ‘Icho : Esaü. Pour le protestant Paul GESHE du MENA, in : Annoncer Christ aux musulmans, p. 66 et 218, ce nom, ‘Isa, aurait été forgé à partir de la racine de ‘Esaü’, celui qui fut rejeté au profit d’Israël, selon qu’il est écrit :

« J’ai aimé Jacob et j’ai haï Esaü. »
(Malachie 1, 2-3)

Esaü est le frère jumeau de Jacob, fils d’Isaac et de Rebecca. Déjà dans le sein de leur mère, ils se disputaient.

Yahweh dit à Rebecca :
« Deux nations sont en ton sein ; deux peuples, au sortir de tes entrailles, se sépareront ; un peuple l’emportera sur l’autre, et le plus grand servira le plus petit. » Genèse 25, 23

Pour un plat de lentilles, Esaü a remis son droit d’aînesse à son frère Jacob. (Gen. 25, 29-34) Ensuite, c’est Jacob, avec le concours de sa mère qui a reçu la bénédiction patriarcale d’Isaac. (Genèse ch. 27)

Cette explication paraît logique dans la mesure où Jésus,(dans le Coran) n’étant pas le Fils de Dieu, ne peut pas être « la promesse » faite à Abraham par Yahweh. Genèse 15, 6 – Luc 1, 54-55 et 73

Abraham a eu foi en Dieu « qui donne la vie aux morts et appelle le néant à l’être. » (Rom 4, 17).

A Romains, 4, 16-18, St Paul apporte deux textes nouveaux, Gen. 17, 5 :
« Je t’ai constitué père de nations nombreuses. » et Gen. 15, 5 :
« ainsi (c’est-à-dire nombreuses comme les étoiles) sera ta semence. »

Il y voit prophétisés les chrétiens de la gentilité ; Abraham est donc le père « de nous tous. » (les chrétiens) – « la semence » singulier, représente le Christ. (Galates 3, 17 « ‘à ta descendance’ comme ne parlant que d’un seul, savoir le Christ. »)

« Je fonderai mon alliance entre Moi et toi, et ta postérité (semen tuum) après toi. » (Gen. 17, 7 et 9)

Les chrétiens sont les enfants d’Abraham, symbolisés par Isaac. Comme lui, ils sont les fils de la femme libre, Sara, et non de la servante Agar, mère d’Ismaël, ancêtre des arabes. Ils sont les fils de la promesse et non les fils de la chair. Galates 4, 21-31

Le Christ est fils d’Abraham ‘kata sacra’ comme il l’est de David (Rom. 1, 3) comme il est issu des ‘Israélites’ selon la chair. (Rom. 9, 5)

Dans l’ordre de la justification, ‘kata pneuma’ il est tête de ligne, absolument principe, et ne peut être subordonné. Il est source de la justice nouvelle.

Abraham a participé le premier à la source, et dans le dessein de Dieu il était le modèle et le type des chrétiens de la Gentilité, de tous ceux qui sont justifiés par la foi du Chris
Revenir en haut Aller en bas
Dies Natalis Solis Inv.



Féminin Messages : 1426
Inscription : 10/05/2012

MessageSujet: Re: Comment comprendre l'Islam   Dim 27 Jan 2013, 23:02

http://www.lemessieetsonprophete.com/annexes/Nom%20de%20J%C3%A9sus%20%27Isa-Yasu%27.htm

À propos de : Dye Guillaume et Kropp Manfred, Le nom de Jésus (‘Îsâ) dans le Coran et quelques autres noms bibliques: remarques sur l’onomastique coranique, in Figures bibliques en islam, sous la direction de Guillaume Dye et Fabien Nobilio, Bruxelles, éd. E.M.E., 2011

Pourquoi le Coran utilise-t-il le nom de ‘Îsâ pour celui de Yasû‘

(Jésus – équivalent arabe de l’hébreu Yešû‘a)

utilisé par les chrétiens arabes depuis toujours?

Depuis qu’existe l’islamologie occidentale, les chercheurs se demandent pourquoi on trouve les consonnes ‘YSW pour le nom coranique de Jésus au lieu de YSW‘, comme si le ‘ayn final (‘) était passé devant. En effet, le texte coranique donne à lire ‘Îsâ, alors que les chrétiens arabes disent Yasû‘. Or, qu’une consonne passe de la quatrième à la première place est une évolution impossible. On est face à une impasse qu’aucune hypothèse ne parvenait à expliquer. À titre de remarque plus que d’hypothèse, Le messie et son prophète rapprochait l’incomplétude du nom de YSW (sans le «‘» final), de la réalisation non encore accomplie de la signification de ce nom – Yešû‘a voulant dire « Salut » ou « Il sauve » en hébreu, ce salut plénier devant encore arriver, selon la vue très messianiste qu’en avaient les « nazaréens ». Pour autant, le «‘» initial de ‘Îsâ n’était pas expliqué.

En fait, les auteurs montrent que la seule philologie – une discipline où le Professeur Manfred Kropp est une sommité autant du point de vue théorique que pratique dans le domaine sémitique – permet de rendre compte du passage de YSW‘ à ‘YSW, à condition de se placer au pur point de vue de la langue arabe parlée. Dans ce parler, on constate en effet la tendance “à ajouter un ‘ayn pour « arabiser » un terme emprunté. C’est toujours le cas aujourd’hui, par exemple avec ma‘karûna, emprunt de l’italien maccheroni” (p.184). Un tel point de vue n’avait été que peu envisagé jusqu’ici, peut-être parce que la recherche restait hypnotisée par l’idée du langage divin du Coran (Dieu appelant qui Il veut comme Il veut) ou par celle des supposés « polythéistes » arabes (évidemment supposés ne pas utiliser le nom de Jésus).

Pour illustrer les évolutions qui ont dû avoir lieu dans la prononciation populaire arabe, les auteurs s’appuient sur de nombreux exemples de « déformations » coraniques de noms propres (par exemple le syriaque Šlîmûn qui devient Sulaymân en arabe, le š devenant un s comme dans ‘Îsâ) – mais ils en donnent également hors du Coran et notent :

“Si l’on souhaite expliquer la forme ‘Îsâ en se fondant uniquement sur des éléments linguistiques, on constatera qu’il semble raisonnable de partir de la forme araméenne YSÛ‘, dont on voit qu’elle est représentée, dans les dialectes araméens de l’Antiquité tardive, de diverses manières, par exemple: ysw‘ en syriaque, vocalisé Yêšû‘ en syriaque occidental et Κô‘ en syriaque oriental (prononcé Κô, le ‘ayn final tombant dans la prononciation syriaque orientale)” (p.184).

En effet, il est “simple (et plausible) de partir de l’idée que la transmission est avant tout orale. Et là, à partir de la prononciation de Κô‘, c’est-à-dire Κô, les choses s’expliquent très facilement, comme l’avait bien vu FRAENKEL: a) chute du ‘ayn final dans la prononciation du mot araméen ; b) passage de –ô à –â ; c) passage de -š- à -s- ; d) ajout d’un ‘ayn à l’initiale […]

La question n’est pas tant le nombre de changements que la logique avec laquelle ils s’imposent – et ils apparaissent ici d’autant moins arbitraires qu’ils se retrouvent tous (mis à part la chute du ‘ayn final, qui dépend bien sûr du terme emprunté) dans un autre exemple, à savoir le nom de la ville d’Ascalon (Ashqelôn), souvent mentionnée dans la Bible (par exemple Amos 1,8). En effet, l’arabe ‘asqalân ou ‘asqulân doit être comparé au syriaque ’ašqalûn et à l’hébreu ’ašqelôn : on retrouve le passage de alif (’) à ‘ayn (‘) à l’initiale, tout comme ceux de -š- à -s- et de ô /û à â” (p.187).

Dans La fondation de l’Islam(2002), A.-L. de Prémare avait déjà relevé la graphie de «‘Îsâ» dans des graffiti arabes (donc proches du parler) découverts par Y. Nevo dans le Néguev – ils ne sont pas datés mais paraissent contemporains des origines de l’Islam arabe –; une telle prononciation populaire du nom de Jésus a donc pu être écrite dans des formules qui, manifestement, ne dépendent pas de celles du Coran (p.197). La question se pose sans doute de manière plus simple encore si l’on se rappelle que les feuillets qui serviront plus tard à confectionner le Coran des Califes sont des brouillons de prédications destinées à endoctriner des Arabes : tout prédicateur avisé reproduit les noms tels que les prononcent ceux auxquels il compte s’adresser. De plus, ceux-ci devaient être déjà très familiers du contenu de ces prédications, sous peine de n’en rien comprendre : il s’agit nécessairement d’Arabes chrétiens. Et, plausiblement, ces derniers étaient géographiquement ses voisins – ce qu’étaient effectivement les Qoréchites, installés alors dans le nord de la Syrie et auparavant en Mésopotamie. Nous sommes désolés de mettre à mal la légende des « polythéistes arabes » inventée pour accréditer l’idée d’une Révélation nouvelle donnée par Dieu aux Arabo-musulmans de La Mecque.

On peut dire que cette étude résout une vieille énigme : comment expliquer que l’écriture soit dépourvue de diacritisme dans les plus anciens Corans, alors que ce diacritisme était déjà en usage ? Plus que plausiblement, les feuillets qui constituèrent plus tard le Coran devaient être des brouillons en vue des prédications.

––––––––––––––––––––––––––––

Une remarque pour finir : Un autre nom coranique, celui de Jean, semble lui aussi très déformé : Yahya. Comme pour ‘Îsâ, le nom de Yahya serait-il une déformation (de Yuhanna, forme arabe de l’hébreu Yohannan) reflétant le parler populaire des Arabes chrétiens ? Des inscriptions nabatéennes (antérieures au Coran) attestent un tel usage. À cela on objecte l’explication possible par une mauvaise lecture : le ductus consonantique (c’est-à-dire dépourvu de diacritisme) ىحٮ se lit aussi bien Yahya que Yuhanna. Coïncidence ou non ? À ce stade de la recherche, il est impossible de trancher, ni même de dire si une explication exclut l’autre.
Revenir en haut Aller en bas
Dies Natalis Solis Inv.



Féminin Messages : 1426
Inscription : 10/05/2012

MessageSujet: Re: Comment comprendre l'Islam   Dim 27 Jan 2013, 23:13

Les Nozaréens

un temps appelés Isséens, ils seraient venus de Jérusalem à Pella avant la ruine du Temple et se seraient localisés en Transjordanie et à Kochaba (environs de Damas). Rappelons que dans le Coran, Jésus est appelé « Îsâ »

http://fr.wikipedia.org/wiki/%C3%8Es%C3%A2
Îsâ, dans le Coran, serait plus proche du judéo-nazaréisme, une secte juive qui reconnaît la messianité de Jésus, mais sans le reconnaître comme Dieu.

Revenir en haut Aller en bas
Dies Natalis Solis Inv.



Féminin Messages : 1426
Inscription : 10/05/2012

MessageSujet: Re: Comment comprendre l'Islam   Dim 27 Jan 2013, 23:21

http://www.capucins.net/coran-aujourdhui/Le-mouvement-nazareen.html

Le mouvement nazaréen

Un indice : le nom du Christ.

Dans l’islam, le Christ porte le nom de ’Îsâ, sans qu’aucune explication ne soit donnée sur la signification de ce nom. C’est une présomption que ce nom appartient à une tradition présente dans l’islam sous forme plus ou moins résiduelle. Or, la partie guerrière et collective du messianisme judéo-chrétien s’est rassemblée dans un mouvement, le nazaréisme, qui donnait au Christ le nom de ’Îsâ. Nous avons vu que ce mouvement a commencé au second siècle avant notre ère, et sa théologie a évolué dans les siècles suivants, en intégrant le Christ. Les nazaréens considéraient que le Christ était le Messie, un grand prophète, mais non le Fils de Dieu. Ils soutenaient que le Christ avait échappé à la crucifixion, ayant par ruse fait crucifier un homme à sa ressemblance, que Dieu avait placé le Christ en attente au ciel, et qu’il reviendrait un jour pour prendre la tête de l’armée des Justes et conquérir la terre. Les nazaréens "judaïsaient", c’est-à-dire pratiquaient avec rigueur les 613 observances juives. Regardons ce que l’on peut retrouver de l’histoire de ce mouvement.

__________________________

Les nazaréens peu avant l’islam

Les nombreuses inscriptions dans le Néguev, au sud de Beersheba, écrites en arabe [5] nous apportent une information en ce domaine : elles ont été écrites vers 560. Ce sont des demandes de pardon adressées "au Seigneur de Moïse", "au Seigneur de Moïse et de Jésus", ou "au Seigneur de Jésus et de Moïse". Les références et la tonalité sont bibliques. La formule finale "Amen, Seigneur des siècles / de l’univers" est d’origine juive.

Les auteurs de ces inscriptions sont des Arabes, par la langue et l’onomastique, ils prient Jésus, ce qui les rapproche des chrétiens, ils font référence à Moïse et à la Bible, ce qui les place dans la mouvance juive. Ce sont là des présomptions qu’ils pouvaient être nazaréens, mais il y a en plus une preuve formelle : dans ces inscriptions, le nom de Jésus est ’Îsâ. Pour les chrétiens de langue arabe, le nom de Jésus est Yéshû’. Ce n’étaient donc pas des chrétiens. Seuls, à cette époque, les nazaréens écrivaient ’Îsâ. Pour en savoir plus sur l’origine de ce terme, cliquez ici. Comme il s’agit d’Arabes, cela implique qu’un certain nombre d’Arabes, vivant au nord de l’Arabie, étaient devenus nazaréens. Ainsi, vers 560, 50 ans avant le début de l’islam, il existait une communauté arabe nazaréenne.

Cette communauté a participé à la naissance de l’islam, car un certain nombre d’expressions présentes dans ces inscriptions se retrouvent dans le Coran, écrit près d’un siècle plus tard [Alfred-Louis de Prémare, opus cit.].

Le nazaréisme est un pré-islam

‘Îsâ, le nom de Jésus chez les nazaréens arabes et dans le Coran

Le nom que Marie et Joseph donnèrent à leur enfant était Yéshû’, qui signifie "Il sauve" en hébreu. Dans nos langues, nous en avons fait Jésus. Les Arabes chrétiens, depuis le premier siècle, utilisent le vocable Yéshû’, qui transpose directement l’hébreu. Les nazaréens arabes, 50 ans avant le début de l’islam, utilisaient ‘Îsâ. Le Coran fait de même, et tous les musulmans disent ‘Îsâ pour suivre le Coran. Or ce vocable ne correspond à aucune racine dans la langue arabe : il y a été importé en provenance d’une autre langue.

‘Îsâ a son origine dans la théologie des nazaréens. Les nazaréens reconnaissaient Jésus comme Messie purement humain, mais non comme le Fils coéternel au Père, "vrai Dieu né du vrai Dieu, Lumière née de la Lumière, engendré, non pas créé" selon les termes du credo chrétien. Ils ne pouvaient utiliser le nom qui signifie "il sauve" car, au sens théologique, c’est Dieu seul qui sauve. On peut être sauvé de la noyade ou de la ruine par un ami, mais on ne peut être sauvé de la perdition spirituelle que par Dieu. Nommer le Christ "il sauve", c’est le reconnaître comme Dieu.

Les nazaréens avaient gardé la conception ancienne des juifs populaires, et attendaient un Messie guerrier. Pour signifier que "il sauve" ne pouvait être le nom du Christ, ils utilisaient un jeu symbolique sur les lettres, une pratique courante à cette époque, notamment dans la kabbale. Cela permettait d’attribuer à un texte un sens caché aux profanes. Ceux qui connaissaient le sens caché se considéraient comme supérieurs aux profanes.

Cette symbolique, attestée notamment dans le Talmud, avait été créée par les rabbins, qui nommaient les juifs "fils d’Israël", les romains "fils d’Edom", les chrétiens "fils d’Esaü". La raison du nom donné aux chrétiens vient de l’histoire d’Esaü : Abraham eut un fils, Isaac, auquel il transmit son héritage, dont la partie spirituelle était son alliance avec Dieu, qui ferait de sa descendance le Peuple Elu. Isaac eut deux fils, l’aîné, Esaü, héritier de l’alliance, et le second, Jacob, qui ne devait hériter que de biens matériels. Esaü revenant affamé d’une chasse, Jacob lui proposa un plat de lentilles en échange de son droit d’aînesse. Esaü accepta, et le Peuple Elu fut la descendance de Jacob, et non pas d’Esaü. Esaü devint ainsi l’exemple du mauvais choix, qui fait perdre l’appartenance au Peuple Elu. Les tout premiers chrétiens furent des juifs, qui d’après les rabbins, avaient fait le mauvais choix en reconnaissant le Messie dans Jésus, et ce mauvais choix leur avait fait perdre leur héritage, en les plaçant en dehors du Peuple Elu. Ils étaient ainsi des "fils d’Esaü".

Les rabbins avaient choisi l’histoire d’Esaü pour leur symbolique parce qu’ils avaient coutume de changer une ou deux lettres dans un nom pour que le nom modifié symbolise ce qu’ils pensaient de la personne. Un exemple se trouve en cliquant ici avec bar Kosiba, dont le nom fut changé par ses adeptes en bar Kochba (fils de l’étoile), en référence à une prophétie de Balaam [1] ; ce changement signifiait que bar Kosiba était le Messie. Ses adversaires utilisèrent le même procédé, en l’appelant bar Kozeba (fils du mensonge), pour signifier que cette prétention était mensongère.

Le nom de Jésus, Yéshû’ en hébreu, devenait ‘Eshû en prenant, en écriture hébraïque, la dernière lettre de Yéshû’ pour la placer au début du mot. Cette dernière lettre est un ‘ayn, une consonne qui n‘existe pas en français, et que l’on symbolise par le signe : ‘. En hébreux, Esaü se dit ‘Esaû. ‘Eshû est suffisamment voisin de ‘Esaû pour que les rabbins auteurs de ces jeux de lettres s’en satisfassent pour signifier ce qu’ils avaient à dire sur les fidèles de Jésus, et nomment les chrétiens des "fils d’Esaü".

L’histoire d’Esaü a joué pour le passage de Yéshû’ à ‘Esaû le même rôle que la prophétie de Balaam pour le passage de Kosiba à Kochba. Le nom de Jésus, "il sauve", signifiait qu’il était le Messie, son remplacement par Esaü signifiait que cette affirmation était un mauvais choix faisant perdre la qualité de membre du Peuple Elu.

Ce jeu sur les noms et les lettres, inventé par des juifs, continue jusqu’à aujourd’hui : en Israël, le nom de Jésus est Yéchoua pour les chrétiens de ce pays, mais Yéchou par les juifs, qui rejettent le Christ : Yéchou est un acronyme de Yimma Chemo Vesikro, qui signifie "que son nom et son souvenir soit effacé." Il s’agit toujours d’exprimer son opinion sur une personne en changeant de manière significative une ou deux lettres de son nom.

Les nazaréens arabes ont transposé dans leur langue en remplaçant le û final de ‘Eshû, peu courant chez eux, par un â plus habituel, et le sh par un s. Ces changements sont attestés dans un cas bien connu : Moïse se nomme Moshéh en hébreu, et Mûsâ en arabe. Là aussi, la voyelle finale est devenue â, et le sh a été remplacé par un s. La transposition qui fait passer de Moshéh à Mûsâ fait passer de ‘Eshû à ‘Îsâ.

On trouve chez les nazaréens l’idée que Dieu est un rusé qui trompe son monde [Irénée, Contre les hérésies, 1, 24, 4. Epiphane, Panarion, 1 et 2.] :

"Le Christ change volontairement de forme : lors de sa crucifixion, il a pris la forme de Simon, et c’est Simon l’Escariote [5] qui fut crucifié à sa place ; alors que lui, il s’est élevé vivant vers celui qui l’avait envoyé, rusant avec tous ceux qui ont voulu ruser pour se saisir de lui, parce qu’il s’était rendu invisible à tous."

http://www.capucins.net/coran-aujourdhui/Le-nazareisme-est-un-pre-islam.html#nh4
Revenir en haut Aller en bas
Med



Masculin Messages : 16
Inscription : 28/01/2013

MessageSujet: Re: Comment comprendre l'Islam   Lun 28 Jan 2013, 08:17

Salut, ou salam (même signification mais en arabe)

Je précise entre parenthèse parce que c'est important de comprendre que des mots qui signifient la même chose sont parfois proche et éloigné.

Ainsi amen devient aimine en arabe.

Je vais cité une intervention sur les langue sémites qui explique la différence entre le nom arabe issa, et le nom latin, jésus:

l'hébreux est une langue sémitique comme l'arabe

ismael==> en arabe çà veut dire "Ecoute Dieu ou Dieu écoute"
ismah==> ecoute
el==> lah, ilah==> Dieu

Isaac====> en arabe "isaac" veut dire "rire"
ex: T'saac ==> Tu rigole


Elie==> en arabe on dit "lah"/"allah""ilah" Qui veut dire "Dieu"


Jésus version transcrive de "Jésus" latin prononcé ==> Yesus , provenant de la version Grecque elle-même retranscrit de l'hébreux et l'araméen "Yehoshua"

Yehoshua ===> issa en arabe

l’hébreux ,l'araméen et l'Arabe étant des langues sémitique très similaire entres-elles

les Noms et prénoms arabes , hébreux et araméen sont similaires

Yoseph==> Youssef
Yehoshua==>Issa
Moîse==> Moussa


la difference entre Yehoshua/Yihoshua et Issa :

Ce sont les même noms ...

le "ch ou sh" hébreux renvois toujours au "ss" ou "s" arabe

-comme dans : Salam-Shalom

Yi/Ye ==>est pratiquement le meme son que "i"
Sources :
l'hébreu et l'araméen sont aussi proche que le provençale et le français , on peut dire d'une certaine manière

même le mot "hébreu" en hébreux est TRÈS proche du mot "arabe"


le nom hébreux "Yehoshua /Yihoshua /Yoshua" a donné en français ==> joshua,yoshua,jesus etc..

New NB: le "j" en latin est la majuscule du "i"
c'est pour cela qu'en français "j" est resté ,donnant "Jésus" et pas "Iesus ou Yesus"

Donc rien que le nom jésus christ est déjà une altération du véritable prénom, une altération de prononciation, ce qui arrive très souvent lors d'un passage d'une langue à une autre.

La sémantique ne ment pas, donc tout les fabulations qui viennent de pseudo recherche historique n'arrive pas à la cheville de tel fait. L'histoire nous est obscure, elle est une relique difficile à interpréter. L'autre preuve qu'Issa est bien jésus, est sa mère, Myriam (marie). Et toute l'histoire des prophètes, on reconnaîtrai Moussa (Moise), mais pas Issa (jésus)... Soyons logique (paix et salut sur eux).

Maintenant en ce qui concerne l'histoire de Issa (jésus, paix et salut sur lui) dans l'islam. Ceci relève de la foi, ne pas y croire est votre droit, mais la volonté de prétendre qu'il s'agit d'un mensonge me parait pas être un comportement religieux. Un précepte souvent rappelé est l'humilité, et cela même devant la croyance d'autrui. Ensuite au delà de la foi, il y a la logique, la raison.
Dieu en islam n'est pas limité, et rien que par ce fait il ne peut se limiter à un corps humain, là ou Dieu obtiendrait le même résultat en influençant l'une de ces créatures. Il y a aussi d'autres possibilités, comme apparaître sous forme d'énergie (l'histoire de moise), effaçant alors toute confusion et interprétation. Ou encore incarner un ange, ce qu'il fait avec mohamed (paix et salut sur lui), Gabriel alors "humanisé" discute avec lui.

Ensuite n'y a t il pas une prétention dans la croyance que Dieu se serait incarné pour une seule religion, une seule partie des gens à ce moment dans la planète, pourquoi ne le fait il pas pour les autres habitants de la terre? C'est injuste d’apparaître pour une poignée, et laissé les autres dans l’ignorance durant des siècles. Dans l'islam on rapporte qu'il y a eu des centaines de millier de prophètes, dont certains étaient des messagers (qui rapportent la parole de Dieu). Certains érudits musulmans ont avancé le chiffre de deux cent quarante mille. En fait, la seule chose dont on soit tout à fait sûr, c'est ce qui est écrit dans le Coran, à savoir que Dieu a envoyé un messager au moins à chaque nation. La raison en est qu'un des principes de Dieu est de ne jamais demander des comptes à un peuple sans l'avoir au préalable clairement averti de ce qu'il fallait faire et ne pas faire.
Le Coran cite le nom de vingt-cinq prophètes et indique qu'il y en a eu d'autres dont le Prophète Mohamed(paix et salut sur lui) n'avait pas entendu parler. Parmi ces vingt-cinq, on trouve Noé, celui de l'Arche, Abraham, Moise, Jésus et Mohamed (paix et salut sur eux). Ces cinq prophètes sont les plus grands des messagers de Dieu. Ils sont appelés "oulou al-azm"; les prophètes "doués de constance".
Revenir en haut Aller en bas
Jeb



Masculin Messages : 4320
Inscription : 04/02/2008

MessageSujet: Re: Comment comprendre l'Islam   Lun 28 Jan 2013, 08:36

Med a écrit:
Yehoshua ===> issa en arabe
Shalom,

Jésus se traduit par Yassua en arabe chrétien.

Dans la Bible de langue arabe Jésus en arabe se nomme « Yassua » (prononcer "Yassoua") ce qui veut dire Dieu sauve. Dans l’arabe des chrétiens arabes c’est ainsi que s’appelle Jésus. Jamais les chrétiens de langue arabe n’appellent Jésus « Issa ».

Dans l’arabe du Coran, Jésus ne s’appelle pas Yassoua. Le Jésus du Coran s’appelle « Issa » que les arabes prononcent aïssa. Or Issa peut-être vu comme un dérivé de Esaü qui ne se traduit par rien mais fait bien penser aux deux frères Esaü et Jacob, sauf que Jacob ne se traduit pas par Mahomet, mais on peut réfléchir au message subliminal que cela envoie.

Il en est de Issa du Coran comme d’Adam, il a été créé de poussière. Mais il n’est pas le plus grand, Mahomet, qui est le sceau des prophètes, le dépasse et de très loin.

De plus dans ce même Coran toujours en arabe, Jésus « Issa » n’a pas le même grand-père puisque Marie est la sœur d’Aaron le frère de Moïse, ce qui fait de Issa le neveu de Moïse, qu’il appelait oncle Moïse. Pas le même grand-père, pas crucifié pas ressuscité, pas « Yassoua Dieu sauve » Pas l’Emmanuel : Dieu-parmi-nous...

Le Issa du Coran nous renvoie à un homme de l’Ancien Testament de je ne sais combien de décades ou siècles avant Jésus « Yassoua » des arabes chrétiens. Ajouter cependant à Issa une naissance divine sur le modèle de « Yassoua » et je vous laisse réfléchir au cafouillage du Coran ?

Ne pensez pas qu’il s’agisse d’un problème de prononciation, non ! Ce sont deux prénoms distincts complètement différents.


Sources : http://www.levangelisation.com/ressource.php?id=1151

http://www.lemessieetsonprophete.com/annexes/Nom%20de%20J%C3%A9sus%20%27Isa-Yasu%27.htm

Med a écrit:
New NB: le "j" en latin est la majuscule du "i"
c'est pour cela qu'en français "j" est resté ,donnant "Jésus" et pas "Iesus ou Yesus"
Faux, le "j" majuscule ou minuscule n'existe pas en latin, comme le "w", le "u".
C'est à partir du Moyen-Age que les lettres "j", "u" sont créées pour la traduction du latin en français afin de distinguer ces lettres et rendre la lecture plus facile.

Med a écrit:
Donc rien que le nom jésus christ est déjà une altération du véritable prénom, une altération de prononciation, ce qui arrive très souvent lors d'un passage d'une langue à une autre.
Il n'y a donc pas d'altération du nom de Jésus mais une simple traduction du latin en français.
Revenir en haut Aller en bas
 
Comment comprendre l'Islam
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 6Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
 Sujets similaires
-
» Comment comprendre Luc 14, 26
» Comment comprendre ce texte ?
» Comment comprendre vos rêves ?
» Ou et comment apprendre l'islam correctement?
» Comment comprendre Genèse 1:1 ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE :: Débats avec les religions non-catholiques-
Sauter vers: