DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE

Théologie Spirituelle Catholique
Pour déposer une intention de prière:Agapé
ATTENTION : Les publicités ci-dessous sont indépendantes de notre volonté !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 "Affermis tes freres ! "

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
Christophore



Messages : 3244
Inscription : 12/01/2009

MessageSujet: Re: "Affermis tes freres ! "   Lun 21 Juin 2010, 17:08

ENSEIGNER LA VERITE AVEC AUDACE

CITE DU VATICAN, 19 JUI 2010 (VIS). Ce matin, le Pape a reçu un groupe d'évêques brésiliens achevant leur visite Ad Limina: En tant que maîtres et docteurs de la foi, a-t-il dit à ses hôtes, "vous avez la mission d'enseigner avec audace la vérité à laquelle croire et vivre, en la présentant dans toute son authenticité". Puis il les a encouragé à aider les fidèles qui leur ont été confiés "à découvrir la joie de la foi, la joie d'être aimés personnellement par Dieu qui a donné son Fils pour notre salut... Ayez une grande confiance dans la grâce et diffusez cette confiance afin que la foi soit toujours gardée, défendue et transmise dans sa pureté et son intégrité". Evoquant ensuite la liturgie, Benoît XVI a souligné que la célébration eucharistique est le devoir le plus important du ministère sacerdotal. "La tâche que vous avez reçue de sanctifier vous oblige à encourager et animer la prière dans ces vies humaines souvent agitées, bruyantes et oublieuses de Dieu. Vous devez créer des lieux et des occasions de prière où, en silence, à l'écoute de Dieu, dans la prière personnelle et communautaire, les hommes et femmes puissent rencontrer et faire l'expérience vivante de Jésus-Christ qui révèle le vrai visage du Père. Les paroisses et les sanctuaires, les lieux d'éducation, ceux où la souffrance est présente et les familles doivent devenir des lieux de communion avec le Seigneur".

A propos ensuite de la mission de gouverner, le Pape a souligné que "l'évêque est appelé à juger et discipliner la vie du peuple de Dieu confié à son activité pastorale par des lois, des orientations et des conseils, selon la discipline universelle de l'Eglise. Ces droits et devoirs sont très importants pour que la communauté diocésaine reste unie et chemine en une sincère communion de foi, d'amour et de discipline avec l'Evêque de Rome et l'Eglise tout entière. Il ne faut donc pas cesser de nourrir chez les fidèles leur sentiment d'appartenance à l'Eglise et la joie de la communion fraternelle... Le gouvernement des évêques ne sera réellement fructueux que s'il s'appuie sur l'autorité morale issue de la sainteté de vie. Cette autorité disposera les âmes à accueillir l'Evangile proclamé dans leur Eglise tout autant que les règles établies pour le bien du Peuple de Dieu". C'est pourquoi, intérieurement modelé par l'Esprit-Saint, chacun de vous se fera "tout en tous" en proposant la vérité de la foi, en célébrant les sacrements de notre sanctification et en témoignant de l'amour de Dieu". Le Saint-Père a conclu en encourageant les évêques à "accueillir avec un cœur ouvert ceux qui frappent à la porte: conseillez-les, consolez-les et maintenez-les sur le chemin de Dieu, en cherchant à tous les guider dans l'unité de la foi et dans l'amour dont, par volonté du Seigneur, vous devez être le principe et le fondement visible dans vos diocèses".
AL/
Revenir en haut Aller en bas
http://site.christophore.com/
Christophore



Messages : 3244
Inscription : 12/01/2009

MessageSujet: Re: "Affermis tes freres ! "   Mer 23 Juin 2010, 10:21





A la fin de la prière de l'Angélus le pape a souhaité que la paix et la sécurité soient rétablies au plus vite au Kirghizstan, où de graves affrontements ont eu lieu ces derniers jours.

« J'exprime ma proximité et mon émotion aux familles des victimes et à ceux qui souffrent à cause de cette tragédie et je les assure de ma prière », a dit le pape.

« J'invite par ailleurs toutes les communautés ethniques du pays à renoncer à toute provocation ou violence et je demande à la communauté internationale de faire en sorte que les aides humanitaires parviennent rapidement aux populations touchées », a-t-il ajouté.

La ville de Och, deuxième ville du pays, a été le théâtre de violences interethniques, entre la communauté kirghize et la communauté ouzbèke, dans la nuit du 10 au 11 juin. Les affrontements qui ont fait plusieurs centaines de victimes et provoqué un afflux de réfugiés en Ouzbékistan.

ROME, Dimanche 20 juin 2010 (ZENIT.org)
Revenir en haut Aller en bas
http://site.christophore.com/
Christophore



Messages : 3244
Inscription : 12/01/2009

MessageSujet: Re: "Affermis tes freres ! "   Lun 05 Juil 2010, 15:14


Le pape propose Marie, la Vierge du silence et de l'écoute, comme modèle

Visite pastorale à Sulmona

A la suite de Marie, Vierge du silence et de l'écoute, modèle d'obéissance à Dieu, nous sommes appelés à
« apprécier un style de vie sobre »,
a affirmé Benoît XVI, ce dimanche, avant la prière de l'Angélus.

C'est depuis Sulmona,
petite ville des Abruzzes, en Italie,
dévastée par le tremblement de terre du 6 avril 2009,
que le pape Benoît XVI a récité la prière de l'Angélus,
ce dimanche.

Le motif de la visite du pape
est l'Année jubilaire proclamée par l'évêque du lieu pour le 8ème centenaire
de la naissance de saint Célestin V, mort en 1296.
Il devint pape le 29 août 1294 mais quelques mois plus tard (le 13 décembre 1294),
ses efforts ayant été rendus vains par ses opposants, il démissionna.
Avant de devenir pape, Pietro Angelerio vécut en ermite sur le Mont Morrone près de Sulmona.
Il fut pour cette raison également appelé « Pietro da Morrone ».

« Saint Pierre de Morrone
trouva en Marie,
Vierge du silence et de l'écoute,
le modèle parfait d'obéissance à la volonté divine,
dans une vie simple et humble,
centrée sur la recherche de ce qui est vraiment essentiel,
capable de toujours remercier le Seigneur
en reconnaissant en toute chose un don de sa bonté »

a affirmé Benoît XVI avant la prière de l'Angélus.

« Nous aussi,
qui vivons à une époque de plus grand confort
et de plus grandes possibilités,
sommes appelés à apprécier un style de vie sobre,
pour garder l'esprit et le coeur plus libres,
et pour pouvoir partager nos biens avec nos frères »

a-t-il ajouté.

« Que la Très Sainte Vierge Marie,
qui anima la première communauté des disciples de Jésus par sa présence maternelle,
aide aussi l'Eglise d'aujourd'hui
à donner un bon témoignage de l'Evangile »

a conclu le pape.

:sts:
Revenir en haut Aller en bas
http://site.christophore.com/
Christophore



Messages : 3244
Inscription : 12/01/2009

MessageSujet: Re: "Affermis tes freres ! "   Lun 05 Juil 2010, 15:42


Benoît XVI invite à faire silence pour entendre la voix de Dieu

Dans son homélie, le pape a expliqué que Pietro Angelerio était un
« chercheur de Dieu »,
« un homme désireux de trouver des réponses aux grandes interrogations de notre existence :
qui suis-je, d'où est-ce que je viens, pourquoi est-ce que je vis, pour qui est-ce je vis ? ».

« Il se met en route à la recherche de la vérité et du bonheur,
il se met à la recherche de Dieu et,
pour entendre sa voix, décide de se séparer du monde et de vivre en ermite »

a poursuivi Benoît XVI.

« Le silence devient ainsi l'élément caractérisant sa vie quotidienne.
Et c'est justement dans le silence extérieur mais surtout intérieur
qu'il réussit à percevoir la voix de Dieu, capable d'orienter sa vie »

a-t-il ajouté.

« Il y a là un premier aspect important pour nous :
nous vivons dans une société dans laquelle chaque espace, chaque moment
semble devoir être « rempli » par des initiatives, des activités, des rêves ;
souvent, nous n'avons même pas le temps d'écouter et de dialoguer »

a commenté le pape.

« Chers frères et soeurs,
n'ayons pas peur de faire silence à l'extérieur et au-dedans de nous-mêmes,
si nous voulons être capables
non seulement de percevoir la voix de Dieu
mais aussi la voix de qui est à côté de nous, la voix des autres »

a-t-il exhorté.

Le pape a alors souligné l'importance de la grâce,
en expliquant que ce que Pietro Angelerio « avait » et ce qu'il « était »,
« ne venait pas de lui ».

Cela lui avait été donné, c'était une grâce,
et par conséquent aussi une responsabilité devant Dieu et devant les autres »

a-t-il dit, en ajoutant que
ceci « vaut également pour nous »
et que nous devons donc toujours
« garder ouverts les 'yeux intérieurs', ceux de notre coeur.
Et si nous apprenons à connaître Dieu dans son infinie bonté,
nous serons aussi capables de voir, avec émerveillement, dans notre vie - comme les saints - les signes de ce Dieu, toujours proche, qui est toujours bon avec nous, qui nous dit :
'Aie confiance en moi !' ».


:sts:
Revenir en haut Aller en bas
http://site.christophore.com/
Arc-en-Ciel



Féminin Messages : 3932
Inscription : 27/04/2009

MessageSujet: Re: "Affermis tes freres ! "   Lun 05 Juil 2010, 15:49

I love you silent :sts: I love you
Revenir en haut Aller en bas
Christophore



Messages : 3244
Inscription : 12/01/2009

MessageSujet: Re: "Affermis tes freres ! "   Lun 12 Juil 2010, 11:38

Homélie de Benoît XVI au monastère Sainte Marie du Rosaire à Rome



ROME, Vendredi 25 juin 2010 (ZENIT.org)
Nous publions ci-dessous
l'homélie que le pape Benoît XVI a prononcée hier jeudi
au cours de l'Office du Milieu du jour qu'il a présidé
au monastère de Sainte Marie du Rosaire,
en présence des religieuses dominicaines.

Chers sœurs,

J'adresse à chacune de vous les paroles du Psaume 124, que nous venons de prier :
« Sois bon pour qui est bon, Seigneur, pour l'homme au cœur droit » (v. 4).
C'est tout d'abord avec ce souhait que je vous salue : que la bonté du Seigneur soit toujours avec vous.

Je salue en particulier votre Mère prieure, et je la remercie de tout cœur pour les
paroles courtoises qu'elles m'a adressées au nom de la communauté.
C'est avec une grande joie que j'ai accueilli l'invitation à visiter ce monastère,
pour pouvoir m'arrêter avec vous aux pieds de l'image de la Vierge achéropite de saint Sixte,
autrefois protectrice des monastères romains de « Santa Maria in Tempulo » et de « Saint-Sixte ».

Nous avons prié ensemble l'Office du milieu du jour,
une petite partie de cette Prière liturgique qui,
en tant que religieuses de clôture,
rythme vos journées et fait de vous les interprètes de l'Eglise-Epouse,
qui s'unit de manière particulière avec son Seigneur.

Par cette prière chorale,
qui atteint son sommet dans la participation quotidienne au Sacrifice eucharistique,
votre consécration au Seigneur, dans le silence et une vie cachée,
est rendue féconde et riche en fruits,
non seulement en ce qui concerne le chemin de sanctification
et de purification personnelle,
mais également par rapport à cet apostolat d'intercession que vous exercez pour l'Eglise entière,
afin qu'elle puisse apparaître pure et sainte devant le Seigneur.

Vous qui connaissez bien l'efficacité de la prière,
vous faites chaque jour l'expérience
de nombreuses grâces de sanctification
qu'elle peut obtenir pour l'Eglise.

Chères sœurs,
la communauté que vous formez est un lieu où l'on peut demeurer dans le Seigneur ;
celle-ci est pour vous la nouvelle Jérusalem,
vers laquelle montent les tribus du Seigneur pour louer le nom du Seigneur (cf. Ps 121, 4).

Soyez reconnaissantes à la Divine Providence
pour le don sublime et gratuit de la vocation monastique,
à laquelle le Seigneur vous a appelées sans aucun mérite de votre part.

Avec Isaïe, vous pouvez affirmer :
le Seigneur « m'a modelé dès le sein de ma mère pour être son serviteur » (Is 49, 5).
Avant encore que vous naissiez, le Seigneur avait réservé votre cœur pour Lui,
afin de pouvoir le combler de son amour.
A travers le sacrement du Baptême vous avez reçu en vous la grâce divine
et, plongées dans sa mort et dans sa résurrection, vous avez été consacrées à Jésus,
pour Lui appartenir exclusivement.

La forme de vie contemplative, que vous avez reçue des mains de saint Dominique,
sous la forme de la clôture, vous place, comme membres vivants et vitaux,
au cœur du corps mystique du Seigneur, qui est l'Eglise ;
et de même que le cœur fait circuler le
sang et tient en vie le corps tout entier,
votre existence cachée avec le Christ,
tissée de travail et de prière,
contribue à soutenir l'Eglise, instrument de salut pour chaque homme
que le Seigneur a racheté par son Sang.

C'est à cette source intarissable que vous puisez par la prière,
en présentant devant le Très-Haut
les nécessités spirituelles et matérielles de tant de nos frères en difficulté,
la vie égarée de ceux qui se sont éloignés du Seigneur.

Comment ne pas être remplis de compassion pour ceux qui semblent errer sans but ?
Comment ne pas désirer que dans leur vie ait lieu la rencontre avec Jésus,
le Seul qui donne un sens à l'existence ?

Le saint désir que le Royaume de Dieu s'instaure dans le cœur de chaque homme,
s'identifie avec la prière elle-même, comme nous l'enseigne saint Augustin :
« Ipsum desiderium tuum, oratio tua est ; et si continuum desiderium, continua oratio » :
« Ton désir est ta prière ;
et si c'est un désir permanent, continu, c'est également une prière continue » (cf. Ep. 130, 18-20) ;
c'est pourquoi, comme un feu qui brûle et ne s'éteint jamais,
le cœur est tenu en éveil,
il ne cesse jamais de désirer
et il élève toujours à Dieu l'hymne de la louange.

Reconnaissez donc, chères sœurs,
que dans tout ce que vous faites,
au-delà des moments de prière spécifiques,
votre cœur continue à être guidé par le désir d'aimer Dieu.

Avec l'évêque d'Hippone,
reconnaissez que c'est le Seigneur qui a placé son amour dans vos cœurs,
un désir qui qui dilate le cœur,
jusqu'à le rendre capable d'accueillir Dieu lui-même (cf. In Io. Ev. tr. 40, 10).

Tel est l'horizon du pèlerinage terrestre ! Tel est votre objectif !
C'est pourquoi vous avez choisi une vie cachée,
tout en renonçant aux biens terrestres :
pour désirer par dessus toute chose ce bien qui n'a pas d'égal,
cette perle précieuse qui mérite le renoncement à tout autre bien
pour entrer en sa possession.

Puissiez-vous prononcer chaque jour votre « oui » aux desseins de Dieu,
avec la même humilité avec laquelle la Sainte Vierge a prononcé son « oui ».

Que Marie,
qui a accueilli dans le silence la Parole de Dieu,
puisse vous guider dans votre consécration virginale quotidienne,
afin que vous puissiez faire l'expérience
dans votre vie cachée
de la profonde intimité qu'Elle vécut elle-même avec Jésus.

En invoquant son intercession maternelle,
en même temps que celle de saint Dominique,
de sainte Catherine de Sienne
et des nombreux saints et saintes de l'Ordre dominicain,
je donne à chacune de vous une Bénédiction apostolique spéciale,
que j'étends avec plaisir aux personnes qui se confient à votre prière.

© Copyright du texte original en italien : Libreria Editrice Vaticana


:sts:
Revenir en haut Aller en bas
http://site.christophore.com/
Christophore



Messages : 3244
Inscription : 12/01/2009

MessageSujet: Re: "Affermis tes freres ! "   Mar 20 Juil 2010, 18:31

Se former cet été
Extrait du discours de Benoît XVI à la Délégation venue de Madrid pour
les JMJ de 2011 :

"Je vous invite
à vous former dans la foi qui donne un sens à votre vie,
et à renforcer vos convictions,
pour pouvoir ainsi rester fermes
dans les difficultés de chaque jour. [...]

Les jeunes d’aujourd’hui
ont besoin de connaître la vie nouvelle qui vient de Dieu,
de se rassasier de la vérité qui a sa propre source dans le Christ Mort et Ressuscité,
et que l’Eglise a reçue comme trésor pour tous les hommes".


:sts:
Revenir en haut Aller en bas
http://site.christophore.com/
Christophore



Messages : 3244
Inscription : 12/01/2009

MessageSujet: Re: "Affermis tes freres ! "   Lun 26 Juil 2010, 21:40

Angélus du dimanche 25 juillet

ROME, Dimanche 25 juillet 2010 (ZENIT.org) - Nous publions ci-dessous le texte intégral des paroles prononcées ce dimanche à l'Angélus par le pape Benoît XVI, depuis le balcon de la cour intérieure de la résidence pontificale de Castel Gandolfo.

AVANT L'ANGELUS

Chers frères et soeurs,

L'Evangile de ce dimanche nous présente Jésus recueilli en prière, un peu à l'écart de ses disciples. Quand il eut terminé, un de ses disciples lui demanda : « Seigneur, apprends-nous à prier » (Lc 11, 1). Jésus ne fit aucune objection, il ne parla pas de formules étranges ou ésotériques mais avec une grande simplicité, déclara : « Quand vous priez, dites : '... », et il leur enseigna le Notre Père (cf. Lc 11, 2-4), qu'il tira de sa propre prière, celle avec laquelle il s'adressait à Dieu, son Père. Saint Luc nous transmet le Notre Père sous une forme plus brève que celle de l'Evangile de saint Matthieu qui est entrée dans l'usage commun. Nous avons là les premières paroles de l'Ecriture sainte que nous apprenons dès l'enfance. Elles s'impriment dans notre mémoire, façonnent notre vie, nous accompagnent jusqu'à notre dernier souffle. Elles nous révèlent que « nous ne sommes pas déjà, de façon accomplie, des enfants de Dieu, mais nous devons le devenir et l'être toujours davantage à travers notre communion de plus en plus profonde avec Jésus. Etre enfant devient l'équivalent de suivre le Christ » (Benedetto XVI, Gesù di Nazaret, Milano 2007, p. 168 - Benoît XVI, Jésus de Nazareth).

Cette prière accueille et exprime également les besoins humains matériels et spirituels : « Donne-nous le pain dont nous avons besoin pour chaque jour.
Pardonne-nous nos péchés » (Lc 11, 3-4). Et, précisément à cause des besoins et des difficultés de chaque jour, Jésus exhorte avec force : « Eh bien, moi, je vous dis : Demandez, vous obtiendrez ; cherchez, vous trouverez ; frappez, la porte vous sera ouverte. Celui qui demande reçoit ; celui qui cherche trouve ; et pour celui qui frappe, la porte s'ouvre (Lc 11, 9-10). Il ne s'agit pas de demander pour satisfaire ses propres envies mais plutôt pour garder vivante l'amitié avec Dieu qui - redit sans cesse l'Evangile - « donnera l'Esprit Saint à ceux qui le lui demandent » (Lc 11, 13). Les anciens « Pères du désert » en ont fait l'expérience ainsi que les contemplatifs de tous les temps qui sont devenus, à travers la prière, des amis de Dieu, comme Abraham qui implora le Seigneur d'épargner les quelques justes de l'extermination de la ville de Sodome (cf. Gn 18, 23-32). Sainte Thérèse d'Avila invitaient ses deux consoeurs en disant : « Nous devons supplier Dieu de nous libérer de tout danger pour toujours et de nous soustraire à tout mal. Et même si notre désir est imparfait, efforçons-nous d'insister sur cette requête. Qu'est-ce que cela nous coûte de demander beaucoup, vu que nous nous adressons au Tout-puissant ? » (Cammino, 60 (34), 4, in Opere complete, Milano 1998, p. 846). Chaque fois que nous récitons le Notre Père, notre voix se mêle à celle de l'Eglise car celui qui prie n'est jamais seul. « Tout fidèle devra chercher et pourra trouver dans la vérité et la richesse de la prière chrétienne, enseignée par l'Eglise, son chemin, sa manière de prière... il se laissera alors conduire... par l'Esprit Saint qui le guide à travers le Christ, vers le Père » (Congrégation pour la doctrine de la foi, Alcuni aspetti della meditazione cristiana, 15 octobre 1989, 29: AAS 82 [1990], 378).

Aujourd'hui on fête l'apôtre saint Jacques dit « le Majeur », qui quitta son père et son travail de pêcheur pour suivre Jésus et qui fut le premier parmi les apôtres, à donner sa vie pour Lui. J'adresse une pensée spéciale de tout coeur aux pèlerins venus nombreux à Saint-Jacques-de-Compostelle ! Que la Vierge Marie nous aide à redécouvrir la beauté et la profondeur de la prière chrétienne.

APRES L'ANGELUS

Chères frères et soeurs, j'ai appris avec douleur la tragédie survenue à Duisburg en Allemagne qui a fait de nombreuses victimes parmi les jeunes. Je confie au Seigneur dans la prière les défunts, les blessés et leurs familles.

Puis le pape a salué les pèlerins en différentes langues. Voici ce qu'il a dit en français :

Je salue avec joie les pèlerins francophones, et aussi ceux qui sont à Saint Jacques de Compostelle ces jours-ci ! En enseignant à ses disciples à prier, Jésus nous révèle qui est son Père et notre Père, et ouvre notre cœur à nos frères et sœurs. Plaçons-nous sous le souffle de l'Esprit Saint qui fait de nous de vrais orants. Puissiez-vous, chers jeunes, imiter l'héroïsme de Saint Jacques ! Il a porté l'Évangile jusqu'aux extrémités du monde de son temps. En dédiant également quelques instants de vos vacances à des activités spirituelles, vous découvrirez davantage le sens profond de la vie. Bon dimanche à tous !

© Copyright du texte original plurilingue : Libreria Editrice Vaticana

Traduction : Zenit


Revenir en haut Aller en bas
http://site.christophore.com/
Christophore



Messages : 3244
Inscription : 12/01/2009

MessageSujet: Re: "Affermis tes freres ! "   Mer 28 Juil 2010, 17:23

INAUGURATION DE LA NOUVELLE FONTAINE DANS LES JARDINS DU VATICAN
CONSACRÉE À SAINT JOSEPH

EXTRAITS DU DISCOURS DU PAPE BENOÎT XVI

Esplanade du Gouvernorat
Lundi 5 juillet 2010



Cette fontaine est consacrée à saint Joseph,
une figure chère et proche du cœur du Peuple de Dieu et à mon cœur.
Les six panneaux en bronze qui l'ornent évoquent tout autant de moments de sa vie.
Je voudrais brièvement m'y arrêter.

Le premier panneau représente les noces de Joseph et Marie;
c'est un épisode qui revêt une grande importance.
Joseph était de la famille royale de David
et, en vertu de son mariage avec Marie,
il conférera au Fils de la Vierge — au Fils de Dieu — le titre légal de «fils de David»,
accomplissant ainsi les prophéties.
Les noces de Joseph et Marie sont par conséquent un événement humain,
mais déterminant dans l'histoire du salut de l’humanité,
dans la réalisation des promesses de Dieu;
elles ont donc aussi une connotation surnaturelle,
que tous deux acceptent avec humilité et confiance.

Bien vite, pour Joseph arrive le moment de l'épreuve, une épreuve exigeante pour sa foi.
Futur époux de Marie, avant d'aller vivre avec elle, il en découvre la mystérieuse maternité et cela le trouble.
L’évangéliste Matthieu souligne que, étant un homme juste, il ne voulait pas la répudier,
et il décida donc de la congédier en secret (cf. Mt 1, 19).
Mais en rêve — ainsi que représenté sur le deuxième panneau —
l'ange lui fit comprendre que ce qui advenait à Marie est uniquement l’œuvre de l'Esprit Saint;
et Joseph, s'en remettant à Dieu, consentit et coopéra au plan du salut.
Certes, l'intervention divine dans sa vie ne pouvait manquer de troubler son cœur.
S'en remettre à Dieu ne signifie pas voir clair en toute chose selon nos critères,
cela ne signifie pas réaliser ce que nous avons projeté;
s'en remettre à Dieu veut dire se vider de soi-même,
renoncer à soi-même,
parce que seul celui qui accepte de se perdre pour Dieu peut être «juste» comme saint Joseph,
c'est-à-dire peut conformer sa propre volonté à celle de Dieu et ainsi se réaliser.

L'Evangile,
comme nous le savons,
n'a pas conservé de paroles de Joseph,
dont l'action se déroule en silence.
C'est le style qui le caractérise dans toute l'existence,
aussi bien avant de se trouver face au mystère de l'action de Dieu chez son épouse,
que lorsque — conscient de ce mystère — il se trouve aux côtés de Marie
lors de la Nativité — représentée sur le troisième panneau.
En cette sainte nuit, à Bethléem, avec Marie et l'Enfant,
Joseph est là, lui à qui le Père Céleste a confié le soin quotidien de son Fils sur la terre,
un soin qu'il assure dans l'humilité et le silence.

Le quatrième panneau
reproduit la scène dramatique
de la Fuite en Egypte pour échapper à la violence homicide d'Hérode.
Joseph est contraint de quitter sa terre avec sa famille, au plus vite:
c'est un autre moment mystérieux de sa vie;
une autre épreuve dans laquelle est requise de lui la pleine fidélité au dessein de Dieu.

Puis, dans les Evangiles,
Joseph apparaît seul dans un autre épisode,
lorsqu'il se rend à Jérusalem et vit l'angoisse de perdre son fil Jésus.
Saint Luc décrit la recherche fébrile et l'émerveillement
lorsqu'il le retrouve au Temple — ainsi qu'on le voit sur le cinquième panneau —,
mais plus encore la stupeur d'entendre les paroles mystérieuses:
«Pourquoi donc me cherchiez-vous? Ne saviez-vous pas que je dois être dans la maison de mon Père?» (Lc 2, 49).
Telle est la double question du Fils de Dieu
qui nous aide à comprendre le mystère de la paternité de Joseph.
En rappelant à ses propres parents le primat de Celui qu'il appelle «mon Père»,
Jésus affirme le primat de la volonté de Dieu sur toute autre volonté,
et révèle à Joseph la vérité profonde de son rôle:
lui aussi est appelé à être disciple de Jésus,
en consacrant son existence au service du Fils de Dieu et de la Vierge Mère,
en obéissance
au Père Céleste.

Le sixième panneau représente le travail de Joseph dans l'atelier de Nazareth.
Jésus a travaillé à ses côtés.
Le Fils de Dieu est caché aux hommes
et seuls Marie et Joseph conservent son mystère et le vivent chaque jour:
le Verbe incarné croît comme un homme à l'ombre de ses parents,
mais, dans le même temps, ils demeurent, à leur tour, cachés dans le Christ,
dans son mystère,
en vivant leur vocation.

Chers frères et sœurs,
cette belle fontaine consacrée à saint Joseph
constitue un rappel symbolique aux valeurs de la simplicité et de l'humilité
dans l’accomplissement quotidien de la volonté de Dieu,
des valeurs qui ont marqué la vie silencieuse, mais précieuse, du Gardien du Rédempteur.

Je confie à son intercession les attentes de l'Eglise et du monde.
Qu'avec la Vierge Marie, son épouse, il guide toujours votre chemin et le mien,
afin que nous puissions être des instruments joyeux de paix et de salut.

:sts:
Revenir en haut Aller en bas
http://site.christophore.com/
cébé



Messages : 2334
Inscription : 07/09/2007

MessageSujet: Re: "Affermis tes freres ! "   Mer 28 Juil 2010, 19:59

Des photos de cet événement :

http://www.francomurer.com/fontana.htm
Revenir en haut Aller en bas
Christophore



Messages : 3244
Inscription : 12/01/2009

MessageSujet: Re: "Affermis tes freres ! "   Mer 28 Juil 2010, 21:08

Et elles sont magnifiques !
Merci, chère Cébé !
Bien fraternellement.
Revenir en haut Aller en bas
http://site.christophore.com/
Christophore



Messages : 3244
Inscription : 12/01/2009

MessageSujet: Re: "Affermis tes freres ! "   Jeu 29 Juil 2010, 21:57

L’être même des religieux et des religieuses parle de l’amour du Christ
quand ils le suivent en pleine fidélité à l’Évangile
et en assument avec joie les critères de jugement et de comportement.

Ils deviennent «signe de contradiction» pour le monde,
dont la logique est souvent inspirée par le matérialisme, l’égoïsme et l’individualisme.

Parce qu’ils se laissent conquérir par Dieu
en renonçant à eux-mêmes,
leur fidélité et la force de leur témoignage continuent de susciter
dans le cœur de tant de jeunes
le désir de suivre le Christ à leur tour et pour toujours, de façon généreuse et absolue.

Imiter le Christ chaste, pauvre et obéissant,
et s’identifier à Lui:
tel est l’idéal de la vie consacrée,
témoignage du primat absolu de Dieu
dans la vie et l’histoire des hommes.


:sts:

Extrait de la Lettre du Saint-Père pour la Journée Mondiale de prière pour les vocations 2010
Revenir en haut Aller en bas
http://site.christophore.com/
Christophore



Messages : 3244
Inscription : 12/01/2009

MessageSujet: Re: "Affermis tes freres ! "   Mer 15 Sep 2010, 14:41

"...pour imiter le Christ,
il faut consacrer suffisamment de temps pour être "avec lui"
et pour le contempler dans l'intimité priante d'une conversation cœur à cœur.

Rester fréquemment en présence de Dieu,
être un homme de prière et d'adoration :
c'est à cela surtout qu'est appelé le pasteur.

Par la prière il devient,
comme le dit la Lettre aux Hébreux (cf. 9,11-14),
la victime et l'autel,
pour le salut du monde.

La vie de l'évêque
doit être une offrande continue à Dieu
pour le salut de son Église,
et surtout pour le salut des âmes qui lui sont confiées.

Cette oblation pastorale
constitue également la vraie dignité de l'évêque :
il tire de là le fait d'être le serviteur de tous,
jusqu'à donner sa propre vie.

L'épiscopat, en effet
- comme le presbytérat -
ne doit jamais s'interpréter selon les catégories mondaines.

Il s'agit d'un service d'amour.

L'évêque est appelé à servir l'Eglise à la manière du Dieu fait homme,
en devenant plus pleinement serviteur du Seigneur
et serviteur de l'humanité.

Il est avant tout un serviteur et un ministre de la Parole de Dieu, qui est sa véritable force."


Extrait du Discours du Saint-Pere aux Eveques le 13 septembre 2010
Revenir en haut Aller en bas
http://site.christophore.com/
Christophore



Messages : 3244
Inscription : 12/01/2009

MessageSujet: Re: "Affermis tes freres ! "   Jeu 16 Sep 2010, 16:48

Je connais les défis que vous devez affronter,
en particulier dans les communautés chrétiennes
qui vivent leur foi dans un contexte qui n'est pas facile,
où, en plus de diverses formes de pauvreté,
se produisant parfois des formes de persécution en raison de leur foi chrétienne.

Pour vous revient la tâche
de nourrir leur espérance,
de partager leurs difficultés,
en s'appuyant sur la charité du Christ
qui consiste dans
l'attention,
la tendresse,
la compassion,
l'accueil,
la disponibilité
et l'intérêt
pour les problèmes des gens,
pour lesquels vous êtes prêts à donner votre vie.

ibid
Revenir en haut Aller en bas
http://site.christophore.com/
Christophore



Messages : 3244
Inscription : 12/01/2009

MessageSujet: Re: "Affermis tes freres ! "   Dim 19 Sep 2010, 14:11

Le sacrifice eucharistique du corps et du sang du Christ embrasse à son tour le mystère de la passion de Notre Seigneur qui se prolonge dans les membres de son Corps mystique, l'Eglise de tous les temps.. Cet aspect du mystère du Précieux sang est rendu présent de façon très éloquente, par les martyrs de tout temps" et "se reflète aussi dans nos frères et sœurs du monde entier qui, aujourd'hui encore, subissent discrimination et persécution à cause de leur foi chrétienne. De même, il est encore présent, souvent de façon cachée, dans la souffrance de tous ces Chrétiens qui unissent chaque jour leurs sacrifices à ceux du Seigneur pour la sanctification de l'Église et la Rédemption du monde. Ma pensée va tout spécialement vers tous ceux qui sont spirituellement unis à cette célébration eucharistique, et, en particulier, vers les malades, les personnes âgées, les personnes handicapées et tous ceux qui souffrent mentalement et spirituellement".

(extrait de l'Homélie de la MESSE EN LA CATHEDRALE DE WESTMINSTER)
 

Revenir en haut Aller en bas
http://site.christophore.com/
Christophore



Messages : 3244
Inscription : 12/01/2009

MessageSujet: Re: "Affermis tes freres ! "   Lun 04 Oct 2010, 20:05

Benoît XVI fait l’éloge du « silence intérieur »
Concert au Vatican

ROME, Lundi 4 octobre 2010 (ZENIT.org) - Benoît XVI a fait l'éloge du « silence intérieur », nécessaire pour « écouter » et « obéir » à la parole de la foi.

Le pape a en effet assisté, vendredi, 1er octobre, en la salle Paul VI du Vatican, à un concert de l'orchestre et du chœur de l'Académie nationale de Sainte Cécile, offert par l'agence italienne d'énergie ENI, mécène de la restauration de la façade de la basilique Saint-Pierre, pour l'An 2000, puis actuellement des façades latérales.

Au programme : la symphonie en sol majeur de Joseph Haydn, une œuvre contemporaine « Cécile, Vierge romaine », de Arvo Pärt, et la « Fantaisie chorale » en do mineur de Ludwig van Beethoven.

A propos de ce programme, Benoît XVI a fait observer que « la combinaison de ce travail sur sainte Cécile et des œuvres de Haydn et Beethoven offre un contraste surprenant qui invite à la réflexion ».

Une réflexion sur le martyre de sainte Cacile. « Le texte du martyre de la sainte et le style particulier qui l'interprète en clef musicale semblent, selon l'analyse du pape, représenter le lieu et le devoir de la foi dans l'univers : parmi les forces vitales de la nature qui sont autour de l'homme et en lui, la foi est une force différente qui répond à une parole profonde, "sortie du silence", comme disait saint Ignace d'Antioche ».

Une réflexion aussi sur l'importance du silence intérieur. Pour Benoît XVI, « la parole de la foi a besoin d'un grand silence intérieur pour écouter et obéir à une voix au-delà du visible et du tangible ».

« Cette voix, a expliqué le pape, parle aussi à travers les phénomènes de la nature car elle est le pouvoir qui crée et gouverne l'univers ».

Mais, a précisé Benoît XVI en citant l'exemple de sainte Thérèse de Lisieux, pour « reconnaître » cette voix, il faut « un cœur humble et obéissant ».

La foi, a résumé le pape, « suit cette voix profonde là où l'art lui-même ne peut arriver seul, et ceci, grâce au « témoignage », au « don de soi par amour », à l'exemple de sainte Cécile.

Enfin, pour Benoît XVI, « l'œuvre d'art la plus belle », c'est « le chef-d'œuvre de l'être humain » lorsque dans ses actes, il se fait « amour vrai » que ce soit dans ce que le pape appelle le « martyre quotidien » ou dans « l'extrême sacrifice ».
Revenir en haut Aller en bas
http://site.christophore.com/
Christophore



Messages : 3244
Inscription : 12/01/2009

MessageSujet: Re: "Affermis tes freres ! "   Mar 02 Nov 2010, 11:27

Angélus du lundi 1er novembre, solennité de la Toussaint

ROME, Lundi 1er novembre 2010 (ZENIT.org) - Nous publions ci-dessous le texte intégral des paroles prononcées ce lundi, à midi, en la solennité de la Toussaint, avant la prière de l'Angélus.

AVANT L'ANGELUS

Chers frères et soeurs !

La solennité de la Toussaint, que nous célébrons aujourd'hui, nous invite à lever les yeux vers le Ciel et à méditer sur la plénitude de la vie divine qui nous attend. « Nous sommes enfants de Dieu, mais ce que nous serons ne paraît pas encore clairement » (1 Jn 3, 2) : par ces paroles, l'apôtre Jean nous assure que notre lien profond avec Dieu est réel et il nous assure la certitude de notre destin futur. Comme enfants bien-aimés, nous recevons donc aussi la grâce pour supporter les épreuves de cette vie terrestre - la faim et la soif de justice, les incompréhensions, les persécutions (cf. Mt 5, 3-11) - et, en même temps, nous héritons dès à présent de ce qui est promis dans les béatitudes évangéliques « dans lesquelles resplendit la nouvelle image du monde et de l'homme que Jésus inaugure » (Benedetto XVI, Gesù di Nazaret, Milano 2007, 95 - Benoît XVI, Jésus de Nazareth). La sainteté, imprimer le Christ en soi, est le but de la vie du chrétien. Le bienheureux Antonio Rosmini écrit : « Le Verbe s'était imprimé lui-même sur les âmes de ses disciples avec son aspect sensible... et par ses paroles... il avait donné aux siens cette grâce... avec laquelle l'âme perçoit immédiatement le Verbe » (Antropologia soprannaturale, Roma 1983, 265-266). Et nous, nous obtenons un avant-goût du don et de la beauté de la sainteté chaque fois que nous participons à la liturgie eucharistique, en communion avec la « foule immense » des esprits bienheureux, qui au Ciel acclament sans fin le salut de Dieu et de l'Agneau (cf. Ap 7, 9-10). « La vie des Saints ne comporte pas seulement leur biographie terrestre, mais aussi leur vie et leur agir en Dieu après leur mort. Chez les Saints, il devient évident que celui qui va vers Dieu ne s'éloigne pas des hommes, mais qu'il se rend au contraire vraiment proche d'eux » (Encyclique Deus Caritas est, 42).

Réconfortés par cette communion de la grande famille des saints, demain nous commémorerons tous les fidèles défunts. La liturgie du 2 novembre et le pieux exercice de se rendre dans les cimetières nous rappellent que la mort chrétienne fait partie du chemin d'assimilation à Dieu et disparaîtra quand Dieu sera tout en tous. La séparation des affections terrestres est certes douloureuse mais nous ne devons pas en avoir peur car, accompagnée par la prière de suffrage de l'Eglise, celle-ci ne peut briser le lien profond qui nous unit dans le Christ. Saint Grégoire de Nysse affirmait à ce propos : « Celui qui a créé toute chose dans la sagesse, a donné cette disposition douloureuse comme instrument de libération du mal et possibilité de participer aux biens espérés » (De mortuis oratio, IX, 1, Leiden 1967, 68).

Chers amis, l'éternité n'est pas « une succession continue des jours du calendrier, mais quelque chose comme le moment rempli de satisfaction, dans lequel la totalité nous embrasse et dans lequel nous embrassons la totalité » (Encyclique Spe salvi, 12) de l'être, de la vérité, de l'amour. Nous confions notre pèlerinage vers la patrie céleste à la Vierge Marie, guide sûre à la sainteté, et nous invoquons son intercession maternelle pour le repos éternel de tous nos frères et soeurs qui se sont endormis dans l'espérance de la résurrection.

APRES L'ANGELUS

Hier soir, un très grave attentat dans la cathédrale syro-catholique de Bagdad a fait plusieurs dizaines de morts et de blessés, dont deux prêtres et un groupe de fidèles réunis pour la messe dominicale. Je prie pour les victimes de cette violence absurde, d'autant plus féroce qu'elle a frappé des personnes innocentes recueillies dans la maison de Dieu qui est une maison d'amour et de réconciliation. J'exprime par ailleurs ma proximité et mon affection à la communauté chrétienne, frappée une nouvelle fois, et j'encourage tous les pasteurs et les fidèles à être forts et solides dans l'espérance. Face aux épisodes de violence atroce qui continuent de déchirer les populations du Moyen-Orient, je voudrais enfin renouveler de façon pressante mon appel à la paix : celle-ci est un don de Dieu mais aussi le résultat des efforts des hommes de bonne volonté, des institutions nationales et internationales. Que tous unissent leurs forces pour mettre un terme à toute violence !

Puis le pape a salué les pèlerins en différentes langues. Voici ce qu'il a dit en français :

La prière de l'Angelus me donne la joie de saluer les pèlerins francophones, particulièrement ceux venus de Poitiers ! En la solennité de tous les saints, nous adorons le Dieu trois fois saint, en union avec la foule immense de ceux qui, après avoir mis leurs pas dans ceux du Christ, contemplent sa gloire et intercèdent pour nous. À la suite de tous les saints, puissions-nous marcher résolument sur les chemins de la foi, de l'espérance et de la charité vers la Jérusalem d'en haut. Bonne fête de la Toussaint à tous !

© Copyright du texte original plurilingue : Libreria Editrice Vaticana

Traduction : Zenit
Revenir en haut Aller en bas
http://site.christophore.com/
Christophore



Messages : 3244
Inscription : 12/01/2009

MessageSujet: Re: "Affermis tes freres ! "   Ven 26 Nov 2010, 18:12

Consistoire du 20 novembre : Homélie de Benoît XVI

ROME, Lundi 22 novembre 2010 (ZENIT.org) - Nous publions ci-dessous le texte de l'homélie prononcée par Benoît XVI au cours de la cérémonie du Consistoire, samedi 20 novembre, dans la basilique Saint-Pierre, pour la création de 24 nouveaux cardinaux.

Messieurs les cardinaux,

vénérés frères dans l'épiscopat

et dans le sacerdoce,

chers frères et sœurs !

Le Seigneur m'offre une nouvelle fois la joie d'accomplir cet acte solennel, à travers lequel le Collège cardinalice s'enrichit de nouveaux membres, choisis dans les diverses régions du monde : ce sont des pasteurs qui gouvernent avec zèle des communautés diocésaines importantes, des prélats préposés aux dicastères de la Curie romaine, ou qui ont servi avec une fidélité exemplaire l'Eglise et le Saint-Siège. A partir d'aujourd'hui, ils deviennent membres de ce coetus peculiaris, qui offre au Successeur de Pierre la collaboration la plus proche et la plus assidue, en le soutenant dans l'exercice de son ministère universel. C'est d'abord à eux que j'adresse mes salutations affectueuses, en renouvelant l'expression de mon estime et de ma vive appréciation pour le témoignage qu'ils rendent à l'Eglise et au monde. Je salue en particulier Mgr Angelo Amato et je le remercie des paroles courtoises qu'ils m'a adressées. Je souhaite ensuite une cordiale bienvenue aux délégations officielles des différents pays, aux représentations de nombreux diocèses et à tous ceux qui sont venus pour participer à cet événement, au cours duquel ces vénérés et chers frères reçoivent le signe de la dignité cardinalice avec l'imposition de la barrette et l'assignation du titre d'une église de Rome.

Le lien de communion et d'affection particulières qui lie ces nouveaux cardinaux au Pape, fait d'eux de singuliers et précieux coopérateurs du haut mandat confié par le Christ à Pierre, de paître ses brebis (cf. Jn 21, 15-17), pour réunir les peuples avec la sollicitude de la charité du Christ. C'est précisément de cet amour qu'est née l'Eglise, appelée à vivre et à cheminer selon le commandement du Seigneur, dans lequel se résument toute la loi et les prophètes. Etre unis au Christ dans la foi et en communion avec Lui signifie être « enracinés, fondés dans l'amour » (Ep, 3, 17), la trame qui unit tous les membres du Corps du Christ.

La parole de Dieu qui vient d'être proclamée nous aide à méditer sur cet aspect si fondamental. Dans le passage de l'Evangile (Mc 10, 32-45) est placée sous nos yeux l'icône de Jésus comme le Messie - annoncé par Isaïe (cf. Is 53) - qui n'est pas venu pour être servi mais pour servir : son style de vie devient la base des nouveaux rapports à l'intérieur de la communauté chrétienne et d'une manière nouvelle d'exercer l'autorité. Jésus est en chemin vers Jérusalem et pré-annonce pour la troisième fois, en l'indiquant aux disciples, le chemin à travers lequel il entend conduire à son achèvement l'œuvre qui lui a été confiée par le Père : c'est le chemin de l'humble don de soi jusqu'au sacrifice de la vie, le chemin de la Passion, le chemin de la Croix. Pourtant, après cette annonce, à nouveau comme il était advenu pour les précédentes, les disciples révèlent toute leur difficulté à comprendre, à opérer l'« exode » nécessaire d'une mentalité du monde vers la mentalité de Dieu. Cette fois-ci, ce sont les fils de Zébédée, Jacques et Jean, qui demandent à Jésus de s'asseoir aux premières places, à côté de lui dans la « gloire », en manifestant des attentes et des projets de grandeur, d'autorité, d'honneur selon le monde. Jésus, qui connaît le cœur de l'homme, n'est pas troublé par cette requête, mais il en met immédiatement en lumière la portée profonde : « Vous ne savez pas ce que vous demandez » ; puis il amène les deux frères à comprendre ce que signifie se mettre à sa suite.

Quel est donc le chemin que doit parcourir celui qui veut être disciple ? C'est le chemin du Maître, c'est le chemin de l'obéissance totale à Dieu. C'est pour cette raison que Jésus demande à Jacques et Jean : êtes-vous disposés à partager mon choix d'accomplir jusqu'au bout la volonté du Père ? Etes-vous disposés à parcourir cette route qui passe par l'humiliation, la souffrance et la mort par amour ? Les deux disciples, avec leur réponse assurée, « nous le pouvons », montrent encore une fois qu'ils n'ont pas compris le sens réel de ce que leur annonce le Maître. Et de nouveau Jésus, patiemment, leur fait faire un pas supplémentaire : faire l'expérience de la coupe de la souffrance et du baptême de la mort ne suffit pas à donner droit aux premières places, parce qu'elles sont « pour ceux à qui cela a été destiné », cela est entre les mains du Père céleste ; l'homme ne doit pas calculer, il doit simplement s'abandonner à Dieu, sans prétentions, en se conformant à sa volonté.

L'indignation des autres disciples devient l'occasion d'étendre l'enseignement à toute la communauté. Jésus tout d'abord « les appelle près de lui » : c'est le geste de la vocation originelle, à laquelle il les invite à retourner. Il est très significatif qu'il se réfère au moment constitutif de la vocation des Douze, au fait d'« être avec Jésus » pour être envoyés, parce qu'il rappelle avec clarté que tout ministère ecclésial est toujours une réponse à un appel de Dieu, il n'est jamais le fruit de son propre projet ou de sa propre ambition, mais il s'agit de conformer sa propre volonté à celle du Père qui est dans les cieux, comme le Christ à Gethsémani (cf. Lc 22, 42). Dans l'Eglise, personne n'est le maître, mais tous sont appelés, tous sont envoyés, tous sont touchés et guidés par la grâce divine. Et cela est aussi notre sécurité ! Ce n'est qu'en réécoutant la parole de Jésus, qui demande « viens et suis-moi », ce n'est qu'en retournant à la vocation originelle qu'il est possible de comprendre sa propre présence et sa propre mission dans l'Eglise comme disciples authentiques.

La requête de Jacques et de Jean et l'indignation des « dix autres » apôtres soulèvent une question centrale à laquelle Jésus veut répondre : qui est grand, qui est « le premier » pour Dieu ? Le regard va tout d'abord au comportement que risquent d'avoir « ceux qu'on regarde comme les chefs des nations » : « dominer et faire sentir leur pouvoir ». Jésus indique aux disciples une manière totalement différente : « Il ne doit pas en être ainsi parmi vous ». Sa communauté suit une autre règle, une autre logique, un autre modèle : « celui qui voudra devenir grand parmi vous, sera votre serviteur, et celui qui voudra être le premier parmi vous, sera l'esclave de tous ». Le critère de la grandeur et du primat selon Dieu n'est pas la domination, mais le service ; la diaconie est la loi fondamentale du disciple et de la communauté chrétienne, et nous laisse entrevoir un peu de la « Seigneurie de Dieu ». Et Jésus indique également le point de référence : le fils de l'homme, qui est venu pour servir ; il résume ainsi sa mission sous la catégorie du service, entendu non pas au sens générique, mais au sens concret de la Croix, du don total de la vie comme « rachat », comme rédemption pour le plus grand nombre, et il l'indique comme une condition de la « sequela ». C'est un message qui vaut pour les Apôtres, qui vaut pour toute l'Eglise, qui vaut surtout pour ceux qui ont la tâche de guider le peuple de Dieu. Ce n'est pas la logique de la domination, du pouvoir selon les critères humains, mais la logique de se baisser pour laver les pieds, la logique du service, la logique de la Croix qui est à la base de tout exercice de l'autorité. De tout temps, l'Eglise est engagée à se conformer à cette logique et à en témoigner pour faire transparaître la vraie « Seigneurie de Dieu », celle de l'amour.

Vénérés frères élus à la dignité cardinalice, la mission à laquelle Dieu vous appelle aujourd'hui et qui vous habilite à un service ecclésial encore plus lourd de responsabilités, requiert une volonté toujours plus grande d'assumer le style du Fils de Dieu, qui est venu au milieu de nous comme celui qui sert (cf. Lc 22, 25-27). Il s'agit de le suivre dans le don de son amour humble et total à l'Eglise son épouse, sur la Croix : c'est sur ce bois que le grain de blé, que le Père fait tomber dans le champ du monde, meurt pour devenir un fruit mûr. Pour ce faire il faut un enracinement encore plus profond et ferme dans le Christ. Un rapport intime avec Lui, qui transforme toujours davantage la vie de façon à pouvoir dire avec saint Paul « ce n'est plus moi qui vis, mais le Christ qui vit en moi » (Ga 2, 20), qui constitue l'exigence primaire pour que notre service soit serein et joyeux et puisse porter le fruit qu'attend de nous le Seigneur.

Chers frères et sœurs, qui êtes aujourd'hui réunis autour des nouveaux cardinaux : priez pour eux ! Demain dans cette basilique, au cours de la concélébration du Christ Roi de l'univers, je leur remettrai l'anneau. Ce sera une occasion supplémentaire de « louer le Seigneur, qui demeure fidèle pour toujours » (Ps 145), comme nous l'avons répété dans le Psaume responsorial. Que son Esprit soutienne les nouveaux cardinaux dans l'engagement de service à l'Eglise, en suivant le Christ de la Croix même, si nécessaire, usque ad effusionem sanguinis, toujours prêts - comme le disait saint Pierre dans la lecture proclamée - à répondre à quiconque leur demande raison de l'espérance qui est en nous (cf. 1 P 3, 15). A Marie, Mère de l'Eglise, je confie les nouveaux cardinaux et leur service ecclésial, afin que, avec une ardeur apostolique, ils puissent proclamer à tous les peuples l'amour miséricordieux de Dieu. Amen.

© Copyright du texte original en italien : Libreria Editrice Vaticana
Revenir en haut Aller en bas
http://site.christophore.com/
Christophore



Messages : 3244
Inscription : 12/01/2009

MessageSujet: Re: "Affermis tes freres ! "   Jeu 02 Déc 2010, 17:21

ROME, Lundi 22 novembre 2010 (ZENIT.org) - Nous publions ci-dessous le texte de l'homélie prononcée par Benoît XVI au cours de la messe du dimanche 21 novembre, dans la basilique Saint-Pierre, avec les 24 nouveaux cardinaux créés lors du Consistoire de la veille.

Messieurs les cardinaux,

vénérés frères dans l'épiscopat et le sacerdoce,

chers frères et sœurs !

En la solennité du Christ Roi de l'univers, nous avons la joie de nous rassembler autour de l'Autel du Seigneur avec les 24 nouveaux cardinaux, que j'ai ajoutés hier au sein du Collège cardinalice. C'est tout d'abord à eux que j'adresse mes salutations cordiales, que j'étends aux autres cardinaux et à tous les prélats présents ; ainsi qu'aux éminentes Autorités, à Messieurs les ambassadeurs, aux prêtres, aux religieux et à tous les fidèles, venus de diverses parties du monde en cette heureuse circonstance, qui revêt un caractère particulièrement universel.

Beaucoup d'entre vous auront remarqué que le précédent Consistoire public pour la création des cardinaux, qui s'est tenu en novembre 2007, fut lui aussi célébré la veille de la solennité du Christ Roi. Trois ans se sont écoulés, et donc, selon le cycle liturgique du dimanche, la Parole de Dieu nous est présentée à travers les mêmes lectures bibliques, propres à cette fête importante. Celle-ci se situe le dernier dimanche de l'année liturgique et nous présente, au terme de l'itinéraire de foi, le visage royal du Christ, comme le Pantocrator dans l'abside d'une antique basilique. Cette coïncidence nous invite à méditer profondément sur le ministère de l'Evêque de Rome et sur celui, qui y est lié, des cardinaux, à la lumière de la royauté particulière de Jésus, notre Seigneur.

Le premier service du Successeur de Pierre est celui de la foi. Dans le Nouveau Testament, Pierre devient « pierre » de l'Eglise en tant que porteur du Credo : le « nous » de l'Eglise commence par le nom de celui qui a professé en premier la foi dans le Christ, il commence par sa foi ; une foi tout d'abord immature, et encore « trop humaine », mais ensuite, après la Pâque, mûre et capable de suivre le Christ jusqu'au don de soi ; mûre dans la croyance que Jésus est véritablement le Roi ; qu'il l'est précisément parce qu'il est resté sur la Croix, et que de cette façon, il a donné la vie pour les pécheurs. Dans l'Evangile, nous voyons que tous demandent à Jésus de descendre de la croix. Ils se moquent de lui, mais c'est également une façon de se disculper, comme pour dire : ce n'est pas notre faute si tu es là sur la croix ; c'est uniquement ta faute, car si tu étais véritablement le fils de Dieu, le Roi des Juifs, tu ne serais pas là, mais tu te sauverais en descendant de cet infâme échafaud. Si tu restes là, cela veut donc dire que tu as tort et que nous avons raison. Le drame qui se déroule sous la croix de Jésus est un drame universel ; il concerne tous les hommes face à Dieu qui se révèle pour celui qu'il est, c'est-à-dire Amour. En Jésus crucifié, la divinité est défigurée, dépouillée de toute gloire visible, mais est présente et réelle. Seule la foi sait la reconnaître : la foi de Marie, qui unit dans son cœur également cette ultime pièce de la mosaïque de la vie de son Fils ; Elle ne voit pas encore le tout, mais continue de placer sa confiance en Dieu, en répétant une fois de plus avec le même abandon : « Je suis la servante du Seigneur » (Lc 1, 38). Puis, il y a la foi du bon larron : une foi à peine esquissée, mais suffisante pour lui assurer le salut : « Aujourd'hui tu seras avec moi dans le Paradis ». Cet « avec moi » est décisif. Oui, c'est cela qui le sauve. Certes, le bon larron est sur la croix comme Jésus, mais surtout, il est sur la croix avec Jésus. Et, à différence de l'autre malfaiteur, et de tous les autres qui le raillent, il ne demande pas à Jésus de descendre de la croix, ni de le faire descendre. Il dit au contraire : « Souviens-toi de moi, lorsque tu viendras avec ton royaume ». Il le voit sur la croix, défiguré, méconnaissable, et pourtant, il se confie à Lui comme à un roi, plus encore, comme au Roi. Le bon larron croit à ce qui est écrit sur cette inscription au dessus de la tête de Jésus : « Le roi des juifs » : il y croit, et se confie. C'est pour cela qu'il est déjà, immédiatement, dans l'« aujourd'hui » de Dieu, au paradis, car le paradis est cela : être avec Jésus, être avec Dieu.

Voici alors, chers frères, apparaître clairement le premier message fondamental que la Parole de Dieu nous adresse aujourd'hui : à moi, Successeur de Pierre, et à vous, cardinaux. Elle nous appelle à rester avec Jésus, comme Marie, et non pas à lui demander de descendre de la croix, mais à demeurer là avec Lui. Et cela, en raison de notre ministère, nous devons le faire non seulement pour nous-mêmes, mais pour toute l'Eglise, pour tout le peuple de Dieu. Nous apprenons des Evangiles que la croix fut le point critique de la foi de Simon Pierre et des autres apôtres. Il est clair qu'il ne pouvait pas en être autrement : ils étaient des hommes et ils pensaient « comme des hommes » ; ils ne pouvaient tolérer l'idée d'un Messie crucifié. La « conversion » de Pierre se réalise pleinement lorsqu'il renonce à vouloir « sauver » Jésus et qu'il accepte d'être sauvé par Lui. Il renonce à vouloir sauver Jésus de la croix et accepte d'être sauvé par sa croix. « Mais moi j'ai prié pour toi, afin que ta foi ne défaille pas. Toi donc, quand tu seras revenu, affermis tes frères » (Lc 22, 32), dit le Seigneur. Le ministère de Pierre consiste entièrement dans sa foi, une foi que Jésus reconnaît immédiatement, dès le début, comme authentique, comme don du Père céleste ; mais une foi qui doit passer à travers le scandale de la croix, pour devenir authentique, véritablement « chrétienne », pour devenir « roc » sur lequel Jésus puisse édifier son Eglise. La participation à la seigneurie du Christ ne se vérifie concrètement que dans le partage de son abaissement, de sa Croix. Chers frères, mon ministère également, et par conséquent le vôtre également, consiste entièrement dans la foi. Jésus peut édifier sur nous son Eglise dans la mesure où il trouve en nous ce degré de foi véritable, pascale, cette foi qui ne veut pas faire descendre Jésus de la Croix, mais place sa confiance en Lui sur la Croix. Dans ce sens, le lieu authentique du Vicaire du Christ est la Croix, la persistance dans l'obéissance à la Croix.

Ce ministère est difficile, car il n'est pas conforme à la façon de penser des hommes - à cette logique naturelle qui, par ailleurs, demeure toujours active en nous-mêmes également. Mais cela est et demeure toujours notre premier service, le service de la foi, qui transforme toute la vie : croire que Jésus est Dieu, qu'il est le Roi précisément parce qu'il est arrivé jusqu'à ce point, parce qu'il nous a aimés jusqu'au bout. Et cette royauté paradoxale, nous devons en témoigner et l'annoncer comme Lui l'a fait, le Roi, c'est-à-dire en suivant sa vie même et en nous efforçant d'adopter sa même logique, la logique de l'humilité et du service, du grain de blé qui meurt pour porter du fruit. Le Pape et les cardinaux sont appelés à être profondément unis avant tout en cela : tous ensemble, sous la direction du Successeur de Pierre, ils doivent demeurer dans la seigneurie du Christ, en pensant et en œuvrant selon la logique de la Croix, - et cela n'est jamais facile, ni évident. En cela, nous devons être rassemblés, et nous le sommes, car nous ne sommes pas unis par une idée, une stratégie, mais par l'amour du Christ, et son Saint Esprit. Le caractère concret de notre service à l'Eglise, l'Epouse du Christ, dépend essentiellement de cela, de notre fidélité à la royauté divine de l'Amour crucifié. C'est pourquoi, sur l'anneau que je vous remets aujourd'hui, sceau de votre pacte nuptial avec l'Eglise, est représentée l'image de la Crucifixion. Et pour la même raison, la couleur de votre habit évoque le sang, symbole de la vie et de l'amour. Le Sang du Christ, que, selon une antique iconographie, Marie recueille du côté transpercé de son Fils mort sur la croix, et que l'apôtre Jacques contemple tandis qu'il jaillit avec l'eau, selon les Ecritures prophétiques.

Chers frères, c'est de là que dérive notre sagesse : sapientia Crucis. C'est sur cela qu'a réfléchi à fond saint Paul, le premier à avoir tracé une pensée chrétienne organique, centrée précisément sur le paradoxe de la Croix (cf. 1 Co 1, 18-25 ; 2, 1-8). Dans la Lettre aux Colossiens, - dont la liturgie d'aujourd'hui propose l'hymne christologique - la réflexion de saint Paul, rendue féconde par la grâce de l'Esprit, atteint déjà un degré impressionnant de synthèse en exprimant une conception chrétienne authentique de Dieu et du monde, du salut personnel et universel ; et tout cela est centré sur le Christ, Seigneur des cœurs, de l'histoire et de l'univers : « Dieu s'est plu à faire habiter en lui toute la Plénitude et par lui à réconcilier tous les êtres pour lui, aussi bien sur la terre que dans les cieux, en faisant la paix par le sang de sa croix » (Col 1, 19-20). C'est cela, chers frères, que nous sommes toujours appelés à annoncer au monde : le Christ, « image du Dieu invisible », le Christ, « Premier-Né de toute créature » et « Premier-né d'entre les morts », puisque - comme l'écrit l'apôtre, - « il fallait qu'il obtînt en tout la primauté » (Col 1, 15.18). Le primat de Pierre et de ses successeurs est entièrement au service de ce primat de Jésus Christ, unique Sauveur ; au service de son Royaume, c'est-à-dire de sa Seigneurie d'amour, afin que celle-ci advienne et se diffuse, renouvelle les hommes et les choses, transforme la terre et fasse germer en elle la paix et la justice.

C'est dans ce dessein qui transcende l'histoire et, dans le même temps, se révèle et se réalise en elle, que trouve sa place l'Eglise, « corps » dont le Christ est « la tête » (cf. Col 1, 18). Dans la Lettre aux Ephésiens, saint Paul parle de façon explicite de la seigneurie du Christ et la met en relation avec l'Eglise. Il élève une prière de louange à l'« extraordinaire grandeur de [la] puissance » de Dieu qui a ressuscité le Christ et l'a constitué Seigneur universel, et conclut : « Il a tout mis sous ses pieds, et l'a constitué, au sommet de tout, Tête pour l'Eglise, laquelle est son Corps, la plénitude de Celui qui est rempli, tout en tout ». Le même terme de « plénitude » qui revient au Christ, Paul l'attribue ici à l'Eglise, par participation : en effet, le corps participe de la plénitude de la Tête. Telle est, vénérés frères cardinaux - et je m'adresse également à vous tous, qui partagez avec nous la grâce d'être chrétiens - telle est notre joie : celle de participer, dans l'Eglise, à la plénitude du Christ à travers l'obéissance à la Croix, « partager le sort des saints dans la lumière », d'avoir été « transférés » dans le royaume du Fils de Dieu (cf. Col 1, 12-13). C'est pourquoi, nous vivons dans une action de grâce constante, et même dans les épreuves, ne manquent pas la joie et la paix que le Christ nous a laissées, comme avance de son Royaume, qui est déjà parmi nous, que nous attendons avec foi et espérance, et que nous goûtons déjà dans la charité.

© Copyright du texte original en italien : Libreria Editrice Vaticana
Traduction : Zenit
Revenir en haut Aller en bas
http://site.christophore.com/
Christophore



Messages : 3244
Inscription : 12/01/2009

MessageSujet: Re: "Affermis tes freres ! "   Sam 18 Déc 2010, 11:31

Benoit XVI, le 8 dècembre :


Chers frères et sœurs!

Cette année encore, nous nous sommes donnés rendez-vous ici, Place d'Espagne, pour rendre hommage à la Vierge Immaculée, à l'occasion de sa fête. A vous tous qui êtes venus nombreux, ainsi qu'à ceux qui participent à travers la radio et la télévision, j'adresse mon salut cordial.

Nous sommes réunis autour de ce monument historique, qui est aujourd'hui tout entouré de fleurs, un signe de l'amour et de la dévotion du peuple romain pour la Mère de Jésus. Et le don le plus beau, celui qui lui agrée le plus, que nous lui offrons, est notre prière, celle que nous portons dans notre cœur et que nous confions à son intercession. Ce sont des invocations de remerciement et de supplication: remerciements pour le don de la foi et pour tout le bien que nous recevons tous les jours de Dieu; et suppliques pour les différentes nécessités, pour la famille, la santé, le travail, pour toutes les difficultés que la vie nous fait rencontrer.

Mais quand nous venons ici, surtout en cette fête du 8 Décembre, ce que nous recevons de Marie est beaucoup plus important que ce que nous offrons. Elle, en effet, nous donne un message adressé à chacun de nous, à la ville de Rome et au monde entier. Moi aussi, qui suis l'évêque de cette ville, je viens pour me mettre à l'écoute, non seulement pour moi mais pour tous.

Et que nous dit Marie? Elle nous parle avec la Parole de Dieu qui s'est fait chair dans son sein. Son "message" n'est autre que Jésus, Lui qui est toute sa vie. C'est grâce à Lui et pour Lui qu'elle est l'Immaculée. Et de même que le Fils de Dieu s'est fait homme pour nous, elle aussi, la Mère, a été préservée du péché pour nous, pour tous, comme un avant-goût du salut de Dieu pour chaque homme. Ainsi, Marie nous dit que nous sommes tous appelés à nous ouvrir à l'action de l'Esprit Saint, pour pouvoir, dans notre destin final, être immaculés, totalement et définitivement libérés du mal. Elle nous le dit avec sa propre sainteté, avec un regard plein d'espérance et de compassion, qui évoque des paroles semblables à celles-ci: "N'ai pas peur, mon fils, Dieu t'aime, il t'aime personnellement; il t'a pensé avant que tu ne viennes au monde, et il t'a appelé à l'existence pour te remplir d'amour et de vie; et pour cela, il est venu à ta rencontre, il s'est fait comme toi, il est devenu Jésus, le Dieu homme, semblable à toi en tout, mais sans péché; il s'est donné lui-même pour toi, jusqu'à mourir sur la croix, et ainsi t'a donné une vie nouvelle, libre, sainte et immaculée "(cf. Ep 1,3-5).

Marie nous donne ce message, et quand je viens ici, en cette Fête, il me touche, parce que je sens qu'il s'adresse à toute la ville, à tous les hommes et les femmes vivant à Rome; même à ceux qui n'y pensent pas, à ceux qui aujourd'hui ne se rappellent même plus que c'est la fête de l'Immaculée, à ceux qui se sentent seuls et abandonnés. Le regard de Marie, c'est le regard de Dieu sur chacun. Elle nous regarde avec l'amour même du Père, et elle nous bénit. Elle se comporte comme notre «avocate» - et c'est ainsi que nous l'invoquons dans le Salve Regina : "Advocata nostra". Même si tout le monde disait du mal de nous, elle, la Mère, dirait du bien, parce que son cœur immaculé est syntonisé avec la miséricorde de Dieu. C'est ainsi qu'elle voit la ville: non pas comme un agglomérat anonyme, mais comme une constellation où Dieu connaît chacun personnellement par son nom, un par un, et nous appelle à resplendir de sa lumière. Et ceux qui, aux yeux du monde sont les premiers, pour Dieu, sont les derniers; ceux qui sont petits, pour Dieu , sont grands. La Mère nous regarde comme Dieu l'a regardée, elle, humble jeune fille de Nazareth, insignifiante aux yeux du monde, mais choisie et précieuse pour Dieu. Elle reconnaît en chacun la ressemblance avec son Fils Jésus, même si nous sommes tellement différents! Mais qui plus qu'elle connaît le pouvoir de la grâce divine? Qui mieux qu'elle sait que rien n'est impossible à Dieu, qui est capable même de tirer le bien du mal ?

Voilà, chers frères et sœurs, le message que nous recevons ici, aux pieds de Marie Immaculée. C'est un message de confiance pour chaque personne de cette ville et du monde entier. Un message d'espérance, fait non pas de mots, mais de son histoire elle-même: elle, une femme de notre espèce, qui a donné naissance au Fils de Dieu et a partagé avec lui toute son existence! Et aujourd'hui, elle nous dit: C'est aussi ton destin, le vôtre, le destin de tous: être saints comme notre Père, être immaculés comme notre Frère Jésus-Christ, être des enfants bien-aimés, tous adoptés pour former une grande famille, sans frontières de nationalité, de couleur, de langue, parce qu'il n'y a qu'un seul Dieu, Père de tous les hommes.

Merci, O Mère Immaculée, d'être toujours avec nous! Veille toujours sur notre ville: réconforte les malades, encourage les jeunes, soutiens les familles. Donne la force de rejeter le mal sous toutes ses formes, et de choisir le bien, même si cela coûte et implique d'aller à contre-courant. Donne-nous la joie de nous sentir aimés par Dieu, bénis par Lui, prédestinés à être ses enfants.

Vierge Immaculée, notre très douce Mère, prie pour nous!


Traduction Benoit et moi
Revenir en haut Aller en bas
http://site.christophore.com/
Christophore



Messages : 3244
Inscription : 12/01/2009

MessageSujet: Re: "Affermis tes freres ! "   Lun 10 Jan 2011, 21:17

CITE DU VATICAN, 9 JAN 2011 (VIS).

Après avoir baptisé un groupe d'enfants dans la chapelle Sixtine, le Pape a récité l'angélus avec les pèlerins réunis Place St.Pierre. Il a souligné qu'avec la fête du Baptême du Seigneur se conclut le temps liturgique de la Nativité.

"Ce mystère de la vie du Christ -a-t-il dit- montre visiblement que son incarnation est l'acte sublime d'amour des trois personnes divines. Nous pouvons dire que de cet évènement solennel l'action créatrice, rédemptrice et sanctificatrice de la Sainte trinité sera toujours plus manifeste dans la mission publique de Jésus, dans son enseignement, ses miracles, sa passion, sa mort et sa résurrection".

"Il est vraiment le Messie, le Fils du Très-Haut qui, en sortant des eaux du Jourdain, établit la régénération dans l'Esprit et ouvre à ceux qui le veulent, la possibilité de devenir fils de Dieu. Ce n'est donc pas par hasard que chaque baptisé acquiert le caractère de fils à partir d'un nom chrétien, signe caractéristique que l'Esprit Saint fait naître de nouveau l'homme du sein de l'Eglise".

Benoît XVI a aussi souligné que "le baptême est le début de la vie spirituelle qui trouve sa plénitude à travers l'Eglise. Au moment du sacrement, alors que la communauté ecclésiale prie et confie à Dieu un nouvel enfant, les parents et les parrains et marraines s'engagent à accueillir le nouveau baptisé en le soutenant dans sa formation et dans son éducation chrétienne. Il s'agit d'une grande responsabilité qui vient d'un grand don! C'est pourquoi, je souhaite encourager tous les fidèles à redécouvrir la beauté d'être baptisés et d'appartenir ainsi à la grande famille de Dieu et de donner un joyeux témoignage de leur foi afin de produire des fruits de bien et de concorde".

Revenir en haut Aller en bas
http://site.christophore.com/
Christophore



Messages : 3244
Inscription : 12/01/2009

MessageSujet: Re: "Affermis tes freres ! "   Mer 12 Jan 2011, 19:09

CATHERINE DE GENES ET L'EXPERIENCE DU PURGATOIRE



CITE DU VATICAN, 12 JANV 2011 (VIS). - Benoît XVI a consacré la catéchèse de l'audience générale du mercredi, donnée dans la salle Paul VI en présence de 9.000 personnes, à sainte Catherine de Gênes (1447-1510), auteur de deux livres : "Le traité sur le purgatoire" et "Le dialogue entre l'âme et le corps".


Catherine reçut dans sa famille une bonne éducation chrétienne. Elle se maria à seize ans, et sa vie matrimoniale ne fut pas facile. Au début elle menait une existence mondaine qui suscita en elle un profond sentiment de vide et d'amertume. Suite à une expérience spirituelle particulière, dans laquelle elle vit clairement ses misères et ses défauts mais aussi la bonté de Dieu, elle prit la décision de changer de vie et d'entamer un chemin de purification et de communion mystique avec Dieu. Le lieu de son ascension vers les sommets de la mystique fut l'hôpital de Pammatone, le plus grand de Gênes, dont elle fut la directrice.

"De sa conversion jusqu'à sa mort, a observé le Pape, il n'y eut pas d'évènements extraordinaires, mais deux éléments caractérisèrent toute son existence: d'une part l'expérience mystique, la profonde union avec Dieu (...) et d'autre part (...) le service du prochain, surtout aux plus nécessiteux et aux abandonnés".


"Nous ne devons jamais oublier - a souligné le Saint-Père - que plus nous aimons Dieu et plus nous sommes constants dans la prière, plus nous aimerons ceux qui nous sont proches, car nous serons capables de voir en toute personne le visage du Seigneur, qui aime sans limites et sans distinctions".


Benoît XVI s'est ensuite référé aux œuvres de la sainte, et a rappelé que " dans son expérience mystique, Catherine n'a pas eu de révélations spécifiques sur le purgatoire ou sur les âmes qui s'y purifient ". La sainte ne présente pas le purgatoire "comme un élément du paysage des entrailles de la terre : c'est un feu non pas extérieur, mais intérieur (..). On ne part pas de l'au-delà pour raconter les tourments du purgatoire (...) et indiquer ensuite le chemin pour la purification et la conversion, mais on part de l'expérience intérieure de l'homme en marche vers l'éternité".


C'est pourquoi, pour Catherine, "l'âme est consciente de l'immense amour et de la parfaite justice de Dieu et, par conséquent, souffre de ne pas avoir répondu de façon parfaite à cet amour, tandis que l'amour même de Dieu (...) la purifie des scories de son péché".


Chez la mystique génoise on trouve une image typique de Denys l'Aréopagite, a expliqué le Pape : celle du fil d'or qui unit le cœur humain à Dieu. " Ainsi le cœur humain - a ajouté le Pape - est-il envahi par l'amour de Dieu qui devient l'unique guide, l'unique moteur de son existence. Cette situation d'élévation vers Dieu et d'abandon à sa volonté, exprimée dans l'image du fil, est utilisée par Catherine pour exprimer l'action de la lumière divine sur les âmes du purgatoire, lumière qui les purifie et les élève jusqu'aux splendeurs de la lumière resplendissante de Dieu ".

" Les saints, dans leur expérience d'union avec Dieu - a insisté le Pape - atteignent un " savoir " si profond sur les mystères divins, dans lequel amour et connaissance se compénètrent presque, qu'ils aident les théologiens dans leur étude".

"Par sa vie - a conclu le Pape - Catherine nous enseigne que plus nous aimons Dieu et plus nous entrons dans l'intimité avec Lui par l'oraison, plus Il se révèle à nous et enflamme notre cœur de son amour. Dans ses écrits sur le Purgatoire, la sainte nous rappelle une vérité fondamentale de la foi, qui pour nous représente une invitation à prier pour les défunts, pour qu'ils arrivent à la vision de Dieu dans la communion des saints".

"Le service humble, fidèle et généreux, que la sainte a rendu toute sa vie dans l'hôpital de Pammatone, est d'autre part un exemple lumineux de charité pour tous, et un encouragement particulier pour les femmes qui apportent une contribution fondamentale à la société et à l'Eglise par leur précieuse œuvre, enrichie par leur sensibilité et par leur attention aux plus pauvres et aux plus nécessiteux."
Revenir en haut Aller en bas
http://site.christophore.com/
Christophore



Messages : 3244
Inscription : 12/01/2009

MessageSujet: Re: "Affermis tes freres ! "   Mar 01 Fév 2011, 21:01

Angélus du dimanche 30 janvier
Texte intégral

ROME, Dimanche 30 janvier 2011 (ZENIT.org) - Nous publions ci-dessous le texte intégral des paroles prononcées ce dimanche par Benoît XVI à l'occasion de la prière de l'Angélus, en présence de nombreux pèlerins rassemblés place Saint-Pierre, dont les jeunes de l'Action catholique italienne qui concluent ce mois de janvier consacré à la paix. Au terme de la prière, deux jeunes ont lâché deux colombes, symbole de paix, des fenêtres du pape.

AVANT L'ANGELUS

Chers frères et sœurs !

En ce quatrième dimanche du Temps Ordinaire, l'Evangile présente le premier grand discours que le Seigneur adresse à la foule sur les collines qui entourent le lac de Galilée. « Voyant les foules - écrit saint Matthieu -, Jésus gravit la montagne : quand il fut assis, ses disciples s'approchèrent de lui. Et prenant la parole, il les enseignait » (Mt 5,1-2). Jésus, nouveau Moïse, « prend place sur la ‘cathèdre' de la montagne » (Jésus de Nazareth, Milan 2007, p. 88) et proclame « bienheureux » les pauvres en esprit, les affligés, les miséricordieux, ceux qui ont faim de la justice, les cœurs purs, les persécutés (cf. Mt 5, 3-10).

Il ne s'agit pas d'une nouvelle idéologie mais d'un enseignement qui vient d'en haut et touche la condition humaine, celle, justement, que le Seigneur a voulu assumer en s'incarnant pour la sauver. C'est pourquoi « le Discours sur la montagne est adressé à tout le monde, dans le présent et dans l'avenir... et ne peut être compris et vécu qu'à la suite de Jésus, en marchant avec Lui » (Jésus de Nazareth, p. 92). Les Béatitudes sont un nouveau programme de vie pour se libérer des fausses valeurs du monde et s'ouvrir aux biens véritables, présents et futurs. Quand, en effet, Dieu console, rassasie la faim de justice, essuie les larmes des affligés, cela signifie que, en plus de récompenser chacun de manière sensible, il ouvre le Royaume des Cieux. « Les Béatitudes sont la transposition de la croix et de la résurrection dans l'existence des disciples » (ibid., p. 97). Elles reflètent la vie du Fils de Dieu qui se laisse persécuter, déprécier jusqu'à la condamnation à mort, afin que le salut soit donné aux hommes.

Un ancien ermite affirme : « Les Béatitudes sont des dons de Dieu, et nous devons rendre grâce pour elles et pour les récompenses qui en dérivent, c'est-à-dire le Royaume des Cieux dans le siècle à venir, la consolation ici-bas, la plénitude de tout bien et miséricorde de la part de Dieu... une fois devenus des images du Christ sur la terre » (Pierre de Damas, in Philocalie, vol. 3, Turin 1985, p. 79). L'Evangile des Béatitudes s'explique par l'histoire même de l'Eglise, l'histoire de la sainteté chrétienne, parce que - comme l'écrit saint Paul - « ce qu'il y a de faible dans le monde, voilà ce que Dieu a choisi pour confondre ce qui est fort ; ce qui dans le monde est sans naissance et ce que l'on méprise, voilà ce que Dieu a choisi ; ce qui n'est pas, pour réduire à rien ce qui est » (1 Co 1,27-28). C'est pourquoi l'Eglise ne craint pas la pauvreté, le mépris, la persécution dans une société souvent attirée par le bien-être matériel et par le pouvoir mondain. Saint Augustin nous rappelle qu'il « n'est pas utile de souffrir de ces maux », mais qu'il faut « les supporter pour le nom de Jésus, non seulement avec une âme sereine mais aussi avec joie » (De sermone Domini in monte, I, 5,13: CCL 35, 13).

Chers frères et sœurs, invoquons la Vierge Marie, la Bienheureuse par excellence, en lui demandant la force de chercher le Seigneur (cf. So 2,3) et de le suivre toujours, avec joie, sur le chemin des Béatitudes.

APRES L'ANGELUS

Après l'angélus, Benoît XVI a adressé ses paroles en italien :

Nous célébrons en ce dimanche la « Journée mondiale des malades de la lèpre », encouragée dans les années 1950 par Raoul Follereau et reconnue officiellement par l'ONU. La lèpre, tout en étant en recul, touche malheureusement encore beaucoup de personnes en condition de grave misère. J'assure à tous les malades une prière spéciale, que j'étends à ceux qui les assistent et, de diverses manières, s'engagent pour vaincre la maladie de Hansen. Je salue en particulier l'Association italienne des amis de Raoul Follereau qui fête 50 ans d'activité.

Dans les jours prochains, dans plusieurs pays d'Extrême-Orient, le nouvel an lunaire sera célébré avec joie, particulièrement dans l'intimité des familles. A tous ces grands peuples, je souhaite de tout cœur sérénité et prospérité.

Nous fêtons aussi aujourd'hui la « Journée internationale d'intercession pour la paix en Terre Sainte ». Je m'associe au Patriarcat latin de Jérusalem et au custode de Terre Sainte pour inviter tout le monde à prier le Seigneur afin qu'il fasse converger les esprits vers des projets concrets de paix.

Je suis heureux d'adresser un chaleureux salut aux jeunes de l'Action catholique du diocèse de Rome guidés par le cardinal vicaire Agostino Vallini. Chers jeunes, cette année encore vous êtes venus nombreux, au terme de votre ‘Caravane de la Paix » dont le thème était : « Nous comptons sur la paix ! ». Ecoutons maintenant le message que vos amis, ici à mes côtés, nous liront.

Puis le pape s'est adressé aux pèlerins en différentes langues. Voici ce qu'il a dit en français :

Je salue les pèlerins francophones et plus particulièrement les Scouts Unitaires de France, qui célèbrent cette année leur quarantième anniversaire. Que la marche-relais, que vous entreprenez à la suite du Christ, soit pour vous une source de bonheur et de joie. Vous pourrez ensuite en partager les fruits, notamment lors des prochaines Journées Mondiales de la Jeunesse, à Madrid, où j'invite tous les jeunes francophones à venir très nombreux m'y rejoindre. Que Marie soit notre guide sur les sentiers qui nous conduisent à vivre en vérité les Béatitudes ! Bon dimanche et bonne semaine à tous !
Revenir en haut Aller en bas
http://site.christophore.com/
Christophore



Messages : 3244
Inscription : 12/01/2009

MessageSujet: Re: "Affermis tes freres ! "   Jeu 03 Fév 2011, 21:09

"la reconnaissance mutuelle

de la diversité des vocations dans l'Eglise

et de leur apport indispensable pour l'évangélisation,

est un signe éloquent de l'unité des disciples du Christ

et de la crédibilité de leur témoignage".
Revenir en haut Aller en bas
http://site.christophore.com/
Christophore



Messages : 3244
Inscription : 12/01/2009

MessageSujet: Re: "Affermis tes freres ! "   Ven 04 Fév 2011, 22:56

Concluant sa catéchèse consacré à Sainte Thérèse d'Avila, le Saint-Père disait :
-------------------
Dans notre société, souvent en manque de valeurs spirituelles, sainte Thérèse nous enseigne à être des témoins inlassables de Dieu, de sa présence et de son action, elle nous enseigne à ressentir vraiment cette soif de Dieu qui existe dans la profondeur de notre cœur, ce désir de voir Dieu, de chercher Dieu, d'être en conversation avec Lui et d'être ses amis. Telle est l'amitié qui est nécessaire pour nous tous et que nous devons rechercher, jour après jour, à nouveau. Que l'exemple de cette sainte, profondément contemplative et efficacement active, nous pousse nous aussi à consacrer chaque jour le juste temps à la prière, à cette ouverture vers Dieu, à ce chemin pour chercher Dieu, pour le voir, pour trouver son amitié et trouver ainsi la vraie vie ; car un grand nombre d'entre nous devraient vraiment dire : « Je ne vis pas, je ne vis pas réellement, car je ne vis pas l'essence de ma vie ». C'est pourquoi, le temps de la prière n'est pas du temps perdu, c'est un temps pendant lequel s'ouvre la voie de la vie, s'ouvre la voie pour apprendre de Dieu un amour ardent pour Lui, pour son Eglise, c'est une charité concrète pour nos frères.
Revenir en haut Aller en bas
http://site.christophore.com/
Théodéric



Messages : 6683
Inscription : 21/08/2007

MessageSujet: Re: "Affermis tes freres ! "   Sam 05 Fév 2011, 05:02

Christophore a écrit:
AFFERMIS TES FRERES MALADES...

"Chers frères et sœurs malades,

Avant de m'avancer vers vous qui êtes ici présents
portant dans mes mains l'ostensoir avec Jésus Eucharistie,
je voudrais vous adresser une parole d'encouragement et d'espérance,
que j'étends à tous les malades qui nous accompagnent par la radio et la télévision
et à tous ceux qui n'ont pas cette possibilité mais qui nous sont unis par les liens plus profonds de l'esprit,
c'est-à-dire dans la foi et dans la prière :

Mon frère, ma sœur,

aux yeux de Dieu, tu as, « une valeur si grande que Lui-même s'est fait homme pour pouvoir compatir avec l'homme
de manière très réelle, dans la chair et le sang,
comme cela nous est montré dans le récit de la Passion de Jésus.
De là, dans toute souffrance humaine est entré quelqu'un qui partage la souffrance et la patience ;
de là se répand dans toute souffrance la bip-solation ; la consolation de l'amour participe de Dieu
et ainsi surgit l'étoile de l'espérance »
(Benoît XVI, Enc. Spe salvi, n .39).
Avec cette espérance au cœur, tu peux sortir des sables mouvants de la maladie et de la mort
et rester debout sur le roc inébranlable de l'amour divin.
En d'autres termes, tu pourras dépasser la sensation d'inutilité de la souffrance
qui consume la personne au plus profond d'elle-même et la fait se regarder comme un poids pour les autres,
alors qu'en vérité, la souffrance, vécue avec Jésus, sert au salut des frères.

Comment est-ce possible ?

Les sources de la puissance divine jaillissent précisément au milieu de la faiblesse humaine.
C'est le paradoxe de l'Évangile.
A quoi le divin Maître, plutôt que de s'attarder à expliquer les raisons de la souffrance, a préféré appeler
chacun à le suivre, en disant :
« Prends ta croix et suis-moi » (cf Mc 8, 34).
Viens avec moi.
Prends part, avec ta souffrance, à cette œuvre du salut du monde,
qui se réalise à travers ma souffrance, par le moyen de ma Croix.
Au fur et à mesure que tu embrasses ta croix en t'unissant spirituellement à ma Croix,
se révélera à tes yeux le sens salvifique de la souffrance.
Tu trouveras dans la souffrance la paix intérieure et même la joie spirituelle.

Chers malades,

accueillez cet appel de Jésus qui passera près de vous dans le Saint-Sacrement
et confiez lui toutes les contrariétés et les peines que vous affrontez,
pour qu'elles deviennent -selon ses desseins- moyen de rédemption pour le monde entier.
Vous serez rédempteurs dans le Rédempteur, comme vous êtes fils dans le Fils.

Près de la Croix... se trouvait la Mère de Jésus, notre Mère."

Texte original: Portugais

Traduction française distribuée par la salle de presse du Saint-Siège

© Copyright : Libreria Editrice Vaticana




:sts:

bonjour Christofort,

ceci n'est que relativement vrai, car demander a quelqu'un qui ne sait pas marcher de courir est stupide !

Jésus Lui a guérit des milliers d'infirmes sans leurs proposer de garder leurs maladies ; les apôtres on fait de même lorsque l'infirme sur les marches du temple tend les mains vers eux la réponse de Pierre est " nous n'avons rien, mais se que j'ai au Nom de Jésus je te le donne " et instantanément l'homme est guérit et il est une occasion de témoignage et interpolation pour tous !
le seul a qui Jésus propose de garder son problème est Paul don un homme bien trempé dans la foi et l'Union au Christ et a la Croix !

donc balancer a des gens qui vivent une vie inextricablement difficile dans une misère de sous être des propos sur porter votre croix , c'est lier de pesant fardeaux sur le dos des hommes sans y toucher du doigt, la théologie est une chose , mais elle est une inconscience quand on se balade en auto blindée ou que l'on vide moitié de la place saint Pierre a noel pour parler de jésus fait Homme VULNÉRABLE !

que ce cher benoit et toute son armada aillent vivre dans la m,rde noir de ceux a qui il expose de si beaux cours ensuite il sera crédible, car venir en avion et voyage a 10 millions d'euros rouler en voiture climatiser avotre vitre pare balle, se promener avec des gardes du corps pour se protéger des malheureuses qui en le touchant espére toucher JESUS , c'est un contre témoignage !


êtes vous donc aveugle et sans intelligence encore ? il faut vivre ce que l'on enseigne et pas s'en tenir loin !

Jésus a vécu une vie de pauvre a leurs contact Il en est mort en 3 ans , sans avoir une garde de légionnaire romain ni une carapace blindée !
alors le baratin du handicap comme une croix pour un pére qui ne peux nourir sa famille ou une mére qui n'a rien pour ses enfants, il faut être hors d'humanité pour dire autant de sottises en public !

que Jésus propose a certaines personnes de s'unir a LUI d'accord que l'on propose la Sainteté d'accord, mais de Grâce Vivez là vous même allez dans la mouise avec les malheureux ou taisez vous c'est du baratin de salon pour intellectuels rêveur !

Jésus donnait du pain a ceux qui avaient faim Il guérissait les malades parce qu'Il avait Compassion , faite donc déja cela ensuite ils pourront entendre parler du reste , mais vous voulez des fruits avant d'avoir semé , il faut être idiot d'agir ainsi !

le handicap la souffrance et la croix , je crois pouvoir en parler un peu, infirme sourd , diabète maladie du foie,ma femme est partit plus de maison !
mais Jésus Est Venu IL m'a guérit soigné pris soins et ensuite me propose la Croix, mais pas l'inverse !

vous êtes de brave intello mais pas réalistes , relisez le déroulement de l'évangile , même du coté des Apôtres jésus a soigné la belle même de Pierre qui n'avait qu'une petite fièvre , ensuite IL les a fait grandir jusqu'à la croix !
et encore 3 fosi Pierre renie plusieurs fois Jésus le disputes , même aprés avoir reçu l'esprit Saint Paul reprend Pierre pour son double jeu !
alors bon sang cessons d'être des clowns ! le monde est a feu et a sang et on plane avec de beaux discourts, que Benoit prenne donc le risque de la croix , qu'il cesse de mettre la sécurité partout pour sauver sa peau ensuite il sera crédible ,
quoi on va le tuer ? et alors Jésus aussi et pierre aussi et Jacques et Etienne et paul et ils n'avaient ni gardes du corps ni auto blindé; mais quelle développement l'esprit a amené a l'Eglise par Ses martyrs !
est ce que " sang de martyr semence de Chrétien " c'est du baratin ? alors que faites vous a vouloir sauver votre peau en contradiction avec ce que vous enseignez !?
faudrait être cohérent Etienne 15 jours après avoir reçu l'esprit il était auprès du Seigneur mais nous on est pas si pressé Jésus tu vois on veut finir a la retraite ! elle est chouette l'Eglise du 21eme siécle !

si Jésus vous suivez Il aurait une auto blindé et alors pas de croix pas de salut , mais des discours ça Il pourrait en faire Voila se que nous sommes !



Revenir en haut Aller en bas
Christophore



Messages : 3244
Inscription : 12/01/2009

MessageSujet: Re: "Affermis tes freres ! "   Sam 05 Fév 2011, 09:58

Cher Téodéric,
je ne vus comprends pas. Mais votre message me scandalise, vous vous en doutez, et sansz doute vous le vouliez : c' est réussi.
Car "touche pas à mon Pape"!
Vous prêtez des intentions mesquins à Benoit XVI. ne projetez pas vos bas sentiments sur ceux qui se donnent,même sans être reçus, comme Jésus.

Le Saint-Père doit être libre d'aller là où Il estime que l'on a besoin de lui.

Votre histoire de sécurité est loufoque : il fait avec ce qu'il a ! Qui vous fait l'accuser de vouloir sauver sa peau ?

Il y a différentes façons d'être martyr : Benoit VXI l'est autant qu' Etienne !
Il n'est nullement en contradiction avec ce qu'il enseigne mais c'est votre coeur aveugle et sourd qui ne veut pas recevoir son enseignement, c'est vous même qui le réduisez à ce que vous comprenez !

Que peut-il faire sans que vous le contredisiez en tout ?
Il fait une chose : ce n' est pas bon ; il en fait une autre : ce n'est pas bon non plus.
On lui demande de disparaitre voire même de démissionner, mais on lui reproche en même temps de ne pas être assez proche. ????
Il est chez lui ? vous le lui reprochez. Il va ailleurs ? Vous le lui reprochez encore !
Le meunier, son fils et l'âne - vous connaissez ?

Le martyr ce n'est pas forcément quelque chose de spectaculaire. Il doit suivre sa grâce, et cela, selon sa conscience car il se doit de ne pas cautionner l'imbuvable !
Il y a une différence entre être martyr et se faire tuer pour vous faire plaisir !

Vous voulez quoi à la fin ? le faire tuer, bêtement, comme une marionnette ? en contradiction avec ce qu'il a enseigné et ce qu'il a encore à vivre ? pour vous en débarrasser à bon compte ?

Quand enfin allez-vous cesser de juger et juger sur les apparences ?

C'est l'Esprit Saint qui le guide, pas vos sarcasmes et c'est de cela, entre autre, qu'il est déjà martyr !

Au lieu de faire connaitre ce qu'il enseigne, vous discréditez le messager pour refuser le message !
Procédé bien connu !

C'est facile de le critiquer derrière un pseudo : ce qui manque à l'Eglise, ce sont les contacts personnels et le dialogue secret d'âme à âme.

Demandez à Marie de vous donner un coeur d'enfant pour Lui !
Alors vous parlerez autrement !



Revenir en haut Aller en bas
http://site.christophore.com/
Christophore



Messages : 3244
Inscription : 12/01/2009

MessageSujet: Re: "Affermis tes freres ! "   Sam 05 Fév 2011, 14:13

sunny Un petit garçon s’échappe pour aller saluer Benoît XVI
Audience privée pendant l’audience générale sunny


ROME, Mercredi 2 février 2011 (ZENIT.org) - Un petit garçon a eu une audience privée avec Benoît XVI pendant l'audience générale de ce 2 février.

Le petit garçon s'est échappé de la foule de quatre mille personnes présentes à l'audience du mercredi en la salle Paul VI du Vatican pour aller saluer le pape Benoît XVI.

Parti des premiers rangs, le petit garçon a eu vite fait de grimper la volée de marches. Le secrétaire du pape, Mgr Georg Gänswein a fait signe au service d'ordre de le laisser passer : les gendarmes et les Gardes suisses n'ont pas bougé.

Le petit garçon brun au pull rayé noir jaune et gris a salué le pape, au moment où les Brésiliens agitaient leurs drapeaux. Après quelques secondes de colloque, le petit garçon est redescendu aussi vite qu'il était monté, raccompagné auprès de sa famille par les gentilhommes présents à l'audience.


:pompom:
Revenir en haut Aller en bas
http://site.christophore.com/
adamev



Masculin Messages : 12232
Inscription : 28/04/2008

MessageSujet: Re: "Affermis tes freres ! "   Sam 05 Fév 2011, 14:59

Jésus Lui a guérit des milliers d'infirmes sans leurs proposer de garder leurs maladies

Il les a surtout nourris avant de leur faire un discours...
Revenir en haut Aller en bas
Théodéric



Messages : 6683
Inscription : 21/08/2007

MessageSujet: Re: "Affermis tes freres ! "   Sam 05 Fév 2011, 15:04

Christophore a écrit:
Cher Téodéric,
je ne vus comprends pas. Mais votre message me scandalise, vous vous en doutez, et sansz doute vous le vouliez : c' est réussi.
Car "touche pas à mon Pape"!
Vous prêtez des intentions mesquins à Benoit XVI. ne projetez pas vos bas sentiments sur ceux qui se donnent,même sans être reçus, comme Jésus.

Le Saint-Père doit être libre d'aller là où Il estime que l'on a besoin de lui.

Votre histoire de sécurité est loufoque : il fait avec ce qu'il a ! Qui vous fait l'accuser de vouloir sauver sa peau ?

Il y a différentes façons d'être martyr : Benoit VXI l'est autant qu' Etienne !
Il n'est nullement en contradiction avec ce qu'il enseigne mais c'est votre coeur aveugle et sourd qui ne veut pas recevoir son enseignement, c'est vous même qui le réduisez à ce que vous comprenez !

Que peut-il faire sans que vous le contredisiez en tout ?
Il fait une chose : ce n' est pas bon ; il en fait une autre : ce n'est pas bon non plus.
On lui demande de disparaitre voire même de démissionner, mais on lui reproche en même temps de ne pas être assez proche. ????
Il est chez lui ? vous le lui reprochez. Il va ailleurs ? Vous le lui reprochez encore !
Le meunier, son fils et l'âne - vous connaissez ?

Le martyr ce n'est pas forcément quelque chose de spectaculaire. Il doit suivre sa grâce, et cela, selon sa conscience car il se doit de ne pas cautionner l'imbuvable !
Il y a une différence entre être martyr et se faire tuer pour vous faire plaisir !

Vous voulez quoi à la fin ? le faire tuer, bêtement, comme une marionnette ? en contradiction avec ce qu'il a enseigné et ce qu'il a encore à vivre ? pour vous en débarrasser à bon compte ?

Quand enfin allez-vous cesser de juger et juger sur les apparences ?

C'est l'Esprit Saint qui le guide, pas vos sarcasmes et c'est de cela, entre autre, qu'il est déjà martyr !

Au lieu de faire connaitre ce qu'il enseigne, vous discréditez le messager pour refuser le message !
Procédé bien connu !

C'est facile de le critiquer derrière un pseudo : ce qui manque à l'Eglise, ce sont les contacts personnels et le dialogue secret d'âme à âme.

Demandez à Marie de vous donner un coeur d'enfant pour Lui !
Alors vous parlerez autrement !




Bonjour Christofort,

non je ne m'amuse pas a scandaliser,

je regarde Jésus nous donner l'exemple cohérent entre l'Évangile Vivant annoncé et Vécu au prix réel et les contradictions perpétuelles qui se font et que de braves gens comme toi ne veulent pas voir parce que 'touche pas a mon pape même si c'est en contradiction avec l'Evangile ' !
je te rappel que Jésus en 3ans était sur la Croix, alors vos balades en auto blindé , vos sécurités qui vides la place Saint Pierre alors que l'on fête Dieu fait proche, les voyages a 10 15 millions d'euros pour témoigner aux pauvres si vous êtes incapable d'en voir la contradiction c'est que vous ne regardez pas Jésus dans les Yeux , mais vous consolez d'apparences !

les hommes ont plus besoin de témoins que de maîtres et si ces témoins sont des maîtres cela est bien !

Jésus Est le Témoin Fidèle et Véritable ; Il n'a jamais fuit la vulnérabilité pour la simple raison que les pauvres n'en n'ont pas les moyens et que si tu veux les servir te protéger a outrance comme on le fait c'est les trahir !

une Évangélisation qui ne démarre pas dans la misère des hommes , mais sous bonne garde et haute protection c'est du blabla d'intello qui est son propre discrédit !
c'est facile d'aller rendre visite aux malheureux dans des quartiers quand on arrive en auto blindé en convois militarisé pendant 2h que l'on fait des discourt pompeux, puis on retourne a rome pour 5 millions d'euros jusqu'au prochain voyage et discourt !
mais dis qu'est ce qui empêche de partager la grande tartine de mer,de que les pauvres mangent chaque jour ? sinon que l'on c'est habituer a parler mais pas a baigner dans la misère du temps où les apôtres furent pauvres des témoins vulnérable et en dangers , tués , frappés, exclus, l'Evangile a progressé, depuis que l'on vit en sécurité dans un luxe de voiture blindé que ne peuvent même pas s'imaginer les malheureux on dépérit !

Jésus Il n'avait donc rien comprit LUI ? " Le Fils de l'Homme n'a pas pierre ou reposer Sa Tête !"
Il ne vous demande pas vos sécurités qui vous coupe de la réalité vulnérables, IL vous demande de continuer a offrir la pierre où poser sa tête dans une Vie comme IL l'a mené afin de rencontrer EN VÉRITÉ Ses Frères !

on en est a " Domini Quo Vadis ?"
parce que l'on marche a l'inverse du Chemin du Christ qui LUi va se faire Crucifier puisque a nouveau on s'enfuit ppour sauver sa peau !

pendant ce temps l'humanité périt , les Hommes n'attendent pas du discourt mais une cohérence Vécue et on en est loin !

"Pierre prend ta Croix et SUIT MOI !"

ce n'est pas ; "Pierre prend ton auto blindé ta sécurité tes aises et viens faire un tour" , NON Pierre J'Ai Besoin que tu meurs avec MOI pour que Ma Vie se répande sur Les Morts de ce monde !

vous êtes des intellos Jésus a pris soins de prendre 12 gars simple justement parce que la vulnérabilité ils savaient ce que c'est ! et ils ne cherchaient pas a être de sages prudents pour blinder la distance avec leurs fréres !

essayez vous verrez le Saint Esprit a cela de stupéfiant IL EST un Etre de Contact , mais si tu te blinde c'est fini plus de communion plus de transmission ! tu verras Chair de Ma Chair Sang de Mon Sang c'est une réalité TRÈS TRÈS VULNÉRABLE !

Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80793
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: "Affermis tes freres ! "   Sam 05 Fév 2011, 15:06

adamev a écrit:
Jésus Lui a guérit des milliers d'infirmes sans leurs proposer de garder leurs maladies

Il les a surtout nourris avant de leur faire un discours...

Quelles idées vous vous faites de Jésus ! Les évangiles racontent exactement l'inverse sur les deux point.

Il a dit explicitement à saint Paul, torturé par une écharde, qui lui avait demandé trois fois la guérison : "Ma grâce te suffit".

Et il n'a jamais nourrit le peuple sans d'abord nourrir son âme, de peur qu'ils le fassent roi de pain MATERIEL :

Il a fait l'inverse des missionnaires des années 80 qui pensaient ne pas pouvoir annoncer Jésus avant d'avoir fait progresser le niveau social des ouvriers ! si bien qu'ils leurs enseignaient l'argent et non le ciel.

Citation :

Marc 6, 34 En débarquant, il vit une foule nombreuse et il en eut pitié, parce qu'ils étaient comme des brebis qui n'ont pas de berger, et il se mit à les enseigner longuement.
Marc 6, 35 L'heure étant déjà très avancée, ses disciples s'approchèrent et lui dirent : "L'endroit est désert et l'heure est déjà très avancée ;
Marc 6, 36 renvoie-les afin qu'ils aillent dans les fermes et les villages d'alentour s'acheter de quoi manger."
Marc 6, 37 Il leur répondit : "Donnez-leur vous-mêmes à manger." Ils lui disent : "Faudra-t-il que nous allions acheter des pains pour 200 deniers, afin de leur donner à manger?"
Marc 6, 38 Il leur dit : "Combien de pains avez-vous? Allez voir." S'en étant informés, ils disent : "Cinq, et deux poissons."
Marc 6, 39 Alors il leur ordonna de les faire tous s'étendre par groupes de convives sur l'herbe verte.
Marc 6, 40 Et ils s'allongèrent à terre par carrés de cent et de 50.
Marc 6, 41 Prenant alors les cinq pains et les deux poissons, il leva les yeux au ciel, il bénit et rompit les pains, et il les donnait à ses disciples pour les leur servir. Il partagea aussi les deux poissons entre tous.
Marc 6, 42 Tous mangèrent et furent rassasiés ;
Marc 6, 43 et l'on emporta les morceaux, plein douze couffins avec les restes des poissons.
Marc 6, 44 Et ceux qui avaient mangé les pains étaient 5.000 hommes.
.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Chrysostome



Masculin Messages : 28482
Inscription : 01/11/2008

MessageSujet: Re: "Affermis tes freres ! "   Sam 05 Fév 2011, 15:12

"L'homme ne se nourrit pas seulement de pain mais de tout ce qui sort de la bouche de Dieu" - Matthieu 4, 4
Revenir en haut Aller en bas
Théodéric



Messages : 6683
Inscription : 21/08/2007

MessageSujet: Re: "Affermis tes freres ! "   Sam 05 Fév 2011, 15:23

Christophore a écrit:
sunny Un petit garçon s’échappe pour aller saluer Benoît XVI
Audience privée pendant l’audience générale sunny


ROME, Mercredi 2 février 2011 (ZENIT.org) - Un petit garçon a eu une audience privée avec Benoît XVI pendant l'audience générale de ce 2 février.

Le petit garçon s'est échappé de la foule de quatre mille personnes présentes à l'audience du mercredi en la salle Paul VI du Vatican pour aller saluer le pape Benoît XVI.

Parti des premiers rangs, le petit garçon a eu vite fait de grimper la volée de marches. Le secrétaire du pape, Mgr Georg Gänswein a fait signe au service d'ordre de le laisser passer : les gendarmes et les Gardes suisses n'ont pas bougé.

Le petit garçon brun au pull rayé noir jaune et gris a salué le pape, au moment où les Brésiliens agitaient leurs drapeaux. Après quelques secondes de colloque, le petit garçon est redescendu aussi vite qu'il était monté, raccompagné auprès de sa famille par les gentilhommes présents à l'audience.


:pompom:

regarde Christofort,

qu'y a-t-il de s'y stupéfiant a ce qu'un enfant approche de Benoit ? sinon que c'est tellement peu habituel tellement c'est sécurisé que l'on doit s'en étonner ? ou bien faut il être gaga " ho le bon papou il fait même des risettes aux enfants !! ha il est bien bon !"
on est débile ou quoi ?
Mère Thérésa dans son quartier pourrit les enfants lui sautaient dans les bras s'accrochaient a sa robe , est y a rien que d etrés normal !
alors explique moi ce qu'il faut voir de merveilleux dans le fait qu'un enfant approche Benoit ? sinon que ce qui est banalement normal est devenu une anormalité depuis que l'on les met sous cloche en verre et protection rapprochée ; OUI ça c'est tout a fait anormal ça c'est tout a fait hors d'Evangile !
c'est pas Jésus qui disputait les apôtres qui se voyaient service d'ordre et voulaient empêcher les enfants de l'approcher !? et nous 201àans plus tard " ho merveille un gamin s'approche de Benoit !"
n'est ce pas ta soif de revoir Le Jesus simple qui fait que tu trouve merveilleux ce qui est normal , moi je le crois !

j'attends un Pierre témoin Vivifiant banalement humain et Fils capable de jouer sa vie en acceptant d'être vulnérable a l'Amour DANGEREUX en ce monde, ALORS OUI LES HOMMES VERRONT !

Pierre Pierre M'AIMES TU ? ALORS PAIT mes brebis , Pait mes agneaux

RAPPEL TOI CHRISTOPHORE, JÉSUS EST NÉE DANS CABANE ET FUT COUCHÉ UNE MANGEOIRE ET LES BERGERS GARDIENS DES AGNEAUX COUCHAIENT DEHORS AVEC LE TROUPEAU ET PAS DANS DES AUTO BLINDÉES ET SOUS AUTRES PROTECTIONS DU MÊME GENRE, SEULEMENT LES ANGES ONT PU VENIR LES CHERCHER , LA VULNÉRABILITÉ PERMET CELA !

l'Évangile reste a VIVRE moins qu'a en faire un discourt !
Revenir en haut Aller en bas
Théodéric



Messages : 6683
Inscription : 21/08/2007

MessageSujet: Re: "Affermis tes freres ! "   Sam 05 Fév 2011, 15:38

Simon1976 a écrit:
"L'homme ne se nourrit pas seulement de pain mais de tout ce qui sort de la bouche de Dieu" - Matthieu 4, 4

et Ce pain c'est Dieu Lui-Même ! tu ne peut séparer Jésus Pain de Du Ciel de Jésus qui a agit Humainement car relit ce que Jésus dit aux Apôtres " J'ai compassion de cette foule car voila 3 jours qu'ils Me suivent !"
arrêtons de fuir , 'l'un ne va pas sans l'autre ; = l'UN ne va pas sans LE Second = Dieu UN ne va pas sans l'Homme , ce qui est bien annoncé par Jésus dans " Tu Aimeras Ton Dieu plus que TOUT et Ton Prochain comme toi-même , voila la loi et les Prophètes !"

le Pain n'est jamais seulement du Pain il est Manifestation de l'Amour de Notre Père qui Pourvoit a TOUT en tous nos besoins , tout est Communion et manifestation de Sa tendresse Paternel !
tout Est grâce alors soyons vulnérable comme Notre Père se fait Vulnérable en Jésus ! nous avons la mission de cette vulnérabilité afin d'être proche des hommes nous protéger c'est rompre l'alliance "JE SUIS LE FILS DE L'HOMME !' te rends tu compte de ce que cela veut dire ?
et nous entre nous on se protège ! Dieu Lui est née nue pauvre touchable par des bergers alors qu'IL venait de Naître IL se laissait toucher par tous, pauvres , lépreux, démoniaques, pu,tes, percepteurs d'impôts déshonnêtes, pharisiens, soldat, apostat !
et nous on va en auto blindée annoncer cela et il ne faut rien en penser ?

La bouche de Dieu a Donné du pain du Ciel et aussi du Pain aux hommes parce qu'IL Est Le créateur du Ciel et de la terre arrêtons de tout séparer DIEU EST UN et nous Sommes Ces enfants !
Le seigneur nous prend là où l'on est pour nous Mener Là Où IL EST ! et nous avons besoin des 2 Pains pour marcher et cela Jésus le dit Bien ! et surtout IL LE FAIT PARCE QU'IL L'EST !

tu n'as pas tord et Adamev a raison !
Revenir en haut Aller en bas
Christophore



Messages : 3244
Inscription : 12/01/2009

MessageSujet: Re: "Affermis tes freres ! "   Sam 05 Fév 2011, 16:15

Téodéric,
je ne peux rien capter de ce que vous chantez sur les autos blindées ; si vous êtes au premier degré, je vous ai répondu.
Mais puisque vous reprochez tout cela au Saint-Père et que vous voulez suivre le chemin de Jésus, eh bien allez-y pour commencer : allez tout de suite voir votre évêque, les yeux dans les yeux, face à face et dites-lui tout ce vomi que vous nous déversez sous un pseudo.
C'en est écoeurant : vous insultez le Saint-Père, vous lui donnez des ordres, vous allez contre sa conscience, mais sans vous livrer vous-même.
Allez-y si vous êtes un être de communion, eh bien, allez voir le Pasteur et dites-lui face à face ! sans aller jusqu'à une lettre ouverte, mais dans un entretien de coeur à coeur, dites-lui tout cela !
Lui pourra vous répondre.
Et ne prenez pas le Pape pour une marionnette !
Si vous aimez Jésus, vous allez le voir , comme Nicodème, car lui au moins a cherché et a trouvé.




Dernière édition par Christophore le Sam 05 Fév 2011, 16:21, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://site.christophore.com/
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80793
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: "Affermis tes freres ! "   Sam 05 Fév 2011, 16:19

Théodéric a écrit:
[q

RAPPEL TOI CHRISTOPHORE, JÉSUS EST NÉE DANS CABANE ET FUT COUCHÉ UNE MANGEOIRE ET LES BERGERS GARDIENS DES AGNEAUX COUCHAIENT DEHORS AVEC LE TROUPEAU ET PAS DANS DES AUTO BLINDÉES ET SOUS AUTRES PROTECTIONS DU MÊME GENRE, SEULEMENT LES ANGES ONT PU VENIR LES CHERCHER , LA VULNÉRABILITÉ PERMET CELA !

l'Évangile reste a VIVRE moins qu'a en faire un discourt !
Cher Théodéric,

Vivez-vous dans une cabanne ?

si vous vivez dans une maison comme je le pense, bien en sécurité avec un compte en banque bien sécurisé, qui êtes-vous pour faire la morale sur la pauvreté volontaire ?

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
adamev



Masculin Messages : 12232
Inscription : 28/04/2008

MessageSujet: Re: "Affermis tes freres ! "   Sam 05 Fév 2011, 23:23

Arnaud Dumouch a écrit:
adamev a écrit:
Jésus Lui a guérit des milliers d'infirmes sans leurs proposer de garder leurs maladies

Il les a surtout nourris avant de leur faire un discours...

Quelles idées vous vous faites de Jésus ! Les évangiles racontent exactement l'inverse sur les deux point.

Il a dit explicitement à saint Paul, torturé par une écharde, qui lui avait demandé trois fois la guérison : "Ma grâce te suffit".

Et il n'a jamais nourrit le peuple sans d'abord nourrir son âme, de peur qu'ils le fassent roi de pain MATERIEL :

Il a fait l'inverse des missionnaires des années 80 qui pensaient ne pas pouvoir annoncer Jésus avant d'avoir fait progresser le niveau social des ouvriers ! si bien qu'ils leurs enseignaient l'argent et non le ciel.

Citation :

Marc 6, 34 En débarquant, il vit une foule nombreuse et il en eut pitié, parce qu'ils étaient comme des brebis qui n'ont pas de berger, et il se mit à les enseigner longuement.
Marc 6, 35 L'heure étant déjà très avancée, ses disciples s'approchèrent et lui dirent : "L'endroit est désert et l'heure est déjà très avancée ;
Marc 6, 36 renvoie-les afin qu'ils aillent dans les fermes et les villages d'alentour s'acheter de quoi manger."
Marc 6, 37 Il leur répondit : "Donnez-leur vous-mêmes à manger." Ils lui disent : "Faudra-t-il que nous allions acheter des pains pour 200 deniers, afin de leur donner à manger?"
Marc 6, 38 Il leur dit : "Combien de pains avez-vous? Allez voir." S'en étant informés, ils disent : "Cinq, et deux poissons."
Marc 6, 39 Alors il leur ordonna de les faire tous s'étendre par groupes de convives sur l'herbe verte.
Marc 6, 40 Et ils s'allongèrent à terre par carrés de cent et de 50.
Marc 6, 41 Prenant alors les cinq pains et les deux poissons, il leva les yeux au ciel, il bénit et rompit les pains, et il les donnait à ses disciples pour les leur servir. Il partagea aussi les deux poissons entre tous.
Marc 6, 42 Tous mangèrent et furent rassasiés ;
Marc 6, 43 et l'on emporta les morceaux, plein douze couffins avec les restes des poissons.
Marc 6, 44 Et ceux qui avaient mangé les pains étaient 5.000 hommes.
.

Vous avez une lecture trop linéaire du texte. Si l'on vous suit :
Marc 6:44 "Et ceux qui avaient mangé les pains étaient 5.000 hommes" signifie que 5000 n'ont pas mangé de poisson alors qu'il y en avait des restes et que tous furent rassasiés. Ensuite que dans cette foule il n'y avait pas de femmes puisqu'on décompte uniquement des hommes.
Vous conviendrez avec moi qu'une telle lecture serait absurde.

Aussi faut-il prendre le texte "en situation". Marc 6:34 étant en qq sorte un chapeau d'ambiance. Jésus arrive voit la foule et l'enseigne ne signifie pas qu'il commence par enseigner. Celà signifie ainsi que l'explique la suite du texte qu'il enseigne et nourrit et qu'il nourrit et enseigne. Cela signifie que cette nourriture est double et qu'il faut autant nourrir le corps que l'esprit (accessoirement que ventre affamé n'a pas d'oreille).

Et c'est bien ce qu'ont compris ces religieux des années 80 que vous décriez : Abbé Pierre, Soeur Emmanuelle... Camara, Roméro et tant d'autres prêtres proches des peuples. Vous me pardonnerez de ne pas metttre dans cette liste soeur Thérésa qui aimait tellement les pauvres... qu'elle préférait les voir se multiplier à l'infini bien qu'elle fut compatissante à leur fin.
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80793
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: "Affermis tes freres ! "   Sam 05 Fév 2011, 23:33

Non. Il les enseigner DES HEURS, dit le texte. Puis il se soucie de leur repas car ils doivent rentrer chez eux à pied.

Et Jésus a toujours montrer le caractère essentiel de la nourriture spirituelle, la nourriture matérielle n'étant qu'un support du corps :
Citation :

Deutéronome 8, 3 Il t'a humilié, il t'a fait sentir la faim, il t'a donné à manger la manne que ni toi ni tes pères n'aviez connue, pour te montrer que l'homme ne vit pas seulement de pain, mais que l'homme vit de tout ce qui sort de la bouche de Yahvé.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
adamev



Masculin Messages : 12232
Inscription : 28/04/2008

MessageSujet: Re: "Affermis tes freres ! "   Dim 06 Fév 2011, 10:01

L'argument ne tient pas... parce que le texte ne parle pas de ce qui fut enseigné mais de ce qui fut produit par miracle et distribué... Il y a insistance du texte sur la nourriture pas sur l'enseignement. Posez-vous donc la question de savoir pourquoi l'anecdotique (repas, partage, communion... forme d'eucharistie) est mis en avant plutôt que le fond (enseignement, discours...)?
Revenir en haut Aller en bas
Enlui



Messages : 8019
Inscription : 04/10/2008

MessageSujet: Re: "Affermis tes freres ! "   Dim 06 Fév 2011, 11:20

Adamev,Il est écrit:"Il partagea aussi les deux poissons entre tous."
Mais le texte s'achève sur: Et ceux qui avaient mangé les pains étaient 5.000 hommes.
Comme pour insister sur ce symbole.

De même que la transformation de l'eau en vin préfigure une nouvelle et meilleure alliance ,et l'eucharistie,il en va de même pour la multiplication des pains que mange la foule réunie comme en église.
Cela préfigure le banquet:"Alors il leur ordonna de les faire tous s'étendre par groupes de convives sur l'herbe verte.Et ils s'allongèrent à terre par carrés de cent et de 50."
"Tous furent rassassiés".
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80793
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: "Affermis tes freres ! "   Dim 06 Fév 2011, 12:59

adamev a écrit:
L'argument ne tient pas... parce que le texte ne parle pas de ce qui fut enseigné mais de ce qui fut produit par miracle et distribué... Il y a insistance du texte sur la nourriture pas sur l'enseignement. Posez-vous donc la question de savoir pourquoi l'anecdotique (repas, partage, communion... forme d'eucharistie) est mis en avant plutôt que le fond (enseignement, discours...)?

M'enfin !
Citation :

Marc 6, 34 En débarquant, il vit une foule nombreuse et il en eut pitié, parce qu'ils étaient comme des brebis qui n'ont pas de berger, et il se mit à les enseigner longuement.
Marc 6, 35 L'heure étant déjà très avancée,

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Théodéric



Messages : 6683
Inscription : 21/08/2007

MessageSujet: Re: "Affermis tes freres ! "   Mer 09 Fév 2011, 02:45

Christophore a écrit:
Téodéric,
je ne peux rien capter de ce que vous chantez sur les autos blindées ; si vous êtes au premier degré, je vous ai répondu.
Mais puisque vous reprochez tout cela au Saint-Père et que vous voulez suivre le chemin de Jésus, eh bien allez-y pour commencer : allez tout de suite voir votre évêque, les yeux dans les yeux, face à face et dites-lui tout ce vomi que vous nous déversez sous un pseudo.
C'en est écoeurant : vous insultez le Saint-Père, vous lui donnez des ordres, vous allez contre sa conscience, mais sans vous livrer vous-même.
Allez-y si vous êtes un être de communion, eh bien, allez voir le Pasteur et dites-lui face à face ! sans aller jusqu'à une lettre ouverte, mais dans un entretien de coeur à coeur, dites-lui tout cela !
Lui pourra vous répondre.
Et ne prenez pas le Pape pour une marionnette !
Si vous aimez Jésus, vous allez le voir , comme Nicodème, car lui au moins a cherché et a trouvé.



Bonjour Chritophore,

je te répond et répond en partit aux messages qui suivent sous ton message;

que tu peine a me comprendre j'en doute pas , je reprend en bref ,

ton Fil s'appel affermit tes frères , je te rappel que pour Jésus affermir c'est Vivre avec ses frères et Jésus est née pauvre a vécu avec eux Il n'a pas fait que du blabla IL a agit pris bien soins de gouter a la misère des hommes, IL ne l'a pas fuit , IL n'a pas dit a ses amis " j'en ai marre que l'on me touche que l'on veuille d eMoi des miracles ou du pain , allez me chercher une armure, romaine bien blindée, et des gros légionnaires bien balaise qui empêcheront les femmes hystériques de vouloir me toucher et toutes cette foule qui demain me trahira qu'on la repousse a 200 mètres de Moi, car je crains ceux qui cachent des couteaux, des épées , des lances ! " NON Christophore , être Témoin du Christ impose de Vivre comme Lui !
on a beau bien parler si on ne vis pas au plus proche des faibles , on triche et cela ne passe pas ; y a pas besoin d'avoir bac plus 10 pour savoir qu'une Mère Thérésa était écoutée des pauvres et comprise et aussi écoutée des gens bien placés , de même de Abbé Pierre et autres , affermir c'est pas être l'intello de service c'est être un Pierre comme Pierre 1er pas riche mais crédible !

ça te blesse ? j'y peux rien Jésus a bien dit " c'est Un MODÈLE que je vous donne par Ma Vie !"

tu me demande si j'ai écris cela a mon Évêque , je suis entrain de le faire ainsi qu'a Benoit !
tu m'excuse moi de Saint Père je n'en n'ai qu'UN Celui des Cieux d'on Jésus m'a dit de garder l'exclusivité du Nom pour Lui Seul, Benooit est successeur de Pierre OK ça d'accord ; il a une charge OK, mais cela n'annule riende l'autorité de Jésus , et meêm bien plus Pierre s'il veut m'affermir qu'il applique déja ce que Jésus dit de faire , ma foi est batit sur Jésus et le témoignage des 12 Apôtres , on ne peut être apostolique et pratiquer l'inverse de ce qu'ils ont enseigné au Nom du Christ , et ne vient pas me dire que je parle a la lettre car dans ses parole Jésus est Clairement esprit quand Il Dit " NE LE FAIT PAS NE DONNEZ CE NOM A PERSONNE" C EST TRÈS CLAIR : C EST NON !

tu peux finasser on sait tous très bien d'où viennent ces termes de saint père et de souverain pontife, de la rome des empereurs et de leur religion , d'ailleurs la haine des Juifs vient aussi de là, car aucun Apôtres n'auraient appelé a la haine des Juifs pour le simple fait qu'ils l'étaient tous JUIFS et Jésus aussi et marie Aussi tous des Youpins circoncis ! quand l'eglise est devenu religion romaine elle a aussi engendré le mépris et la haine des Juifs !
c'est simple Paul lui disait qu'il voudrait devenir anathème pour sauver ses fréres Juifs !

ça fait mal et oui mon vieux a force de ne pas vouloir voir on fini par y arriver tout de même !
2000ans il nous aura fallu pour partir d'un Sauveur juif a la haine des Juifs et commencer a arrêter de les haïr après que les dites nations chrétiennes les aient persécutés et brulés , et tu m'excuse tout cela sous domination catholique tu ne peux le nier ! et pourtant je crois que certains lisent les évangiles et que jésus y dit sur la Croix " père pardonne leur sils ne savent pas ce qu'ils font !" Il parlait des Juifs et des Romains qui le Crucifié ; aujourd'hui Jésus doit encore répéter ces mots vu notre attitude, mais nous sommes Baptisé si vraiment l'esprit est avec nous , alors on ne peut pas dire que l'on ne sais pas ce que l'on fait, car L'Esprit Est Connaissance ; on fait quoi on nie ou on se repend réellement ?
faut se grouiller Christophore y a le feu au bateau !

je crois a l'appel de Pierre par Jésus Christ, mais je ne renie pas l'evangile sous prétexte que certains aiment la pompe et préche Dieu vulnérable depuis leur aut blindée !
Jésus l'a dit aussi " ne craignez pas ceux qui ne peuvent que tuer le corps mais ne peuvent rien faire d'autre ,,," donc arrêter d'avoir peur de mourir pour la foi, car on vous regarde et vous enseigner la peur vous témoigner non pas la lumière mais l'ombre de la peur d'y laisser sa peau, cela ne s'appel pas affermir ses fréres désolé pour cela s'appel tromper leur inconscient en leurs disant une chose mais en en manifestant une autre !

si il nous faut un successeur de pierre tous les 7 a 8 ans parce que on les tue, hé bien soit ! quoi Christophore ça te secoue ce que j'écris , tu n'as jamais lu que jésus n'a vécu que 3 an et demi puis Il fut mis a mort, et que Étienne n'a pas duré longtemps aprés avoir reçu; l'Esprit Saint et puis Jacques et d'autres puis Paul et Pierre , mais aujourd'hui on a une bagnole blindée pour pas que cela nous arrive !
beau résultat les autres vont chercher a faire de même se protéger pas livrer leurs vie puisque l'on leur témoigne que on peut éviter , mais dit Christophore REGARDE JÉSUS C EST LE MODELÉ !
alors va falloir choisir entre le Témoignage Vivifiant qui a tôt fait de te mettre sur la Croix ou le témoignage d'intello qui circule en auto blindé,
mais les 1é Apôtres ont enflammé le monde en mourant ILS Ont Rependu le Feu de l'Esprit mais votre sagesse en sécurité et autio blindée c'est un coup d'extincteur, tu vois pas ? ouvre tes yeux !!

quand au fait que jésus donne du Pain sous toutes les formes quoi d'étonnant IL Est Celui qui ESt et qui fait être, donc Il s'occupe de nous Esprit et Corps , comme dans le 1er et 2em commandement qu'Il explicite trés bien Aimer Dieu et en Vivre et le second commandement et Aimer son prochain comme soit même !

on passe notre temps a diviser ce qu'IL a Unit, car en prenant Chair Il a Bien Unit Sa Vie Esprit a Notre nature d'Homme , donc Il pourvoit aux 2 LUi Il Est Logique ! et Logique d'Amour !

j'ai fait remarquer que de dire a des personnes malades de s'unir au Christ c'ets bien gentil, mais Jésus Lui Il en a guérit des milliers et les apôtres beaucoup aussi , seulement ensuite aprés les avoir rassasié de tendresse de Sa Proximité IL leurs a enseigné comment aller plus avant dans l'Union Au Père, mais nous on ne voit plus de tendresse seulement des gens en auto blindée qui circule sous cortèges de garde du corps viennent faire de beaux discours et repartent !
si seulement ils guérissaient comme Jésus le dit dans l'envoi en mission a SES Apôtres , ensuite ils pourraient expliquer de manière cohérente et crédible la suite , mais pas de début pas de contact livré comme Jésus, désolé mais ça marche pas ainsi , si y a pas de début y a pas de suite !
c'est la différence entre la religion et l'évangile revenez a l'Evangile d'un Dieu Faible et Vulnérable et ses apôtres avec agissez comme Jésus a dit de le faire et vous verrez les hommes viendront !

je suis un idiot c'est d'accord, mais si le soucis c'est de convaincre les croyants , alors je vosu rappel il y a 5,5 milliards d'hommes qui ignorent le Christ commençons a faire ce que Jésus a dit ils entendront la Vérité et choisiront !
pour le moment ils n'entendent pas grand chose ils sont loin de voir faire ce que jésus faisait et a dit a Pierre et autres de faire !

j'ai pas écrit l'Evangile, c'est pas moi qui ai dit c'est l'esprit Saint qui l'a fait écrire aux Apôtres et c'est ce que La seigneur veut pour nous !
alors FAITE LE , FAITE TOUT CE QU'IL Dira et vous verrez si Il ne tient pas parole !

mais arrêter de mettre de la distance avec la sécurité l'auto blindé IL NE L'A PAS FAIT, parce que L'Esprit Saint n'agit pas ainsi !

Revenir en haut Aller en bas
Théodéric



Messages : 6683
Inscription : 21/08/2007

MessageSujet: Re: "Affermis tes freres ! "   Mer 09 Fév 2011, 04:18

Arnaud Dumouch a écrit:
Théodéric a écrit:
[q

RAPPEL TOI CHRISTOPHORE, JÉSUS EST NÉE DANS CABANE ET FUT COUCHÉ UNE MANGEOIRE ET LES BERGERS GARDIENS DES AGNEAUX COUCHAIENT DEHORS AVEC LE TROUPEAU ET PAS DANS DES AUTO BLINDÉES ET SOUS AUTRES PROTECTIONS DU MÊME GENRE, SEULEMENT LES ANGES ONT PU VENIR LES CHERCHER , LA VULNÉRABILITÉ PERMET CELA !

l'Évangile reste a VIVRE moins qu'a en faire un discourt !
Cher Théodéric,

Vivez-vous dans une cabanne ?

si vous vivez dans une maison comme je le pense, bien en sécurité avec un compte en banque bien sécurisé, qui êtes-vous pour faire la morale sur la pauvreté volontaire ?

Arnaud Bonjour,

Pierre a reçu une mission on nous chante partout qu'il est vicaire du christ, ce qui voudrait dire " le Christ en l'absence du Christ " donc si il faut croire cela , je dis " qu'il se comporte comme le Christ qui n'avait pas d'armure alors que tous le touchait, et que même le jour de son arrestation Il a interdit a pierre de le défendre avec une arme "

il faut être cohérent sinon on passe du témoignage au contre témoignage !

je vais encore scandaliser du monde ;

mais que Christophore se réjouisse des promenades de Benoit avec de beaux discours je dirais volontiers que je m'en fiche, parce que ce ne sont pas ceux qui vont bien qui ont besoin de médecins mais les malades et que ces malades ne voient rien d'autres qu'un puissant dans sa voiture blindé et donc un de ces menteurs habituels !
Jésus a bien pris soins de s tenir au niveau des faible, parce que comme Il l'a expliqué " il y a plus de Joie au Ciel pour un pécheur qui se convertit que pour 100 juste qui continu de marcher droit !"
donc les discours qui ne sont compréhensible que par des croyants pour moi c'est pas convaincant !
un croyant peut a la limite supporter la sottise de l'auto blindé mais pour un incroyant ceci est un contre témoignage flagrant, de plus ça contredit totalement ce que dit Jésus a propos de ne pas craindre ceux qui ne peuvent que tuer le corps et IL le disait justement a ses apôtres afin qu'ils témoignent sans appréhension !

tout chrétien doit rechercher ce qui l'approche le plus des plus faible sinon pourquoi Jésus se serait Il fait si pauvre, si Vulnérable ?
je n'idolâtre pas Pierre il a une mission difficile c'est OK , mais Jésus a fait des promesses !
alors Pierre GO y a une Croix faite pour toi !

si nous compliquons les choses comment les incroyant verront ils ? au travers de nos vitre blindées derrière nos cordons de sécurité ?
on canonise des Foucault , des Mére Thérésa , et autres du même type, mais on est pas pressé de les suivre de trop prés , n'est ce pas a nous Babylone que s'adresse alors l'Apocalypse " c'est chez toi que l'on a trouvé le Saint des saints !" n'est ce pas a nous que Jésus dit " vous êtes comme vos pères ils ont tués les prophètes et vous vous leurs bâtissez des mausolée, ainsi vous démontrez que vous êtes d'accord avec eux et mettez le comble a la mesure !"
nous on reconnais les saints (souvent persécutés même par l'église) on chante leur louange on va au cérémonies , mais nos société sont pile l'inverse de leurs vies et nous catho on est mou comme des chics , et notre (chef) lui leurs donne tord avec sa Mercedes blindée ! elle peut bien être écologique a 100% elle est un pire contre témoignage encore car elle est spirituellement polluante !

faut pas le dire , dommage je l'ai dis si j'ai tord montrez moi Jésus armé et en armure !


Revenir en haut Aller en bas
boudo



Messages : 4555
Inscription : 28/01/2008

MessageSujet: Re: "Affermis tes freres ! "   Mer 09 Fév 2011, 05:17

Heureusement que tu es là , cher Théodéric . Les pavés dans la mare , c'est toujours utile .
Cela prouve que le courant ne passait plus très bien dans l'étang ( ou même qu'il n'est jamais totalement passé ) .

Ceci dit , quel est l'ennemi principal de Jésus ? Les romains ? Non . Il ne touche pas à leur monnaie et à leur " puissance " .
Les chefs des juifs ? En partie , oui . Parce qu'Il les agace en leur prouvant qu'ils ne sont pas fidèles au Dieu qu'ils proclament , même et surtout lorsqu'Il dit aux lépreux guéris : allez vous montrer au prêtre . Le ton prophétique de tes posts va dans le même sens .

L'ennemi le plus puissant de Jésus , c'est finalement la foule versatile , celle-là même qu'Il a guérie ,
enseignée et nourrie . Celle-là même qui veut le faire roi mais qui hurle " A mort " un peu après , lorsqu'elle comprend qu'Il ne sera jamais roi temporel .

Pierre doit-il se défendre contre la foule ? Je te laisse juge . Ce que j'ai constaté , c'est que
certains dénigreurs du pape ( comme mon épouse ) SE SERVENT des richesses et de l'hypocrisie pontificales comme d'un alibi pour leur propre confort et leur désintérêt vis-à-vis du malheur des autres . Ils ne seraient pas plus charitables si le pape se convertissait
à la simplicité évangélique .

Qu'en conclure ? Qu'il ne faut pas juger . Soeur Emmanuelle a fait parfois de sérieux reproches au pape . Elle n'a jamais remis en cause son autorité .
Revenir en haut Aller en bas
Christophore



Messages : 3244
Inscription : 12/01/2009

MessageSujet: Re: "Affermis tes freres ! "   Mer 09 Fév 2011, 12:54

Pour quelle raison alors ne signez-vous pas vos posts, cher Téodéric, et cachez-vous dans l'auto blindé d'un pseudo pour insulter le représentant du Christ ?
Les pseudos sont respectables tant qu'ils servent le Bien.
Votre pseudo est votre voiture blindée dans laquelle vous vous tapissez non pour témoigner mais pour vomir des insultes sur le Pape !

Je refuse totalement votre désir d'envoyer Pierre sur la Croix car Dieu seul a ce pouvoir.

Jésus, combien de fois a-t-il refusé de se laisser prendre et ligoter "parce que SON HEURE N'ETAIT PAS ENCORE VENUE".

Et même au jardin de l'Agonie très sainte de Son Coeur (invisible, celle-là), quand le traitre avec la cohorte est arrivé, Jésus les a terrassés !
Son arme, c'était celle qu'Il a reçue de son Père et, oui, il s'en est servi.

Mais vous, vous vous servez d'autres armes : celles dont s'est servi Cain, et qu'il a reçues de son père "menteur et homicide".

Le prophète parle pour Dieu.
Le faux-prophète parle pour le diable.
Qui veut empêcher Pierre d'accomplir sa mission et qui, de manière anonyme, veut "le précipiter de l'escarpement de la ville", est un faux prophète.

"POURQUOI VOULEZ-VOUS ME TUER ?" demandait Jésus.

Eh bien, Téodéric : répondez à ce pourquoi.
Pas à moi.
A Dieu.


Revenir en haut Aller en bas
http://site.christophore.com/
Christophore



Messages : 3244
Inscription : 12/01/2009

MessageSujet: Re: "Affermis tes freres ! "   Mer 09 Fév 2011, 14:25

Le 11 février prochain,
mémoire de la Bienheureuse Vierge de Lourdes,
nous célébrerons la Journée mondiale du Malade.

Elle est une occasion propice
pour réfléchir,
pour prier
et pour accroître la sensibilité des communautés ecclésiales et de la société civile,
envers nos frères et sœurs malades.

Dans mon Message pour cette Journée,
inspiré par une expression de la Première lettre de Pierre :
« Par ses blessures vous avez été guéris » (1 Pierre 2, 24),
je vous invite tous à contempler Jésus, le Fils de Dieu,
qui a souffert, est mort, mais est ressuscité.

Dieu s'oppose radicalement à la tyrannie du mal.
Le Seigneur prend soin de l'homme en toute situation,
partage sa souffrance,
et ouvre son cœur à l'espérance.

C'est pourquoi
j'exhorte tout le personnel sanitaire
à reconnaître dans le malade non seulement un corps marqué par la fragilité,
mais avant tout une personne,
à laquelle donner toute la solidarité et offrir des réponses adéquates et compétentes.

Selon la foi et la raison,
on ne peut réduire la dignité de la personne aux facultés ou aux capacités qu'elle peut manifester,
et par conséquent,
celle-ci ne disparaît pas lorsque la personne elle-même est faible, invalide, et a besoin d'aide.

de l'Angélus du dimanche dernier
Revenir en haut Aller en bas
http://site.christophore.com/
Christophore



Messages : 3244
Inscription : 12/01/2009

MessageSujet: Re: "Affermis tes freres ! "   Mer 09 Fév 2011, 22:33

Théodéric a écrit:
Christophore a écrit:
Téodéric,
je ne peux rien capter de ce que vous chantez sur les autos blindées ; si vous êtes au premier degré, je vous ai répondu.
Mais puisque vous reprochez tout cela au Saint-Père et que vous voulez suivre le chemin de Jésus, eh bien allez-y pour commencer : allez tout de suite voir votre évêque, les yeux dans les yeux, face à face et dites-lui tout ce vomi que vous nous déversez sous un pseudo.
C'en est écoeurant : vous insultez le Saint-Père, vous lui donnez des ordres, vous allez contre sa conscience, mais sans vous livrer vous-même.
Allez-y si vous êtes un être de communion, eh bien, allez voir le Pasteur et dites-lui face à face ! sans aller jusqu'à une lettre ouverte, mais dans un entretien de coeur à coeur, dites-lui tout cela !
Lui pourra vous répondre.
Et ne prenez pas le Pape pour une marionnette !
Si vous aimez Jésus, vous allez le voir , comme Nicodème, car lui au moins a cherché et a trouvé.



Bonjour Chritophore,

je te répond et répond en partit aux messages qui suivent sous ton message;

que tu peine a me comprendre j'en doute pas , je reprend en bref ,

ton Fil s'appel affermit tes frères , je te rappel que pour Jésus affermir c'est Vivre avec ses frères et Jésus est née pauvre a vécu avec eux Il n'a pas fait que du blabla IL a agit pris bien soins de gouter a la misère des hommes, IL ne l'a pas fuit , IL n'a pas dit a ses amis " j'en ai marre que l'on me touche que l'on veuille d eMoi des miracles ou du pain , allez me chercher une armure, romaine bien blindée, et des gros légionnaires bien balaise qui empêcheront les femmes hystériques de vouloir me toucher et toutes cette foule qui demain me trahira qu'on la repousse a 200 mètres de Moi, car je crains ceux qui cachent des couteaux, des épées , des lances ! " NON Christophore , être Témoin du Christ impose de Vivre comme Lui !
on a beau bien parler si on ne vis pas au plus proche des faibles , on triche et cela ne passe pas ; y a pas besoin d'avoir bac plus 10 pour savoir qu'une Mère Thérésa était écoutée des pauvres et comprise et aussi écoutée des gens bien placés , de même de Abbé Pierre et autres , affermir c'est pas être l'intello de service c'est être un Pierre comme Pierre 1er pas riche mais crédible !

ça te blesse ? j'y peux rien Jésus a bien dit " c'est Un MODÈLE que je vous donne par Ma Vie !"

tu me demande si j'ai écris cela a mon Évêque , je suis entrain de le faire ainsi qu'a Benoit !
tu m'excuse moi de Saint Père je n'en n'ai qu'UN Celui des Cieux d'on Jésus m'a dit de garder l'exclusivité du Nom pour Lui Seul, Benooit est successeur de Pierre OK ça d'accord ; il a une charge OK, mais cela n'annule riende l'autorité de Jésus , et meêm bien plus Pierre s'il veut m'affermir qu'il applique déja ce que Jésus dit de faire , ma foi est batit sur Jésus et le témoignage des 12 Apôtres , on ne peut être apostolique et pratiquer l'inverse de ce qu'ils ont enseigné au Nom du Christ , et ne vient pas me dire que je parle a la lettre car dans ses parole Jésus est Clairement esprit quand Il Dit " NE LE FAIT PAS NE DONNEZ CE NOM A PERSONNE" C EST TRÈS CLAIR : C EST NON !

tu peux finasser on sait tous très bien d'où viennent ces termes de saint père et de souverain pontife, de la rome des empereurs et de leur religion , d'ailleurs la haine des Juifs vient aussi de là, car aucun Apôtres n'auraient appelé a la haine des Juifs pour le simple fait qu'ils l'étaient tous JUIFS et Jésus aussi et marie Aussi tous des Youpins circoncis ! quand l'eglise est devenu religion romaine elle a aussi engendré le mépris et la haine des Juifs !
c'est simple Paul lui disait qu'il voudrait devenir anathème pour sauver ses fréres Juifs !

ça fait mal et oui mon vieux a force de ne pas vouloir voir on fini par y arriver tout de même !
2000ans il nous aura fallu pour partir d'un Sauveur juif a la haine des Juifs et commencer a arrêter de les haïr après que les dites nations chrétiennes les aient persécutés et brulés , et tu m'excuse tout cela sous domination catholique tu ne peux le nier ! et pourtant je crois que certains lisent les évangiles et que jésus y dit sur la Croix " père pardonne leur sils ne savent pas ce qu'ils font !" Il parlait des Juifs et des Romains qui le Crucifié ; aujourd'hui Jésus doit encore répéter ces mots vu notre attitude, mais nous sommes Baptisé si vraiment l'esprit est avec nous , alors on ne peut pas dire que l'on ne sais pas ce que l'on fait, car L'Esprit Est Connaissance ; on fait quoi on nie ou on se repend réellement ?
faut se grouiller Christophore y a le feu au bateau !

je crois a l'appel de Pierre par Jésus Christ, mais je ne renie pas l'evangile sous prétexte que certains aiment la pompe et préche Dieu vulnérable depuis leur aut blindée !
Jésus l'a dit aussi " ne craignez pas ceux qui ne peuvent que tuer le corps mais ne peuvent rien faire d'autre ,,," donc arrêter d'avoir peur de mourir pour la foi, car on vous regarde et vous enseigner la peur vous témoigner non pas la lumière mais l'ombre de la peur d'y laisser sa peau, cela ne s'appel pas affermir ses fréres désolé pour cela s'appel tromper leur inconscient en leurs disant une chose mais en en manifestant une autre !

si il nous faut un successeur de pierre tous les 7 a 8 ans parce que on les tue, hé bien soit ! quoi Christophore ça te secoue ce que j'écris , tu n'as jamais lu que jésus n'a vécu que 3 an et demi puis Il fut mis a mort, et que Étienne n'a pas duré longtemps aprés avoir reçu; l'Esprit Saint et puis Jacques et d'autres puis Paul et Pierre , mais aujourd'hui on a une bagnole blindée pour pas que cela nous arrive !
beau résultat les autres vont chercher a faire de même se protéger pas livrer leurs vie puisque l'on leur témoigne que on peut éviter , mais dit Christophore REGARDE JÉSUS C EST LE MODELÉ !
alors va falloir choisir entre le Témoignage Vivifiant qui a tôt fait de te mettre sur la Croix ou le témoignage d'intello qui circule en auto blindé,
mais les 1é Apôtres ont enflammé le monde en mourant ILS Ont Rependu le Feu de l'Esprit mais votre sagesse en sécurité et autio blindée c'est un coup d'extincteur, tu vois pas ? ouvre tes yeux !!

quand au fait que jésus donne du Pain sous toutes les formes quoi d'étonnant IL Est Celui qui ESt et qui fait être, donc Il s'occupe de nous Esprit et Corps , comme dans le 1er et 2em commandement qu'Il explicite trés bien Aimer Dieu et en Vivre et le second commandement et Aimer son prochain comme soit même !

on passe notre temps a diviser ce qu'IL a Unit, car en prenant Chair Il a Bien Unit Sa Vie Esprit a Notre nature d'Homme , donc Il pourvoit aux 2 LUi Il Est Logique ! et Logique d'Amour !

j'ai fait remarquer que de dire a des personnes malades de s'unir au Christ c'ets bien gentil, mais Jésus Lui Il en a guérit des milliers et les apôtres beaucoup aussi , seulement ensuite aprés les avoir rassasié de tendresse de Sa Proximité IL leurs a enseigné comment aller plus avant dans l'Union Au Père, mais nous on ne voit plus de tendresse seulement des gens en auto blindée qui circule sous cortèges de garde du corps viennent faire de beaux discours et repartent !
si seulement ils guérissaient comme Jésus le dit dans l'envoi en mission a SES Apôtres , ensuite ils pourraient expliquer de manière cohérente et crédible la suite , mais pas de début pas de contact livré comme Jésus, désolé mais ça marche pas ainsi , si y a pas de début y a pas de suite !
c'est la différence entre la religion et l'évangile revenez a l'Evangile d'un Dieu Faible et Vulnérable et ses apôtres avec agissez comme Jésus a dit de le faire et vous verrez les hommes viendront !

je suis un idiot c'est d'accord, mais si le soucis c'est de convaincre les croyants , alors je vosu rappel il y a 5,5 milliards d'hommes qui ignorent le Christ commençons a faire ce que Jésus a dit ils entendront la Vérité et choisiront !
pour le moment ils n'entendent pas grand chose ils sont loin de voir faire ce que jésus faisait et a dit a Pierre et autres de faire !

j'ai pas écrit l'Evangile, c'est pas moi qui ai dit c'est l'esprit Saint qui l'a fait écrire aux Apôtres et c'est ce que La seigneur veut pour nous !
alors FAITE LE , FAITE TOUT CE QU'IL Dira et vous verrez si Il ne tient pas parole !

mais arrêter de mettre de la distance avec la sécurité l'auto blindé IL NE L'A PAS FAIT, parce que L'Esprit Saint n'agit pas ainsi !


Cher Théodéric,

le problème est que je voudrais bien comprendre mais rien que votre dernière phrase manque tellement de ponctuation que je n'y arrive pas.
Qu'est-ce qu'il n'a pas fait ? La sécurité ? La distance ? L'auto blindée ?

Et c'est ainsi pour tout le reste de votre message.
Les prophètes étaient compréhensibles, leur enseignements étaient facile à suivre pour même un ignorant comme moi.
Vous ne cessez d'opposer, moi, je veux unir ; pas "choisir" et critiquer.
Vous voyez le négatif en tout, je vois le témoignage de Saint-Père là où vous voyez que l'auto blindé, ce qui d'ailleurs n'est pas juste.
Vous parlez comme un paniqueur : "grouille-toi, Christophore"- dites-vous. Mais vous voulez dire quoi, finalement, à Christophore ? Se grouiller à quoi faire ?

"votre sagesse en sécurité et autio blindée c'est un coup d'extincteur, tu vois pas ? ouvre tes yeux !!" - dites-vous encore puis vous reprochez "sagesse et sécurité" ? Mais quelle sagesse ? quelle sécurité ?
Et, vous êtes qui pour parler de la sorte ? Je vous pose la même question qu'Arnaud à qui vous n'avez pas répondu.
Un prophète ne se cache pas dans l'anonymat. Sinon, personne ne sait s'il est fiable ni s'il est un ami ou un ennemi finalement.

Au sujet des Juifs, je vous renvois aux archives de ce Forum : je les ai toujours défendus quand pas mal ici les ont attaqués, donc ne parlez que de ce que vous savez.

Si maintenant pour vous un Juif c'est autre chose qu'un Juif, alors dites-moi quoi ? Si vous parlez en clair, ce que vous dites est injuste, mais si c'est codé, merci de me le décoder car on comprend une chose puis la ligne d'après c'est le contraire.

Ce qui se conçoit bien, s'énonce clairement.
Revenir en haut Aller en bas
http://site.christophore.com/
Théodéric



Messages : 6683
Inscription : 21/08/2007

MessageSujet: Re: "Affermis tes freres ! "   Sam 12 Fév 2011, 03:10

Arnaud Dumouch a écrit:
Théodéric a écrit:
[q

RAPPEL TOI CHRISTOPHORE, JÉSUS EST NÉE DANS CABANE ET FUT COUCHÉ UNE MANGEOIRE ET LES BERGERS GARDIENS DES AGNEAUX COUCHAIENT DEHORS AVEC LE TROUPEAU ET PAS DANS DES AUTO BLINDÉES ET SOUS AUTRES PROTECTIONS DU MÊME GENRE, SEULEMENT LES ANGES ONT PU VENIR LES CHERCHER , LA VULNÉRABILITÉ PERMET CELA !

l'Évangile reste a VIVRE moins qu'a en faire un discourt !
Cher Théodéric,

Vivez-vous dans une cabanne ?

si vous vivez dans une maison comme je le pense, bien en sécurité avec un compte en banque bien sécurisé, qui êtes-vous pour faire la morale sur la pauvreté volontaire ?

bonjour Arnaud,

je suis né dans une cabane une vraie j'ai vécu dans un bidon ville un vrai, la maison de mes parents était faite avec des cageots et des planches de récupérations et des vieux poteaux de téléphones avec des tôles tordues, (je ne me prend pas pour autant pour Jésus); aujourd'hui je vis dans une petites maison que je vais quitter je regarde a une petite cabane a nouveau afin de coller en actes a ce que je Le vois être.
la cabane de mon corps n'est pas rutilante non plus, cela fera une paire si j'en trouve une, ma cabane corporelle craque d'un peu partout et est rafistolée , entre broches dans les jambes, pontages d'artères, jambe artificielle et handicap a l'autre jambe, la pompe a dissoudre le sucre fonctionne a peine c'est plus du sang mais du caramel, en plus y a même pas le son et l'image est déficiente c'est pas un château ! mais je ne voudrais pas changer ma cabane contre un château sans Lui Very Happy c'est parfois difficile surtout quand je voudrais parler du Christ a des personnes d'on je lis le poids du vide en eux la surdité est une grande barrière non pas vraiment pour moi mais pour eux !

mon compte en banque bah il se vide bien, j'espère aller jusqu'au bout sans avoir a enquiquiner les autres en tendant la main, mais cela ne semble pas garantis , dois je trembler ou LUI faire confiance ?
j'espère avoir assez d'Amour du christ pour accepter de mourir en manquant de tout et savoir m'en réjouir, puisqu'IL a tout quitté du Ciel pour venir se faire haïr en ce monde pour me sauver moi qui suit le pire de tous (comme Paul) : pouvoir offrir sa vie c'est beau, mais accepter d'offrir sa mort c'est encore mieux , alors je regarde approché les jours où je ne serais rien pour personne comme Il ne fût rien pour beaucoup mais le Vivre et faire Pour LUI, je ne fabrique rien je tente de Le laisser faire de me laisser faire !

un peu fou ?dwarf
non beaucoup ! geek

je ne m'en vante pas je le dis, je suis né ainsi et si je ne vis pas cela autant ne pas vivre du tout ! IL ne nous a pas aimé au rabais et pourtant IL mendie notre Amour chaque jour :jesus:

mais rien de triste dans mes choix Il me donne la joie et la Force j'en ai plus que pour moi fleur 6 Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Théodéric



Messages : 6683
Inscription : 21/08/2007

MessageSujet: Re: "Affermis tes freres ! "   Sam 12 Fév 2011, 04:08

Christophore a écrit:
Théodéric a écrit:
Christophore a écrit:
Téodéric,
je ne peux rien capter de ce que vous chantez sur les autos blindées ; si vous êtes au premier degré, je vous ai répondu.
Mais puisque vous reprochez tout cela au Saint-Père et que vous voulez suivre le chemin de Jésus, eh bien allez-y pour commencer : allez tout de suite voir votre évêque, les yeux dans les yeux, face à face et dites-lui tout ce vomi que vous nous déversez sous un pseudo.
C'en est écoeurant : vous insultez le Saint-Père, vous lui donnez des ordres, vous allez contre sa conscience, mais sans vous livrer vous-même.
Allez-y si vous êtes un être de communion, eh bien, allez voir le Pasteur et dites-lui face à face ! sans aller jusqu'à une lettre ouverte, mais dans un entretien de coeur à coeur, dites-lui tout cela !
Lui pourra vous répondre.
Et ne prenez pas le Pape pour une marionnette !
Si vous aimez Jésus, vous allez le voir , comme Nicodème, car lui au moins a cherché et a trouvé.



Bonjour Chritophore,

je te répond et répond en partit aux messages qui suivent sous ton message;

que tu peine a me comprendre j'en doute pas , je reprend en bref ,

ton Fil s'appel affermit tes frères , je te rappel que pour Jésus affermir c'est Vivre avec ses frères et Jésus est née pauvre a vécu avec eux Il n'a pas fait que du blabla IL a agit pris bien soins de gouter a la misère des hommes, IL ne l'a pas fuit , IL n'a pas dit a ses amis " j'en ai marre que l'on me touche que l'on veuille d eMoi des miracles ou du pain , allez me chercher une armure, romaine bien blindée, et des gros légionnaires bien balaise qui empêcheront les femmes hystériques de vouloir me toucher et toutes cette foule qui demain me trahira qu'on la repousse a 200 mètres de Moi, car je crains ceux qui cachent des couteaux, des épées , des lances ! " NON Christophore , être Témoin du Christ impose de Vivre comme Lui !
on a beau bien parler si on ne vis pas au plus proche des faibles , on triche et cela ne passe pas ; y a pas besoin d'avoir bac plus 10 pour savoir qu'une Mère Thérésa était écoutée des pauvres et comprise et aussi écoutée des gens bien placés , de même de Abbé Pierre et autres , affermir c'est pas être l'intello de service c'est être un Pierre comme Pierre 1er pas riche mais crédible !

ça te blesse ? j'y peux rien Jésus a bien dit " c'est Un MODÈLE que je vous donne par Ma Vie !"

tu me demande si j'ai écris cela a mon Évêque , je suis entrain de le faire ainsi qu'a Benoit !
tu m'excuse moi de Saint Père je n'en n'ai qu'UN Celui des Cieux d'on Jésus m'a dit de garder l'exclusivité du Nom pour Lui Seul, Benooit est successeur de Pierre OK ça d'accord ; il a une charge OK, mais cela n'annule riende l'autorité de Jésus , et meêm bien plus Pierre s'il veut m'affermir qu'il applique déja ce que Jésus dit de faire , ma foi est batit sur Jésus et le témoignage des 12 Apôtres , on ne peut être apostolique et pratiquer l'inverse de ce qu'ils ont enseigné au Nom du Christ , et ne vient pas me dire que je parle a la lettre car dans ses parole Jésus est Clairement esprit quand Il Dit " NE LE FAIT PAS NE DONNEZ CE NOM A PERSONNE" C EST TRÈS CLAIR : C EST NON !

tu peux finasser on sait tous très bien d'où viennent ces termes de saint père et de souverain pontife, de la rome des empereurs et de leur religion , d'ailleurs la haine des Juifs vient aussi de là, car aucun Apôtres n'auraient appelé a la haine des Juifs pour le simple fait qu'ils l'étaient tous JUIFS et Jésus aussi et marie Aussi tous des Youpins circoncis ! quand l'eglise est devenu religion romaine elle a aussi engendré le mépris et la haine des Juifs !
c'est simple Paul lui disait qu'il voudrait devenir anathème pour sauver ses fréres Juifs !

ça fait mal et oui mon vieux a force de ne pas vouloir voir on fini par y arriver tout de même !
2000ans il nous aura fallu pour partir d'un Sauveur juif a la haine des Juifs et commencer a arrêter de les haïr après que les dites nations chrétiennes les aient persécutés et brulés , et tu m'excuse tout cela sous domination catholique tu ne peux le nier ! et pourtant je crois que certains lisent les évangiles et que jésus y dit sur la Croix " père pardonne leur sils ne savent pas ce qu'ils font !" Il parlait des Juifs et des Romains qui le Crucifié ; aujourd'hui Jésus doit encore répéter ces mots vu notre attitude, mais nous sommes Baptisé si vraiment l'esprit est avec nous , alors on ne peut pas dire que l'on ne sais pas ce que l'on fait, car L'Esprit Est Connaissance ; on fait quoi on nie ou on se repend réellement ?
faut se grouiller Christophore y a le feu au bateau !

je crois a l'appel de Pierre par Jésus Christ, mais je ne renie pas l'evangile sous prétexte que certains aiment la pompe et préche Dieu vulnérable depuis leur aut blindée !
Jésus l'a dit aussi " ne craignez pas ceux qui ne peuvent que tuer le corps mais ne peuvent rien faire d'autre ,,," donc arrêter d'avoir peur de mourir pour la foi, car on vous regarde et vous enseigner la peur vous témoigner non pas la lumière mais l'ombre de la peur d'y laisser sa peau, cela ne s'appel pas affermir ses fréres désolé pour cela s'appel tromper leur inconscient en leurs disant une chose mais en en manifestant une autre !

si il nous faut un successeur de pierre tous les 7 a 8 ans parce que on les tue, hé bien soit ! quoi Christophore ça te secoue ce que j'écris , tu n'as jamais lu que jésus n'a vécu que 3 an et demi puis Il fut mis a mort, et que Étienne n'a pas duré longtemps aprés avoir reçu; l'Esprit Saint et puis Jacques et d'autres puis Paul et Pierre , mais aujourd'hui on a une bagnole blindée pour pas que cela nous arrive !
beau résultat les autres vont chercher a faire de même se protéger pas livrer leurs vie puisque l'on leur témoigne que on peut éviter , mais dit Christophore REGARDE JÉSUS C EST LE MODELÉ !
alors va falloir choisir entre le Témoignage Vivifiant qui a tôt fait de te mettre sur la Croix ou le témoignage d'intello qui circule en auto blindé,
mais les 1é Apôtres ont enflammé le monde en mourant ILS Ont Rependu le Feu de l'Esprit mais votre sagesse en sécurité et autio blindée c'est un coup d'extincteur, tu vois pas ? ouvre tes yeux !!

quand au fait que jésus donne du Pain sous toutes les formes quoi d'étonnant IL Est Celui qui ESt et qui fait être, donc Il s'occupe de nous Esprit et Corps , comme dans le 1er et 2em commandement qu'Il explicite trés bien Aimer Dieu et en Vivre et le second commandement et Aimer son prochain comme soit même !

on passe notre temps a diviser ce qu'IL a Unit, car en prenant Chair Il a Bien Unit Sa Vie Esprit a Notre nature d'Homme , donc Il pourvoit aux 2 LUi Il Est Logique ! et Logique d'Amour !

j'ai fait remarquer que de dire a des personnes malades de s'unir au Christ c'ets bien gentil, mais Jésus Lui Il en a guérit des milliers et les apôtres beaucoup aussi , seulement ensuite aprés les avoir rassasié de tendresse de Sa Proximité IL leurs a enseigné comment aller plus avant dans l'Union Au Père, mais nous on ne voit plus de tendresse seulement des gens en auto blindée qui circule sous cortèges de garde du corps viennent faire de beaux discours et repartent !
si seulement ils guérissaient comme Jésus le dit dans l'envoi en mission a SES Apôtres , ensuite ils pourraient expliquer de manière cohérente et crédible la suite , mais pas de début pas de contact livré comme Jésus, désolé mais ça marche pas ainsi , si y a pas de début y a pas de suite !
c'est la différence entre la religion et l'évangile revenez a l'Evangile d'un Dieu Faible et Vulnérable et ses apôtres avec agissez comme Jésus a dit de le faire et vous verrez les hommes viendront !

je suis un idiot c'est d'accord, mais si le soucis c'est de convaincre les croyants , alors je vosu rappel il y a 5,5 milliards d'hommes qui ignorent le Christ commençons a faire ce que Jésus a dit ils entendront la Vérité et choisiront !
pour le moment ils n'entendent pas grand chose ils sont loin de voir faire ce que jésus faisait et a dit a Pierre et autres de faire !

j'ai pas écrit l'Evangile, c'est pas moi qui ai dit c'est l'esprit Saint qui l'a fait écrire aux Apôtres et c'est ce que La seigneur veut pour nous !
alors FAITE LE , FAITE TOUT CE QU'IL Dira et vous verrez si Il ne tient pas parole !

mais arrêter de mettre de la distance avec la sécurité l'auto blindé IL NE L'A PAS FAIT, parce que L'Esprit Saint n'agit pas ainsi !


Cher Théodéric,

le problème est que je voudrais bien comprendre mais rien que votre dernière phrase manque tellement de ponctuation que je n'y arrive pas.
Qu'est-ce qu'il n'a pas fait ? La sécurité ? La distance ? L'auto blindée ?

Et c'est ainsi pour tout le reste de votre message.
Les prophètes étaient compréhensibles, leur enseignements étaient facile à suivre pour même un ignorant comme moi.
Vous ne cessez d'opposer, moi, je veux unir ; pas "choisir" et critiquer.
Vous voyez le négatif en tout, je vois le témoignage de Saint-Père là où vous voyez que l'auto blindé, ce qui d'ailleurs n'est pas juste.
Vous parlez comme un paniqueur : "grouille-toi, Christophore"- dites-vous. Mais vous voulez dire quoi, finalement, à Christophore ? Se grouiller à quoi faire ?

"votre sagesse en sécurité et autio blindée c'est un coup d'extincteur, tu vois pas ? ouvre tes yeux !!" - dites-vous encore puis vous reprochez "sagesse et sécurité" ? Mais quelle sagesse ? quelle sécurité ?
Et, vous êtes qui pour parler de la sorte ? Je vous pose la même question qu'Arnaud à qui vous n'avez pas répondu.
Un prophète ne se cache pas dans l'anonymat. Sinon, personne ne sait s'il est fiable ni s'il est un ami ou un ennemi finalement.

Au sujet des Juifs, je vous renvois aux archives de ce Forum : je les ai toujours défendus quand pas mal ici les ont attaqués, donc ne parlez que de ce que vous savez.

Si maintenant pour vous un Juif c'est autre chose qu'un Juif, alors dites-moi quoi ? Si vous parlez en clair, ce que vous dites est injuste, mais si c'est codé, merci de me le décoder car on comprend une chose puis la ligne d'après c'est le contraire.

Ce qui se conçoit bien, s'énonce clairement.

bonjour Christophore,


d'accord je ne suis pas champion de l'écriture je ne le prétend pas.

mais qui peut le plus peut le moins , donc si t'es un intello tu devrais être capable de lire au delà des mots !

ce qui ne colle pas dans l'attitude romaine actuelle, sait la dissonance avec l'Esprit Saint : voila peu de mots mais direct !

Jésus afin d'être proche de tous , Il n'a pas demandé a être protégé IL acceptait d'être touché d'être gêné, mais IL savait par Sa Communion au Père que LES PAUVRES eux y trouveraient leurs comptes ! qu'eux verrait que cette proximité cette vulnérabilité de Dieu était un honneur rendu a leur statut d'humain bafoués, ils ont trouvé sans science dans leurs misère la Science de l'Amour qui les Appel Mes enfants " cette vulnérabilité cette proximité elle n'excitera JAMAIS dans un discourt théologique aussi habile soit il et surtout pas quand tu arrive en voiture blindée car de qui te protége tu sinon de la msiére qui t'éffraie et le pauvre sait par essence que sa misére éfrraye bien les messieurs de bonne socité !

toi tu vois Benoit sans te troublé même quand il ne va pas droit parce que tu a sla foi tu es fort, mais vas vivre prés des vrais faible prés des miséreux et tu verra tu seras offensé de cette distance que l'on met a ce protéger, désolé mais cela ne peut être un fruit du Saint Esprit Jésus a fait exprès de quitter Son Statut Divin afin que Sa puissance ne pèse pas sur nous, IL a choisit de venir vivre caché dans la vulnérabilité d'un homme simple ;
on est loin de l'Esprit CE Dieu de l'Esprit de l'Evangile quand on approche les hommes sous haute protection, sous bonne garde , dés que tu te crois important de part ta place tu met une distance entre toi et ton frère, et alors il n'est plus ton frère mais, l'autre de qui tu dois te protéger !
suis je clair ?

si Jésus avait fait comme rome fait actuellement , jamais l'Evangile n'aurait atteint les pauvre et les simple, jamais Un François d'Assise n'aurait pu comprendre qu'il pouvait épouser sœur pauvreté !

je tente de parler a des personnes simples autour de moi, elles sont soit disant baptisées , je leurs demande comment elles vivent les actions de Benoit XVI et ces discours, je n'ai comme réponses que des haussements d'épaule, c'est d'un désintérêt total ! et ils croient être catholique !
pourquoi cette distance entre eux et rome ? on a droit a des discours de prof, désolé ces personnes là ne cherchent pas des profs ni des maitres mais des témoins et un témoins c'est un proche du Christ et qui Vit comme Le christ VULNÉRABLE A L'AMOUR a la Faiblesse !
ces personnes là ne savent pas le dire, mais elles ressentent une distance entre le Dieu que leur cœur espère et d'on l'esprit témoigne au fond de leurs coeurs et les défilés pompeux et sécurisés, car en elles elles savent " si Dieu est comme cela je n'ai aucune chance de l'approcher ma pauvreté est trop grande !"

voila tu comprends ?

relis les Evangiles regarde Vivre Jésus Marie Joseph les Apôtres Paul ect ect des simples au contact dangereux de la réalités mais les pauvres les bandits jusque sur La Croix Lui sont proche IL n'a pas de protection Sa protection c'est de ne rien retenir !
que rome fasse cela sinon elle trahit ! son trésor est a Donner pas a protéger

crois tu pouvoir arriver en voiture blinder avec garde du corps rambardes de sécurité et pouvoir t'exclamer " HEUREUX VOUS LES PAUVRES !" ça sonnerait totalement faux,
car les pauvres te vois et se disent "heureux , ben il est pas presser de le Vivre le bonheur qu'il proclame celui là !"


ce soucis de tout sécuriser qui envahi de plus en plus rome est un soucis purement de la chair pas de l'esprit, sinon Jésus n'aurait pas dit Lui-Même a ses Apôtres '" ne craignez pas ceux qui ne peuvent que tuer la chair mais ne peuvent rien faire d'autres !"
ce protéger ainsi, est un désaveux publique de l'espérance , une manifestation de la peur de mourir ! car depuis quand a-t-on tout ce cirque , depuis que la croix est arrivée ouvertement dans les rues de rome, depuis que La réalité qui était un cas d'école est devenue une vérité pratique, depuis que les hautes murailles du vatican qui séparées Pierre du peuple sont tombées, bref depuis que Le Père Divin nous tend la Croix on veut s'en protéger !
mais alors comment vont ils croire ? si se que l'on enseigne comme vertus Sainte on le refuse ?!

essaye de relire l'histoire de la femme hémoroïsse qui touche Jésus ou et aussi de Marie Madeleine qui se jette a ses pieds et regarde l'histoire de cette femme qui en décembre 2009 a sautée la barrière dans l'espérance folle de toucher Pierre pour toucher Jésus et regarde le résultat spirituel très différent, pas de témoignage spontané d'un Pierre-Christ qui s'arrête devant sa sœur qui souffre qui espère comme la femme hémoroïsse, tout cela parce que on vit dans la peur sous haute protection donc on se croit en danger pour soi-même en permanence, donc on ne peut laisser l'Esprit Saint tendre les bras a cette femme par qui Dieu nous réécrit l'Évangile au 21eme Siècle !
le message ne passe plus auprés de ceux qui en ont besoin "les perdus de la maison de Mon Père !" parce que l'esprit a besoin que l'on se livre Corps et âme, là on est plus dans cette cohérence, la sécurité est une barrière au sens spirituelle une fermeture entre mon frére et moi, alors que L'Evangile et La Venue du christ c'est Justement la déchirure du voile la fin de la Barrière , DIEU EST VENU HABITER PARMI NOUS EN NOUS IL S EST FAIT UN DE NOUS POUR ÊTRE AU PLUS PROCHE et nous aujourd'hui on a mis des barrière des vitres blindées des gros bras qui empêche le pauvre d'approcher !

je ne sais pas si c'est catholique de faire ainsi mais je te garantis ce n'est pas du tout Chrétien= vouloir ressembler au Christ !
(pardon si ma remarque sur la question catholique n'est pas douce, mais je dois le dire ainsi, si je ne veux pas tricher)

c'est pour cela que je le dis et redis, il faut choisir entre religion et Vécu DE DIEU ! on a pas le choix Jésus nous a montrer le Chemin y en a pas d'autre !

si on tue un Pierre tout les 10ans tant pis , Jésus n'a vécu que 3ans et demi les apôtres n'ont pas fait de vieux os, mais l'Évangile a crut l'Eglise a grandit, c'est notre tour d'aller a la Croix ?
je sais bien que les Apôtres en furent scandalisés mais Quand Jésus marche fermement Vers Jérusalem pouvons nous refuser d'aller a La Pâques avec LUI ?

si on n'arrête pas de trouver notre sécurité ailleurs que dans la Vulnérabilité Divine, Le seigneur laissera briser cette fausse sécurité qu'IL n'a pas établit et la leçon va être rude !

"VOUS ÊTES LA LUMIÈRE DU MONDE QUE VOTRE LUMIÈRE BRILLE !"
"VOUS ÊTES LE SEL DE LA TERRE NE VOUS AFFADISSEZ PAS !"





Revenir en haut Aller en bas
Christophore



Messages : 3244
Inscription : 12/01/2009

MessageSujet: Re: "Affermis tes freres ! "   Sam 12 Fév 2011, 13:54

Je ne comprends pas grand chose hélas, sans doute ne suis-je pas un intello, je ne prétends pas l'être.
Mais c'est quoi cette salade : choisir entre religion et vécu de Dieu ?
Qu est-ce Dieu-là ? Qui est votre Dieu ?

Et "cette proximité cette vulnérabilité de Dieu était un honneur rendu a leur statut d'humain bafoués" etc... ?

Votre agressivité envers le Saint-Père que vous appelez Benoit, de même que votre manière de vous acharner contre sa sécurité au nom d' une Croix qu'on lui tendrait...- je ne capte rien, et croyez que ce n'est pas la bonne volonté qui me manque.

"Lire au-delà des mots", comme vous le dites, n'est pas très sain. Ce qu'on a à dire, si c'est honnête, on le dit, si c'est malhonnête, cela ne sert à rien de falsifier la signification des mots. Cela finit par faire perdre la Foi et on n'a pas le droit de jouer avec cela. En tous les cas, moi, je ne le fais pas.

Non seulement je ne comprends pas ce petit jeu, mais je ne veux pas le comprendre car il est interdit d'exposer sa foi au danger.

Je pense que vous vous méprenez complètement sur notre Pape, sur ses peurs, sa vraie ou fausse sécurité - je pense que depuis longtemps ce n'est plus du tout à sa propre sécurité qu'il pense mais à celle des brebis, vous savez...

En tous cas, j'ai la pénible impression que vous vous acharnez à vouloir me dire quelque chose "au delà des mots" comme vous l'écrivez vous-même.
Ne serait-ce pas plus honnête de :
ou bien le dire sans "coder au-delà des mots"
ou bien si ce n'est pas quelque chose que vous voulez faire lire à tous, alors envoyez un mp mais sans coder.




Revenir en haut Aller en bas
http://site.christophore.com/
Théodéric



Messages : 6683
Inscription : 21/08/2007

MessageSujet: Re: "Affermis tes freres ! "   Dim 13 Fév 2011, 00:11

Christophore a écrit:
Je ne comprends pas grand chose hélas, sans doute ne suis-je pas un intello, je ne prétends pas l'être.
Mais c'est quoi cette salade : choisir entre religion et vécu de Dieu ?
Qu est-ce Dieu-là ? Qui est votre Dieu ?

Bonsoir Christophore,

Jésus n'a pas établie une religion Il nous a ouvert les Portes du Royaume Il est LUI-Même par Nature Cette Porte, Dieu est-Il une religion ? la Vie du Saint Esprit est-ce une religion ?
Mon Dieu EST Jésus Verbe du Père Divin qui nous Donne de Vivre UN Avec Lui par l'Esprit Saint, (et non pas par la religion !)
la religion peut être un moyen, mais pas une fin et il faut faire attention qu'elle a plus que tendance a se prendre pour l'essentiel, pour parodier je dirais que la religion est comme jean Baptiste un porte voix, qui peut être vu comme le plus grand en ce monde, mais qui est désormais le plus petit au Royaume et nous n'avons plus a suivre le porte voix mais a Vivre en Fils du royaume, il faut qu'Il croisse et que je diminue !" si tu accepte de comprendre cela Christophore tu n'es plus loin du Royaume de Notre Père


Et "cette proximité cette vulnérabilité de Dieu était un honneur rendu a leur statut d'humain bafoués" etc... ?

ben oui Jésus voulant relever les hommes est venu parmi les plus faible , Il Est né dans une étable comme beaucoup d'enfants de pauvres parmi les pauvre , on a pas dit " vite protégeons le afin que les hommes ne viennent pas importuner lui et sa mère, non il est écrit raconté par les Apôtres que " Les Anges vinrent dire aux bergers qui étaient dehors a garder le troupeau, Voici que je vous annonce une bonne Nouvelle, Un Sauveur vous est né !" ils ont pu l'approcher de trés trés prés, voila la Vérité du Ciel la Puissance d'Un Dieu Vulnérable !
tu vois la différence avec une auto blindées pour l'annonce de la Bonne nouvelle ?
si tu préfère encore " Ma Vie personne ne Me la prend c'est Moi qui la donne !" donc quand on vient en Son Nom avec la crainte de se faire voler sa vie, c'est donc que l'on ne vient pas comme Lui pour offrir sa vie, mais pour la préserver, ce qui contredit tout l'enseignement du Christ qui Est le Seul garant. (si c'est pas cela alors pourquoi la mettre sous cloche blindée ?)


Votre agressivité envers le Saint-Père que vous appelez Benoit, de même que votre manière de vous acharner contre sa sécurité au nom d' une Croix qu'on lui tendrait...- je ne capte rien, et croyez que ce n'est pas la bonne volonté qui me manque.

je ne vois pas ce qu'il y a d'agressif a appeler une personne par Son Nom, est-ce que tu dis " Le saint des Saint Pére Jesus" quand tu parles du seigneur ?
là encore dans ta remarque c'est ta bonne morale religieuse qui parle mais en contradiction avec La révélation de Jésus qui nous fait passer du veille homme religieux a l'état de Fils.
tu me dis croire a ce que Jésus Est et Dit, et les 12 apôtres nous ont écrit que Jésus leurs a dit (donc a nous aussi) "ne donnez le nom de Père a personne en ce monde !" ce n'est pas une lettre c'est LA Parole du Verbe Divin puisque désormais nos mot sont aussi ceux du Verbe en nous, donc dire Père ne peut s'adresser qu'a UNE Personne ! aucun Apôtre n'a jamais pris le nom de Père Jésus Lui-Même ne l'a pas revendiqué bien qu'Il ai dit a Philippe " qui M'a vu a Vu Le Père !"
le nom de saint père est donc en opposition spirituel avec l'enseignement que revendique la religion ; peut-on se revendiquer apostolique et affirmer l'inverse de l'enseignement des apôtre et du Christ Lui-Même lorsqu'IL s'adresse a TOUS ? tu vois la religion c'est cela !
toi tu vis comme le veille homme dans ces traditions religieuse, mais Pierre (Benoit) est simplement un de nous un frére qui a une charge donc je peux l'appeler Benoit il n'y a aucun mépris , ne dis tu pas Jésus et Il Est incomparablement plus Grand que Benoit ou Pierre et tu ne l'insulte pas ! alors qu'est ce qui te rend ainsi ? sinon l'esclavage religieux ? je ne cherche pas a te frapper mais a te répondre sans détour !
Jésus m'a rendu libre en m'ouvrant les portes du Royaume et je respect Pierre en tant que frère en charge, et c'est avec joie que j'appel Benoit par son nom, mais je ne l'idolâtre pas religieusement, les Habitant de la Maison du Père s'aiment le Seul a qui revient le Culte et Le Seigneur Dieu !
Paul m'était déjà en garde en écrivant " qui donc est Pierre qui donc est Paul ou Théopane ? des serviteurs rien de plus !"

pour ce qui est de la croix , ne vois tu pas que Jésus était en danger chaque jour et les Apôtres aussi aprés Lui, n'as tu jamais lu dans les écrits de Paul " on nous met a mort tout le jour , j'ai été bastonné (3) fois, lapidé (5) fois j'ai passé 3 jours dans l'adés (entre vie et mort) " bref être témoins c'est risquer la croix en permanence (d'ailleurs ils ont fini dessus) ; mais quel témoignage quelle vigueur quelle édification pour tous !
aujourd'hui la même chose arrive mais nous on refuse on se blinde on veut pas verser notre sang comme l'ont fait les apôtres et Jésus ; ça c'est de la pure religion , mais pas la Vie selon l'Esprit car ceux qui Vivaient en suivant Fidèlement l'Esprit se livraient de grand coeur a La croix a l'exemple de leur Maitre qui Donne l'Esprit !
n'as tu jamais lû que Jésus dit " le Royaume de Dieu est caché aux sages et aux prudents !" hé bien on y est, on est sage on est prudent on se protége, quand une Marie Madeleine veut se jeter aux pieds du Christ en l'an 2010 on la repousse grâce a la prudence ; désolés l'Esprit du Christ ne témoigne pas favorablement pour de tels attitudes simplement parce que Jésus n'a jamais agit ainsi ! si la croix vous fait peur c'est dommage, mais Notre père la tend aujourd'hui comme Il l'a tendu a Jésus et aux Apôtres ! et Lui répondre depuis votre blindage n'est pas une réponse de fils a l'image du Christ !


"Lire au-delà des mots", comme vous le dites, n'est pas très sain. Ce qu'on a à dire, si c'est honnête, on le dit, si c'est malhonnête, cela ne sert à rien de falsifier la signification des mots. Cela finit par faire perdre la Foi et on n'a pas le droit de jouer avec cela. En tous les cas, moi, je ne le fais pas.

non je ne propose pas de perdre la foi, mais de passer de la religion a l'Esprit de l'ombre des choses a la réalité ou si tu préfères comme dit Jésus " les paroles que Je vous dis Là , Son Esprit et Vie !"
ça dérange que je dise " arrêter de fuir l'heure d'offrir votre vie en sacrifice ; c'es bien dommage , dois-je te rappeler qu'un Saint raconte que Pierre fuyant rome, a croiser Jésus allant vers rome chargé de sa Croix et Pierre Lui aurait dit " Domini quo va dis ?" maitre où va TU ? "Je vais me faire Crucifier a nouveau Pierre puisque tu n'y va pas !" , Jésus est-Il plus clair que moi là Christophore , ou dit Il a Pierre ' va vite t'acheter une auto blinder pour ne pas finir tes jours maintenant , ce serait stupide !" j'invente rien Christophore arrête de fuir l'heure de la Croix on ne la choisie pas !




Non seulement je ne comprends pas ce petit jeu, mais je ne veux pas le comprendre car il est interdit d'exposer sa foi au danger.

je ne joue pas de petit jeu, je dis " portez votre Croix arrêter de prétendre témoigner sans vouloir finir comme Notre Seigneur Jésus, tu ne comprend pas ? mais tu est incapable de me trouver une explication issue de l'évangile pour me donner tord ; peut être as tu de la philo des la théologie ect ect, mais notre foi Est batit sur l'enseignement des 12 Apôtres et moi je te les cites pour dire en quoi votre attitudes contredit jésus et les Apôtre et le témoignage de l'Esprit Saint, si tu en est incapable alors sur quoi as tu appuyé ta foi ? moi je peux te montrer le Roc et la cohérence avec Lui et Son Enseignement mais toi tu ne l'as pas fait encore !
tu me parles de sauver la peau de Benoit en auto blindé, mais jésus a fait exactement l'inverse afin de garder la proximité avec les simples et Pierre et les autres ont fait de même et nous devons être leurs imitateurs, si vous ne le faite pas ou ne le faite plus, vous n'êtes plus crédible ce qui amène l'esprit a souffler ailleurs comme on le constate tous ! si j'ai tord montre moi en quoi ?


Je pense que vous vous méprenez complètement sur notre Pape, sur ses peurs, sa vraie ou fausse sécurité - je pense que depuis longtemps ce n'est plus du tout à sa propre sécurité qu'il pense mais à celle des brebis, vous savez...

les Brebis du temps de Jésus et des Apôtres ont vu leurs pasteur (s) être Crucifiés et elles ont crues le peuple s'est édifiés a les voir vivre et livrer leurs vies , aujourd'hui on ne l'ai plus , cherche pourquoi ? pourquoi une balle tirée sur Jean PaulII a succitée un réveil ? et que font les hommes de chair ? vite ils se mettent en auto blindée, si tu n'y vois pas le contre témoignage je te plaint, on reconnais l'arbre a ses fruits et y en a de moins en moins parce que on refuse d'aller partout où l'Agneau va et LUi Il n'a pas fuit la croix ! cela ne sert a rien de l'enseigner si vous passer votre temps a la fuir !

En tous cas, j'ai la pénible impression que vous vous acharnez à vouloir me dire quelque chose "au delà des mots" comme vous l'écrivez vous-même.
Ne serait-ce pas plus honnête de :
ou bien le dire sans "coder au-delà des mots"
ou bien si ce n'est pas quelque chose que vous voulez faire lire à tous, alors envoyez un mp mais sans coder.

il n'y a rien de codé Christophore il y a ta peur d'ouvrir les yeux sur les évidences, Jésus a envoyé les Apôtres "comme des agneaux au milieu des loups" et pas comme la division panzer en auto blindée , l'esprit qui produit une telle démarche une telle acceptation ne peut être l'Esprit de l'Agneau qui LUI a été jusqu'au bout de La Vérité d'Être un Agneau !

tu es convertis a une religion qui parle d'un Dieu, mais laisse donc l'esprit t'emmener a Devenir Agneau avec LUI, alors tu verras aucun agneau n'a la puissance de la sécurité ni une force de protection blindée, Il Est là Donné et Vulnérable et C'EST TOUTE SA FORCE ET VÉRITÉ !:jesus: :sts: "TOUT CE QUE J AI FAIT VOUS POUVEZ LE FAIRE "





Revenir en haut Aller en bas
julia



Messages : 3741
Inscription : 12/04/2009

MessageSujet: Re: "Affermis tes freres ! "   Dim 13 Fév 2011, 00:31

Théodéric a écrit:
Christophore a écrit:
Je ne comprends pas grand chose hélas, sans doute ne suis-je pas un intello, je ne prétends pas l'être.
Mais c'est quoi cette salade : choisir entre religion et vécu de Dieu ?
Qu est-ce Dieu-là ? Qui est votre Dieu ?

Bonsoir Christophore,

Jésus n'a pas établie une religion Il nous a ouvert les Portes du Royaume Il est LUI-Même par Nature Cette Porte, Dieu est-Il une religion ? la Vie du Saint Esprit est-ce une religion ?
Mon Dieu EST Jésus Verbe du Père Divin qui nous Donne de Vivre UN Avec Lui par l'Esprit Saint, (et non pas par la religion !)
la religion peut être un moyen, mais pas une fin et il faut faire attention qu'elle a plus que tendance a se prendre pour l'essentiel, pour parodier je dirais que la religion est comme jean Baptiste un porte voix, qui peut être vu comme le plus grand en ce monde, mais qui est désormais le plus petit au Royaume et nous n'avons plus a suivre le porte voix mais a Vivre en Fils du royaume, il faut qu'Il croisse et que je diminue !" si tu accepte de comprendre cela Christophore tu n'es plus loin du Royaume de Notre Père


Et "cette proximité cette vulnérabilité de Dieu était un honneur rendu a leur statut d'humain bafoués" etc... ?

ben oui Jésus voulant relever les hommes est venu parmi les plus faible , Il Est né dans une étable comme beaucoup d'enfants de pauvres parmi les pauvre , on a pas dit " vite protégeons le afin que les hommes ne viennent pas importuner lui et sa mère, non il est écrit raconté par les Apôtres que " Les Anges vinrent dire aux bergers qui étaient dehors a garder le troupeau, Voici que je vous annonce une bonne Nouvelle, Un Sauveur vous est né !" ils ont pu l'approcher de trés trés prés, voila la Vérité du Ciel la Puissance d'Un Dieu Vulnérable !
tu vois la différence avec une auto blindées pour l'annonce de la Bonne nouvelle ?
si tu préfère encore " Ma Vie personne ne Me la prend c'est Moi qui la donne !" donc quand on vient en Son Nom avec la crainte de se faire voler sa vie, c'est donc que l'on ne vient pas comme Lui pour offrir sa vie, mais pour la préserver, ce qui contredit tout l'enseignement du Christ qui Est le Seul garant. (si c'est pas cela alors pourquoi la mettre sous cloche blindée ?)


Votre agressivité envers le Saint-Père que vous appelez Benoit, de même que votre manière de vous acharner contre sa sécurité au nom d' une Croix qu'on lui tendrait...- je ne capte rien, et croyez que ce n'est pas la bonne volonté qui me manque.

je ne vois pas ce qu'il y a d'agressif a appeler une personne par Son Nom, est-ce que tu dis " Le saint des Saint Pére Jesus" quand tu parles du seigneur ?
là encore dans ta remarque c'est ta bonne morale religieuse qui parle mais en contradiction avec La révélation de Jésus qui nous fait passer du veille homme religieux a l'état de Fils.
tu me dis croire a ce que Jésus Est et Dit, et les 12 apôtres nous ont écrit que Jésus leurs a dit (donc a nous aussi) "ne donnez le nom de Père a personne en ce monde !" ce n'est pas une lettre c'est LA Parole du Verbe Divin puisque désormais nos mot sont aussi ceux du Verbe en nous, donc dire Père ne peut s'adresser qu'a UNE Personne ! aucun Apôtre n'a jamais pris le nom de Père Jésus Lui-Même ne l'a pas revendiqué bien qu'Il ai dit a Philippe " qui M'a vu a Vu Le Père !"
le nom de saint père est donc en opposition spirituel avec l'enseignement que revendique la religion ; peut-on se revendiquer apostolique et affirmer l'inverse de l'enseignement des apôtre et du Christ Lui-Même lorsqu'IL s'adresse a TOUS ? tu vois la religion c'est cela !
toi tu vis comme le veille homme dans ces traditions religieuse, mais Pierre (Benoit) est simplement un de nous un frére qui a une charge donc je peux l'appeler Benoit il n'y a aucun mépris , ne dis tu pas Jésus et Il Est incomparablement plus Grand que Benoit ou Pierre et tu ne l'insulte pas ! alors qu'est ce qui te rend ainsi ? sinon l'esclavage religieux ? je ne cherche pas a te frapper mais a te répondre sans détour !
Jésus m'a rendu libre en m'ouvrant les portes du Royaume et je respect Pierre en tant que frère en charge, et c'est avec joie que j'appel Benoit par son nom, mais je ne l'idolâtre pas religieusement, les Habitant de la Maison du Père s'aiment le Seul a qui revient le Culte et Le Seigneur Dieu !
Paul m'était déjà en garde en écrivant " qui donc est Pierre qui donc est Paul ou Théopane ? des serviteurs rien de plus !"

pour ce qui est de la croix , ne vois tu pas que Jésus était en danger chaque jour et les Apôtres aussi aprés Lui, n'as tu jamais lu dans les écrits de Paul " on nous met a mort tout le jour , j'ai été bastonné (3) fois, lapidé (5) fois j'ai passé 3 jours dans l'adés (entre vie et mort) " bref être témoins c'est risquer la croix en permanence (d'ailleurs ils ont fini dessus) ; mais quel témoignage quelle vigueur quelle édification pour tous !
aujourd'hui la même chose arrive mais nous on refuse on se blinde on veut pas verser notre sang comme l'ont fait les apôtres et Jésus ; ça c'est de la pure religion , mais pas la Vie selon l'Esprit car ceux qui Vivaient en suivant Fidèlement l'Esprit se livraient de grand coeur a La croix a l'exemple de leur Maitre qui Donne l'Esprit !
n'as tu jamais lû que Jésus dit " le Royaume de Dieu est caché aux sages et aux prudents !" hé bien on y est, on est sage on est prudent on se protége, quand une Marie Madeleine veut se jeter aux pieds du Christ en l'an 2010 on la repousse grâce a la prudence ; désolés l'Esprit du Christ ne témoigne pas favorablement pour de tels attitudes simplement parce que Jésus n'a jamais agit ainsi ! si la croix vous fait peur c'est dommage, mais Notre père la tend aujourd'hui comme Il l'a tendu a Jésus et aux Apôtres ! et Lui répondre depuis votre blindage n'est pas une réponse de fils a l'image du Christ !


"Lire au-delà des mots", comme vous le dites, n'est pas très sain. Ce qu'on a à dire, si c'est honnête, on le dit, si c'est malhonnête, cela ne sert à rien de falsifier la signification des mots. Cela finit par faire perdre la Foi et on n'a pas le droit de jouer avec cela. En tous les cas, moi, je ne le fais pas.

non je ne propose pas de perdre la foi, mais de passer de la religion a l'Esprit de l'ombre des choses a la réalité ou si tu préfères comme dit Jésus " les paroles que Je vous dis Là , Son Esprit et Vie !"
ça dérange que je dise " arrêter de fuir l'heure d'offrir votre vie en sacrifice ; c'es bien dommage , dois-je te rappeler qu'un Saint raconte que Pierre fuyant rome, a croiser Jésus allant vers rome chargé de sa Croix et Pierre Lui aurait dit " Domini quo va dis ?" maitre où va TU ? "Je vais me faire Crucifier a nouveau Pierre puisque tu n'y va pas !" , Jésus est-Il plus clair que moi là Christophore , ou dit Il a Pierre ' va vite t'acheter une auto blinder pour ne pas finir tes jours maintenant , ce serait stupide !" j'invente rien Christophore arrête de fuir l'heure de la Croix on ne la choisie pas !




Non seulement je ne comprends pas ce petit jeu, mais je ne veux pas le comprendre car il est interdit d'exposer sa foi au danger.

je ne joue pas de petit jeu, je dis " portez votre Croix arrêter de prétendre témoigner sans vouloir finir comme Notre Seigneur Jésus, tu ne comprend pas ? mais tu est incapable de me trouver une explication issue de l'évangile pour me donner tord ; peut être as tu de la philo des la théologie ect ect, mais notre foi Est batit sur l'enseignement des 12 Apôtres et moi je te les cites pour dire en quoi votre attitudes contredit jésus et les Apôtre et le témoignage de l'Esprit Saint, si tu en est incapable alors sur quoi as tu appuyé ta foi ? moi je peux te montrer le Roc et la cohérence avec Lui et Son Enseignement mais toi tu ne l'as pas fait encore !
tu me parles de sauver la peau de Benoit en auto blindé, mais jésus a fait exactement l'inverse afin de garder la proximité avec les simples et Pierre et les autres ont fait de même et nous devons être leurs imitateurs, si vous ne le faite pas ou ne le faite plus, vous n'êtes plus crédible ce qui amène l'esprit a souffler ailleurs comme on le constate tous ! si j'ai tord montre moi en quoi ?


Je pense que vous vous méprenez complètement sur notre Pape, sur ses peurs, sa vraie ou fausse sécurité - je pense que depuis longtemps ce n'est plus du tout à sa propre sécurité qu'il pense mais à celle des brebis, vous savez...

les Brebis du temps de Jésus et des Apôtres ont vu leurs pasteur (s) être Crucifiés et elles ont crues le peuple s'est édifiés a les voir vivre et livrer leurs vies , aujourd'hui on ne l'ai plus , cherche pourquoi ? pourquoi une balle tirée sur Jean PaulII a succitée un réveil ? et que font les hommes de chair ? vite ils se mettent en auto blindée, si tu n'y vois pas le contre témoignage je te plaint, on reconnais l'arbre a ses fruits et y en a de moins en moins parce que on refuse d'aller partout où l'Agneau va et LUi Il n'a pas fuit la croix ! cela ne sert a rien de l'enseigner si vous passer votre temps a la fuir !

En tous cas, j'ai la pénible impression que vous vous acharnez à vouloir me dire quelque chose "au delà des mots" comme vous l'écrivez vous-même.
Ne serait-ce pas plus honnête de :
ou bien le dire sans "coder au-delà des mots"
ou bien si ce n'est pas quelque chose que vous voulez faire lire à tous, alors envoyez un mp mais sans coder.

il n'y a rien de codé Christophore il y a ta peur d'ouvrir les yeux sur les évidences, Jésus a envoyé les Apôtres "comme des agneaux au milieu des loups" et pas comme la division panzer en auto blindée , l'esprit qui produit une telle démarche une telle acceptation ne peut être l'Esprit de l'Agneau qui LUI a été jusqu'au bout de La Vérité d'Être un Agneau !

tu es convertis a une religion qui parle d'un Dieu, mais laisse donc l'esprit t'emmener a Devenir Agneau avec LUI, alors tu verras aucun agneau n'a la puissance de la sécurité ni une force de protection blindée, Il Est là Donné et Vulnérable et C'EST TOUTE SA FORCE ET VÉRITÉ !:jesus: :sts: "TOUT CE QUE J AI FAIT VOUS POUVEZ LE FAIRE "






Typiquement évangélique :logorrée verbale

Mais bon, on va pas se cogner ce pavé indigeste, surtout s'il dénigre notre BIEN AIME PAPE BENOIT !!!! Very Happy

Allez bonne nuit I don't want that
Revenir en haut Aller en bas
Arc-en-Ciel



Féminin Messages : 3932
Inscription : 27/04/2009

MessageSujet: Re: "Affermis tes freres ! "   Dim 13 Fév 2011, 01:13

julia a écrit:


Typiquement évangélique :logorrée verbale

Mais bon, on va pas se cogner ce pavé indigeste, surtout s'il dénigre notre BIEN AIME PAPE BENOIT !!!! Very Happy

Allez bonne nuit I don't want that
Comme tu dis chère Julia, c'est indigeste. geek
Bonne nuit dans les doux coeurs de Jésus et Marie. flower
Revenir en haut Aller en bas
 
"Affermis tes freres ! "
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
 Sujets similaires
-
» "Affermis tes freres ! "
» CORBINEAU - LES 3 FRERES "CORBINEAU"
» Catéchèse sur le thème : "Affermis dans la foi" - Mgr Yves le Saux
» Les travaux des Bogdanov n'ont "aucune valeur scientifique" selon le CNRS
» Les "frères et soeurs" de Jésus et la virginité perpétuelle de Marie

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE :: Témoignages, discernement, cas concrets ╬-
Sauter vers: