DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE

Théologie Spirituelle Catholique
Pour déposer une intention de prière:Agapé
ATTENTION : Les publicités ci-dessous sont indépendantes de notre volonté !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
anipassion.com
Partagez | 
 

 Et ça recomence

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Antoine L.



Masculin Messages : 1402
Inscription : 03/03/2009

MessageSujet: Et ça recomence   Sam 08 Mai 2010, 13:27

Bon sang, je me suis fait avoir par mon curé. Hier, je vais faire une adoration avec un groupe de jeune de la paroisse. Bon ça se passe bien. Je dit, joyeux de la grande fete à venir : "He bien, monsieur le Chanoine, demain c'est saint Michel du Gargano ! Il me répond qu'il est d'accord pour la dire plutôt qu'une énième messe à la Vierge. Joyeux d'avoir un peu de liberté religieuse, je m'engage à servir le lendemain.
Quelle ne fut ma surprise quand je m'aperçus le lendemain que l'abbé m'avait blouzé. Il ne dira pas la messe pour saint Michel mais bien un autre pour la Vierge. Me voila encore discriminer et surtout saint Michel déshonoré.

Saint Michel ne défend plus la France, aujourd'hui je suis d'accord avec lui.
Revenir en haut Aller en bas
Jeb



Masculin Messages : 4320
Inscription : 04/02/2008

MessageSujet: Re: Et ça recomence   Sam 08 Mai 2010, 13:48

Saint Michel sera d'autant plus honoré par la célébration de la Sainte Messe en l'honneur de la Très Sainte Vierge Marie, Reine des Anges, qu'il lui est dévoué "corps et âme" si je puis dire Laughing

N'oubliez pas que Dieu a placé la Très Sainte Vierge Marie à son Assompation au-dessus de tous les Anges, Archanges, Séraphims, Chérubins, Patriarches, Prophètes, Apôtres, Martyrs, et tous les saintes et saints.

C'est là je crois où il manque ce lien avec la Très Sainte Vierge Marie dans votre dévotion envers les Anges.

Une partie de la litanie officielle de la Très Sainte Vierge Marie récitée ou chantée dans l'Eglise Catholique.

Reine des Anges, priez pour nous.
Reine des Patriarches, priez pour nous.
Reine des Prophètes, priez pour nous.
Reine des Apôtres, priez pour nous.
Reine des Martyrs, priez pour nous.
Reine des Confesseurs, priez pour nous.
Reine des Vierges, priez pour nous.
Reine de tous les Saints, priez pour nous.
Reine conçue sans le péché originel, priez pour nous.
Reine élevée aux Cieux, priez pour nous.
Reine du très Saint Rosaire, priez pour nous.
Reine de la paix, priez pour nous.
Revenir en haut Aller en bas
Antoine L.



Masculin Messages : 1402
Inscription : 03/03/2009

MessageSujet: Re: Et ça recomence   Sam 08 Mai 2010, 13:52

SAint Michel a droit à des messes personels. Deplus, L'assomption n'est pas le monopole de la Vierge et je vois mal des gens comme Henock ou Ezequiel ce réjouir de la suppression des honneurs au protecteur de la France. Et puis on a la droit d'avoir ses messes. Moi j'en est marre, je trouve que le sanctoral est assez bourréen marisme comme ça sans qu'on ai besoin de faire du zele
Revenir en haut Aller en bas
Jeb



Masculin Messages : 4320
Inscription : 04/02/2008

MessageSujet: Re: Et ça recomence   Sam 08 Mai 2010, 14:10

Antoine L. a écrit:
SAint Michel a droit à des messes personels. Deplus, L'assomption n'est pas le monopole de la Vierge et je vois mal des gens comme Henock ou Ezequiel ce réjouir de la suppression des honneurs au protecteur de la France. Et puis on a la droit d'avoir ses messes. Moi j'en est marre, je trouve que le sanctoral est assez bourréen marisme comme ça sans qu'on ai besoin de faire du zele

Vu votre réponse vous avez vraiment un problème avec la Très Sainte Vierge Marie.
Allez vous plaindre au Fils qui honore sa Mère, comme un fils honore ses parents.

Mais c'est pas grave rassurez-vous, avec le temps Marie vous montrera un jour de quelle manière elle est aussi votre Mère.
Revenir en haut Aller en bas
Antoine L.



Masculin Messages : 1402
Inscription : 03/03/2009

MessageSujet: Re: Et ça recomence   Sam 08 Mai 2010, 14:15

Certainement mais j'ai aussi une allégeance envers saint Michel et je ne supporte pas que l'on ne respect ni sa personne, ni les honneurs qui lui son due, d'une part pour ce qu'il a fait pour la France et tout ce qui a fait depuis la Création, exprimé, notamment avec le defendes nos;
Revenir en haut Aller en bas
Philippe Fabry
Administrateur


Masculin Messages : 13954
Inscription : 31/01/2009

MessageSujet: Re: Et ça recomence   Sam 08 Mai 2010, 17:51

Antoine L. a écrit:
Certainement mais j'ai aussi une allégeance envers saint Michel et je ne supporte pas que l'on ne respect ni sa personne, ni les honneurs qui lui son due, d'une part pour ce qu'il a fait pour la France et tout ce qui a fait depuis la Création, exprimé, notamment avec le defendes nos;

Demandez-vous si votre curé n'a pas été inspiré par l'Esprit Saint qui trouve votre dévotion virile envers l'archange un peu mal placée, en particulier vu ce qu'elle vous fait dire de la dévotion à la Vierge.

_________________
"Les désastres nous enseignent l'humilité" Saint Anselme de Canterbury
« N’attendre de l’État que deux choses : liberté, sécurité. Et bien voir que l’on ne saurait, au risque de les perdre toutes deux, en demander une troisième. » Frédéric Bastiat
Pensez à visiter mon blog : http://www.historionomie.com
Revenir en haut Aller en bas
http://mafuturologie.free.fr
Antoine L.



Masculin Messages : 1402
Inscription : 03/03/2009

MessageSujet: Re: Et ça recomence   Sam 08 Mai 2010, 17:57

Non, moi je dit qu'il n'a rien de mal à ce que les choses soit bien ordonné. J'ai bien le droit d'avoir une devotion à saint Michel, je n'y voit rien de deplacer et je ne dit rien d'insultant sur la devotion mariale. Si on vous supprimait une féte, j'aimerai bien savoir comment vous le prendriez.
Revenir en haut Aller en bas
Philippe Fabry
Administrateur


Masculin Messages : 13954
Inscription : 31/01/2009

MessageSujet: Re: Et ça recomence   Sam 08 Mai 2010, 18:02

Antoine L. a écrit:
Non, moi je dit qu'il n'a rien de mal à ce que les choses soit bien ordonné. J'ai bien le droit d'avoir une devotion à saint Michel, je n'y voit rien de deplacer et je ne dit rien d'insultant sur la devotion mariale. Si on vous supprimait une féte, j'aimerai bien savoir comment vous le prendriez.

Je fais confiance à la Sainte Vierge, qui saura mieux que moi vous montrer la voie de l'humilité, que votre culte nationaliste à Saint Michel encombre malheureusement. C'est la fougue de la jeunesse (n'y voyez aucune condescendance, j'ai simplement connu ce genre d'égarement, et la sainte Mère a su très simplement memontrer le chemin). Aimer Saint Michel, oui. Mais votre dévotion au chef des anges est polluée par d'autres choses sans lesquelles vous ne parleriez pas de "mariolâtrie invasive". Je pense que vous finirez par vous en défaire, du moins je l'espère.

_________________
"Les désastres nous enseignent l'humilité" Saint Anselme de Canterbury
« N’attendre de l’État que deux choses : liberté, sécurité. Et bien voir que l’on ne saurait, au risque de les perdre toutes deux, en demander une troisième. » Frédéric Bastiat
Pensez à visiter mon blog : http://www.historionomie.com
Revenir en haut Aller en bas
http://mafuturologie.free.fr
Antoine L.



Masculin Messages : 1402
Inscription : 03/03/2009

MessageSujet: Re: Et ça recomence   Sam 08 Mai 2010, 18:04

Non, il ne s'agit pas de fougue et je ne vois pas en quoi le fait de relier saint Michel à la France est déplacé.
Revenir en haut Aller en bas
Philippe Fabry
Administrateur


Masculin Messages : 13954
Inscription : 31/01/2009

MessageSujet: Re: Et ça recomence   Sam 08 Mai 2010, 18:08

Antoine L. a écrit:
Non, il ne s'agit pas de fougue et je ne vois pas en quoi le fait de relier saint Michel à la France est déplacé.

Tout est dans la façon dont c'est fait. Faites un peu d'introspection. Questions importantes à vous poser :
1) Ne fais-je pas une idole de ma patrie ?
2) Est-il normal de parler avec ce dédain de la dévotion mariale à cause d'une autre dévotion ?

_________________
"Les désastres nous enseignent l'humilité" Saint Anselme de Canterbury
« N’attendre de l’État que deux choses : liberté, sécurité. Et bien voir que l’on ne saurait, au risque de les perdre toutes deux, en demander une troisième. » Frédéric Bastiat
Pensez à visiter mon blog : http://www.historionomie.com
Revenir en haut Aller en bas
http://mafuturologie.free.fr
Antoine L.



Masculin Messages : 1402
Inscription : 03/03/2009

MessageSujet: Re: Et ça recomence   Sam 08 Mai 2010, 18:11

1 Je n'en fait pas une idole, c'est mon peuple et ma civilisation et mes ancêtres, il est légitime et nécessaire de l'aimer

2 je ne le fait pas contre elle mais par réaction. On m'empêche d'entendre messe et de vivre les fêtes de ma devotion. Ca n'a rien a voir.
Revenir en haut Aller en bas
Philippe Fabry
Administrateur


Masculin Messages : 13954
Inscription : 31/01/2009

MessageSujet: Re: Et ça recomence   Sam 08 Mai 2010, 18:16

Antoine L. a écrit:
1 Je n'en fait pas une idole, c'est mon peuple et ma civilisation et mes ancêtres, il est légitime et nécessaire de l'aimer

A condition de faire la différence entre aimer et s'enorgueillir.


2 je ne le fait pas contre elle mais par réaction. On m'empêche d'entendre messe et de vivre les fêtes de ma devotion. Ca n'a rien a voir.

Votre distinction est spécieuse. Demandez-vous si Saint Michel se réjouit de ce type de réaction de votre part. Nous ne parlons pas d'un panthéon de divinités jalouses. Comme vous l'a dit Jeb, le bon saint Michel se réjouit sans doute plus d'une messe à la Vierge que d'une messe à sa dévotion.

_________________
"Les désastres nous enseignent l'humilité" Saint Anselme de Canterbury
« N’attendre de l’État que deux choses : liberté, sécurité. Et bien voir que l’on ne saurait, au risque de les perdre toutes deux, en demander une troisième. » Frédéric Bastiat
Pensez à visiter mon blog : http://www.historionomie.com
Revenir en haut Aller en bas
http://mafuturologie.free.fr
Antoine L.



Masculin Messages : 1402
Inscription : 03/03/2009

MessageSujet: Re: Et ça recomence   Sam 08 Mai 2010, 18:20

Philippe Fabry a écrit:
Antoine L. a écrit:


Votre distinction est spécieuse. Demandez-vous si Saint Michel se réjouit de ce type de réaction de votre part. Nous ne parlons pas d'un panthéon de divinités jalouses. Comme vous l'a dit Jeb, le bon saint Michel se réjouit sans doute plus d'une messe à la Vierge que d'une messe à sa dévotion.
Alors ça voyez vous, c'est ce que l'on peut appeller le mariano-centrisme, une messe est dit pour un saint puis paf !!!! on eu dit une a la vierge et il est content. Ca ne repose sur rien et je ne voit pourquoi on ne pourrait pas faire le contraire. Du genre : On a qu'a faire une saint Michel (genre de l'apocalypse, peut importe comme vous voulez), le jour de l'assomption et on verra ce que ça va faire un bon : "vous verrez que la vierge apprecirai".

Mettez vous a la place des autres
Revenir en haut Aller en bas
Philippe Fabry
Administrateur


Masculin Messages : 13954
Inscription : 31/01/2009

MessageSujet: Re: Et ça recomence   Sam 08 Mai 2010, 18:23

Antoine L. a écrit:
Philippe Fabry a écrit:
Antoine L. a écrit:


Votre distinction est spécieuse. Demandez-vous si Saint Michel se réjouit de ce type de réaction de votre part. Nous ne parlons pas d'un panthéon de divinités jalouses. Comme vous l'a dit Jeb, le bon saint Michel se réjouit sans doute plus d'une messe à la Vierge que d'une messe à sa dévotion.
Alors ça voyez vous, c'est ce que l'on peut appeller le mariano-centrisme, une messe est dit pour un saint puis paf !!!! on eu dit une a la vierge et il est content. Ca ne repose sur rien et je ne voit pourquoi on ne pourrait pas faire le contraire. Du genre : On a qu'a faire une saint Michel (genre de l'apocalypse, peut importe comme vous voulez), le jour de l'assomption et on verra ce que ça va faire un bon : "vous verrez que la vierge apprecirai".

Mettez vous a la place des autres

Je n'ai pas à me mettre à la place de quelqu'un qui fait passer la Vierge au second plan, en particulier pour les raisons que j'ai dit.

Vous voulez votre messe à saint Michel ? Récitez un chapelet en demandant à Marie de vous l'accorder ! Ce sera plus efficace et plus chrétien que de venir grogner et casser du sucre sur la dévotion mariale.

_________________
"Les désastres nous enseignent l'humilité" Saint Anselme de Canterbury
« N’attendre de l’État que deux choses : liberté, sécurité. Et bien voir que l’on ne saurait, au risque de les perdre toutes deux, en demander une troisième. » Frédéric Bastiat
Pensez à visiter mon blog : http://www.historionomie.com
Revenir en haut Aller en bas
http://mafuturologie.free.fr
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Et ça recomence   Sam 08 Mai 2010, 18:30

Antoine L. a écrit:
Non, moi je dit qu'il n'a rien de mal à ce que les choses soit bien ordonné. J'ai bien le droit d'avoir une devotion à saint Michel, je n'y voit rien de deplacer et je ne dit rien d'insultant sur la devotion mariale. Si on vous supprimait une féte, j'aimerai bien savoir comment vous le prendriez.

Le samedi, la messe honore la Très Sainte Vierge.
Revenir en haut Aller en bas
Antoine L.



Masculin Messages : 1402
Inscription : 03/03/2009

MessageSujet: Re: Et ça recomence   Sam 08 Mai 2010, 18:31

C'est le jour de l'archange Saint Michel du Mont Gargan, c'est extrêmement important.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Et ça recomence   Sam 08 Mai 2010, 18:37

Antoine L. a écrit:
C'est le jour de l'archange Saint Michel du Mont Gargan, c'est extrêmement important.

C'est le respect de la liturgie, tout simplement !
Le dimanche est la messe de la résurrection du Christ, même si c'est la fête, ce jour là, du grand st Thomas d'Aquin !
Revenir en haut Aller en bas
Antoine L.



Masculin Messages : 1402
Inscription : 03/03/2009

MessageSujet: Re: Et ça recomence   Sam 08 Mai 2010, 18:40

Oui mais c'est pas dimanche mais samedi. Et je ne vois pas pourquoi un RAPEL marial vient remplacer une fete MAJEUR de l'angelisme (c'est sur le mont Gargano que l'angelisme catholique est définitivement apparut partout dans l'Eglise, avant bien sur d'etre supplanter peu a peu par une autre devotion)
Revenir en haut Aller en bas
Jeb



Masculin Messages : 4320
Inscription : 04/02/2008

MessageSujet: Re: Et ça recomence   Sam 08 Mai 2010, 19:07

La fête de l'Apparition de Saint-Michel au Mont Gargan (*) est célébrée en Italie mais pas en France, comme beaucoup de fêtes spécifiques de saint(e)s et même de la Vierge Marie.

(*) Cette apparition eut lieu le 8 mai 492, sous le pontificat de Gélase 1°, sur le mont Gargan, aujourd'hui San-Angelo, dans le royaume de Naples.

Le jeudi 13 mai est fêté Notre-Dame de Fatima au Portugal alors qu'en France c'est l'Ascension de Notre Seigneur.

Suivez le calendrier liturgique de l'Eglise Catholique en France puisque vous semblez habiter en France, comme ça vous ne serez pas déçu.

Vous pouvez le télécharger mois par mois ici :

http://www.liturgiecatholique.fr/-Calendriers-dimanche-et-fetes-.html

Voici celui de Mai 2010 :
http://www.liturgiecatholique.fr/IMG/pdf/05_MAI_2010.pdf

Par ailleurs, si vous y tenez vraiment, rien ne vous empêche de demander au curé de votre paroisse une messe votive en l'honneur de Saint Michel Archange. Il suffit de voir avec lui quel jour en semaine, suivant le calendrier liturgique, il pourra la célébrer.
Revenir en haut Aller en bas
Antoine L.



Masculin Messages : 1402
Inscription : 03/03/2009

MessageSujet: Re: Et ça recomence   Sam 08 Mai 2010, 19:19

Le problème avec cette fameuse féte c'est que ce n'est pas spécifique, ça a une porté symbolique universel. De plus ND de Fatima est fété en France le 13 mai donc c'est aussi présent pour la France. Le 8 mai est le jour, en France, de la mémoire de Saint Michel du mont Gargano (ou Gargan en Français). Quand au fameux samedi de Marie, j'aimerai vous rappeler que le premier Mardi de tout les mois est sensé etre ordonné ordonné a saint Michel (la, par contre, c'est spécifique à la France).

Enfin, quand bien même ce que je dirai sera inexact, saint Michel aurai tout autant été écarté. C'est la triste loi des temps modernes.
Revenir en haut Aller en bas
Jeb



Masculin Messages : 4320
Inscription : 04/02/2008

MessageSujet: Re: Et ça recomence   Sam 08 Mai 2010, 21:05

Cher Antoine L.,

Je vous ai dit dans mon message précédent que le jeudi 13 mai 2010 c'est la fête de l'Ascension dans le calendrier liturgique et aussi dans le calendrier civil. Et non celle de Notre-Dame de Fatima.

Le lien sur le site du calendrier liturgique ne semble pas vous intéresser, ni la suggestion d'une demande de messe votive à votre curé.

Vous lisez les messages qu'on vous adresse ?

Apparemment non... Rolling Eyes

Ne vous étonnez pas si on répond rarement à vos questions.
Revenir en haut Aller en bas
Antoine L.



Masculin Messages : 1402
Inscription : 03/03/2009

MessageSujet: Re: Et ça recomence   Sam 08 Mai 2010, 21:09

Oui, c'est peu être l'ascension mais ne vous inquiétez pas, on fera un très grande rappelle de Fatima; Dans ce sens il n'y a jamais de problème.
Revenir en haut Aller en bas
Antoine L.



Masculin Messages : 1402
Inscription : 03/03/2009

MessageSujet: Re: Et ça recomence   Sam 08 Mai 2010, 21:20

De plus, cette fete est dans le calendrier de ICRSP, et on en avait convenu avec l'abbé. J'ai été simplement roulé, la prochaine fois je serai plus prudent. C'est plus sage de nos jour.
Revenir en haut Aller en bas
Antoine L.



Masculin Messages : 1402
Inscription : 03/03/2009

MessageSujet: Re: Et ça recomence   Dim 09 Mai 2010, 12:25

En bonus, les paroles de saint Michel a Gargano :

saint Michel apparut au prélat et lui dit : « Je suis l'archange Michel, un de ceux qui se tiennent sans cesse devant le Seigneur. J'ai choisi ce lieu pour être vénéré sur la terre ; j'en serai le protecteur à jamais. »
Revenir en haut Aller en bas
Antoine L.



Masculin Messages : 1402
Inscription : 03/03/2009

MessageSujet: Re: Et ça recomence   Dim 09 Mai 2010, 12:32

Souvenons-nous toujours des paroles si consolantes de saint Liguori, paroles qui nous font comprendre combien grande, combien constante doit être notre dévotion à saint Michel : La dévotion à saint Michel, dit-il, est un signe de prédestination.
Extrait de "L'Ange Gardien" n° 12, Avril 1897, pp.399-402.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Et ça recomence   Dim 09 Mai 2010, 13:05

Antoine L. a écrit:
De plus, cette fete est dans le calendrier de ICRSP, et on en avait convenu avec l'abbé. J'ai été simplement roulé, la prochaine fois je serai plus prudent. C'est plus sage de nos jour.

Ta pas été roulé, la messe du samedi est en l'honneur de la Vierge !
Jeudi 13 mai, c'est Fatima, et ce qui primera, c'est la solennité de l'Ascension.
C'est comme si ton abbé avait oui, la semaine dernière pour l'archange le 13 mai, et qu'il s'est souvenu ensuite, que le 13 c'est l'Ascension !
Revenir en haut Aller en bas
fredsinam



Messages : 3919
Inscription : 30/11/2008

MessageSujet: Re: Et ça recomence   Dim 09 Mai 2010, 13:13

Antoine L. a écrit:

Quelle ne fut ma surprise quand je m'aperçus le lendemain que l'abbé m'avait blouzé. Il ne dira pas la messe pour saint Michel mais bien un autre pour la Vierge. Me voila encore discriminer et surtout saint Michel déshonoré.

Ta remarque est consternant tu as droit d'avoir une devotion particulière pour saint Michel c'est même tres bien mais TU N'AS PAS DROIT DE S'OFFUSQUE QU'ON FAIT UNE MESSE POUR LA VIERGE MARIE AU LIEU DE SAINT MICHEL car St Michel n'est pas offusque au contraire il est heureux n'oublie pas que la VIERGE MARIE EST LA REINE DES ANGES elle est au dessus de St Michel Archange .En protestant ainsi tu montre que ta dévotion envers St Michel est plus politique que spirituel et que donc cette messe que tu avais demandé elle était avant tout pour ton égo avant d'être pour Saint Michel Archange et c'est pour cela qu'il la refuse .Et si tu aime vraiment saint Michel comme il doit t'aime tu devrais voir dans ce geste du cure un clin d'oeil de st Michel qui essaie de te dire que tu devrais avoir une dévotion plus grande pour la Ste Vierge Marie et que c'est elle la médiatrice de tous les grâce et non saint Michel . Vois tu comment il t'a repondu par cette messe que tu as demandé à son intention en te montrant la Vierge Marie . De même que la Vierge conduit à Jésus ,lui veut te conduire à la sainte Vierge
Revenir en haut Aller en bas
fredsinam



Messages : 3919
Inscription : 30/11/2008

MessageSujet: Re: Et ça recomence   Dim 09 Mai 2010, 13:21

Antoine L. a écrit:
Certainement mais j'ai aussi une allégeance envers saint Michel et je ne supporte pas que l'on ne respect ni sa personne, ni les honneurs qui lui son due, d'une part pour ce qu'il a fait pour la France et tout ce qui a fait depuis la Création, exprimé, notamment avec le defendes nos;

Les honneur qui honorent une personne céleste ne sont pas de même nature que les honneurs qu'on donnent à roi ou à un président ici bas .la plus grande des honneur pour Saint Michel qu'on peut faire à Saint Michel est qu'il puisse conduire une âme à Jésus par la sainte Vierge Marie. Il n'y a pas de plus grande joie pour saint Michel que celle là j'en suis sûr et certain .
Revenir en haut Aller en bas
fredsinam



Messages : 3919
Inscription : 30/11/2008

MessageSujet: Re: Et ça recomence   Dim 09 Mai 2010, 13:27

Antoine L. a écrit:

Enfin, quand bien même ce que je dirai sera inexact, saint Michel aurai tout autant été écarté. C'est la triste loi des temps modernes.

Je vais p-e me répéter mais c'est important que tu le comprenne .Si jamais St Michel venait d'être écarté pour que sa place soit prise par sa Reine alors il sera l'archange la plus heureuse du ciel. JAMAIS,JAMAIS TU DOIS S'OFFUSQUER QU'ON A DONNE PLUS D'HONNEUR A LA SAINTE VIERGE MARIE AU LIEU DE SAINT MICHEL OU UNE AUTRE CRÉATURE ;JAMAIS ;JAMAIS


Dernière édition par fredsinam le Dim 09 Mai 2010, 13:29, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Antoine L.



Masculin Messages : 1402
Inscription : 03/03/2009

MessageSujet: Re: Et ça recomence   Dim 09 Mai 2010, 13:27

A Jesus par la Vierge ? Non, a Jésus directement ou bien ce qui plait a saint Michel c'est le Christ par lui. Ce que je dit ne 's'applique pas qu'a saint Michel mais a tout les saints. Le droit d'exister individuellement sans la Vierge. Ne mélanger pas tout. De plus je ne conteste pas le bienfondé de la devotion mariale mais je ne veut pas qu'elle comprime toute les autres.
Revenir en haut Aller en bas
Antoine L.



Masculin Messages : 1402
Inscription : 03/03/2009

MessageSujet: Re: Et ça recomence   Dim 09 Mai 2010, 13:30

Bon, un exemple :Pierre aime Paul; Jean aime aussi Paul. On envois une lettre a Pierre affin qu'il la passe à Paul; Que pensez vous qu'il penserai si il voyait qu'on lui demander de la remettre à Jean avant Paul?. A sa place je serai plus que vexé;
Revenir en haut Aller en bas
fredsinam



Messages : 3919
Inscription : 30/11/2008

MessageSujet: Re: Et ça recomence   Dim 09 Mai 2010, 13:42

Antoine L. a écrit:
A Jesus par la Vierge ? Non, a Jésus directement ou bien ce qui plait a saint Michel c'est le Christ par lui.
Evidemment A jésus par Marie c'est la devise presque de tous les saint mais celle qui l'a mieux mis dans l'ecrit c'est saint Louis-Marie Grignion de Monfort comme je vous l'ai dit sur un autre fil je vous conseille vivement de lire le TRAITÉ de la VRAIE DÉVOTION à la SAINTE VIERGE que vous pouvez telecharger ici si vous le voulez : http://www.sitedemarie.com/traite/traitetm.htm
http://jesusmarie.free.fr/grignion_de_montfort.html
Citation :
Ce que je dit ne 's'applique pas qu'a saint Michel mais a tout les saints. Le droit d'exister individuellement sans la Vierge. Ne mélanger pas tout. De plus je ne conteste pas le bienfondé de la devotion mariale mais je ne veut pas qu'elle comprime toute les autres.

Tous les saints exister individuellement avec la vierge Marie.Mais la Vierge Marie a une place particulière dans Dieu qui fait d'elle la REINE DU CIEL ET DE LA TERRE , LA REINE DE TOUS LES SAINTS ET DE TOUS LES ANGES , et par cette grandeur qu'elle a en Dieu ,la plus grande joie des saints et que les âme conaisse mieux leur mère , et leur reine afin que celle-ci les conduise à son Fils .

Voilà un extrait que j'ai pris au hasard du traité de la vraie devotion à la sainte Vierge de St Louis-Marie Grignion de Monfort :

38. Marie est la Reine du ciel et de la terre par grâce, comme Jésus en est le Roi par nature et par conquête.
Or, comme le royaume de Jésus-Christ consiste principalement dans le cœur ou l'intérieur de l'homme, selon cette parole : " Le royaume de Dieu est au-dedans de vous, " de même le royaume de la très sainte Vierge est principalement dans l'intérieur de l'homme, c'est-à-dire son âme, et c'est principalement dans les âmes qu'elle est plus glorifiée avec son Fils que dans toutes les créatures visibles, et nous pouvons l'appeler avec les saints la Reine des cœurs.

39. Secondement, il faut conclure que la très sainte Vierge étant nécessaire à Dieu, d'une nécessité qu'on appelle hypothétique, en conséquence de Sa volonté, elle est bien plus nécessaire aux hommes pour arriver à leur dernière fin.
Il ne faut donc pas mêler la dévotion à la très sainte Vierge avec les dévotions aux autres saints, comme si elle n'était pas plus nécessaire, et que de subrogati
on.
Revenir en haut Aller en bas
Antoine L.



Masculin Messages : 1402
Inscription : 03/03/2009

MessageSujet: Re: Et ça recomence   Dim 09 Mai 2010, 13:47

. Secondement, il faut conclure que la très sainte Vierge étant nécessaire à Dieu, d'une nécessité qu'on appelle hypothétique, en conséquence de Sa volonté, elle est bien plus nécessaire aux hommes pour arriver à leur dernière fin

Necessaire, on va super loin la
Revenir en haut Aller en bas
fredsinam



Messages : 3919
Inscription : 30/11/2008

MessageSujet: Re: Et ça recomence   Dim 09 Mai 2010, 14:09

Antoine L. a écrit:
Bon, un exemple :Pierre aime Paul; Jean aime aussi Paul. On envois une lettre a Pierre affin qu'il la passe à Paul; Que pensez vous qu'il penserai si il voyait qu'on lui demander de la remettre à Jean avant Paul?. A sa place je serai plus que vexé;

Avant de vous citer quelque extrait de l'Église et des saints une chose m'étonne si tu trouve qu'il faut s'adresse à Dieu directement alors à quoi consiste ta dévotion à St Michel car je te rappelle que l'Eglise nous permet d'avoir des dévotion envers les saints et les ange SEULEMENT pour qu'ils nous conduisent vers Jésus mais à cause de sa place particulière dans la Trinité la médiation de la Vierge Marie primé devant tous les autres .
Je vous donne un extrait du chapitre VIII de Lumen Gentium que d'ailleurs je vous conseille de lire aussi il est assez court :

Citation :
Unique est notre Médiateur selon les paroles de l’Apôtre : « Car, il n’y a qu’un Dieu, il n’y a aussi qu’un Médiateur entre Dieu et les hommes, le Christ Jésus, homme lui-même, qui s’est donné en rançon pour tous » (1 Tm 2, 5-6). Mais le rôle maternel de Marie à l’égard des hommes n’offusque et ne diminue en rien cette unique médiation du Christ : il en manifeste au contraire la vertu.
Car toute influence salutaire de la part de la bienheureuse Vierge sur les hommes a sa source dans une disposition purement gratuite de Dieu : elle ne naît pas d’une nécessité objective, mais découle de la surabondance des mérites du Christ ; elle s’appuie sur sa médiation, dont elle dépend en tout et d’où elle tire toute sa vertu ; l’union immédiate des croyants avec le Christ ne s’en trouve en aucune manière empêchée, mais au contraire favorisée.

Saint Maximilien Kolbe:
Citation :
"Le sommet de l'amour de la création qui revient à Dieu est l'Immaculée...
Et en Elle advient le miracle de l'union de Dieu avec la création.
Comme à une épouse, le Père lui confie le Fils, le Fils descend dans son sein virginal, en devenant Son Fils, pendant que l'Esprit Saint forme en Elle de manière prodigieuse le corps de Jésus et fait sa demeure dans Son âme, il la remplit de manière si ineffable...
Depuis le moment où s'est réalisée cette union, l'Esprit Saint n'accorde pas de grâce, le Père ne fait pas descendre dans l'âme la vie surnaturelle, à travers le Fils et l'Esprit, si ce n'est pas à travers la Médiatrice de toutes les grâces, l'Immaculée, avec Son assentiment, avec Sa collaboration. Elle reçoit tous les trésors de grâce en sa propriété et elle les distribue à qui elle veut et dans la mesure qui Elle le veut."[1]

Dieu confère à Marie la fonction de Médiatrice de toutes les grâces
La médiation de Marie n'est pas une idée humaine mais résulte de l'ordre établi par Dieu - c'est sa volonté.
La fonction de Médiatrice des grâces a été accordée à Marie par Dieu au motif de sa Maternité Divine.
Chaque grâce passe toujours du Seigneur à travers Marie, donc la recherche d'une autre voie causerait l'annulation de l'ordre établi par Dieu.

La relation intérieure entre la Médiatrice des Grâces et la Très sainte Trinité
La médiation entière de Marie se fonde et a sa source dans le Mystère de la Très sainte Trinité
Le fait que Marie soit seule entrée dans une relation profonde avec les personnes Divines, lui donne la possibilité d'avoir non seulement pas quelques liens, mais de créer vraiment une "Famille"[2] avec la Trinité, dans une sorte de "parenté spirituelle." [3]


Antoine L. a écrit:
. Secondement, il faut conclure que la très sainte Vierge étant nécessaire à Dieu, d'une nécessité qu'on appelle hypothétique, en conséquence de Sa volonté, elle est bien plus nécessaire aux hommes pour arriver à leur dernière fin

Necessaire, on va super loin la
Relise bien il dit :" une nécessité qu'on appelle hypothétique" autrement dit la Vierge Marie est un moyen nécessaire pour Dieu.

Lit le traité de la vraie dévotion de la Vierge Marie et tu comprendre bcq de chose et demande à St Michel de t'aider dans cette lecture
Revenir en haut Aller en bas
Antoine L.



Masculin Messages : 1402
Inscription : 03/03/2009

MessageSujet: Re: Et ça recomence   Dim 09 Mai 2010, 14:13

J'en comprend beaucoup d'autre bien différents en lisant les pères. (la aussi je répète que je parle de l'échelle de la devotion et non de la devotion en elle-méme).
Revenir en haut Aller en bas
Philippe Fabry
Administrateur


Masculin Messages : 13954
Inscription : 31/01/2009

MessageSujet: Re: Et ça recomence   Dim 09 Mai 2010, 14:14

Sainte Marie, révélatrice de nos orgueils...

_________________
"Les désastres nous enseignent l'humilité" Saint Anselme de Canterbury
« N’attendre de l’État que deux choses : liberté, sécurité. Et bien voir que l’on ne saurait, au risque de les perdre toutes deux, en demander une troisième. » Frédéric Bastiat
Pensez à visiter mon blog : http://www.historionomie.com
Revenir en haut Aller en bas
http://mafuturologie.free.fr
fredsinam



Messages : 3919
Inscription : 30/11/2008

MessageSujet: Re: Et ça recomence   Dim 09 Mai 2010, 14:24

Antoine L. a écrit:
J'en comprend beaucoup d'autre bien différents en lisant les pères. (la aussi je répète que je parle de l'échelle de la devotion et non de la devotion en elle-méme).

Les père de l'Eglise parlent très peu de la Vierge Marie.Quant à l'échelle elle est doit être à la mesure de l'amour que la Trinité divine porte sur elle .La vierge Marie est vraiment la joie de Dieu , elle a été le tabernacle vivante , elle est pure , sans tâche , elle est la plus belle victoire du Christ , seule elle merite le ciel à côte du Christ mais le Christ nous l'a donné comme mère et dé là elle est aussi la Reine de la création au dessus de tous les créature et ta dévotion doit être à la mesure de tous cela . Il est clair que c'est impossible d'avoir une dévotion qui lui rend hommage à la mesure de son rang mais on doit toujours demande à Jésus d'aimer sa mère comme il l'aime ,ainsi notre dévotion grandira.Et sans oublier que toute dévotion envers la Vierge Marie est pour Jésus
Revenir en haut Aller en bas
Antoine L.



Masculin Messages : 1402
Inscription : 03/03/2009

MessageSujet: Re: Et ça recomence   Dim 09 Mai 2010, 14:38

Les pères n'en parlent pas par ce que la devotion mariale n'est pas obligatoire (comme la devotion angélique d'ailleurs). Voici d'ailleurs la véritable liberté religieuse. Mais je crois que l'on ne pourra pas trancher alors à quoi continuer ?
Revenir en haut Aller en bas
spidle33



Masculin Messages : 4540
Inscription : 24/03/2006

MessageSujet: Re: Et ça recomence   Dim 09 Mai 2010, 14:40

Antoine L. a écrit:
. Secondement, il faut conclure que la très sainte Vierge étant nécessaire à Dieu, d'une nécessité qu'on appelle hypothétique, en conséquence de Sa volonté, elle est bien plus nécessaire aux hommes pour arriver à leur dernière fin

Necessaire, on va super loin la
Cher Antoine,

Je réagirais en disant choses :
1. Nous allons vers un temps marial, de plus en plus, au fur et à mesure que nous allons vers les derniers temps. cela peut se faire au "dépend" de forme moins dévote envers d'autres saints. Tout ceci contribue au même projet vers la fin des temps, et le songe des trois blancheurs (de Don Bosco) montre bien la nécessité de Marie, bien plus que celle de Saint Michel, pour l'avenir de l'Eglise. Ce n'est pass anodin, et Saint Michel et Marie n'ont pas "le même rôle" dans le salut du monde.
2. Mais les mettre en concurrence, c'est se tromper. Autant on peut reprocher au prêtre de ne pas avoir fait ce qu'il t'a dit, autant tu ne peux pas commencer, sur le plan théologique, un jeu de concurrence entre eux. C'est absurde. Saint Michel connait la place de Marie dans l'histoire du Salut. il se réjouit et désire toujours qu'elle soit honorée avant lui-même. Il en va de sa sainteté, qui est certaine ! :-)
Bref, c'est bien toi qui est gêné et non pas Saint Michel en lui-même !
3. Par contre, il existe une réelle et saine complémentarité entre les sensibilités de l'Eglise, en particulier dans la dévotion religieuse. Chacun de nous se prend d'amitié spirituelle pour tel ou tel saint, et se réjouit profondément que la dévotion autour de ce saint existe, soit active, visible, et entretenue. Là dessus, nous tous chrétien constituons un "tissu de dévotion" qui rend l'Eglise accessible à tous et chacun dans ce qu'il est, et ce qu'il lui parle.

Alors il ne s'agit pas de renoncer à la dévotion pour Saint Michel. Simplement, la dévotion à Marie est universelle, et non pas celle à Saint Michel. Il est triste pour toi que ce prêtre n'ait pas fait cette messe, mais une autre fois peut-être, dans un autre cadre, avec d'autres personnes, qui elle en seront touchées et avanceront vers Dieu ainsi.
Revenir en haut Aller en bas
http://le-rdv-des-saints.over-blog.com/
Antoine L.



Masculin Messages : 1402
Inscription : 03/03/2009

MessageSujet: Re: Et ça recomence   Dim 09 Mai 2010, 14:50

Non, non c'est la que tu a tord car la devotion à saint Michel est universelle :

Saint Michel, protecteur de l'Eglise

Au livre des Cantiques, l'Esprit-Saint dépeint l'Eglise militante comme l'épouse de Jésus-Christ, escortée de vaillants soldats qui la défendent contre ses ennemis.
Les soldats, ce sont les Anges sous la conduite de saint Michel, leur chef ; les ennemis, ce sont les démons qui, vaincus au ciel dans leur lutte contre Dieu, foudroyés dans les abîmes infernaux, s'acharnent dans une odieuse guerre contre l'homme et, dans leurs noirs complots, contre l'Eglise de Jésus-Christ. Dans leur effroyable châtiment et leur éternelle honte, ils ne goûtent d'autre joie que de pervertir les cœurs et les intelligences, afin d'avoir des complices contre Dieu. Ah ! saint Jean avait bien raison, quand il s'écriait dans l'Apocalypse : Malheur à la terre, car le démon s'y rend dans la colère et la rage !
Aussi, quelles horribles traces de Satan ou Dragon infernal dans l'histoire du peuple de Dieu et de l'Eglise de Jésus-Christ ! « Qui, dit un savant prélat, séduit l'homme au paradis terrestre ? Le Dragon. Qui précipite le peuple de Dieu dans ces iniquités, cause lamentable du déluge ? Qui réduit en servitude ce peuple fait pour être libre ? Qui éteint sa lumière pour le plonger dans les ténèbres de l'esprit et du cœur ? Le Dragon. Qui suscite contre lui les nations étrangères ? Le Dragon, toujours le Dragon. – Et dans la loi nouvelle, dès l'origine, qui charge de chaîne l'Eglise dans la personne de son chef ? Le Dragon sous les traits d'Hérode. Qui allume les bûchers et anime le bras des persécuteurs ? Qui provoque les hérésies, les schismes, toutes les négations, toutes les haines, toutes les ruses et toutes les violences ? Le Dragon, toujours le Dragon. »
Mais Dieu, qui veut le salut de l'homme, a limité la puissance de Satan, et il a chargé saint Michel de veiller sur son peuple et de protéger son Eglise.
Avec quel zèle, quel dévouement, quel amour, le glorieux Archange s'est toujours acquitté de cet emploi divin ! Il a reporté en quelque sorte sur l'épouse immaculée du Christ, l'amour et le dévouement qu'il a pour son divin Epoux ; il l'assiste, il la sert, comme un serviteur fidèle sert et assiste l'épouse du prince auquel il a voué sa vie et prêté serment de fidélité.
A toutes les époques où son secours est nécessaire, il prend le glaive en main pour défendre l'Eglise de Dieu et frapper ses persécuteurs. « A l'origine du monde, dit Mgr Germain, qui sert de guide au malheureux exilé de l'Eden ? Saint Michel. Quel est l'ange qui apparaît à Moïse pour donner le signal de la délivrance ? Saint Michel, le gardien de la Synagogue et plus tard le patron de l'Eglise. Quelle est, pendant le jour, cette nuée obscure et, pendant la nuit, cette colonne lumineuse qui dirige les Hébreux vers la terre promise ? Saint Michel. Qui leur rend, sur le Sinaï, cette lumière de la Loi que les passions humaines ont, sinon éteinte, du moins obscurcie ? Encore et toujours saint Michel. Qui combat avec Gédéon et lui obtient la victoire ? Quand les Juifs, durant de longues années, ont pleuré sur les bords des fleuves de Babylone, qui sollicite pour eux et obtient la fin de leurs épreuves ? Le prophète Zacharie s'est chargé de nous répondre : « Alors l'Ange du Seigneur parla et dit : Seigneur des armées, jusqu'à quand différerez-vous de faire miséricorde à Jérusalem et aux villes de Juda contre lesquelles s'est élevée votre colère ? Voilà déjà la soixante-dixième année de leur désolation et de leur ruine. » Et quand enfin les Machabées entreprennent leur lutte à jamais mémorable pour l'indépendance de la patrie, qu'arrive-t-il ? Cent mille hommes sont aux portes de Jérusalem. L'héroïque Juda court aux armes ; tandis qu'il marche sur l'ennemi, on aperçoit dans les airs un cavalier resplendissant de lumière, brandissant une épée. Ce cavalier, dit toujours le même interprète, c'est saint Michel : Hic fuit Michael. A son aspect, les Israélites s'élancent comme des lions ; ils taillent leurs ennemis en pièces. La victoire est à eux.
Mais le temps des figures est passé. Le Fils de Dieu vient de substituer l'Eglise à la Synagogue. Sans doute, Jésus-Christ sera toujours le chef qui dirige cette Eglise ; le Saint-Esprit sera l'âme qui la vivifie ; mais saint Michel sera son bras, l'ouvrier des divins triomphes. Regardez en effet. L'Eglise est enchaînée dans la personne de Pierre. Des geôliers veillent à la porte de sa prison. Tout à coup, la lumière brille dans le sombre cachot. Voici l'ange du Seigneur. « Vite, lève-toi, dit-il à Pierre. » Et les chaînes tombent des mains du captif ; et Pierre est délivré. Quel est cet Ange ? Corneille la Pierre répond : « Cet Ange fut probablement saint Michel. »
C'est encore saint Michel qui défend l'Eglise à peine née, et que l'enfer s'efforce d'étouffer dans son berceau en inspirant sa rage aux persécuteurs qui veulent effacer jusqu'à son nom dans le sang de ses enfants. Armé de la puissance de Dieu, le prince des armées célestes combat pour elle et avec elle contre l'enfer et les tyrans. Il soutient les martyrs, les remplit d'une force toute divine, et, par l'ardeur de ses prières auprès de Dieu, il obtient que le sang des martyrs immolés pour la foi devienne comme une semence divine, rendant à l'Eglise plus d'enfants qu'elle n'en avait perdu ; et comme un céleste grain de sénevé qui, arrosé du sang de tant de héros chrétiens, commence à dresser sa tige et à étendre ses rameaux vers l'Occident.
Aussitôt, dans ces régions nouvelles où s'implante l'arbre de la croix, les idoles croulent, les dragons des enseignes païennes disparaissent pour faire place à l'effigie de saint Michel et à celle du Christ. Suivant la tradition, le glorieux Archange, immortel protecteur de l'Eglise, apparut à Constantin, et, tenant en main le labarum orné d'une croix lumineuse avec ces mots : « In hoc signo vinces », il dit à ce premier empereur chrétien : « C'est moi qui, lorsque tu combattais contre l'impiété des tyrans, rendais tes armes victorieuses. »
Aujourd'hui, comme aux premiers siècles, saint Michel assiste l'Eglise dans sa lutte contre Satan et les impies. Son bras n'est pas moins fort, son cœur n'a pas moins d'amour pour Jésus-Christ. S'il n'intervient pas toujours directement, il est toujours là, chaque fois qu'un péril menace l'Eglise, comme le fait remarquer saint Grégoire le Grand, pour empêcher que les portes de l'Enfer ne prévalent contre elle.
Nous pouvons donc nous unir avec confiance au prêtre qui, après la messe, dit au pied de l'autel cette prière : Saint Michel Archange… Prince de la milice céleste, repoussez aux enfers, par la vertu divine, Satan et les autres esprits mauvais qui sont répandus dans le monde en vue de perdre les âmes. Ainsi soit-il !

L'Archange saint Michel s'est toujours montré le puissant protecteur de l'Eglise, s'il l'a merveilleusement assistée à travers les siècles contre les persécuteurs, il ne l'abandonnera pas non plus dans la situation présente où l'esprit du mal s'efforce d'éteindre le flambeau divin de la foi, par tous les moyens que peut inventer la rage satanique.
Non, saint Michel n'abandonnera pas l'Eglise ; il la soutiendra dans ses nouveaux combats jusqu'à la consommation des siècles, jusqu'au jour où, se levant lui-même une dernière fois contre l'Antéchrist, il le terrassera avec les mêmes armes qui terrassèrent Lucifer dans le ciel. Son cri tout puissant : Quis ut Deus ? Qui est semblable à Dieu ? sera encore le coup de foudre qui précipitera dans l'abîme infernal l'ennemi du Christ et les persécuteurs de son Eglise.
Aujourd'hui, comme il y a treize cents ans, on peut répéter cette parole de reconnaissance et d'admiration de saint Grégoire-le-Grand pour le glorieux Archange : « Chaque fois que dans l'Eglise un acte de vaillance s'accomplit, c'est à saint Michel qu'on l'attribue. »
Bossuet disait plus tard : « Il ne faut point hésiter à reconnaître saint Michel comme le défenseur de l'Eglise… Si le dragon et son infernale armée combattent contre elle, il n'y a point à s'étonner que saint Michel et ses anges la défendent. » Pie IX proclamait à son tour, en 1868, que « si, d'un côté, les impies de notre temps ont osé mettre en honneur le prince des ténèbres, dont ils se sont faits les fils et les imitateurs, les fidèles se sont, de leur côté, attachés à relever la vénération et la confiance que l'Eglise catholique a toujours placées en l'Archange saint Michel, le premier vainqueur de l'esprit maudit ».
Lucifer, le premier des francs-maçons, peut donc avec tous ses stellites redoubler ses coups contre l'Eglise du Christ, hurler contre elle au grand jour le blasphème et l'insulte, s'efforcer de déchirer sa robe sans couture, d'arracher ses enfants de son sein, par des persécutions non moins haineuses que redoutables, il sera vaincu, comme il l'a toujours été depuis dix-huit siècles ; car, suivant la parole de l'Archange Gabriel au prophète Daniel, « Michel se tient constamment debout pour la défense du peuple de Dieu ».
Quand le féroce Attila, après avoir semé la terreur parmi les nations, s'arrêta devant un faible vieillard, le pape saint Léon, aux portes de Rome, il dit à ses hordes barbares : « J'ai vu, à côté du vieillard, un personnage revêtu d'habits sacerdotaux, avec une épée nue et un air si terrible que j'en ai été effrayé. » Cette mystérieuse apparition, c'était saint Michel, Ange gardien du souverain Pontife et de l'Eglise.
Ainsi en sera-t-il des satellites de Satan qui, en ce moment, sèment l'effroi dans le bercail de l'Eglise ; ils seront forcés de s'arrêter dans leur marche triomphante et de répéter, en leurs vaines fureurs, le cri de rage et de désespoir de Julien l'Apostat : Nazaréen, tu as vaincu !
Oui, le Christ sera vainqueur dans cette lutte terrible que l'enfer soutient contre l'Eglise. Aussi notre cœur chrétien gardera toujours, même dans les alarmes et les angoisses, ses inébranlables et suprêmes espérances, car nous savons qu'à l'heure de Dieu, saint Michel fera entendre encore son foudroyant cri de guerre : Quis ut Deus ?
Alors les hordes sataniques retomberont pêle-mêle au fond de l'abîme, l'erreur et le mensonge seront démasqués, l'impie sera confondu, les phalanges angéliques chanteront de belles hymnes d'allégresse, d'actions de grâces, et l'Eglise comptera de nouveaux triomphes.
En attendant ce jour de salut fixé par Dieu, saint Michel reste dans l'Eglise militante, comme un général sur le champ de bataille, se portant plus vite que la pensée partout où son secours est nécessaire.
C'est lui qui maintient la pureté de la foi, malgré les efforts de l'impiété pour l'obscurcir ; c'est lui qui dirige le chef visible de l'Eglise, lui inspirant ses décisions, lui suggérant les moyens de déjouer, de combattre les noirs complots de l'enfer, avec les seules armes de la lumière, de la vérité et de la prière ; c'est lui qui, surtout dans les tristesses de l'heure présente, remplit d'une inébranlable fermeté, d'une divine énergie, tant de religieux et religieuses qui préfèreront subir, s'il le faut, une odieuse persécution plutôt que de livrer à César ce qui appartient à Dieu.
O saint Michel, glorieux chef de la milice céleste, vous dont le bras a conservé toute sa vaillance, vous, plein de bonté pour les enfants de Dieu et de sollicitude pour l'Eglise de Jésus-Christ, daignez nous secourir dans nos épreuves et nos douleurs, déjouez les complots de l'enfer, couvrez de votre protection l'Eglise notre mère, comme d'un bouclier contre lequel viendront s'émousser tous les traits de ses ennemis ; consolez, fortifiez, inspirez nos pontifes, nos religieux et religieuses ; conduisez leurs plumes, dictez leurs paroles, donnez-leur cet esprit de fermeté, de force et de sagesse que vous puisez en Dieu, afin que l'Eglise trouve en chacun d'eux un ardent défenseur de sa foi. O saint Archange, soutenez-nous dans les combats du Seigneur, et hâtez, par votre puissante intercession, l'heureux jour du triomphe du bien sur le mal, de l'Eglise du Christ sur l'infernale persécution de Satan.

Extrait de "L'Ange Gardien" n° 7, Novembre 1895, pp.219-223 & n°8, Décembre 1895, pp.255-258.


Puissants auxiliaires de Saint Michel

C'est à nos petits lecteurs, aux pieux enfants des Saints-Anges, que nous dédions particulièrement ces lignes. Nous voulons leur dire qu'ils peuvent être, par leurs prières, de puissants auxiliaires de saint Michel et des Anges, dans la terrible lutte de Satan contre l'Eglise.
Vous entendez parler, chers enfants, de la grande pitié qui est au royaume de France, comme disait autrefois Jeanne d'Arc, ou mieux, de la guerre satanique des impies contre la religion, et vous dites peut-être dans le sentiment de votre faiblesse : "Qu'y pouvons-nous ? Les méchants sont si nombreux, si forts, et nous sommes si petits !"
Précisément, c'est parce que vous êtes petits, et que les méchants semblent ne pas vous redouter, que je veux vous dire combien vous êtes forts, combien saint Michel, chef de l'armée céleste, et les Anges comptent sur vous. Oui, chers enfants, vous êtes forts, très puissants contre le démon et ses satellites, car vous avez en main une arme invincible : cette arme, c'est la prière.
La prière est toute puissante sur le cœur de Dieu ; savoir prier, c'est savoir vaincre. "Les Machabées, dit Bossuet, étaient vaillants, et néanmoins il est écrit qu'ils combattaient par leurs prières plus que par leurs armes, assurés, par l'exemple de Moïse, que les mains élevées vers Dieu enfoncent plus de bataillons que celles qui frappent."
"L'univers obéit à Dieu, ajoute saint Augustin, et Dieu obéit à la prière."
Ne l'oubliez pas, chers petits enfants. Priez, priez beaucoup, et le Roi Jésus, qui vous aime tant, avancera l'heure du triomphe de saint Michel et des Anges sur tous ceux qui veulent dérober vos âmes au bon Dieu, à votre céleste Gardien, pour les livrer à Satan.
Imitez les enfants de la Judée ; aimez Jésus de tout votre cœur. N'avez-vous pas lu, dans l'Evangile, quel grand attrait ils éprouvaient pour le Sauveur, l'entourant à son arrivée dans les bourgades, prenant plaisir à le voir, à toucher ses mains et ses vêtements ? Aussi, comme l'aimable Jésus était heureux de cette affection naïve, comme il aimait à bénir tous ces enfants, et à déposer un baiser divin sur leur front !
Un jour, il dit à ses disciples s'efforçant d'éloigner les enfants qui l'entouraient : "Laissez venir à moi ces petits enfants, et ne les empêchez point ; car c'est à leurs semblables que le royaume de Dieu appartient."
Vous le voyez, enfants, vous êtes les amis privilégiés de Jésus ; vous n'êtes, par conséquent, ni faibles ni petits pour combattre le mal ; vous êtes, au contraire, grands et puissants pour vaincre le démon, puisque vous êtes si chers au cœur du divin Maître. Priez, priez donc le bon Jésus de ne pas permettre aujourd'hui qu'on vous éloigne de lui, qu'on souille dans la boue du vice et de l'impiété, vos âmes si blanches, et si pures. Qui sait si Dieu ne veut pas écraser l'orgueil révolté des impies par une croisade de prières, surtout les prières des enfants ! Il n'a certainement pas abrogé son terrible anathème : "Malheur à celui qui scandalise un de ces petits ! Mieux lui vaudrait être précipité au fond de la mer avec une meule de moulin au cou !"
Oui, chers enfants, Dieu a promis malheur à qui vous scandalise, à qui veut vous changer d'ange en démon, c'est-à-dire, à ceux qui s'efforcent de vous empêcher de rester auprès de lui, par votre innocence et votre piété. Voyez s'il vous aime, et si vous êtes grands devant lui !
Vous êtes les anges de la terre, et vous ressemblez si bien aux anges du ciel, que ces esprits bienheureux empruntent souvent votre extérieur dans leurs manifestations.
Le séraphin qui apparut à sainte Thérèse et lui plongea dans le cœur un dard enflammé, symbole de l'amour divin, ressemblait, dit la sainte, à un enfant de neuf ou dix ans. Benoîte du Laus, ne comprenant pas le mystère de la petite taille des anges qui se montraient familièrement à elle, leur disait naïvement : "Mais que vous êtes petits !"
Lorsqu'on aplanissait le mont Tombe pour y bâtir un sanctuaire à saint Michel, on fut arrêté devant un énorme rocher en saillie qu'aucune force humaine ne pouvait ébranler. Un pieux chef de famille, Bain, reçut en songe l'ordre de venir à l'aide avec ses fils ; mais on ne réussit que lorsqu'on eut l'inspiration d'apporter au mont le dernier de ses enfants resté, comme David, à la maison, dans son berceau. Le rocher fut emporté dès que l'enfant l'eut touché de son pied.
Quel honneur pour vous d'être si puissants auprès de Dieu, et comme vous devez vous montrer dignes de vos frères du ciel !
Que font les anges, vos frères du ciel ? Dieu vous les envoie pour vous garder des démons et des méchants ; pour recueillir vos prières et les offrir à Jésus ; pour que vous puissiez envoyer, à votre tour, ces célestes messagers à tous ceux qui travaillent, qui luttent, qui souffrent, contre tous ceux qui pèchent ou qui persécutent.
Quand vous aimez Jésus, quand vous le priez pour vous, pour vos parents, pour l'Eglise, vos pieux désirs pénètrent dans son divin Cœur et se changent en célestes bienfaits, en grâces, pour ceux que vous chérissez sur la terre. Voilà pourquoi, petits enfants, vous êtes si grands et si forts par la prière ; voilà pourquoi saint Michel et les Anges veulent vous voir combattre avec eux contre Satan. Priez donc beaucoup, soit à la maison, soit à l'école, et Jésus, qui fut enfant, exaucera vos souhaits de bonne année, ceux de vos parents, et de l'Eglise.

Extrait de "L'Ange Gardien" n°9, Janvier 1896, pp.292-296.


Saint Michel, protecteur des fidèles

Saint Michel, défenseur de l'Eglise et de la France, est aussi le protecteur général de tous les chrétiens. Il se tient devant le trône de Dieu, dit l'Ecriture ; il combat, il intercède pour les âmes et leur obtient les secours nécessaires.
C'est particulièrement dans les tentations que saint Michel assiste les âmes qui l'invoquent, leur découvrant les pièges du démon et leur donnant le courage de résister. S'il le faut, il ordonne même à Satan d'interrompre ses infernales attaques. "Va, disait-il autrefois à Gédéon en l'envoyant contre les Madianites, je combattrai pour toi." Ainsi fait-il pour nous, non seulement en éclairant ou en dirigeant notre Ange gardien, mais en combattant lui-même, s'il voit le démon prendre avec lui, selon l'Evangile, sept autres esprits plus forts et revenir à la charge.
Quand nous avons le malheur de tomber dans le péché, saint Michel nous aide à obtenir le pardon de nos fautes et à recouvrer la grâce de Dieu. Aussi, l'Eglise veut-elle que le pécheur repentant s'avoue coupable à Dieu d'abord, ensuite à la bienheureuse Vierge Marie et à saint Michel Archange. Confiteor Deo omnipotenti, beatae Mariae semper virgini, beato Michaeli archangelo.
N'est-il pas raisonnable, dit saint Bernard, que le proclamateur et le défenseur de l'Incarnation porte, le premier après Marie, aux pieds du Très-haut, les soupirs et les gémissements de l'âme qui veut se soustraire au joug de Belzébuth pour embrasser celui de Marie ? C'est pourquoi, conclut saint Bonaventure, saint Michel circonvient le pécheur, parle à son cœur en suscitant le remords, conduit son âme au saint tribunal de la pénitence, pour qu'elle soit lavée dans le sang de l'Agneau qui s'est immolé pour effacer les péchés du monde. C'est alors qu'il fait de nouveau retentir les cieux de cette efficace supplique que l'apôtre saint Jean entendit un jour : pardonnez, Seigneur, pardonnez, vous qui ouvrez le livre et rompez les sceaux.
Saint Michel, dit à son tour saint Liguori, aime si ardemment les âmes qu'il tâche, par divers moyens, de les conduire à la pénitence, unique voie pour retourner à la grâce, s'il les voit exposées à être précipitées dans l'enfer. Il ajoute que le généreux Archange se porte même en quelque sorte caution pour le pécheur, suppliant le Seigneur de ne pas frapper l'âme coupable, et promettant de l'amener au repentir et ensuite à la pratique de la vertu.
Le même saint docteur dit encore, après saint Brunon de Segni, qu'il appartient à ce glorieux Prince de la milice céleste de donner à chaque âme sur la terre son Ange gardien, et il nous engage à considérer combien nous lui sommes redevables à ce titre. "Comme saint Michel, continue-t-il, est la lumière et le guide de tous les Anges, qui sont ses inférieurs, c'est lui qui dirige nos Anges gardiens, en leur apprenant la meilleure manière de nous conduire et de nous défendre de nos ennemis. Quand donc nous voyons une personne que ses vices entraînent à sa perte, ou qui nous persécute, nous ferons très bien de prier saint Michel d'indiquer à l'Ange gardien de cette personne la meilleure manière de l'éclairer, afin qu'elle se corrige ou qu'elle cesse de nous persécuter."
Une vérité séculaire et incontestable que je trouve affirmée dans les écrits de tous les saints Pères, et dont j'ai pu constater les heureux effets, dit saint François de Sales, c'est que saint Michel a reçu de Dieu le don particulier et bien mérité de toucher le cœur des pécheurs les plus endurcis, de leur inspirer un repentir sincère et de les amener à une salutaire pénitence.
Une pieuse cérémonie, en usage dans l'Eglise au moyen âge, nous montre aussi quelle foi, quelle confiance, les chrétiens ont toujours eues dans la protection de saint Michel. "Le pécheur, rapporte un auteur, après avoir été réconcilié avec Dieu, est conduit au pied de l'image de saint Michel par le représentant du Seigneur. Là, après avoir récité une prière en l'honneur du Prince des célestes phalanges, le ministre de Dieu prend l'épée flamboyante de l'Archange, et la fait reposer sur la tête du transgresseur de la loi sainte, pour signifier que le démon est détrôné, terrassé, qu'il est réellement chassé de cette âme contrite et humiliée, et que, par le fait même, saint Michel en devient le possesseur, le maître légitime."
Il est surtout un moment, l'heure dernière de notre existence ici-bas, où saint Michel prend sous sa toute puissante sauvegarde les âmes pieuses et fidèles. A ce moment terrible, Satan, redoublant de rage contre l'âme dont le sort est prêt de se décider, déploie toutes ses ruses, toutes les ressources de sa malice et de sa haine, pour arracher à Jésus le prix de son sang, pour ravir à Dieu l'âme qui va monter au ciel.
Mais saint Michel n'abandonne pas le chrétien sur son lit de mort. Il met en fuite les démons, ramène la confiance dans les âmes craintives et abattues, réveille leur foi, leur amour pour Jésus, leur espérance dans sa bonté et en ses mérites, met sur leurs lèvres mourantes les noms sacrés de Jésus, de Marie, de Joseph, et, par ses célestes inspirations, par ses ardentes prières, leur obtient la grâce d'une sainte mort.
Conjurons saint Michel, patron de la bonne mort, de nous secourir dans les angoisses de l'agonie et les terreurs du dernier passage, d'éloigner les démons de notre lit de mort, de recevoir notre âme sur le seuil de l'éternité, de la présenter au souverain Juge, mais toute couverte de la pourpre de son sang adorable. A l'exemple de saint Anselme, récitons chaque jour cette belle prière : Saint Michel, Archange de Dieu, gardien du ciel, venez à mon secours au moment de ma mort ; soyez ma défense contre l'esprit malin et conduisez mon âme dans le paradis de la jubilation éternelle.

Extrait de "L'Ange Gardien" n°10, Février 1896, pp.327-330.
Revenir en haut Aller en bas
spidle33



Masculin Messages : 4540
Inscription : 24/03/2006

MessageSujet: Re: Et ça recomence   Dim 09 Mai 2010, 15:03

Saint Michel n'est pas dans le songe de Don Bosco, contrairement à l'Eucharistie, à Marie et à l'Eglise...
je crois que tu places ta propre dévotion un peu trop comme universelle.

Mais Jésus sur la croix n'a pas dit : "prends chez toi Saint Michel !" si tu vois ce que je veux dire ;)
Revenir en haut Aller en bas
http://le-rdv-des-saints.over-blog.com/
Antoine L.



Masculin Messages : 1402
Inscription : 03/03/2009

MessageSujet: Re: Et ça recomence   Dim 09 Mai 2010, 15:06

spidle33 a écrit:
Saint Michel n'est pas dans le songe de Don Bosco, contrairement à l'Eucharistie, à Marie et à l'Eglise...
je crois que tu places ta propre dévotion un peu trop comme universelle.

Mais Jésus sur la croix n'a pas dit : "prends chez toi Saint Michel !" si tu vois ce que je veux dire ;)

Certainement mais tu a lu la Bible et tu connait le lien extrêmement fort entre saint Michel et le Pére (sans parler qu'il est également le lieutenant du Christ )
Revenir en haut Aller en bas
fredsinam



Messages : 3919
Inscription : 30/11/2008

MessageSujet: Re: Et ça recomence   Dim 09 Mai 2010, 15:07

Antoine L. a écrit:
Les pères n'en parlent pas par ce que la devotion mariale n'est pas obligatoire (comme la devotion angélique d'ailleurs). Voici d'ailleurs la véritable liberté religieuse. Mais je crois que l'on ne pourra pas trancher alors à quoi continuer ?

Est-ce que les père de l'Église parle de saint Michel ?Evidemment que non Si les père de l'Église parle peu de la vierge Marie c'est que cette dévotion elle a connu une progression dans l'histoire de l'Église comme toute pratique religieuse dans l'Église même sacramental. la dévotion mariale est obligatoire ,Marie est la seule créature qui dispose des dogmes particuliers et strictement propre à elle dans L'Église.Si l'Église donne 5 dogmes mariaux ,si le Christ permet que sa mère fasse des apparitions partout dans le monde , et Si l'Église a déclaré Marie mère de l'Église ce n'est pas pour que sa dévotion soit facultatif .La dévotion Marial est OBLIGATOIRE celui qui déclare le contraire n'aime pas le Fils de Marie Notre seigneur Jésus Christ .
Dieu s'est plu à habiter en Marie , Dieu est passé par Marie pour nous sauver, Dieu s'est plu à nous la donner comme mère et tu ose dire que sa devotion n'est pas obligatoire tout en étant catholique il faut avoir du culot pour dire cela en étant catholique . As tu lu ou vu une sainte ou mystique qui n'a pas eu une dévotion forte envers Marie ? Est-ce que tu rend compte que la joie de Saint Michel et que tu aies une dévotion forte de sa Reine .


Dernière édition par fredsinam le Dim 09 Mai 2010, 15:09, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
spidle33



Masculin Messages : 4540
Inscription : 24/03/2006

MessageSujet: Re: Et ça recomence   Dim 09 Mai 2010, 15:09

Antoine L. a écrit:
spidle33 a écrit:
Saint Michel n'est pas dans le songe de Don Bosco, contrairement à l'Eucharistie, à Marie et à l'Eglise...
je crois que tu places ta propre dévotion un peu trop comme universelle.

Mais Jésus sur la croix n'a pas dit : "prends chez toi Saint Michel !" si tu vois ce que je veux dire ;)

Certainement mais tu a lu la Bible et tu connait le lien extrêmement fort entre saint Michel et le Pére (sans parler qu'il est également le lieutenant du Christ )
Détrompe-toi, je ne dis pas que Saint Michel n'a aucune place dans les dévotions de l'Eglise, car la sienne est assez forte. Mais elle n'a pas le caractère universelle de la relation a Marie que Jésus a établit : " 'Voici ta mère', et le disciple la prit chez lui. "
Revenir en haut Aller en bas
http://le-rdv-des-saints.over-blog.com/
fredsinam



Messages : 3919
Inscription : 30/11/2008

MessageSujet: Re: Et ça recomence   Dim 09 Mai 2010, 15:11

spidle33 a écrit:
Antoine L. a écrit:
spidle33 a écrit:
Saint Michel n'est pas dans le songe de Don Bosco, contrairement à l'Eucharistie, à Marie et à l'Eglise...
je crois que tu places ta propre dévotion un peu trop comme universelle.

Mais Jésus sur la croix n'a pas dit : "prends chez toi Saint Michel !" si tu vois ce que je veux dire ;)

Certainement mais tu a lu la Bible et tu connait le lien extrêmement fort entre saint Michel et le Pére (sans parler qu'il est également le lieutenant du Christ )
Détrompe-toi, je ne dis pas que Saint Michel n'a aucune place dans les dévotions de l'Eglise, car la sienne est assez forte. Mais elle n'a pas le caractère universelle de la relation a Marie que Jésus a établit : " 'Voici ta mère', et le disciple la prit chez lui. "

Non seulement tu as raison et en plus le christ ne parle pas de saint Michel
Revenir en haut Aller en bas
Antoine L.



Masculin Messages : 1402
Inscription : 03/03/2009

MessageSujet: Re: Et ça recomence   Dim 09 Mai 2010, 15:13

Saint Michel défend la création contre l'ensemble des menaces démoniaques et autre. Le Seigneur lui a donner la mission de protéger l'homme et l'univers, si ça c'est pas universel. De plus, pour les français, je tient à rappeler, que saint Michel n'a cesser de défendre la France (la plupart du temps en silence et sans reconnaissance.
Revenir en haut Aller en bas
Antoine L.



Masculin Messages : 1402
Inscription : 03/03/2009

MessageSujet: Re: Et ça recomence   Dim 09 Mai 2010, 15:15

fredsinam a écrit:
spidle33 a écrit:
Antoine L. a écrit:
spidle33 a écrit:
Saint Michel n'est pas dans le songe de Don Bosco, contrairement à l'Eucharistie, à Marie et à l'Eglise...
je crois que tu places ta propre dévotion un peu trop comme universelle.

Mais Jésus sur la croix n'a pas dit : "prends chez toi Saint Michel !" si tu vois ce que je veux dire ;)

Certainement mais tu a lu la Bible et tu connait le lien extrêmement fort entre saint Michel et le Pére (sans parler qu'il est également le lieutenant du Christ )
Détrompe-toi, je ne dis pas que Saint Michel n'a aucune place dans les dévotions de l'Eglise, car la sienne est assez forte. Mais elle n'a pas le caractère universelle de la relation a Marie que Jésus a établit : " 'Voici ta mère', et le disciple la prit chez lui. "

Non seulement tu as raison et en plus le christ ne parle pas de saint Michel

Le Christ, non, Il pernd tout les anges comme un tout. Son auguste Père, en revanche, c'est autre chose, et dans l'apocalypse, il (saint MIchel) est u coté du Fils de l'homme;
Revenir en haut Aller en bas
fredsinam



Messages : 3919
Inscription : 30/11/2008

MessageSujet: Re: Et ça recomence   Dim 09 Mai 2010, 15:19

Antoine L. a écrit:
Saint Michel défend la création contre l'ensemble des menaces démoniaques et autre. Le Seigneur lui a donner la mission de protéger l'homme et l'univers, si ça c'est pas universel. De plus, pour les français, je tient à rappeler, que saint Michel n'a cesser de défendre la France (la plupart du temps en silence et sans reconnaissance.

La plus grande reconnaissance que tu peux avoir pour St Michel c'est de lui demande d'avoir une dévotion plus grande pour sa Reine ,pour la mère de Dieu et ta mère car elle est l'ascenseur direct et douce vers le Christ. Certes saint Michel combat satan mais Marie encore plus car par sa victoire sur le mal elle en est devenue plus grande que tous les anges ,archanges ,et saints.NE L'OUBLIE JAMAIS
Revenir en haut Aller en bas
Antoine L.



Masculin Messages : 1402
Inscription : 03/03/2009

MessageSujet: Re: Et ça recomence   Dim 09 Mai 2010, 15:21

fredsinam a écrit:
Antoine L. a écrit:
Saint Michel défend la création contre l'ensemble des menaces démoniaques et autre. Le Seigneur lui a donner la mission de protéger l'homme et l'univers, si ça c'est pas universel. De plus, pour les français, je tient à rappeler, que saint Michel n'a cesser de défendre la France (la plupart du temps en silence et sans reconnaissance.

La plus grande reconnaissance que tu peux avoir pour St Michel c'est de lui demande d'avoir une dévotion plus grande pour sa Reine ,pour la mère de Dieu et ta mère car elle est l'ascenseur direct et douce vers le Christ. Certes saint Michel combat satan mais Marie encore plus
Quelle victoire ? De plus peut il y avoir une plus éclatante victoire que celle de saint Michel (et de ses anges, il ne faut jamais les oublies) sur le démon au premier jour ?
car par sa victoire sur le mal elle en est devenue plus grande que tous les anges ,archanges ,et saints
Revenir en haut Aller en bas
fredsinam



Messages : 3919
Inscription : 30/11/2008

MessageSujet: Re: Et ça recomence   Dim 09 Mai 2010, 15:22

POUR FINIR LE CADEAU QUE TU FERA A SAINT MICHEL DURANT CE MOIS MARIALE SERA DE LIRE LE TRAITÉ de la VRAIE DÉVOTION à la SAINTE VIERGE de saint Louis-Marie Grignion de Monfort. Bonne lecture
Revenir en haut Aller en bas
 
Et ça recomence
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE :: Philosophie réaliste, Discussions diverses-
Sauter vers: