DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE

Théologie Spirituelle Catholique
Pour déposer une intention de prière:Agapé
ATTENTION : Les publicités ci-dessous sont indépendantes de notre volonté !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
anipassion.com
Partagez | 
 

 Une leçon israélienne

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
Christophore



Messages : 3244
Inscription : 12/01/2009

MessageSujet: Re: Une leçon israélienne   Mer 02 Juin 2010, 17:19

nilamitp a écrit:
pas moi, pas tout-à-fait, car ça dénature le véritable sens de "terroristes" et de "complices de terroristes".

Le blocus est aussi dû au fait que la Hamas (organisation criminelle inscrite sur les tablettes des organisations terroristes) a déclaré une guerre totale à Israël.
L’Egypte pratique également ce contrôle aux frontières.

Les réactions des Turcs, en appelant au respect des droits, ne doit pas faire oublier que ses troupes occupent militairement Chypre en toute illégalité.

Note du Suisse romain)
Revenir en haut Aller en bas
http://site.christophore.com/
Jonas et le signe



Messages : 12292
Inscription : 13/09/2006

MessageSujet: Re: Une leçon israélienne   Mer 02 Juin 2010, 17:20

fredsinam a écrit:

Il faut arrêter de jouer sur l'histoire car déjà moi je trouve choquant et méprisant que quelque pays occidentaux ont du imposer aux arabes un voisin dont ils ne désirent pas. Je trouve cela arrogant et méprisant et ça me rappeler comment les pays coloniale ont délimité les frontières de l'Afrique et de l'Amérique du Sud au mépris des autochtones. Donc il ne s'agit pas de jouer sur le passé mais de regarder le présent pour construire l'avenir .Et l'avenir ne pourra être meilleur que si Israël arrête sa colonisation ,tout ayant une réelle volonté de favoriser un état palestinien en Palestine . Car comme je te l'ai dit on écrase jamais un peuple indéfiniment tôt ou tard le peuple se révolte et on paie l'addition et plus le temps avance plus l'addition sera salé car plus grand sera la frustration et la haine .L'homme a tendance à croire que l'histoire ne peut pas se répéter et jouir du présent car nous croyons toujours inconsciemment qu'on ne peut pas commettre les même erreurs et pourtant l'histoire s'est toujours répète.Et L'histoire se répète toujours car Satan répète toujours la même chose. A la salatte la vierge Marie disait : "Si mon peuple ne veut pas se soumettre, je suis forçée de laisser aller le bras de mon Fils. Il est si fort et si pesant que je me puis le MAINTENIR"
De même qu'au proche orient je ne sais pas qui retient le bras du Christ mais nous voyons tous que la situation pourrait être pire du jour au le lendemain .Le bras du christ si pesant à la vierge Marie n'est rien d'autre que Dieu qui laisse Satan aller jusqu'au bout de ses manigances à cause de notre manque d'amour .Et ces manigances ont toujours pour but la haine et la mort. Si vous aimez Israël presse le d'avoir une réelle volonté de faire la paix et cessez d'être partisan .

Vous parlez de l'ingérence occidentale et de la colonisation de l'Afrique et vous me dites qu'il ne s'agit pas de jouer sur le passé??? What a Face
Favoriser un état palestinien ne serait pas une garantie de paix, si les palestiniens ne changent pas d'opinion à l'égard d'Israel; et cela, on ne le voit pas venir. En Israel même, la population arabe demeure très hostile à l'état juif, même si elle participe à sa prospérité.
Je sais bien que le temps ne travaille pas pour Israel, car à terme leur population dans l'état même d'Israel, décline en nombre relatif; sans parler de la courbe démographique des états arabes voisins!
Mais: croyez-vous sincèrement que l'affaire des colonies juives soient la seule pomme de discorde entre juifs et palestiniens? Que du jour au lendemain, les juifs ayant gelé pour de vrai leur colonisation de la palestine, les palestiniens vont tomber dans leurs bras? Et l'islam? Et le coran? Qu'en faites-vous? Croyez-vous que les palestiniens vont abandonner leur foi musulmane pour quelques arpents de terre?
Jamais ils ne cesseront de combattre Israel: ils ne le veulent pas.
Dans cette histoire, les arabes ne sont pas plus remplis d'amour que les juifs: leur légitimité sur la terre de Palestine s'arrête à leur obstination dans la haine aveugle.
Dans cette confrontation, ce qui est en jeu ce n'est pas un état palestinien dans une palestine partagée avec les juifs, et dont les arabes n'ont pas voulu en 1948; l'enjeu, c'est tjrs l'existence d'Israel.
Les états arabes alentour sont trop puissants (même s'ils ont fait la preuve de leur impuissance contre Israel) pour être détruits par leur ennemi juif; ils peuvent éventuellement (j'ignore les arrières pensées de leurs chefs et de leurs peuples mais je n'en serais pas étonné) se payer le luxe de laisser indéfiniment les palestiniens faire le sale boulot, mais Israel, dont les ressources sont limitées, ainsi que je l'ai déjà montré, doit lutter pour sa survie.
La puissance militaire israélienne n'est rien d'autre que la manifestation de cette volonté de vivre des juifs; quand ils ne l'auront plus, cette puissance militaire qui leur donne l'apparence de l'agresseur, ils pourront aussi bien prendre le bateau pour l'Amazonie...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Une leçon israélienne   Mer 02 Juin 2010, 17:21

fredsinam a écrit:
Il faut arrêter de jouer sur l'histoire car déjà moi je trouve choquant et méprisant que quelque pays occidentaux ont du imposer aux arabes un voisin dont ils ne désirent pas.
Quelle réduction de l'histoire !

Cela est venue après une immigration massive dans la région sous l'empire Ottoman, devenu ensuite mandat britannique.

Ces deux derniers ont essayés de la freiner et l'ont même déclarée illégale en ces temps-là.

Les conflits sporadiques entre palestiniens et israélites devevaient de plus en plus fréquents.

Bref, quand les grands de ce monde se sont penchés sur la question, ils ont proposé de faire deux états-nations : Palestine et Israël.

Et Israël a déclarée toute seule son indépendance ; et les pays arabes lui ont déclaré la guerre ; guerre qu'ils ont perdu avec prise de territoires des vainqueurs israélites.

Voilà comment une immigration massive devient colonisation de peuplement puis une fois la guerre déclarée colonisation tout court !


Dernière édition par nilamitp le Mer 02 Juin 2010, 17:22, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Chrysostome



Masculin Messages : 28477
Inscription : 01/11/2008

MessageSujet: Re: Une leçon israélienne   Mer 02 Juin 2010, 17:21

fredsinam a écrit:
nilamitp a écrit:
fredsinam a écrit:
Quant à moi je suis pour la paix ,pour la fin de la COLONISATION pour la création de deux états
Moi aussi !

en fait la question est : sur ce forum, qui est contre ?

J'espère que tout le monde ici est pour la FIN DE LA COLONISATION et LA CRÉATION DE DEUX ETATS INDÉPENDANTS. Si en effet tout le monde est pour cette finalité alors il faut condamner Israël qui étend de jour en jour la COLONISATION .

Je ne crois pas que la colonisation cessera, même si les Palestiniens le réclament pour pouvoir continuer les négociations de paix. Et les colons ne se laisseront pas expulser une deuxième fois, comme en 2005.

Et je crois qu'un État palestinien serait dangereux pour Israël, surtout si le Hamas venait à prendre le pouvoir, comme à Gaza. Les ennemis d'Israël, comme l'Iran, la Syrie, Al-Qaïda ne se contenteront pas d'un État palestinien à côté d'un État juif; leur but est de détruire Israël purement et simplement.
Revenir en haut Aller en bas
Christophore



Messages : 3244
Inscription : 12/01/2009

MessageSujet: Re: Une leçon israélienne   Mer 02 Juin 2010, 17:30

nilamitp a écrit:
Justement, ce n'est pas très politique de le dire, mais il faut comprendre ceci, non de manière individuelle, mais de manière strictement et purement spirituelle et non antisémite :
ils n'ont pas la grâce, ils ne plaisent pas à Dieu, leur alliance est maudite et est l'ennemie des âmes humaines.

Cher Nilamtp, meme sur le plan purement spirituel, votre phrase pose question :
1) la grace est forcément individuelle, (donc vous ne pouvez pas voir cette question de façon non-individuelle) or individuellement la grace leur est donnée.

2) Leur alliance ne peut etre maudite car cela irait contre l affirmation de saitn Paul : ils sont chéris de Dieu á cause de leurs peres. Et "la grace et l appel de Dieu sont sans repentance".

3) Ils n ont pas reconnu le Messie en Jésus, mais ils l attendent sans en savoir le nom et l attendent avec une ferveur et une tres grande humilité.

Ils ne sont pas prosélyte, en cela kils ne sont pas ennemis des ames, ne les détournent pas de Jésus, mais gardent l alliance en tant que peuple avec Dieu.

Ils ont gardé la foi en Dieu malgré la Shoah, l espérance en Lui et un amour allant jusqu á l héroisme.
En effet, ils se font circonscrire et l ont toujours fait malgré la mort que souvent cela signifiait pour eux pendant la Shoah . Les meres ont continué de faire circonscrire leur enfant pour les faire entrer dans l Alliance avec Dieu.

ange1
Revenir en haut Aller en bas
http://site.christophore.com/
SJA



Masculin Messages : 6345
Inscription : 18/12/2008

MessageSujet: Re: Une leçon israélienne   Mer 02 Juin 2010, 17:38

Christophore a écrit:
Les meres ont continué de faire circonscrire leur enfant pour les faire entrer dans l Alliance avec Dieu.

ange1

Ah bon l'alliance de Dieu met le feu ? Mr.Red
Revenir en haut Aller en bas
SJA



Masculin Messages : 6345
Inscription : 18/12/2008

MessageSujet: Re: Une leçon israélienne   Mer 02 Juin 2010, 17:52

Christophore a écrit:

2) Leur alliance ne peut etre maudite car cela irait contre l affirmation de saitn Paul : ils sont chéris de Dieu á cause de leurs peres. Et "la grace et l appel de Dieu sont sans repentance".


Leur alliance n'est pas maudite mais le tribut que paye Israël est lourd :

Etre dispersé sur la terre pour témoigner de l'ancien Testament. Sans en saisir le sens véritable qui plus est.

Le peuple élu est vraiment mis à rude épreuve. Mais il continue d'aimer Dieu. Chapeau bas.
Revenir en haut Aller en bas
Pierre Aubrit St Pol



Masculin Messages : 1072
Inscription : 11/11/2007

MessageSujet: Re: Une leçon israélienne   Mer 02 Juin 2010, 18:07

Je ne suis pas pour la fin de la colonisation, car il ne eut y avoir de fin qu'avec le départ des musulmans; c'est terrible du point de vue humain. Mais il s'agit pourtant de conformité à la mission d'Israël pour les fins dernières.

Je suis pas certain qu'un État Palestinien soit viable et avec quelle mouvance à sa tête...

Cet État est une fausse solution.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.journaldelalliance.org/
fredsinam



Messages : 3919
Inscription : 30/11/2008

MessageSujet: Re: Une leçon israélienne   Mer 02 Juin 2010, 18:21

Karl a écrit:
Vous parlez de l'ingérence occidentale et de la colonisation de l'Afrique et vous me dites qu'il ne s'agit pas de jouer sur le passé??? What a Face
Favoriser un état palestinien ne serait pas une garantie de paix, si les palestiniens ne changent pas d'opinion à l'égard d'Israel; et cela, on ne le voit pas venir. En Israel même, la population arabe demeure très hostile à l'état juif, même si elle participe à sa prospérité.
Je sais bien que le temps ne travaille pas pour Israel, car à terme leur population dans l'état même d'Israel, décline en nombre relatif; sans parler de la courbe démographique des états arabes voisins!
Mais: croyez-vous sincèrement que l'affaire des colonies juives soient la seule pomme de discorde entre juifs et palestiniens? Que du jour au lendemain, les juifs ayant gelé pour de vrai leur colonisation de la palestine, les palestiniens vont tomber dans leurs bras? Et l'islam? Et le coran? Qu'en faites-vous? Croyez-vous que les palestiniens vont abandonner leur foi musulmane pour quelques arpents de terre?
Jamais ils ne cesseront de combattre Israel: ils ne le veulent pas.
Dans cette histoire, les arabes ne sont pas plus remplis d'amour que les juifs: leur légitimité sur la terre de Palestine s'arrête à leur obstination dans la haine aveugle.
Dans cette confrontation, ce qui est en jeu ce n'est pas un état palestinien dans une palestine partagée avec les juifs, et dont les arabes n'ont pas voulu en 1948; l'enjeu, c'est tjrs l'existence d'Israel.
Les états arabes alentour sont trop puissants (même s'ils ont fait la preuve de leur impuissance contre Israel) pour être détruits par leur ennemi juif; ils peuvent éventuellement (j'ignore les arrières pensées de leurs chefs et de leurs peuples mais je n'en serais pas étonné) se payer le luxe de laisser indéfiniment les palestiniens faire le sale boulot, mais Israel, dont les ressources sont limitées, ainsi que je l'ai déjà montré, doit lutter pour sa survie.
La puissance militaire israélienne n'est rien d'autre que la manifestation de cette volonté de vivre des juifs; quand ils ne l'auront plus, cette puissance militaire qui leur donne l'apparence de l'agresseur, ils pourront aussi bien prendre le bateau pour l'Amazonie...
Visiblement vous avez choisi la culture de la peur et non l'audace de la paix malgré la peur .Et C'est regrettable lorsque cela vient d'un chrétien car notre vocation est d'oeuvre pour la paix malgré la peur et la mort.
Revenir en haut Aller en bas
fredsinam



Messages : 3919
Inscription : 30/11/2008

MessageSujet: Re: Une leçon israélienne   Mer 02 Juin 2010, 18:23

Pierre Aubrit St Pol a écrit:
Je ne suis pas pour la fin de la colonisation, car il ne eut y avoir de fin qu'avec le départ des musulmans; c'est terrible du point de vue humain. Mais il s'agit pourtant de conformité à la mission d'Israël pour les fins dernières.
On a surtout compris que tous vos analyses sont animé par la peur de l'islam.
Revenir en haut Aller en bas
SJA



Masculin Messages : 6345
Inscription : 18/12/2008

MessageSujet: Re: Une leçon israélienne   Mer 02 Juin 2010, 18:27

fredsinam a écrit:
Visiblement vous (KARL) avez choisi la culture de la peur et non l'audace de la paix malgré la peur .Et C'est regrettable lorsque cela vient d'un chrétien car notre vocation est d'oeuvre pour la paix malgré la peur et la mort.

Pour la paix du Christ !

Pas la Paix made in Onusia !
Revenir en haut Aller en bas
fredsinam



Messages : 3919
Inscription : 30/11/2008

MessageSujet: Re: Une leçon israélienne   Mer 02 Juin 2010, 18:35

SJA a écrit:
fredsinam a écrit:
Visiblement vous (KARL) avez choisi la culture de la peur et non l'audace de la paix malgré la peur .Et C'est regrettable lorsque cela vient d'un chrétien car notre vocation est d'oeuvre pour la paix malgré la peur et la mort.

Pour la paix du Christ !

Pas la Paix made in Onusia !

La paix du Christ ne se construit pas à partir de la peur
Revenir en haut Aller en bas
fredsinam



Messages : 3919
Inscription : 30/11/2008

MessageSujet: Re: Une leçon israélienne   Mer 02 Juin 2010, 18:41

Simon1976 a écrit:
Je ne crois pas que la colonisation cessera, même si les Palestiniens le réclament pour pouvoir continuer les négociations de paix. Et les colons ne se laisseront pas expulser une deuxième fois, comme en 2005.
S'ils ne le font pas ils condamnent à la mort leur enfants et leur petit enfants .Ils ne coloniseront jamais indéfiniment
Citation :

Et je crois qu'un État palestinien serait dangereux pour Israël, surtout si le Hamas venait à prendre le pouvoir, comme à Gaza. Les ennemis d'Israël, comme l'Iran, la Syrie, Al-Qaïda ne se contenteront pas d'un État palestinien à côté d'un État juif; leur but est de détruire Israël purement et simplement.
[/quote]
C'est ce qu'on appelle la culture de la peur ,et c'est cette même culture de la peur qu'isole Israel tout doucement et qui semble vous réjouir
Revenir en haut Aller en bas
Pierre Aubrit St Pol



Masculin Messages : 1072
Inscription : 11/11/2007

MessageSujet: Re: Une leçon israélienne   Mer 02 Juin 2010, 19:43

fredsinam a écrit :
Citation :
On a surtout compris que tous vos analyses sont animé par la peur de l'islam.

Je n'ai pas peur de l'islam; j'ai la fidélité de la parole du Christ. Le conflit n'est contre l'islam en Palestine ni dans ce débat, il est dépassé par des enjeux qui sont plus grands que les actes de notre présent.
La Palestine ne serait pas de confession musulmane que le problème serait le même; et je n'approuve pas tout d'Israël, mais je sais que ce qui se passe va au-delà du vouloir de l'Etat Juif...
Ceci dit, l'islam est une religion de conquête, cette nature sera sa fin.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.journaldelalliance.org/
fredsinam



Messages : 3919
Inscription : 30/11/2008

MessageSujet: Re: Une leçon israélienne   Mer 02 Juin 2010, 21:07

Pierre Aubrit St Pol a écrit:
fredsinam a écrit :
. Le conflit n'est contre l'islam en Palestine ni dans ce débat, il est dépassé par des enjeux qui sont plus grands que les actes de notre présent.
La Palestine ne serait pas de confession musulmane que le problème serait le même; et je n'approuve pas tout d'Israël, mais je sais que ce qui se passe va au-delà du vouloir de l'Etat Juif...
Ceci dit, l'islam est une religion de conquête, cette nature sera sa fin.
Ce qui se passe sur cette terre est un problème géopolitique purement géopolitique entre deux peuples incapable de s'entendre pour vivre ensemble.Les uns animés par une peur légitime mais parfois irrationnel à cause d'un passé difficile ,les autres héritier d'une situation qui s'est imposé à eux et qu'ils ont du se résigner peu à peu accepter celle d'un état juif à côte d'eux .Si vous ne me croyez pas Reprenez tous vos livres d'histoire et remémorrez-vous les conditions de la création de l'Etat d'Israël, après la 2ème guerre mondiale et vous comprendrez pourquoi de telles tensions sont nées entre les deux communautés.Rien de religieux là-dedans, que du politique mené désastreusement par l'ONU créée en 1945.Le tout pour le plus grand malheur de deux communautés palestiniennes et sémites qui se déchirent dans des luttes fratricides. Quels gâchis!!! Que de morts et de larmes des deux côtés, lorsque tous n'ont que la légitime envie de vivre en paix. Aussi longtemps que les juifs n'arriveront pas à transcender leur peur pour négocier une vrai paix alors qu'ils creusent des trou et se préparent à la guerre.Et je vous assure que même les pays occidentaux n'arriveront pas à leur venir en aide surtout lorsqu'on voit actuellement l'importance de la communauté musulmane en Europe . Alors si vous aimez Israël comme vous le prétendez, arrêtez de jouer à la théologie ,et à l'eschatologie avec des vie humaine et demandez la paix
Revenir en haut Aller en bas
SJA



Masculin Messages : 6345
Inscription : 18/12/2008

MessageSujet: Re: Une leçon israélienne   Mer 02 Juin 2010, 21:28

Moi je ne m'interresserai aux palestiniens que quand la terre chrétienne de Chypre aura été libérée de l'envahisseur musulman.

Moi j'dis ça, c'est surtout pour mettre l'ambiance.

What a Face
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Une leçon israélienne   Mer 02 Juin 2010, 21:33

Citation :
Rien de religieux là-dedans, que du politique mené désastreusement par l'ONU créée en 1945
N'importe quoi, les occidentaux de l'ONU n'ont pas créé ex-nihilo Israël en 48.
Revois l'histoire de l'immigration israélite.

Tant que tu crois. blancs = colons puissants. autres = colonisés faibles. Tu n'y arriveras pas, mon pote.

Dans l'islam et le judaïsme -(attention : pas pour tous les musulmans et les juifs)- religion et politique, se recouvrent énormément. L'un sert l'autre, et vice-versa. D'où les retours au religieux à chaque tension chez eux.

Mais bon, la laïcité christique non plus tu n'as pas compris.
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80785
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Une leçon israélienne   Mer 02 Juin 2010, 22:41

Chers amis, dans cette affaire, je ne peux que vous encourager à ne pas prendre partie, ni pour un peuple ni pour l'autre. Deux droits réels s'opposent au plan politique.

Et je remarque que ceux qui prennent partie au plan politique s'enflamment, entrent en haine etc.

Pourtant, nous savons (au plan des prophéties) que Dieu a décidé de rendre à son peuple la terre de Canaan. Mais cet aspect religieux ne doit pas interférer sur notre jugement politique.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
fredsinam



Messages : 3919
Inscription : 30/11/2008

MessageSujet: Re: Une leçon israélienne   Mer 02 Juin 2010, 22:44

nilamitp a écrit:
N'importe quoi, les occidentaux de l'ONU n'ont pas créé ex-nihilo Israël en 48.
Revois l'histoire de l'immigration israélite.
Ils ne l'ont certes pas crée à partir de rien mais ce sont eux qui ont dessiné les frontières sans prendre en compte les avis des pays voisins .C'est un peu comme si les arabes décidaient sans tenir en compte les différents avis des peuple européens ,de créer un état musulmans au milieu de l' Europe.
Citation :
Tant que tu crois. blancs = colons puissants. autres = colonisés faibles. Tu n'y arriveras pas, mon pote.
C'est malheureusement l'équation qui s'est imposé au monde depuis des siècles et des siècles mais on en sort tout doucement vers un monde multipolaire dont j'ignore ses bien faits . Mais ce qui est sûr c'est que par exemple si Le partage des frontière au proche orient se serait fait à notre époque on ne l'aurait pas fait aux mépris des millions des peuples arabes de la régions .
Citation :
Dans l'islam et le judaïsme -(attention : pas pour tous les musulmans et les juifs)- religion et politique, se recouvrent énormément. L'un sert l'autre, et vice-versa. D'où les retours au religieux à chaque tension chez eux.
Moi je crois à une volonté de vivre dans la paix et la prospérité qu'à instrumentalisation de la religion au profit de la guerre
Citation :
Mais bon, la laïcité christique non plus tu n'as pas compris.
La laïcité christique ???? Qu'est ce que cela veut dire ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Une leçon israélienne   Mer 02 Juin 2010, 22:48

fredsinam a écrit:
nilamitp a écrit:
Tant que tu crois. blancs = colons puissants. autres = colonisés faibles. Tu n'y arriveras pas, mon pote.

C'est malheureusement l'équation qui s'est imposé au monde depuis des siècles et des siècles mais on en sort tout doucement vers un monde multipolaire dont j'ignore ses bien faits . Mais ce qui est sûr c'est que par exemple si Le partage des frontière au proche orient se serait fait à notre époque on ne l'aurait pas fait aux mépris des millions des peuples arabes de la régions .

Et bien, tout ça c'est fini depuis plus de 40 ans !

cheers

Maintenant on a un autre problème, c'est l'inverse : ce sont les européens, avec leurs foutues pédécraties, qui se font coloniser par le continent africain !

(mais ça tu t'en fous, ce que je comprends)
Revenir en haut Aller en bas
fredsinam



Messages : 3919
Inscription : 30/11/2008

MessageSujet: Re: Une leçon israélienne   Mer 02 Juin 2010, 23:21

nilamitp a écrit:
fredsinam a écrit:
nilamitp a écrit:
Tant que tu crois. blancs = colons puissants. autres = colonisés faibles. Tu n'y arriveras pas, mon pote.

C'est malheureusement l'équation qui s'est imposé au monde depuis des siècles et des siècles mais on en sort tout doucement vers un monde multipolaire dont j'ignore ses bien faits . Mais ce qui est sûr c'est que par exemple si Le partage des frontière au proche orient se serait fait à notre époque on ne l'aurait pas fait aux mépris des millions des peuples arabes de la régions .

Et bien, tout ça c'est fini depuis plus de 40 ans !

cheers
On en sortira quand le monde sera vraiment multipolaire et qu'on pourra par exemple voter des sanctions économique contre les US pour avoir attaquer un pays unilatéralement.
Citation :
Maintenant on a un autre problème, c'est l'inverse : ce sont les européens, avec leurs foutues pédécraties, qui se font coloniser par le continent africain !
Regarde l'assemblée française ou le gouvernement français et dit moi combien d'Africains y sont ? Ensuite regarde les entreprises et dit moi aussi combien de pdg sont africains .Ensuite jette un coup d'oeil chez les chômeurs et dit moi la proportions des africains qui y figure .Et puis donne moi la définition du mot coloniser car il me semble qu'on n'a pas la même définition
Revenir en haut Aller en bas
Philippe Fabry
Administrateur


Masculin Messages : 13954
Inscription : 31/01/2009

MessageSujet: Re: Une leçon israélienne   Jeu 03 Juin 2010, 00:51

fredsinam a écrit:

C'est malheureusement l'équation qui s'est imposé au monde depuis des siècles et des siècles mais on en sort tout doucement vers un monde multipolaire dont j'ignore ses bien faits .

Le monde multipolaire est le rêve de tous les pays qui estiment n'avoir pas la place qui leur revient.
Mais l'homme étant ce qu'il est, un monde multipolaire ça a un autre nom : le gros bordel.

_________________
"Les désastres nous enseignent l'humilité" Saint Anselme de Canterbury
« N’attendre de l’État que deux choses : liberté, sécurité. Et bien voir que l’on ne saurait, au risque de les perdre toutes deux, en demander une troisième. » Frédéric Bastiat
Pensez à visiter mon blog : http://www.historionomie.com
Revenir en haut Aller en bas
http://mafuturologie.free.fr
fredsinam



Messages : 3919
Inscription : 30/11/2008

MessageSujet: Re: Une leçon israélienne   Jeu 03 Juin 2010, 01:34

Philippe Fabry a écrit:
Le monde multipolaire est le rêve de tous les pays qui estiment n'avoir pas la place qui leur revient.
Mais l'homme étant ce qu'il est, un monde multipolaire ça a un autre nom : le gros bordel.
je ne suis pas d'accord avec vous. Je pense qu'avec un monde multipolaire on aboutira nécessairement au fameux gouvernement mondiale que Benoit XVI demande et donc à plus d'équité sociale dans le monde. Et ce n'est pas non plus un rêve lorsqu'on voit qu'en si peu de temps la chine est devenu la 2 ème puissance mondiale et que les pays comme l'Inde ou le Bresil ont une croissance économique bcq plus important que ceux du vieux continent.
Revenir en haut Aller en bas
Chrysostome



Masculin Messages : 28477
Inscription : 01/11/2008

MessageSujet: Re: Une leçon israélienne   Jeu 03 Juin 2010, 01:35

fredsinam a écrit:
Philippe Fabry a écrit:
Le monde multipolaire est le rêve de tous les pays qui estiment n'avoir pas la place qui leur revient.
Mais l'homme étant ce qu'il est, un monde multipolaire ça a un autre nom : le gros bordel.
je ne suis pas d'accord avec vous. Je pense qu'avec un monde multipolaire on aboutira nécessairement au fameux gouvernement mondiale que Benoit XVI demande et donc à plus d'équité sociale dans le monde. Et ce n'est pas non plus un rêve lorsqu'on voit qu'en si peu de temps la chine est devenu la 2 ème puissance mondiale et que les pays comme l'Inde ou le Bresil ont une croissance économique bcq plus important que ceux du vieux continent.

Ce "gouvernement mondial" ne doit-il pas arriver dans les derniers temps, avant la venue de l'Antéchrist ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Une leçon israélienne   Jeu 03 Juin 2010, 08:51

fredsinam a écrit:
Regarde l'assemblée française ou le gouvernement français et dit moi combien d'Africains y sont ? Ensuite regarde les entreprises et dit moi aussi combien de pdg sont africains .Ensuite jette un coup d'oeil chez les chômeurs et dit moi la proportions des africains qui y figure .Et puis donne moi la définition du mot coloniser car il me semble qu'on n'a pas la même définition
Et bien il faut attendre, et avec le temps, petit à petit, si le système est bien fait, ce sont les méritants qui obtiennent les postes.

C'est normal, comme les flux entrants viennent renforcer la classe populaire ; et que par définition c'est une classe de la population initialement plus manuelle et moins intellectuelle, qu'elle ne se retrouve pas immédiatement dans les élites intellectuelles.

Par contre, elle va se retrouver dans d'autres élites, comme les élites sportives ou artistiques.

C'est ce qui se passe dans le foot par exemple.

Je n'ai pas une vision raciale de la société.

Ainsi, j'aimerai qu'on m'explique en quoi ce n'est pas raciste de parler de la non-représentativité de la couleur de l'assemblée nationale, et que parallèlement quand lepen parle de la non-représentativité de la couleur de l'équipe nationale de foot, ça l'est !

C'est exactement le même discours !

La France n'a ni l'histoire des USA, ni de l'Afrique du Sud ; elle n'a pas à s'excuser et à faire de la discrimination et de la parité, qu'on l'affuble du terme "positif" ou non. La parité, la discrimination, c'est le contraire du mérite et de l'égalité !

C'est pourquoi, il faut stopper les flux afin de dé-ghettoïser au plus vite les périphéries des grandes villes et faire sortir à nouveau des classes populaires des élites intellectuelles.

Bref, ça va prendre au moins 30 ans.
fredsinam a écrit:
je ne suis pas d'accord avec vous. Je pense qu'avec un monde multipolaire on aboutira nécessairement au fameux gouvernement mondiale que Benoit XVI demande et donc à plus d'équité sociale dans le monde. Et ce n'est pas non plus un rêve lorsqu'on voit qu'en si peu de temps la chine est devenu la 2 ème puissance mondiale et que les pays comme l'Inde ou le Bresil ont une croissance économique bcq plus important que ceux du vieux continent.
Je le pense aussi. Sauf que cette équité sociale se fera dans le sens du déclin.

C'est justement ce monde-là que je vomis, et c'est pourquoi je demande le rétablissement des frontières et de la souveraineté nationale de la France.

Pour avoir plus d'équité sociale mais dans un sens positif, il faut garder les frontières, et les souverainetés nationales ; et qu'il y ait une forme de néo-colonialisme, mais d'une gouvernance mondiale et qui préserve les cultures, qui vient aider par le haut en imposant l'ordre et les infrastructures aux pays les plus pauvres.
Revenir en haut Aller en bas
Jonas et le signe



Masculin Messages : 12292
Inscription : 13/09/2006

MessageSujet: Re: Une leçon israélienne   Jeu 03 Juin 2010, 09:17

Citation :
SJA a écrit:
Moi je ne m'interresserai aux palestiniens que quand la terre chrétienne de Chypre aura été libérée de l'envahisseur musulman.

Moi j'dis ça, c'est surtout pour mettre l'ambiance.

What a Face



salut thumleft Thumright


Très juste: et que les turcs commençent par rendre leurs terres leurs villes et le mont Ararat aux arméniens!
Revenir en haut Aller en bas
SJA



Masculin Messages : 6345
Inscription : 18/12/2008

MessageSujet: Re: Une leçon israélienne   Jeu 03 Juin 2010, 09:21

Karl a écrit:
Citation :
SJA a écrit:
Moi je ne m'interresserai aux palestiniens que quand la terre chrétienne de Chypre aura été libérée de l'envahisseur musulman.

Moi j'dis ça, c'est surtout pour mettre l'ambiance.

What a Face



salut thumleft Thumright


Très juste: et que les turcs commençent par rendre leurs terres leurs villes et le mont Ararat aux arméniens!

Sans oublier Smyrne !
Revenir en haut Aller en bas
Jonas et le signe



Masculin Messages : 12292
Inscription : 13/09/2006

MessageSujet: Re: Une leçon israélienne   Jeu 03 Juin 2010, 09:27

[quote="fredsinam"]
nilamitp a écrit:
N'importe quoi, les occidentaux de l'ONU n'ont pas créé ex-nihilo Israël en 48.
Revois l'histoire de l'immigration israélite.
Ils ne l'ont certes pas crée à partir de rien mais ce sont eux qui ont dessiné les frontières sans prendre en compte les avis des pays voisins .


Les frontières de la Palestine ne sont pas artificielles.
Les frontières d'Israel en 1948 sont issues du partage de l'ONU, et suivent la ligne de cessez-le feu: rien d'autre; sinon, le plan de partage onusien s'appuyait sur les zones de peuplement juif et arabe: c'était complètement irréaliste quant on pense au fanatisme des arabes surtout, mais certainement pas arbitraire.



Citation :
C'est un peu comme si les arabes décidaient sans tenir en compte les différents avis des peuple européens ,de créer un état musulmans au milieu de l' Europe.

C'est exactement ce qui a été fait en Bosnie et au Kossovo, sur des bases ethniques et démographiques, par l'ONU.
Revenir en haut Aller en bas
Philippe Fabry
Administrateur


Masculin Messages : 13954
Inscription : 31/01/2009

MessageSujet: Re: Une leçon israélienne   Jeu 03 Juin 2010, 09:31

fredsinam a écrit:
Philippe Fabry a écrit:
Le monde multipolaire est le rêve de tous les pays qui estiment n'avoir pas la place qui leur revient.
Mais l'homme étant ce qu'il est, un monde multipolaire ça a un autre nom : le gros bordel.
je ne suis pas d'accord avec vous. Je pense qu'avec un monde multipolaire on aboutira nécessairement au fameux gouvernement mondiale que Benoit XVI demande et donc à plus d'équité sociale dans le monde. Et ce n'est pas non plus un rêve lorsqu'on voit qu'en si peu de temps la chine est devenu la 2 ème puissance mondiale et que les pays comme l'Inde ou le Bresil ont une croissance économique bcq plus important que ceux du vieux continent.

L'Europe du début du siècle dernier était multipolaire. On a vu ce que cela a donné.

L'Empire, y a que ça de vrai si vous voulez la paix. Si c'est la liberté que vous désirez, c'est une autre histoire.
Mais en ce bas monde, on ne peut pas tout avoir.

_________________
"Les désastres nous enseignent l'humilité" Saint Anselme de Canterbury
« N’attendre de l’État que deux choses : liberté, sécurité. Et bien voir que l’on ne saurait, au risque de les perdre toutes deux, en demander une troisième. » Frédéric Bastiat
Pensez à visiter mon blog : http://www.historionomie.com
Revenir en haut Aller en bas
http://mafuturologie.free.fr
Jonas et le signe



Masculin Messages : 12292
Inscription : 13/09/2006

MessageSujet: Re: Une leçon israélienne   Jeu 03 Juin 2010, 09:37

Citation :
SJA a écrit:
Karl a écrit:
Citation :
SJA a écrit:
Moi je ne m'interresserai aux palestiniens que quand la terre chrétienne de Chypre aura été libérée de l'envahisseur musulman.

Moi j'dis ça, c'est surtout pour mettre l'ambiance.

What a Face



salut thumleft Thumright


Très juste: et que les turcs commençent par rendre leurs terres leurs villes et le mont Ararat aux arméniens!

Sans oublier Smyrne !


Ni Sainte Sophie
Revenir en haut Aller en bas
Jonas et le signe



Masculin Messages : 12292
Inscription : 13/09/2006

MessageSujet: Re: Une leçon israélienne   Jeu 03 Juin 2010, 09:41

[quote="nilamitp"]
Citation :
e]
Ainsi, j'aimerai qu'on m'explique en quoi ce n'est pas raciste de parler de la non-représentativité de la couleur de l'assemblée nationale, et que parallèlement quand lepen parle de la non-représentativité de la couleur de l'équipe nationale de foot, ça l'est !

Thumright


Citation :
La France n'a ni l'histoire des USA, ni de l'Afrique du Sud ; elle n'a pas à s'excuser et à faire de la discrimination et de la parité, qu'on l'affuble du terme "positif" ou non. La parité, la discrimination, c'est le contraire du mérite et de l'égalité !

Oui. On veut absolument que la France devienne ce qu'elle n'a jamais été: multi-ethnique, etc. C'est évidement pour dissoudre sa christianité.

Citation :

C'est pourquoi, il faut stopper les flux afin de dé-ghettoïser au plus vite les périphéries des grandes villes et faire sortir à nouveau des classes populaires des élites intellectuelles.

Et c'est une question de volonté politique; rien de plus; en accord avec les états conçernés.
Revenir en haut Aller en bas
Jonas et le signe



Masculin Messages : 12292
Inscription : 13/09/2006

MessageSujet: Re: Une leçon israélienne   Jeu 03 Juin 2010, 09:45

Citation :
Philippe Fabry a écrit:
fredsinam a écrit:
Philippe Fabry a écrit:
Le monde multipolaire est le rêve de tous les pays qui estiment n'avoir pas la place qui leur revient.
Mais l'homme étant ce qu'il est, un monde multipolaire ça a un autre nom : le gros bordel.
je ne suis pas d'accord avec vous. Je pense qu'avec un monde multipolaire on aboutira nécessairement au fameux gouvernement mondiale que Benoit XVI demande et donc à plus d'équité sociale dans le monde. Et ce n'est pas non plus un rêve lorsqu'on voit qu'en si peu de temps la chine est devenu la 2 ème puissance mondiale et que les pays comme l'Inde ou le Bresil ont une croissance économique bcq plus important que ceux du vieux continent.

L'Europe du début du siècle dernier était multipolaire. On a vu ce que cela a donné.

L'Empire, y a que ça de vrai si vous voulez la paix. Si c'est la liberté que vous désirez, c'est une autre histoire.
Mais en ce bas monde, on ne peut pas tout avoir.


Napoléon III: on a vu ce que ça a donné!

désolé de vous couper l'herbe sous le pied, cher Philippe: il y a sans doute empire et empire... D'ailleurs, le problème, c'est qu'il y a tjrs un voisin pour vous contester la prépondérance; et des occasions ratées de faire prévaloir ses vues, comme les pantalons rouges sur le Rhin en 1866...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Une leçon israélienne   Jeu 03 Juin 2010, 09:46

Karl a écrit:
Ils ne l'ont certes pas crée à partir de rien mais ce sont eux qui ont dessiné les frontières sans prendre en compte les avis des pays voisins .

Les frontières de la Palestine ne sont pas artificielles.
Les frontières d'Israel en 1948 sont issues du partage de l'ONU, et suivent la ligne de cessez-le feu: rien d'autre; sinon, le plan de partage onusien s'appuyait sur les zones de peuplement juif et arabe: c'était complètement irréaliste quant on pense au fanatisme des arabes surtout, mais certainement pas arbitraire.
C'est faux, les frontières du plan de partage n'ont jamais existées que virtuellement ! Et leur Jérusalem "internationale" non plus !

Je maintiens que cette proposition de l'ONU était la meilleure possible en séparant la région palestinienne en deux. Il faut toujours se dire qu'il n'y a jamais de "bonne solution".

(NB: il faut se rappeler que les palestiniens à l'origine, au début du 19e siècle, ce sont des musulmans, des chrétiens, des druzes et des juifs ; + un peu "immigration récente" qui était celles d'égyptiens et quelques ottomans)

Les premières frontières réelles d'Israël sont issues du conflit de 1948 ; plus tard, après un nouveau conflit de 1967 ; cette dernière n'est pas respectée puisque la frontière réelle est celle du mur, sans tenir compte des implantations juives.
Revenir en haut Aller en bas
Philippe Fabry
Administrateur


Masculin Messages : 13954
Inscription : 31/01/2009

MessageSujet: Re: Une leçon israélienne   Jeu 03 Juin 2010, 09:56

Karl a écrit:
Citation :
Philippe Fabry a écrit:
fredsinam a écrit:
Philippe Fabry a écrit:
Le monde multipolaire est le rêve de tous les pays qui estiment n'avoir pas la place qui leur revient.
Mais l'homme étant ce qu'il est, un monde multipolaire ça a un autre nom : le gros bordel.
je ne suis pas d'accord avec vous. Je pense qu'avec un monde multipolaire on aboutira nécessairement au fameux gouvernement mondiale que Benoit XVI demande et donc à plus d'équité sociale dans le monde. Et ce n'est pas non plus un rêve lorsqu'on voit qu'en si peu de temps la chine est devenu la 2 ème puissance mondiale et que les pays comme l'Inde ou le Bresil ont une croissance économique bcq plus important que ceux du vieux continent.

L'Europe du début du siècle dernier était multipolaire. On a vu ce que cela a donné.

L'Empire, y a que ça de vrai si vous voulez la paix. Si c'est la liberté que vous désirez, c'est une autre histoire.
Mais en ce bas monde, on ne peut pas tout avoir.


Napoléon III: on a vu ce que ça a donné!

désolé de vous couper l'herbe sous le pied, cher Philippe: il y a sans doute empire et empire... D'ailleurs, le problème, c'est qu'il y a tjrs un voisin pour vous contester la prépondérance; et des occasions ratées de faire prévaloir ses vues, comme les pantalons rouges sur le Rhin en 1866...

Sauf que l'appellation était usurpée. L'empire implique de contrôler d'autres nations, ce n'est pas un régime politique. Sinon, le Liechtenstein pourrait se proclamer empire du Liechtenstein.
Non, l'Empire, c'est à la romaine et l'américaine : une superpuissance qui instaure un ordre mondial.

_________________
"Les désastres nous enseignent l'humilité" Saint Anselme de Canterbury
« N’attendre de l’État que deux choses : liberté, sécurité. Et bien voir que l’on ne saurait, au risque de les perdre toutes deux, en demander une troisième. » Frédéric Bastiat
Pensez à visiter mon blog : http://www.historionomie.com
Revenir en haut Aller en bas
http://mafuturologie.free.fr
Christophore



Messages : 3244
Inscription : 12/01/2009

MessageSujet: Re: Une leçon israélienne   Jeu 03 Juin 2010, 10:03

SJA a écrit:
Christophore a écrit:

2) Leur alliance ne peut etre maudite car cela irait contre l affirmation de saitn Paul : ils sont chéris de Dieu á cause de leurs peres. Et "la grace et l appel de Dieu sont sans repentance".


Leur alliance n'est pas maudite mais le tribut que paye Israël est lourd :

Etre dispersé sur la terre pour témoigner de l'ancien Testament. Sans en saisir le sens véritable qui plus est.

Le peuple élu est vraiment mis à rude épreuve. Mais il continue d'aimer Dieu. Chapeau bas.

Oui, c est vrai.

Heureux ceux qui le voient !

sunny
Revenir en haut Aller en bas
http://site.christophore.com/
Wàng



Masculin Messages : 2183
Inscription : 29/03/2007

MessageSujet: Re: Une leçon israélienne   Jeu 03 Juin 2010, 10:10

fredsinam a écrit:
Pierre Aubrit St Pol a écrit:
fredsinam a écrit :
. Le conflit n'est contre l'islam en Palestine ni dans ce débat, il est dépassé par des enjeux qui sont plus grands que les actes de notre présent.
La Palestine ne serait pas de confession musulmane que le problème serait le même; et je n'approuve pas tout d'Israël, mais je sais que ce qui se passe va au-delà du vouloir de l'Etat Juif...
Ceci dit, l'islam est une religion de conquête, cette nature sera sa fin.
Ce qui se passe sur cette terre est un problème géopolitique purement géopolitique entre deux peuples incapable de s'entendre pour vivre ensemble.Les uns animés par une peur légitime mais parfois irrationnel à cause d'un passé difficile ,les autres héritier d'une situation qui s'est imposé à eux et qu'ils ont du se résigner peu à peu accepter celle d'un état juif à côte d'eux .Si vous ne me croyez pas Reprenez tous vos livres d'histoire et remémorrez-vous les conditions de la création de l'Etat d'Israël, après la 2ème guerre mondiale et vous comprendrez pourquoi de telles tensions sont nées entre les deux communautés.Rien de religieux là-dedans, que du politique mené désastreusement par l'ONU créée en 1945.Le tout pour le plus grand malheur de deux communautés palestiniennes et sémites qui se déchirent dans des luttes fratricides. Quels gâchis!!! Que de morts et de larmes des deux côtés, lorsque tous n'ont que la légitime envie de vivre en paix. Aussi longtemps que les juifs n'arriveront pas à transcender leur peur pour négocier une vrai paix alors qu'ils creusent des trou et se préparent à la guerre.Et je vous assure que même les pays occidentaux n'arriveront pas à leur venir en aide surtout lorsqu'on voit actuellement l'importance de la communauté musulmane en Europe . Alors si vous aimez Israël comme vous le prétendez, arrêtez de jouer à la théologie ,et à l'eschatologie avec des vie humaine et demandez la paix

Un lieu dialectique à réfuter :

Tous n'ont que la légitime envie de vivre en paix ;

Un sophisme :

Les musulmans sont certes pacifistes, mais il faut tout de même en avoir peur parce qu'ils sont de plus en plus nombreux chez nous ... What a Face
Revenir en haut Aller en bas
Jonas et le signe



Masculin Messages : 12292
Inscription : 13/09/2006

MessageSujet: Re: Une leçon israélienne   Jeu 03 Juin 2010, 10:38

Philippe Fabry a écrit:

Sauf que l'appellation était usurpée. L'empire implique de contrôler d'autres nations, ce n'est pas un régime politique. Sinon, le Liechtenstein pourrait se proclamer empire du Liechtenstein.
Non, l'Empire, c'est à la romaine et l'américaine : une superpuissance qui instaure un ordre mondial.


En effet... Napoléon III a joué sur l'ambiguité régime/ambition territoriale: régime pour rassurer l'Angleterre et ses voisins, n'excluant cependant pas l'expansion territoriale: il y a eu de la part de Napoléon III une réelle volonté de prépondérance européenne; il a simplement raté les occasions de la réaliser diplomatiquement, en 1860 en s'aliénant les italiens qu'il venait pourtant d'aider, en leur refusant Rome pour complaire aux catholiques français (faut savoir ce qu'on veut); en 1866, en laissant Francois-Joseph se dépatouiller seul avec Bismarck (et prendre la dérouillée de Sadowa); et en se dispersant au Mexique...
Bien d'accord avec vous que la notion intéressante d'Empire, c'est la super puissance qui s'impose aux autres pour les contraindre à la paix.
A cet égard, un bon modèle à suivre me parait être l'Empire autrichien, dont le déclin puis l'éclatement a été la cause des catastrophes du XX ème siècle; on peut, avec le recul historique, constater à quel point il peut être regretté.
Revenir en haut Aller en bas
Jonas et le signe



Masculin Messages : 12292
Inscription : 13/09/2006

MessageSujet: Re: Une leçon israélienne   Jeu 03 Juin 2010, 11:09

[quote="nilamitp"]
Karl a écrit:
Ils ne l'ont certes pas crée à partir de rien mais ce sont eux qui ont dessiné les frontières sans prendre en compte les
Citation :
avis des pays voisins .

Les frontières de la Palestine ne sont pas artificielles.
Les frontières d'Israel en 1948 sont issues du partage de l'ONU, et suivent la ligne de cessez-le feu: rien d'autre; sinon, le plan de partage onusien s'appuyait sur les zones de peuplement juif et arabe: c'était complètement irréaliste quant on pense au fanatisme des arabes surtout, mais certainement pas arbitraire.

C'est faux, les frontières du plan de partage n'ont jamais existées que virtuellement ! Et leur Jérusalem "internationale" non plus !

Oui, ces délimitations n'ont jamais eu seulement un début d'existence réelle... Mais je maintiens qu'elles correspondaient à quelque chose d'existant: les zones de peuplement juif; d'ailleurs, elles ont été conservées partiellement dans la ligne de cessez-le -feu: elles ont seulement été reliées au profit de l'état juif au lieu que ce soit à celui des palestiniens.


Citation :

Je maintiens que cette proposition de l'ONU était la meilleure possible en séparant la région palestinienne en deux. Il faut toujours se dire qu'il n'y a jamais de "bonne solution".

En tout cas, la guerre depuis 60 ans n'est pas une meilleure solution.


Citation :
(NB: il faut se rappeler que les palestiniens à l'origine, au début du 19e siècle, ce sont des musulmans, des chrétiens, des druzes et des juifs ; + un peu "immigration récente" qui était celles d'égyptiens et quelques ottomans)

Oui, et c'est la déclaration Balfour qui a permis aux juifs sionistes d'augmenter en nombre, relativement aux autres communautés: c'est la promesse britannique d'un "foyer national juif" en Palestine; le peuplement juif de Palestine débute là; il a connu un "boom" après 1945, naturellement.
On peut certes comprendre que, quelles qu'aient pu être les précautions oratoires de la déclaration Balfour ("rien ne sera fait qui puisse porter atteinte ni aux droits civiques et religieux des collectivités non juives existant en Palestine"), les populations arabes aient pu la ressentir comme une trahison des anglais, au moment même où ceux-ci les libéraient du joug ottoman.


Citation :
Les premières frontières réelles d'Israël sont issues du conflit de 1948 ; plus tard, après un nouveau conflit de 1967 ; cette dernière n'est pas respectée puisque la frontière réelle est celle du mur, sans tenir compte des implantations juives.

Il n'y a pas lieu de la respecter: ce n'est qu'une ligne de cessez-le-feu (1948), d'ailleurs annulée par la conquête israélienne de la Cisjordanie et de Gaza en 1967: je ne connais pas le contenu de toutes les résolutions du Conseil de sécurité, mais il me semble que cette "frontière ne repose sur rien d'internationalement reconnu: elle n'est que la pérennisation d'un fait militaire entre 1948 et 1967.
Revenir en haut Aller en bas
fredsinam



Messages : 3919
Inscription : 30/11/2008

MessageSujet: Re: Une leçon israélienne   Jeu 03 Juin 2010, 11:16

nilamitp a écrit:
Et bien il faut attendre, et avec le temps, petit à petit, si le système est bien fait, ce sont les méritants qui obtiennent les postes.
C'est normal, comme les flux entrants viennent renforcer la classe populaire ; et que par définition c'est une classe de la population initialement plus manuelle et moins intellectuelle, qu'elle ne se retrouve pas immédiatement dans les élites intellectuelles
Jamais le flux entrant ne constituera une population plus nombreuse que celle qui est à l'intérieure.Si on parle en terme de race jamais les blancs ne seront minoritaire en France et si cela advienne c'est qu'il y aura eu un métissage considérable entre les races ou que le taux de natalité des blancs aurait été au moins 20 fois inférieure qu'à celui des autres races
Citation :
Par contre, elle va se retrouver dans d'autres élites, comme les élites sportives ou artistiques.
C'est ce qui se passe dans le foot par exemple.Je n'ai pas une vision raciale de la société.
Il ne faut pas avoir peur de s'avouer la vérité tu as une vision raciale de la société mais nous l'avons tous dans des proportions plus ou moins différentes. Je pense que seul le Christ et la vierge Marie n'avaient pas du tout en eux une vision raciale , ou ethnique de la société.Ils ne regardaient uniquement que le coeur de l'homme et sa dignité d'être enfant de Dieu et le reste était purement secondaire . Tu n'aurais pas une vision raciale de la société tu ne remarquerais même pas les différents race qui composent une équipe ou n'importe quel organisation.
La professionnalisation de n'importe quel activité fait qu'on prend toujours les meilleurs et c'est ce qui arrive dans le sport et dans l'art.Jadis les romains recrutaient par exemples les meilleurs gladiateurs parmi tous les nationalités du monde .
Citation :
La France n'a ni l'histoire des USA, ni de l'Afrique du Sud ; elle n'a pas à s'excuser et à faire de la discrimination et de la parité, qu'on l'affuble du terme "positif" ou non. La parité, la discrimination, c'est le contraire du mérite et de l'égalité !
C'est pourquoi, il faut stopper les flux afin de dé-ghettoïser au plus vite les périphéries des grandes villes et faire sortir à nouveau des classes populaires des élites intellectuelles.
C'est un discours de la peur qui a du exister à un moment donné dans ces deux pays que tu as cité .Si les USA et l'Afrique du SUD ont une histoire multiraciale ce n'était pas le cas au départ .C'est la providence qui a réuni plusieurs race dans ces pays et le moins qu'on puisse dire c'est que ce n'était pas la volonté des autochtones mais malgré toutes les difficultes ils ont réussi et non sans mal à en faire une force .La France est aussi condamné à faire de même .Et tu perd une énergie considérable à vouloir éviter l'inévitable.
Citation :
Pour avoir plus d'équité sociale mais dans un sens positif, il faut garder les frontières, et les souverainetés nationales ; et qu'il y ait une forme de néo-colonialisme, mais d'une gouvernance mondiale et qui préserve les cultures, qui vient aider par le haut en imposant l'ordre et les infrastructures aux pays les plus pauvres.
Toutes tes raisonnements son animé par la peur d'une vision raciale de la société ce qui les rend parfois obsolète . L'équité social adviendra ce qui sera négatif dans ce monde futur qui sera nécessairement multiraciale et fortement métisse c'est la culture de la pensé unique.Le mal et le bien seront défini de la même façon partout ce qui laissera peu de place à d'autre forme de pensées .En soi cela n'est d'ailleurs pas négatif ce qui est negatif c'est que dans un monde où on laisse peu de place à d'autre forme de pense celle qui en pâti en premier c'est l'évangile , c'est l'évangile qui sera vite écarter ou relativiser


Dernière édition par fredsinam le Jeu 03 Juin 2010, 11:56, édité 7 fois
Revenir en haut Aller en bas
fredsinam



Messages : 3919
Inscription : 30/11/2008

MessageSujet: Re: Une leçon israélienne   Jeu 03 Juin 2010, 11:16

Simon1976 a écrit:
Ce "gouvernement mondial" ne doit-il pas arriver dans les derniers temps, avant la venue de l'Antéchrist ?

On n'en sait rien .C'est une hypothèse de la théologie eschatologique mais comme toute théorie eschatologique les incertitudes sont nettement plus nombreux que les certitudes .Et de toute façon ce n'est pas une raison de refuser un gouvernement mondiale si la solution d'un monde meilleur et plus équitable passe par là
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Une leçon israélienne   Jeu 03 Juin 2010, 11:29

fredsinam a écrit:
Tu n'aurais pas une vision raciale de la société tu ne remarquerais même pas les différents race qui composent une équipe ou n'importe quel organisation.
Alors toi, tu es absolument génial, je te renvoie la balle :

tu n'aurais pas une vision raciale de la société tu ne m'avais pas parlé du manque d'Africains au gouvernement et à l'assemblée nationale.

Je te rappelle que je suis pour une communauté nationale MONO-culturelle française, c'est-à-dire en perpétuelle auto-assimilation, auto-métissage ; ce qui est EXACTEMENT le contraire du multi-culturel et multi-racial.

NB : MONO-culturelle française : (et qui affirme, dans un contexte de laïcité et d'ouverture et de dialogue au monde et à toutes les cultures, la prééminence sur toutes les valeurs possibles sur son territoire, 1) des valeurs morales chrétiennes et 2) des valeurs de la république française)
Revenir en haut Aller en bas
fredsinam



Messages : 3919
Inscription : 30/11/2008

MessageSujet: Re: Une leçon israélienne   Jeu 03 Juin 2010, 11:45

nilamitp a écrit:

tu n'aurais pas une vision raciale de la société tu ne m'aurais pas parlé du manque d'Africains au gouvernement et à l'assemblée nationale.
Je te l'ai dit pour te montre la fausseté de ton raisonnement encore une fois basé sur une vision raciale de la société qui consiste à dire que la France est colonisé par les africains .Et pour rentre dans ta logique de race je t'ai fait comprendre que si la France était vraiment colonisé par les africains il y en aurait dans l'assemblé et dans le gouvernement et ce n'est pas le cas au contraire ce sont ces même africains qui enrichissent la France par le travail en noir autrement dit ils ne colonisent pas la France mais ils sont exploité par la France .Et toi ce qui te gêne c'est de voir le paysage de la France devenir multiraciale ,c'est de voir l'islam devenir la deuxième religion de la France , c'est de voir le couscous s'achète comme le vin.Et au lieu de répondre par des réponses positive à cette mutation inquiétante à certain égard et enrichissante à d'autres égard tu prêche un repris sur soi
Revenir en haut Aller en bas
fredsinam



Messages : 3919
Inscription : 30/11/2008

MessageSujet: Re: Une leçon israélienne   Jeu 03 Juin 2010, 11:53

nilamitp a écrit:

Je te rappelle que je suis pour une communauté nationale MONO-culturelle française, c'est-à-dire en perpétuelle auto-assimilation, auto-métissage ; ce qui est EXACTEMENT le contraire du multi-culturel et multi-racial.[/i])

Toute mutation de la société demande des réajustement et des concession de part et d'autre .On ne peut pas dire je suis d'accord pour un changement sans changement . Oui pour une mono-culture française mais elle est à redéfinir à partir du présent et du passé.Et des personnes comme Zemmour ont du mal à accepter à intégrer dans cette nouvelle mono-culture française des paramétrés qui n'existaient pas jadis.Ceci dit je te comprend car cette mono-culture française sera la résultantes des combats qui seront mené de part et d'autre par les différents sensibilités
Revenir en haut Aller en bas
Jonas et le signe



Masculin Messages : 12292
Inscription : 13/09/2006

MessageSujet: Re: Une leçon israélienne   Jeu 03 Juin 2010, 12:27

Citation :
fredsinam a écrit:
nilamitp a écrit:

tu n'aurais pas une vision raciale de la société tu ne m'aurais pas parlé du manque d'Africains au gouvernement et à l'assemblée nationale.
Je te l'ai dit pour te montre la fausseté de ton raisonnement encore une fois basé sur une vision raciale de la société qui consiste à dire que la France est colonisé par les africains .Et pour rentre dans ta logique de race je t'ai fait comprendre que si la France était vraiment colonisé par les africains il y en aurait dans l'assemblé et dans le gouvernement et ce n'est pas le cas au contraire ce sont ces même africains qui enrichissent la France par le travail en noir autrement dit ils ne colonisent pas la France mais ils sont exploité par la France .Et toi ce qui te gêne c'est de voir le paysage de la France devenir multiraciale ,c'est de voir l'islam devenir la deuxième religion de la France , c'est de voir le couscous s'achète comme le vin.Et au lieu de répondre par des réponses positive à cette mutation inquiétante à certain égard et enrichissante à d'autres égard tu prêche un repris sur soi


What a Face "ces même africains qui enrichissent la France par le travail en(au?) noir": pour être sans doute involontaire, elle n'en est pas moins raciste, celle-là. Et on peut douter que le travail au noir enrichisse l'état...
Personnellement je n'ai rien contre les africains noirs... Pour autant qu'ils soient au moins chrétiens; ceux-là causent bcp moins de problèmes que leurs compatriotes musulmans... Oh, je ne dis pas qu'ils ne se livrent pas, eux, à d'illicites trafics, et qu'ils soient tous des anges! Du moins, ne sapent-ils pas les fondements de la Républiques par des revendications communautaires...
On ne peut en dire autant de ces africains du nord, ressortissants maghrébins, parmi lesquels se recrutent l'essentiel des revendicatifs anti-français.
Vous le voyez: rien de raciste ici: les maghrébins sont ethniquement plus proches des français de souche...

Cela vous plait de voir votre monde se transformer sous vos yeux, pour quelque chose qui n'est pas meilleur?
Si encore l'islam des banlieues aboutissait à leur pacification...
Si encore sa présence sur notre sol se traduisait par une moralisation de la société (moins d'avortements...)... Mais on voit plutôt fleutrir les trafics, la violence, et l'oppression des femmes, qui n'est pas plus souhaitable que le féminisme enragé.
Votre multiculturalisme, -ethnisme, racialisme, etc. tend plutôt vers l'éclatement de la grande communauté nationale, à cause de la négation, de l'obsolescence du pacte national fondé sur des valeurs républicaines issues du christianisme.

Par ailleurs vous jouez sur le mot colonisation, en ne considérant qu'une seule forme de colonisation: elle peut prendre plusieurs aspects; la colonisation de peuplement est la plus radicale de toutes: elle abouti non pas seulement à supprimer la liberté d'une catégorie d' individus, mais leur suppression pure et simple: c'est le risque avec l'islam; ce risque n'est pas semblable avec les autres cultures, plus ou moins assimilables.
Vous semblez excuser d'avance un tel processus au motif que la France, votre pays, a pratiqué naguère la colonisation... Sans voir que ce retour de bâton, si tant est qu'il soit mérité (ça reste à déterminer), n'est pas en soi souhaitable: il ne l'est que pour autant qu'il ébranle les assises d'une société trop hédoniste et matérialiste, au point d'être devenue criminelle aux yeux de Dieu.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Une leçon israélienne   Jeu 03 Juin 2010, 12:37

De toute façon, nous sommes totalement en désaccord. Donc on va arrêter.
Je suis désolé d'être aussi tranchant, je sais que tu ne dois pas trop aimer.

Je sais (et non pas crois), que le processus pour lequel tu prêches et que volontairement tu me présentes comme une fatalité et une nécessité, amène à terme la dissolution de la communauté nationale française dans un grand tout indigeste, tout en étant elle-même libanisée et brésilianisée. Je n'ai qu'à regarder en arrière avec 30 ans de retour d'expérience.

Je suis en général d'accord à 90% avec zemmour,
et que l'on me traite de Don Quichotte raciste et replié sur lui-même ne me touche guère.

Citation :
sur une vision raciale de la société qui consiste à dire que la France est colonisé par les africains .
Non, c'est toi qui le voit d'un point de vue racial ; moi je le vois d'un point de vue culturel.

C'est pour cela que je parle de colomigration : le flux migratoire n'est ni plus strictement une immigration qui au bout du processus s'assimile à la communauté nationale comme ce fut le cas avant ; ni une colonisation de peuplement au sens propre comme ce fut pour les immigrés européens vers le nouveau monde ; c'est un stade intermédiaire, certains s'assimilent, d'autres non, etc...

Citation :
en noir autrement dit ils ne colonisent pas la France mais ils sont exploité par la France
par l'ultra-libéralisme économique (pas par la France), ça lui évite de payer l'ingratitude des emplois en question. plus le travailleur est précaire mieux c'est pour l'ultra-libéralisme.
La France et sa communauté, elles, désirent uniquement des emplois légaux.

On est là au cœur de la pensée dominante actuelle que l'on nous impose : la bien-pensée compatissante de gauche sert le libéralisme de droite et les conséquences du libéralisme de droite justifie la bien-pensée compatissante de gauche. Ce cercle est infernal.
Revenir en haut Aller en bas
En Christ



Masculin Messages : 3438
Inscription : 09/03/2006

MessageSujet: Re: Une leçon israélienne   Jeu 03 Juin 2010, 14:05

Israël est pour beaucoup dans la montée de l’antisémitisme dans le monde. Tout en continuant la colonisation, Israël se positionne, encore et toujours, en position de victime. Déclarant que seul l’Etat israélien est menacé de destruction, et la Palestine dans tout ça ? Israël critique le terrorisme de ses adversaires quand bien même le sionisme s’en est servit pour s’installer en Palestine. Aussi, le blocus occasionné, fait le jeu des extrémistes. En outre, Israël à besoin des terroristes pour asseoir sa domination, car ayant une démographie plus faible, l’identité israélienne en serait menacée. Par conséquent la paix ne peut aboutir même avec un Etat palestinien.
Revenir en haut Aller en bas
Jonas et le signe



Masculin Messages : 12292
Inscription : 13/09/2006

MessageSujet: Re: Une leçon israélienne   Jeu 03 Juin 2010, 14:23

[quote]
En Christ a écrit:
Israël est pour beaucoup dans la montée de l’antisémitisme dans le monde.

C'est sûr que c'est pas votre faute...


Citation :
Tout en continuant la colonisation, Israël se positionne, encore et toujours, en position de victime.

C'est plutôt les palestiniens qui jouent à ça. Israel clame son droit à l'auto-défense. Qu'on ne vienne seulement pas l'emmerder.

Citation :

Déclarant que seul l’Etat israélien est menacé de destruction, et la Palestine dans tout ça ? Israël critique le terrorisme de ses adversaires quand bien même le sionisme s’en est servit pour s’installer en Palestine.

fAUX! Le terrorisme au temps du sioniste était surtyout le fait de l'Irgoun, organisation juive, justement. Le sionisme s'est installé en Palestine après la déclaration Balfour (voir mon post ci-dessus), en toute légalité.


Citation :
Aussi, le blocus occasionné, fait le jeu des extrémistes. En outre, Israël à besoin des terroristes pour asseoir sa domination, car ayant une démographie plus faible, l’identité israélienne en serait menacée. Par conséquent la paix ne peut aboutir même avec un Etat palestinien.

Justement à cause du différentiel démographique qui à terme, avantage les arabes, Israel a intérêt à la paix; c'est ahurissant ce que vous êtes à côté de la simple logique dans vos raisonnements.

Par contre, 100% d'accord, que "la paix ne peut aboutir même avec un Etat palestinien"; pas pour les mêmes raisons que vous, qui niez le fanatisme palestinien.
Revenir en haut Aller en bas
En Christ



Masculin Messages : 3438
Inscription : 09/03/2006

MessageSujet: Re: Une leçon israélienne   Jeu 03 Juin 2010, 14:51

Vous n’avez pas d’argument, vous faites de l’anathème et de la mauvaise foi…

De plus, défendre inconditionnellement Israël ne rend pas service ni aux juif de la diaspora, ni à Israël qui se met tout le monde à dos.

Le CRIF en important le conflit israélo-palestinien en France n’arrange rien non plus.
Revenir en haut Aller en bas
Jonas et le signe



Masculin Messages : 12292
Inscription : 13/09/2006

MessageSujet: Re: Une leçon israélienne   Jeu 03 Juin 2010, 15:11

Le conflit israélo-palestinien est importé en France par les palestiniens et les autres musulmans qui y vivent et qui manifestent leur haine sans retenue.

Les "français" qui se trouvaient dans la flotille abordée par les israéliens, ne portent pas des noms bien français, que je sache...
Revenir en haut Aller en bas
En Christ



Masculin Messages : 3438
Inscription : 09/03/2006

MessageSujet: Re: Une leçon israélienne   Jeu 03 Juin 2010, 15:14

Mais qu’un palestinien se montre responsable d’un acte barbare - et c’est parfois le cas - le point de vue sera univoque : Personne pour se placer de l’autre côté.

Pourquoi ?
Parce que le mal aujourd’hui doit être l’islam. Ou le catholicisme pédophile. Ainsi le décrète-t-on chaque jour.
Qu’une bande de voyous juifs assassinent un vigile arabe, ce ne sont que des voyous.
Qu’un groupe de crétins arabes tuent un juif, ce sont des arabes qui commettent un crime antisémite qui circule en boucle sur les médias ...

Egalité des uns et des autres ?
Ou deux poids, deux mesures ?
Revenir en haut Aller en bas
En Christ



Masculin Messages : 3438
Inscription : 09/03/2006

MessageSujet: Re: Une leçon israélienne   Jeu 03 Juin 2010, 15:24

Karl a écrit:
Le conflit israélo-palestinien est importé en France par les palestiniens et les autres musulmans qui y vivent et qui manifestent leur haine sans retenue.

Les "français" qui se trouvaient dans la flotille abordée par les israéliens, ne portent pas des noms bien français, que je sache...

Les musulmans ne sont pas monolithique, ils se font parfois même la guerre entres eux. Ca ne vous rappelle pas quelque chose cette bouc émissarisation ethnico-raciale de l’Europe d’alors ?
Revenir en haut Aller en bas
Jonas et le signe



Masculin Messages : 12292
Inscription : 13/09/2006

MessageSujet: Re: Une leçon israélienne   Jeu 03 Juin 2010, 15:59

[quote]
En Christ a écrit:

Les musulmans ne sont pas monolithique, ils se font parfois même la guerre entres eux.

il ne manquerait plus que ça, qu'ils se fassent la guerre chez nous...




Citation :
a ne vous rappelle pas quelque chose cette bouc émissarisation ethnico-raciale de l’Europe d’alors ?

Rassurez-vous le contexte est très différent.
Revenir en haut Aller en bas
Tourterelle



Féminin Messages : 4217
Inscription : 27/11/2005

MessageSujet: Re: Une leçon israélienne   Jeu 03 Juin 2010, 17:18

Citation :
Un Canadien détenu en Israel est en Turquie
VANCOUVER - L'un des trois Canadiens détenu en Israel après l'arraisonnement d'une flotille au large de la Bande de Gaza, lundi, est maintenant en Turquie, selon ce que rapporte jeudi une amie, Zoe Blunt, qui demeure à Vancouver.

Kevin Neish, originaire de Victoria, en Colombie-Britannique, a été arrêté en compagnie de ses compatriotes Rifat Audeh et Farooq Burney par un commando israélien lors d'une violente confrontation qui a causé la mort de neuf militants pro-palestiniens à bord d'un bateau qui naviguait vers Gaza, sur la Méditerranée.

Près de 700 autres militants ont été arrêtés. Ils transportaient des cargaisons d'aide humanitaire afin de soulager la population de la Bande de Gaza soumise à un embargo.

Zoe Blunt rapporte que Kevin Neish lui a expliqué qu'il était parvenu de justesse à rester en vie lorsque des tirs provenant d'hélicoptères de l'armée israélienne ont retenti. Il a aussi rapporté avoir été molesté par des officiers lors de sa détention en Israel; il souffrirait de multiples contusions après avoir été menotté pendant 25 heures.

Zoe Blunt ajoute que M.Neish lui a dit avoir été menacé par des gardes armés de carabines et par des chiens. On lui aurait proféré de nombreuses menaces de mort.

Ce jeudi, un rapport médico-légal obtenu par le réseau de télévision turc confirme que neuf militants ont été tués lors du raid israélien contre une flotille humanitaire. Les corps des victimes sont identifiés dans une morgue d'Istanbul.

Le raid de lundi a aussi fait plusieurs blessés. Ils sont soignés dans des hôpitaux turcs.


C'est quand-même étrange... Le Canada n'est pas contre Israel mais il porte secours à des victimes (peu importe le camp) ... Le Canada est clairement en opposition avec l'islamisme qui fait des victimes (on le voit très bien en afghanistan). C'est la folie de la guerre finalement, qui se fait sans aucun discernement... Il n'y a pas vraiment de place pour la compassion dans une guerre... C'est très clair... C'est finalement haine pour haine...
Revenir en haut Aller en bas
 
Une leçon israélienne
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
 Sujets similaires
-
» Le plan de la politique israélienne au Moyen-Orient (2) : Le Liban, la Syrie et l’Irak [Ali Dani]
» Ségrégation des femmes en Israël ?
» synagogue HOURVA, nouvelle "provocation" israëlienne?
» Le 4 eme cavalier
» Le shofar ou corne de bélier

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE :: Philosophie réaliste, Discussions diverses-
Sauter vers: