DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE

Théologie Spirituelle Catholique
Pour déposer une intention de prière:Agapé
ATTENTION : Les publicités ci-dessous sont indépendantes de notre volonté !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
anipassion.com
Partagez | 
 

 Une leçon israélienne

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
SJA



Messages : 6345
Inscription : 18/12/2008

MessageSujet: Re: Une leçon israélienne   Mar 01 Juin 2010, 15:28

Philippe Fabry a écrit:
SJA a écrit:

Erdogan est islamiste mais il est surtout Turc.

Pour lui l'Islam est un outil.

Attention aux analyses marxistes faisant de la politique l'élément central de tout et réduisant les idéaux à des prétextes.


Comme d'habitude, je m'exprime vite donc mal.

Pour Erdogan, l'islam est partie d'un projet mais n'en est pas la finalité. La finalité pour Erdogan c'est l'empire. Et il ne veut pas d'un empire non musulman.

Comme quelqu'un qui épouserait une femme pour avoir des enfants et ne voudrait pas d'enfant d'une autre femme non plus.

Il a le même rapport avec l'Islam que l'avaient les Ottomans.

Attention, la Turquie est un géant endormie, déjà bien plus puissant que ses anciens vasseaux et pouvant devenir leader des 220 000 de turcophones.

Pour votre Algorithme, les turcs correspondent aux perses j'imagine. Au fait, il y a eu une bataille entre la Perse et Rome non ?
Revenir en haut Aller en bas
Jonas et le signe



Messages : 12292
Inscription : 13/09/2006

MessageSujet: Re: Une leçon israélienne   Mar 01 Juin 2010, 15:33

Citation :
Philippe Fabry a écrit:
nilamitp a écrit:
+ Inde, Chine et RU

Autant pour moi pour le RU (mais bon, on le voit encore moins que nous tirer sur les USA).
Quant à la Chine et à l'Inde, je ne sache pas qu'ils possèdent des lanceurs de cette portée.

Il n'était question que des pays musulmans; pour le moment, la bombinette iranienne semble encore du domaine du bluff; mais le jour où...
D'ailleurs, pas besoin de tout un arsenal: une seule bombe avec un vecteur adapté et hop: plus d'Israel.
L'Iran est à moins de 1000 km d'Israel.
Revenir en haut Aller en bas
Philippe Fabry
Administrateur


Messages : 13954
Inscription : 31/01/2009

MessageSujet: Re: Une leçon israélienne   Mar 01 Juin 2010, 15:42

SJA a écrit:
Philippe Fabry a écrit:
SJA a écrit:

Erdogan est islamiste mais il est surtout Turc.

Pour lui l'Islam est un outil.

Attention aux analyses marxistes faisant de la politique l'élément central de tout et réduisant les idéaux à des prétextes.


Comme d'habitude, je m'exprime vite donc mal.

Pour Erdogan, l'islam est partie d'un projet mais n'en est pas la finalité. La finalité pour Erdogan c'est l'empire. Et il ne veut pas d'un empire non musulman.

Comme quelqu'un qui épouserait une femme pour avoir des enfants et ne voudrait pas d'enfant d'une autre femme non plus.

Il a le même rapport avec l'Islam que l'avaient les Ottomans.

Oui, dit comme ça c'est juste.

Pour votre Algorithme, les turcs correspondent aux perses j'imagine. Au fait, il y a eu une bataille entre la Perse et Rome non ?

La première chose frappante c'est l'écrasement maritime de Salamine (-480) au cours duquel les Grecs ont arrêté les Perses (guerres médiques) qui fait écho à la victoire maritime de Lépante (1571) avec laquelle l'Europe a arrêté l'Empire turc.

Mais il n'y a pas de commun rapport entre les couples Rome/perse et Amérique/turquie. Les USA sont bien trop écrasants, et la Turquie fait partie de l'empire militaire américain (OTAN).
Si conflit il doit y avoir avec elle, je la voie plutôt dans le rôle du Pont de Mithridate.

Mais quand mon site sera activé (fin de semaine, j'espère) vous pourrez lire ma présentation et mes réflexion sur la pertinence et les limites de l'algorithme comme possible outil de prédiction. Et bien sûr poser toutes les questions que vous voudrez.
Revenir en haut Aller en bas
http://mafuturologie.free.fr
Jonas et le signe



Masculin Messages : 12292
Inscription : 13/09/2006

MessageSujet: Re: Une leçon israélienne   Mar 01 Juin 2010, 15:44

[quote="SJA"]
Citation :
Comme d'habitude, je m'exprime vite donc mal.

Donc vous ne vous exprimez jamais bien? Mr.Red
Dans ce cas, vous a-t-on jamais bien compris?scratch

Je vous taquine, hein?
jocolor


Citation :
Pour Erdogan, l'islam est partie d'un projet mais n'en est pas la finalité. La finalité pour Erdogan c'est l'empire. Et il ne veut pas d'un empire non musulman.

Croyez-vous vraiment ça? Sur quoi repose ce postulat? Des propos d'Erdogan lui-même?
[quote]


Citation :
Attention, la Turquie est un géant endormi, déjà bien plus puissant que ses anciens vassaux et pouvant devenir leader des 220 000 000? de turcophones.

ça c'est certain: il y a là un fait géopolitique qui doit être pris en compte, qui menace l'équilibre de l'Asie centrale, et pê même de tout le Moyen Orient.

Citation :

Pour votre Algorithme, les turcs correspondent aux perses j'imagine. Au fait, il y a eu une bataille entre la Perse et Rome non ?

Plusieurs guerres, même, et un empereur romain fait prisonnier (Valentinien): peu de peuples peuvent se vanter d'en avoir fait autant...
Mais les turcs n'ont pas d'autres points communs avec les perses, que l'islam: pour le reste, linguistiquement, ethniquement, culturellement, ils sont assez différents...
Revenir en haut Aller en bas
Oculus



Masculin Messages : 2567
Inscription : 02/08/2007

MessageSujet: Re: Une leçon israélienne   Mar 01 Juin 2010, 15:47

n'était-il pas possible d'envoyer des plongeurs, neutraliser les hélices des bateaux ? What a Face

c'est tout de même pas très futé de la part d'israël, médiatiquement l'expédition est un succès pour leurs adversaires, diplomatiquement ils apparaissent toujours plus comme ceux qui usent de forces Disproportionnées. On écrase pas des mouches au canon de 75 ...
les dirigeants israeliens sont aveuglés par leur supériorité dans l'emploi de la force brute ? qu'ont-ils gagné ???

Cet Ehud Barak est un crétin catastrophique , Honte à Lui.
Revenir en haut Aller en bas
SJA



Masculin Messages : 6345
Inscription : 18/12/2008

MessageSujet: Re: Une leçon israélienne   Mar 01 Juin 2010, 16:22

Karl a écrit:
SJA a écrit:

Comme d'habitude, je m'exprime vite donc mal.

Donc vous ne vous exprimez jamais bien? Mr.Red
Dans ce cas, vous a-t-on jamais bien compris?scratch

Je vous taquine, hein?
jocolor

Et ajouttez à cela les fautes d'orthographe et de grammaire, je ne remercierai jamais assez tous les membres du forum pour leur patience.

Citation :
Citation :
Pour Erdogan, l'islam est partie d'un projet mais n'en est pas la finalité. La finalité pour Erdogan c'est l'empire. Et il ne veut pas d'un empire non musulman.

Croyez-vous vraiment ça? Sur quoi repose ce postulat? Des propos d'Erdogan lui-même?
Citation :
Turquie: une diplomatie néo-ottomane ?
Par Pierre Rousselin le 21 mai 2010 12h29
La médiation tentée à Téhéran sur le nucléaire iranien confirme la volonté de la Turquie de jouer un rôle croissant sur la scène internationale. Cette nouvelle diplomatie multidirectionnelle est mise en oeuvre depuis un an par le ministre des Affaires étrangères Ahmet Davutoglu, un ancien universitaire, moins focalisé sur l'Europe que son prédécesseur, Ali Babacan.

Parce qu'elle s'appuie sur la situation géopolitique de la Turquie et privilégie le rôle que le pays peut jouer au Moyen-Orient, cette nouvelle diplomatie est parfois appellée "néoottomane", notamment par ceux qui pensent que la Turquie, déçue par l'attitude de l'Europe à son égard, a choisi une autre voie.

Dans un article fort intéressant publié aujourd'hui par Foreign Policy, Ahmet Davutoglu énonce trois principes méthodologiques et cinq principes opérationnels sur les quels il fonde sa diplomatie.

Principes méthodologiques:

une vision d'ensemble du Moyen-Orient rendu possible par son ancrage dans la région.
une approche globale des problèmes mondiaux: Moyen Orient, mais aussi Balkans, Asie centrale, Afrique, Asie.. Amélioration des relations avec les pays voisins tels que la Grèce, l'Irak, la Russie et la Syrie.
un nouveau discours et un nouveau style diplomatique privilégiant la puissance économique de la Turquie pour accroître son soft power.
Pincipes opérationnels:

La promotion de la sécurité et celle des libertés vont de pair
Une politique de "zero problèmes vis-à-vis des voisins"
une diplomatie préventive pour éviter les crises
une diplomatie multidimensionnelle: de bonnes relations avec la Russie ne sont pas une alternative aux bonnes relations avec l'UE ou avec les Etats-Unis.
une diplomatie plus active dans les instances internationales, en particulier au G20.
Objectifs:

Remplir les conditions de l'adhésion à l'UE et devenir un membre influent de l'UE d'ici 2023
Travailler à l'intégration régionale et à la résolution des conflits régionaux
Jouer un rôle important dans le monde et devenir l'une des dix plus grandes économies mondiales.
L'ambition d'une telle diplomatie est peut-être "néo-ottmoane". Il n'en reste pas moins que les ambitions de la Turquie sont légitimes et qu'elles dépassent le cadre du débat sur l'adhésion à l'Union européenne. Sur cette base-là, une réconciliation franco-turque devrait être possible notament à l'occasion de la visite de Nicolas Sarkozy à la fin de cette année pour préparer la présidence française du G20 en 2011

FIGARO.FR

Je fais partie de ceux qui pense que le néo-ottomanisme est la doctrine d'AKP depuis le début.

Vous voyez bien qu'AKP n'a rien à voir avec le fils en Algérie par exemple.

Il n'y a pas eu de religion verte en Turquie. En revanche, à la fois par la lassitude et par perte d'interrêt pour une Europe chancelante, elle se tourne vers sont ancien empire.



Citation :
ça c'est certain: il y a là un fait géopolitique qui doit être pris en compte, qui menace l'équilibre de l'Asie centrale, et pê même de tout le Moyen Orient.


C'est plutôt l'absence de prise en compte de l'empire Ottoman depuis un siècle qui est peut être à l'origne des troubles dans la région.

C'est pourquoi Erdogan a une véritable carte à jouer. Les Etats Unis on peut être interêts à faire jouer à la Turquie le rôle de pacificateur de la région.

En tout cas Ankara cherche à forcer la mains des USA:
Citation :

Russia weighs Turkey energy deals 31/05/2010
Dmitry Medvedev, Russia's president, has met his Turkish counterpart for talks aimed at sealing a series of bilateral deals, including a possible controversial plan to build Turkey's first nuclear power plant.

Medvedev met Abdullah Gul on Wednesday in Ankara, the Turkish capital, where they were expected to oversee the signing of agreements designed to boost co-operation in energy and tourism between the two nations...

Revenir en haut Aller en bas
SJA



Masculin Messages : 6345
Inscription : 18/12/2008

MessageSujet: Re: Une leçon israélienne   Mar 01 Juin 2010, 16:45

Philippe Fabry a écrit:

[color=blue]La première chose frappante c'est l'écrasement maritime de Salamine (-480) au cours duquel les Grecs ont arrêté les Perses (guerres médiques) qui fait écho à la victoire maritime de Lépante (1571) avec laquelle l'Europe a arrêté l'Empire turc.

Mais il n'y a pas de commun rapport entre les couples Rome/perse et Amérique/turquie. Les USA sont bien trop écrasants, et la Turquie fait partie de l'empire militaire américain (OTAN).
Si conflit il doit y avoir avec elle, je la voie plutôt dans le rôle du Pont de Mithridate.


N'en étant qu'au stade de le république, il est peut être trop tôt pour se prononcer.

Il y a quand même une belle similitude entre les relations grèce/Perse et Europe/Empire Ottoman.

Il est vrai que l'Empire Ottoman n'a jamais été envahi par un Alexandre mais la culture Européenne a largement pénétré la Turquie part de biais d'Ataturk.
Revenir en haut Aller en bas
Philippe Fabry
Administrateur


Masculin Messages : 13954
Inscription : 31/01/2009

MessageSujet: Re: Une leçon israélienne   Mar 01 Juin 2010, 16:47

SJA a écrit:
Philippe Fabry a écrit:

[color=blue]La première chose frappante c'est l'écrasement maritime de Salamine (-480) au cours duquel les Grecs ont arrêté les Perses (guerres médiques) qui fait écho à la victoire maritime de Lépante (1571) avec laquelle l'Europe a arrêté l'Empire turc.

Mais il n'y a pas de commun rapport entre les couples Rome/perse et Amérique/turquie. Les USA sont bien trop écrasants, et la Turquie fait partie de l'empire militaire américain (OTAN).
Si conflit il doit y avoir avec elle, je la voie plutôt dans le rôle du Pont de Mithridate.


N'en étant qu'au stade de le république, il est peut être trop tôt pour se prononcer.

Il y a quand même une belle similitude entre les relations grèce/Perse et Europe/Empire Ottoman.

Il est vrai que l'Empire Ottoman n'a jamais été envahi par un Alexandre mais la culture Européenne a largement pénétré la Turquie part de biais d'Ataturk.

Au regard de l'algorithme, Alexandre paraît n'être qu'un épiphénomène sans effet notable. Mais vous verrez tout cela sur le site.

_________________
"Les désastres nous enseignent l'humilité" Saint Anselme de Canterbury
« N’attendre de l’État que deux choses : liberté, sécurité. Et bien voir que l’on ne saurait, au risque de les perdre toutes deux, en demander une troisième. » Frédéric Bastiat
Pensez à visiter mon blog : http://www.historionomie.com
Revenir en haut Aller en bas
http://mafuturologie.free.fr
Jonas et le signe



Masculin Messages : 12292
Inscription : 13/09/2006

MessageSujet: Re: Une leçon israélienne   Mar 01 Juin 2010, 16:53

[quote="SJA"]

Citation :
Je fais partie de ceux qui pense que le néo-ottomanisme est la doctrine d'AKP depuis le début.

Vous voyez bien qu'AKP n'a rien à voir avec le fils en Algérie par exemple.

Il n'y a pas eu de religion verte en Turquie. En revanche, à la fois par la lassitude et par perte d'interrêt pour une Europe chancelante, elle se tourne vers sont ancien empire.

Merci pour les éléments de réflexion!


Citation :

C'est plutôt l'absence de prise en compte de l'empire Ottoman depuis un siècle qui est peut être à l'origne des troubles dans la région.

La chute de l'empire ottoman en 1918 a bénéficié aux puissances occidentales (pétrole); Ataturk a reconstruit la Turquie moderne en réaction contre l'empire et pê contre l'islam, sur une base nationale et ethnique (plus de minorités arabes ni grecques, expulsées ou désormais en-dehors des frontières de l'état); en effet puisqu'il a voulu faire de son pays un état laic; ne serait-ce que par réaction naturelle contre cette laicité kemaliste, la Turquie d'Erdogan se tournerait vers le passé impérial? Orientation confortée par la déception causée par l'Europe et et par le champ laissé libre par les russes, de l'Asie centrale turcophone... Oui, c'est une analyse pertinente.


Citation :
C'est pourquoi Erdogan a une véritable carte à jouer. Les Etats Unis on peut être interêts à faire jouer à la Turquie le rôle de pacificateur de la région.

C'est curieux, ou plutôt, pê naturel: les empires se font et se refont, quoique d'autres manières: voyez l'Europe centrale: le vide laissé par le départ des soviétiques, profite avant tout à l'Allemagne, qui reconstitue son arrière-pays économique d'avant 1918, du temps du second Reich et de l'empire austro-hongrois... Il y a des évidences qui ne peuvent longtemps être niées...
Revenir en haut Aller en bas
SJA



Masculin Messages : 6345
Inscription : 18/12/2008

MessageSujet: Re: Une leçon israélienne   Mar 01 Juin 2010, 18:10

Israël pré-positionne des submersibles équipés d’armes nucléaires au large des côtes iraniennes (Times)
mardi 1er juin
Citation :

Three German-built Israeli submarines equipped with nuclear cruise missiles are to be deployed in the Gulf near the Iranian coastline.

The first has been sent in response to Israeli fears that ballistic missiles developed by Iran, Syria and Hezbollah, a political and military organisation in Lebanon, could hit sites in Israel, including air bases and missile launchers.

The submarines of Flotilla 7 - Dolphin, Tekuma and Leviathan - have visited the Gulf before. But the decision has now been taken to ensure a permanent presence of at least one of the vessels.

The flotilla’s commander, identified only as “Colonel O”, told an Israeli newspaper : “We are an underwater assault force. We’re operating deep and far, very far, from our borders.”

Each of the submarines has a crew of 35 to 50, commanded by a colonel capable of launching a nuclear cruise missile.

The vessels can remain at sea for about 50 days and stay submerged up to 1,150ft below the surface for at least a week. Some of the cruise missiles are equipped with the most advanced nuclear warheads in the Israeli arsenal.

The deployment is designed to act as a deterrent, gather intelligence and potentially to land Mossad agents. “We’re a solid base for collecting sensitive information, as we can stay for a long time in one place,” said a flotilla officer.


Donc Philippe peut rajouter Irsael à la liste des pays qui peuvent frapper les Etats Unis depuis des submersibles.
Revenir en haut Aller en bas
SJA



Masculin Messages : 6345
Inscription : 18/12/2008

MessageSujet: Re: Une leçon israélienne   Mar 01 Juin 2010, 18:13

Gaza : Moubarak ordonne l’ouverture de la frontière à Rafah (Hurriyet)
mardi 1er juin
Citation :


Egyptian President Hosni Mubarak on Tuesday ordered the opening of the Rafah border crossing to allow humanitarian aid into the Gaza Strip, the official MENA agency reported.

The order came a day after a deadly raid by Israeli commandos on an aid flotilla bound for Gaza, which has been under a crippling Israeli blockade since 2007.

"Egyptian President Hosni Mubarak has given orders to open the Rafah border crossing to allow humanitarian and medical aid into the Gaza Strip, as well as to receive medical cases which require access to Egyptian territory," MENA said.

"This comes as part of Egypt’s moves to ease the suffering of the Palestinian people in the Gaza Strip." According to Egyptian security sources in Rafah, the border opened on Tuesday at 1.30 pm (1030 GMT). No date has been set for it to close again.

The Rafah border is Gaza’s only crossing that bypasses Israel. Egypt has kept it largely closed, opening it for humanitarian cases on two days a week. A 2005 agreement brokered by the United States, put the Palestinian Authority and Israel in charge of the border, with observation from the European Union.


Puisque je vous disais que c'était l'Egypte qui était responsable de la situation humanitaire à Gaza. :foot:
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Une leçon israélienne   Mar 01 Juin 2010, 18:15

Philippe Fabry a écrit:
nilamitp a écrit:
+ Inde, Chine et RU
Autant pour moi pour le RU (mais bon, on le voit encore moins que nous tirer sur les USA).
Quant à la Chine et à l'Inde, je ne sache pas qu'ils possèdent des lanceurs de cette portée.
Tu as raison en pratique, et moi en théorie.

Là maintenant tout de suite, l'Inde et la Chine ne peuvent pas prétendre avoir n'importe quel point de la planète dans leur viseur.

Mais en cas de tensions, l'Inde et la Chine pourraient rapidement, avec un effort de guerre, avoir 4-5 sous-marins opérationnels prêts à te coller un suppositoire.

Inde : elle a construit un sous-marin nucléaire lanceur d'engins doté de 4 missiles mer-sol de 3500 km de portée. Cf [1] et [2]

Chine : déjà elle en possède un, et elle est en train d'en construire et d'en tester d'autres. Cf [3]

[1] http://www.rtbf.be/info/economie/linde-inaugure-son-premier-sous-marin-nucleaire-made-india-128271

[2] http://www.lexpress.fr/actualite/monde/l-inde-teste-avec-succes-son-missile-balistique-agni-iii_463963.html

[3] http://www.corlobe.tk/article4595.html
Revenir en haut Aller en bas
joker911



Messages : 2678
Inscription : 22/11/2009

MessageSujet: Re: Une leçon israélienne   Mar 01 Juin 2010, 18:27

SJA a écrit:
Israël pré-positionne des submersibles équipés d’armes nucléaires au large des côtes iraniennes (Times)
mardi 1er juin
Citation :

Three German-built Israeli submarines equipped with nuclear cruise missiles are to be deployed in the Gulf near the Iranian coastline.

The first has been sent in response to Israeli fears that ballistic missiles developed by Iran, Syria and Hezbollah, a political and military organisation in Lebanon, could hit sites in Israel, including air bases and missile launchers.

The submarines of Flotilla 7 - Dolphin, Tekuma and Leviathan - have visited the Gulf before. But the decision has now been taken to ensure a permanent presence of at least one of the vessels.

The flotilla’s commander, identified only as “Colonel O”, told an Israeli newspaper : “We are an underwater assault force. We’re operating deep and far, very far, from our borders.”

Each of the submarines has a crew of 35 to 50, commanded by a colonel capable of launching a nuclear cruise missile.

The vessels can remain at sea for about 50 days and stay submerged up to 1,150ft below the surface for at least a week. Some of the cruise missiles are equipped with the most advanced nuclear warheads in the Israeli arsenal.

The deployment is designed to act as a deterrent, gather intelligence and potentially to land Mossad agents. “We’re a solid base for collecting sensitive information, as we can stay for a long time in one place,” said a flotilla officer.


Donc Philippe peut rajouter Irsael à la liste des pays qui peuvent frapper les Etats Unis depuis des submersibles.

Pour frapper les Etats unis il fout pas specialement se rendre aux etats unis, des bases millitaires americains sont par tout.
Moi je vois bien Israel envoyer une bombe en Iran..
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Une leçon israélienne   Mar 01 Juin 2010, 19:03

En abordant un navire turc et en en tuant des passagers, Tel-Aviv a d’abord choisi de répondre militairement à la crise diplomatique qui l’oppose depuis janvier 2009 à Ankara. Cette initiative est censée provoquer une crise au sein de l’état-major turc et entre celui-ci et le gouvernement turc. Cependant, elle pourrait aboutir à une rupture complète des relations militaires entre les deux pays, alors même que la Turquie aura été pendant un demi-siècle le meilleur allié d’Israël dans la région. D’ores et déjà, les manœuvres conjointes turco-israéliennes ont été annulées sine die. En outre, cette crise pourrait aussi avoir des conséquences sur les relations commerciales entre les deux pays, alors même que la Turquie est un partenaire vital pour l’économie israélienne.

Cependant, Tel-Aviv se devait de casser la crédibilité de la Turquie au moment où elle se rapproche de la Syrie et de l’Iran, et ambitionne d’exercer avec ses nouveaux partenaires une autorité régionale (3). Dans l’immédiat, Israël devait sanctionner le rôle d’Ankara dans la négociation du Protocole de Téhéran sur l’industrie nucléaire iranienne.


http://www.voltairenet.org/article165580.html
Revenir en haut Aller en bas
Chrysostome



Masculin Messages : 28504
Inscription : 01/11/2008

MessageSujet: Re: Une leçon israélienne   Mar 01 Juin 2010, 22:46

Je suis pro-Israël, malgré que les méthodes israéliennes soient parfois discutables. Je crois que cet incident ne serait pas arrivé si les humanitaires avaient écouté les avertissements de ne pas forcer le blocus. On ne plaisante pas avec l'armée, surtout avec l'armée israélienne !

Après la Shoah, le monde a eu pitié des Juifs et leur a donné un État. Maintenant, quand les Juifs veulent se défendre, on les accuse de crimes de guerre et de crimes contre l'humanité, comme lors des deux guerres en 2006 et 2008. Dans ces deux cas, a-t-on condamné le Hezbollah et le Hamas, deux organisations terroristes pour qui tuer des Israéliens est comme aller à la chasse ? D'accord, la riposte israélienne était plus forte que les moyens des terroristes, mais il n'en demeure pas moins qu'un État a le droit et le devoir de défendre son territoire et ses citoyens.
Revenir en haut Aller en bas
Pierre Aubrit St Pol



Masculin Messages : 1072
Inscription : 11/11/2007

MessageSujet: Re: Une leçon israélienne   Mar 01 Juin 2010, 23:00

thumleft
J'approuve. La riposte est peut être trop forte, mais attendons d'avoir toutes les informations...
Car sur cinq bâtiments, seul 1 a posé ces problèmes... Et ce qui est très instructif, c'est la position de l'Égypte... Il y a à attendre les infos...

Ce qui est aussi important c'est l'attitude d ela Turquie, peu banale!!! elle veut peut être acquérir la première place dans cette régon, après avoir reçu la distinction de l'Arabie... Qui va manger qui...!
La réponse se trouve dans le face à face avec l'Iran...
Revenir en haut Aller en bas
http://www.journaldelalliance.org/
fredsinam



Messages : 3921
Inscription : 30/11/2008

MessageSujet: Re: Une leçon israélienne   Mer 02 Juin 2010, 00:01

Simon1976 a écrit:
Je suis pro-Israël,...
Comment voulez vous que votre message soit objectif et crédible en commençant par "je suis pro-Israël " doit-on supposer que parce que vous êtes pro-Israel ,vous êtes directement anti-palestiniens ?

Citation :
On ne plaisante pas avec l'armée, surtout avec l'armée israélienne !
Une armé dit l'une les plus efficace du monde mais incapable de neutraliser un bateau sans tuer les gens .
Revenir en haut Aller en bas
fredsinam



Messages : 3921
Inscription : 30/11/2008

MessageSujet: Re: Une leçon israélienne   Mer 02 Juin 2010, 00:03

Pierre Aubrit St Pol a écrit:
thumleft
J'approuve. La riposte est peut être trop forte, mais attendons d'avoir toutes les informations.....

Israël s'isole de la scène international et vous approuvez.Croyez vous vraiment que votre appuie et pour le bien d'Israël ou pour le votre ?
Revenir en haut Aller en bas
Chrysostome



Masculin Messages : 28504
Inscription : 01/11/2008

MessageSujet: Re: Une leçon israélienne   Mer 02 Juin 2010, 00:05

fredsinam a écrit:
Simon1976 a écrit:
Je suis pro-Israël,...
Comment voulez vous que votre message soit objectif et crédible en commençant par "je suis pro-Israël " doit-on supposer que parce que vous êtes pro-Israel ,vous êtes directement anti-palestiniens ?

Et doit-on conclure que ceux qui sont pro-palestiniens sont anti-Israël ?
Revenir en haut Aller en bas
fredsinam



Messages : 3921
Inscription : 30/11/2008

MessageSujet: Re: Une leçon israélienne   Mer 02 Juin 2010, 00:24

Simon1976 a écrit:
Et doit-on conclure que ceux qui sont pro-palestiniens sont anti-Israël ?

Je ne sais pas il faudrait leur demande . Quant à moi je suis pour la paix ,pour la fin de la COLONISATION pour la création de deux états et le moins qu'on puisse dire c'est que Israël ne veut pas la même chose lorsqu'on voit de quelle façon il grignote des terres tous les jours
Revenir en haut Aller en bas
Pierre Aubrit St Pol



Masculin Messages : 1072
Inscription : 11/11/2007

MessageSujet: Re: Une leçon israélienne   Mer 02 Juin 2010, 00:26

L'isolation d'Israël est dans sa mission; c'est un point très mystérieux... Il ne peut compter que sur lui...
Pourtant, je vous le dis, Israël et le miroir dans lequel se réfléchissent la conscience des nations... Je suis convaincu qu'Israël sera la mesure avec laquelle les nations seront jugées.

L'isolement est incompréhensible sans un regard selon les fins dernières...

Je ne suis pas comptant de ce qui se passe en ce moment, mais c'est un événement qu'on ne peut apprécier pour lui-même, même si pour l'instant il est avantageux pour bien des Etats de compresser le temps...

Dans votre analyse ne séparer pas de trop loin la France et Israël, ces deux nations, ces deux peuples sont plus unis qu'il n'y paraît bien plus qu'avec les Etats Unis.
Evitez d'avoir le nez sur le guidon au sujet d'Israël; tout chez lui n'est que contraire pour une lecture ordinaire que le commun qualifierait de logique... Et pourtant croyez moi, même s'ily a eu excès de zèle, il n'y aucune fêlure dans l'union de ces contraires.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.journaldelalliance.org/
fredsinam



Messages : 3921
Inscription : 30/11/2008

MessageSujet: Re: Une leçon israélienne   Mer 02 Juin 2010, 02:18

Pierre Aubrit St Pol a écrit:
L'isolation d'Israël est dans sa mission; c'est un point très mystérieux... Il ne peut compter que sur lui...
Pourtant, je vous le dis, Israël et le miroir dans lequel se réfléchissent la conscience des nations... Je suis convaincu qu'Israël sera la mesure avec laquelle les nations seront jugées.

L'isolement est incompréhensible sans un regard selon les fins dernières...

Je ne suis pas comptant de ce qui se passe en ce moment, mais c'est un événement qu'on ne peut apprécier pour lui-même, même si pour l'instant il est avantageux pour bien des Etats de compresser le temps...

Dans votre analyse ne séparer pas de trop loin la France et Israël, ces deux nations, ces deux peuples sont plus unis qu'il n'y paraît bien plus qu'avec les Etats Unis.
Evitez d'avoir le nez sur le guidon au sujet d'Israël; tout chez lui n'est que contraire pour une lecture ordinaire que le commun qualifierait de logique... Et pourtant croyez moi, même s'ily a eu excès de zèle, il n'y aucune fêlure dans l'union de ces contraires.
Ce que vous faites c'est purement et simplement un mélange du spirituel et du temporel .C'est ce que fait une certaine frange de la droite républicaine évangélique au US à l'égard d'Israël mais que le Vatican ne fait pas . Il faut faire la politique avec la politique et non avec la bible .Même en admettant que vous ayez raison et que l'isolation d'Israël est dans une soit disant mission mystérieuse , cela ne devrait pas vous empêchez de prêcher des valeurs évangélique entre Israéliens et palestiniens çàd l'amour et la paix qui passe par la liberté des deux peuples et donc la FIN DE LA COLONISATION .
Revenir en haut Aller en bas
julieng



Masculin Messages : 2590
Inscription : 04/08/2007

MessageSujet: Re: Une leçon israélienne   Mer 02 Juin 2010, 08:22


L’insupportable silence des politiciens occidentaux



* Source : courrierinternational.com

Face à l’assaut israélien contre des bateaux apportant de l’aide humanitaire à la population du territoire palestinien, la réaction des dirigeants occidentaux est molle et lâche, s’indigne Robert Fisk dans The Independent.

L’Etat hébreu aurait-il perdu la boule ? La guerre de Gaza de 2008/2009 (1 300 morts) et celle du Liban en 2006 (1 006 morts), et toutes les autres guerres, et maintenant, le massacre du 31 mai (assaut israélien contre la "flottille de la liberté"), tout cela signifie-t-il que le monde ne va plus tolérer qu’Israël fasse la loi ? Ne nous emballons pas. Il suffit de lire la molle réaction officielle de la Maison-Blanche — qui a annoncé que le gouvernement Obama s’efforçait de “comprendre les circonstances qui entourent la tragédie”. Pas un mot de condamnation. Et c’est tout. Neuf morts. Un chiffre de plus qui vient s’ajouter à la liste des victimes au Moyen-Orient. Or, c’est bien plus que cela.

En 1948, nos politiques, américains et britanniques, ont mis en place un pont aérien pour Berlin. La population, affamée (et qui, trois ans plus tôt, était encore notre ennemie), était encerclée par une force armée sans pitié, les Russes, qui avaient imposé un blocus à la ville. Le pont aérien pour Berlin a été l’un des grands moments de la guerre froide. Nos soldats et nos aviateurs ont pris des risques et donné leur vie pour ces Allemands qui mouraient de faim. Incroyable, non ? En ce temps-là, nos hommes politiques prenaient des décisions ; nos dirigeants prenaient des décisions afin de sauver des vies. MM. Attlee et Truman savaient que Berlin était important sur le plan moral et humain autant que politique.

Et aujourd’hui ? Ce sont des gens simples, des Européens, des Américains, des rescapés de l’Holocauste, oui, grands dieux, des rescapés des nazis, qui ont pris la décision de se rendre à Gaza parce que leurs politiciens et leurs hommes d’Etat ne se sont pas montrés à la hauteur. Où étaient-ils, nos politiciens, ce 31 mai ? Eh bien, nous avons eu droit au ridicule Ban Ki-moon, à la déclaration pathétique de la Maison-Blanche et à l’excellent Tony Blair qui a exprimé son “profond regret et sa stupeur face à ces pertes tragiques”. Où était M. Cameron (le nouveau Premier ministre conservateur britannique) ? Où était M. Clegg (le vice-Premier ministre du parti libéral britannique) ?

Remarquez, en 1948 aussi, nous aurions ignoré les Palestiniens. Sinistre ironie de l’histoire, le pont aérien pour Berlin a coïncidé avec la destruction de la Palestine arabe. Mais le fait est qu’il s’agit de civils, de militants, appelez-les comme vous voulez, qui maintenant décident de changer le cours des choses. Nos politiques sont trop mous, trop lâches, pour prendre les décisions qui sauvent des vies.

Car le fait est que, si des Européens (eh oui ! les Turcs sont des Européens, n’est-ce pas ?) avaient été abattus par une autre armée du Moyen-Orient (et l’armée israélienne en est une, n’est-ce pas ?), on aurait entendu un concert assourdissant de protestations. Par ailleurs, que dénote l’attitude d’Israël ? La Turquie n’est-elle pas un proche allié d’Israël ? Est-ce ce à quoi peuvent s’attendre les Turcs ? Maintenant, le seul allié d’Israël dans le monde musulman parle de massacre — et Israël s’en moque apparemment.

Mais Israël s’en moquait déjà quand Londres et Canberra ont expulsé des diplomates israéliens après que de faux passeports britanniques et australiens eurent été fabriqués puis remis aux assassins du commandant du Hamas, Mahmoud al-Mabhouh. L’Etat hébreu se moquait bien de l’opinion mondiale quand il a annoncé la création de nouvelles colonies juives dans les Territoires occupés à Jérusalem Est, et ce malgré la présence en ville de Joe Biden, le vice-président de son allié jusqu’ici, les Etats-Unis. Alors, pourquoi Israël ne s’en moquerait-il pas maintenant ?

Comment en est-on arrivé là ? Sans doute parce que nous nous sommes habitués à voir les Israéliens tuer des Arabes, sans doute parce que les Israéliens se sont habitués à tuer des Arabes. Maintenant ils tuent des Turcs. Ou des Européens. Quelque chose a changé au Moyen-Orient ces dernières 24 heures — et les Israéliens (compte tenu de leur réaction extraordinairement idiote au massacre) ne comprennent visiblement pas ce qui s’est passé. Le monde en a assez de ces scandales. Seuls les politiques gardent le silence.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.wmaker.net/eschaton/
Pierre Aubrit St Pol



Masculin Messages : 1072
Inscription : 11/11/2007

MessageSujet: Re: Une leçon israélienne   Mer 02 Juin 2010, 08:38

Je comprends bien qu'il ne faille pas négliger le regard en terme de morale et de droit...
Mais on l'a déjà essayé et cela n'a donné aucune réponse.

Il ne faut pas oublier que Gaza est devenu la vitrine de l'intégrisme à nos portes...

Je persiste à dire que cette région ne se peut lire que sur le plan politique; qu'il y faut une lecture plus intérieure qui tienne compte de l'élection d'Israël; sa destinée présente est liée aux fins dernières... Nous n'y pouvons rien, pas même les israéliens...
Notre regard est trop étroit pour que nous puissions être dans celui de Dieu; mais croyez moi, ce qui se passe aujourd'hui et se passera demain se conforme à la fin...
Ne nous y trompons pas, nous sommes dans la phase conclusive des nations.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.journaldelalliance.org/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Une leçon israélienne   Mer 02 Juin 2010, 08:59

Pierre Aubrit St Pol a écrit:
Je comprends bien qu'il ne faille pas négliger le regard en terme de morale et de droit...
Mais on l'a déjà essayé et cela n'a donné aucune réponse.

Il ne faut pas oublier que Gaza est devenu la vitrine de l'intégrisme à nos portes...

Je persiste à dire que cette région ne se peut lire que sur le plan politique; qu'il y faut une lecture plus intérieure qui tienne compte de l'élection d'Israël; sa destinée présente est liée aux fins dernières... Nous n'y pouvons rien, pas même les israéliens...
Notre regard est trop étroit pour que nous puissions être dans celui de Dieu; mais croyez moi, ce qui se passe aujourd'hui et se passera demain se conforme à la fin...
Ne nous y trompons pas, nous sommes dans la phase conclusive des nations.


cheers

p.s. phase conclusive des nations ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Une leçon israélienne   Mer 02 Juin 2010, 09:05

fredsinam a écrit:
Quant à moi je suis pour la paix ,pour la fin de la COLONISATION pour la création de deux états
Moi aussi !

en fait la question est : sur ce forum, qui est contre ?
Revenir en haut Aller en bas
Jonas et le signe



Masculin Messages : 12292
Inscription : 13/09/2006

MessageSujet: Re: Une leçon israélienne   Mer 02 Juin 2010, 09:35

Citation :
nilamitp a écrit:
fredsinam a écrit:
Quant à moi je suis pour la paix pour la fin de la COLONISATION pour la création de deux états
Moi aussi !

en fait la question est : sur ce forum, qui est contre ?

Quelle est l'influence diplomatique de DA?
Revenir en haut Aller en bas
Jeb



Masculin Messages : 4320
Inscription : 04/02/2008

MessageSujet: Re: Une leçon israélienne   Mer 02 Juin 2010, 10:07

Je me pose une question :

Comment réagirions-nous, les uns et les autres, si la France était située géographiquement à la place d'Israël, avec attentats suicides, roquettes, etc, et menacée de tous les côtés d'être "rayée de la carte" ?

Il suffit de voir déjà le climat d'insécurité qui s'emplifie en France, face à la montée incessante de la violence dans tous les domaines, pour en avoir une idée, il me semble.
Revenir en haut Aller en bas
Pierre Aubrit St Pol



Masculin Messages : 1072
Inscription : 11/11/2007

MessageSujet: Re: Une leçon israélienne   Mer 02 Juin 2010, 10:46

Jeb a écrit:
Citation :
Comment réagirions-nous, les uns et les autres, si la France était située géographiquement à la place d'Israël, avec attentats suicides, roquettes, etc, et menacée de tous les côtés d'être "rayée de la carte" ?

Jeb, c'est la bonne question de fond qui répond à la réflexion morale de ce conflit...

Mais il y a une autre dimension et c'est celle-là qui doit éclairer notre réflexion; on ne peut se contenter d'une seule analyse politique et morale...

Tout sera réglé quand le Temple sera reconstruit... Cette idée apparemment saugrenue détermine dans son contenu historique l'intelligence de tous ces événements douloureux...
Revenir en haut Aller en bas
http://www.journaldelalliance.org/
Jonas et le signe



Masculin Messages : 12292
Inscription : 13/09/2006

MessageSujet: Re: Une leçon israélienne   Mer 02 Juin 2010, 10:59

Citation :
Jeb a écrit:
Je me pose une question :

Comment réagirions-nous, les uns et les autres, si la France était située géographiquement à la place d'Israël, avec attentats suicides, roquettes, etc, et menacée de tous les côtés d'être "rayée de la carte" ?

Il suffit de voir déjà le climat d'insécurité qui s'amplifie en France, face à la montée incessante de la violence dans tous les domaines, pour en avoir une idée, il me semble.


C'est arrivé... Sous la Révolution; Dieu sait que je n'ai plus aucune sympathie pour cette période dont les français s'enorgueillissent tant, ayant un peu étudié notre histoire et conforté dans ce sens par ma conversion; mais la Terreur a été en partie causée par les tentatives de déstabilisation du régime républicain, à l'intérieur par les royalistes et à l'extérieur par les coalisés; c'est un mécanisme qu'on observe dans toutes les périodes révolutionnaires de tous pays: dans la Russie bolchevique, par exemple, dans l'Iran de Khomeiny, etc. Le régime se radicalise devant le danger... La cause à défendre peut n'être pas bonne, cela ne change rien à l'affaire, c'est une réaction quasi-instinctive.

Dans le cas d'Israel, il y a ce même mécanisme de radicalisation, devant l'obstination de l'ennemi; il y a aussi, il ne faut pas se leurrer, une ambiguité de la part des israéliens qui persistent dans leur politique de colonisation; à quelles fins? Sans doute pour créer l'irréversible...

A mon avis, on ne peut rien comprendre à la politique iisrélienne si on n'a pas en tête l'exiguité de son territoire, le manque de recul stratégique: ce n'est pas la Russie, oùe les armées allemandes ont pu s'enfonçer de 2 ou 3000 km sans la conquérir: Israel, c'est 100 km dans sa plus grande largeur, 30 km près de Tel aviv... La moindre faute militaire en cas d'offensive depuis la Syrie ou la Joprdanie, et les jeux sont faits; d'où l'importance cruciale des services de renseignements (afin de prévenir cette offensive), les armements stratégiques à longue portée, l'aviation efficace, etc. -sans oublier, l'obligation dans certains cas, d'actions militaires préventives.

Si la France en 1935 avait eu les couilles au cul pour mener une telle action (de concert avec la Pologne, qui la demandait), Hitler n'avait plus qu'à se rhabiller... Mais on a voulu compter avec les anglais, qui menaçaient de nous retirer leur "garantie": on a vu ce qu'il en coûte de ne pas compter que sur soi.

Tous ces éléments me paraissent expliquer la plupart des actions et réactions d'Israel; la colonisation, c'est autre chose; pê une volonté de monnaie d'échange, en cas de négociations...?
Revenir en haut Aller en bas
Jeb



Masculin Messages : 4320
Inscription : 04/02/2008

MessageSujet: Re: Une leçon israélienne   Mer 02 Juin 2010, 11:10

Pierre Aubrit St Pol a écrit:
Mais il y a une autre dimension et c'est celle-là qui doit éclairer notre réflexion; on ne peut se contenter d'une seule analyse politique et morale...

Tout sera réglé quand le Temple sera reconstruit... Cette idée apparemment saugrenue détermine dans son contenu historique l'intelligence de tous ces événements douloureux...

Je crois aussi que les évènements, l'Histoire, que vit l'Etat d'Israël sont "prophétiques" et s'incrivent dans une perspective "eschatologique" de l'humanité, comme l'a écrit également Arnaud si je ne me trompe pas.

Mais qui peut le voir ? Certainement pas le "monde médiatico-politique"...
Revenir en haut Aller en bas
Jonas et le signe



Masculin Messages : 12292
Inscription : 13/09/2006

MessageSujet: Re: Une leçon israélienne   Mer 02 Juin 2010, 11:21

Citation :
Jeb a écrit:
Pierre Aubrit St Pol a écrit:
Mais il y a une autre dimension et c'est celle-là qui doit éclairer notre réflexion; on ne peut se contenter d'une seule analyse politique et morale...

Tout sera réglé quand le Temple sera reconstruit... Cette idée apparemment saugrenue détermine dans son contenu historique l'intelligence de tous ces événements douloureux...

Je crois aussi que les évènements, l'Histoire, que vit l'Etat d'Israël sont "prophétiques" et s'incrivent dans une perspective "eschatologique" de l'humanité, comme l'a écrit également Arnaud si je ne me trompe pas.

Mais qui peut le voir ? Certainement pas le "monde médiatico-politique"...


Juste remarque...
Revenir en haut Aller en bas
Jeb



Masculin Messages : 4320
Inscription : 04/02/2008

MessageSujet: Re: Une leçon israélienne   Mer 02 Juin 2010, 11:33

Cher Karl,

Je suis d'accord avec l'ensemble de votre analyse. Toutefois ce "mécanisme de radicalisation" d'Israël fait partie, il me semble, d'une réaction normale d'autodéfense face à son isolement vis-à-vis des réactions "médiatico-diplomatiques" de l'Occident, même si dans les coulisses de la diplomatie il en est autrement.

Quant à sa politique de colonisation, Israël a beacoup fait marche arrière par des concessions "énormes" en regard de sa superficie territoriale "vitale" pour sa "survie" et son identité nationale.

Il y a un psaume très significatif et qu'Israël garde dans sa mémoire collective :
"4 Comment chanterions-nous un chant du Seigneur sur une terre étrangère ?
5 Si je t'oublie, Jérusalem, que ma main droite m'oublie !
6 Je veux que ma langue s'attache à mon palais si je perds ton souvenir, si je n'élève Jérusalem, au sommet de ma joie.
" (Psaume 136 (137))
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Une leçon israélienne   Mer 02 Juin 2010, 11:35

Jeb a écrit:
Pierre Aubrit St Pol a écrit:
Mais il y a une autre dimension et c'est celle-là qui doit éclairer notre réflexion; on ne peut se contenter d'une seule analyse politique et morale...

Tout sera réglé quand le Temple sera reconstruit... Cette idée apparemment saugrenue détermine dans son contenu historique l'intelligence de tous ces événements douloureux...

Je crois aussi que les évènements, l'Histoire, que vit l'Etat d'Israël sont "prophétiques" et s'incrivent dans une perspective "eschatologique" de l'humanité, comme l'a écrit également Arnaud si je ne me trompe pas.

Mais qui peut le voir ? Certainement pas le "monde médiatico-politique"...
Oui mais je dirais "peu importe, ce qui doit arriver, arrivera."
N'avez-vous donc jamais lu que "devant le Seigneur, un jour est comme mille ans et mille ans comme un jour" ?

Mais à plus court terme que les temps eschatologiques,
c'est surtout l'histoire des palestiniens au 20e siècle qui est "prophétique" pour nous,
puisque nous vivons EXACTEMENT ce que leur arrières-grands-parents ont vécu il y a 100 ans !

La "prophétie" va-t-elle se réaliser ?
les cartes sont en notre main !
Revenir en haut Aller en bas
SJA



Masculin Messages : 6345
Inscription : 18/12/2008

MessageSujet: Re: Une leçon israélienne   Mer 02 Juin 2010, 12:12

Jeb a écrit:

Il y a un psaume très significatif et qu'Israël garde dans sa mémoire collective :
"4 Comment chanterions-nous un chant du Seigneur sur une terre étrangère ?
5 Si je t'oublie, Jérusalem, que ma main droite m'oublie !
6 Je veux que ma langue s'attache à mon palais si je perds ton souvenir, si je n'élève Jérusalem, au sommet de ma joie.
" (Psaume 136 (137))

Seulement comme les Juifs lisent les écritures en aveugle, il ne voient pas qu'il s'agit de la Jérusalem céleste.
Revenir en haut Aller en bas
Christophore



Messages : 3244
Inscription : 12/01/2009

MessageSujet: Re: Une leçon israélienne   Mer 02 Juin 2010, 12:40

LA FLOTILLE DE LA PROPAGANDE TERRORISTE

N’importe quel autre pays aurait réagi comme a réagi Israël, voire de manière plus violente et plus décisive.

Ce genre de bateau aurait du être coulé comme un navire de guerre, car il s’agissait d un navire de guerre.

Tous les occupants survivants devraient être arrêtes pour complicité avec des activités terroristes.

Si l'Europe était constituée de démocraties et d'états de droit dignes de ce nom, la réaction unanime devrait être une condamnation de tous ceux qui ont participé a la flotille, et une condamnation de la flotille elle même.

La France a parlé de réaction israélienne disproportionnée, bien sur : toute réaction israélienne, pour la France est disproportionnée.

Le rôle des israéliens et des juifs, pour les autorités françaises, est de se faire tuer sans même crier, car un cri lui même serait disproportionné.

Le gouvernement d'Israël doit sortir d'une position défensive et adopter une position ferme et claire.

Il n y a rien à gagner à adopter une position défensive.

Il y a tout à gagner à dire la vérité, et celle-ci commence par le rappel des faits :

1 il n’y a aucun besoin d’aide humanitaire pour Gaza, car tout ce qui est de l’ordre de produits non guerriers passe abondamment.

2 le contrôle sur les produits se fait non seulement depuis Israël, mais aussi depuis l’Egypte.

3 le Hamas est une organisation terroriste, tout complice d’une organisation terroriste est non pas un humanitaire, mais un terroriste potentiel ou un complice de terroristes.

4 tout participant a une action du type de la flotille ne peut qu’être considéré que comme terroriste ou complice de terrorisme, et doit être mis hors d’état de nuire.

5 le rôle d’une démocratie est de défendre les valeurs de la démocratie et du droit, pas de se faire l’allié ou le complice de terroristes ou de complices de terroristes.

6 le rôle de journalistes doit être de rapporter les nouvelles et d’appeler les choses par leur nom, parler d'action humanitaire pour une action de soutien au terrorisme relève de l’imposture.

7 le gouvernement israélien lui même ne doit rien céder, et surtout pas sur le vocabulaire : un terroriste est un terroriste.

8 ceux qui veulent la paix et la liberté pour les arabes de Gaza doivent souhaiter la destruction sans restes du Hamas, et de toutes les organisations terroristes, car ces organisations n’apporte ni la paix ni la prospérité. Nul ne peut associer les mots paix liberté et Hamas sans être considéré lui même comme un imposteur.

Guy Millière
Revenir en haut Aller en bas
http://site.christophore.com/
Atomic



Masculin Messages : 1365
Inscription : 30/07/2007

MessageSujet: Re: Une leçon israélienne   Mer 02 Juin 2010, 12:43

@Christophore

Complètement d'accord avec cette analyse.
Revenir en haut Aller en bas
Jeb



Masculin Messages : 4320
Inscription : 04/02/2008

MessageSujet: Re: Une leçon israélienne   Mer 02 Juin 2010, 12:52

SJA a écrit:
Jeb a écrit:

Il y a un psaume très significatif et qu'Israël garde dans sa mémoire collective :
"4 Comment chanterions-nous un chant du Seigneur sur une terre étrangère ?
5 Si je t'oublie, Jérusalem, que ma main droite m'oublie !
6 Je veux que ma langue s'attache à mon palais si je perds ton souvenir, si je n'élève Jérusalem, au sommet de ma joie.
" (Psaume 136 (137))

Seulement comme les Juifs lisent les écritures en aveugle, il ne voient pas qu'il s'agit de la Jérusalem céleste.
Ce n'est pas tout-à-fait exact de dire que "les Juifs lisent les écritures en aveugle". Pour eux, et comme pour les chrétiens d'ailleurs, Jérusalem a plusieurs significations, autant physique que spirituelle. Mais c'est un autre débat.
Revenir en haut Aller en bas
Jeb



Masculin Messages : 4320
Inscription : 04/02/2008

MessageSujet: Re: Une leçon israélienne   Mer 02 Juin 2010, 12:53

Atomic a écrit:
@Christophore

Complètement d'accord avec cette analyse.
Je partage également votre avis, Atomic.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Une leçon israélienne   Mer 02 Juin 2010, 13:25

pas moi, pas tout-à-fait, car ça dénature le véritable sens de "terroristes" et de "complices de terroristes".
Revenir en haut Aller en bas
Christophore



Messages : 3244
Inscription : 12/01/2009

MessageSujet: Re: Une leçon israélienne   Mer 02 Juin 2010, 13:31

Pourriez-vous préciser en quoi ?
Revenir en haut Aller en bas
http://site.christophore.com/
SJA



Masculin Messages : 6345
Inscription : 18/12/2008

MessageSujet: Re: Une leçon israélienne   Mer 02 Juin 2010, 13:36

Jeb a écrit:
SJA a écrit:
Jeb a écrit:

Il y a un psaume très significatif et qu'Israël garde dans sa mémoire collective :
"4 Comment chanterions-nous un chant du Seigneur sur une terre étrangère ?
5 Si je t'oublie, Jérusalem, que ma main droite m'oublie !
6 Je veux que ma langue s'attache à mon palais si je perds ton souvenir, si je n'élève Jérusalem, au sommet de ma joie.
" (Psaume 136 (137))

Seulement comme les Juifs lisent les écritures en aveugle, il ne voient pas qu'il s'agit de la Jérusalem céleste.
Ce n'est pas tout-à-fait exact de dire que "les Juifs lisent les écritures en aveugle". Pour eux, et comme pour les chrétiens d'ailleurs, Jérusalem a plusieurs significations, autant physique que spirituelle. Mais c'est un autre débat.

Il reste tout de même le peuple de la chair.

Le fait qu'ils spiritualisent des passages du pentateuque ne veut pas dire qu'ils ne lisent pas en aveugle.

Un catholique qui lit la Bible , lorsqu'il est question de Jérusalem pense en premier à la Jérusalem céleste. Non ?
Revenir en haut Aller en bas
Christophore



Messages : 3244
Inscription : 12/01/2009

MessageSujet: Re: Une leçon israélienne   Mer 02 Juin 2010, 13:46

Attention, ils ne sont pas QUE le peuple de la chair : l Alliance passe par la chair mais se fait de Dieu á l ame. Donc de l Esprit á l esprit, comme toujours dans le domaine de la Grace.
Revenir en haut Aller en bas
http://site.christophore.com/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Une leçon israélienne   Mer 02 Juin 2010, 14:08

Justement, ce n'est pas très politique de le dire, mais il faut comprendre ceci, non de manière individuelle, mais de manière strictement et purement spirituelle et non antisémite :
ils n'ont pas la grâce, ils ne plaisent pas à Dieu, leur alliance est maudite et est l'ennemie des âmes humaines.
Revenir en haut Aller en bas
fredsinam



Messages : 3921
Inscription : 30/11/2008

MessageSujet: Re: Une leçon israélienne   Mer 02 Juin 2010, 15:06

nilamitp a écrit:
fredsinam a écrit:
Quant à moi je suis pour la paix ,pour la fin de la COLONISATION pour la création de deux états
Moi aussi !

en fait la question est : sur ce forum, qui est contre ?

J'espère que tout le monde ici est pour la FIN DE LA COLONISATION et LA CRÉATION DE DEUX ETATS INDÉPENDANTS. Si en effet tout le monde est pour cette finalité alors il faut condamner Israël qui étend de jour en jour la COLONISATION .

Etant donné la force militaire d'Israël et son essor économique les israéliens ne voient pas autant l'urgence de la création de deux état que les palestiniens. Les israéliens emprisonnent dans un système politique démocratique où les uns exploitent les donnés biblique et le judaïsme pour justifier certains choix et d'autres la peur de leur voisins et l'histoire dramatique du peuple juif ...tous cela laissent peu de place à une vraie volonté d'Israël de conclure à un processus de paix sauf lorsque Dieu permet des massacre comme celle de la nuit dernière .Si donc vous aimez Israël Il faut accentuer la pression sur lui pendant qu'il est temps car un jour le monde deviendra pleinement multipolaire et la France aura le même poids international que le Brésil ou la Turquie et là les israéliens seront contraint de faire des concessions plus grand que ceux qu'ils peuvent faire maintenant .
Revenir en haut Aller en bas
Jonas et le signe



Masculin Messages : 12292
Inscription : 13/09/2006

MessageSujet: Re: Une leçon israélienne   Mer 02 Juin 2010, 15:36

[quote][quote]
fredsinam a écrit:
nilamitp a écrit:
fredsinam a écrit:
Quant à moi je suis pour la paix ,pour la fin de la COLONISATION pour la création de deux états
Moi aussi !

en fait la question est : sur ce forum, qui est contre ?

J'espère que tout le monde ici est pour la FIN DE LA COLONISATION et LA CRÉATION DE DEUX ETATS INDÉPENDANTS. Si en effet tout le monde est pour cette finalité alors il faut condamner Israël qui étend de jour en jour la COLONISATION .

Sinon quoi? Lynchage médiatique de l'audacieux Shocked ?


Citation :
Etant donné la force militaire d'Israël et son essor économique les israéliens ne voient pas autant l'urgence de la création de deux état que les palestiniens. Les israéliens emprisonnent dans un système politique démocratique où les uns exploitent les donnés biblique et le judaïsme pour justifier certains choix et d'autres la peur de leur voisins et l'histoire dramatique du peuple juif ...tous cela laissent peu de place à une vraie volonté d'Israël de conclure à un processus de paix sauf lorsque Dieu permet des massacre comme celle de la nuit dernière .Si donc vous aimez Israël Il faut accentuer la pression sur lui pendant qu'il est temps car un jour le monde deviendra pleinement multipolaire et la France aura le même poids international que le Brésil ou la Turquie et là les israéliens seront contraint de faire des concessions plus grand que ceux qu'ils peuvent faire maintenant

Comme disait je ne sais plus quel homme d'état israélien: "l'état palestinien existe déjà, c'est la Jordanie"
C'est cynique, mais c'est aussi bien reporter la responsabilité de l'exil massif des palestiniens, non souhaité à l'origine par les juifs, sur ses véritables auteurs, les états arabes frontaliers d'Israel, qui incitaient au départ...
La colonisation? Israel ne l'avait pas souhaitée au départ.
Mais je me dis qu'il n'y a pas de raison de laisser en friche des terres qui peuvent être cultivées et habitées... Dès lors que leurs anciens habitants ont pris le parti de les abandonner et de faire la guerre à Israel, il est logique qu'Israel s'y installe; je sais, on va me rapeller je ne sais quelles brutalités de la part des israéliens pour y parvenir: c'est possible, je n'en sais rien, mais la logique est là: que les palestiniens se donnent d'autres dirigeants que des jusqu'au-boutistes irresponsables, qu'ils fassent la paix et tout peut changer.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Une leçon israélienne   Mer 02 Juin 2010, 16:24

fredsinam a écrit:
nilamitp a écrit:
fredsinam a écrit:
Quant à moi je suis pour la paix ,pour la fin de la COLONISATION pour la création de deux états
Moi aussi !

en fait la question est : sur ce forum, qui est contre ?

J'espère que tout le monde ici est pour la FIN DE LA COLONISATION et LA CRÉATION DE DEUX ETATS INDÉPENDANTS. Si en effet tout le monde est pour cette finalité alors il faut condamner Israël qui étend de jour en jour la COLONISATION .

Etant donné la force militaire d'Israël et son essor économique les israéliens ne voient pas autant l'urgence de la création de deux état que les palestiniens. Les israéliens emprisonnent dans un système politique démocratique où les uns exploitent les donnés biblique et le judaïsme pour justifier certains choix et d'autres la peur de leur voisins et l'histoire dramatique du peuple juif ...tous cela laissent peu de place à une vraie volonté d'Israël de conclure à un processus de paix sauf lorsque Dieu permet des massacre comme celle de la nuit dernière .Si donc vous aimez Israël Il faut accentuer la pression sur lui pendant qu'il est temps car un jour le monde deviendra pleinement multipolaire et la France aura le même poids international que le Brésil ou la Turquie et là les israéliens seront contraint de faire des concessions plus grand que ceux qu'ils peuvent faire maintenant .


Logiquement si on est en cohérence avec les prophéties,la mosquée Le dôme du Rocher sera détruite et le temple reconstruit.Donc Jerusalem sera juive à 100% politiquement et religieusement parlant.
Il n'y aura jamais deux états ?C'est ça ou je me trompe?
Revenir en haut Aller en bas
joker911



Messages : 2678
Inscription : 22/11/2009

MessageSujet: Re: Une leçon israélienne   Mer 02 Juin 2010, 16:31

aujourdhui il y a un debat sur france 5 dans " c'est dans l'air" sur le sujet )
Revenir en haut Aller en bas
fredsinam



Messages : 3921
Inscription : 30/11/2008

MessageSujet: Re: Une leçon israélienne   Mer 02 Juin 2010, 16:32

Karl a écrit:
Sinon quoi? Lynchage médiatique de l'audacieux Shocked ?
Si non Israël va à sa perte .La nuit dernière au conseil de sécurité de l'Onu les US ont déployé toute leur force de dissuasion pour empêcher l'ONU de faire une déclaration très hostile à Israël mais jusqu'à quand les américains continueront à justifier les bavures de la Tsahal. Que feront les US lorsqu'ils seront dans l'obligation radicale de choisir entre Israel et La Turquie ou l'Égypte.Chez les islamistes tuer un américain = tuer un israéliens.

Citation :
Comme disait je ne sais plus quel homme d'état israélien: "l'état palestinien existe déjà, c'est la Jordanie"
C'est cynique, mais c'est aussi bien reporter la responsabilité de l'exil massif des palestiniens, non souhaité à l'origine par les juifs, sur ses véritables auteurs, les états arabes frontaliers d'Israel, qui incitaient au départ...
La colonisation? Israel ne l'avait pas souhaitée au départ.
Mais je me dis qu'il n'y a pas de raison de laisser en friche des terres qui peuvent être cultivées et habitées... Dès lors que leurs anciens habitants ont pris le parti de les abandonner et de faire la guerre à Israel, il est logique qu'Israel s'y installe; je sais, on va me rapeller je ne sais quelles brutalités de la part des israéliens pour y parvenir: c'est possible, je n'en sais rien, mais la logique est là: que les palestiniens se donnent d'autres dirigeants que des jusqu'au-boutistes irresponsables, qu'ils fassent la paix et tout peut changer.
Il faut arrêter de jouer sur l'histoire car déjà moi je trouve choquant et méprisant que quelque pays occidentaux ont du imposer aux arabes un voisin dont ils ne désirent pas. Je trouve cela arrogant et méprisant et ça me rappeler comment les pays coloniale ont délimité les frontières de l'Afrique et de l'Amérique du Sud au mépris des autochtones. Donc il ne s'agit pas de jouer sur le passé mais de regarder le présent pour construire l'avenir .Et l'avenir ne pourra être meilleur que si Israël arrête sa colonisation ,tout ayant une réelle volonté de favoriser un état palestinien en Palestine . Car comme je te l'ai dit on écrase jamais un peuple indéfiniment tôt ou tard le peuple se révolte et on paie l'addition et plus le temps avance plus l'addition sera salé car plus grand sera la frustration et la haine .L'homme a tendance à croire que l'histoire ne peut pas se répéter et jouir du présent car nous croyons toujours inconsciemment qu'on ne peut pas commettre les même erreurs et pourtant l'histoire s'est toujours répète.Et L'histoire se répète toujours car Satan répète toujours la même chose. A la salatte la vierge Marie disait : "Si mon peuple ne veut pas se soumettre, je suis forçée de laisser aller le bras de mon Fils. Il est si fort et si pesant que je me puis le MAINTENIR"
De même qu'au proche orient je ne sais pas qui retient le bras du Christ mais nous voyons tous que la situation pourrait être pire du jour au le lendemain .Le bras du christ si pesant à la vierge Marie n'est rien d'autre que Dieu qui laisse Satan aller jusqu'au bout de ses manigances à cause de notre manque d'amour .Et ces manigances ont toujours pour but la haine et la mort. Si vous aimez Israël presse le d'avoir une réelle volonté de faire la paix et cessez d'être partisan .
Revenir en haut Aller en bas
fredsinam



Messages : 3921
Inscription : 30/11/2008

MessageSujet: Re: Une leçon israélienne   Mer 02 Juin 2010, 16:38

Alexis232 a écrit:
Logiquement si on est en cohérence avec les prophéties,la mosquée Le dôme du Rocher sera détruite et le temple reconstruit.Donc Jerusalem sera juive à 100% politiquement et religieusement parlant.
Il n'y aura jamais deux états ?C'est ça ou je me trompe?
J'en sais rien et ça m'importe peu de le savoir .On ne fait pas la politique en sondant la bible mais avec la politique .La bible est pour le salut de l'âme, pour la paix et la liberté de chaque individu et non pour fomenter une politique qui serait discriminatoire et coloniale .

"Car mes pensées ne sont pas vos pensées, et mes chemins ne sont pas vos chemins, déclare le Seigneur.Autant le ciel est élevé au-dessus de la terre, autant mes chemins sont élevés au-dessus des vôtres, et mes pensées, au-dessus de vos pensées."
Revenir en haut Aller en bas
Christophore



Messages : 3244
Inscription : 12/01/2009

MessageSujet: Re: Une leçon israélienne   Mer 02 Juin 2010, 17:19

nilamitp a écrit:
pas moi, pas tout-à-fait, car ça dénature le véritable sens de "terroristes" et de "complices de terroristes".

Le blocus est aussi dû au fait que la Hamas (organisation criminelle inscrite sur les tablettes des organisations terroristes) a déclaré une guerre totale à Israël.
L’Egypte pratique également ce contrôle aux frontières.

Les réactions des Turcs, en appelant au respect des droits, ne doit pas faire oublier que ses troupes occupent militairement Chypre en toute illégalité.

Note du Suisse romain)
Revenir en haut Aller en bas
http://site.christophore.com/
Jonas et le signe



Masculin Messages : 12292
Inscription : 13/09/2006

MessageSujet: Re: Une leçon israélienne   Mer 02 Juin 2010, 17:20

fredsinam a écrit:

Il faut arrêter de jouer sur l'histoire car déjà moi je trouve choquant et méprisant que quelque pays occidentaux ont du imposer aux arabes un voisin dont ils ne désirent pas. Je trouve cela arrogant et méprisant et ça me rappeler comment les pays coloniale ont délimité les frontières de l'Afrique et de l'Amérique du Sud au mépris des autochtones. Donc il ne s'agit pas de jouer sur le passé mais de regarder le présent pour construire l'avenir .Et l'avenir ne pourra être meilleur que si Israël arrête sa colonisation ,tout ayant une réelle volonté de favoriser un état palestinien en Palestine . Car comme je te l'ai dit on écrase jamais un peuple indéfiniment tôt ou tard le peuple se révolte et on paie l'addition et plus le temps avance plus l'addition sera salé car plus grand sera la frustration et la haine .L'homme a tendance à croire que l'histoire ne peut pas se répéter et jouir du présent car nous croyons toujours inconsciemment qu'on ne peut pas commettre les même erreurs et pourtant l'histoire s'est toujours répète.Et L'histoire se répète toujours car Satan répète toujours la même chose. A la salatte la vierge Marie disait : "Si mon peuple ne veut pas se soumettre, je suis forçée de laisser aller le bras de mon Fils. Il est si fort et si pesant que je me puis le MAINTENIR"
De même qu'au proche orient je ne sais pas qui retient le bras du Christ mais nous voyons tous que la situation pourrait être pire du jour au le lendemain .Le bras du christ si pesant à la vierge Marie n'est rien d'autre que Dieu qui laisse Satan aller jusqu'au bout de ses manigances à cause de notre manque d'amour .Et ces manigances ont toujours pour but la haine et la mort. Si vous aimez Israël presse le d'avoir une réelle volonté de faire la paix et cessez d'être partisan .

Vous parlez de l'ingérence occidentale et de la colonisation de l'Afrique et vous me dites qu'il ne s'agit pas de jouer sur le passé??? What a Face
Favoriser un état palestinien ne serait pas une garantie de paix, si les palestiniens ne changent pas d'opinion à l'égard d'Israel; et cela, on ne le voit pas venir. En Israel même, la population arabe demeure très hostile à l'état juif, même si elle participe à sa prospérité.
Je sais bien que le temps ne travaille pas pour Israel, car à terme leur population dans l'état même d'Israel, décline en nombre relatif; sans parler de la courbe démographique des états arabes voisins!
Mais: croyez-vous sincèrement que l'affaire des colonies juives soient la seule pomme de discorde entre juifs et palestiniens? Que du jour au lendemain, les juifs ayant gelé pour de vrai leur colonisation de la palestine, les palestiniens vont tomber dans leurs bras? Et l'islam? Et le coran? Qu'en faites-vous? Croyez-vous que les palestiniens vont abandonner leur foi musulmane pour quelques arpents de terre?
Jamais ils ne cesseront de combattre Israel: ils ne le veulent pas.
Dans cette histoire, les arabes ne sont pas plus remplis d'amour que les juifs: leur légitimité sur la terre de Palestine s'arrête à leur obstination dans la haine aveugle.
Dans cette confrontation, ce qui est en jeu ce n'est pas un état palestinien dans une palestine partagée avec les juifs, et dont les arabes n'ont pas voulu en 1948; l'enjeu, c'est tjrs l'existence d'Israel.
Les états arabes alentour sont trop puissants (même s'ils ont fait la preuve de leur impuissance contre Israel) pour être détruits par leur ennemi juif; ils peuvent éventuellement (j'ignore les arrières pensées de leurs chefs et de leurs peuples mais je n'en serais pas étonné) se payer le luxe de laisser indéfiniment les palestiniens faire le sale boulot, mais Israel, dont les ressources sont limitées, ainsi que je l'ai déjà montré, doit lutter pour sa survie.
La puissance militaire israélienne n'est rien d'autre que la manifestation de cette volonté de vivre des juifs; quand ils ne l'auront plus, cette puissance militaire qui leur donne l'apparence de l'agresseur, ils pourront aussi bien prendre le bateau pour l'Amazonie...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Une leçon israélienne   Mer 02 Juin 2010, 17:21

fredsinam a écrit:
Il faut arrêter de jouer sur l'histoire car déjà moi je trouve choquant et méprisant que quelque pays occidentaux ont du imposer aux arabes un voisin dont ils ne désirent pas.
Quelle réduction de l'histoire !

Cela est venue après une immigration massive dans la région sous l'empire Ottoman, devenu ensuite mandat britannique.

Ces deux derniers ont essayés de la freiner et l'ont même déclarée illégale en ces temps-là.

Les conflits sporadiques entre palestiniens et israélites devevaient de plus en plus fréquents.

Bref, quand les grands de ce monde se sont penchés sur la question, ils ont proposé de faire deux états-nations : Palestine et Israël.

Et Israël a déclarée toute seule son indépendance ; et les pays arabes lui ont déclaré la guerre ; guerre qu'ils ont perdu avec prise de territoires des vainqueurs israélites.

Voilà comment une immigration massive devient colonisation de peuplement puis une fois la guerre déclarée colonisation tout court !


Dernière édition par nilamitp le Mer 02 Juin 2010, 17:22, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
 
Une leçon israélienne
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
 Sujets similaires
-
» Le plan de la politique israélienne au Moyen-Orient (2) : Le Liban, la Syrie et l’Irak [Ali Dani]
» Ségrégation des femmes en Israël ?
» synagogue HOURVA, nouvelle "provocation" israëlienne?
» Le 4 eme cavalier
» Le shofar ou corne de bélier

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE :: Philosophie réaliste, Discussions diverses-
Sauter vers: