DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE

Théologie Spirituelle Catholique
Pour déposer une intention de prière:Agapé
ATTENTION : Les publicités ci-dessous sont indépendantes de notre volonté !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 LA DICTATURE DE LA PENSEE UNIQUE : L'HUMANISME ATHEE ET L'HEDONISME

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
AuteurMessage
Tourterelle



Messages : 4217
Inscription : 27/11/2005

MessageSujet: Re: LA DICTATURE DE LA PENSEE UNIQUE : L'HUMANISME ATHEE ET L'HEDONISME   Sam 05 Juin 2010, 19:18

Citation :
La procédure
Pour toute interruption de grossesse quelle que soit la méthode il y a des examens préliminaires à faire (test de grossesse, examens sanguins, ultrasons), des informations à donner et (suivant la loi) des entretiens à mener (en Suisse: entretien approfondi avec le médecin).

Ensuite la femme se présente à l'hôpital ou au cabinet médical où elle avale trois comprimés de Mifégyne (il paraît qu'un seul comprimé est tout aussi efficace).
Deux jours plus tard elle revient et reçoit alors deux comprimés de prostaglandine (Cytotec) qui sont avalés ou introduits dans le vagin. Elle reste 3 à 6 heures en observation. Pendant ce temps elle peut se coucher ou marcher à son gré. (Toutefois, de plus en plus, les femmes sont offertes la possibilité de prendre le deuxième médicament (la prostaglandine Cytotec) chez elles à la maison, en l'avalant ou en l'introduisant dans le vagin. L'expulsion se passera alors dans un milieu familier.)
Chez 70 % des femmes l'expulsion a lieu dans les 3 à 4 heures après la prise du Cytotec. Si ce n'est pas le cas, elles reçoivent éventuellement encore un comprimé de Cytotec. Les 20 pourcent environ de femmes qui n'ont pas avorté après 6 heures rentrent également chez elles. Chez la plupart, l'avortement aura lieu dans les 24 heures qui suivent.
Il y a un examen de contrôle environ 14 jours plus tard.

Au total, il faut donc une brève consultation de plus pour la méthode médicamenteuse que pour la méthode chirurgicale. Le séjour en clinique est éventuellement un peu plus long après la prise de la prostaglandine qu'après une aspiration sous anesthésie locale.
Mifégyne ou aspiration? / comparaison des méthodes

http://www.svss-uspda.ch/fr/facts/mifegyne.htm

Il y a effectivement un délais. On interrompt pas une fécondation sans d'abord vérifier qu'elle a déjà eu lieu (teste de grossesse). Donc se n'est pas vraiment la fécondation qui est interrompue mais la suite (multiplication des cellules). En tous cas, c'est ce que j'en comprend...

Une femme qui a été violée est en état de choc. Il y aura un délais (habituellement quelques heures voir même quelques jours) avant qu'elle réagisse à l'agression qu'elle a subit. À ce délais s'ajoute l'autre délais (prise de la pilule). Et la fécondation a bien eu lieu avant la prise de la pilule (teste de grossesse).

La pilule du lendemain, ne semble pas être la pilule abortive...
Revenir en haut Aller en bas
fiatlux56



Messages : 186
Inscription : 05/03/2010

MessageSujet: Re: LA DICTATURE DE LA PENSEE UNIQUE : L'HUMANISME ATHEE ET L'HEDONISME   Sam 05 Juin 2010, 19:42

Je viens de lire votre fil sur la pilule "du lendemain"et l'avortement. Et je suis attristé de voir les oppositions frontales entre plusieurs d'entre vous. D'un côté les "purs", les fidèles et intransigeants serviteurs de la morale du Magistère catholique comme Géraud, Pierre et Arnaud. De l'autre, les partisans d'une morale adaptée aux dures réalités de la condition humaine comme Atomic ou même les relativistes comme Psychoactif...

Or, c'est une erreur grave de parler d'exigences morales chrétiennes élevées à un public non profondément chrétien, de la même manière qu'on le ferait avec des chrétiens très enracinés dans une vie de foi et de prière. Demander à des adolescentes loin de la foi d'accepter une grossesse résultant d'un viol comme une évidence morale est une aberration. Ceux qui ne cessent de parler de "loi naturelle" à propos de la morale que tout homme, quelque soit sa croyance, devrait suivre en conscience, devraient comprendre justement qu'il n'y a rien de plus contraire à la loi naturelle que d'accueillir une vie résultant d'un viol ! Il faut revenir à la réalité des lois psychologiques humaines ! Notre Dieu Lui-même dans l'Ancien Testament a adapté la Loi mosaïque aux capacités des hommes de cette époque (ex : la répudiation etc.) !!!

Connaissez-vous le concept de "Loi de gradualité" en morale, notion apparut au synode de 1980 sur la famille, qui est un « cheminement pédagogique de croissance incontournable pour les êtres insérés dans le temps que nous sommes » (Familiaris consortio n° 9) ? Ce qui signifie que l'on ne peut parvenir à la perfection évangélique, aidé par la grâce divine, que par étapes croissantes, marquées aussi par des chutes...

Jésus Lui-même n'a t-il déclaré. "On demandera beaucoup à celui à qui on aura beaucoup donné, et on fera rendre un plus grand compte à celui à qui on aura confié plus de choses." (Saint Luc 12 v 47, 48). Il est évident que l'Eglise aurait bien tort d'avoir les mêmes exigences morales sur le sujet de l'accueil de la vie en cas de viol, avec des religieuses violées pendant la guerre de Yougoslavie, qu'avec des adolescentes vaguement ou pas du tout chrétiennes...

Certains n'ont-ils pas trop tendance à parler au nom de Dieu ou de l'Eglise en faisant porter des fardeaux aux autres qu'ils ne supporteraient pas eux-mêmes dans les mêmes circonstances. Evitons de nous mettre à la place de Dieu et de parler et juger à sa place lui qui connaît le coeur et les difficultés de chacun beaucoup mieux que nous...

L'histoire humaine est une tragédie depuis la chute originelle (Dieu s'est même repenti d'avoir créé l'homme en Genèse 5, en constatant le mal sur la terre, mais Il a "pris sur Lui" et a contracté une alliance éternelle avec la création et les hommes en la personne de Noé), mais Dieu s'attache à tirer un bien du mal, y compris du péché des humains (surtout depuis la Victoire en Jésus-Christ), et à conduire chacun au salut par le repentir de ses péchés...

Vous me direz que c'est contraire à la volonté de Dieu de supprimer une vie, y compris en cas de viol... Certes, mais ça l'est aussi de violer une femme... Et Dieu n'aurait pas un coeur assez grand et miséricordieux pour pardonner à une mère le crime d'un avortement suite à un viol ? Et quand Pierre dit qu'ajouter le mal de l'avortement au mal du viol ne pourrait qu'aggraver le traumatisme psychique de la mère, sur quoi se fonde t-il ? Sur quelle étude ? Pas en tous cas sur une projection psychique puisque c'est un homme, avec donc une psychologie d'homme Laughing! Je ne saurais donc, Pierre, que vous conseiller d'éviter de parler hâtivement de ces cas extrêmes... En effet essayez donc un peu d'imaginer par exemple une mère qui accouche d'un enfant dont le visage pourrait ressembler au violeur inconnu qu'elle a croisé un soir dans une rue sordide, sans compter que son enfant lui rappellerait sans cesse ce viol...

L'avortement est certes un mal objectif et a des répercusions profondes chez les mères et la société entière. Oui il faut appeler le mal... mal, et le bien... bien, et rendre compte de la joyeuse vérité chrétienne. Mais attention à ne parler de ces sujets qu'avec une extrême délicatesse et humilité, contrairement à certains groupes catholiques qui ne tiennent pas assez compte des humaines faiblesses, des lourds et divers déterminismes humains, et qui assènent les exigences chrétiennes de la vérité "ex cathedra". Ce qui au final conduit nos contemporains à ne retenir du catholicisme qu'un certain rigorisme morale en matière de morale et de sexualité, au lieu de venir au Christ en s'émerveillant devant la splendeur du Mystère de l'Amour de Dieu "qui s'est livré à la mort par amour pour moi" comme le dit St Paul dans Galates 2, 20.

Ce n'est en effet que dans la contemplation de son Amour, dans un total abandon de notre vie en Lui que l'on puise la force spirituelle de suivre la Volonté de Dieu jusqu'au bout, y compris dans des actes héroïques comme l'amour de ses ennemis et pour en revenir au fil, comme l'accueil d'une grossesse à la suite d'un viol... Mais je le répète, ces décisions héroïques ne peuvent venir que de coeurs enracinés dans l'Esprit-Saint, et ne doivent pas être présentées aux personnes loin de la foi chrétienne comme une évidence et un exemple à suivre sous peine d'enfer éternel ! D'ailleurs, même pour un chrétien fervent, il ne sera bien sûr jamais humainement facile de pardonner certains crimes à ses ennemis, ni d'accueillir une grossesse à la suite d'un viol, ni d'accepter de mourir martyr en témoignage de l'amour de Dieu (ce dernier cas ne concerne évidemmment que les chrétiens) etc... à plus forte raison donc pour les autres !

P.S : Quant à savoir à quel instant la vie humaine commence... je trouve Arnaud bien sûr de lui quand il affirme que ce serait dans les tous premiers instants de la fécondation... N'est-il pas possible de bloquer, de "congeler" pendant des années l'évolution d'embryons humains dans des laboratoires ? Et Dieu permettrait que la vie humaine soit stoppée, gelée pendant des années pour reprendre hypothétiquement un jour par la volonté d'une mère receveuse, ou au contraire disparaitre à tout jamais en étant sacrifiée sur l'autel de la science ? Pour ma part je crois que Dieu, dans sa prescience, ne permet le début d'une vie véritablement humaine, et ne crée donc une âme éternelle, que lorsque l'embryon humain est implanté dans l'utérus d'une mère. C'est mon intuition. Or savoir à quel moment précisémment... Toujours est-il que la manipulation de la vie humaine doit toujours être sévèrement condamnée, ce que l'Eglise a raison de faire...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: LA DICTATURE DE LA PENSEE UNIQUE : L'HUMANISME ATHEE ET L'HEDONISME   Sam 05 Juin 2010, 20:55

Fiat Lux....que la lumière soit! Et la lumière fut! Quand Fiatlux56 parle, les Ténèbres sont chassées : ignorance, confusion, chaos, égarement, erreurs, ....sont très vite dissipés.

prière salut
Revenir en haut Aller en bas
Géraud



Masculin Messages : 1730
Inscription : 27/07/2009

MessageSujet: Re: LA DICTATURE DE LA PENSEE UNIQUE : L'HUMANISME ATHEE ET L'HEDONISME   Sam 05 Juin 2010, 20:57

fiatlux56,merci pour votre sermon,mais je relève quelques contradictions dans vos positions.

Je n'en relèverai qu'une: "Il n'y a rien de plus contraire à la loi naturelle que d'accueillir une vie résultant d'un viol".

C'est manifestement faux puisque si l'on laisse faire la nature,il y aura bien un enfant !

Enfin,le problème essentiel est ailleurs: 230 000 avortements par an,remboursés par la sécurité sociale,comme si c'était une maladie,alors que c'est un acte de mort perpétré dans ce qui devrait toujours être un lieu de vie,le sein maternel !
Revenir en haut Aller en bas
Tourterelle



Féminin Messages : 4217
Inscription : 27/11/2005

MessageSujet: Re: LA DICTATURE DE LA PENSEE UNIQUE : L'HUMANISME ATHEE ET L'HEDONISME   Sam 05 Juin 2010, 20:59

Citation :
Connaissez-vous le concept de "Loi de gradualité" en morale, notion apparut au synode de 1980 sur la famille, qui est un « cheminement pédagogique de croissance incontournable pour les êtres insérés dans le temps que nous sommes


Il y a la position de l'église qui doit être claire puisqu'elle s'adresse à l'ensemble des catholiques (aucun relativisme possible, ou de fausse tolérance). Et il y a l'accompagnement spirituel, qui lui se fait dans la compréhension et la délicatesse (respect du rythme de conversion et de compréhension). Mais l'église ne commet une erreur en exposant clairement la position du magistère de l'église, sinon elle sombrerait dans le relativisme.. Ce qui serait une erreur encore plus grave (énorme)... Et un forum permet difficilement cela (cette nuance)... Elle vient à la suite de plusieurs discussions. Les enseignements d'Arnaud et ses vidéo apportent cet aspect d'accompagnement spirituel pour une meilleur compréhension (cheminement) et cela en toute simplicité...

Mais il est certains qu'un tempérament révolutionnaire doit être traité avec fermeté (sans relativisme et il appréciera cette honnêteté) et avec beaucoup de délicatesse (respecter le rythme de compréhension), sinon les dommages seront grand. Se n'est pas évident (donné à tous) de trouver le juste milieu entre fermeté et délicatesse... J'ai moi-même se tempérament révolutionnaire. Ça m'a pris du temps pour apprivoiser mon propre tempérament... Et Dieu a été bien patient (j'ai l'impression qu'il a même respecté mes erreurs de compréhension). Une personne qui a reçue une éducation excessivement autoritaire, aura de la difficulté a accepter par la suite toute forme d'autorité. Elle verra même en une autorité juste, un excès d'autorité, ce qui n'est pourtant vraiment pas le cas... Donc, il faut du temps pour saisir cette nuance entre autorité juste (justifier par une profondeur de raisonnement spirituelle) et une autorité violente, intransigeante (donc excessive et même abusive) etc...

Citation :
Or, c'est une erreur grave de parler d'exigences morales chrétiennes élevées à un public non profondément chrétien, de la même manière qu'on le ferait avec des chrétiens très enracinés dans une vie de foi et de prière.

Je dirais que l'approche est différente.. C'est très juste. Mais sur un forum il y a tout ces "degrés" de différents niveaux de spiritualité (niveaux de maturité de spiritualité). Un message s'adresse non seulement à la personne concernée mais à tout ceux qui le lieront... Il doit être donc adaptable à tout les degrés de spiritualité. Il faut être prudent pour ne tomber dans un relativisme et une fausse tolérance qui finalement nierait la position de l'église... Plusieurs tombent dans cet erreur d'excès de tolérance au nom de la charité et qui finalement dilue la foi catholique (la nie et cela sans même en avoir conscience)...


Dernière édition par Tourterelle le Sam 05 Juin 2010, 21:46, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: LA DICTATURE DE LA PENSEE UNIQUE : L'HUMANISME ATHEE ET L'HEDONISME   Sam 05 Juin 2010, 21:00

Géraud a écrit:
fiatlux56,merci pour votre sermon,mais je relève quelques contradictions dans vos positions.

Je n'en relèverai qu'une: "Il n'y a rien de plus contraire à la loi naturelle que d'accueillir une vie résultant d'un viol".

C'est manifestement faux puisque si l'on laisse faire la nature,il y aura bien un enfant !


Il faut évidemment lire :

"Il n'y a rien de plus contraire à la loi [morale] naturelle que d'accueillir une vie résultant d'un viol".

:bougie:
Revenir en haut Aller en bas
Géraud



Masculin Messages : 1730
Inscription : 27/07/2009

MessageSujet: Re: LA DICTATURE DE LA PENSEE UNIQUE : L'HUMANISME ATHEE ET L'HEDONISME   Sam 05 Juin 2010, 21:04

Psychoactif a écrit:
Géraud a écrit:
fiatlux56,merci pour votre sermon,mais je relève quelques contradictions dans vos positions.

Je n'en relèverai qu'une: "Il n'y a rien de plus contraire à la loi naturelle que d'accueillir une vie résultant d'un viol".

C'est manifestement faux puisque si l'on laisse faire la nature,il y aura bien un enfant !


Il faut évidemment lire :

"Il n'y a rien de plus contraire à la loi [morale] naturelle que d'accueillir une vie résultant d'un viol".

:bougie:

Développez un peu votre pensée ! Qu'est-ce que cela change ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: LA DICTATURE DE LA PENSEE UNIQUE : L'HUMANISME ATHEE ET L'HEDONISME   Sam 05 Juin 2010, 21:08

Tourterelle a écrit:
Il y a la position de l'église qui doit être claire puisqu'elle s'adresse à l'ensemble des catholiques (aucun relativisme possible, ou de fausse tolérance).

La loi morale naturelle ou le relativisme moral, c'est kiff-kiff, du pareil au même! Very Happy

La foi et la loi morale naturelle doivent se concevoir en perpétuelle interaction. Opposer les deux comme vous le faites n'a pas grand sens!

La loi morale divine, éternelle doit s'appliquer à la réalité de la vie humaine de façon humaine et non pas de façon bestiale! Laughing


Dernière édition par Psychoactif le Sam 05 Juin 2010, 21:13, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
fredsinam



Messages : 3919
Inscription : 30/11/2008

MessageSujet: Re: LA DICTATURE DE LA PENSEE UNIQUE : L'HUMANISME ATHEE ET L'HEDONISME   Sam 05 Juin 2010, 21:12

fiatlux56 a écrit:
Je viens de lire votre fil sur la pilule "du lendemain"et l'avortement. Et je suis attristé de voir les oppositions frontales entre plusieurs d'entre vous. D'un côté les "purs", les fidèles et intransigeants serviteurs de la morale du Magistère catholique comme Géraud, Pierre et Arnaud. De l'autre, les partisans d'une morale adaptée aux dures réalités de la condition humaine comme Atomic ou même les relativistes comme Psychoactif...

Or, c'est une erreur grave de parler d'exigences morales chrétiennes élevées à un public non profondément chrétien, de la même manière qu'on le ferait avec des chrétiens très enracinés dans une vie de foi et de prière. Demander à des adolescentes loin de la foi d'accepter une grossesse résultant d'un viol comme une évidence morale est une aberration. Ceux qui ne cessent de parler de "loi naturelle" à propos de la morale que tout homme, quelque soit sa croyance, devrait suivre en conscience, devraient comprendre justement qu'il n'y a rien de plus contraire à la loi naturelle que d'accueillir une vie résultant d'un viol ! Il faut revenir à la réalité des lois psychologiques humaines ! Notre Dieu Lui-même dans l'Ancien Testament a adapté la Loi mosaïque aux capacités des hommes de cette époque (ex : la répudiation etc.) !!!

Connaissez-vous le concept de "Loi de gradualité" en morale, notion apparut au synode de 1980 sur la famille, qui est un « cheminement pédagogique de croissance incontournable pour les êtres insérés dans le temps que nous sommes » (Familiaris consortio n° 9) ? Ce qui signifie que l'on ne peut parvenir à la perfection évangélique, aidé par la grâce divine, que par étapes croissantes, marquées aussi par des chutes...

Jésus Lui-même n'a t-il déclaré. "On demandera beaucoup à celui à qui on aura beaucoup donné, et on fera rendre un plus grand compte à celui à qui on aura confié plus de choses." (Saint Luc 12 v 47, 48). Il est évident que l'Eglise aurait bien tort d'avoir les mêmes exigences morales sur le sujet de l'accueil de la vie en cas de viol, avec des religieuses violées pendant la guerre de Yougoslavie, qu'avec des adolescentes vaguement ou pas du tout chrétiennes...

.

C'est exactement ce que j'ai essayé d'expliquer à Atomic. L'Église ne peut pas exiger la même chose à tout le monde.Mais cette relativisation de la loi morale de l'Eglise doit être faite par les pasteurs ,les aumôniers ou les accompagnateur spirituels et non par le magistère .Le magistère doit toujours nous proposer l'idéale morale qui résulte de l'évangile pour qu'on ne perd pas de vue la notion du péché.Dans l'évangile Le Christ dit par exemple que le lien du mariage est indissoluble mais St Paul a autorisé une certaine exception au principe de l'indissolubilité du mariage, ce que l'Eglise appelle le privilège paulin .Ainsi par exemple on entendra jamais le pape dire que le préservatif est un mal nécessaire par contre un évêque ne peut jamais critiquer un prêtre parce qu'il a distribué les préservatif à de jeunes qui ne comptent pas vivre l'abstinence . Pour résumer le discours sur la morale chrétienne dans l'Eglise n'est pas le même selon les échelles hiérarchique ,en apparence elle peut même parfois semble contradictoire mais ce n'est pas le cas .
Ceci dit il y a certaine évidence de la loi morale qui ne nécessite pas une graduation dans la foi qui relève uniquement de la conscience humaine de tout individu croyant ou non par exemple le fait de " tuer un individu " ou "le cas de certain avortement" .Mais la conscience on l'éduque .Elle ne réagit pas de la même façon dans un monde immorale ou amorale que dans un monde très morale d'où une certaine intransigeance de l'Eglise face à certain habitude de la société .
Revenir en haut Aller en bas
fredsinam



Messages : 3919
Inscription : 30/11/2008

MessageSujet: Re: LA DICTATURE DE LA PENSEE UNIQUE : L'HUMANISME ATHEE ET L'HEDONISME   Sam 05 Juin 2010, 21:17

Géraud a écrit:
fiatlux56,merci pour votre sermon,mais je relève quelques contradictions dans vos positions.

Je n'en relèverai qu'une: "Il n'y a rien de plus contraire à la loi naturelle que d'accueillir une vie résultant d'un viol".

C'est manifestement faux puisque si l'on laisse faire la nature,il y aura bien un enfant !
Geraud Je suis d'accord avec la phrase de fiatlux 56 parce que l'homme n'est pas un animal .Sa sexualité n'est pas réduit à la reproduction si c'était le cas en effet vous auriez raison de dire qu'il a tort mais l'acte sexuel chez l'homme est l'aboutissement d'un amour qui naisse entre deux individu et qui s'incarne dans une troisième personne . ce qui n'est pas le cas dans le viol . Il y a donc une forme de contre nature .
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: LA DICTATURE DE LA PENSEE UNIQUE : L'HUMANISME ATHEE ET L'HEDONISME   Sam 05 Juin 2010, 21:52

Géraud a écrit:
Psychoactif a écrit:
Géraud a écrit:
fiatlux56,merci pour votre sermon,mais je relève quelques contradictions dans vos positions.

Je n'en relèverai qu'une: "Il n'y a rien de plus contraire à la loi naturelle que d'accueillir une vie résultant d'un viol".

C'est manifestement faux puisque si l'on laisse faire la nature,il y aura bien un enfant !


Il faut évidemment lire :

"Il n'y a rien de plus contraire à la loi [morale] naturelle que d'accueillir une vie résultant d'un viol".

:bougie:

Développez un peu votre pensée ! Qu'est-ce que cela change ?

La loi morale naturelle dit : « l'homme est l'aboutissement d'un amour qui naît entre deux individus, ce qui n'est pas le cas dans le viol. » Il n'y a rien de plus contraire à la loi [morale] naturelle que d'accueillir une vie résultant d'un viol.

La loi éternelle (divine) dit : « L'avortement est un crime. »

Comment peut-on concilier les deux?

Le fanatique fait passer la loi éternelle à coup de menaces et de pressions, et donc sans aucunement tenir compte (ou très peu) de la souffrance, la blessure intime.

Mais toute personne avec un minimum d'humanité ou de cœur, reste beaucoup plus proche de la souffrance de l'autre. L'application de la loi éternelle est écartée ou supprimée, en cas de souffrance intolérable.

Conclusion évidente :

La foi et la loi morale naturelle doivent se concevoir en perpétuelle interaction. Opposer les deux comme vous le faites n'a pas grand sens!

La loi morale divine, éternelle doit s'appliquer à la réalité de la vie humaine de façon humaine et non pas de façon bestiale! Laughing


Dernière édition par Psychoactif le Sam 05 Juin 2010, 22:48, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Pierre Aubrit St Pol



Masculin Messages : 1072
Inscription : 11/11/2007

MessageSujet: Re: LA DICTATURE DE LA PENSEE UNIQUE : L'HUMANISME ATHEE ET L'HEDONISME   Sam 05 Juin 2010, 21:57

fredsinam a écrit:
Citation :
Géraud a écrit:
fiatlux56,merci pour votre sermon,mais je relève quelques contradictions dans vos positions.

Je n'en relèverai qu'une: "Il n'y a rien de plus contraire à la loi naturelle que d'accueillir une vie résultant d'un viol".

C'est manifestement faux puisque si l'on laisse faire la nature,il y aura bien un enfant !

Geraud Je suis d'accord avec la phrase de fiatlux 56 parce que l'homme n'est pas un animal .Sa sexualité n'est pas réduit à la reproduction si c'était le cas en effet vous auriez raison de dire qu'il a tort mais l'acte sexuel chez l'homme est l'aboutissement d'un amour qui naisse entre deux individu et qui s'incarne dans une troisième personne . ce qui n'est pas le cas dans le viol . Il y a donc une forme de contre nature .

C'est oublier qu'aucune vie ne peut apparaître sans que Dieu le veuille.
C'est oublier que l'enfant conçu par un viole hélas, reçoit l'âme crée immédiatement.

A vous lire fiatlux56 et vous, Dieu agirait par inadvertance !

Quelle que soit la cause d'un enfant, il est dans l'ordre naturel et surnaturel.

La discussion posée autour de l'enfant conçu par viole manque tout un pan, vous ne considérez pas le rôle naturel dans cette affaire de la société, de ses instances...
Quid de l'assistance ? en sachant que la fondation naturelle de toute société tourne sur la protection de la vie et que toute mort doit être justifiée. c'est le droit naturel et la loi naturelle la plus présente dans toutes les sociétés sauf aujourd'hui ?
Le sourire d'un enfant à naître compterait-il pour rien ?
Revenir en haut Aller en bas
http://www.journaldelalliance.org/
Tourterelle



Féminin Messages : 4217
Inscription : 27/11/2005

MessageSujet: Re: LA DICTATURE DE LA PENSEE UNIQUE : L'HUMANISME ATHEE ET L'HEDONISME   Sam 05 Juin 2010, 22:13

Citation :
Quant à savoir à quel instant la vie humaine commence... je trouve Arnaud bien sûr de lui quand il affirme que ce serait dans les tous premiers instants de la fécondation... N'est-il pas possible de bloquer, de "congeler" pendant des années l'évolution d'embryons humains dans des laboratoires ? Et Dieu permettrait que la vie humaine soit stoppée, gelée pendant des années pour reprendre hypothétiquement un jour par la volonté d'une mère receveuse, ou au contraire disparaitre à tout jamais en étant sacrifiée sur l'autel de la science ? Pour ma part je crois que Dieu, dans sa prescience, ne permet le début d'une vie véritablement humaine, et ne crée donc une âme éternelle, que lorsque l'embryon humain est implanté dans l'utérus d'une mère. C'est mon intuition. Or savoir à quel moment précisémment...

C'est pile ou face finalement... Cela veux dire qu'il est risqué de déterminer la création de l'âme tardivement... On risque de faire une rupture définitive entre une âme déjà créée et le corps physique (opposition au plan de Dieu), en tous cas jusqu'à la résurrection des corps physique.... Il est plus sage d'évaluer cet instant approximatif dès la fécondation (ou dans les instants qui suit)... Il est clair que Dieu peut très bien décider qu'une âme ne sera pas créée, mais dans ce cas, il n'y aura jamais eu fécondation (Dieu ne permettra pas la fécondation, il n'est pas un puissant... Il permet un certain hasard mais il deumeure maître de ce hasard)... Idea Ce qui est difficile à accepter par certains est le fait que Dieu peut vouloir la création d'une âme suite à un viole (ce qu'il fait à l'évidence). Finalment les reproches faites à l'églsie sont en réalité des repproche faites à Dieu lui-même mais sans oser le faire... Si on est pas d'accord, il faudrait en discuter avec Dieu finalement...


Dernière édition par Tourterelle le Sam 05 Juin 2010, 23:37, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
fredsinam



Messages : 3919
Inscription : 30/11/2008

MessageSujet: Re: LA DICTATURE DE LA PENSEE UNIQUE : L'HUMANISME ATHEE ET L'HEDONISME   Sam 05 Juin 2010, 22:15

Psychoactif a écrit:
La loi morale naturelle dit : « l'homme est l'aboutissement d'un amour qui naît entre deux individus, ce qui n'est pas le cas dans le viol. »

La loi éternelle (divine) dit : « L'avortement est un crime. »

Comment peut-on concilier les deux?
Non Psychoactif, vous avez complètement tort demandez à toutes les femmes qui avortent pour eux ce n'est jamais facile .L'avortement est donc aussi une loi morale naturelle.Ceci dit le viol rajoute un paramètre de plus qui rend cette grossesse non désirée encore plus difficile à supporter .Et pour sortir de ce mal je ne vois pas autre chose que la Foi . La même foi qu'on doit avoir lorsqu'on doit avoir lorsqu'on annonce à une femme que son futur enfant est atteint d'une anomalie chromosomique à l'origine de la trisomie 21. L'Église n'a pas d'autre mission que de proposer à tout homme cette foi ,cette confiance en Dieu malgré le mal qui peut frapper à sa porte . L'Évangile consiste à dire que le Christ a vécu la mort et que le mal n'a plus le dernier mot sur aucun mal et c'est cela qui guide toute loi de l'Église .
Revenir en haut Aller en bas
Atomic



Masculin Messages : 1365
Inscription : 30/07/2007

MessageSujet: Re: LA DICTATURE DE LA PENSEE UNIQUE : L'HUMANISME ATHEE ET L'HEDONISME   Sam 05 Juin 2010, 22:21

Pierre Aubrit St Pol a écrit:
fredsinam a écrit:
Citation :
Géraud a écrit:
fiatlux56,merci pour votre sermon,mais je relève quelques contradictions dans vos positions.

Je n'en relèverai qu'une: "Il n'y a rien de plus contraire à la loi naturelle que d'accueillir une vie résultant d'un viol".

C'est manifestement faux puisque si l'on laisse faire la nature,il y aura bien un enfant !

Geraud Je suis d'accord avec la phrase de fiatlux 56 parce que l'homme n'est pas un animal .Sa sexualité n'est pas réduit à la reproduction si c'était le cas en effet vous auriez raison de dire qu'il a tort mais l'acte sexuel chez l'homme est l'aboutissement d'un amour qui naisse entre deux individu et qui s'incarne dans une troisième personne . ce qui n'est pas le cas dans le viol . Il y a donc une forme de contre nature .

C'est oublier qu'aucune vie ne peut apparaître sans que Dieu le veuille.
C'est oublier que l'enfant conçu par un viole hélas, reçoit l'âme crée immédiatement.

A vous lire fiatlux56 et vous, Dieu agirait par inadvertance !

Quelle que soit la cause d'un enfant, il est dans l'ordre naturel et surnaturel.

La discussion posée autour de l'enfant conçu par viole manque tout un pan, vous ne considérez pas le rôle naturel dans cette affaire de la société, de ses instances...
Quid de l'assistance ? en sachant que la fondation naturelle de toute société tourne sur la protection de la vie et que toute mort doit être justifiée. c'est le droit naturel et la loi naturelle la plus présente dans toutes les sociétés sauf aujourd'hui ?
Le sourire d'un enfant à naître compterait-il pour rien ?



Boulet Boulet Boulet Boulet Boulet Boulet Boulet Boulet Boulet Boulet Boulet Boulet Boulet Boulet Boulet Boulet Boulet
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: LA DICTATURE DE LA PENSEE UNIQUE : L'HUMANISME ATHEE ET L'HEDONISME   Sam 05 Juin 2010, 22:24

fredsinam a écrit:
Non Psychoactif, vous avez complètement tort demandez à toutes les femmes qui avortent pour eux ce n'est jamais facile.L'avortement est donc aussi une loi morale naturelle. Ceci dit le viol rajoute un paramètre de plus qui rend cette grossesse non désirée encore plus difficile à supporter .

Le web est un outil merveilleux. Je vous invite à visiter les nombreux forums où l'on y parle de l'avortement....et vous verrez que ce n'est pas aussi tranché que vous le dites.

Un aperçu :

http://teemix.aufeminin.com/forum/contraception/__f1675_contraception-Avortement-pour-ou-contre.html

:no
Revenir en haut Aller en bas
fredsinam



Messages : 3919
Inscription : 30/11/2008

MessageSujet: Re: LA DICTATURE DE LA PENSEE UNIQUE : L'HUMANISME ATHEE ET L'HEDONISME   Sam 05 Juin 2010, 22:32

Pierre Aubrit St Pol a écrit:

C'est oublier qu'aucune vie ne peut apparaître sans que Dieu le veuille.
C'est oublier que l'enfant conçu par un viole hélas, reçoit l'âme crée immédiatement.

A vous lire fiatlux56 et vous, Dieu agirait par inadvertance !

Quelle que soit la cause d'un enfant, il est dans l'ordre naturel et surnaturel.
J'espère que vous n'essayez pas de me dire que le moyen de conception de cet enfant est voulu par Dieu.Si le christ a eu du mal à accepter sa mort c'est qu'elle a été fomenté par l'homme et le diable et non par le Père et pourtant sa mort a été d'une fécondité infini .Ainsi de la même façon si une femme enceinte à la suite d'un viol a du mal à accepter sa grossesse c'est parce que cette grossesse est le produit d'un mal non voulu par Dieu mais par l'homme et Satan mais de la même façon que le Christ a gardé confiance en Dieu malgré sa passion si cette grossesse non désiré est vécu dans la confiance elle devient source de fécondité comme la mort du Christ .
Revenir en haut Aller en bas
Atomic



Masculin Messages : 1365
Inscription : 30/07/2007

MessageSujet: Re: LA DICTATURE DE LA PENSEE UNIQUE : L'HUMANISME ATHEE ET L'HEDONISME   Sam 05 Juin 2010, 22:38

fredsinam a écrit:
Pierre Aubrit St Pol a écrit:

C'est oublier qu'aucune vie ne peut apparaître sans que Dieu le veuille.
C'est oublier que l'enfant conçu par un viole hélas, reçoit l'âme crée immédiatement.

A vous lire fiatlux56 et vous, Dieu agirait par inadvertance !

Quelle que soit la cause d'un enfant, il est dans l'ordre naturel et surnaturel.
Je suis d'accord avec vous mais j'espère que vous n'allez pas me dire que le moyen de conception de cet enfant est voulu par Dieu.Si le christ a eu du mal à accepter sa mort c'est qu'elle a été fomenté par l'homme et le diable et non par le Père et pourtant sa mort a été d'une fécondité infini .Ainsi de la même façon si une femme enceinte à la suite d'un viol a du mal à accepter sa grossesse c'est parce que cette grossesse est le produit d'un mal non voulu par Dieu mais par l'homme et Satan mais de la même façon que le Christ a gardé confiance en Dieu malgré sa passion si cette grossesse non désiré est vécu dans la confiance elle devient source de fécondité comme la mort du Christ .


Vous êtes des sots,
C'est facile de dire n'importe quoi sur un forum,

Allez dire vos sottises à des mères de famille qui ont eu leurs filles violées, des familles complètement cassées, anéanties,

des gosses massacrées par des viols à répétitions,

mais comment osez dire des choses avec une telle violence, une telle distance de la peine subie,

Vous irez en enfer !

Je me casse de ce forum, vraiment grave, les contributions de Pierre Pol St Aubrit sont absolument insupportables, c'est un apostat.

C'est ma dernière contribution,

ça me fait mal de lire de tels propos si sots, si haineux, si contraire au bon sens.

Au revoir.


Dernière édition par Atomic le Sam 05 Juin 2010, 22:42, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Pierre Aubrit St Pol



Masculin Messages : 1072
Inscription : 11/11/2007

MessageSujet: Re: LA DICTATURE DE LA PENSEE UNIQUE : L'HUMANISME ATHEE ET L'HEDONISME   Sam 05 Juin 2010, 22:39

Pour justifier la mort de son chien on dit qu'il a la rage...

Vous êtes des avocats talentueux pour de bien mauvaises causes.

L'Eglise ne peut tenir que pour le commandement de Dieu: "tu ne tueras point"; je parie que vous êtes tous contre la peine de mort, "sans boulet j'entends". Mr. Green

J'ai expliqué plus haut qu'il fallait tout faire pour éviter un avortement; mais que in fine, c'est à la victime de décider; mais au moins elle n'aura pas agi dans l'émotion, et c'est une décision qu'elle seule peut prendre sans contrainte extérieure hormi la nécessaire information.
Et que, dans le cas de l'une ou l'autre décision, il faudra l'accompagner généreusement et longuement. Mais c'est sans doute l'appel à la générosité qui exclu l'excès de confort qui vous dérange ?
Il est tellement plus facile et confortable d'avorter, c'est après scientifiquement si rassurant...
Revenir en haut Aller en bas
http://www.journaldelalliance.org/
Tourterelle



Féminin Messages : 4217
Inscription : 27/11/2005

MessageSujet: Re: LA DICTATURE DE LA PENSEE UNIQUE : L'HUMANISME ATHEE ET L'HEDONISME   Sam 05 Juin 2010, 22:42

Citation :
Boulet Boulet Boulet Boulet Boulet Boulet Boulet Boulet Boulet Boulet Boulet Boulet Boulet .............

S.v.p, ne vous arrachez pas le cheveux entre vous... Vous riquez de devenir totalement chauve! Laughing :pl: :pr: What a Face (vaut mieux avoir de l'humour afro )...

Il vaut mieux lire tout les messages (ceux des autres intervenants) et ne pas faire une fixation sur un intervenant en particulier...

Ha les hommes!! (rambo geek :help: )

;) :sage:


Dernière édition par Tourterelle le Sam 05 Juin 2010, 22:48, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Pierre Aubrit St Pol



Masculin Messages : 1072
Inscription : 11/11/2007

MessageSujet: Re: LA DICTATURE DE LA PENSEE UNIQUE : L'HUMANISME ATHEE ET L'HEDONISME   Sam 05 Juin 2010, 22:42

Atomic a écrit :
Citation :
Vous irez en enfer !

Vous croyez à l'enfer, et vous êtes pour l'avortement ????? geek jocolor Mr.Red

Vous en avez d'autre comme celle-là ?
Revenir en haut Aller en bas
http://www.journaldelalliance.org/
Atomic



Masculin Messages : 1365
Inscription : 30/07/2007

MessageSujet: Re: LA DICTATURE DE LA PENSEE UNIQUE : L'HUMANISME ATHEE ET L'HEDONISME   Sam 05 Juin 2010, 22:44

Tourterelle a écrit:
Citation :
Boulet Boulet Boulet Boulet Boulet Boulet Boulet Boulet Boulet Boulet Boulet Boulet Boulet .............

S.v.p, ne vous arrachez pas le cheveux entre vous... Vous riquez de devenir totalement chauve! Laughing :pl: :pr: What a Face (vaut mieux avoir de l'humour afro )...

Vaut mieux lire tout les messages (ceux des autres intervenants) et ne pas faire une fixation sur un intervenant en particulier...


Je suis vraiment content de m'être fait débaptiser, de ne plus faire partie de cette secte,

Demain, on fait sauter le bouchon de champagne pour fêter ça !


Bonne nuit.
Revenir en haut Aller en bas
Géraud



Masculin Messages : 1730
Inscription : 27/07/2009

MessageSujet: Re: LA DICTATURE DE LA PENSEE UNIQUE : L'HUMANISME ATHEE ET L'HEDONISME   Sam 05 Juin 2010, 22:51

fredsinam a écrit:
Géraud a écrit:
fiatlux56,merci pour votre sermon,mais je relève quelques contradictions dans vos positions.

Je n'en relèverai qu'une: "Il n'y a rien de plus contraire à la loi naturelle que d'accueillir une vie résultant d'un viol".

C'est manifestement faux puisque si l'on laisse faire la nature,il y aura bien un enfant !
Geraud Je suis d'accord avec la phrase de fiatlux 56 parce que l'homme n'est pas un animal .Sa sexualité n'est pas réduit à la reproduction si c'était le cas en effet vous auriez raison de dire qu'il a tort mais l'acte sexuel chez l'homme est l'aboutissement d'un amour qui naisse entre deux individu et qui s'incarne dans une troisième personne . ce qui n'est pas le cas dans le viol . Il y a donc une forme de contre nature .

Je comprend parfaitement votre objection,mais dans le domaine affectif,où commence le consentement de l'autre?

Il faut distinguer:

1)Affectivité spitituelle qui porte sur la personne et qui est le véritable amour.

2)Affectivité passionnelle qui porte sur un bien sensible,le corps de l'autre.

3)Affectivité instinctuelle qui concerne la sexualité.


Vous me permettrez de douter que tout acte sexuel soit toujours assumé à ces trois niveaux,et pourtant beaucoup d'enfants naissent dans ces conditions,à savoir sans véritable amour spirituel de l'autre.Faut-il justifier pour cela l'avortement dans ces cas où l'autre n'aura pas été aimé pour lui-même et donc que l'enfant ne sera pas le fruit d'un amour humain digne de ce nom,c'est à dire d'un amour spirituel portant sur la personne,assumant d'ailleurs l'amour passionnel ? Je pense que non évidemment !


L'idéal est bien sûr que l'enfant soit le fruit d'un amour humain digne de ce nom,je suis conscient de cela depuis le début de cette discussion.
Cet amour porte sur la personne,réalité avant tout spirituelle, et assume l'amour passionnel et l'"amour" instinctuel,ce qui empêche d'utiliser l'autre comme un objet,ainsi que c'est le cas dans le viol.


Mais entre ces deux extrémités il y a beaucoup de distance ! Et comme le domaine affectif est opaque par nature,on ne peut savoir clairement où se situe la relation entre deux êtres.A partir de là il n'y a que deux positions possibles: avorte qui veut,avorter est interdit.


Je me range,on l'aura compris,dans la seconde position.Mais je tenais à faire cette petite réflexion pour ne pas être accusé d'être quelqu'un qui veut imposer un règle morale sans réfléchir,et de manière "bestiale",comme s'est permis de le dire fort peu courtoisement un participant !
Revenir en haut Aller en bas
Atomic



Masculin Messages : 1365
Inscription : 30/07/2007

MessageSujet: Re: LA DICTATURE DE LA PENSEE UNIQUE : L'HUMANISME ATHEE ET L'HEDONISME   Sam 05 Juin 2010, 22:52

Pierre Aubrit St Pol a écrit:
Atomic a écrit :
Citation :
Vous irez en enfer !

Vous croyez à l'enfer, et vous êtes pour l'avortement ????? geek jocolor Mr.Red

Vous en avez d'autre comme celle-là ?

J'ai dit que j'étais contre l'avortement,

Je me suis marié à 17 ans, j'ai élevé une belle et nombreuse famille, je suis déjà grand père, alors va parler à d'autres d'avortement,

dans ma famille, pas un avortement, pas un divorce, les valeurs, je les vis. J'ai pas de leçon à recevoir de vous.

mais j'ai la charité de laisser le choix à des filles en détresse, et tu iras à d'autres tes sottises.

évoquer le terme d'avortement alors qu'il n'y a pas de fécondation, c'est de la bêtise crasse,
Revenir en haut Aller en bas
Tourterelle



Féminin Messages : 4217
Inscription : 27/11/2005

MessageSujet: Re: LA DICTATURE DE LA PENSEE UNIQUE : L'HUMANISME ATHEE ET L'HEDONISME   Sam 05 Juin 2010, 22:53

Citation :
Je suis vraiment content de m'être fait débaptiser, de ne plus faire partie de cette secte,

Demain, on fait sauter le bouchon de champagne pour fêter ça !


Bonne nuit.

Je ne sais pas si cela existe vraiment, se faire débaptiser... scratch Il est difficile d'annuler un sacrement... C'est peut-être d'avantage une forme administrative que réellement un "débaptissage"... Je ne sais pas (moi, totalement ignorante de ces choses)...

Oui fait de beau rêve mon coeur...

I don't want that


Dernière édition par Tourterelle le Sam 05 Juin 2010, 22:59, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: LA DICTATURE DE LA PENSEE UNIQUE : L'HUMANISME ATHEE ET L'HEDONISME   Sam 05 Juin 2010, 22:54

Pierre Aubrit St Pol a écrit:
Quelle que soit la cause d'un enfant, il est dans l'ordre naturel et surnaturel.

Un viol, c'est dans l'ordre naturel des choses....? What the fuck ?!?
Revenir en haut Aller en bas
Pierre Aubrit St Pol



Masculin Messages : 1072
Inscription : 11/11/2007

MessageSujet: Re: LA DICTATURE DE LA PENSEE UNIQUE : L'HUMANISME ATHEE ET L'HEDONISME   Sam 05 Juin 2010, 22:55

Décidément, il n'y a pas plus sourd que celui qui veut pas entendre.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.journaldelalliance.org/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: LA DICTATURE DE LA PENSEE UNIQUE : L'HUMANISME ATHEE ET L'HEDONISME   Sam 05 Juin 2010, 22:57

Sisi, j'entends très bien ce que vous dites! :amen:
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80782
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: LA DICTATURE DE LA PENSEE UNIQUE : L'HUMANISME ATHEE ET L'HEDONISME   Sam 05 Juin 2010, 23:11

Cher Fiatlux,

Pour l'avortement, votre conception relativiste ne peut marcher. J'enseigne la théologie à des jeunes. Ils comprennent parfaitement cette logique;

Car, de l'autre côté de cette vie, des êtres humains, NOS ENFANTS, faits pour l'éternité, sont réellement projetés dans le shéol par leur maman et papa.

C'est un fait. Il n'existe pas de moindre mal à cela.

Mais, comme le dit Monseigneur Léonard, ces enfants seront les premiers à accueillir leur maman à l'heure de sa mort.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
fredsinam



Messages : 3919
Inscription : 30/11/2008

MessageSujet: Re: LA DICTATURE DE LA PENSEE UNIQUE : L'HUMANISME ATHEE ET L'HEDONISME   Sam 05 Juin 2010, 23:16

[quote="Atomic"]
Citation :
Vous êtes des sots,
C'est facile de dire n'importe quoi sur un forum,

Allez dire vos sottises à des mères de famille qui ont eu leurs filles violées, des familles complètement cassées, anéanties,

des gosses massacrées par des viols à répétitions,

mais comment osez dire des choses avec une telle violence, une telle distance de la peine subie,

Vous irez en enfer !

Je me casse de ce forum, vraiment grave, les contributions de Pierre Pol St Aubrit sont absolument insupportables, c'est un apostat.

C'est ma dernière contribution,

ça me fait mal de lire de tels propos si sots, si haineux, si contraire au bon sens.

Au revoir.
En fin de compte qu'est ce que vous voulez ? qu'on n' en parle pas ? Moi je refuse d'être diriger uniquement par mes émotions et pire même je m'en méfie pour ne pas tomber dans des pièges de compassion .Par conséquent j'essaie de faire intervenir la raison quelque soit la situation dramatique de notre société .Evidemment qu'aucun de nous ne tiendrait ce discours face à une personne qui a subit ce drame , notre mission est uniquement de l'accompagner et de l'assister dans son épreuve et si jamais elle éprouve le besoin de savoir ce que l'Église en pense elle sait à qui demander et où aller voir .
Revenir en haut Aller en bas
fredsinam



Messages : 3919
Inscription : 30/11/2008

MessageSujet: Re: LA DICTATURE DE LA PENSEE UNIQUE : L'HUMANISME ATHEE ET L'HEDONISME   Sam 05 Juin 2010, 23:20

Atomic a écrit:
Pierre Aubrit St Pol a écrit:
Atomic a écrit :
Citation :
Vous irez en enfer !

Vous croyez à l'enfer, et vous êtes pour l'avortement ????? geek jocolor Mr.Red

Vous en avez d'autre comme celle-là ?

J'ai dit que j'étais contre l'avortement,

Je me suis marié à 17 ans, j'ai élevé une belle et nombreuse famille, je suis déjà grand père, alors va parler à d'autres d'avortement,

dans ma famille, pas un avortement, pas un divorce, les valeurs, je les vis. J'ai pas de leçon à recevoir de vous.

mais j'ai la charité de laisser le choix à des filles en détresse, et tu iras à d'autres tes sottises.

évoquer le terme d'avortement alors qu'il n'y a pas de fécondation, c'est de la bêtise crasse,

Connaissez vous un seul prêtre, évêque ou cardinal qui a refusé la pilule à une fille qui vient de se faire violer ?
Revenir en haut Aller en bas
Arc-en-Ciel



Féminin Messages : 3932
Inscription : 27/04/2009

MessageSujet: Re: LA DICTATURE DE LA PENSEE UNIQUE : L'HUMANISME ATHEE ET L'HEDONISME   Sam 05 Juin 2010, 23:52

Il y a un grand absent dans toutes ces convictions et échanges, c'est le mot "PARDON".
Pardon demandé de la part d'un petit être qui ne demande qu'à vivre, pardon reçu.
Ce pardon qui est la source de toute guérison.
Agapè.
J'en témoigne.
Revenir en haut Aller en bas
Pierre Aubrit St Pol



Masculin Messages : 1072
Inscription : 11/11/2007

MessageSujet: Re: LA DICTATURE DE LA PENSEE UNIQUE : L'HUMANISME ATHEE ET L'HEDONISME   Dim 06 Juin 2010, 00:53

fredsinam a écrit:
Citation :
Connaissez vous un seul prêtre, évêque ou cardinal qui a refusé la pilule à une fille qui vient de se faire violer ?

Oui, tous, le prêtre, l'évêque, le cardinal et le Pape... Pourquoi, parce qu'ils sont de l'Eglise, ils sont cohérents avec leur baptême, qu'ils sont serviteur de l'homme, qu'ils sont hommes de Dieu,... Oui, tous on refuser de donner la pilule dans ces circonstances, mais tous l'ont laissé in fine décider toute seule après l'avoir entourée de conseils sans jamais la juger...
Oui, on est catholique ou on ne l'est pas....
Revenir en haut Aller en bas
http://www.journaldelalliance.org/
fiatlux56



Masculin Messages : 186
Inscription : 05/03/2010

MessageSujet: Re: LA DICTATURE DE LA PENSEE UNIQUE : L'HUMANISME ATHEE ET L'HEDONISME   Dim 06 Juin 2010, 02:08

Arnaud Dumouch a écrit:
Cher Fiatlux,

Pour l'avortement, votre conception relativiste ne peut marcher. J'enseigne la théologie à des jeunes. Ils comprennent parfaitement cette logique;

Car, de l'autre côté de cette vie, des êtres humains, NOS ENFANTS, faits pour l'éternité, sont réellement projetés dans le shéol par leur maman et papa.

C'est un fait. Il n'existe pas de moindre mal à cela.

Mais, comme le dit Monseigneur Léonard, ces enfants seront les premiers à accueillir leur maman à l'heure de sa mort.

Cher Arnaud,

Vous semblez ne pas m'avoir lu entièrement page 3, car je ne conteste à aucun moment que l'avortement est un mal objectif et qu'à partir du moment où l'âme humaine éternelle est créée par Dieu, elle est appelée à survivre dans l'au-delà...

Je souligne simplement qu'il n'est pas possible de dire théologiquement ni scientifiquement si une âme éternelle est présente dès l'instant de la fécondation comme vous le défendez, en m'appuyant sur l' exemple de la congélation d'embryons humains, lesquels sont bien des ovules fécondées et des vies humaines potentielles, mais qui cependant peuvent rester des années bloqués, gelés dans leur développement vital. Et Dieu permettrait que la vie humaine soit stoppée, gelée pendant des années pour reprendre hypothétiquement un jour par la volonté d'une mère receveuse, ou au contraire disparaitre à tout jamais en étant sacrifiée sur l'autel de la science ? Pour ma part je crois plutôt que Dieu, dans sa prescience, ne permettrait le début d'une vie véritablement humaine, et ne créerait donc une âme éternelle, que lorsque l'embryon humain est implanté dans l'utérus d'une mère de façon viable et durable. C'est là mon intuition qui vaut peut-être autant que votre hypothèse d'une âme éternelle présente dès le premier instant de la fécondation, et donc même dans ces embryons congelés, qui seraient en quelque sorte pour vous des âmes éternelles congelées et en attente, n'est-ce pas ?

Concernant ces âmes projetées dans l'au-delà et accueillies par leurs mères, votre théologie a son charme et sa beauté affective, mais est-elle fondée bibliquement et dans la Tradition, où repose t-elle simplement sur quelques lumières et révélations privées ? D'ailleurs votre conception ne soulève t-elle pas d'importantes questions théologiques quand elle considère (si je vous suis bien en lisant vos mails ici et en écoutant vos enseignements sur les âmes non baptisées) qu'un embryon humain que l'on avorterait par exemple dès la deuxième heure de son développement, serait propulsé en son âme éternelle dans l'au-delà vers ce qu'on appelle le shéol (ou limbe d'après St Augustin), et vivrait ensuite, d'après votre théologie, une évolution psycho-spirituelle (en étant adopté au passage par des saintes âmes de l'Eglise du Ciel, sans enfants sur terre et ayant toujours désiré des enfants...), jusqu'à finalement être nécessairement sauvée éternellement au bout d'un certain stade d'évolution...

Où serait la part de liberté spirituelle véritable dans ces cas là ? La vrai liberté consistant à avoir vraiment le choix d'accueillir ou de refuser consciemment l'Amour de Dieu et non d'être prédéterminé à le choisir fatalement un jour ? Toute votre vision est très touchante mais semble relever plus du fantasme que d'une vérité de foi réellement fondée... Nous touchons là à des réalités spirituelles extrêmement complexes et délicates et face auxquelles l'humilité de l'intelligence devrait s'imposer... Une chose est certaine : l'avortement est un mal tout comme la manipulation du début de la vie humaine... Une autre l'est tout autant : la Miséricorde de Dieu qui jugera tout homme avec justice en fonction de sa conscience, de son degré de responsabilité et de la sincérité de son repentir, que seul le Père peut pénétrer, Lui qui fait tout concourir au salut de tous.

Pour répondre indirectement à Fredsiman, nous pourrions résumer la problématique de notre sujet en osant la confrontation de notre conscience à cette simple question, partant d'un cas extrême mais cependant fréquent :
Si une fille de 14 ans venait vers son père le soir à la maison, en racontant qu'elle s'est faite violer atrocement dans l'après-midi par une bande d'inconnus, que conseilleriez-vous de faire à son père en sachant qu'elle est en plus probablement en période féconde ?

Si c'était ma propre fille, je commencerais d'abord par la consoler en pleurant avec elle et en criant intérieurement ma colère et ma rage vers Dieu... J'espère que j'aurais aussi le réflexe théologal de le supplier de m'aider à faire le bon choix.Mais je n'exclue évidemment pas cependant la possibilité de recourir pour elle à la pilule du lendemain, prenant ainsi éventuellement le risque d'éliminer un ovule fécondé, mais en voulant à tous prix la protéger dans son jeune âge... Dans ce cas extrême, j'aurais la faiblesse de considérer ainsi en conscience la pilule du lendemain comme un progrès de la science, quitte à en scandaliser certains... Un peu pour les mêmes raisons que je considérerais une arme de poing comme un progrès si elle pouvait me servir à protéger les membres de ma famille d'agresseurs meurtriers... Et la petite vie humaine potentielle et innocente dans tout ça ? Je laisse ici les belles âmes scrupuleuses et les amateurs de leçons de morale "ex cathedra" prononcer à l'encontre de mon choix une sentence intransigeante. Vous me permettrez de m'arranger en ce cas avec mon Dieu, qui saura me juger en toute justice et miséricorde... "Si ton coeur te condamne, Dieu est plus grand que ton coeur" (épître de Jean)

C'est pourquoi cher Arnaud, nous pouvons vraiment parler ici de moindre mal , quoique vous en dites et même si vous tombez dans la facilité d'accuser ces choix difficiles de relativisme moral. Ce qui n'est pas le cas puisque l'élimination d'une vie est toujours considérée ici comme un mal mais que la prise en compte d'un autre mal à nos yeux de père encore plus grand (viol d'une très jeune fille, poids d'une grossesse à un très jeune âge et traumatisme extrême qui s'en suit pour sa vie entière), nous en fait courir le risque. Ne me dites pas que le Père n'est pas capable de comprendre ce choix ou que le salut éternel du père que je suis et de ma fille serait en danger à cause de cette pilule (puisque les deux maux en question ne doivent être mis en balance que dans la perspective du salut éternel n'est-ce pas ?) !

Et si vous me dites que cet embryon avorté de 2 heures est déjà éternel, et bien j'espère que le Seigneur l'accueillera dans un lieu de paix où "ni souffrances ni larmes" n'existeront plus, de la même manière qu'Il accueille les âmes issues de fausses couches ou plus gravement d'avortements... Par pitié, cessez de faire peser sur les consciences des fardeaux que seulement Lui peut porter... Qu'il nous préserve à tous d'être un jour confrontés à ces terribles cas de conscience ! Que nos anges veillent sur nos jeunes filles et les protègent de ces crimes !

Cordialement
Revenir en haut Aller en bas
fredsinam



Messages : 3919
Inscription : 30/11/2008

MessageSujet: Re: LA DICTATURE DE LA PENSEE UNIQUE : L'HUMANISME ATHEE ET L'HEDONISME   Dim 06 Juin 2010, 02:40

Pierre Aubrit St Pol a écrit:

Oui, tous, le prêtre, l'évêque, le cardinal et le Pape... Pourquoi, parce qu'ils sont de l'Eglise, ils sont cohérents avec leur baptême, qu'ils sont serviteur de l'homme, qu'ils sont hommes de Dieu,... Oui, tous on refuser de donner la pilule dans ces circonstances, mais tous l'ont laissé in fine décider toute seule après l'avoir entourée de conseils sans jamais la juger...
Oui, on est catholique ou on ne l'est pas....
Si vous êtes ici pour discuter évitez des phrases du genre "Oui, on est catholique ou on ne l'est pas..." car vous n'êtes pas plus digne d'être catholique que qui se soit ici.
Votre conception du magistère est tout simplement pharisaïque, vous avez fait de la loi de l’Eglise une absolue, une finalité et vous avez oublié qu’elle demeure un moyen, et le but du moyen est de conduire à la finalité et la finalité c’est le christ seul. La loi morale de l'Église est tout simplement là pour nous révéler le péché et non rien d'autre ça ne doit pas être un obstacle sur le chemin de la la foi au contraire elle est là pour nous faciliter la tâche sur ce chemin .Et donc dire à quelqu'un tu n'es pas entièrement d'accord avec la loi morale de l'Eglise alors "casse toi" non seulement c'est une attitude peu charitable mais en plus c'est une attitude peu chrétienne et surtout judaïque ,une attitude qui omet le fait qu'on est sauvé d'abord et non par la loi (les oeuvre) mais par la foi. Si vous placez au même pied d'égalité la foi dans le christ et la loi morale de l'Eglise alors on peut se demander pour quelle raison le Christ est venu .

Sœur Emmanuelle qui ne faisait pas mystère de ses positions hétérodoxes en matière de morale catholique a écrit à Jean Paul II pour avoir la permission de distribuer des pilules aux jeunes femmes épuisées par les maternités qu'elle s'occupait mais elle n'a jamais reçu de réponse positive ou négative et elle a considère ce silence comme un Oui .Et de là elle en distribuait publiquement dans ses dispensaire et le Vatican ne l'ignorait pas mais ils ont préféré fermer les yeux la laissant responsable de ces choix dans son apostolat .Je ne suis pas nécessairement d'accord avec elle même si ce n'était pas moi qui était sur le terrain et d'ailleurs je pense que c'est en cela que Mère teresa qui faisait face aux même difficultés si ce n'est pire mais qui malgré tout resta fidèle à l'Eglise jusqu'au bout est une grande Sainte.Pourtant je n'oserais jamais dire que Sr Emmanuelle n'etait pas une bonne catholique sous prétexte qu'elle distribuait des pilules mais vous Oui ....
Revenir en haut Aller en bas
fiatlux56



Masculin Messages : 186
Inscription : 05/03/2010

MessageSujet: Re: LA DICTATURE DE LA PENSEE UNIQUE : L'HUMANISME ATHEE ET L'HEDONISME   Dim 06 Juin 2010, 02:49

Pierre Aubrit St Pol a écrit:
fredsinam a écrit:
Citation :
Connaissez vous un seul prêtre, évêque ou cardinal qui a refusé la pilule à une fille qui vient de se faire violer ?

Oui, tous, le prêtre, l'évêque, le cardinal et le Pape... Pourquoi, parce qu'ils sont de l'Eglise, ils sont cohérents avec leur baptême, qu'ils sont serviteur de l'homme, qu'ils sont hommes de Dieu,... Oui, tous on refuser de donner la pilule dans ces circonstances, mais tous l'ont laissé in fine décider toute seule après l'avoir entourée de conseils sans jamais la juger...
Oui, on est catholique ou on ne l'est pas....

Que ces hauts responsables agissent de cette façon, on ne s'en étonnera pas (n'est-ce pas leur rôle de rappeler les grands principes de protection de la vie, quitte à être parfois un peu caricaturaux dans leur abstraction), mais que des chrétiens de base et des parents de jeunes filles, à plus forte raison non chrétiens, soient amenés à suivre en conscience une autre voix, nous ne nous en étonnerons pas non plus personnellement...

Je serais à leur place, je ne prendrais peut-être pas non plus de risques concernant leur salut éternel, en sachant qu'ils auront à répondre devant Dieu de leur charge pastorale. Dans le doute, mieux vaut donc pour eux choisir la sécurité de la fidélité aveugle à la parole officielle de Rome et à ses grands principes moraux, plutôt que de confronter leur conscience à des cas très concrets, comme sont amenés à le faire des parents ou les services sociaux... Ce qui peut sembler malheureusement un peu hypocrite mais ne doit pas nous faire oublier le rôle irremplaçable que remplisse les plus hautes autorités spirituelles dans le rappel des grands repères moraux.

L'exemple de soeur Emmanuelle qui donnait en Egypte la pilule à des femmes qui subissaient des grossesses tous les ans à cause de maris irresponsables et alcooliques, peut nous faire réfléchir à la valeur relative des grands principes moraux dans des situations concrètes...
Mais est-elle encore pour vous , cher Pierre, un exemple de catholicité ? ;)

Bonne nuit ! Il y a la sainte messe ce matin ! cheers


Dernière édition par fiatlux56 le Dim 06 Juin 2010, 03:03, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
fiatlux56



Masculin Messages : 186
Inscription : 05/03/2010

MessageSujet: Re: LA DICTATURE DE LA PENSEE UNIQUE : L'HUMANISME ATHEE ET L'HEDONISME   Dim 06 Juin 2010, 03:01

Cher Fredsiman,

Je n'ai pas pris le temps de lire votre message intermédiaire jusqu'au bout, c'est pourquoi je n'ai pas enlevé le passage sur l'exemple de soeur Emmanuelle. Nos esprits se sont donc rencontrés au même moment Laughing !!! J'abonde évidemment dans le sens de votre réponse à Pierre...

Je préciserais cependant que pour ma part, je ne considère pas que le fait pour soeur Emmanuelle d'avoir donné des pilules en certaines circonstances à des femmes, soit pour moi un acte de désobéissance à Dieu. Même si certains préféreraient avoir la bonne conscience confortable "d'avoir tort avec l'Eglise plutôt que raison contre elle trop tôt" (selon une parole attribuée à Marthe Robin), je considère avec St Thomas d'Aquin que suivre sa conscience droite est un hommage rendu à la Vérité et donc à Dieu...

Bénédictions en Jésus
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80782
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: LA DICTATURE DE LA PENSEE UNIQUE : L'HUMANISME ATHEE ET L'HEDONISME   Dim 06 Juin 2010, 07:46

[quote]
fiatlux56 a écrit:

Je souligne simplement qu'il n'est pas possible de dire théologiquement


ni scientifiquement si une âme éternelle est présente dès l'instant de la fécondation comme vous le défendez,


Philosophiquement, on ne peut dire grand chose sauf que, dès la fusion des gamètes, tout est là (ce qui constitue un signe pour l'âme, pas une preuve).

Théologiquement par contre, on sait que l'âme est là TRES TÔT. Et il en exeiste deux preuves théologiques :

1° La visitation de Marie qui a lieu le lendemain de l'annonciation. Jean Baptiste trésaille car Jésus est là.

2° L'immaculée conception de Marie (qui concerne son âme) et qui se fête 9 mois avant sa naissance.

TRES TÔT, cela ne veut pas dire INSTANTANEMENT après la fusion des gamètes. Cela veut juste dire "très tôt" et que la pilule du lendemain provoque "PROBABLEMENT" de nombreux meurtres d'enfants.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Pierre Aubrit St Pol



Masculin Messages : 1072
Inscription : 11/11/2007

MessageSujet: Re: LA DICTATURE DE LA PENSEE UNIQUE : L'HUMANISME ATHEE ET L'HEDONISME   Dim 06 Juin 2010, 09:07

fredsinam a écrit :
Citation :
Si vous êtes ici pour discuter évitez des phrases du genre "Oui, on est catholique ou on ne l'est pas..." car vous n'êtes pas plus digne d'être catholique que qui se soit ici.
Votre conception du magistère est tout simplement pharisaïque, vous avez fait de la loi de l’Eglise une absolue, une finalité et vous avez oublié qu’elle demeure un moyen, et le but du moyen est de conduire à la finalité et la finalité c’est le christ seul.

Je ne me sens ni moins ni plus digne de vous d'être catholique, car chaque matin, chaque soir je me reconnais pécheur.
Mais je suis très fier d'appartenir au Christ et à l'Eglise.

Quant à me qualifier de pharisien, c'est votre problème; ceci m'amuse beaucoup car j'ai toujours des difficultés dans mon entourage pour avoir défendu par paroles et écrits que la loi morale n'est pas une fin en soi, mais que sa nécessité est de la même utilité que des béquilles pour une jambe cassée.

1- Nul ne sait avec précision à quel moment le spermatozoïde féconde l'ovule, on sait que s'est très tôt.

2- La vie doit être respectée dès son origine à sa fin naturelle.

3- J'ai écrit pas plus tard qu'hier, qu'il fallait accompagner la victime en lui donnant toute manière pour réfléchir sur la conduite à tenir.

4- J'ai complété en disant que in fine, seule la victime d'un viole avait le dernier mot, et que qu'elle que soit sa décision, il faudra s'abstenir de la juger, car nul ne peut imposer une charge à l'autre.

5- J'ai écrit que l'avortement était la pire des solutions, car un mal ne se soulage pas par un autre mal plus lourd encore.

6- j'ai expliqué que les femmes ayant subi un avortement ne s'en remettent jamais... que les 2/3 d'entre elles entraient dans de graves dépressions, de sentiments de culpabilité et qu'il y avait chez elles la tentation du suicide.

7- qu'un acte de cette nature produisait invariablement un effondrement métaphysique qui faisait s'effondrer les défenses naturelles de la personne tant sur le plan moral que sur le plan psychologique.

8- Enfin, si pour vous le fait de défendre et soutenir les principes absolus de la doctrine morale et spirituelle de l'Eglise, de la foi chrétienne est la preuve d'un pharisaïsme, alors je suis honoré de cette insulte; le Christ qui est mort à cause d'eux entre autre doit s'en réjouir.

9- Je ne doute pas de votre sincérité, mais avez-vous réfléchi au fait que votre position puisse , avec bonne foi, introduire le concept délicat et pervers du relativisme moral ? Non que ce soit là votre intention.

10- En quoi mon discours est-il si difficile, démontrez-moi qu'il n'est pas équilibré, qu'il n'est pas compassionnel, qu'il n'est pas soumis à la double exigence de la vérité et de la charité ?

11- Pour revenir sur cet exemple du viole, vous êtes vous demandé si par la naissance de ce petit d'homme, Dieu ne va-t-il pas amener le coupable à la conversion ? Souvenez-vous des propos de Jacob quand il apprend le viole de sa fille ?

12- je comprends tout à fait l'émotion dominante devant un tel drame : une fille violée ! Mais rien ne vous permet, parce que je prends la défense fondée des enseignements du Christ de me voir comme un homme insensible. Que savez-vous de moi ?
Pourquoi jugez-vous votre prochain ?
Croyez-vous moins grave d'avoir eu à surmonter et de toujours devoir surmonter l'épreuve d'un enfant victime d'un pédophile ? Y a-t-il un drame comparable ?

13- Atomic m'a insulté par son mépris quant à l'apparence de ma fortune.
Ma femme et moi élevons quatre enfants avec un seul salaire de 20% au-dessus du smic ? Et que le confort qu'il croit comprendre à travers la vidéo ne dit rein de notre situation financière. Qui manque à la charité?

14- Est-il nécessaire de s'en prendre au personne dés qu'il s'agit d'un sujet de cette nature ? Est-cela la conception chrétienne de la dispute intellectuelle?

15- ce n'est pas la faiblesse humaine qu'il faut regarder, mais la grandeur de l'homme voulue par Dieu et qui le dépasse. C'est la raison pour la quelle on ne peut avoir, au nom d'un présupposé compassionnel de bazar, une vision réductrice de l'homme qui doit devenir semblable à Dieu.
L'Eglise et le monde crèvent de cette vision réductrice; c'est là où l'on comprend l'immense effondrement de l'humanité qui régresse quant à l'homme et sa société: Oui j'affirme bien que nous sommes dans une effroyable décadence, car on ne sait plus voir l'homme dans son unité ni en lien avec la transcendance .

ET C'EST MOI QUE L'ON TRAITE DE PHARISIEN !

MAIS SAIT-ON ICI DE QUOI L'ON PARLE ?
Revenir en haut Aller en bas
http://www.journaldelalliance.org/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: LA DICTATURE DE LA PENSEE UNIQUE : L'HUMANISME ATHEE ET L'HEDONISME   Dim 06 Juin 2010, 09:45

Comment un homme cultivé comme vous peut-il confondre l'orthographe de viol (agression sexuelle) avec viole (instrument de musique) ?
Revenir en haut Aller en bas
Pierre Aubrit St Pol



Masculin Messages : 1072
Inscription : 11/11/2007

MessageSujet: Re: LA DICTATURE DE LA PENSEE UNIQUE : L'HUMANISME ATHEE ET L'HEDONISME   Dim 06 Juin 2010, 09:49

nilamitp a écrit :
Citation :
Comment un homme cultivé comme vous peut-il confondre l'orthographe de viol (agression sexuelle) avec viole (instrument de musique) ?

sans doute est-ce une question de musique, celle des anges peut-être ?.... Laughing cheers :sts: :mdr:
Revenir en haut Aller en bas
http://www.journaldelalliance.org/
julieng



Masculin Messages : 2590
Inscription : 04/08/2007

MessageSujet: Re: LA DICTATURE DE LA PENSEE UNIQUE : L'HUMANISME ATHEE ET L'HEDONISME   Dim 06 Juin 2010, 11:15

intéressant débat. pour moi le fait que soeur Emmanuelle ait distribué des pilules est scandaleux, toute soeur Emmanuelle qu'elle fût, c'est un péché ignoble dont les effets se prolongent précisément en ce qu'il sert de caution à justifier l'emploi de la pilule abortive, comme ça devient le cas ici. était-elle catholique? certainement quant à la foi, mais très certainement en état de péché mortel s'il elle ne s'est pas repentie de ces actes...
la loi morale est incontournable, celui qui ne la respecte pas est en état de péché mortel...il y a un lien organique entre foi et loi. on le constate souvent notamment par le fait que celui qui viole la loi s'il ne fait pas pénitence est vite amené à théoriser, pour le justifier, son refus, ce qui va l'amener à s'attaquer à la foi...

l'avortement quelque soit les circonstances ( viol...) est un péché. il est invraisemblable que ceux qui prétendent se soucier de l'avenir d'une jeune fille violée puisse ainsi prendre le risque d'abattre un autre humain. l'avenir d'une jeune fille aussi jeune, intelligente, gentille soit-elle pèse-t-il moins que celui d'un petit enfant? ceux qui arguent de notre ignorance quant au moment précis de l'infusion de l'âme pour justifier l'avortement, agissent comme s'il pointait un revolver sur la tempe de leur fils en disant" comme il n'y a qu'une balle dans le barillet et que je ne sais pas si le coup va partir, j'ai le droit de tirer."
Revenir en haut Aller en bas
http://www.wmaker.net/eschaton/
SJA



Masculin Messages : 6345
Inscription : 18/12/2008

MessageSujet: Re: LA DICTATURE DE LA PENSEE UNIQUE : L'HUMANISME ATHEE ET L'HEDONISME   Dim 06 Juin 2010, 11:51

julieng a écrit:
" comme il n'y a qu'une balle dans le barillet et que je ne sais pas si le coup va partir, j'ai le droit de tirer."

Thumright

Le cas de l'enfant conçu lors d'un viol est une déclinaison , un cas particulier du concept d'enfant non désiré.

J'ai du de même du mal à comprendre que tout le monde se passionne pour des cas qui sont finalement trés rares. scratch
Revenir en haut Aller en bas
Pierre Aubrit St Pol



Masculin Messages : 1072
Inscription : 11/11/2007

MessageSujet: Re: LA DICTATURE DE LA PENSEE UNIQUE : L'HUMANISME ATHEE ET L'HEDONISME   Dim 06 Juin 2010, 12:01

SJA a écrit:
Citation :

J'ai du de même du mal à comprendre que tout le monde se passionne pour des cas qui sont finalement très rares. scratch

Le cas est rare, mais ici il a été pris pour exemple dans un propos général en vue de dramatiser...
C'est intéressant, car il donne la mesure du fléau qu'est le relativisme dans l'Eglise, introduit insidieusement, bu comme un lait habituel.
Il permet également de démontrer le danger mineur, mais parfois fort encombrant, de l'affect, de la sensibilité qui s'impose comme un dictat...
Enfin, ce débat démontre ce que l'on constate au quotidien : la difficulté d'affirmer la doctrine de l'Eglise dans un milieu religieux qui tend à considérer que le senti du cœur vos force d'autorité dans l'ordre de la vérité...
On aimerait une Eglise selon soi !
Revenir en haut Aller en bas
http://www.journaldelalliance.org/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: LA DICTATURE DE LA PENSEE UNIQUE : L'HUMANISME ATHEE ET L'HEDONISME   Dim 06 Juin 2010, 12:08

julieng a écrit:
intéressant débat. pour moi le fait que soeur Emmanuelle ait distribué des pilules est scandaleux, toute sœur Emmanuelle qu'elle fût, c'est un péché ignoble
Et ce n'est pas un péché ignoble que de raconter n'importe quoi sur sœur Emmanuelle à l'heure de la messe du dimanche ?
Revenir en haut Aller en bas
Pierre Aubrit St Pol



Masculin Messages : 1072
Inscription : 11/11/2007

MessageSujet: Re: LA DICTATURE DE LA PENSEE UNIQUE : L'HUMANISME ATHEE ET L'HEDONISME   Dim 06 Juin 2010, 12:19

Non, ce n'est pas un péché ignoble, depuis quand la vérité est-elle une faute ?
Sœur Emmanuelle l'a dit explicitement à plusieurs reprises sur F2 dans l'émission: vivement dimanche" et lors de différents entretien et dans son livre dans lequel elle révèle qu'elle s'est longtemps masturbée...
Je n'y peux rien si des personnalité ont pris l'habitude d'exposer leurs excréments... en public...

Bon dimanche et bon appétit !
Revenir en haut Aller en bas
http://www.journaldelalliance.org/
fredsinam



Messages : 3919
Inscription : 30/11/2008

MessageSujet: Re: LA DICTATURE DE LA PENSEE UNIQUE : L'HUMANISME ATHEE ET L'HEDONISME   Dim 06 Juin 2010, 14:00

Pierre Aubrit St Pol a écrit:
ais je suis très fier d'appartenir au Christ et à l'Eglise.
Je ne me sens ni moins ni plus digne de vous d'être catholique, car chaque matin, chaque soir je me reconnais pécheur.
Quant à me qualifier de pharisien, c'est votre problème; ceci m'amuse beaucoup car j'ai toujours des difficultés dans mon entourage pour avoir défendu par paroles et écrits que la loi morale n'est pas une fin en soi, mais que sa nécessité est de la même utilité que des béquilles pour une jambe cassée.
Je vous pris vraiment de m'excuser si mon commentaire vous a blessé ce n'était pas mon intention.Je trouve que certain de vos commentaire ne tiennent pas en compte qu'au sien de l'Église peut y avoir plusieurs avis divergent sans que pourtant on en vient à souhaiter ou à chasser certain. L'Église n'est pas un cocon où tous les hommes pensent exactement de la même façon.
Citation :
1- Nul ne sait avec précision à quel moment le spermatozoïde féconde l'ovule, on sait que s'est très tôt.
2- La vie doit être respectée dès son origine à sa fin naturelle.
3- J'ai écrit pas plus tard qu'hier, qu'il fallait accompagner la victime en lui donnant toute manière pour réfléchir sur la conduite à tenir.
4- J'ai complété en disant que in fine, seule la victime d'un viole avait le dernier mot, et que qu'elle que soit sa décision, il faudra s'abstenir de la juger, car nul ne peut imposer une charge à l'autre.
5- J'ai écrit que l'avortement était la pire des solutions, car un mal ne se soulage pas par un autre mal plus lourd encore.
6- j'ai expliqué que les femmes ayant subi un avortement ne s'en remettent jamais... que les 2/3 d'entre elles entraient dans de graves dépressions, de sentiments de culpabilité et qu'il y avait chez elles la tentation du suicide.
7- qu'un acte de cette nature produisait invariablement un effondrement métaphysique qui faisait s'effondrer les défenses naturelles de la personne tant sur le plan moral que sur le plan psychologique.
Je suis entièrement d'accord avec vous
Citation :
9- Je ne doute pas de votre sincérité, mais avez-vous réfléchi au fait que votre position puisse , avec bonne foi, introduire le concept délicat et pervers du relativisme moral ? Non que ce soit là votre intention
.
Comme je l'ai expliqué dans l'Église seul le pape et les évêques autrement dit l'autorité visible ne peut se permettre d'être relative .Mais je peux comprendre qu'un prêtre ou une soeur confronté aux problème réel du quotidien se sent dans sa conscience obliger parfois d'agir contre certains loi morale de l'Eglise .Sur le terrain c'est parfois comme à la guerre les conventions universel qui ne tiennent pas en compte la singularité de chaque cas et de chaque individu sont parfois oublié et c'est pour cela que nous sommes humain et non des automates . Il faut donc toujours faire attention lorsqu'on parle de la souffrance car la souffrance elle est toujours singulière .
Citation :
11- Pour revenir sur cet exemple du viole, vous êtes vous demandé si par la naissance de ce petit d'homme, Dieu ne va-t-il pas amener le coupable à la conversion ? Souvenez-vous des propos de Jacob quand il apprend le viole de sa fille ?
C'est ce que j'essaie de te dire .Pour continuer à croire que Dieu vous aime et existe comme avant un viol il faut une grande foi et ce n'est pas le cas de tous le monde . Le pasteur qui conseille doit tenir en compte de ce paramètre. Rappelez vous le reproche de Jésus à Pierre lorsque celui -ci essaie de marcher sur l'eau :"Homme de peu de foi" Il n'est pas évident pour une victime du viol de croire qu'au dé là de ce viol Dieu est encore là ,et c'est encore moins audible pour elle de se dire que prendre une pilule pour empêcher une éventuelle grossesse c'est un péché .
Citation :
15- ce n'est pas la faiblesse humaine qu'il faut regarder, mais la grandeur de l'homme voulue par Dieu et qui le dépasse. C'est la raison pour la quelle on ne peut avoir, au nom d'un présupposé compassionnel de bazar, une vision réductrice de l'homme qui doit devenir semblable à Dieu.
L'Eglise et le monde crèvent de cette vision réductrice; c'est là où l'on comprend l'immense effondrement de l'humanité qui régresse quant à l'homme et sa société: Oui j'affirme bien que nous sommes dans une effroyable décadence, car on ne sait plus voir l'homme dans son unité ni en lien avec la transcendance .
Personnellement je pense que quelque soit l'avortement il est beaucoup plus lié au manque de foi qu'à autre chose .Et c'est d'ailleurs pour cela qu'à mon avis le Christ n'en parle pas explicitement dans la bible malgré ce génocide mot employé par Jean paul II pour qualifier d'avortement . Je n'ai jamais cru qu'avorter c'était facile pour n'importe quelle femme quelque soit les circonstances de sa grossesse.Je suis persuadé que la plus part d'entre nous consentirai facilement à un avortement pour une grossesse en difficulté ou non désirée si ils ne croyaient pas en Dieu.
Revenir en haut Aller en bas
fredsinam



Messages : 3919
Inscription : 30/11/2008

MessageSujet: Re: LA DICTATURE DE LA PENSEE UNIQUE : L'HUMANISME ATHEE ET L'HEDONISME   Dim 06 Juin 2010, 14:09

SJA a écrit:
.J'ai du de même du mal à comprendre que tout le monde se passionne pour des cas qui sont finalement trés rares. scratch
Ce n'est pas rare loin de là .En moyenne dans le monde, près d’une femme sur cinq sera victime de viol ou de tentative de viol au cours de son existence. En France en 2005, selon un rapport de L'Express , 4412 affaires de viol commis sur des personnes majeures ont été répertoriées par le ministère de l'Intérieur à travers la France, soit une agression toutes les deux heures. Un chiffre qui a doublé en une décennie.Ce n'est donc pas des faits rare au contraire c'est très fréquent par contre ce qui est probablement rare ce sont des violeurs qui n'utilisent pas de préservatif.
Revenir en haut Aller en bas
Atomic



Masculin Messages : 1365
Inscription : 30/07/2007

MessageSujet: Re: LA DICTATURE DE LA PENSEE UNIQUE : L'HUMANISME ATHEE ET L'HEDONISME   Dim 06 Juin 2010, 14:20

Pierre Aubrit St Pol a écrit:
Non, ce n'est pas un péché ignoble, depuis quand la vérité est-elle une faute ?
Sœur Emmanuelle l'a dit explicitement à plusieurs reprises sur F2 dans l'émission: vivement dimanche" et lors de différents entretien et dans son livre dans lequel elle révèle qu'elle s'est longtemps masturbée...
Je n'y peux rien si des personnalité ont pris l'habitude d'exposer leurs excréments... en public...

Bon dimanche et bon appétit !

Encore un sommet d'ignominie....

Un immense orgueil vous pousse a critiquer, à déshonorer une personne qui a donné sa vie pour son prochain,

Vous opposez quoi à l'oeuvre de Soeur Emmanuel ?

Vos vidéos insanes ?

Vos propos sont carrément scandaleux, honteux.
Revenir en haut Aller en bas
julieng



Masculin Messages : 2590
Inscription : 04/08/2007

MessageSujet: Re: LA DICTATURE DE LA PENSEE UNIQUE : L'HUMANISME ATHEE ET L'HEDONISME   Dim 06 Juin 2010, 14:47

ce que l'on cherche ici c'est la vérité, il n'y a pas lieu de personnaliser le problème, tenons-nous en à l'argumentaire:

prendre le risque de tuer quelqu'un est criminel
distribuer des pilules abortives c'est prendre ce risque
distribuer des pilules abortives est donc criminel

si vous refusez la majeure, pensez-vous qu'un sourd, muet, aveugle à qui prend l'envie de tirer soudainement avec son revolver peut faire valoir ses handicaps pour s'innocenter de son geste..? une telle personne si elle est reconnue saine d'esprit sera condamnée pour son geste, qu'il ait tué quelqu'un ou non...nous sommes dans la même situation avec la pilule abortive. c'est criminel de prendre le risque de tuer quelqu'un d'innocent.

soeur Emmannuelle, si elle a réellement distribué de telles pilules, a donc commis un geste criminel.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.wmaker.net/eschaton/
Atomic



Masculin Messages : 1365
Inscription : 30/07/2007

MessageSujet: Re: LA DICTATURE DE LA PENSEE UNIQUE : L'HUMANISME ATHEE ET L'HEDONISME   Dim 06 Juin 2010, 15:30

julieng a écrit:
ce que l'on cherche ici c'est la vérité, il n'y a pas lieu de personnaliser le problème, tenons-nous en à l'argumentaire:

prendre le risque de tuer quelqu'un est criminel
distribuer des pilules abortives c'est prendre ce risque
distribuer des pilules abortives est donc criminel

si vous refusez la majeure, pensez-vous qu'un sourd, muet, aveugle à qui prend l'envie de tirer soudainement avec son revolver peut faire valoir ses handicaps pour s'innocenter de son geste..? une telle personne si elle est reconnue saine d'esprit sera condamnée pour son geste, qu'il ait tué quelqu'un ou non...nous sommes dans la même situation avec la pilule abortive. c'est criminel de prendre le risque de tuer quelqu'un d'innocent.

soeur Emmannuelle, si elle a réellement distribué de telles pilules, a donc commis un geste criminel.


@julieng

Je l'ai déjà dit, je suis contre l'avortement.
Ma pensée est que c'est odieux, quand on prend les chiffres d'avortement en France, c'est terrible.
Donc, je suis complètement d'accord avec vous de ce point de vue.

Je suis contre toute sorte de pilule, même la pilule du lendemain si elle est prise passée un délai, on prend le risque de l'avortement, donc je suis contre aussi.

La seule exception, c'est la pilule du lendemain dans le cas d'un viol,
si la victime est prise en charge très rapidement comme cela devrait se passer, si la victime prend la pilule du lendemain dans les heures qui suivent le crime, on ne prend pas de risque d'avortement, c'est sur et certain, j'ai la confirmation d'un professeur de médecine.

Quand c'est possible, c'est la meilleure chose,

le profil sanitaire de la plupart des violeurs et terrifiant, la plupart sont de dangereux psychopathes,

ça relève du bon sens le plus élémentaire que d'éviter que de tels fous transmettent leurs gènes, c'est ce qu'il me semble.

Je ne pense pas que Dieu nous en veuille que d'avoir cette prévenance.

De plus, il est faut de dire qu'une fille violée va souffrir de ça, encore une fois, elle est victime et sera soulagée de savoir que le sperme qu'elle a reçu du violeur va être neutralisé,

pour elle, ce sperme est la conséquence d'un crime,

ce sperme est un poison.

Qui de vous, si père de famille d'une petite fille violée par un Emile Louis, Allègre, Dutroux, voudrait accueillir un enfant portant une telle hérédité ?

Dieu n'imposerait jamais de telles atrocités,

Dans ces circonstances, lorsque je lis des crétins qui écrivent, dés qu'il y a eu rapport sexuel, si on stoppe la fécondation, c'est de l'avortement, je trouve ça, carrément insupportable, je n'y reviens plus, j'ai déjà dit à ces gens là ce que je pensais.
Revenir en haut Aller en bas
Enlui



Messages : 8019
Inscription : 04/10/2008

MessageSujet: Re: LA DICTATURE DE LA PENSEE UNIQUE : L'HUMANISME ATHEE ET L'HEDONISME   Dim 06 Juin 2010, 15:37

Julieng "ce que l'on cherche ici c'est la vérité, il n'y a pas lieu de personnaliser le problème, tenons-nous en à l'argumentaire:

prendre le risque de tuer quelqu'un est criminel
distribuer des pilules abortives c'est prendre ce risque
distribuer des pilules abortives est donc criminel

si vous refusez la majeure, pensez-vous qu'un sourd, muet, aveugle à qui prend l'envie de tirer soudainement avec son revolver peut faire valoir ses handicaps pour s'innocenter de son geste..? une telle personne si elle est reconnue saine d'esprit sera condamnée pour son geste, qu'il ait tué quelqu'un ou non...nous sommes dans la même situation avec la pilule abortive. c'est criminel de prendre le risque de tuer quelqu'un d'innocent.

soeur Emmannuelle, si elle a réellement distribué de telles pilules, a donc commis un geste criminel."



On cherchera donc les circonstance atténuantes et d'où venait l'intention des actes.Ca lui fera moins de purgatoire.

Car nous allons être mal,très mal:

en se souvenant de:Matthieu 5:22 Mais moi, je vous dis que quiconque se met en colère (or dans notre vie cela a du se passer....) contre son frère mérite d’être puni par les juges; que celui qui dira à son frère: Raca! mérite d’être puni par le sanhédrin; et que celui qui lui dira: Insensé! mérite d’être puni par le feu de la géhenne.

Je souligne que "mériter" ne signifie pas va subir,mais "mérite" seulement,devrait subir.

Ainsi donc soeur emmanuelle mérite le feu de la gehenne,mais seulement mérite,car Dieu faisant miséricorde à ceux qui le font,Il aura bien du voir la sienne!

Du côté de la loi elle mérite punition,du côté de la loi d'amour elle mérite pardon et plénitude.
Revenir en haut Aller en bas
julieng



Masculin Messages : 2590
Inscription : 04/08/2007

MessageSujet: Re: LA DICTATURE DE LA PENSEE UNIQUE : L'HUMANISME ATHEE ET L'HEDONISME   Dim 06 Juin 2010, 15:43

cher Atomic, votre raisonnement souffre du problème suivant:
le maître de la vie étant Dieu, si Dieu a décidé de faire naître un enfant d'un viol personne n'a le droit moral de lui interdire de naître. le problème de l'hérédité me semble être fallacieux, sauf à croire que l'identité morale et spirituelle d'une personne est contenue dans ses gênes.

Dieu a donc doublement des raisons de nous en vouloir si nous provoquons un avortement chez une petite fille violée par un Dutroux: pour nous être fait juge de lui, maître de vie, pour avoir réifié dans les gênes la morale et la spiritualité.

cela dit je conçois parfaitement qu'une jeune fille violée et son père puissent voir du poison dans le sperme qui l'a fécondé, mais c'est alors au père de prendre sur lui pour consulter un prêtre, une autorité morale et spirituelle pour qu'il change son point de vue, puis change celui de sa fille. ce qui rend d'autant plus grave la défaillance de l'autorité morale et spirituelle qui conseillerait la pilule abortive.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.wmaker.net/eschaton/
 
LA DICTATURE DE LA PENSEE UNIQUE : L'HUMANISME ATHEE ET L'HEDONISME
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 4 sur 5Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
 Sujets similaires
-
» LA DICTATURE DE LA PENSEE UNIQUE : L'HUMANISME ATHEE ET L'HEDONISME
» La "pensée unique", c'est quoi ?
» le Gender de la Pensee Unique - NON a la DICTATURE !!!!
» Réchauffement climatique et Pensée Unique
» Le Pape François met en garde contre la pensée unique

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE :: Philosophie réaliste, Discussions diverses-
Sauter vers: